Politique - Page 5

  • ERRATUM AIGRE !

    Les conducteurs CFF seront remplacés par leurs homologues de la SNCF à Annemasse, sur la ligne du futur Léman-Express. Et sans doute qu’il en sera de même pour les conducteurs des TPG.

    Une mesure de plus, particulièrement idiote ! Dont prend cependant note, aux CFF comme aux TPG le conducteur Suisse encore en fonction !

    %%%

    Non mais quel rat je fais ! Il n’y a donc rien de plus croustillant à se mettre sous le clavier ? En vérité, il doit bien y avoir au moins deux Suisses travaillant dans ces transports.

    Et même si les TPG remplacent le dernier Confédéré pour raisons économiques, un certain Stauffer désœuvré postulera, qui paraît s’y connaître en locomotives sur le point de dérailler.

    %%%

    Celui-ci est plus frais et connaît la musique, mais chauffe terriblement dès qu’on lui parle « Conduite » ou lui dit « Permis ». Allez savoir pourquoi … en d’autres épisodes autobiographiques sur http://barondecuir.blog.tdg.ch

    note.rafraichissante.jpg

    ... Balades Concises, ou moins. Train-train, encore :

    Autrement plus essentielle que la Rentrée dans le cadre Littéraire : L’émission TV « Confessions intimes » : Et particulièrement l’invraisemblable thème du jour : « Ma femme n’arrête pas de râler » !

    Un véritable scoop ! Et attention, le programme de l’automne sera chargé en surprises, avec : « Il pleut quand il ne fait pas beau », « les oignons font pleurer », « La neige est blanche » …

    La production refuse, cependant, certains sujets vraiment trop improbables, comme : « Ma femme ne se plaint jamais », « l’auteur est un sale macho » ou encore « Alterner le trop sérieux et le comique soulage drôlement ».

     %%%

    Sur la même ligne : La Rédaction du « 20min.ch », le gratuit en caisse qui incite à voler ses concurrents, a vu rouge, estomaquée tôt matin par la bourde du journaliste ayant publié cette photo avec une légende erronée.

    tomate.jpg

    Les lecteurs auront bien entendu remarqué qu’Il s’agit, pour devoir de Mémoire, non point de la Tomatina de Bunol, mais bien d’une ancienne scène de baptême à Alep des adeptes de la secte satanique E.I. en fin d’extermination!

    %%%

    Rituel très semblable, outre-atlantique :

    La brindille rouge de Pau-Brasil, longtemps devant l’œil d’officieux séculaires arrangements institutionnels, jusqu’alors silencieusement tolérés par tous bords, est à présent remplacée par une poutre de bois pourri pleine de nœuds !

    Gare : À terre, mythes n’ont pas fini de remplir leur tronc, de bouffer du rameau et de taquiner bourgeons en se disant : Jeûne !

    Il est toutefois prévisible que les branches folles envahissent si vite le terrain qu’il devienne rapidement plébiscité de couper l’arbre d’envie en deux.

    Les racines du Sud n’alimentant plus en sève que jusqu’à la moitié du tronc, soit la partie glabre nommée Temerie, et l’immense branche du Nord, la Dilmacie, suspendue artificiellement par les canopées voisines communicantes, en symbiose s’alimentant d’elles et le leur rendant bien, par culture de sèves diverses.

    Dilmacie accrochée à jamais au sommet de partage plus équitable, par orchidées entremêlées, lianes dites parasites, devenues amarres surplombant la jungle.

    Certes, Saudade passe sur le Pau-Brasil coupé de ses racines.

    Mais la part du tronc restée suspendue fleurira à jamais. Alors que spores auront vite fait de réduire en poussière le tronc malade et amputé, rongé par le regret d’avoir perdu le Nord, d'avoir refusé de voir qu’il était relié à d’autres racines lointaines.

    Haut qui devait, selon la stupide souche, tomber à son pied, pourrir également afin de redonner un jour humus et vigueur à ses racines.

    C’est qu’il faut se méfier de qui déterre mythes, et des hauts rangs goûtant aux poux voire aux puces pour brocantes d’incurie sans limite parasite !

    Immuable Loi oblige : L’on ne fait flèche de tout bois qu’avec du tendre !

    %%%

    Et pas gagné non plus, sous nos cieux : Car pour bander … l’Arc Lémanique …

    De toute manière, pour en finir avec ces langues de bois : Ce Temer ne tiendra pas longtemps au pouvoir.

    Les intentions de vote pour le prochain scrutin démontrant indiscutablement qu’une immense majorité de Brésiliens plébiscite Ali Bongo.

    %%%

    Dès qu’il en aura fini avec la faillite de sa débitrice la France, Guyane comprise dans la saisie.

    Spécialisé dans le remplissage d’urnes, il est certain qu’avec lui chaque famille en aura quelques-unes sur sa commode.

    Un peu moins si ça tourne mal et qu’il est engagé aux TPG.

    %%%

    Tiens, par ailleurs : Mes assidus lecteurs de la Fedpol ont bien assimilé la leçon. Qui contrôlent à présent les fournisseurs d’acétone et autres produits entrant dans la composition de bombes artisanales.

    Ne reste plus qu’à détruire en Arabie Saoudite les laboratoires et stocks de cette drogue fournie par tonnes à la vermine des déserts, saloperie chimique qui enlève toute émotion, tous sentiments, donne une force surhumaine, annihile la douleur et les transforme rapidement en zombie. Produit sans lequel ils crèvent. Aussi, à quoi bon bombarder des civils pour tuer quelques morts-vivants.

    C’est la source empoisonnée du fléau des horreurs islamistes qu’il faut boucher définitivement, en remuant au bon endroit.

    %%%

    Terreur, toujours : Nombreuses explosions du Galaxy Note 7 de Samsung ! La Corée du Sud reprend un million d’appareils vendus.

    Quel dommage que de jeter ces tablettes. Sans compassion aucune pour les pauvres Coréens. Il serait tellement plus utile que de les parachuter sur le Nord.

    %%%

    Pirates, encore : L’ONG Sea Shepherd, qualifiée d’écopirate au vu de ses actions musclées, dont la mission est de sauver des vies par tous les moyens, qu’il s’agisse de moineaux comme de plus gros animaux ; Cette ONG va, pour la première fois, sévir en eau douce sur le Léman.

    Bien ! Mais puisque les lacs et les rivières sont les veines et artères des océans : pourquoi alors ne s’occuper que du gros colon ? Ne serait-il plus judicieux, pour Lake Shepherd, de purifier le sang aquatique dès sa source ?

    En passant d’emblée à l’abordage des plaques de cholestérol valaisan : Lonza, Tamoil, Syngenta …

    %%%

    Donc, en bref :

    Nous sommes toutes et tous Tout-Puissant Univers : ENSEMBLE ! Exclusivement.

    Et toutes et tous ne sommes, également, qu’impuissants éléments : SÉPARÉS ! Proliférant.

    Que l’on y croit ou non n’y changeant tout ou rien !

    Toutes et tous omniprésents en infinité de phases, à bases à peine saines, décentes, absentes en Totalité, Individualisées ! Toutes et tous responsables d’Absolue Cohésion ! De partage d’Héritage si divers d’Univers où fusionnent Parfait et contrefait ! Vivant et dépravant ! À passer de phase à phase vies après morts, réelles ou symboliques : Permet tant aux mutants incompris de l’Esprit de rassembler en eux les fruits de leurs meilleurs Vœux à autrui : Qu’ils ne colmatent la fissure, mais abattent le Mur : Assurent Réconciliation à l’Ensemble et aux Sensations qui lui ressemblent !

    ……

    En vérité, tout athée soit-il à se tâter, à quelques détails près votre bon Roi-Député du Parti Railleur préféré peut facilement postuler au sommet du Vatican, ou autres Lieux Saints. Voire rapporter un max à ces big-boss en devenant le Xième canonisé du mois. Non ? Vu que l’Existentiel essentiel, de naissance à décès, ne sait se passer de fiel.

    Surtout que là, question sale air, pas de souci à se faire : On paie à sa personne ce que l’Ensemble donne, puis par égards redonne mignonne part !

    %%%

    Pour l’heure traversant toutes époques, demeurent intemporels témoignages de précurseurs, visionnaires dont les avertissements n’ont cependant toujours pas servi :

    Certes, le petit Jean-Jacques de Genève ne fut ni trop téméraire ni simplement courageux, abandonnant son compagnon de route à Lyon en pleine crise d’épilepsie ! Triste preuve d’asservissement conceptuel d’alors.

    La légende du Grand Mal et de ses aspects démoniaques, avec lesquels il ne fallait aucunement frayer, furent plus forts que son raisonnement, c’est vous dire où se situe toujours le Grand mal !

    Il n’empêche que le Devin Maestro Rousseau nous joue toujours un air bien trop connu : Redécouvrez ce dont en 1752 il fit précéder la publication de sa pièce Narcisse :

    « Il ne s’agit plus de porter les peuples à bien faire, il faut seulement les distraire de faire le mal ; il faut les occuper à des niaiseries pour les détourner des mauvaises actions ; Il faut les amuser au lieu de les prêcher »

    Malgré tout, ce promeneur solitaire aimé-détesté, revenant à Genève couvert de gloire étrangère, avant que cela ne se gâte sérieusement à nouveau, bénéficia de la faveur la plus inconcevable :

    Le 18 juin 1755 : « Le Conseil de Genève reconnaît voir avec satisfaction qu’un de ses Concitoyens s’illustre par des ouvrages qui manifestent un génie et des talents distingués » !

    Juste afin de réaliser la terrible décadence subie depuis par tel Conseil. Il y avait tout de même des gens bien avisés, à l’époque … Mais ensuite, à force de niaiseries de prêches, l’ensemble du pays a basculé dans la pitrerie.

    Et jamais farce ne fut plus saugrenue que celle qui fit croire à un peuple qu’il bénéficie de démocratie directe. Et que ce qu’il vote est appliqué selon sa Volonté, une fois le résultat du scrutin passé au crible des maîtres du monde timocratique ; Méchamment associés en matière d’austère gaudriole doctrinale.

    Et c’est tordus de pire que l’on découvre qu’un jeune se suicide tous les trois jours. Mais les Conseils n’ont qu’un même mot : Quel maladroit !

    Alors qu’il leur suffirait de sauver la majorité de ces désespérés en osant révéler que la Science, au moyen de la mouche à merde, démontre que l’attirance pour le même sexe, son contraire ou les deux, n’est qu’affaire de naturelle distribution à la naissance du taux d’acide glutamique. De même que certains sont châtains, d’autres blonds ... Seulement voilà, qu’adviendrait-il alors du juteux commerce de la misère, s’il n’y avait plus moyen de discriminer ?

    Aux plus hauts niveaux internationaux, cependant, l’on étudie la possibilité de reconnaître enfin que l’homophobie est une torture. Et votre bon Roi-Député du reste compte bien prouver le crime contre l’Enfance et l’Humanité  : De forcer autrui au déni d’identité, ainsi que l’exige encore si souvent la Société contemporaine, créant d’incalculables ravages à faire urgemment cesser. Devenant enfin de bons Conseils.

    %%%

    Mais attention ! De fortes amendes pour réparation de la part des quelques milliards de sectaires plus ou moins fautifs suffiront ! Pas question de tous les incarcérer. Déjà qu’en Suisse, pour mauvais exemple, les cochons de payeurs déboursent en moyenne 1,5 milliards tous les deux ans pour que le confort des détenus, dont plus de 60% d'étrangers, puisse persister à remplacer les soins dentaires urgents que ces honnêtes gens ne peuvent s’offrir.

    Et vu que ce sont généralement des adversaires politiques qui dénoncent pareilles arlequinades financières, et proposent contribution des malfrats nuisant doublement au pays : Il convient de s’en offusquer haut et fort, au nom des sacro-saints Droits de la vache à lait taiseuse.

    %%%

    Mais soudain: Ouf! Juste à temps ... Voici qu’Éole, derechef, mène plume virevoltante jusqu’en splendeur d’Égée, le temps d'inspirer. De nouvelles aventures auxquelles vous aspirez

    Vous soufflant dès lors : Un excellent mini-ramadan calviniste, et doux terme de semaine aux autres. Otages …

    Ali GNIOMINY

    Y a pas photo, le Jean-Jacques était frileux, mais avait bon goût en matière de lacs non Lémaniques où se mouiller le moins possible.

    IMG_3717.JPG

    Allez, ne faites pas cette tête, ça ira mieux bientôt. Tous les sondages désignent déjà très nettement un renouveau dans la politique suisse, grâce au futur Président de la Confédération Ali Bongo.

  • LEURRÉS VEILLENT ?

    RÊVE, Ô LU ! SILLONNE ÈRE !

    Bien que les authentiques faits extraordinaires vécus n’intéressent ni croqueuses de pavés ni foudres de dictionnaires !

    Qui, vaille que vaille, me taillent abject costume entre légumes de l’intellect, allégés de l’Apogée, à petit zénith, qui tant s’agitent à m’éviter. Assez, de ces cliques d’ayatollahs laïcs!

    Qui vont en découdre. Quant à tenter de tirer le fauve vers la guimauve ou s’élever : du mielleux ras de fleurs bleues où paissent fesses à l’air les serfs, veaux lents terrifiés par les cimes grandissimes où le Verbe est herbe douce ; Qui pousse toutes et tous out au haut de sommets, à hauteur qu’auteurs gentils nantis jamais n’atteignent sans beignes …

    Survoler : L’incurie d’écuries de course aux bourses et : Révéler enfin aux gnangnans fifrelins qui d’eux hideux est le malin gagnant d’un an, qui va couvrir sans coup férir, bâcher, cacher l’Essentiel si providentiel, au profit d’ineptes concepts pour déconfits sourds et aveugles, qui beuglent dès que l’on louche vers vers qui touchent ; De bas rond-de-cuir qui ne sait fuir et Roi-Député du Parti Railleur parmi les meilleurs. Qui ne se terre sous de flous mystères :

    mystere.jpg

    N’encombre d’ombres l’Évidence ; Fonce au but : Ronces de putes défriche, riches orties d’aplaties normes transforme en soupe : Que ne loupe, de la poupe à la proue, que peu ou prou l’équipage en voyage agité sur la plus sûre réalité ; Quête plus experte d’éphémère Lumière d’une Ère délurée, saturée de conséquences d’ignorance entretenue par maltraitances ci mises à nu !

    Ces vérités sont évitées. Ce n’est nouveau pour les cerveaux errants, en grands travaux.

    Réfection faite, infections de tête guéries, se rit Édifice tout entier des artifices de chantiers ! Se moque des blocs et ciments infamants reliant les : Priant l’Incertain au pouvoir, aux stoïques mutins laïcs pris pour poires.

    Productifs d’Objectif, de concret, de vrai, de tangible, sensible, d’estimable et durable, de Valeurs de Demain remises au cœur de l’Humain !

    D’ailleurs : Parti Railleur n’est solution ? Qu’aberration ?

    Que nenni ! Si cessent : Déni de Sagesse et compresse des promesses de messe : D’accès à tout succès qu’excès d’escamotage tient en otage ! Et force hélas à double face.

    costume.jpg

    Tant de vers faire en ayant l’air pour tout salaire ? Quelle belle galère !

    Trahi par hiboux tant en train d’agrandir dieu que ne voyant rien de bien loin !

    Hiboux à bout de soutiens au maintien du moyen, et aux ocres sans limites de prosélytes du médiocre encensés, hiboux insensés incapables de Palpable annoncer, de ne défier être qui a acquis de Maîtres à glorifier !

    Hiboux évitant vite ce qui ne plaît au laid et blême Système corrompu, rompu à l’évaluation de la Considération et des silences de la déviation de Reconnaissance !

    Enfin, que l’appeau se terre, irrite et fugace, agace longtemps matons de prisons-poubelles conceptuelles sans Distinction, en voie d’extinction. Vois : ...

    Combien les authentiques faits extraordinaires vécus n’intéressent ni croqueuses de pavés ni foudres de dictionnaires.

    Pas plus que les faits des plus ordinaires :

    %%%

    Pour Information : Concise ! Effectivement.

    concise2.jpg

    Annonçant d’emblée ce qu’il y a d’intéressant à visiter dans le coin !

    %%%

    Mais non, mais non : Un joli bled de rupestres cossus lacustres à volets claquant au passage de rarissimes visiteurs.

    Ambiance à se croire en ce soir du 11.12.1976 de début de Quête du Graal, arrivant accompagné de seul guide plus loup que chien ayant « suivi ? précédé ?» ma solitude au long d’intuitif pèlerinage initiatique de 40 kilomètres, en direction de renonciation, d’accueils de hiérarchies célestes en les forêts denses peuplées d’ours et sommets enneigés de monts pyrénéens.

    Peur et méfiance compréhensibles, à l’époque déjà, en ce menu hameau sis auprès de faille entre monts où tombent les pierres au rythme des pensées, apparaissent colonnes antiques et ruines disparues au retour … Peur de l’étranger pour d’autres périls qu’à présent ; D’ordre bien plus paranormal ou relatif aux envieux curieux des traces du Secret gardé, des hérétiques sacrifiés à Montségur, quant au déplacement du plus Grand Trésor vers Montreal de Sos, puis la terre de Cervantès, dont le Don Quichotte prend le cripté relais de la Quête de Chrétien de Troyes, puis … Mais …

    Qu’y faire, si les authentiques faits extraordinaires vécus et légendaires témoignages sans hommages n’intéressent ni croqueuses de pavés ni foudres de dictionnaires ?

    Qui, pour amende assez sévère quant aux échos, vont illico passer commande littéraire !

    Après avoir appris par cœur aux tréfonds de cet ouvrage tous passages retrouvés relatifs à si exceptionnel vécu ci-transmis : Apparitions inexplicables, distorsions de temps à volonté, enseignements époustouflants de Vérité, reçus durant douze jours, d’une enfant de six ans et de ceux, au-travers de sa perception, qui la protègent et nous dirigent vers véritable élévation, évolution. Dont l’un des plus subtils esprits immaculés me demanda, à travers mes hôtes mediums, de se servir de mon corps vêtu en tout et pour tout d’une fine toge de soie blanche, assis en lotus au petit matin de décembre sur mégalithe aux abords de chalets initiatiques ... D’employer mon aspect corporel pour infliger avec sa voix à travers moi de cinglants, autant que comiques, châtiments oraux et gestuels à chacun des membres de l’École à peine éveillés :

    Quant à leurs défauts intimes personnels, et surtout pour tous l’arrogance ! D’oser douter encore, bien qu’à bon escient, du caractère véritablement angélique de l’éphèbe assis sur le dolmen depuis la nuit, par un bon -10°, parfaitement à l’aise malgré la neige, lumineux et échaudé, infligeant de telles leçons  : Qui finira par s’en aller calmement, pieds nus dans la neige au fin fond de la forêt, pour rejoindre après promenade de paradis offerte par l’Hôte Lumineux, éclats de rire de nouveaux amis médiums, pour telle farce descendue de si haut, d’utilité indiscutable ...

    Seulement ... N'est-il pas vrai que les authentiques faits extraordinaires vécus n’intéressent ni croqueuses de pavés ni foudres de dictionnaires?

    %%%

    Et tout cela alors qu’ici-bas, des décennies plus tard, pour leurs heurts : c’est toujours et encore :

    TRIE, ON FERA DIX CAS, LÀ, MITEUX !

    Autrement dit : Triomphe = Radis calamiteux & mille morsures taire ?

    Bien plus, en fait : Des millions de couillons fanatisés et nazes arrosés de gaz, alors que chic :

    Voici que surgit l’Érection de pharaoniques travaux d’apprenti Maître du Monde :

    Istanbul aura bientôt le plus grand aéroport de la planète !

    Bien vu ! Car avec 80% de touristes en moins, il est urgent d’agrandir les espaces publics, afin que les déflagrations ne demeurent point trop confinées.

    Et, cerise sur le gâté : Un deuxième Canal du Bosphore !

    Quelle prévoyance. Après avoir, comme menacé, ouvert la porte de l’Europe aux trois millions de réfugiés en Turquie, le passage du Bosphore sera trop encombré sinon, par les autres millions transitant, qui franchiront la barrière ouverte côté Syrie.

    Allons, votre bon Roi-Député du Parti Railleur plaisante, comme d’habitude. Certainement que la tête des Turcs vise à la paix en ce monde, comme ses alliés et adversaires.

    Qu’il en soit ainsi. Point d’outrances : Foin de souffrances.

    Oublions vite l’Histoire de nos contrées où les terribles Invasions barbares entraînèrent le départ des populations autochtones, leur assimilation ou leur assujettissement aux nouveaux arrivants, au IVème siècle de notre calendrier.

    Aussi soyons bien plus prévenants et solidaires, c’est si bien vu. Et tant qu’à faire facilitons le travail des instituteurs, en remplaçant dès la maternelle le français par l’arabe. Effectivement, ingrats que nous sommes : Respectons urgemment la morale dominante des culs-bénis de toutes douteuses convictions :

    Interdisons prioritairement le burneskini des cyclistes ! Contraignons nos filles à adopter la mode Calmy-Rey à l’iranienne ! Et mettons au cachot la moitié infidèle des membres de notre armée, magistrature et de nos médias !

    Épurons impunément tous foyers de contestation et collaborons austèrement à l’accueil de tous écueils et leur installation à notre place, sachant mille morsures taire, vouloir pardonner.

    Ou osons défier sur logique et raison un millénaire de retard d’évolution conceptuelle, en refusant avec courage d’intégrer simagrées persécutrices de tous bords, en l’actuelle guerre mondiale entre Lumières : Plus subtiles que jadis, sachant enfin qu’il n’y a de guerre sans religions, … Et ténèbres, plus opaques que jamais.

    Lors affirmant, oui : Jaurès … Au moins essayé de prévenir !

    Et qui sait si, un jour prochain, ressurgiront enfin de fin fond de cave, ces innocentes photos devenant scandaleuses, prises à Chypre, aux abords de la Ligne Verte risquant de virer au rouge-sang, de jeunes religieuses chrétiennes toutes vêtues et voilées, batifolant en les flots de la Méditerranée.

    N’effrayant, ne provoquant somme toute ni ne faisant de mal à personne en telle crique désertique. Photos à publier-ci urgemment, puisque bientôt, pour unique remède efficace :

    Les exemplaires et bienfaitrices démocraties interdisent formellement toute pratique, réunion, allusion ou apparence religieuse de leurs concitoyens. Et exigent de même de ceux qui y sont accueillis. Une garantie de renoncement formel à toute appartenance religieuse, par essence fauteuse de troubles.

    Et assez, de ces arnaqués par hordes ne faisant craquer la corde liant brillants humains aux plus opaques macaques vers lendemains à sec, d’échec et de rupture des cultures ! Assez. De ces singes à beau linge et nabots de robots, ayant pour don de manipuler les cordons du bas de haine, à tas de rengaines souveraines du nerf des guerres.

    %%%

    Comment ? Vous souhaitez déjà reprendre un peu votre souffle ? Soit ! Délassant Intermède :

    Prolifération en vue: De drones et de robots facteurs ! Vive le progrès !

    Dans quelques millénaires, même si sa directrice sera toujours couverte d’une scandaleuse profusion de boulons, la Poste finira enfin par prendre visage humain !

    Parlant rapines : Tout se perd, même la piraterie n’est plus ce qu’elle fut ! Les Barbes-Noires actuels sont si flemmards qu’ils ne se déplacent même plus pour lancer l’abordage sur nos FA18.

    Précédente info fausse, totalement gratuite, va de soi, mais allez savoir.

    Vilaine rumeur semblant prétendre que des bergers auraient vu, sur les tendres alpages, un petit chauve surexcité bien connu, vêtu d’imperméable militaire arborant l’inscription « GRIPEN JA ! SCHNELL ! » manipulant une télécommande …

    Quatre appareils en si peu de temps, de jeunes victimes … À se demander à qui profite le malheur … Au pays du gruyère informatique.

    %%%

    Et tueurs, toujours : Tamedia & Cie entendent diversifier leurs titres prochainement !

    Ainsi nous annoncent-ils la naissance prochaine du « MATIN DU SOIR » !

    Puis … « Le 20 minutes des 4 heures », « La Liberté de l’asservissement », « L’Express de l’omnibus », « Le Temps de l’espace », « la Tribune des sous-sols », « le Femina du mâle », « L’Illustré incolore », « le Blick à blacks » …

    %%%

    Allons, dépité(e)s, méditez ! M’éditer avec tact et sans caqueter n’est, sur basse cour, qu’acte de bravoure à sains desseins qui se savourent.

    M’éditer sur l’Existence d’une Conscience évoluée si saluée abrite, évite les huées.

    Censure médiatique n’assure que politiques peu sûres, pour autant que ne soit son bâton sous la risée brisé !

    C’est: Qu’est aisée une décision de diffusion qui va raser bêtes illusions: Oser ! ...

    Rajeunir l’Avenir, ouvrir au rire le droit des rois de réparer les esprits épris d’égarés, leur offrir salvateurs pavés dans l’amarre à leurs leurres …

    %%%

    Mais ... Il se fait tard, fêtards. Trop de dévers de sévères vers égarent.

    Gare ! À l’eau vers dosent … l’osmose entre ventres salauds et cerveaux à niveau !

    Alors repos … Mais, mais, dites, eh … :

    Il y a des lustres parmi les rustres que l’auteur à grand cœur pouvait navets à chier vite publier !

    Y était invité, le tout offert sans bras de fer.

    Et à présent qu’il n’est rasant et enfin des plus fins lus: L’on n’y tient plus, l’exclut et, lâches, le cache, l’abandonne à maldonne et outrages d’esclavage moderne, le berne, voue …

    Ali GNIOMINY

    Donc … Vous ...

    Veillez pareillement à toujours afficher une frite remarquable,

    doublée d’une bien bonne pour autrui !

    Sans titre.jpg

  • DES PENSÉES SANS CONTER !

    Toutes cuites et bien gratuites. Pour l’heureux tour des propres ris … à taire :

    D’emblée, tremblez, de devoir mettre à jour le pourtour de l’Histoire :

    Ainsi, Poséidia, principale île de l’Atlantide s’effondra-t-elle il y a 52'000 ans, suivie par Ayran il y a 30'000 ans et finalement Og, il y a 12'600 ans, explosant suite à la surcharge d’un cristal, dont les prismes captaient et transformaient les énergies cosmiques et solaires, permettant à des nefs de se mouvoir sur et sous l’eau ou dans les airs.

    Et dès le premier cataclysme de 50'000 av. JC débutèrent les migrations vers les Pyrénées, L’Égypte et l’Amérique précolombienne. Ces Atlantes emmenant avec eux d’une part la Loi d’Un, altruiste, et d’autre part la tyrannie de Bélial favorisant tous appétits égoïstes.

    Par chance, fut redécouverte en 1974 aux Caraïbes une sorte de Larimar photosensible, cette pectolite bleu volcanique des Fils de la Loi de l’Un, qui servait à guérir toutes maladies. Quant aux puissants Fils de Bélial, leurs réincarnations malfaisantes nous pourrissent toujours la vie de descendants d’Atlantes. En certains lieux plus encore qu’en d’autres.

    De décadence en décadence, flopées de générations d’Atlantes expatriés se sont ainsi installées sur plusieurs Continents, et les prodiges de leur lointain passé furent de plus en plus obscurcis et estompés à leur profit par les Fils de Bélial. Les plus savantes connaissances du Passé ne furent plus, finalement, que succinctement traitées en les Timée et Critias de l’égocentrique Platon, dont l’élève Fils de la Loi de l’Un, Aristote l’héliocentriste, dépassera mille fois son mentor. N’en déplaise à l’enseignement traditionnel de Bélial.

    Or donc, situons-nous plus précisément en l’Histoire :

    Il y a donc 4000 ans, Pâris, petit dernier du roi Priam, éphèbe efféminé enleva (ô la vilaine ! ) la belle Hélène. Sans doute pour qu’elle se charge de laver sa vaisselle et ses dentelles. Ce qui déclenche bêtement la guerre de Troie. Par chance pour le mignon, plus belle encore qu’Hélène, Aphrodite amourachée sauve le chéri in extremis. Qui, frustré de n’être un mec-étalon et jaloux de celui-ci, finit par frapper bassement Achile.

    Allez savoir comment, si ce n’est par procédé Atlante perdu depuis d’insémination artificielle préhistorique : Pâris réussit à avoir un fils, Lemannus qui, 50 ans après la guerre de Troie, dirige une part de l’armée d’Hercule montée en nos contrées.

    Lemannus, digne fils de branlette transvasée, atteint alors le bout d’un lac, qu’il appelle de son nom, étendue d’eau aux pieds de collines de genévriers. Et Lemannus sait que genévriers poussent sur terres aurifères. Ce qu’attestera plus tard entre autre, le Journal des Mines, 1er trimestre, Vendémiaire, Brumaire, Frimaire, An VII édité à Paris en 1798.

    Ainsi, Lemannus, Fils de folle, de Bélial et d’éprouvette en boyau de mouton, Lemannus s’emparant de genévriers savait d’instinct que sa descendance allait prospérer sur des tas d’or enterré, dont seraient égoïstement privés les indigènes de ces terres usurpées, et tous actuels Fils de la Loi d’Un.

    Et Lemannus importa malheureusement en sus sa détestation des délicats et capricieux êtres qui, tel son père, perpétuent cependant le label Hellénique, garantissant l’équilibre naturel si précieux ayant doté les humains d’un taux de naissance différencié en acide glutamique, neurotransmetteur hormonal ; Afin qu’une part des humains réalise d’autres buts que de se reproduire inconsidérément, transmette mieux sans excessives contraintes familiales la filiation de son âme, la trace de ses bienfaits pourvoyeurs d’émotion en tous temps. Telles ces notes de musique sur partitions séculaires, détaillant le ressentir le plus profond de compositeurs disparus.

    Équilibre naturel si précieux, n’étant rompu que dès que corrompus adeptes de mystiques politiques, ne prospérant que sur misère, édictent vindicte pour mieux régner, enseigner distinctions, haro sur les homos, la femme, les déductions, augmentations et doutes, soit toute mainmise sur les crises.

    Nous couvrant d’attaches lâches, ficelles d’artifices de hardes bâtardes d’arrière-garde qui sont celles qui sévissent, nous nouent, gardent et fardent.

    Ô nos aïeux merveilleux, et autres qui se vautrent, du fond de l’Histoire font dépotoir, que n’avez-vous transmis de notre Passé manigancé plus Digne que signes de hâte lente ? À déverrouiller verrous rouillés des noirs mystères du devoir de se taire, face aux réalités occultées.

    %%%

    Dignes d’Olympie, par ailleurs, ces deux frères Brownlee, arrivés premier et second au triathlon des récents Jeux ?

    Que nenni. En l’esprit olympique, ils se devaient : -1 : De faire honneur à la mode Bolt, en causant cuisine avec l’adversaire tout au long de la course « Oui oui, je rajoute toujours un peu d’huile d’olive de Delphes sur mes big-crunch, mais il faut que je te laisse, je dois passer la ligne d’arrivée » -2 : De passer simultanément cette ligne d’arrivée, fraternellement embrassés. Créant un précédent inoubliable de l’Histoire olympique. (Où tous deux sont disqualifiés pour avoir favorisé l’adversaire ou bénéficié d’aide ?)

    Bon, et puis, ce n’est pas parce qu’ils sont frères qu’ils ne sont pas concurrents. « Non mais, faut pas déconner, c’est 300 balles à la refonte une médaille de 6 grammes arraché sous les récalcitrants genévriers. Et de toute manière ce connard de frangin préféré de papa et maman va hériter à coup sûr de la meilleure part, une fois que les vieux ingrats auront claqué d’une crise cardiaque, du fait que j’ai battu leur chouchou. Je t’en foutrais moi, de la solidarité fraternelle anglaise … Et l’Histoire Olympique qui y perdrait ? Bah, elle est déjà tellement faussée par les sectaires que plus personne ne sait vraiment si, dans l’Antiquité, la nudité publique des athlètes, esclaves, etc, ne fut que vue d’artistes successifs ou réalité cachée par la pudibonderie à présent coutumière ».

    Réalité qui démontrera un jour, à l’évidence, qu’Athènes ne pouvait que disposer d’un autre précieux cristal Atlante Larimar, guérissant des coups de soleil mal placés.

    &&&

    Au passage de notre époque : Les proches du bon bas rond-de-cuir & Roi-Député du Parti Railleur voudront bien l’excuser pour le peu d’actuel suivi en le cheminement à l’aveuglette sur la montagne de ses contraintes, quant aux nécessaires communications en souffrance à traiter au Larimar rédactionnel ou visuel … bientôt.

    Merci de ne désespérer. Finir par penser à tort que : Momentanément borgne et définitivement Jean-Marie ça devient presque louche. Alors qu’en fait, tout au contraire, l’auteur est lui à la hauteur d’ambitions de modération : Qui répète, pour les fâcheux maniaques des références, ajouts de fonds de pages et désignation des sources, qu’un créateur contemporain, réel producteur de valeurs, a autre chose à faire de son temps que de détailler ce que tout un chacun peut découvrir en apposant le ou les mots, évènements dont il est question qui l’intriguent, sur un moteur de recherche qui lui fournira toutes indications à cet égard. Enfin … en résumé :

    Ah, que l’être est donc étrange. Qui jadis se gava de calmants en sa jeunesse bien portante, et se prive à présent de tout remède, supporte plus que nécessaire les douleurs et coups de nerfs. Qui s’évadait par jeu de la peur en d’autres dimensions, et s’enferme par plaisir à présent en la réalité la plus sûre, dont il fut délesté. Que l’être rare est donc bizarre. Autant que tout être aussi rare, qui en a marre des produits-phares de tant d’avares. Trouve les moyens rien de moins païens de supporter … et d’exhorter :

    Ah ? Neutres ?

    Oui !

    Pleutres ?

    Non !

    ...

    Citoyen

    Si toi, hyène à moyens

    Qui proviennent

    De l’usure sans mesure

    Au détriment et châtiment

    Des meilleurs travailleurs,

    Si tu tues sous le boulot

    Tes honnêtes lots de bêtes de somme,

    Je te somme

    Citoyen de pays neutre

    Si, toi, hyène enorgueillie, pleutre

    Nuit au fruit du labeur des bosseurs

    Je t’ordonne

    Bonne conduite !

    Et sans fuite ni maldonne,

    Heurts et rage,

    Prends courage !

    Rends aux sages entités à messages

    Dignité, équité

    Que t’as contribué à huer,

    Les privant, énervant

    Par rétention de leur condition

    Sous politique pique-fric.

    Rance est le beurre

    Au cœur de l’ignorance

    Qui se tartine

    Sur toutes combines.

     ...

    Déconfit tu rebondiras

    Et des conflits riras,

    Mais pas gras,

    Te méfieras :

    Peu d’abstinence d’impertinence

    Peut peser sur billevesées traditionnelles

    Dites essentielles,

    Trop de retenue sur la berlue

    De favorisés

    Vaut la risée.

    %%%

    Pour l’heure, survolons allégrement le vrombissant paysage médiatique :

    La Suzuki tue nos coteaux !

    Et voilà, tôt ou tard les investigations font mouche !

    Vraisemblablement une nouvelle fraude au dispositif de dépollution de NOx, comme chez VW !

    Et il semble vain, à tort ou à raisin, de vouloir combattre ce fléau !

    %%%

    Déjà que nos coucous partent en Afrique après s’être reproduits ici. Et alors qu’ils passent généralement en douce par l’Italie et les Balkans, leurs bandes essaient à présent de passer par l’Espagne.

    Où ils décèdent plus encore que ceux qui finissent au Sahara. Tous mouvements déglingués.

    Ceci du fait de l’extrême aridité espagnole, où il n’y a pratiquement plus de récolte de chenilles, ni de papillons distribués.

    Or, logés à bonne enseigne, agissons et tentons de les sauver, afin qu’années après années ils reviennent nous faire un petit coucou.

    %%%

    Ceci dit, voguons vers d’autres climats pareillement exotiques :

    Fidèle Castro, qui ne fume plus depuis 30 ans, reçoit pour ses 90 ans un cigare de 90 mètres de long !

    Malin ! Si le vent vient à tourner, entre La Haye, Washington et Cuba, et que Fidèle devient passible du peloton d’exécution, il pourra toujours invoquer, pour dernière volonté, de fumer son cigare !

    Vraiment sympa, ce cadeau ! De quoi résister encore, en vrai ou en sosie durant quelques décennies. Et pourtant Fidèle n’a pas trop apprécié, qui s’attendait à mieux, plus symbolique. Comme un cigare de cette taille mais de style Gainsbourg. Constitué de billets roulés de 500 euros !

    Et dans le fond, quel manque de tact ! Si l’on veut faire plaisir à une vieille connaissance, avec le cigare on lui offre au moins la bière !

    %%%

    Et puis, évidemment: Parabéns, Congratulaçaòs, Félicidade au cousin Paulo et aux siens qui, depuis des années préparaient les chorégraphies des tableaux de l’inauguration et de la clôture des Jeux Olympiques de Rio ! Fabuleux. Gigantesque.

    Il faudra quand-même que tu m’expliques à l’occasion chez Val, Paulo, en revoyant cette clôture à ne manquer pour rien au monde, pourquoi tu n’as pas reçu la visite de Michelle Obama, cette fois-ci.

    Certes les athlètes Américains dont elle assista aux entraînements se sont escrimés presque en vain. Michelle a dû remarquer assez vite que cette équipe fleurait l’absence de médaille d’or.

    Et vu que Barack refusa de faire un saut à ces J.O, après le coup de Jarnac de Temer, l’on comprend que ce couple fut contraint de botter en touche.

    %%%

    En vérité, le jeune continent du Nord vieillit bien mal. À tel point qu’Alice Cooper se présente comme candidat à la Maison-Blanche avec son slogan : « Un homme perturbé pour une époque perturbée » !

    Sans façon, merci ! Alice n’a aucune chance dans la compétition, avec un concurrent impossible à dépasser car totalement détraqué !

    Alors, Alice, laisse ce miroir aux alouettes et va poser quelques lapins au fond de tes boas !

    %%%

    Ainsi demeuré demeure :

    Con en pâtissant :

    Pauvre Donald Trump, tellement esclave par servitude pour dettes de plus de 650 millions de dollars, qu’il s’abstient de régler avec la fortune de 10 milliards qu’il prétend avoir, en refusant de le prouver : Voyez comme il se débat pour décrocher enfin un job rentable !

    D’autant plus qu’une fois à ce poste, les USA entrent à coup sûr en guerre civile.

    Et lui et ses amis du lobby des armes deviennent alors fréquentables car solvables, s’enrichissant comme jamais !

    Aussi monstrueux soit-il, espérons que le minimum vital qui lui sera laissé, quand Extrum Krapulia et autres recouvreurs spécialisés en impunité pour poursuites douteuses à ajouts farfelus l’auront fait saisir, et que les milliards cachés aux vrais créanciers auront payé l’amende, pour refus d'honorer ses dettes tout en en ayant largement les moyens, espérons malgré tout que ce minimum vital soit, lui, décent et digne de nation civilisée, autrement plus correct que l’infecte pitance laissée en Suisse aux travailleurs esclaves de corruption politique au service …

    Ali GNIOMINY

    P.S. Rédigé petit à petit, à votre exclusive et prioritaire attention, avec larmoyante et épuisante acuité visuelle réduite. Pardon du peu. Avec mes dommages, toujours, à l’ :

     Exaltation traditionnelle de l’ours Bernois,

    terrassé par Oscar Wilde :

    ours.jpg

    FB_IMG_1468049764055.jpg

    Ce que préconisent d’aucuns vilains nains, tel ce Grincheux peu Franc, désireux de recouvrer, blanchi comme neige, la mine piquée par Simplet. D’où amasser à nouveau un paquet d’or dur.

    Ah, Merlin digne, que n’avez-vous dressé ces nabots irrités à plus de grandeur, d’élévation sous ovations méritées ?

  • SI : REVERS DE TERRE ANIMENT MAUX SI VILS …

    Souris

    au top

    t’amuse:

    Art règne

    lors qu’âme

    se terre

    et cure œil

    de camp

    à gnôle,

    hagards regards

    de bestioles

    qui ne méditent,

    errent, ânes,

    et

    noient,

    poisse,

    ombrages,

    jeux de rats

    en nage!

    Souris

    aux taupes!

    Et ruse!

    Ronge

    heurts,

    longes

    et bien

    des liens!

    L’Art baigne

    lors qu’âme

    assez

    racée

    règne

    se répand

    en bienfaits

    même sur défaits

    rampants

    et martiaux

    bestiaux

    qu’elle n’aime!

     %%%

    Non mais, de quelle tanière ça peut bien sortir des trucs pareils ?

    Et c’est pour ça que tant de sponsors, mécènes et éditeurs se bousculent au portillon ? De trous à rats pour s’y cacher ! Effrayés par tant d’élans et talents inédits interdits aux lents, pris sous frictions des convictions !

    Têtes qui, bisque bisque, ne se mettent en risque ! Oncques ne favorisent qui défrise et dégrise, ne paupérise, dévalorise quiconque ! Cerveaux ne distinguant que peu dingues auteurs, à hauteur du zénith de leurs limites. Ne dépassant hélas la barrière des plats fonds issus d’hier, de tradition sans compromission, à posture sans ouverture, sans louanges, ni atouts à tout ce qui dérange, est puni.

    Enfin … Vous connaissez depuis si longtemps ces aspects-là du ridicule ostracisme clanique encouru, issu de déviante obsolète bien-pensance locale et internationale, cause de tous conflits en cours.

    Avez remarqué le sabotage subi, la censure silencieuse infligée (à vie?) à votre ravi dévoué Roi-Député du Parti Railleur préféré ; Vous étonnez aussi de tant de mitée frilosité couvrant encore les structures, la facture de la culture, lors qu’échaudé l’État bout, fond, et que l’énervé Privé, qui irrite, en profite bien au chaud pour arroser qui n’a osé, n’a que glosé, s’est tu, méfié !

    À l’évidence : Mieux vaut honneurs de foule de lecteurs que médailles de canailles !

    %%%

    Sur ces entrefaites, très succinctement, comme de coutume, acceptez donc-ci un zeste de polis tics :

    May : Dear Lady & Gentlemen séparatistes, bravo ! C’est que vous en avez finalement sous la perruque ! Oui ! Il est évident que le dicton « En bien ou en mal l’essentiel est qu’on en parle » fonctionne également pour les pires barbares.

    Donc c’est OK, on a pigé la leçon, à chaque fois que des passants sont poignardés c’est invariablement par un détraqué ; Quand des camions-bombes font des carnages il s’agit bien sûr de malheureux accident ; C’est la faute à pas de chance quand des individus, vraisemblablement fumeurs ayant des flatulences, explosent dans la foule.

    Désamorcer la pub faite sur l’origine et l’aboutissement des massacres, c’est éteindre la plupart des foyers alimentant l’ardeur des bêtes humaines.

    Restons unis face à la plus malfaisante ignorance !

    %%%

    Alors que, très au-dessus de tout ça :

    Un mien fort honorable correspondant PDC de jadis, Monsieur le Conseiller fédéral et Président de la Confédération Alphons Egli, s’en est allé.

    Paix à son âme, merci pour l’ouverture d’esprit avant l’heure, et ma sympathie à ceux qui lui furent chers.

    %%%

    Hauts mages, et souvenirs encore :

    DARE-DARE …

    Chère Joséphine,

    Croyez bien que le bon Roi-Député du Parti Railleur qui s’incline-ci, par ailleurs Empereur des admirateurs de votre regretté paternel, vous souhaite la bienvenue parmi les actuels bienheureux 1932 bénéficiaires, ne serait-ce que sur Facebook : De ces si pointus épisodiques traits d’esprit de bas rond-de-cuir globe-trotter, multidisciplinaire artiste fonctionnaire d’État et des tas d’autres trucs authentiques.

    Sans doute que vous ne vous souvenez pas de moi. Vous aviez 16 ans alors, vos parents nous recevaient chez vous pour le tournage du « Caviar Rouge » de Robert Hossein et du « Tueur de dimanche » de José Giovanni. Votre maman, des plus charmantes et souriantes, devait faire face à tout le ramdam dans le jardin.

    Et comble d’honneur pour moi, un jour, grimé en flic, je me suis retrouvé à la table de vos parents à l’hôtel du Rhône, devenu le Mandarin Oriental, en compagnie des couples Hossein et Giovanni, de Rufus, … Et pas moyen de me souvenir si vous étiez parmi nous, j’en suis navré.

    Quoi qu’il en soit, alors que je dévorais San-An entre Aristote, Edgar Cayce, Voltaire et Mickey Magazine, votre père m’a ouvert très tôt l’opportunité d’oser : Oser bousculer la langue trop figée, les termes et règles trop attendus, et tant qu’à faire il m’a en sorte invité à l’Art ardu de bouleverser raisonnablement et faire rire simultanément.

    Je ne saurai jamais assez l’en remercier. Mes hommages, ainsi qu’à vos proches.

    %%%

    Et sinon quoi de neuf, de par le monde ?

    Les jeux vidéo rendent les jeunes plus intelligents ! Vrai !

    Le regard fixé nuit et jour sur leur écran, ils ont naturellement de la facilité ensuite à créer des Sociétés-écran !

    Et, loin de leurs stupides aïeux qui s’exprimaient en verlan ou massacraient des bisons, les jeunots pulvérisent à présent des zombies ! Il y a du mieux.

    %%%

    Tout à l’inverse :

    Grand rassemblement à la porte de l’Europe : Un million de marionnettes mobilisées. Et ce mardi, rencontre de marionnettistes, du côté des steppes, entre Guignol et son ennemi de pacotille le Diable. Afin de synchroniser leurs gourdins pour taper sur la tête de Gendarme.

    Bon ennui les petits …

    %%%

    Plus bas encore : Cible ratée : Pas de chance :

    83 camions-citerne des rampants du désert ont été pulvérisés par les frappes aériennes.

    Mais trois ont été manqués, qui auraient dû compléter l’hommage aux victimes de Nice.

    %%%

    Alors que, sous nos chatoyantes latitudes :

    Des bons-cadeaux sont offerts pour castrer les chats !

    Quelle horreur, pauvres bêtes !

    Ne serait-il plus économique et humain, que d’offrir à ces minous d’accompagner en un aller-simple pour les harems d’Orient les violeurs allégés, eux ?

    %%%

    Castrats j’ai dit ?

    Rien à voir, ou presque, avec les Témoins de Jéhovah, interdits en Chine, qui draguent actuellement les touristes Chinois. Un comble, sachant que les Suisses, et imaginez donc ceux-là, sont de mauvais dragueurs ! En revanche, côté chinoiseries, ces Témoins sont forts. Mais rien de plus légal ici ; La démarche n’est pas assimilée à du prosélytisme mais à de la diffusion d’idées !

    Oui, de la diffusion, diffuse mais de la diffusion : Comme ces sent-bon cancérigènes que l’on diffuse pour couvrir l’odeur du caca.

    C’est bon, excusez-moi ! Aussi pour avoir jadis par trop savonné à tort l’un des vôtres, puis en y mettan le temps … avoir seulement vraiment découvert ensuite ses écrits, que j’imaginais cuculs et qui, au contraire, sont bien couillus !

    En l'occurrence: Témoins d’un Peut-être, mais aussi de solides réalités et nécessaire Objectivité. Pardon de ne pas aimer d’emblée, d’office ce dont j’ignore tout, et réciproque. Comme de paraître souvent mettre tout le monde dans le même sac secoué.

    %%%

    Ainsi, votre dévoué moqueur chroniqueur s’assagit parfois, entre deux crises de révolte épistolaire, qui s’apprête à passer plusieurs jours, voire deux semaines pratiquement aveugle.

    Contraint de subir opération tentant encore de sauvegarder 60 ans de vision très particulière, négligeant les détails, donc le diable caché dedans, pour se fixer prioritairement sur les vues d’ensemble, les globalités, les interactions, les similitudes, en jouant sur une faible stéréoscopie ou son absence, ayant enfant souvent permis de passer dans l’astral en s’envolant en regard au-travers des murs.

    Et opération visant à restaurer les conséquences de 40 ans bientôt d’écrans sous le nez, du plus préhistorique à DOS fluorescent aux plus récents, à raison de 12 à 18h par jour en moyenne. Pour du « vent » sur lequel ont les vendus des vues, une fois le souffle éteint du concepteur sciemment snobé. Qui demande à ses survivants de faire en sorte que jamais, d’aucune manière, le moindre centime généré post-mortem par son Œuvre ne puisse tomber entre les griffes de la racaille en cols blancs ayant pourri sa vie, sa carrière, sa santé, sa démarche pluridisciplinaire hors du commun.

    Une chose est sûre, pour cette intervention ophtalmique : Croyez bien que l’épreuve sera terrible ! Pour vous ! Qui devrez cruellement vous priver de nouvelles Essentialités à lire, durant une? Deux? ... Trois semaines peut-être … Sans rire.

    Raison de plus pour vous replonger dans la lecture ou le simple survol de ce qui vous intéresse au cœur des plus de 800 articles sur cette compilation de « http://barondecuir.blog.tdg.ch ». Dont certains billets sont pareillement si concis qu’on s’y perd.

    %%%

    Et à part ça : Qu’est-ce qu’on parie qu’Extrum Krapulia et autres charognards du genre, au service d’abuseurs en voie de destitution, vont se dépêcher de bombarder leur esclave par servitude pour dettes le plus dérangeant: d’illisibles relances de soi-disant dû, à fondement et gestion injustifiables, justement durant cette semi-cécité; Afin que leur victime, une fois encore, ne puisse s'y opposer à temps ? Le jeu est si récurrent, risible et adéquatement éreintant.

    Enfin, je mettrai tout en œuvre pour récupérer au plus vite. Dans tous les sens. J’admets aveuglément partiel aveuglement, pour raison de santé, bien que l’épreuve soit ardue, mais jamais pour profits tirés de force à autrui.

    %%%

    Justement, à cet égard :

    La CSS (Compagnie Sans Scrupules ? Contrainte Sociale Scandaleuse ? Confrérie Spécialisée en Soustractions ? Calvaire Sur Salaire ?… Ah, ça me revient : Chrétienne Sauce Yale ! Aïe, mais non, ce serait alors CSY, et CS tout court restant encore provisoirement intouchable, CSS devrait donc logiquement être l’obligatoire Caisse Stupidement Spéculative qui, quoi qu’il en fuse, diminue la complémentaire-maladie de 146.- par an pour les assurés acceptant de porter un appareil de surveillance électronique ! Bidule attestant que 10'000 pas ont été effectués par jour. Bien. À l’heure de la surveillance à tout-va, pourquoi pas ?

    Certes, alors qu’un ami portait un bracelet Jawbone Up, j’étais averti sur l’application de son arrivée, savais qu’il était en mouvement entre X endroit et ici et qu’au rythme de son cœur il serait là dans Y minutes. Donc oui, la surveillance électronique d’assureurs fera baisser les primes.

    Dès qu’ils auront suivi le parcours de chaque affilié, entre les immeubles amiantés, les habitudes de passage vers la voie ferrée où transitent les wagons exterminateurs de Syngenta, et autres risques pris pour sa santé, permettant d’exclure illico ces assurés de toute couverture.

    Astuce bien rodée, comme celle du genre : Consistant à inviter les gentils fumeurs de cannabis à se faire recenser dans des clubs ; Jusque là c’est très bien ; Et retirer le permis à la sortie. Mais ça c’est presque de bonne guerre, comme vacherie traditionnelle.

    Croyez-en quelqu’un pour qui le mot « permis de conduire » provoque encore plus d’allergies que le terme « radical ». Du fait, vous réciteront mes fidèles : Que j’ai réussi cinq fois du premier coup l’examen de théorie, ai pris des dizaines de leçons de conduite, sais conduire depuis 40 ans, mais pour diverses raison j’ai dépassé quatre fois la période de six mois après laquelle la mafia de ces autorisations vous fait tout recommencer, depuis les séries de cours de sauvetage. Et le cinquième examen théorique que je fus obligé de subir, plus allégé que les précédents .. ne valant rien aux yeux de telle pègre, était pour le droit de conduire le vélomoteur que j'employais depuis des décennies, avant que nouvelle loi d'extorsion légale ne me force à si débile humiliation supplémentaire !!!

    Re-Cours de sauvetage onéreux, etc : Même si je fus pionnier-pompier, premier au cœur du foyer et, entre autre, ange gardien de vieillard repêché dans le Rhône, sauveteur félicité par les ambulanciers pour avoir fait exactement ce qu’il fallait. À jamais écœuré à l’idée de devoir se soumettre encore un jour à ce summum de l’imbécillité administrative en vigueur.

    N’oubliez pas, jeunes Suisses, trouvez les milliers de francs nécessaires jusque tout au bout du racket au permis de conduire.

    Ainsi assignés impunément à résidence : Ne voyagez surtout pas à travers le monde en oubliant la date de l’examen pratique, ne vous cassez pas la figure sans aucune faute de votre part en moto la veille dudit examen, ne vous retrouvez pas pour la XIème fois à la huitième leçon de pratique sans avoir de quoi encore casquer outrancièrement jusqu’à la fin du vol organisé …

    Passez cette merde d'une seule traite, c'est laid mais tant pis, ou passez-vous en définitivement. Alors enfin fidèle au souci de ne risquer de nuire à autrui.

    En résumé, question de fumeux nécessaires pièges évoqués : Pas plus que le buveur, le fumeur n’a le droit de mettre en péril la vie ou la santé de son prochain. Surtout s’il prend le volant ou donne du guidon, sans avoir une longue habitude du produit en question.

    L’hypocrisie consistant à faire croire que, par miracle, quelqu’un qui est shooté aux calmants, neuroleptiques, etc, comme malheureusement l’immense majorité des conducteurs, celui-là est moins dangereux au niveau des réflexes que celui qui boit son petit vin ou fume son joint depuis des lustres.

    Me le répétaient en allemand plusieurs alcoolos camionneurs qui me prenaient en stop à travers la Yougoslavie bouclée de Tito : « Ceux qui provoquent des accidents après avoir bu ne sont pas les habitués à l’alcool, mais des amateurs ayant exagéré. Nous ne pouvons conduire sur des milliers de kilomètres qu’en ayant notre dose habituelle, sinon c’est dangereux ».

    À chacun sa réalité. Et à toutes et tous le soin de préserver, si ce n’est la sienne, pour le moins la santé de l’ensemble … La protéger aussi et surtout de toute radicalité.

    %%%

    Hum … Hum … : Cependant : En dépit de terribles allergies traumatiques subies au seul énoncé du mot « radical » : Bonne chance, succès et longévité sont souhaités à Notre honorable lecteur Pierre Gauthier, et camarades fondant le Parti Radical de Gauche.

    Ah, que n’avez-vous plutôt choisi Parti de la Réconciliation de Gauche … Mais bravo !

    Quoi qu’il en soit : De Gauche ou d’Extrême-Centre, n’oublions jamais que ce n’est, en tous pays, que le Capital malfaisant qui doit être urgemment saisi et redistribué !

    Exclusivement celui issu de honteuse spéculation et de mauvaises fortunes.

    Amassées comme celle d’un certain Zurichois, corrupteur politique, sur l’armement et la chimie tueuse.

    Alors que les riches de bonne fortune, celle construite par eux-mêmes et redéployée correctement au service de l’utilité publique, ou par un aïeul ayant proprement reçu en abondance les fruits de ce qu’il a planté pour le bien de chacun, comme Charlie Chaplin, Jacques Brel et heureusement certains autres excellents monstres sacrés, ces fortunes bien méritées et humainement gérées doivent même être exemptées de tout impôt! Car ayant déjà largement offert d’immenses Valeurs à l’humanité.

    Une simple fraction des amoncellements absurdes d’argent détourné par de criminelles règles de spéculation, visant à écraser les plus infortunés sous pléthore déloyale de contraintes infligées : Une menue part prélevée sur le trafic du fric puant d’indignes spéculateurs et actionnaires de tous genres, trust ou privés, auto-protégés par douteuse actuelle impunité, peut remplacer facilement toute contribution féodale des populations victimes de ces mêmes repus esclavagistes modernes.

    La Gauche contemporaine semble à présent cibler mieux son véritable ennemi ! Qui n’est plus l’argent en général, mais la manière de l’acquérir au détriment ou non de l’intégrité d’autrui, de le faire fructifier égoïstement ou utilement pour l’ensemble, de l’employer pour influencer catastrophiquement la vie sur Terre ou pour la sauver des fabricants de misère.

    L’argent est une récompense excellente pour toutes et tous, quand il est mérité par soi et les siens.

    Le fric est la pire des saloperies, en mains de traîtres à la société humaine, s’en servant au détriment de la Base, afin de perpétuer injustifiable destructrice domination sur les plus fragilisés. Desquels les accusés dérobent, en grandes et complices pompes : Quasiment tous les mérites, efforts, gains et légitimes Valeurs.

    Aussi : Vive le pèze ! Soyons à l’aise ! À hauteur de notre Conscience uniquement.

    Et Bienvenue ou Bonne continuation aux entreprises étrangères propres, de la source du profit à sa finalité, en passant par la juste gestion ! Directions qui ne seront plus inquiétées et verrons même leur adéquate imposition baisser ensuite.

    Une fois saisis tous fonds de leurs secteurs spéculatifs, ou à buts contraires à la santé et au bien-être, par accord de partage avec la nation d’où est issue l’entreprise.

    Trusts et privés naturellement amendés préalablement, pour l’indigne égoïsme ayant prédominé aux temps barbares de la soumission à d’insoutenables supercheries monétaires et sociales.

    Souhaitons ainsi que quelques Robins des lois informatiques sauront bientôt imposer à la source à 90% les profits malsains et gestions calamiteuses, et répartir équitablement le séquestre entre tous citoyens de la nation, puis du monde en créant des émules, libérant enfin les authentiques producteurs de valeurs abjectement parasités.

    %%%

    Mais voilà que persiste ce brin de mue gaie, à fougueux traits de réalisme du jour :

    Décidément : Risible et agaçant, qu’une démocratie du monologue gouvernemental sévisse mondialement !

    Risible que telle démocratie délurée sous laquelle tu votes sous influences, sous force et menace sociale d’us et coutumes trafiqués, rafistolés naïvement et singeant le Convenable, l’Usuel obsolète ;

    Tu vis et votes aveuglé, comme prescrit, ou tu crèves en douce exclu de tout, estompé de tous.

    Saugrenu, que cedit Droit de formuler une opinion propre ; Pour autant qu’elle n’interrompe ni ne bouleverse trop logiquement le monologue au pouvoir, va de soi !

    Pitoyable, que pittoresque démocratie finisse totalement vendue, à salades abîmées, trop égoïstement accumulées en prévision d’illusoires besoins futurs desdits maîtres du vote juteux !

    Affligeant, que le soliloque des Têtes de l’hydre démocratique lui fasse oublier de regarder à la base de son corps électoral, son branlant piédestal susceptible de la faire chuter !

    Bourrée généralement de failles conceptuelles intégrées dès la petite enfance, que l’absence ou l’excès d’ouverture des portes de perception consolident dangereusement.

    L’ennemi de la démocratie n’est ni une nation ni une autre mais en toutes et aucune à la fois ! À l’instar des ces particules de l’Univers qui n’existent à plusieurs endroits que si on les recherche.

    L’ennemi est en la triste litanie silencieuse d’une démocratie téléguidée, aveuglée sous le joug de fondamentales tromperies générant arbitraire et incurie !

    Perpétuant tabous à bout et glorifiant le Subjectif, tout en escamotant au possible l’Objectif ! En des buts exagérément, prioritairement, sinistrement claniques ! D’empêcher le partage équitable des fruits d’efforts des peuples esclaves de toutes démocraties tronquées : À simili-Liberté, ersatz de Fraternité, faux-semblants d’Égalité et soin outrancier d’Image d’Épinal !

    La ritournelle des actuelles démocraties faussées, tentant encore de couvrir les huées d’écœurés, le monologue du plus accumulateur : Cette prière à l’Absence de Consistance et de Bon-Sens des mauvais systèmes politiques a fait son temps, visiblement.

    La Démocratie redeviendra-t-elle un dialogue collectif ? Et non plus monologue d’élus sous dictée de cossus maîtres ! Ou persistera-t-elle à périr ? En reniant le dialogue vrai, celui qui tranche correctement : Le partage dans les deux sens de l’Estime des Valeurs authentiques et besoins réels de tout humain, quel qu’il soit. Non plus le partage de cris d’un côté et d’inaudibles murmures de l’autre.

    La chansonnette des Têtes démocratiques devient critique ! À elles, à présent, de modifier leur partition, de ne plus jouer sur corde raide et d’ouvrir le coffre à la Base, n’en déplaise à ces pervers doctrinaires actionnaires gestionnaires.

    Détestable que n’existe une juste imposition sur les trafics de capitaux et paiements, et non plus sur la poche des perpétuels délestés.

    Avec le franc dialogue rétabli, les démocraties misent alors sur la relance par redistribution des notions de Valeurs, de la réalité d’un équilibre fiable, d’une stabilité possible et digne de la condition de vie de chacun. En regard de ses efforts et mérites humains, ou déficiences et nécessités évidentes, de ses luttes pour l’Utilité publique, quitte à offusquer l’ensemble en un premier temps.

    En cet espace nécessaire à la décontamination de la pandémie des mystiques farfelues, détournements d’Enseignement, éreintantes contraintes rituelles, bonnes pour la poubelle, vous collant au … béret ……

    … Ah ? Ce que j’ai dit ? Va, gai … En cet aperçu de « Wikileaks des concepts frauduleux usuels » offert à titre d’autre Présent et ajout au Manifeste du Parti Railleur d’Extrême-Centre-Gauche, pour ne vous asservir. Parti dont la devise est :

    Tuteurs tordus ?

    Roses défoncées !

    Pensées brisées !

    Patates atteintes !

    Haricots narquois !

    Ali GNIOMINY

    « Ô ! Saigne … mon cœur qui ne rougit,

    si caviar surgit, que gauches ne gâchent »

    repas.jpg

    Ainsi : Que bonne âme se terre, dame

    le pion … au tout faux, con, fâché, grincheux,

    fâcheux esprit de clocher !

    IMG_1377.jpg

    Et goûte aux reflets d’humeurs diverses. À-t-il … crainte, pareil auteur, de l’épreuve de se voir confronté un jour assez cité ?

    IMG_1324 2.jpg

    Que nenni ! Tous reflets confondus forment unité de réflexion, où claire vision n’a plus vraiment besoin ni d’yeux ni de dieux.

     

    À tout bientôt. Riez pour moi.

  • SANS CES PENSÉES …

    Un gouvernement qui méprise les morts méprise le Vivant tout entier !

    Doit être, mondialement toutes affaires cessantes, invalidé !

    %%%

    Reniant tous trônes à la turque: Goûtez à ces sensées pensées de votre bon Roi-Député du Parti Railleur :

    Bon bas rond-de-cuir pour lequel Genève, bien évidemment, prépare l’érection du légitime mausolée, sis au cimetière des Rois entre Grisélidis Real et Jean Calvin : Sur lequel figurera :

    Si, ci-bas, j’ai jadis fauté

    Ce ne peut être que vis à vis de lois corrompues !

    Si, si haut, je faute ou fauterai

    Ce ne sera, serein, que face à des règles déréglées,

    Des normes difformes,

    Par négation d’obligations générales immorales,

    Contraires, qui délurent ce que voulurent nos Pères,

    Ce que réclame sans dérive l’Âme bâtée collective

    Ou Volonté Populaire captive de sectaires !

    Si, si égaux, n’étions si nigauds ?

    Que parvenions sans gnons à partager sans nous gruger ?

    Si, si équilibrés, cessions de nous chambrer ?

    Si, cité, t’as têtus convaincu :

    T’auras, pas rat : Vécu !

    %%%

    Et tout cela alors qu’ HILARE, RIT : CLEAN, TONNENT !

    Choix des moins Cornéliens entre une grand-mère cocufiée, ayant souffert de tromperies, et un violeur de démocratie, cocufiant celle-ci avec la Russie avant même que d’être parvenu à se la payer, cette démocratie de pacotille.

    Car le Trump traître trompeur fait d’ores et déjà partie du 2% des maîtres de toutes simili-démocraties, asservissant le 98% des populations sous les lois et normes totalement corrompues, au profit quasi-intégral de ces seigneurs du capital mondial détourné.

    En fait : Timocraties absurdes car prolétaricides, outre-Atlantique comme ici, à commencer par la plus exemplaire, la plus directe pour ce qui est de faire miroiter aux 98% : Fractions d’indignes excédents dudit frauduleux crapuleux 2% inféodant, au moyen de telle insigne ration laissée : Tous élus de tous bords politiques. Sous couvert d’alliés dits religieux, pareillement arrosés pour brider la masse sous ridicules soumission, vains espoirs et culpabilité imposés.

    Mais réjouissons-nous tout de même : Obama l’affirme, le monde va bien : Chine et Russie sont en route en Mer de Chine Méridionale contre le Japon et ses alliés, nous ou prou. Les têtes de Turques sont plus voilées que jamais, Russie et Syrie ouvrent un couloir humanitaire en lequel transiterons les amnistiés susceptibles d’exporter leur guerre vers l’Ouest, … Une seule ombre au tableau :

    Le petit Cern est tout triste ! Aidons-le vite à trouver les quatre autres bosons de Higgs indispensables pour continuer le puzzle sur le champ. Il est bloqué, là. Il lui en coûte de se faire tout le temps narguer par la méchante matière noire cinq fois plus grosse, et d’ignorer toujours pourquoi les bosons W et Z sont très lourds alors que les deux autres sont sans aucune masse !

    N’empêche qu’il mérite de découvrir, une fois, pourquoi la matière grise est si mal répartie dans l’Univers !

    %%%

    Et sinon : Rien de tel qu’un petit séjour dans le quart-monde de la Côte d’Azur. Dans ce si beau pays où les handicapés peuvent crever. Surtout les malfoutus les plus discriminés puisque ouvertement indésirables car n’ayant pas de véhicule. Dont je suis.

    Ou presque, question handicap dans le sens propre. Au départ de cette nouvelle aventure : Violente crise d’arthrose du genou droit, depuis 2-3 jours. Incertitude totale sur ma capacité à voyager. Surtout en ce pays des escaliers de gares, où les quais restent inaccessibles à certains. Quais dépourvus d’ascenseurs ou munis de l’un de ceux-ci généralement en panne depuis 1945.

    Mais votre préféré des tests, eh, globe-trotter, en a vu d’autres ; Oncques ne fléchit devant l’adversité !

    Ainsi, en ce torride jeudi-là : Via Juan-les-Pins puis le Cap-d’Antibes en taxi, débarquons à la Plage de la Garoube, filons sur le sentier de terre du bord de mer, si féerique qu’avançons, avançons, trouvons ombre, nous baignons. Vers 16h20 nous sommes de retour à la Garoube. J’ai hésité à donner une heure précise au chauffeur du taxi, mais il m’a laissé la carte de la Centrale de Taxis de Juan-Les-Pins.

    Suis sans forfait pour l’étranger. Ai arrêté les données cellulaires de mon téléphone. Je les ouvre, appelle à 10km de là, en passant par la Suisse. « Oui Monsieur, le taxi arrive ». 25 minutes d’attente. Re-données cellulaires : « Mais oui, Monsieur, il doit arriver, il y a un peu de retard ». 20 minutes d’impatience. Je rappelle : « Ah bon, il n’est pas arrivé, restez en ligne je vais l’appeler » près de 3 minutes d’abominable musiquette … transitant par la Suisse au profit d’abuseurs ... Je raccroche furieusement. 20 minutes d’attente. « Madame, si dans 10 minutes ce taxi n’est pas ici je demande à la police de nous ramener, et … Oh, un taxi ! »

    Je raccroche sans autre forme de procès dans le sens premier ou second. « Bonjour ... » « Ah non, Monsieur, ce n’est pas pour vous, je viens de Cannes pour des clients privés … » …

    « Rhâââa !! » « Calmez-vous, Monsieur, il y a eu trois gouttes de pluie, tout le monde s’est rué sur les taxis, (sous-entendu : Comme vous, connards) j’ai mis une heure depuis Cannes… ». Ok ! Patience est merde et vertu.

    15 minutes d’attente … Et nous débutons presque à genoux la montée d’une pente interminable, sous encore plus de 30°. Deux-trois kilomètres et c’est le carrefour et arrêt de bus, Juan-les-Pins à gauche, Antibes à droite. Il ne tardera plus.

    Cinquante minutes plus tard … Se pointe le bus retardé !!! Nous descendons à la Gare d’Antibes. Retard de 20mn du train pour Nice, la normalité.

    Enfin, ça y est, nous crûmes diantrement ne jamais y parvenir et je masse goulûment mon genou dans le tape-cul régional ! Il y a plus de quatre heures déjà que nous essayons de rentrer nous écrouler d’épuisement et de douleur.

    « Mesdames, Messieurs, un train est malheureusement en panne au niveau

    de Nice-Saint-Augustin,

    nous ne pouvons pas dire

    combien de temps prendra cet arrêt » …

    Juré, craché ! 30 minutes d’attente, et ça dure et persiste ... La descente osant faire … Bis repetita : Une colonne de ferroviaires naufragés rame, traînant de lourds fardeaux et redoutant tant d’escaliers … Miracle ! Le train s’est arrêté sur rare quai de plein-pied ! Aucun bus bien évidemment à moult kilomètres à la ronde. 15 minutes d’attente. Un taxi à lumière verte approche. Allez là où il y a ! Réglo rit, ah : « Bonjour Madame, vous .. Vous … S’il-vous-plaît, vous êtes libre ???? » … « Oui et non ! »

    Inconcevable ! Ma pauvre pompe n’explose pas. Je suis juste prêt à mettre genou à terre. Pour l’instant replié à l’horizontale, alors que ne supportant plus que la posture du flamant rose au repos.

    La jolie et charmante taxiwoman nous prend en pitié. « En fait je suis taxi de Nice, théoriquement je n’ai pas le droit de recharger des passagers. Je suis venue amener quelqu’un ici car à cause de ce train qu’ils ne savent pas comment retirer de la voie c’est bloqué aussi dans ce sens-là. Mais dans ces circonstances exceptionnelles … Montez » !

    Soit dûment avertie la féroce fliquerie locale : Jamais ô grand jamais ne balancerai de détails sur notre angélique salvatrice ! Pas plus que ne répondrai de la moindre perte de gain du chauffeur du taxi en direction de la Garoube. Qui doit être arrivé pour rien sur place vers trois heures du matin …

    Bien que pour arrangement à l’amiable je suis disposé sur demande à transmettre aux Taxis de Juan-les-Pins ma facture téléphonique.

    Une bonne nuit de courbatures, de aïe-aïe et semi-insomnies jusqu’au guilleret lendemain :

    Un brin boitillant, via Monaco où nous avons fort évidemment nos habitudes depuis belle lurette, altruistes altesses obligent.

    Nous débuterons notre hommage à cette mirifique Principauté en revisitant le splendide Jardin Exotique. Nous le connaissons, certes, mais ne nous sommes jamais aventurés à descendre tout au fond …

    sentier2.jpg

    C’est que voilà, après avoir bravé les menus sentiers à la mexicaine, entre tant de piquants, redouté que des indiens ne nous scalpent au recoin d’un touffu rocher, admiré les richesses de cette nature, nous atteignons le bas du Jardin. Un promontoire panoramique à flanc de falaise, abritant l’entrée de la Grotte de l’Observatoire !

    terrasse.OK.jpg

    Et justement, il va être 13h. Et la visite guidée va débuter ! Dilemme ! Déjà arpenté l’exotisme presque en entier … Le genou tient, qui ne lance qu’une décharge par minute. Mais il est possible que chaque marche d’escalier devienne douloureuse à négocier … Je dois me décider, quelques personnes s’approchent de la chaîne d’entrée. Laissant entrevoir certes un grand trou dans la montagne, mais qui ne doit pas être si profond que ça. Et puis, j’ai visité plusieurs fois la grotte de Zeus en Crète, et quelques autres. Un peu fatiguant, mais sans plus. Allez, j’y vais, ne vais pas les décevoir, et si je vois que ça ne va pas après un moment je rebrousserai chemin.

    Se pointe lors robuste guide, très sympa un chouia militaire, super-organisé responsable et sérieux. Dont les yeux sont fixés sur nos sacs de plage et fouillis, plus gros que tous autres. Nous n’envisagions pas de venir ici ce jour-là. Mais l’attrait Monacal restant si puissant … J’ai presque envie de le rassurer et de lui présenter mon sac ouvert, comme à l’entrée des supermarchés de Nice.

    Mais, tout de go, il s’exprime : « Mesdames, Messieurs, par mesure de sécurité svp svp méfiez-vous, ça glisse, tenez-vous et surtout restez groupés. Merci on y va » …

    « Gloup ! Plus question de retourner si nécessaire … Je serai fort, je le veux, le pourrai, même avec ces sandales glissantes qui m’ont valu une sale chute en février, au paradis tropical à mi-distance entre Afrique et Amérique du Sud».

    De joie, à la perspective de cette descente, le genou me sonne le carillon.

    Pas après pas, marche après marche, cramponné à la rampe ça défile et défile et s’enfonce toujours plus, plus bas plus profond et en-dessous encore, au fin fond du plus abyssal des escaliers imaginables, au cœur d’une roche chargée de gaz carbonique. Il y a déjà fort longtemps que j’ai cessé de me dire qu’il ne reste sans doute plus que quelques dizaines de marches … Je découvre stoïque: Que la descente simple dépasse à peine les 300 marches. Annonçant une aguichante remontée de tout autant …

    Un zeste de plat entre féeries hérissant poils ! Au nez et à la barbe du monde extérieur, là se sculpte clinquante rigidité des rocs les plus durablement mouillés !

    moi-grotte.jpg

    Le boyau se rétrécit sérieusement. Incroyable que de vivre sans équipement les sensations que ne découvrent généralement que des spéléologues avertis.

    Les visages paraissent, voire ne paraissent même plus se crisper sur un bête sourire. Taisant à tout prix, au risque de panique générale, l’angoisse absolue et claustrophobique, visiblement ressentie par tous novices que sommes, à bien plus de 100m de profondeur sous une falaise gazeuse toute mitée, sise sur l’une des principales failles sismiques de la planète.

    Là précisément où la plaque Africaine ne cesse de heurter l’Européenne, ne serait-ce que l’autre matin vers 04h à 12km au large de Menton … Livides se disant : « Non, mais ça ne va pas ? Qu’importe l’insupportable bobo du genou ou d’ailleurs, que t’a-t-il pris de te foutre dans pareil pétrin ? » Souffrant entre autre de syndrome d’obstruction respiratoire, voire d’asthme. (Oui oui, les jeunots … Les joies de 45 ans d’auto-esclavage au tabac, et de remède grâce aux joints quotidiens … Si on ne se refait pas on est refaits. Tentons au mieux et à tout âge de l’intégrer).

    Et voilà que l’air se raréfie, que n’existe qu’une seule et unique entrée-sortie-aération tout là-haut. Nous étouffons d’autant plus à chaque explication fournie …

    Fort heureusement, mais ça doit arriver parfois et être alors le pire des « Bad Trip » personne ne panique, si ce n'est indiciblement.

    S’expose alors, au cœur des entrailles minérales, une « cathédrale », et l’impression de respirer à peu près. Des cascades, colonnes, océans de sublimes concrétions des entrailles terrestres.

    IMG_3492.JPG

    Le tout jaillissant en un phénomène conservant la température ambiante à 20°C. À peine 15°C de moins qu’à la sortie qu’hypothétiquement nous reverrons, sans parler même de la pression atmosphérique et du ventre quasi-vide inquiétant les gentils visiteurs clopinant

    Puis retentissent consignes d’empressé chef-scouts : En substance :

    « Mesdames, Messieurs, je vous laisse quelques instants pour les photos et je n’ai pas que ça à foutre moi, je veux au moins 15 minutes de pause en haut ; Avant le cycle d’une heure d’entraînement de potentielles forces spéciales suivant, faudrait voir à pas trop traîner en vous tapant les centaines de raides marches restant, vous êtes des visiteurs ou des mauviettes ? Allez, c’est parti et on ne râle pas » …

    Plus petites salles, balcons naturels sur la « cathédrale » … Panorama à gauche … Et vlan, je prends l’une des pires corrections de ma vie à la tête. Les étoiles, le trou noir … Un peu de sang. Je viens d’être sauvagement et sournoisement agressé au cockpit par un vieillard de 400'000 ans pendouillant stupidement. La honte.

    Re-Dilemme ! Vais-je faire bugger mes circuits de douleurs simultanément suppliciés ? Qui méritera, en remontant au pas de l’ours, trottinant avec peine, bien qu’ayant été des premiers à parvenir au fond… Qui bénéficiera des plus forts gémissements, tête ou genou ?

    Ni l’un ni l’autre ou presque. Je termine les 300 et poussières degrés d’escalade pratiquement sans efforts. Ça a effectivement buggé.

    M’amusant avec quelques peu élevés gamins de 12 ans, tentant à tout prix de me dépasser. Ou le faisant, pour s’arrêter plus loin et me laisser prendre la tête des essoufflés, puis recommencer à me narguer gentiment.

    Nous admirons enfin, à nouveau, l’exquis panorama du dehors, inspirons à pleins poumons, et derechef je propose, en prévision du refroidissement de nos cordes de piano … De quitter illico ce plateau.

    Soit : Remonter l’interminable dédale d’inoubliables menus sentiers de naguère, évoquant guérillas et faisant regretter absence de sombreros … Soit à peine quelques dizaines d’escaliers jusqu’au Musée d’Anthropologie ...

    Je nous … y invite !

    L’attrait du Rocher nous exempte de toute peine supplémentaire :

    rocher2.jpg

    Attente fébrile de beau bus … (Monaco ça ne compte pas, c’est à part). Direction la gare, via le Cap-d’Aïl, malgré tout. Attendu qu’il était préalablement prévu de s’y délasser.

    Assez loin de la gare déjà haut perchée, Cap d’Aïl village étant beaucoup, beaucoup plus haut encore.

    Un bussinet passant toutes les apocalypses, comme partout en France. Et un numéro de taxi, qu’allez savoir pourquoi, ne souhaitons appeler.

    Mais nous avions dit Cap-d’Aïl, c’est et ce sera Cap-d’Aïl. Nous arpentons, après quelques dizaines d’incontournables marches, beaucoup beaucoup beaucoup de chemin en montée. Tendant vainement le pouce parfois. Filons aux cimes après l’abîme !

    Il me souvient alors de mes passages d’antan, en stop en direction de Brindisi, de la Grèce puis Turquie avoir une fois circulé sans grâce le long de la corniche, en un bus reliant Menton à Nice, passant au centre de la citée cité.

    Nous ne redescendrons plus sur les bas rails. Joie, un PMU ; Et bientôt l’heure du quinté. Nous rentrerons en hélicoptère ... Charmante ambiance, serviable et accueillante. La patronne nous confirme que le N° 100 s’arrête juste à côté, toutes les 20 minutes environs. Dommage qu’il ne soit possible de miser un couplé 100-20, ce doit être mon jour de chance, il faudra penser à faire élargir les pistes de Cagnes …

    Nous profiterons encore de ce doux zénith sans fin d’étouffant après-midi de Provence, humant foison de métaux lourds d’incessant trafic défilant … Dont les effluves de trois successifs N°100 en direction de Menton, aucun pour Nice !

    Nous fulminons de circonstance, quasi-torréfiés après 50 minutes d’attente au soleil. D’autres trop patients s’en vont petit à petit.

    Xième bus N°100 en direction de Menton vigoureusement arrêté … Nous sommes incidemment informés qu’effectivement : Un arbre est tombé (sous le poids d’un grillon ?) et bloque tout depuis près d’une heure, et allez savoir pour combien de temps encore.

    Nos momies seront informées en temps voulu !

    Encore 25 minutes à espérer, et, soit : Nous redescendons plus clopins que clopant tout ce que péniblement nous escaladâmes. La gare est en vue, plus que 30 minutes d’attente, et ô miracle :

    Finit par arriver le transport de bétail touristique tant attendu ! La suite du si reposant et pittoresque séjour en ce malencontreusement magnifique pays voisin en guerre, vous sera possiblement contée, pour autant que je finisse par récupérer un jour de pareilles épreuves …

    %%%

    N’en déplaise à l’ironie de l’auteur : Allez à Nice et environs « véhiculés de préférence » offrir ainsi votre soutien aux victimes de la pire des ignorances malfaisantes en force et vigueur.

    Gangrène sociétale à bloquer vitalement, sous risque de séparation définitive des membres atteints. Ne laissons pas tomber la Provence et la lutte contre les tares provoquant ça :

    nicehommages.jpg

    La France entière est l’un des plus beaux et variés pays du monde. Ses gens gentils sont merveilleux, et tant pis pour les autres. Ses transports, son tourisme sont lacunaires, raison de plus de relever leur erreurs et de les aider à s’améliorer, en ne les évitant pas.

    Cependant, croyez-bien qu’il m’en coûte d’être forcé, par honnêteté quant aux observations fidèlement relatées, de risquer de verser de l’eau au moulin d’ignares xénophobes : Mais à plusieurs reprises nous avons constaté que la communauté Maghrébine de Nice et environs, surtout après les récents évènements, les musulmans comptant tout autant de gens paisibles et sains d’esprit que le reste de la population, que ces personnes paraissent atteintes du syndrome dont nous avons toutes et tous un mauvais souvenir.

    Le syndrome de la pire maladresse, en étant enfant, consistant à faire précisément les pires bêtises qu’il ne faut surtout pas, face aux hôtes des parents, ou un adulte strict vis-à-vis duquel nous avons reçu mille recommandations de maintien correct. Contre le chic costard duquel un petit démon nous fera justement renverser notre sirop …

    À plusieurs reprises, soit une femme voilée avec poussette pour jumeaux retardait le bus de 5 minutes, en voulant absolument faire entrer son méga-couffin dans le véhicule bondé à portes étroites, soit pour une autre elle nous faisait perdre le tram en n’en finissant plus de chercher sa monnaie devant le distributeur de billets, soit nous risquions de rater le bateau pour cause d’interminables palabres au guichet, d’un barbu père de famille, son épouse voilée et leurs enfants, soit dans le train les couloirs étaient bloqués par les bagages et poussettes de …

    C’est bien malheureux. Combien d’autres fois ce sont des personnes aussi caucasiennes que l’auteur qui emm…. tout le monde avec leurs valises, poussettes, vélos et/ou mauvaise volonté provocatrice ? Nul ne s’en offusquera outre-mesure. Mais dans le contexte actuel du Var et des Alpes-Maritimes, il doit être à présent excessivement difficile pour les Maghrébins ou Moyen-orientaux de faire tout juste et vivre comme tout le monde.

    Le malaise est profond qui se ressent souvent. Et ce n’est pas nouveau, il y a déjà bien des années qu’une racaille nous poursuivait dans un TER sans surveillance avec un couteau à la main. Ou qu’entre Tende et la dangereuse Riquier une gamine voilée, flanquée de son barbu, me traitait de pédé et de Chuck Norris moche sans barbe. Quêtant vainement l’une de mes légendaires baffes, susceptible d’offrir dédommagements suisses sonnants et trébuchants.

    Ou du temps déjà que dans un bus, à hauteur des lieux du récent massacre, un indigne islamisant voulait cogner un ado l’ayant involontairement légèrement bousculé. Dont le père duquel désactivait finalement toute agressivité en posant cette simple question, restée sans réponse : « Et vous croyez que c’est en agissant comme vous le faites que nous pourrons un jour vous accepter et intégrer pleinement dans notre communauté ? ».

    Que chacun accomplisse d’abord sa part de possible partage social, ou que le divorce soit clairement défini.

    Il est vrai que des deux côtés les obligations détestables sont difficiles à éviter, même si elles effraient tout le monde alentours : Pour exemple, dès le départ de cette escapade, à l’aéroport de Cointrin, chacun regarde avec horreur ce qu’il croyait banni de ce genre de grand rassemblement dans la file d’enregistrement : Une opulente femme en noir niqab, dont on ne voit que les yeux. Puis au moment de passer devant les douaniers Français, l’ami métis me précédant est arrêté. Son interlocuteur gabelou me voit alors et me fait « Vous êtes ensemble ? », j’acquiesce, et fuse un : « C’est bon, vous pouvez y aller ! », et tout au long du/des voyage(s), principalement en France, il en va toujours de même. Je subis le contre-coup d’un racisme même involontaire, faisant aussi mal qu’à celui pour qui il est destiné, dont mes bleus yeux préfigurent imbécilement l’antithèse parfaite.

    Or, mes 60 ardues années commencent à faire de moi un papi se répétant, mais tant pis. Pour plus de précisions, quant à tant de ce type d’injustice subie, directement, par exclusion sociale, ou par atteinte collatérale, il vous suffit de retrouver quelque part, loin en les centaines d’œuvres sur ce blog, la bien vieille nouvelle : « Souple couple en soupant des soufflets de valets de loi vétustes, qui en dégustent ».

    %%%

    Quoi qu’il en soit : Un Joyeux Premier Prout à tous les pète-sec !

    Et une excellente Fête Nationale aux nés bouchés !

    Vive volutes …

    … Face aux atteintes …

    Ali GNIOMINY

    « Et durant ce séjour, qui donc s’envolait deci-delà,

    miraculeusement sans faire le moindre dégât ?

    À l’oiseau comme à l’homme l’on ne coupe la plume

    ni ne l’empêche d’évoluer librement en son espace défini »

    loro.jpg

  • LÀ, ICI, T’ES MATÉ !

    Un coup d’État laïc échoue en Turquie !

    La guerre est revenue au calme islamiste.

    &&&

    Tragiquement répandu :

    Realy, it isn’t Nice ! Mes plus sincères condoléances aux familles et soutien moral aux victimes !

    En fait : La vermine à éradiquer est si ignorante qu’elle n’a pas supporté que les Anglais fassent des Promenades ailleurs qu’au Royaume Uni !

    Mais pas de souci pour leur extermination, et sans doute celle du reste de la planète : Les Boris, Trump & compères corrupteurs de démocratie s’y préparent activement.

    &&&

    Lors qu’ici, je le répète, en hommage à mon bien-aîné ami éditeur étrulé: Certes, ce n’est là la cellule d’un esclave !

    IMAG0545.jpg

    Même si rien ne lui appartient, que ses excellents services lui valent simplement d’excellents amis, partageant avec lui passable condition de vie par procuration, en l’attente de plus intègre système d’évaluation des évidentes valeurs : Or, il convient de réaliser que :

    Différence de souffrance ne vaut indifférence !

    ...

    Que me lance la première prière qui n’est esclave

    à sa manière:

    (couard ou rare brave)

    Des silences et supplices

    de l’injustice !

    N’est point intox le paradoxe

    qui s’immisce … même en Suisse

    de sauvage, lourd et bête esclavage

    d’une multitude,

    par servitude pour dettes

    faussées !

    Assez !

    Que me tance de première, comme serpillère,

    qui doute de toute ma conscience

    des cohortes de sortes d’abus de Droit

    par petits rois en pleine crise

    perdant emprise

    sur leurs soumises, asservies

    proies à vie !

    ---

    Nouveau Gugusse ou Spartacus :

    Puisse l’esclave Suisse

    d’intensives abusives poursuites

    mettre ses maîtres en fuite ;

    Compères qui le trompèrent, le volèrent,

    Discriminèrent et bloquèrent sa carrière,

    figèrent sans rire son avenir !

    L’esclavage à ravages reniés, sous couvert

    sous sévères dénis d’identité abrité,

    fraudes au mérite et à la productivité

    est maintien

    sans soutien !

    Certes, les démocraties

    ont leurs esclaves aussi,

    pourquoi se fâcher et le cacher ?

    Même si ici

    la vie de l’asservi, interdit bancaire

    est loin de la misère d’autres pauvres

    exclus ou reclus de la planète

    sous souveraine

    traite

    inhumaine !

    %%%

    À part ça : Attention ! Un rigolo peut en cacher un autre !

    Vous commencez généralement, lisant ces chroniques historiographiques et autres, par vous offusquer ou vous marrer, finissez par vous dire que c’est délassant, que vous n’aurez pas trop à vous froisser les méninges, et vlan !

    Les gags sont entrecoupés à la tronçonneuse de vacheries hyper-sérieuses, poétiques, politiques, philosophiques, spirituelles … En vrac ou au kilo !

    Suinte l'authenticité exacerbée & démontrée, d’une vie de dingue de logique et raison, romanesque à souhait incontestablement, truffée d’aventures, de suspenses et périls affrontés; De volonté époustouflante d’évoluer et d’aider à évoluer par arts électrochocs, alliés à thérapie du rire et de la profonde réflexion existentielle, indistinctement partagés.

    Une vie d’exception, peu banale, en butte aux putes du Capital.

    %%%

    Parmi d’autres si rares, telle .. Celle passée déjà, d’un autre Grand Monsieur :

    Itou zélé pourfendeur de frileux, qui s’en est allé : Claude Monnier ! ...

    ... ça fait … : Cette Ode à Claude :

    Tous les Ténors sont météores

    Lors qu’Art piste

    Gammes ... au vert,

    dégote

    osmose de féroces

    roses Notes du Cosmos,

    ou Gnose à douces Sources

    peu moroses,

    Tous les Ténors sont d’Or

    qui teint leur Voie !

    Certains

    qui nous ont quittés

    ou qui finalement nous quitteront

    avec pas tellement de ronds,

    si peu cités :

    Sont faits d’Éternité !

    %%%

    Mourant encore:

    Neuf des vingt-quatre blocs opératoires de l’Hôpital Georges Pompidou à Paris ont été fermés, comme la plupart de l’établissement envahis par des champignons !

    C’était le moment ! La gestion financière des Soins là-bas est tellement calamiteuse !

    Il est plus que temps que les hôpitaux ferment en partie pour devenir rentables !

    Grâce à la culture de champignons de Paris !

    %%%

    Selon la Revue « Pédiatrics », les enfants qui sucent leur pouce et se rongent les ongles, étant très tôt exposés aux germes, sont ensuite mieux protégés contre les allergies !

    Mais ne le dites pas trop ! Bien qu’il y ait eu des fuites, en atteste pour exemple le record de naissances en 2015 à Genève, de 5390 bébés !

    En effet : Toujours davantage de parents, soucieux de renforcer l’immunité de leur progéniture, ne procréent plus égoïstement que pour s’en servir comme pédicure!

    %%%

    Youpie ! Les impôts des plus riches de Suisse, soit le 2% des assujettis possédant autant que nous tous, le 98% restant, ont diminué de 5% depuis 2000.

    C’est vrai, quoi, ce n’est que justice : Sans cette diminution de charges, comment ferait donc cette caste de féodaux affameurs, pour payer solidairement leurs inévitables amendes pour fraude, corruption d’élus, délits d’initiés, etc ?

    %%%

    L’Union Européenne menace le Portugal pour dérapage budgétaire d’une amende de 360 millions !

    Christiano Ronaldo s’offre quatre hôtels pour 75 millions !

    Encore 3,8 Ronaldo et le Portugal dépasse le minimum vital : L’UE peut saisir !

    Ou c’est condamnation aux jours-amende pour le Portugal : Contraint de bosser pour des morues exigeant que tout soit lisse, bonne tenue, etc, et forcé d’aller loger dans des boîtes à sardines, comble de sadisme, comme à Genève !

    Gageons que, pour se dégager à tout prix de ce filet, le Portugal aura pour but de sortir sans tarder de sa manche l’un ou l’autre hyper-Figo, pesant bien quelques Ronaldo !

    Déjà que, budgétaire ou non, dérapage ne peut qu’évoquer dans l’esprit portugais le cauchemar du terrain français !

    Enfin, dernière minute, tout s’arrangera bientôt. La Star a accepté, sans laisser tomber, de baisser la garde et d’aller jongler avec deux ballons durant une heure dans le bureau de Merkel, pour à peine 360 millions !

    %%%

    Les Brexiters ont leur babysitter, May, quelle pagaille !

    Elle: Nanny Charisme nie faiblesses !

    Une vraie Dame à scier ! La précédente Dame de Fer ayant par trop rouillé !

    Et nous terminerons cet aparté par ce joli mot transmis par mon vaillant et patient bien-aîné éditeur, ci congratulé: Ah, le joli Moi de May !

    %%%

    May à qui est offert ce présent :

    Orties collent ! Ne soyez irrité(e)s :

    « Sous-pot laid »

    IMAG0537.jpg

    Soumis …

    Ali GNIOMINY

  • ADORE MES SONS !

    Un zeste de tout sur trois fois rien :

    Genève-prison : Trop de luxe pour les ennemis publics !

    Oui ! Délocalisons l’Hôtel de Ville dans des containers à Vernier ou à Onex !

    %%%

    Ce sacré Messi prend 21 mois pour fraude !

    Les peines s’atténuent : Le précédent avait pris 33 ans et ça s’est très mal terminé !

    %%%

    Le Département de la Défense et de l’Économie étudie la possibilité que les femmes puissent être appelées à servir dans l’armée ou la protection civile !

    Ce qui sera certainement le cas, dès que ce Département reconnaîtra que la femme a non seulement une âme, mais de surcroît de tueuse !

    %%%

    Le Tribunal de l’Union Européenne a accordé à Mc Donald’s la protection de Mc et Mac pour les produits alimentaires !

    Une semaine entière sans pouvoir atteindre l’ordinateur, remisé derrière une montagne de meubles pour raison de travaux, et j’ai remarqué à quel point me manque mon excellent Donald’s OSX, que je compte user jusqu’au trognon !

    %%%

    Mesdemoiselles : Votre mâle, en patience attendu, vous pose un tapin ?

    Humiliez-le : Organisez un concours du plus grand attribut masculin !

    Vous aurez une queue énorme devant la porte !

    %%%

    La Banca Monte dei Paschi du Siena, le plus vieil établissement financier du monde a chuté de 75% !

    Erratum ! La chute avoisine plutôt les 95%, pour le plus vieil établissement financier du monde : La Chrétienté !

    %%%

    Drame portugais pour la finale de l’Eurofoot !

    En principe tout avait pourtant été soigneusement préparé. Les Bleus ayant pour non-dite mission de casser d’emblée le Portugais le plus doué. Payet accomplit cette tâche dans les règles du lard. En amochant adéquatement Ronaldo.

    Ce dernier, star des stars, quitta ainsi définitivement la compétition en pleurs, sur une civière, applaudi à tout rompre par les supporters des deux équipes. Son triomphe était complet !

    Non seulement le Portugal allait perdre, comme prévu, du fait que son meilleur joueur était sur le banc de touche, mais Ronaldo le sauveur n’aurait pas à subir sur le terrain l’inévitable défaite collective ; Et ainsi à jamais il allait demeurer à l’évidence comme l’unique joueur capable de permettre hypothétiquement à son équipe de résister aux Français, voire de gagner.

    Ce martyr, sans qui rien n’est possible, était ainsi élevé pour l’éternité au rang de sainteté du football !

    Et patatras, le désastre ! Le Portugal remporte la coupe sans lui, démontrant cruellement la parfaite inutilité de sa star! ...

    ... Et comble de cruauté anti-héros : Loin de pleurer sur son sort d’idole : Alors que, pour exemple, notre Jonction toute entière préparait les mouchoirs, à quelques kilomètres de la France, jamais auparavant nous n’entendîmes, voire participâmes, à pareil boucan, semblable explosion de joie à la fin d’une compétition !

    À quelques chants de fado près, odeurs de bacalao et de sardines, le secteur Mail-Jonction de Genève peut dorénavant être rebaptisé The Portotown of Geneva.

    Vu que ça en jette à nouveau, du point de view de nos Culture Authorities, de mâchouiller du Geneva Lake festival et autres ridicules hommages à tout va à un État au penny tant scié !

    Patent que ça ? Ah, dans ce cas, l’intérêt primant, ainsi que nous le rappelle si bien ci-bas Voltaire …

    %%%

    Mais en cette attente : Anecdote : Il y a bien des années déjà, mes beaux-parents Brésiliens vinrent en vacances, mon beau-père, pontissime de la police fédérale secteur hygiène alimentaire, débarquait pour la première fois. Terriblement anxieux, perdu face à notre monde inconnu.

    Arrivés le matin, la journée se déroule en rangements et installation au logis. Vers 18h, ... au fait, où est-il passé ? Recherches vaines, l’affaire est claire. Il est sorti inspecter l’hygiène des bars du coin ... Laissons-le découvrir. Si dans 2-3 heures il n’est pas de retour on avisera. Il sait qu'il n'y a qu'à longer le fleuve.

    20h : Il rentre, à peine titubant de fascination, hilare comme jamais, fait comme souvent mais ne cessant de répéter : "Je suis au Paradis ! Je n’aurais jamais imaginé ça, c’est fabuleux : Je n’ai eu aucun problème, partout où je suis allé, tout le monde me comprend : Absolument tout le monde parle portugais, ici !"

    Et c’est à cet instant qu’il cessa de me voir comme un phénoménal extraterrestre à six langues et demie et des chiées de bribes.

    Et comprit combien je suis un phénoménal extraterrestre à six langues et demie et des chiées de bribes parmi d’autres !

    Il découvrit que Genève recelait de quantités de personnes capables de tenir une conversation simple en plusieurs idiomes. Soit accueil rassurant garanti. Note 10 sur 10 pour Genève à ses yeux, d’emblée et à jamais.

    Et ce multiculturalisme serait néfaste, selon certains conservateurs de connerie au pouvoir ?

    Que nenni! Ne serait-ce que pour émerveiller le touriste, et les hôtes chez qui vous voyagerez, l’effort d’apprendre d’autres langues ne sert à rien. Eh oui !

    Car il n’y a aucun effort à fournir pour le plaisir de communiquer avec la différence : Tout n’est qu’histoire de plaisir naturel et de saine curiosité, absence de honte de parler horriblement faux au début, lecture délassante ou d’actualités dans le langage en question, bandes dessinées de préférences, et jouissance après quelques années lorsque les étrangers ne cessent de vous répéter que vous écrivez ou parlez mieux leur langue qu’eux-mêmes.

    Ne jamais voir une étude comme un calvaire, sinon autant ne rien faire.

    Lorsqu’un domaine n’est visiblement pas pour nous, inutile d’insister, il y en a tant d’autres plus en rapport avec nos talents, autant les explorer. Mais certains sont plus utiles que d’autres et ouvrent bien plus de champs de compréhension de l’humain, et de l’évolution ou de la décadence de ses relations.

    Aussi, avant d’abandonner l’apprentissage d’une Xième langue, paraissant vraiment trop difficile, chopez-en au moins au vol 50 mots utiles et 2-3 manières naïves de les lier.

    Rangez-ça rapidement sur deux ou trois étagères de vos mémoires, visuelle, auditive, tactile, vous répétant ces mots avant de dormir et vous disant bien fort intérieurement : « Que je m’éveille demain matin en pleine forme et plus intelligent(e) que la veille, plus près de mon prochain dans le bonheur de se comprendre » (je sais ça fait bigot mais le pire c’est que ça fonctionne).

    Et oubliez ça jusqu’au jour où vous en aurez besoin. Ça peinera un peu lors des premières minutes, mais même cinquante ans plus tard, si vous avez correctement rangé et indexé le souvenir, amorcé le procédé mnémotechnique visuel ou tactile, vous serez stupéfait(e) de constater que ces mots resurgissent !

    Le tout sans oublier que la sardine est bonne pour la mémoire.

    Ainsi : Adieu les bleus à larmes !

    %%%

    Et pendant ce temps-là, lèche ad hoc !

    Monsieur Prix a la gorge irritée, Mr Prix qui diagnostique la maladie de notre système de santé ! Incurable ! Tant que les intérêts privés sont en concurrence avec le bien-être public !

    Mal effroyable, dont les symptômes sont que ce fonctionnaire de la Confédération est affligé de la tare des multiples recommandations émises, dénuées de tout caractère contraignant.

    Et dont la cause englobe le douteux mutisme, la dangereuse cécité et la profonde surdité des têtes du Département de l’Intérieur principalement, face à la demande unanime en souffrance, (Hormis de la part des quelques bénéficiaires de ce crapuleux système) :

     

    D’inscrire dans la Loi le caractère contraignant des recommandations de M. Prix, de l’Ombundsman des assurances et de quelques autres impuissants tampons entre l’escroquerie généralisée passant dans la coutume et ses victimes !

    &&&

    Et toujours l’Art. Ouais :

     

    "Mapierrealedifice.fr" propose de participer financièrement à la réfection, au château de l’honorable François-Marie Arouet dit Voltaire, à Fernex, de son lit !

    Un bien beau geste. Qui me rappelle tant d’heures heureuses que nous passâmes à entretenir de notre mieux l’illustre Clos-Voltaire, avant qu’il ne tombe entre les griffes de rapaces bancaires.

    Nul doute que le plumard sera bien vite remis à neuf. Mais, ne serait-il bien plus utile que de restaurer d’abord le lit du courant de pensée de Voltaire ?

    N’avait-il, visionnaire, annoncé l’avènement de votre bon Roi-Député du Parti Railleur ? Lisez vous-même ce passage (du tout ?) dans « La guerre civile de Genève » en 1766 :

     

    « Qui parle seul, a raison trop souvent

    Sans rien risquer sa voix

    Peut nous confondre.

    Un tems viendra qu’on pourra

    Lui répondre : ce tems est proche

    Et sera fort plaisant »

     

    Et sinon, dans la « La guerre civile de Genève » toujours, Voltaire nous semble d’autant plus actuel, traitant de la Genève invariablement infidèle à elle-même. Victime de l’inconstance qu’il reproche sauvagement à Rousseau :

     

    « Une girouette exposée à tout vent

    Est à la fois son trône et son emblême»

     

    Et, en vrac :

     

    « Telle est Genève : Elle ne peut

    Souffrir qu’un médecin prétende la guérir »

     

    « Au nom de Dieu, Genève imite Rome

    Comme le singe est copiste de l’homme »

     

    « Au pied d’un mont que les tems ont pelé,

    Sur le rivage où roulant la belle onde,

    Le Rhône échappe à sa prison profonde,

    Et court au loin par la Saône appelé,

    On voit briller la Cité Genevoise,

    Noble Cité, riche, fière & sournoise :

     

    On y calcule & jamais on n’y rit !

    L’Art de Barême est le seul qui fleurit »

     

    « C’est en ces lieux que Maître Jean Calvin

    Savant Picard opiniâtre & vain … »

     

    « Il y a 500 fourneaux dans Genève

    où l’on fond l’or & l’argent : On y

    poussait autrefois des arguments théologiques … »

     

    « On convoqua le Sacré Consistoire !

    Trente pédants en robe courte & noire

    Dans leur taudis vont siéger après boire,

    Prêts à dicter leur arrêt solennel »

     

    « Ainsi Genève en ces jours pleins d’effroi

    était en guerre & sans savoir pourquoi »

     

    « Si quelqu’un se formalise de

    ces complaisances très légères sur un

    sujet qui en mériterait de plus fortes :

    Si quelqu’un est assez sot pour se fâcher,

    L’auteur qui est par fois goguenard, m’a

    Promis de le fâcher un peu davantage

    Dans le nouveau chant que nous espérons publier »

     

    Et de nos jours encore, ici comme ailleurs, tout le « beau »-monde s’entend pour le vol taire des auteurs d’authentique avant-garde !

    %%%

    Objectant:

    Ali GNIOMINY

    « Restaurons le lavabo de Rousseau, cadeau de son père qui força le philosophe à avaler eau et dentifrice plutôt que de recracher »

    IMAG0516.jpg

    « Quant à l’allégorie de la Belle Société Genevoise,sur la Plaine de Plainpalais, Personne ne sera jamais assez riche pour la restaurer »

    IMAG0514.jpg

  • HÉROS, CAR …

    Michel quitte sa France et son Europe, sans que ton ton ne s’en offusque !

    %%%

    Héros buste :

    En France c'est la relance assurée ! La fin du chômage !

    Plusieurs années seront nécessaires pour reboucher le tunnel sous la Manche !

    %%%

    Héros In :

    Saoul, Tapie est fermement condamné pour fraude: concernant les 403 millions qui lui furent gracieusement offerts par Christine Lagarde, récemment reconduite comme Directrice du Fonds Monétaire International.

    Il serait temps que cette brave dame viole un employé d’hôtel !

    %%%

    Héros beaux tics :

    Carla Bruni-Sarkozy l’affirme : Si mon mari me trompait je pourrais commettre des actes extrêmes comme lui couper la gorge !

    Horreur! Il ne resterait vraiment plus rien de lui !

    Allumeuses de Gauche, au boulot !

    %%%

    Héros dé :

    Volant toujours plus bas, le nouveau projet des chantres Genevois de l’austérité pour autrui, consiste à supprimer le Poussin ! Soit l’hélicoptère jaune des Hôpitaux Universitaires de Genève ! Afin d’économiser ½ million par an.

    Ainsi, par la suppression du seul transport décidant de la vie ou de la mort de quantité de victimes, nos chères Autorités vont vraisemblablement reconvertir l’ex-héliport et quelques étages des HUG en morgues supplémentaires.

    Et dizaines de bureaux d’accueil des pompes funèbres. Le business le plus lucratif de la place. Qui permettra vraisemblablement aux HUG d’entrer en bourse en 2019.

    À l’évidence et à l’ère des engins volants télécommandés, cette coûteuse (au profit des dominants) vieillerie de sauveur volant n’a plus de raison d’être !

    Alors qu’il suffit de munir de solides drones de crochets et hameçons, pour récupérer et transporter la viande sanguinolente des lieux d’accident jusqu’aux morgues.

    En vérifiant auparavant au taser si elle est bien froide.

    Respect du pas chiant oblige !

    &&&

    Héros quête :

    Quelle incongruité que de dire qu’une polie, clean, nique !

    Mais de nos jours tout est permis, un monde de fous : Tous affirmant : je sais l’Esprit, je sais le Corps, je sais les Prix dans le décors, je sais le Sort des incompris … Tous en conflit! Seule solution : Ici :

    « De l’Art et du Devoir de Respecter qui méprise. Ou traité de l’hypocrisie sous force et menace imposée »

    Récente rencontre sous l’égide de la Tribune de Jecrève, entre un local philosophe des écoles chrétiennes, défenseur de relative laïcité absolue, et un acharné théocrate imam, prônant hypothétique compatibilité entre sains principes d’adeptes de l’Islam et chiens d’infidèles hôtes.

    Dieux que de temps perdu en vaines tergiversations ! Pardonnez-leur tant d'arriérées simagrées!

    Prenez l’Ordre du Temple Solaire. La finalité de son culte consistait pour les élus, et esprits faibles entraînés, à négliger leur vie ici au profit d’obéissance totale, visant à rejoindre un glorieux au-delà récompensant fidèle croyance, application à la lettre des règles imposées.

    Quand ça a senti le roussi: Que les belles promesses solaires sont parties en fumée: Après seulement quelques décès:

    La secte fut démantelée, condamnée, interdite !

    Prenez la Chrétienté : Où sont les actuels kamikazes de Jésus, tuant les infidèles au nom de la stricte doctrine des temps anciens ?

    Disparus depuis longtemps et/ou pas encore revenus au zénith de l’une ou l’autre des récurrentes pires déviances spirituelles en vogue, épisodiquement adorées jusqu'à l'absurde contagieux !

    À bannir ! Démanteler, condamner, interdire formellement en terres laïques ! Ne serait-ce qu’à titre préventif !

    Est rosse, car:

    Perd fondamentalement toute crédibilité tout État dit laïc et démocratique, qui s’encombre encore d’allégeance auprès d’idéologies politiques primitives supposées relier le genre humain, alors qu’elles le divisent essentiellement depuis le fonds des âges!

    Le mènent …

    Ali GNIOMINY

    « Singe hors-jeu bardé de vieilles branches

    barrant libre plage de temps restant »

    IMG_2630.JPG

    «  Comme mis à l’amandier »

    commis.jpg

  • L’OIGNON FAIT LA FARCE !

    À peine la coupure survenue, ça larmoie de partout !

    Les cosses s’envolent, l’Eire est saturée, risque de se morceler car bon hoax ci gêne !

    Empêchant que nul ne smog de Pareille tragédie !

    Ô toi, solitaire Royaume Désuni, à trop jouer as-tu perdu Tamise ?

    L’on dresse ciblés-ci timorés vauriens ! L’on drille si l’on drosse tant cibles, appâts happés à pas haute cote !

    Isn’t it ?

    Mais qu’avez-vous donc sous le melon ? N’avez-vous vu, vivaces, Chine et Russie, Indes, Amériques, Arabies et autres envieux périls au chevet du petit vieux continent tout entier ? Prêts à le dépouiller jusqu’à son râtelier !

    Ânes, mes Sirs ânes …

    L’autel haut sur lequel vous montez vous faire sacrifier, sots, si ce cinglant résultat n’est rectifié par un Royal Coup d’État: ... Elisabeth sur son grand cheval blanc, flamboyante épée en main, n’adoubant plus que fidèles sujets à l’ouverture salvatrice, propices à la réunion des petits pour résister aux trop grands, tous faillibles; ... Ne reconnaissant plus qu’eux pour Britanniques, et repentis annulant officiellement l’erroné vote passé, boutant hors les murs les félons à Son Européenne Majesté; … Sera l’étal de l’enfermement dément, traitant Europe comme salope promise à tel autel sacrificiel !

    Il faut fair-play Sirs amers quel qu’en soit le prix abaissé !

    %%%

    Histoires pas troll, toujours, c'est le tic ces temps :

    "Gauchebdo" affiche : « Les chômeurs en ont assez de se sentir coupables » et juste au-dessous : « 3.- Payez votre journal ».

    Non mais c’est vrai, quoi : ce n’est pas parce que ces minables de ratés de chômeurs culpabilisent de ne pas avoir assez pour se le payer, afin d'apprendre à déculpabiliser, que ces zéros ont le droit de piquer « Gauchebdo » !

    Oh ! Eh ! Très peu de temps, mais je le fus. Un vrai bombardier de recherches écrites. Ils eurent très vite fait de se débarrasser de futurs mètres cubes de papiers à archiver en me fourguant à l’État. Alors je sais de quoi on parle entre bandes de nuls. Gardez le sourire.

    %%%

    Observez où en est le monde du travail, et dites-vous que vous êtes précurseurs du futur en l’art de ne rien foutre ! Vous n’allez tout de même pas bouffer leur boulon de 11h aux seuls bosseurs ? Et encore, s’ils ne se révoltent pas avec vous !

    Voyez le jeune Promobot IR77, robot devenu assez intelligent pour comprendre qui sont les véritables robots, et qui fugue pour la seconde fois.

    Selon toute vraisemblance, jouant à un jeu vidéo le petit Prombot a été attiré dans le piège d’un pervers robofile. Et il n’est pas le premier à fuguer.

    En 2013, en Autriche l’un de ses semblables s’était mis seul en marche et s’était suicidé en montant sur une plaque de cuisine !

    À coup sûr, encore une jeune victime robosexuelle n’ayant pas supporté la robophobie ambiante.

    Dépêchez-vous de rire, dans cinq ans il n’y aura plus rien d’étonnant ou de drôle en la matière.

    %%%

    Que va donc d’autre votre puits d’efficience vous conter ?

    Plus rien pour ce jourd’hui. Excepté que les jeux d’émaux qui luisent épuisent !

    Accouchés de hors-norme énorme hauteur, sûr plombant à la ronde de ce bas-monde conquis, l’acquis : Rien ! Net épargné !

    Sous le joug …

    Ali GNIOMINY

    « Au mage de la photo, notre excellent itou globe-trotter photographe, Hélio Ruvenal, rendant gloire à une œuvre de haute école pleine de surprises-fantôme, de tour jusqu’au ciel et de paysages à l’ère glaciaire, que seule la jeunesse sait assez bidouiller pour voir apparaître.

    Là, pour le moins et la modique somme à l'achat de la photo pour musée de 676'214.-, l'on aperçoit de fort généreux et aguichants reflets sans frontières »

    hes.colonne.jpg

    « Lors que juste un chouia plus haut, vers chez jadis le petit Jean-Jacques et le grand François-Marie, et sur d’antan le logis de mes parents, plane une atmosphère aussi légère qu’une Céleste Plume … »

    IMAG0492.jpg

    «  … Aussi Sacrée que celle que vient de m’offrir

    l’amour ailé d’une vie inégalée et cependant pentue »

    IMAG0480.jpg

  • AMPLEUR DE SOURDS RIRES !

    Triste, que : Dès que tu cesses d’être un génie qui s’ignore tu deviennes un génie ignoré !

    %%%

    Moche, que : Pour la manifestation contre la Loi Travail à Paris, le gouvernement veuille la canaliser sur un parcours très court, à la Bastille.

    En clair : Que la manif ait d’emblée lieu dans la cour d’une prison.

    %%%

    Effrayant, que : Ô toi, Perfide Albion tu ne voies comme ils t’aiment ! Evite de leur tourner le dos ! À moins que tu apprécies ça, comme ces bouffeurs de grenouilles !

    Allez: Ne barjaque : L’union fait la force !

    Être ou ne pas être d’Europe, sur minuscule boule, n’est plus d’actualité, doucereuse Albion, plus qu’affaire de bas confédérés à chèques, ces pires des fléaux conservateurs qui élisent … Abêtis …

    Être ou ne pas être ensemble à solidifier toujours : Ne devrait jamais devenir arrogante interrogation d’âmes lettrées.

    Davantage de droits : L’ire se meurt !

     Juré, nous ne nous moquerons presque plus jamais de vos abominations culinaires, et nous entraînerons à produire de grands rires à l’avance, pour parvenir à débloquer au bon moment notre paralysie zygomaticale au contact de votre abscons ersatz d’humour ; Promis, nous accepterons même que lords durent.

    Ô sournoise Albion: Te pardonnerons tous chiants tea-time à chiasse ensuite, vu le forcing quant au pudding, tout ton insoutenable flegme, tout sauf tes goûts vestimentaires. Mais, ne reste prisonnière de ton insulaire trou détrempé.

    Où grouillent de farfelus natifs, comme ce jeune de 19 ans ayant essayé de rayer Trump de la carte blanche, lors d’un meeting à Las vegas.

    Britannique cependant vraisemblable futur Prix Nobel de la Paix,

    %%%

    Désolant, que : Le patron du Crédit Suisse, se torchant avec l’initiative Minder, gagne chaque jour de l’année l’équivalent du salaire d’un mois du banquier de cet établissement le moins payé ! À deux jours près.

    Voilà. Vous êtes client du CS ? Décidez déjà si vous voulez continuer à garder les yeux bandés, face au futur peloton d’exécution des traîtres, quand ils seront parvenus à provoquer le réveil des moutons.

    %%%

    Douloureux, que : Le numéro 2 de la police genevoise soit dégradé !

    Pareil au Crédit Suisse, alors qu’éclata le scandale de la fraude fiscale. Le numéro 1 n’y était pour rien, n’était que le premier responsable de rien, démesurément payé pour ça. Qui détourna simplement les regards inquisitoires américains sur ses subordonnés.

    %%%

    Effondrant, que : Soit contraint le très respectable syndicat Unia d’assiéger l’Harmonie de la Jonction, restaurant où nous jouissions parfois d’impeccable service et délicieuse nourriture, préparée et servie par des employés, souvent impayés, du dit prédateur Zaim Jasari, spécialiste des faillites en cascade de très nombreux établissements, et de l’escroquerie aux salaires qu’il est vain de réclamer aux Prud’hommes. Du fait que, le cas échéant, est prononcée une faillite de plus, et que les lésés demeurent d’autant plus impayés. L’intouchable responsable numéro 1, quant à lui … Mais vous connaissez la ritournelle.

    %%%

    Inconvenable, que : Chaque année, près de 20'000 Suisses se blessent lors de balades en montagne, et 40 d’entre eux perdent la vie. Et que l’on nous apprenne que Suisse Rando compte inverser cette sinistre courbe !

    Bien qu’à tout prendre : Suisse Rando n’a pas tout tort ! Il y a beaucoup trop de monde en montagne ; ça s’améliorera sensiblement en inversant cette courbe : 40 blessés et 20'000 morts.

    %%%

    Terrorisant, que : L’on ne puisse rester de marbre face à la Société française Lafarge, qui aurait payé à la vermine des déserts le droit de faire fonctionner sa cimenterie en Syrie ! Déjà qu’il faudrait savoir : Ou c’est cimenterie ou c’est Syrie, mais les deux sont fondamentalement incompatibles, si mentent les langues de bois.

    Espérons que ce peu scrupuleux groupe Lafarge ne puisse toujours se constituer sa défense en béton.

    %%%

    Poignant, que : Deux vaudois lancent My Green Trip, soit un concept de vacances où l’on nettoie les déchets des sites touristiques visités. Excellente intention, mais attention !

    Il est, certes, irritant que votre bon Roi-Député du Parti Railleur revienne toujours de là où certains commencent à aller, connaisse presque tout sur tout, maîtrise nombre de formes d’ésotérisme, hormis la juridique en laquelle il doit se débattre seul, sans aide aucune de ceux pour qui cet élitiste et clanique jargon, usité dans le but de perdre le profane et l’empêcher d’obtenir gain de cause tant qu’il n’est suffisamment fortuné, est le plus alléchant des abusifs gagne-caviar. Mais passons :

    Or, il y a une trentaine d’années, votre bas rond-de-cuir, horrifié par des remparts d’ordures au long de routes menant à des plages idylliques du Brésil, prépara un projet de tri et d’incinération, à soumettre à des ONG Suisses.

    Par chance, une grande amie de l’endroit, ingénieure agronome brésilienne, me supplia d’abandonner le projet. Et me détailla ce qu’ignorent la plupart des gringos les mieux intentionnés. Quant aux diverses mafias se partageant la gestion des ordures. Et forçant certaines régions à ne jamais toucher aux poubelles jetées le long des routes, sous peine de mort, tant que les habitants concernés n’ont pas payé entièrement le phénoménal racket imposé. Assez pareil aux 24 cantons Suisses ayant introduit la taxe au sac, en somme.

    Et même si, en des coins reculés encore épargnés par le cancer mafieux, vous vous amusez à essayer de diminuer les déchets, la population vous prendra en grippe, du fait que vous enlevez (pardon) le pain de la bouche des vagabonds locaux. Crime gravissime s’il en est.

    Pour vous en convaincre, retrouvez en les huit ans précédents sur http://barondecuir.blog.tdg.ch les passages relatifs à Ming, le répugnant ivrogne qui fit de moi pratiquement un membre de la famille de centaines d’habitants des villages alentours. Qui m’intégrèrent au vu de la sympathie que j’affichais pour ce clochard, rejeté brutalement par tous touristes. Ming à qui nous avions même sauvé la vie, une nuit où il était ivre-mort au milieu de la route à très grande vitesse, en le traînant et l’installant confortablement parmi les sacs poubelle, au bord de cette voie où il perdrait la vie quelque temps plus tard.

    En fait, ce vieux clochard, repoussoir test pour intrus était, comme c’est souvent le cas, sans doute le personnage le plus respecté des lieux, membre de la famille de la plupart des habitants et grand propriétaire terrien détruit par l’alcool ne lui permettant plus de signer quoi que ce soit

    Aussi, lui enlever ses ordures, comme pour la plupart de ses semblables, consisterait à le priver de quelques vitaux verres de rhum pour son travail de tri et de récupération.

    D’autre part, autre exemple de dangereuse généreuse initiative individuelle du genre : Peu de temps après notre abandon du projet de traitement des déchets, et en dépit de nos avertissements, l’une de nos connaissances à l’aise, solide aventurier révolté par la situation des sans-terre au Nord du Brésil, et ces panoramas dégradés par les déchets, décida de prendre les choses en mains. Il importa de Suisse un container commercial d’outils divers, pelles, pioches, petites machines agricoles, poubelles, etc, bien décidé à mettre le tout gratuitement au service des plus défavorisés qu’il côtoyait lors de ses séjours au nord de l’État de Bahia.

    Il se fit rapatrier, pratiquement en slip, peu de temps après. Ce qui ne le vaccina pas contre son irrésistible besoin de venir en aide aux victimes d’injustice flagrante. Nous fûmes sidérés d’apprendre que quelques mois plus tard il renouvelait cette expérience ailleurs. Nous ne le revîmes jamais. Peut-être a-t-il réussi, ou alors, plus vraisemblablement …

    Aussi : Bien que l’expérience ne soit point le seul ivre qu’on prie, de ne barrer la route, l’on peut se permettre de suggérer à My Green Trip de bien veiller à ce que ses éco-touristes se contentent de ramasser quelques papiers sur la plage, à jeter dans la première poubelle officielle, il y en a parfois. Mais ne se mettent pas en tête de révolutionner à eux seuls une désorganisation sanitaire volontaire férocement chasse gardée. Ce que les principales ONG, Caritas, etc, n’arrivent pas à faire, ce ne sont pas des vacanciers qui y parviendront. Les ordures étant ce qu’elles sont, seules des foules de militaires bien intentionnés pourraient efficacement se charger de leur destruction.

    %%%

    Navrant, que : Tant de braves gens ignorent encore tout des tueurs remous, à droite après le pont Butin, attirant les embarcations vers des branches sous-fluviales !

    Remous qui nous valurent jadis le prix d’un canot pneumatique et nos dix minutes les plus vitales, à tenter de rester agrippés aux branches affleurant, attirés par un courant d’une force inouïe. Pour parvenir finalement à s’y hisser, puis remonter jusqu’à l’Avenue d’Aïre à travers une forêt dense en ronces et orties, réserve de vipères … En costume de bain et pieds nus …

    Plaisirs dédiés … Ali GNIOMINY

    Et à vous … :

    « … La descente osant faire ! »

    rhone.jpg

    Prudence ! Virez à gauche.

  • L’ÉPATE : AH ? QU’EST-CE ?

    L’humain a pris un sacré coup de vieux : 700'000 ans ! Et ce pauvre bon Dieu qui, dès le début, se paie cette Terre en viager !

    %%%

    À peine moins antédiluvien :

    Les désopilants Schneider-Ammann et Hollande ont assisté ensemble au match de foot du siècle (0-0) entre les exhibitionnistes Suisses et les bleus Bleus, incapables de marquer un but.

    Faut-il préciser, vu la présence de Hollande, que la patinoire de Lille, où se déroulait la rencontre, était détrempée ?

    Un observateur sachant lire sur les lèvres a retranscrit quelques bribes du dialogue entre François et Johann :

    F : Dis-donc, Johann, ta Suisse ultraradicale économise sur tout et n’importe quoi ne touchant pas l’élite, bon, mais tu ne crois pas qu’elle aurait pu commander les maillots de ton équipe ailleurs qu’au Japon, où ils sont fabriqués par des enfants en papeterie ?

    J : Mais non, Franz Nederland, t’as rien compris, c’est une fine stratégie pour désarçonner l’adversaire. Depuis le scandale sexuel Zahia- Ribery & Cie, les Bleus ont bien changé ! Ils ne jurent plus que par la jaquette flottante !

    Du coup, dès qu’apparaissent de mâles torses, ils perdent leurs moyens, et je peux t’assurer que la Suisse va finir par gagner, si l’un des Bleus s’accroche plutôt à l’un des shorts-papier !

    %%%

    Est-ce porc ? Demanda alors ce farceur de Franz, brasseur de moulins à vent, est-ce porc, ce que fit :

    Un casseur Suisse encagoulé, n’ayant strictement rien à foutre là, qui a voulu se trouver au mauvais endroit au mauvais moment, dans une manifestation ne le concernant pas ! Drame : le pauvre ange destructeur est blessé par les CRS ! Et ça fait tout un pataquès. À coup sûr, d’ici peu, sortira un livre sur le racisme français anti Suisses !

    Mais dans quel monde vivons-nous ? Si même des Suisses ne peuvent plus aller tranquillement casser des vitrines et du flic français sans se faire blesser ? Quelle tristesse ! Quel handicap, cette lenteur helvétique empêchant de se sauver à temps !

    Bref : Une conversation de zéro à zéro, quoi.

    %%%

    Bien moins que ça :

    Avenir Suisse veut donner le droit de vote dès la naissance aux assujettis en herbe. Mais jusqu’à 16 ans au minimum ce seront leurs parents qui voteront ce qu’ils veulent ou c’est une baffe, va dans ta chambre.

    Quant au dépouillement des bulletins de ces pouilleux de gamins … Il faudra bigrement gratter sur le budget municipal. Et prévoir quelques armoires à glace, pour décoller entre eux les bulletins confiture-moutarde-nutella-chiclets-boulettes de moque rassie …

    Ainsi, les petits chéris voteront exactement comme papa-maman qui votent exactement comme papa PLR, maman UDC et leur commun amant pas parti l’évangéliste caché dans leurs placards.

    Joies de l’innocence démocratique, liberté totale du reproducteur et de sa poule chargée de pondre un maximum d’électeurs pour la cause, une flopée de voix anti-gays & célibataires & mariés sans mioches, races enfin minoritaires à souhaits, n’ayant plus qu’une insignifiante voix à cracher dans l’urne. Et que Dieu éradique vite ainsi la totalité de ces sales pauvres gauchistes sans bigote dynastie parasitaire bien implantée.

    %%%

    Certes, nous aînés nous préoccupons plus de l’effroyable progression des divers fascismes actuels, pour les combattre en étant en minorité ou les appliquer, ayant obtenu majorité par tricheries et mensonges, certes nous votons plus que ce n’est le cas de la part des plus jeunes. Pas encore désillusionnés, écœurés …

    C’est que voilà, c’est chelou un bureau de vote, tout cradingue grisaille béton, pas la moindre glam à fond. Et cocher tout ça et send à la Poste, faut même pas y penser, poste c’est comme emploi, ça me fout des allergies. Je préfère laisser ça aux vieux cons.

    Donc on n’est pas sortis de gamberge.

    À bien y penser, puisque les suivantes générations sont donc déjà totalement pourries idéologiquement et spirituellement, et ne fonctionnent qu’à la course au circuit de la récompense, il convient de les intéresser. Autrement que par le traditionnel tendancieux arrosage financier de droite, ou placement à des allergies-clés.

    Il convient de les inciter à jouer en ligne au vote non virtuel. Avec plein de scènes porno de tous genre : Pour voter OUI, cliquez sur le sein gauche, pour NON sur la troisième bite molle à droite.

    Et les locaux de vote ? Les urnes sont transférés dans des boîtes de nuit (portant conseil) pour le menu fretin des villes ne pouvant, comme à Genève, se permettre de proposer à Rive un Café-fellation-local de vote, gratuit les jours de votation pour les moins de 70 ans.

    Le problème étant que, même en payant, la gérontocratie risque de perdurer sinon d’augmenter encore. Mais les crises cardiaques en votant au Café rétabliront l’équilibre, et tout le monde y trouvera son compte.

    Oui, ce n’est qu’en stimulant la jeunesse, en lui offrant abondamment le divertissement qu’elle préfère, qu’elle prendra un jour goût à voter, pas comme les vieux cons sans jamais rien y gagner au final.

    Bref : C’est un peu fort de café qui à Rive arrive.

    %%%

    Ah, qu’il est doux de s’élever au-dessus de tout ça, monter décent face à las censeurs ! …

    Mais, pour l’heure, mon thé descend, mon sang déterge, saletés submerge,

    et je nous souhaite qu’émerge de ces libertins scrutins, sans crétin baratin, moins de factice justice.

    Inféodée …

    Ali GNIOMINY

    « Assauts du doux ? ... »

    DSC_2176 - copie.JPG

    « ... ou lutin Tamar ? »

    lutin.jpg

    « ... d’aventure observant le blanc des cieux de Huahiné »

    huaine.jpg

    « ... libre de polies niaiseries »

    huaine-2.jpg

    « ... surfant sur tous poisseux Conseils »

    requins.jpg

    « ... Cependant: Lutin, fuyant au possible

    jeune Ève rosée,

     surgissant parfois, sceptre magique en main,

    en ses rauraques monts et vaux »

    DSC_2177.JPG

  • SOTS D’HOMMES & ÉGAUX MORTS !

    « JE SUIS HOMOSEXUEL(LE) »

    Mais qu’attendent donc les millions de « CHARLIE » pour afficher leur soutien, (à l’instar de l’auteur aussi gay qu’est héros qui l’appuie) leur soutien courageux aux victimes de la nouvelle tare frappant l’Occident ?

    Ah oui, c’est vrai, le JE SUIS HOMOSEXUEL(LE) a perdu de son prestige, depuis que l’emploient à tort la rigole les stars, afin de paraître ouvertes d’esprit et gagner plus de public !

    En fait, seul semble vraiment profondément sincère l’acteur Anglais Bloom, affirmant haut et fort : JE SUIS ORLANDO !

    %%%

    Justement, bien que pas star du tout : Pour son hommage aux victimes du dégénéré d’Orlando, (La ville ! La ville !) fils de taliban non inquiété, François Hollande a vigoureusement défendu sa propre liberté de choisir d’être ignare.

    À contrario, fort heureusement, le monde entier compatit et organise des veillées funèbres. En Suisse l’on peut se recueillir à Berne, Lausanne et Zurich. Quant à Genève, pas question d’accorder le moindre crédit à des tarlouzes qui, si on ne les discrimine et écrase pas suffisamment, finissent par envoyer au tribunal les responsables de leur exclusion sociale.

    %%%

    Tiens, parlons-en :

    Le National crache sur la transparence exigée par la population, quant aux revenus des parlementaires ! Non mais, et quoi encore ?

    Comme si le bon peuple suisse pouvait avoir soudain le droit de savoir combien il paie de sa poche les traitres à ses intérêts ?

    C’est comme si le Christ s’était permis de demander combien avait touché Judas !

    Ah, oui, 30 pièces. Mais c’était avant l’introduction de l’obscurantisme financier protégé par la soldatesque Suisse !

    %%%

    L’un de ses exploits : L’Autorité de régulation de la publicité censure les affiches de Médecins du Monde dénonçant les bénéfices ignobles des actionnaires de la Pharma !

    Prochainement cette très crédible et courageuse Autorité compte censurer des affiches s’en prenant à la mafia. Affiches également susceptibles de nuire à ses parrains.

    %%%

    Scandale, par ailleurs ! Notre grand diplomate, le Didier, soucieux de ne fauter face aux principes de son patron Saoudien du Conseil des Droits de l’Homme fêtant ses dix ans, se présente au boulot devant son boss muni d’une attelle et d’une béquille !

    Ce qui nous est à toutes et tous formellement interdit. Que de se pointer au turbin en arrêt-maladie ou accident. Pour raisons d’assurances, en cas de problème à son poste où l’on n’a pas à être!

    Mais bon, le copain Couchepin et sa ribambelle d’actionnaires racketteurs sur nos malheurs auront vite fait d’arranger les bidons. Aussi consciencieusement que ceux du chlore exterminateur de Syngenta & Cie, qui passent quotidiennement à cent mètres d’ici !

    Et tant pis si l’égalité de traitement pour tous les assurés leur fait une belle jambe !

    %%%

    Attirantes jambes ? précisément : Mes aimées dames, également : Attention où vous posez le pied ! Que vous avez par ailleurs invariablement fort joli :

    Au Qatar une touriste violée est condamnée pour adultère !

    Non, mes chéries, inutile de mettre une ceinture de chasteté durant la Coupe du Monde de football que s’est acheté ce potentat auprès de corrompus. Vos condamnations seraient beaucoup plus vicieuses encore.

    Comme en l’une ou l’autre des 53 tyrannies de cette Terre au comble de sa décadence spirituelle, où le viol n’est pas condamné.

    Fuyez comme la peste qu’ils sont ces pays !

    Et en exigeant que leur liste soit publiée semaine après semaine (mise à jour?) dans tous les principaux quotidiens civilisés !

    Aidons-nous à isoler au plus vite toute forme de conservation criminelle, tout retour de l’humain à sa traditionnelle bestialité !

    %%%

    Et pour celles et ceux qui ne sont pas avec nous, qu’il leur soit enseigné, entre autre, qu’à Londres : les publicités provoquant des problèmes de confiance en soi liés au corps vont être interdites !

    Qu’ils se hâtent de s’inscrire aux nombreux castings des principales marques de vêtements dont nous ne sommes pas dignes. Car ces Griffes recherchent justement des gens moches, pittoresquement stupides et pleins de bourrelets !

    %%%

    Tout au contraire : Le Brésil est éliminé de la Copa America 2016 de foot, par un but de la main d’un joueur Péruvien !

    Rien à redire. Avec un nouveau Président à moitié Suisse, oui oui c’est pâle, le Pérou, quoi de plus normal que de modifier unilatéralement les règles du Football, et de se permettre n’importe quoi sous protection rémunérée de ses compatriotes de la Fifa si lasse, tapée .. ?

    %%%

    Monstruosité, toujours : Allemagne : Elle jette ses trois gosses par la fenêtre du 2ème étage. Un voisin assure qu’il s’agit d’une famille très sympathique.

    Sûr, c’est sympa de la part de la voisine d’avoir fait le nécessaire avec ses trois chiards tellement bruyants.

    %%%

    Plus noir humour encore que l’ambiance des caveaux du pays de Frankenstein :

    Où l’on se demande pourquoi exactement Berne ne veut pas que soit connue l’identité des bénéficiaires réels des objets entreposés aux Ports-Francs de la Route des Jeunes, aux abords desquels pour rappel nous trouvâmes jadis une splendide mygale !

    Identité de tous dépositaires, que réclame l’honorable actuel Président des Ports-Francs de Genève, malheureusement devenu par les circonstances moins hilare que du temps de nos virées dans le quartier de Viala.

    Berne paraît ainsi être complice des trafiquants d’antiquités notamment liés à la vermine destructrice, de peur de perdre l’un des fruits les plus sanglants du recel suisse, agissant secrètement contre nos véritables intérêts et ceux de l’humanité ?

    Difficile à recenser, certes, et les délais contractés ne permettent pas … Les assurances …

    Bein voyons. Tant de chômeurs ne demanderaient qu’à se mettre illico à ces enquêtes. Du boulot assuré pour un bon moment …

    Mais à Berne comme chez les sauvages, l’on ne touche pas aux vieilleries !

    %%%

    Frappant exemple: L'Académie de Police de Savatan: Qui fait chanter les agents en formation!

    Ignoble: Qu'ils la dénoncent à la police!

    Pire encore! Même en payant les pommeaux gabelous sont forcés d'éructer des chants de Noël!

    Quel dégradant traitement. Que de devoir se mettre à la place de ceux qu'ils appréhenderont et feront avouer, qui eux chanteront beaucoup!

    Du coup, ces inspirés aspirants finissent par réaliser brutalement qu'il n'y a pas de bon Papa Noël, mais qu'un méchant Père Fouettard pour les punir. Et c'est pas bon pour les affaires. Comment voulez-vous, après ça, que ça ne les fasse pas chanter d'être si injustement maltraités?

    Voyez le petit dernier, celui aux grandes oreilles, vous l'avez tellement traumatisé qu'il s'est mis à faire enfin tout juste pour ne plus se faire amocher.

    Mettant enfin en substance le doigt sur l'arme principale des cousins malfaiteurs se permettant tout et n'importe quoi, en bloquant toute légitime critique face à des agissements intolérables, en la transformant en islamophobie ou antisémitisme!

    Il suffit! Ces combines si faciles n'ont plus si facilement cours! Il est temps de leur sonner les cloches!

    %%%

    ET: Ouh la la l’hallali. Laid l’hallali l’est. L’hallali que louent loups, à la lie ...

    Ali GNIOMINY

    « jolie fleur et cygne haut, canard claqué

    évitant encore de se mouiller »

    cygne.jpg

  • A SERVI ?

    Quoi de plus décent,

    dans le fond,

    qu’à Genève

    un poète engagé

    ne soit jamais

    un poète remercié ? 

    ***

    Trente ans, ce jour,

    d’excellents

    et loyaux services

    dévalorisés,

    invariablement déployés

    au bénéfice de l’État

    soit du peuple de Genève !

    ***

    Trente ans subtilisés

    à des tâches imposées,

    soignées

    bien qu’éloignées

    de l’évidence de mes compétences.

    ***

    Trente ans de silences confus,

    de refus, d’exigences

    de maintien sous soutien de béotiens,

    contrôles de drôles

    sur la béance entretenue

    par leur tenue de mes finances.

    ***

    Trente ans

    d’empêchements

    d’épanchements du cœur

    de moqueur chroniqueur,

    trente ans de pommade

    et de brimades !

    ***

    Quoi de plus décent,

    dans le fond,

    qu’à Genève

    un poète enragé

    ne soit jamais

    qu’un poète émacié ? 

    ***

    « Sale air de mise erre ? Radis calent ! »

    esp.jpg

  • LARMES ! ET RITES, ET …

    Larmes de rire

    larmes de pleurs,

    jamais ne leurrent !

     

    Ne vont jaillir

    du fond du cœur :

    Que d’UN canal !

    Qui ne fait mal,

    mais tant de bien,

    de rigueur.

    Larmes

    face à Classe

    ou, hélas

    à -Trop-

    sont un sirop

    calmant

    radicalement !

    Larmes de rire,

    larmes de pleurs réparateurs,

    quoi qu’il en coûte

    sont toutes gouttes

    D’Élixir admirable

    capable

    d’adoucir !

    ***

    Foin de sensibleries, fonçons-ci d’aventure au cœur d’irréfragables réalités :

    L’eau aux ânes de la lointaine et malfamée banlieue du Lac de Genève, irrigue finalement les circonvolutions encombrées des têtes de Vaud : Frappées au Flon par près d’une décennie de tragédies favorisées par avare refus d’aide à un groupe de malades. Fin des barrages Vaudois également à la distribution médicalisée de drogues, en des lieux de Soins, copieusement et délicatement nommés « shootoirs » par la Presse lèche-cul, soit par les médias.

    Mon respecté correspondant de jadis Monsieur Alphons Egli, ex-Président de la Confédération, que je salue poliment au passage en conviendra. De l’eau a coulé sous les ponts, depuis ma bonne intention pas encore alors en vogue : De lutter pour des victimes contre ce qui détruisit mes vingt ans, l’horreur du manque, du trafic incontrôlé préjudiciable au dépendant, marginalisé socialement pour d’opaques intérêts : Lutte par la création de lieux de distribution médicale de drogues ; autres que le blanc vaudois. Au commerce duquel, au goût du pouvoir, ne participe que trop peu cette population mise au pilori.

    Mais l’avertissement de M. Egli quant aux risques de tourisme de la drogue n’est plus vraiment actuel. Des contrôles étant effectués à la base des détenteurs de permis de fumer, ou de consommer de dangereuses substances sous stricte surveillance médicale. Et nombre d’Autorités de bien des pays ou régions ont également compris qu’il s’agit de la meilleure manière d’éviter trop de Soins et de frais pour la Société, et de lutter efficacement contre les trafics préjudiciables. Merci à nous, à vous, les choses avancent à la Suisse, surtout Vaudoise, une petite trentaine d’années et ça progresse. Juste encore quelques barrages de Casent-torts à fissurer, et s’infiltreront partout les fertiles flots de l’évidence.

    %%%

    Avis d’intempéries :

    Il est probable que le Président de la République Française va inaugurer l’Eurofoot 2016.

    N’oubliez pas votre parapluie.

    %%%

    Orages, et odes de ces poires : Question siège :

    Bien assis à la présidence des Philippines, sur siège d’injecté où risque de se trouver ailleurs son pendant Trump : Un malade mental présidentiel appelle ses assujettis à gagner des médailles pour chaque personne tuant un ou des trafiquants de drogue !

    Une manière bien radicale comme une autre de liquider la concurrence, en somme. Mais au fait ? Quels sont les trafics commerciaux, diplomatiques et autres, quels sont les liens inacceptables que la Suisse entretient encore avec les Philippines ? Le cas échéant Suisse ainsi complice d’appel aux meurtres, voire au génocide.

    Bon … Ah, ça, voir …

    %%%

    Contre toute attente, sous nos latitudes : Il semble bien qu’il y ait finalement une Justice en Suisse ! L’abominable Groupe Mutuel a essuyé en 2015 une perte nette de 127,2 millions, au grand dam de son « propriétaire » Pascal Couchepin.

    Pour rappel, dès ma naissance en 1956, mes parents m’avaient richement assuré en première classe (avec complémentaire) à la Grütli. Assurance n’ayant pratiquement jamais rien eu à payer pour moi, alors jamais opéré ni souffrant de grave maladie. Et mes parents, puis ma brave maman pratiquement jusqu’à son décès en 1984, ont régulièrement payé mes primes Grütli.

    À noter que cette charmante couverture pour soins n’a pas empêché que, lors du mystérieux « suicide » de mon père politiquement très visé, « suicide » nous ayant privé de toutes prestations d’assurance-vie, etc, père incinéré sans autopsie, la seule chose remarquée qui aurait pu tenter de justifier cet étrange accès de folie « suicidaire » était une infection à partir d’une dent bouchée au chewing-gum, afin de nous payer des soins dentaires.

    Bravo Grütli, et toutes dites assurances maladie, ça c’est s’occuper de la santé des assurés, sans différence d’accès aux Soins vitaux en fonction de la fortune de l’assuré.

    Ensuite, à l’époque où un accident sans faute de ma part provoquait « La descente aux enfers d’un poète endetté » parue dans la Tribune de Genève des 2 et 3 juillet 1988, la Grütli, peut-être déjà devenue la Visana (cette sinistre chronologie est difficile à retenir) s’est empressée de me poursuivre, et surtout de me faire résilier la première classe. Ainsi que mon assurance-vie chez les concurrents, etc.

    Puis Visana devint le Groupe Mutuel, qui me fit toutes les misères possibles et imaginables. Entre autre de transmettre mon involontaire contentieux au Service de recouvrement connu comme le plus charognard qui soit, que je nomme encore, bien qu’il soit formellement dénoncé: Extrum Krapulia ! Agissant à sa guise pour dépouiller misérablement les gens mis à terre par complicités à définir.

    Et le Groupe Mutuel me balança toujours contre mon gré à Philos, qui me refila à mon insu à l’esclavagiste à vie qu’il m’est interdit de quitter : CSS Intras, impliquant la honte d’une cession de créances en pharmacie, pour recevoir des médicaments prescrits sans lesquels (Aspirine Cardio, Lisitril abaissant la tension ...) la vie de l’asservi assuré est mise en péril.

    Visiblement une bien mauvaise affaire pour l’assurance à Couchepin et alliés de Droite, que de s’être passée d’un si rentable prisonnier. En persistant à détruire ma santé et mes finances plus longtemps, la perte nette du Groupe Mutuel ne serait de loin pas ce qu’elle est.

    %%%

    Justice éclairée des USA, à présent : Un perroquet, témoin d’un meurtre, devrait être appelé à la barre !

    Aïe, dans le procès intenté contre la fraude à l’estimation des valeurs artistiques et philosophiques et la perpétuation crapuleuse d’esclavage par servitude pour dettes, additionnées de farfelus frais à mon encontre, dont est témoin depuis 30 ans mon perroquet, ça va se compliquer.

    Déjà qu’il parle trois langues, il faudra deux traducteurs. Et vu que je ne l’ai jamais forcé à parler, son répertoire tient à peu près à : «Au feu » (allez savoir quel est le …°» !;°;» … qui a bien pu lui apprendre ça), « écho » et « bonjour », en lieu et place de « j’ai faim », « j’ai soif », « nettoie mon perchoir », « et ma douche alors ? », « éteins la lumière », etc . Au choix, en français, brésilien ou en amazone à front bleu. Hormis tout-à-coup, tous les cinq ans, une phrase parfaitement compréhensible, avec l’accent de celle ou de celui à qui ces mots ont été picorés. Phrase qui, sous la surprise, nous dresse les cheveux sur la tête. Bien que n’ayant aucun cadavre dans le placard à révéler.

    Mais si tout va bien, dans 70 ans, à sa retraite, notre ailé étudiant saura dire correctement la seule phrase que je lui répète souvent : « Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement et les mots pour le dire arrivent aisément ». Donc, un peu faible encore, comme intervention dans un procès dont l’audition du témoin risque de durer un certain temps.

    Mais un stage d’apprentissage d’un an, qui lui sera certainement offert dans le cadre d’une logique extension d’Erasmus, dans un cinq étoiles du Michigan où nous l’accompagnerons, afin de suivre les cours de plaidoyers et témoignages donnés par le célèbre Jaco, devrait l’aider à permettre à la Cour de se déterminer.

    %%%

    Yeux qui piquent. Toujours :

    Le cousin germain de Jean-Luc Godard, PPK, devient le nouveau Président du Pérou !

    Pairs : Où que nous tournions les yeux, nous ne verrons plus qu’abscons fondus enchaînés liés tiraillés mettant en scène politique réclamant qu’en paix rue vienne à lui ... sans fin …

    %%%

    Et sincères regrets pas pleurnichards :

    Il est dommage d’en être arrivés là. Bien que si, souvent, votre bon Roi-Député du Parti Railleur tire au canon sur les moustiques gestionnaires de Culture, locaux, fédéraux et/ou internationaux, il aurait préféré que Monsieur Kanaan, pour qui il a du respect et de la sympathie, n’ait pas à engager, et pire sous pression d’une Droite culturicide, l'actuel audit réalisé sur les Fonds généraux de la Culture à Genève. Visant à déterminer comment ces deniers sont gérés, attribués ou évalués.

    Certes, il y eût d’énormes bugs à mon égard, dès l’ère Ketterer puis Emmenegger. Certes j’avais eu entre autre l’infamie de me révolter contre le Prix de sculpture de la Ville parrainé par Mc Donald’s, dont le lauréat eût dû avec les dizaines de milliers de francs reçus : Gratifier la porte du Mc Donald’s de Plainpalais d’un hamburger de bronze, primé entre toutes sculptures de tous types présentées.

    Certes, pareil mépris témoigné durant près de quarante ans face à un acteur Majeur de la Culture contemporaine a fini par déranger sérieusement puis provoquer le déraillement du légendaire train-train copinatoire genevois. Ni pire ni meilleur que ses semblables sous tous horizons.

    Les Directions successives de l’Emploi, de la Justice et des Finances de Genève sont bien plus responsables de cette honte que les manipulateurs de cordons de bourse culturelle. Et encore bien plus fautifs du scandale de la perpétuation du maintien, politiquement programmé, sans moyens à la hauteur de ses mérites et efforts, de l’une des valeurs sûre et durable de cette époque.

    Directions ne pouvant ignorer plus longtemps que lorsque l’on écrase quelqu’un continuellement comme la dernière des merdes, on a beau les rincer au possible mais ça finit par sentir très mauvais sous les bottes. Au point d’alarmer sérieusement les voisins.

    Une fois de plus, sinon de trop, Genève paiera les pots cassés. Alors que sont l’Office fédéral de la Culture, Pro Helvetia et autres prestigieux éditeurs, très vraisemblablement bien plus impliqués dans l’évidente fraude à l’estimation des valeurs artistiques, à l’enquête, par préjudiciable dédain pour motif de délit d’opinion, de conscience et de convictions.

    Ces surpuissants distributeurs de manne ciblée persisteront-ils longtemps encore à s’abstenir de se brûler leur langue ? En reprenant leur patate chaude, ce qui ne peut que les honorer, afin d’y souffler adéquatement de quoi la rendre consommable.

    Suite au prochain épisode, exposant diverses flagrantes injustices …

    Ali GNIOMINY

    «  Antre à Cumes si bile te tracasse … »

    antre.jpeg

    «  … Que les yeux rouges

    te manquent matous du Passé … »

    chat.jpg

    «  … Comme Extase

    d’Harmonies lumineuses d’alors … »

    JMR- 2.jpeg

    «  … Voyages à l’harmonium et aux synthés… »

     ..

    Avant que d’être forcé à ne plus devenir

    que le Ténor des Couches Conchiées.

  • L’ART DEBOUT CHOYÉ ?

    Image d’épine à la botte d’agrariens hommes de paille dits visant au bien-être d’autres truies :

    Un boucher Jurassien est jugé pour la huitième fois, du fait que ses saucisses, ayant remporté une médaille au Concours Suisse des Produits du Terroir, contiennent des crottes de souris, de la moisissure, de la viande avariée, d’autres délicatesses du genre…

    Bien fait ! Qu’il soit lourdement condamné : ça lui apprendra, avec ses produits de notre terroir, à concourir autant de fois sans jamais ramener de médaille d’or !

    Enfin, pour l’an prochain, il promet de présenter ses aliments de manière plus tip-top typique locale et pittoresque, accompagnés des pinards énergisants sur joli plateau de purin.

    %%%

    Et bouts chéris, derechef et de surcroît :

    Congratulations au Conseil Fédéral, toujours prompt à juger à temps ce qui doit l’être : Que l’homosexualité n’est pas à guérir !

    Selon toutes probabilités, vers 2073, ce Conseil des conseils estimera qu’il est effectivement concevable que tourne la Terre autour du Soleil !

    Mais, dire qu’il y a si peu de temps qu’incertain Tribunal Fédéral offrait gain de cause à de bébêtes homophobes Valaisans, parlant de « déviance » …

    Cette même Suprême Instance va-t-elle condamner à présent les membres du Conseil Fédéral, pour complicité de propagation de propos niant l’aspect déviant des homosexuels ?

    Ou réviser cet ancien jugement scandaleux au profit de si sinistres imbéciles, et s’excuser auprès des lésés, injuriés à tort pour raison de naturel taux natif d’acide glutamique favorisant attirances hormonales, en vue de procréation facilement débridée, ou de renoncement à celle-ci au bénéfice de l’équilibre démographique humain !

    À coup sûr : Si nos aïeux avaient pu s’extirper de l’obscurantisme toujours (plus) en vigueur, il n’y aurait pas sur Terre le dixième des actuels crétins homophobes et autres, à dégénérés concepts culpabilisants proliférant contre toute logique et évidence.

    Si les gais pinsons des siècles pincés avaient pu librement en pincer pour le, la ou les partenaires réellement désirés, la compétition entre les reproducteurs et les surproducteurs modérateurs, le partage vrai qu’ont détruit toutes les religions ne serait pas tombé au fond de l’égout des égoïsmes.

    Poussant à bout des civilisations, forcées à fuir l’intolérable, se précipitant en masse au Nord du navire Terre, en espérant, toujours espérant, trop espérant, découvrir Principes et Valeurs plus humains. Lors ne chavirant par flots qu’en différents filets conceptuels, tout aussi sinon plus ravageurs, sous couvert de supposée Omnipuissance à myriades de desseins obscurs, trop subtils pour le commun des imbéciles. Sous-entendu : nous. Forcés d’entretenir Fondamentale probable Supercherie une vie durant.

    Ou d’évoluer. De débusquer Essentielles Tromperies. Et donc de lutter si efficacement contre les pires parasites, (comme ces psychiatres et tous sectaires, qui se permettaient de vouloir guérir les jeunes homosexuels) que finit par s’y intéresser notre zélé Conseil Fédéral.

    Au point que les descendants de la douzième génération des tenants de cet illustre Conseil jugeront, qu’ : « En vertu du traitement dégradant subi par les enfants homosexuels, bisexuels ou transgenre, en des temps reculés jusqu'au XXIème siècle : Au vu des brimades subies, des souffrances innommables dues à l’obligation sociale de cacher alors à tout prix cette très naturelle différence : Attendu que l’absurdité sectaire de ce noir passé de la Suisse a poussé ses jeunes citoyens vers toutes les dérives : Que fut perpétré génocide par incitation au suicide de foules d’adolescents, sous les yeux détournés d’une Suisse alors majoritairement discriminatrice : En regard du devoir de Mémoire que nécessite l’errance criminelle de la Société de jadis, le Conseil fédéral décide, en ce jour 1er juin 2316 : Par mesure d’économie imposée par le PLR (parti de la Perpétuation de Lamentable Ratage) et de l’UDC (Parti de l’Ubuesque Discrimination Contagieuse) allouée sera : Compensation d’un million de francs, à chacun des descendants de ces victimes de préjugés sociétaux délirants, ces pris homos, asservis sous vie à l’écart : Car en-bas, au fond de ministères à taire, très terre-à-terre où, atterrés, ils ont à se terrer, sans manne, œuvrent comme …. sous la Manœuvre : Ainsi, le Conseil fédéral, à l’unanimité de ses 70 Sages, moins 63 voix (Minorité Primant.c.f Décret 46 »* Loi /ft+^ du 1er juin 2212) admet que la Confédération s’en tire à bon compte : Puisque, par Essence, les descendants d’homosexuels ne courent pas les rues. Et ceux qui existent évitent généralement d’encombrer inconsidérément la planète par une kyrielle de mioches incontrôlables. Le Conseil termine sa séance à 18h23 ».

    %%%

    Mais revenons à notre charmante époque, de privations indument imposées et d’artificielles économies forcées :

    « Elle accouche et reçoit un message de condoléances ! »

    Voilà, ça c’est être un expéditeur prévoyant et économe ! Faisant d’une pierre deux coups ! Ne remettant à plus tard et pour des frais supplémentaires ce qu’il faudra de toute manière un jour envoyer !

    %%%

    Au fait : Nous étions à un cheveu du fascisme : Et la boucle est bouclée !

    Pour 249.- l’analyse de cheveux des chères petites têtes sous sonde, afin que les bulldogs découvrent si leurs rejetons se droguent.

    Une fois généralisés à l’ensemble des adultes actifs, ces tests, programmés aussi pour la détection des dépassements de prescriptions médicamenteuses et de taux moyen d’alcool, vont propulser le total remplacement des humains par des robots, du fait que pas un seul travailleur non pété, sous influence, dépendant d’une manière ou d’une autre, ne pourra être déclaré apte à exercer ses activités.

    %%%

    D’ailleurs, bien qu’il y en ait fort peu à recueillir, si des cheveux étaient prélevés sur la grosse tête des invités à l’inauguration du plus long tunnel du monde reliant le rösti à la polenta, soit le tunnel dit du Dieu Dur (Got Hard) : Le capteur exploserait.

    Inauguration, boycottée par une soixantaine d’élus. Dont le nouveau maire PDC de Genève, entrant en fonction justement ce même jour, et pas du tout prêt à voir le bout du tunnel. Mais Daniel Brélaz s’est réjoui de la cérémonie, à présent qu’il parvient à entrer sans problème dans un tunnel. Cependant ayant discrètement emporté muselière et gants de boxe, pour le cas où la lutte contre les irrésistibles canapés, petits gâteaux et autres délices deviendrait par trop intenable. Doris versa sa petite larme sur nos millions pétrifiés. François s’aplatit adéquatement. Angela ne gela rien, Matteo serein comme météo : Une jolie fête au fond du trou.

    %%%

    Or, la menue Helvétie s’est ainsi glorieusement escrimée durant 17 ans pour finir par transpercer la bidoche du Dieu Dur, sur des chiées de kilomètres ! Prodige inégalé. Gloria.

    Quant aux montagnes d’or, de pierres précieuses, de dinosaures intacts extraits ?

    Par mesure d’économie de temps et d’écologie tout fut bien entendu broyé et recyclé en béton pour le si cher tunnel. Et bientôt nouveau réduit national.

    Une fois fermées toutes les frontières et bouté comme prévu hors les murs l’étranger ... Blindage solide s’il en est ! En catimini béni par des prêtres de chacune des actuelles errances conceptuelles en force et vigueur. Venues exorciser la rudesse du Got Hard.

    %%%

    Pas prête à sortir du tunnel non plus, cette : Stupide bisbille entre Allemagne et Turquie, se chamaillant pour savoir qui des deux a commis le plus grand génocide !

    %%%

    Triste aussi : Ciao Momo, Ali te souhaite le paradis à 70 punching-balls que tu mérites. Tu nous fis trembler, autant que notre TV en noir-blanc, cette nuit-là du 8 mars 1971. Sois en paix. Jamais plus ne sucrera Frazier ta victoire.

    %%%

    Sinon : Vu en Une 

    « Le braqueur d’une bijouterie de Nyon était en costard-cravate » !

    Oui, le vêtement traditionnel des pires truands ? Et alors ?

    %%%

    Conflit dense : Johnny Depp tenta d’étouffer Amber Heard avec un oreiller.

    Et pire, rata ?

    %%%

    Pirates, justement :

    En ce Jour du Partage : Quelle merveilleuse festivité que voici à la gloire de la solidarité des pauvres envers les pauvres.

    Ah, qu’il est agréable, sortant de votre Migros, de passer en s’excusant au milieu d’une haie de donneurs à regards suppliants ou mitraillettes, vous tendant apitoyant sachet à remplir illico, faute de souffrir les mille maux de la culpabilité.

    Unique manière de supporter l’opprobre organisée: Se demander pourquoi sont-ce donc toujours les plus infortunés que voici priés de partager le peu qu’ils ont ?

    Où sont les cornets du partage et qu’y a-t-il dedans, lorsque les patrons et actionnaires Migros et autres se font livrer leurs courses au château ? Ou envoient leurs nuées de majordomes se fournir en délicatesses hors de prix, avec consigne de gérer les budgets au centime près ?

    Qui décide que doivent les pauvres se voir entre eux poussés à partager le peu qui leur est laissé ?

    Afin que leurs maîtres intouchables encaissant de faramineux bénéfices, et n’en partagent eux que guignolesque fraction !

    Qui permet ? Et pour quel personnel profit exagéré, que demeurent dispensées de partage vraiment équitable, en regard des bénéfices accumulés, les industries commerciales, religieuses, culturelles, sociales, financières … ?

    Celles qui nous pompent d’emblée liquidités de moult manières et se permettent d’insulter l’intelligence du peuple en le forçant, moralement ou officiellement, à combler et combler toujours leur partage déséquilibré ! Soit prioritairement les pertes et dépenses sur les excédents claniques, réalisés par jeux de pouvoir et d’écritures, abus de position dominante, parasitages salariaux fondamentalement injustifiables. Ceux qui profitent, par surendettement programmé, de la générosité forcée des lésés, au nom de l’aide à apporter ailleurs à plus esclaves encore ou prétendus tels !

    Nés d’une bonne intention sont à présent glissants les pavés de l’enfer du partage, sous la houlette de cossus systèmes usuriers, dont la générosité ne vaut en fait pas plus qu’un centime jeté pour prétendue culture.

    Mais toujours prompts à aider le pauvre à priver son pareil de part de sa pitance : Afin de la transformer en gras salaires de gestionnaires des divers degrés de la misère imposée.

    Et cependant, totalement abruti sous syndrome de Stockholm, bonne part du servile et soumis peuple Confédéré prouvera certainement à nouveau, en ce beau dimanche, que s’il lui était proposé de recevoir individuellement cent millions, pris sur l’indigne magot constitué en douce par ses esclavagistes, une majorité de cette masse laborieuse abusée serait encore capable de refuser si légitime réparation.

    Triste est la civilisation ne forçant plus que rachitiques à rassasier tous affamés !

    Sous joug …

    Ali GNIOMINY

    « Loin des opaques eaux de l’art nacré des ports menteurs en réseaux, sortant nager l’esprit léger au cœur sans peur des raies manta »

    canal.jpg

    « Là, à bord, a beau ramer et méditer sur la bagarre en culottes courtes

    entre flics Français et flics Polynésiens à laquelle,

    interloqué à l’entrée du Heiva,  il vient d’assister»

    scan0014.jpg

    P.S. Caméra-photo de prolos brisée en 2006 au champ d’honneur du plus chic golf des Seychelles, et pratiquement toutes photos du tour du monde de 2005 n’ayant jamais été retrouvées, à une époque où les douanes faisaient magiquement disparaître moult CD et autres valeurs des valises interceptées. Demeurent cependant de vagues espoirs de les retrouver, sous quelques mètres cubes de fouillis de réduits où gisent monts de souvenirs en attente de résurrection.

  • AU NORD EST TON TON !

    Lynché le Duce, lâché le Che,

    Le mythe errant du Conquérant affaibli

    Oublie vite ses limites

    S’il ne sait dénicher

    L’accès pour se percher

    Sur les hauts de Latche.

    Inaccessibles aux insensibles

    Méchants marchands associés

    Léchant les pieds à louche Duce

    Et trahissant, et haïssant ce Che

    Par mal-léchés lâché

    À la botte d’ennemis à sotte économie

    Déficitaire tant que sectaire,

    À mités rangs fort aberrants

    D’obsolètes poètes,

    D’insensés philosophes

    Et maitres à dépenser

    À mettre sur Off.

    Lynché le Duce,

    Lâché le Che,

    Le mythe errant du Premier Rang

    Établi

    Se plie vite aux limites

    De la foire au Savoir.

    %%%

    Mai se meurt. Mais que ses mœurs demeurent en nos cœurs sans rancœur. Comme terreau d’Hommes Héros en Soi sans tweet hard !

    %%%

    À l’Est tu erres :

    Et ci, tu découvres un buzz mondial, récemment, visant à retrouver le chat perdu du tyran Kadyrov de Tchétchénie !

    Drame innommable s’il en est. Sans vraiment plaisanter, les fugues de minous sont particulièrement pénibles. Répétons-le: Vous cherchez, appelez en vain, truffez les environs de boulettes, placardez moult affiches, faites des kilomètres accroupis sous les véhicules ... Deux, trois jours passent … et le miaulement tant attendu retentit. Car : Si minet est tombé d’une fenêtre, qu’il est un peu blessé, de toute manière apeuré : Il n’ira jamais se blottir plus loin que dans un recoin, trou quelconque le plus caché possible, qui se trouve immédiatement à portée de son point de chute ! Il ne fera jamais des kilomètres s’il s’agit d’un chat d’appartement … ou de palais. Et c’est de nuit, dans le silence le plus complet que vous le récupérerez, peut-être après 72h, amaigri mistigri, s’il sent que vous approchez de sa cache. Alors il miaulera.

    Propriétaire tyran ou non, le chat n’en peut rien. Le félin baisse cils, dort aussi quiet et innocent que la Gauche genevoise. Bref, plus de nouvelles du greffier en question.

    De bien mauvaise augure pour ce protecteur des fraudeurs. À voir la démarche pesante, l’appétit pour le lapin et le refus de monter les marches à Cannes de certains …

    %%%

    Ne point médire est pire qu’en rire. Mais …

    Rite à deux-pas, doux :

    Incapable de verser 300 euros par mois de pension alimentaire à son ex-femme, un pizzaiolo de Padoue est condamné à lui livrer 36 pizzas par mois.

    Hummm ! Sûr qu’elles seront faites avec amour et bien grasses, ces pizzas aux crachats.

    %%%

    N’auriez-vous pas parfois d’étranges accès d’excès de bile ? Vous devriez consulter. Et surtout, ne plus manger dorénavant que muni(e) d’un puissant microscope.

    %%%

    Trop de choses à vous conter, mais les délais en cours des délaissés sont courts, et s’agacent ceux de la race des paperasses.

    Saluons au passage leur splendide statue de Frankenstein, érigée en ville. Symbolisant si superbement la collégialité locale …

    Ali GNIOMINY

    « Pire encore : Retrouvez l’Âme Atout : Vu ?... »

    IMG_1637.JPG

    « … Fort respectueux de qui de censé le mériter … »

    fort.jpg

    « … En train de vous faire voyager… »

    train.jpg

    « ... Puisque trop peu sages :

    ... Petits bouts par petits bouts »

  • LA COUR … ET MAINTENANT …

    Votre bon Roi-Député du Parti-Railleur, esclave de Genève par servitude pour dettes depuis pas loin de quarante ans de traversée de désert social, sera-t-il tout bientôt le nouveau Guillaume Tell ? Défendant ahuris soumis aux nantis baillis ? Ou le nouveau Winkelried ? Creusant une trouée (et réciproque) dans les lignes des ennemis du peuple ? Ignares imposant que « Tout travail mérite salaire », prétendûment à hauteur de ce que produit ce travail au bénéfice du plus grand nombre, la juste rémunération étant liée à la Valeur ajoutée par les efforts fournis» !

    Mais Ignares qui, face à trop phénoménal travail, ruinent sciemment excellent Ouvrier, en lieu et place de lui remettre l’équivalent de ce qu’il mérite réellement !

    Certes, personne ne devra plus, dans un avenir moins corrompu, prétendre, salaire à l’appui, qu’il produit 200 fois de plus que le couple « dit privilégié, ô insulte suprême » qui n’a droit qu’à 4500.- par mois ! Certes, la fin des tendancieux est proche !

    Patience encore : L’argent des dictateurs sera bloqué plus efficacement dès le 1er juillet. Donc vraisemblablement enfin débloqué pour légitime restitution aux victimes internes de la vicieuse dictature Suisse !

    Évidemment, en cet État de DroitE et ailleurs, l’on a tout entendu, issu des plus expertes sphères, quant à Son Altesse des Lettres :

    Que préfigurait votre dévoué le nouveau Voltaire, le Céline ou Cendrars des temps modernes, un mélange entre des courants philosophiques à noms imprononçables, un authentique Humaniste ayant la politesse de ne pas s’en glorifier à tout bout de champ, un visionnaire rare, un Immortel en herbe …

    Mais, bien plus que tout cela, l’exemplaire honnête Souverain du Royaume usurpé du Rhône au Rhin sait n’être finalement qu’un fabuleux idiot-savant.

    Idiot d’avoir attendu si longtemps, avant que de faire rétablir Justice et dénoncer us sociaux délurés ; Et savant que d’éviter d’exposer faits d’injustices flagrantes à l’enquête, lors que les responsables n’ont que le geste adéquat à faire prestement, pour que prenne fin le conflit qu’ils ont engagé par rapines déloyales il y a plus d’un tiers de siècle.

    Il se peut ainsi que jamais ne s’entrouvre plus que cela le fameux « Triptyque de l’apocalypse financière des extorsions légalisées » annoncé en début d’année. Et le cas échéant tous les belligérants y gagneront. Mais pour l’heure, face aux agressions répétées, la Garde a été avertie et priée de veiller plus attentivement au douteux bien-fondé des prétentions pourrissant durablement la vie et l’œuvre de fabriqués et maintenus endettés.

    Sera ainsi vraisemblablement jugée enfin la fraude confédérée à l’estimation des Valeurs authentiques.

    Affaire à ne pas suivre. Préférablement. Excepté évidemment si devaient survenir plus de chicaneries au détriment de son Excellence, votre très humble amuseur et salvateur philosophe préféré. Auquel cas en seraient automatiquement informés divers Organismes internationaux anti-corruption et de Jugements supérieurs. Qui ne manqueront, le cas échéant, de condamner fermement des décennies de traitement dégradant du bœuf cas Roth.

    (c.f. Tome 56 alinéa 742b - Traité d’Humour Art & Pétitions)

    Respectée en sa patrie soit enfin l’exceptionnelle Verve ! Saluée par les cerveaux les plus avisés de l’époque, exclusivement ignorée que des ignorants !

    Fondamentalement plus hilarante et poétique que revendicatrice.

    %%%

    Utile précision : Il arrive, d’aventure, que Sa Seigneurie des bas ronds-de-cuir égratigne un brin par-ci par-là la Droite, toujours la Droite, la Droite cossue, nantie, méprisante … Alors que n’est en fait visée qu’une détestable petite fraction de cette Droite, et qu’il y a très vraisemblablement autant sinon plus de braves gens dépouillés, abusés, révoltés, à ruine programmée sous apartheid économique en vigueur, que de l’autre côté.

    Méritant parfois un adoucissement du ton : Ainsi, ces malheureux Droiteux seront eux épargnés, dans l’Opération « Demain propre » lancée ainsi par son Altesse le Protecteur des spoliés, en ce jour de la Fête-Pieux, que renient incultes lacustres de bout d’étendue, de plus en plus mouillés.

    Pour exemple d'ultimes sursauts :  Le PLR et le PDC tentent de faire annuler la votation du 5 juin en Ville de Genève. Par recours contre la brochure explicative !

    Normal ! Elle n’est pas assez luxueuse, ni cartonnée ni glacée, et fait de très mauvais filtres à joints.

    (c.f. Tome 87 alinéa 742b - Traité d’Humour Art & Pétitions)

    Stop aux cour.bettes ! Et Honneurs à Sa Majesté des Couches Conchiées !

    Sujettes …

    Ali GNIOMINY

    « Votre Ami râlant contre vents et marées »

    IMG_2982.jpg

  • SUR NOS MONSTRES QUAND LES SOTS VEILLENT …

    … Annoncent un nouvel éveil …

    Alors s'élève le :

    Manifeste du Parti-Railleur d’Extrême-Centre-Gauche :

    Ou: Traité - De l’incongruité de toute politique en Berne - :

    Comme ailleurs :

    Paris : Ratée !

    Surprenant : Manuel Valls s’oppose à ce que Tariq Ramadan obtienne la nationalité française. Vu que ce dernier ne partage pas assez les valeurs de la France appartenant en grande partie aux pays du Golfe ! … ???

    L’on comprendra que cela vous fasse tousser et que vous insistiez, Tarik, car mieux vaut Qatar que jamais.

    %%%

    D’autant plus qu’ailleurs : Barack Hussein Obama opposera sans doute son veto à la loi approuvée mardi au Congrès, loi qui aurait dû permettre aux tribunaux de juger les officiels Saoudiens impliqués dans les attentats du 11 septembre :

    Vous en conviendrez : Il y en a qui finiraient à Guantánamo pour bien moins que ça !

    %%%

    Certes, souhaitons que Barak ait sa baraka courante, et sauve grâce à ce véto les minables cent et quelque milliards de bons du trésor US détenus par l’Arabie Saoudite. En l’espoir que cela ne froisse point trop l’ami Chinois, en détenant beaucoup de fois plus. Mais pas trop de risque : À quelques blanchisseurs et vendeurs de bambou près, il ne devait pas y avoir beaucoup de Chinois dans les tours.

    Et puis : il convient, pour ce bon Barack, de faire exactement le contraire de ce que mettent en place les nouveaux fascistes se profilant, s’ils parviennent aux USA également à concrétiser le coup d’État de Droite, par achat et/ou détournement trompeur de voix naïves.

    Tel que ce fut déjà le cas auparavant en France, en Suisse, et récemment en Argentine, au Brésil, en (presque) Autriche, aux Philippines, etc, etc … Finalement presque dans tous les pays :

    Coup d’État fomenté abouti ou sur le point de l’être. Invariablement par la même cossue racaille à col blanc génitrice des pires inégalités, soit de tous conflits de ce monde. Trahissant ouvertement tout esprit démocratique en s’autorisant à influencer le vote de braves gens ignorants, par dispense d’appels aux bas instincts et de moyens démesurés constitués de rapines soutirées à cette masse laborieuse asservie, à des fins de luxe exclusivement claniques.

    Prônant exclusion, rabaissement d’autrui, primauté de lois corrompues, devenues tellement artificielles que certaines d’entre elles ne visent plus qu’à perpétuer le règne de ces traîtres du Véritable Pouvoir, bafouant ouvertement l’évidente Volonté Populaire par eux bâillonnée.

    Vendus aux lois de l’accumulation personnelle sans scrupule, trop de tyrans sanctifiés détruisent ou s’apprêtent à rançonner plus encore notre planète.

    Et trop d’imbéciles font encore des courbettes devant eux. Oubliant que plus s’abaisse le singe pour ramasser les cacahouètes jetées, plus il expose son cul !

    %%%

    Ainsi, revenant à beaucoup plus petit : PLR et UDC sont ici les principaux propriétaires de biens immobiliers. Après les Autorités et surtout nous, les fonctionnaires dépouillés, avec nos parts de Prévoyance séquestrée. Locataires à grotesque prix du droit d’user de ce qui est nôtre pour grande part détournée.

    Ces indéracinables PLR, UDC, grands propriétaires de Genève et de tout ce qui y vit, donc. Alors que la qualité des édifices est douteuse, du fait que les employés honteusement exploités bâclent les chantiers.

    Enfin, souhaitons que les esclaves de chantiers de la Droite dure évitent de monter les murs (derrière une palissade) avec les briques posées sur la tranche. Si ce n’est constituées essentiellement de sable. Astuces économiques brésiliennes ayant déjà pas mal tué.

    En l’occurrence : Voyez ainsi quel soin est pris, pour dorer encore son image, par le mal dominant Genève, ne redistribuant dans un climat de plomb qu’imbuvable brouet, prétendument à saveur d’or, en goûtant !

    Et c’est donc ça qui est parvenu à mortifier Genève, en braconnant le peu de culture résiduelle et de coutumiers amusements jugés trop peu calvinistes.

    Parvenant à tuer en douce, ou s’acharnant à abattre la Fête de l’Espoir, la Lake Parade, les concerts gratuits, etc, etc … Ayant aseptisé et rendues onéreuses les Fêtes de Genève, exemptées de leurs forains, caviardé les Feux, fusillé la vie nocturne à répétition. Et ces inégaux rient.

    Se pavanent sur leur inébranlable branche gênée, à logique freinée souvent ne visant qu’Afrique.

    Ah, pèsent, des décennies d’abus à réparer, pour ces traqueurs déshonnêtes de la jungle citoyenne ! Pèsent encore un peu ces milieux, pour quelques temps.

    Mais, à l’évidence, détruire systématiquement la forêt au nom de l’importance de l’arbre qui est devant rend, certes, service un temps aux vers de terre, jusqu’à complète désertification, et famine même pour la vermine responsable. Ruine provoquée de système fondamentalement faux et nuisible à l’ensemble.

    Ne reste plus, aux intoxiqués PLR et UDC, qu’à se faire aider par une intensive déradicalisation. Dont acte.

    %%%

    Histoire de fous, toujours :

    Elle harcèle, dénonce et diffame tous azimuts pendant deux ans le psychiatre d’une amie.

    Comme quoi les fous ne sont pas nécessairement ceux que l’on suppose.

    D’autant plus qu’il est prévisible que la Justice aura la mauvaise idée d’imposer à cette furie un suivi psychiatrique chez un praticien de son choix.

    %%%

    Et une pensée émue pour la race de bons sauvages qui grouille derrière nos sacrées frontières : Tribu alternant inlassablement nuits debout et jours à genoux !

    Captive …

     

    AL IGNIOMINY - Dénicheur d’où les gangs se terrent, du chic à gogos -

     

    « Laisse privilèges et l’esprit vit léger, laisse prix vils, et jet ... »

    espr.jpg

  • SÛRE PAIX .. ESCOMPTER ?

    Le PS Suisse s’en va-t-en serf concourir avec l’UDC, en matière de pléthore d’Initiatives intensives (et référendums dum-dum). PS, lors, espérant bien que, toutes les mille Initiatives, il y en ait une qui lui soit offerte par les trafiquants de « majorité » !

    Pour rappel: « La Voie du Bon-Sens », bible de l’UDC Vaud, change de sens une semaine après sa sortie.

    Force est de penser que ladite secte politique s’est engagée à présent dans « La Voie du Mauvais-Sens ». Puisque ayant renié « La Voie du Bon-Sens » qui mena cette UDC à l’accident de parcours.

    %%%

    Ainsi, sur « La Voie du Mauvais-Sens », lorsqu’il y a coup d’État fomenté par des primates de semblable type, que c’en est par conséquent fini de la démocratie, et que ça se passe au Brésil, le monde s’offusque de si évidente pantalonnade.

    Mais quand, ici, de pareils usurpateurs de Volonté Populaire, (prédateurs de la masse laborieuse et de l’égalitariste Constitution du pays qu’ils tyrannisent économiquement), quand ces cartels de Droite spécialisés dans la fraude à l’estimation des réelles valeurs, culturelles, philosophiques, sociales, humaines, se sont acheté le Pouvoir depuis des lustres : L’obscur Coup d’État perdurant n’est plus que pittoresque et négligeable particularité suisse, de la Démocratie Direkt dans la gueule du peuple.

    D’autre part : Une associée sexiste section de cette Union Délétère du Centre de la Droite dure, celle de Zoug, parvient à obliger les communes à transmettre aux partis les données privées des jeunes citoyens ou nouveaux arrivants : Nom, adresse actuelle, sexe, année de naissance …

    Gageons que, très bientôt, les sbires UDC s’autoriseront à se rendre à la maternité, après chaque accouchement survenu, afin de hurler mille fois « Vote UDC » dans l’oreille de tout nouveau-né.

    Non ! Par chance Levrat … de la Contestation … connaît le secret moyen d’éradiquer rapidement le fléau UDC. Ce qui fera l’objet de la toute première de la kyrielle d’Initiatives se préparant : « Acceptez-vous la prohibition du schnaps ? »

    %%%

    Au fait: Autrement plus honorable : L’actrice Ruby Rose, abstinente depuis des années, lance des frites au visage d’un serveur qui se moquait d’elle. Du fait qu’elle refusait l’offre d’un verre d’alcool. Serveur lui recommandant d’appeler son parrain des Alcooliques Anonymes.

    Anecdote très révélatrice : Il fallut environ dix ans d’abstinence éthylique, évidemment absolue, à votre bon Roi-Député du Parti Railleur, avant que d’être totalement décomplexé en commandant une boisson sans alcool au restaurant.

    Or, actuellement, après 18 ans, votre dévoué avoue fulminer quand son entourage s’excuse à sa place, du fait qu’il ne boit pas ce qui rapporte le plus à l’établissement. Manque à gagner, cependant compensé en laissant toujours un « pour ne pas boire ».

    Effectivement : Se débarrasser des nuisances physiques de cette saloperie de drogue dure légale n’est rien, qu’une semaine de douleurs, tremblements, épilepsie et profonde dépression.

    Mais il faut des années, pour se blinder sans plus d’efforts contre l’imbécillité des pressions sociales coutumières.

    Relatives à la pire et plus coûteuse des pandémies tueuses, produite et répandue, favorisée au profit des plus dangereux trafiquants, indignement protégés entre eux, pratiquement toujours UDC, PLR ou PDC !

    Qui nous ont suffisamment saoulés ! Mais insistent et insistent à nous déverser leurs petits derniers « pour la route » (La Voie du … ? Vous suivez bien, bravo).

    Ainsi, PLR et PDC des Hauts Fonds de bout de Léman ont l’outrageux culot de bombarder les boîtes aux lettres de luxueux prospectus glacés et cartonnés, affichant LEUR dette de 1,6 milliards, constituée sous leurs auspices et règne de secrets trafics.

    Et se permettent l’outrage suprême aux générations futures, de prier les habituels assujettis lésés de se sacrifier plus encore, pour assainir dite dette, faite en fait par tels cossus parasites sur le revenu de nos concrets efforts indûment invalidés !

    NON à l’insanité d’une perpétuation du déclin des douteuses techniques financières UDC-PLR-PDC ! Au vu des scandales planétaires éclatés, et en prévision des quantités d’autres commençant à sortir, quant aux agissements financièrement génocidaires de la caste dominante, généralement de Droite, à quelques très regrettables exceptions près, allant immanquablement finir par perdre tout crédit :

    Misons sur des générations futures débarrassées de toutes formes d’esclavage par servitude pour dettes !

    Une fois nettoyées les vieilles politiques malsaines et égoïstes, et rendu concrètement au peuple la part de ce qui lui fut volée, abusivement séquestrée de force, détournée cupidement, par les coupables premiers du désastre social provoqué et anticonstitutionnellement imposé sous coercition, menace, fondamentalement injustifiables, à l’immense véritable majorité des lésés, et leurs aïeux, durant quelques générations !

    Depuis le décès du très estimé et réciproque correspondant Tonton, Dieu des français et d’une époque bien plus sage, votre bas rond-de-cuir préféré fut lors moult fois déçu, rarement en bien, par les PS d’ici ou là, usant tout autant que l’autre camp de violence de l’indifférence. Si ce n’est plus.

    Et faut-il répéter que Son Altesse le très Lumineux Souverain du Royaume usurpé du Rhône au Rhin, Roi-Député dupé par tirailleurs financiers, a de vrais amis à richesse immense dûment gagnée et/ou bien méritée. Mais jamais sa Splendeur Culturelle n’acceptera que ceux-ci ne pallient au déficit de budget personnel et empêchement de progresser organisés par les ennemis de la patrie, au pouvoir.

    C’est à ces derniers d’apporter avec piteuses excuses : Inconditionnelle et immédiate réparation à leurs exactions, ayant créé pareille inadmissible situation, par traitement honteusement inégalitaire.

    Offrons au possible un regain d’humanité aux générations futures. Obtenons bientôt restitution à chaque assujetti méritoire, de sa véritable part de Produit général, constituée par ses propres efforts, part d’acquis nationaux correctement répartie entre tous Confédérés, non parasitée, plus détenue artificiellement, dévalorisée ou carrément détournée à des fins plus que douteuses ou déjà dénoncées. Jouée et perdue à des jeux d’initiés seuls responsables.

    Assez de l’usure de Droite ! Oui à une civilisation réellement démocratique où le peuple souverain décide sans influence ni chantage monétaire. Oui à un Etat devenant loyal, ôtant des mains rapaces des anciens maîtres visiblement sans scrupules le fruit de leurs nombreux larcins, et restituant ces biens, et bénéfices qui en furent indûment tirés, à leurs authentiques propriétaires de la masse abusée.

    Par conséquent : Membres ou non du PS, comme votre dévoué qui « ne fait pas de politique » mais estime indispensable de se mettre en risque, afin d’aider l’humanité à se distancier à temps de la Supercherie Capitale, dont use et abuse depuis trop longtemps la prévaricatrice Droite, … ne reste plus pour l’heure qu’à voter. Envers et contre tout : PS !

    Et remercier hautains PLR-PDC pour leur flyer glacé, constituant d’excellents filtres à joints.

    %%%

    Enfin, passons … et laissons passer un chouia de politique spirituelle à présent :

    Le repas se termine, les casseroles mises de côté, des gouttes d’huile ont souillé l’évier. Le nettoie-tout de papier en est huileux. Ne reste qu’à nettoyer les plaques de la cuisinière à gaz.

    Un réflexe fulgurant permet de retirer des flammes le chiffon de papier, sans se brûler. L’on avait oublié d’éteindre le feu. Et alors, de même qu’à chaque fois que surgit grand effroi, ou que l’on vient d’y échapper, l’on s’adresse intérieurement, instinctivement, à l’aide de Puissance Supérieure, ou la remercie.

    Tout athée sincère sait alors n’avoir plus ni tort ni raison ! Plus qu’entrevue fulgurante de son Ciel Intérieur, où ne s’élèvent que les actes passés réellement bienfaiteurs et désintéressés, et où les autres, égoïstes, végètent en leurs méfaits, perpétrés sur soi ou autrui, jusqu’à sublimer tous handicaps et rejoindre enfin le stade supérieur d’Unique Vie Consciente en tout élément, pour un nouveau départ. Vers plus ou moins haut. Selon l’utilité offerte à son règne et aux autres.

    %%%

    En résumé : Fatalement toujours : Tant d’élus chers nient des guerres intestines l’évidence !

    Qui ciblent encore sur une rigueur, à appliquer par leurs victimes et non eux-mêmes ayant à supporter presque entière responsabilité, de l’instabilité monétaire provoquée, en fin de vigueur.

    Mais n’ayons crainte, tôt ou tard : L’ami Levrat d’honneurs ne manquera !

    %%%

    Et si l’on causait un peu politique, pour une fois ? … Comment ? Le vomitorium ? Au fond, à droite après les déchets de décrets …

    Ali GNIOMINY

    « Souris aux Arts rosés »

    souris.jpg

  • L'ART OSÉ SANS CIBLE MENT !

    balcon3.jpg

    Votre bon bas Rond-de-cuir et Roi-Député du Parti Railleur, vous présente, en ce sacré jour de poires, sa :

    ... 800ème chronique ...

    Tas ... amer ! Sur ce support !

    %%%

    Huit ans de phénoménal travail prenant l'ascenseur. Lors qu’à Cannes, Depardieu refuse lui de monter les marches !

    Au fait? L’ont-ils bien « descendu » ?

    %%%

    Enfin, laissons donc Mister Guinguettes à ses portes dérobées et son anastylose, et penchons-nous, si possible, sur une terrible affection touchant le Corps Médical Suisse :

    La FMH (Fédération des Médecins Hors-jeu) est presque totalement rongée par le fléau du libéralisme alémanique !

    Un seul alémanique bilingue défend encore les Romands, mis ainsi au pilon. Écrabouillant  pilule passant si mal.

    Alors : C’est grave, Docteurs !!!

    Un seul remède peut encore sauver l’organisme atteint : Activer sans délai les cellules saines au moyen d’un puissant anti-venin de type FMR, découlant des mutations d’une symbiose de gênes AMG + AMV + AMN + AMJ + AMF + AMVA …

    Tout en veillant évidemment à ce que le trop patient tire bien en avant, sans morsure, sa langue refoulée.

    %%%

    Enfin, vous connaissez la musique :

    Guetta ! Pan ! Son hymne officiel de l’Eurofoot 2016 ne serait qu’un vulgaire plagiat de « Lean On », du groupe Major Lazer !

    Impossible ! Pour savoir plagier, il faudrait déjà que le David en question ait suivi des cours à l’Uni de Neuchâtel !

    Bien que … force est d’avouer que le thème de l’un fait boum, boum, boum, boum, boum, … Alors que l’autre fait boum, boum, boum, boum, boum, … Mais l’original est nettement mieux.

    David et l’autogoal : Y’a tout pour provoquer une fronde contre sa tribu !

    %%%

    Hockey, it’s all right : Un Appenzellois de 19 ans est le symbole parfait de la relève Suisse !

    Sûr, avec un Appenzellois en tête, la Suisse tombée au plus bas a bien moins de hauteur à relever !

    %%%

    Sport encore : 75'600 spectateurs ont quitté précipitamment le Stade de Manchester, à cause d’une bombe d’exercice oubliée par la sécurité !

    Mais oui ! Il suffisait d’y penser ! Quel plus efficace moyen de couper l’herbe sous les pieds des terroristes, que de créer des mouvements de panique pour chaque rassemblement de foule !

    Désœuvrés, ces derniers des derniers n’ont plus qu’à aller pointer au chômage. Secteur boucherie.

    %%%

    Sauvagerie de Floride : Une femme attaquée par un squale est emmenée à l’hôpital avec le requin-nourrice toujours accroché par les dents à son bras !

    L’on apprend que, fort heureusement, le requin-nourrice est inoffensif !

    Quelle chance ! Imaginez la scène, s’il était offensif et qu’il se mette à mordre si profondément les gens qu’il ne soit plus possible de le détacher de sa proie !

    Comme son cousin le requin PLR.

    %%%

    Prédateur des eaux troubles adorant les courants porteurs de chinoiseries :

    Ainsi : Hong-Kong scelle les pavés des rues à la colle, afin d’empêcher que des manifestants ne s’en servent contre la police !

    Avec l’évidente intention cachée qu'il n’y ait plus besoin, dès qu’il fera chaud et que la colle suintera, de courir après ces va-nu-pieds de manifestants !

    %%%

    Forces de l’Ordre à gué, encore, sur le grand fleuve de l’actualité :

    Leur dignité est atteinte par la Tribune de Genève, ayant osé titrer : « Trois gendarmes voleurs condamnés à Genève ».

    Alors que, chacun le sait bien, fut intimé l’ordre d’atténuer l’impact par «  Trois voleurs de gendarmes condamnés à Genève ».

    La T.d.G. s’y est refusée. Arguant du fait que le sort des prévenus eût été par trop cruel et humiliant, face au Premier des Pouvoirs, celui de l’impitoyable Migros.

    Noonnn ! Gérard ! Personne ne t’a appelé ! Et cette fois-ci n’oublie pas le paillasson, devant la porte de service …

    Ali GNIOMINY 

    « Et évite lâches nids»

    balcon2.jpg

  • MES CHANTS SONT LES GENTILS MOTS RÉUTILISÉS !

    Timorés ou prou : Ménageons nos méninges et sachons qu' :

     ERRENT RUDES DITS !

     

    … Bon an …

    … mal an …

    … drain …

    … posé …

    … sur dure droite jambe …

    ...

    … Déboîte …

    … tôt l’être …

    … marqué ...

    … qui, …

    … conquis, …

    … à dithyrambe aisé …

    … à pas n’amassant mousse, …

    … haillons repousse …

    *

    %%%

    Et revenons, sûrs, taire ... Que:

    Mary Ann Franco était devenue aveugle, touchée à la colonne vertébrale à la suite d’un accident. Puis un second accident lui rend la vue. Magnifique !

    Aussi, les enfants, vous avez bien compris ? Si vous remarquez qu’un malvoyant cherche à traverser la route, rendez-lui service, poussez-le sous les voitures!

    %%%

    En fait, l’humour noir n’est jamais assez cité, ni à trop citer :

    Si votre bon Roi-Député du Parti Railleur se permet si vilaine pique, c’est afin d’exorciser la crainte de l’opération prochaine, qui le laissera pour deux semaines sans voir, ou pratiquement rien. Ce monde extérieur n’occupant cependant qu’un négligeable coin de sa vision générale.

    %%%

    Mais … En attendant : Voyons … Qu’entend-t-on ?

    108,9 décibels sont émis par toujours plus de milliards de cigales, n’apparaissant que tous les 17 ans, à l’Est des USA ! L’équivalent d’un concert de rock !

    Non mais : Quelles feignasses, ces cigales, quel sans-gêne ! 17 ans à ne rien foutre et ça se permet de faire un tapage pareil !?

    Sûr que les idées pour les éradiquer déjà fourmillent !

    En attendant, si l’on saisit mieux pourquoi les Américains font si facilement la sourde oreille, l’on ne s’explique pas encore comment il est possible, avec un tel bombardement de sons, qu’ils demeurent toujours pareillement bouchés !

    %%%

    Heureusement qu’il y a pire :

    La dernière : Valls glisse une fois encore le droit au déni de démocratie, constitutionnellement honteux, et impose une loi sans vote !

    D’ici peu, est prévu à l’article 49,3 le rajout du simple alinéa :

    « Le Gouvernement Français libre et indépendant est inamovible et irremplaçable. Ses membres et leurs descendants jusqu’à la millième génération restent en fonction leur vie durant, et dès le 11.05.2016 le vote en France est formellement interdit et passible de très lourdes sanctions. »

    Vive la Nouvelle République Despotique Socialocapitaliste Française, et longue vie aux coups-bas de la Gauche qui fauche, qui fauche …

    %%%

    Et sinon, quoi de bœuf ?

    Un jeune traître à l’Argovie qui le fit grandir, avant qu’il ne tombe au plus bas, subit les joies du « Midnight Express » dans les geôles de Turquie depuis deux ans. Et devrait y passer encore 285 ans. Cependant, étant du « bon côté », nul doute qu’il va bénéficier prochainement d’une grâce présidentielle.

    Nous lui souhaitons d’ores et déjà de joyeuses vacances pour son prochain voyage au Sud. Et si ça se passe mal, aucun souci, la riante Argovie lui offrira bon gîte et gouleyant couvert, pour quelque temps, avant que de le laisser repartir pour bonne conduite, vu l’arrêt dûment constaté de massacres durant le séjour.

    %%%

    Dans la même veine : La très sportive Russie avait organisé le dopage de ses athlètes pour les jeux de Sotchi. Au moyen d’une discrète trappe dans un mur du local de contrôle, permettant d’échanger les gobelets de pipi chargé par du pipi sain.

    Sachant que rien ne changera dans la sportivité russe pour la Coupe du monde de football en 2018, et que les footballeurs de cette charmante contrée enverront de véritables bombes au-dessus des buts adverses, l’Otan a installé en Roumanie de quoi contrer ces tirs.

    L’Otan, notre merveilleux protecteur, affirmant haut et fort pour « calmer les esprits » que les anti-missiles ne sont en tous cas pas destinés à arrêter les ogives russes sur l’Europe. Ouf, on a eu peur.

    Oui, très sérieusement : L’esprit olympique doit impérativement revenir vers ses fondements. La Grèce antique avait tout compris. Comment voulez-vous échapper au contrôle anti-dopage si vous devez uriner devant une foule immense, de spectateurs vous regardant concourir sans le moindre vêtement ?

    &&&

    Vous voyez qu’il y a une bonne solution à tout :

    Excepté au fléau UDC, qui prône ouvertement la gifle !

    Avec laquelle tout le monde est d’accord mais interdit de l’avouer ! Constatant que moins il y a de gifles remuant le jeune terreau, plus pousse la racaille.

    Mais comment donc en vouloir à ceux qui grandirent au tape-tapis et la ceinture, et ne s’en portent pas si mal, d’aimer les bonnes gifles, comme celle qu’ils recevront le 5 juin.

    &&&

    Achevons religieusement la grosse commission qu’a visiblement touchée un pasteur Soleurois, condamné pour trafic de drogue.

    Enfin une jurisprudence correcte ! L’on ne voudrait pas être à la place des dizaines de milliers d’autres trafiquants d’opium du peuple !

    &&&

    La dalle en pente, côtes se tenant, face …

    Ali GNIOMINY

     

    « Le Club Homophobe Suisse est en passe d’obtenir gain de cause dans sa plainte au T.F. Qui confirme l’interdiction de tout affichage ostentatoire de symboles à connotation sexuelle dite déviante ...

    IMAG0384.jpg

    ... tels ces phallus carrés, au 1er plan, dont il était dit que de ceux-ci jailliraient moult animations à partir du 28.04 et jusque au 30.06.2016, toujours en phase de préparation à l'orgasme. Ou à la débandade complète? "

    IMAG0389.jpg

  • BONNE FÊTE … LAVEZ CELLES SALES ! HOP ! …

    … Susurre-t-on, au cœur de la Suisse primitive sale huée.

    Lors que chez nous, évolués et plus sages, pardi, l’on dit davantage :

     

    À toutes les mamans

    (et toutes mamies m’aimant, même mimant ma moue)

    À toutes mères si sincères et sérieuses,

    Merveilleuses

    À tout âge


    Cet adage :

    Qu’en ce jour plein d’Amour

    Ne fassent leurs amants

    Bonne Fête

    Aux mamans !

     

    ***

    « Car, n’oubliez : L’œil était sur la Plaine

    Et regardait cas indisciplinés »

    croix.jpg

    « Et si par fantaisie Zika fouillait en vos entrailles :

    Restez à tout prix comme Plaine, vide d’Essences …

    IMAG0371.jpg

    … Victime de pratique gorrh !

    Déplaisant même …

    Ali GNIOMINY

  • « LASSANT SILLON » !

    DEVIS : NIHIL !

    Ces travaux durs sur votre cerveau, qui se vautre sûr s’il n’apprécie, et sur vos nerfs aussi, ces travaux si concis, heureusement, vous sont offerts gracieusement :

    %%%

    C’est scientifiquement prouvé par l’Université d’Oxford : L’amitié est plus efficace contre la douleur que la Morphine !

    La Médecine va porter plainte pour concurrence déloyale, contre le dealer Facebook, ayant généré des milliards de pétés à l’amitié !

    %%%

    Si peu souffrants, sinon de la tête, qu’ils vont jusqu’à se comparer en photos sur Twitter, au dessert auquel ils ressemblent. Imaginez la scène :

    Côte-à-côte : Une profiterole – Gérard Depardieu : Une madeleine : Marianne James (pas besoin d’attendre la vie suivante, nous t’aimons, nous) : Une tarte aux amandes – Nabila - Un flan vanille – Line Renaud … Un plum pudding devenu mille-feuilles – Daniel Brélaz … Un vermicelle aux coings – l’Auteur.

    %%%

    Or : Prenons-en encore de la graine : Un Français réclame 350'000 euros à son employeur accusé d’avoir tenté de le faire mourir d’ennui.

    Voyons … : 8 ans = 350'000, soit 30 ans = 1'312'500 … C’est déjà ça à récupérer là, car …

    Rébarbatif, certes, que d’être ainsi contraint à se répéter de mille manières différentes, à remettre mille fois sa planche sur les tables … idéologiques … immondes … Alors qu’auteur libéré des soucis sciemment infligés, Justice enfin rendue : Toutes et tous méritent d’évoluer magistralement au fil d’œuvres autrement plus lumineuses encore ! Et cependant … Une fois de plus :

    Il n’est ni du devoir ni du ressort de l’Artiste authentique d’avoir à satisfaire au besoin d’ignorants, ou cupides financiers, s’étant substitués aux éclairés mécènes du passé ; Besoin de se faire valoir en désignant ou non l’excellence à transmettre au public.

    Il n’est ni convenable ni supportable qu’un producteur d’œuvres, à l’évidence d’importance majeure, demeure esclave de prédateurs culturels. Forcé une vie durant à s’abaisser à solliciter « dans les règles » le plus strict minimum de ce qui lui est dû de Droit Fondamental : Reconnaissance concrète, séquestrée en main de castes prévaricatrices privant leurs contemporains d’exceptionnels bienfaits, de concepts hors-pair et de sensées solutions apportées, ceci en dépouillant l’Artiste de moyens et temps de création, par officiel racket au bénéfice d’us obsolètes et primitives coutumes délétères.

    Halte aux traîtres à l’humanité, vendant des gros morceaux de l’Art au cochon de payeur, en soustrayant auparavant à usage caché Ses plus fines tranches !

    Qui ose encore se targuer d’usage humain des ressources au service de l’ensemble ? Qui vit de l’abject parasitage d’une rare source de bonheur à l’usage de la communauté ? Quels responsables de quels lobbies sans alibi ont pour lubie, émerveillement, de nuire pareillement aux Lettres et à la Science ? Quels êtres à conscience si simpliste sont donc mes esclavagistes ?

    %%%

    Toute ressemblance avec une transition fortuite reste aux risques et périls de qui la considère de telle manière :

    PRIÈRE EN PRESSE ET … Avant-hier :

    JOURNÉE DES LIBERTÉS DE LA COMPRESSE !

     

    Ô toi, jeune et naïf journaliste d’aujourd’hui, entends le témoignage de ton aîné, qui jadis osa froisser tout-puissant local, avant que de souffrir des décennies d’esclavage économique et culturel par ostracisme, mépris et ruine organisée !

    Gare ! Gare au courroux fabriqué, si d’aventure tu t’étonnes que de si prestigieux postes ne reviennent plutôt à des sommités, construites sur de raisonnables, solides, durables, réalistes bases convictionnelles !

    Ta vie sera minée, agitée au possible, étiquetée dépendante à exploiter sans bruit. Tes efforts surhumains n’y feront rien ! Tant que dominera tel clan de vendeurs d’extase face aux plantes vertes : Tu seras condamné à stresser à outrance, devoir ravaler ta légitime laïcité sous les assauts continus d’ignorance répandue : Par de pressés, speedés gourous de l’artificielle Sélection, finissant par te donner mauvaise mine !

    Gare ! Méfie-toi ! N’y touche jamais : Mettan fait ta mine !

    %%%

    Vous noterez, Monsieur, l’absence de toute rancœur, insulte ou vulgarité. Bien au contraire, jaillit un flot de sympathie et de bons conseils pour vous, et ceux qui pareillement sont victimes-nées sous dérapages conceptuels. Ouvrez-vous bientôt à ce qui tranche avec les normes habituelles ayant plongé le monde dans le désastre actuel : N’ayez crainte : La force est en vous, là, Mettan.

    %%%

    Vous priant de pardonner derechef cette cavalière et vacharde transition :

    Noblesse, toujours : « Ruby » devient Reine Valaisanne ! Génisse de combat particulièrement résistante, entraînée par les incessants cris de son propriétaire, Jean Moulin !

    D’avoir « Ruby » sur l’ongle ?

    %%%

    Siné, canon, a tiré son dernier boulet rouge. Adieu Siné, cure le néant morveux.

    %%%

    Et encore dans les mauvaises nouvelles : Harvard est formelle : L’ADN préhistorique des Européens prouve que nous sommes Belges. Ô abomination !

    L’on ne sait rien y faire, il s’agira de remplacer le Guillaume-Tell d’Altdorf par le Manneken Pis, d’avoir assez la frite pour goûter aux moules avant la bière, une fois. De mieux colmater la sécurité de nos aéroports à la colle de gouvernement absent. Trouver plein de fumeuses blagues à t’abasourdir !

    Un seul avantage, cependant : En hommage à feu notre frère de sang Grand Jacques, mon voisin de jadis à Cointrin, pas loin de chez l’Eugène : Les Transports Publics Genevois seront forcés à rétablir la ligne Belgo-Servettienne du tram 33 !

    Afin de rendre à ses Arts toute théorie du complot qui oserait affirmer qu’il s’agissait de la ligne 33 de Bruxelles, allant de Watermael Boitsfort à Anderlecht, au long de laquelle l’on pouvait effectivement aussi manger des frites chez un certain Eugène. En fait, Brel, las, se dégonfla-t-il, n’osant apporter plus de poids à ses précisions ?

    Déjà qu’à Bruxelles, contrairement à Genève, aucune Place n’est dédiée à Madeleine ! Pire, suprême  blasphème belge : Ni Brel ni Proust ne sauraient le tolérer : La seule place située à Bruxelles au bout de la rue de la Madeleine s’appelle le Square de la Putterie !

    Enfin: ce ne serait rien que d’être Belges. Mais descendants de Belges … Quel cadeau. Merci la Science. La prochaine fois que tu découvres un pareil maelstrom à étudier n’en souffle maux, ou alors on tance !

    %%%

    Allez. Vous l'aurez constaté: L’auteur n’a pas trop la forme. En l’un de ces jours où tout va presque comme sur des roulettes dès le lever. À tel point que votre bon Roi-Député du Parti Railleur saute sur la première personne :

    Grand burlesque, hier matin. Le son excessivement aigu du portable-réveil retentit. Étrangement loin. Je jaillis du lit, fonce à sa recherche. Tâtonnements incessants, tout en réalisant qu’a eu lieu l’une de mes légendaires crises de somnambulisme naturiste. Soit : Mais jusqu’où suis-je donc allé téléphoner à qui pourquoi cette nuit ?

    À l’ouïe, finalement je retrouve l’objet dans la salle de bains. Relatif soulagement d’être hypothétiquement resté cette fois-ci dans l’appartement. Et crainte récurrente face à l’insaisissable, à l’idée de mes possibles promenades nocturnes dans le quartier et le plus simple appareil, passées ou à venir. Et au risque d’être un jour (chaque nuit) condamné à me tortiller en cette douce camisole de force nommée pyjama.

    Bref : Une bonne douche et c’est parti. Consultation d’ophtalmologie, il s’agit de sentir bon, parfum de circonstance. Ce sera « Terre d’Hermès » (et mille balles pour la pub attendus).

    En partant, autant descendre la poubelle. J’ouvre le container, lance le sac … et mon trousseau de clés avec !

    Réveil pareillement aigu pour le voisinage !

    À l’instar de la tartine tombant invariablement du côté de la confiture, dont plusieurs saveurs finissent invariablement par tartiner le container, les clés descendent, en un délicat cliquetis, jusque tout au glauque fond.

    Ne reste plus qu’à ressortir sac après sac, se hisser sur quelques-uns de ceux-ci, éviter de basculer, et récupérer péniblement le trousseau.

    L’horreur, en bien des lieux. Mais un bon dieu des déchets a si stylé les voisins, qu’aucune souillure n’en résulte. L’on eût déjeuné en ce container et sur ses sacs, si nous en eussions eu le temps ! Aucune tache ! Pas même une vieille phrase très collante, contenant affreusement un « on » et un « nous », mais sonnant et trébuchant généralement si bien ….

    Puis, fleurant toujours majoritairement «  Terre d’Hermès » (2 tickets, 2), je m’en vais allègrement courir ridiculement après mon étui de lunettes Kress, (10'000.-) traversant tout le tram freinant. Mais …

    À bien y songer, s’agissait-il vraiment de «  Terre d’Hermès » (3) ou plutôt de l’une de mes sublimes fragrances exotiques d’O Boticario, Styletto, Egeo, Quazar, Uomini, … excellents et relativement chers parfums brésiliens, régulièrement reçus pour bons services rendus. (Laissés en bloc, pour la pub, à 100 reals, attendu que l’on ne doit jamais profiter de quelqu’un de ruiné par corrompus).

    %%%

    Ruines décadentes, encore : Un prêtre, notoire violeur d’enfants depuis de nombreuses années, est finalement dénoncé par sa hiérarchie.

    Ce qu’il y a de terrible, avec ce que l’Église a conservé de l’époque de la décadence de l’Empire Romain, c’est que le temps a déformé le principe de base appliqué par tous les tyrans pour apaiser le peuple.

    Interprétée à la manière catholique, l’exigence bien connue devient : « Du pain et des jeunes ».

    Stop ! …

    Ali GNIOMINY

    « Regard à mer »

    IMG_1636.JPG

    « À banc donné »

    ban.jpg

    « Bon prince, dûment tournant le dos à la plèbe des bas-fonds de Rocher »

    mon2.jpg

  • SALON J’AI ÉVITÉ !

    Flûte alors ! Le Salon des ivres a bu la tasse. Mille curieux de moins que l’an passé. Dur, pour l’imbuvable caste chargée des sélections de créateurs à flots d’imagination vagabonde, d’utilité discutable.

    Mais que s’est-il passé ? Pour les 610 de mes « amis » Facebook, en plus de ces 1000 fidèles ayant dûment boycotté l’organisation des taiseux insultant la gent lectrice désenchantée, par violence de l’indifférence face aux essentielles réalités admirablement dispensées, par le seul et unique exceptionnel bas rond-de-cuir Suisse, accessoirement Roi-Député du Parti Railleur, pour vous la resservir.

    Enfin, soyez pardonnés, chers 610 « amis » oublieux. Car qui d’averti (parmi vous, 1610 sur F.B. et foule d’autres passionnés ailleurs), qui peut encore ignorer l’addiction à la lecture que provoquent les centaines d’historiographiques chroniques de votre dévoué ?

    Qui donc n’a pas tout oublié, heures, évènements, entourage, plongé en de pareils écrits ? Qui n’a failli s’étrangler de rire ou s’échauffer en parcourant ne serait-ce que « L’État bout, fond », « Respect de l’éthique Quête » ou « Otage, oui » … ?

    Qui ne s’est envolé sur le plus de sens possibles, en découvrant « L'amer les gère, rit de ces vers » ? Qui donc connaît plus authentique globe-trotter artiste multidisciplinaire contemporain ? Dont l’autobiographie, truffée de traits d’esprit mais scrupuleusement réelle, est Œuvre à part entière.

    Véritable Roman Romand complet, à évènements prouvés, en lequel le héros frôle la mort à de nombreuses reprises, est violé, torturé, subit les pires humiliations des trop petits et reçoit les honneurs de certains des plus grands de ce monde.

    Ou tombe à outrance dans de terribles dépendances, et s’en sort d’exemplaire manière ; Artiste fonctionnaire, esclave parmi tant d’autres par servitude pour dettes litigieuses, mais superbement doué en presque tout:

    Complexant tout décideur peinant à se surpasser, par ses manières bien cavalières de venir en aide à autrui sans distinction, lui offrant de concrètes solutions en quantités de domaines problématiques, en sus d’efficace thérapie par l’hilarité et la mordante modestie défrisant le commun des égos surdimensionnés.

    Qui ose ainsi mépriser l’excellence ? Qui se cache derrière le masque, ne serait-ce que d’Alain Berset, d’Isabelle Falconnier ou Chassot, de Sami Kanaan, Guy Mettan, etc, etc … ? Pour se permettre de priver ainsi l’humanité de ce dont elle a le plus besoin actuellement ?

    Soit de réaliser où l’ont menée toutes corruptions idéologiques en vigueur ! Et d’y remédier en démystifiant enfin toutes traîtrises ancestrales ou récentes, faisant main basse sur la Volonté Populaire. Tromperies détournant les fonds de croyance incertaine, au profit principal d’une seule et même caste dominante. À détrôner.

    Soit contraindre, en tout bien tout honneur, à conséquente réparation pour durable censure arbitraire, engagée et partiale ; Perpétrée pour exemple à l’encontre de phénomène littéraire occulté résistant encore à, près de, quarante ans de traversée du désert social genevois, et des instances culturelles et philosophiques de son époque.

    Il n’empêche que d’admirables confrères, pareillement méritoires, et leurs vendeurs, ont honoré de leur présence ce Salon de l’exclusion cachée. Écrivains à qui nul ne saurait tenir rigueur. Pas plus que l’on ne saurait en vouloir à un rat de s’être fait prendre dans une trappe.

    Seules quelques Têtes, peu ou mal pensantes au service de l’obscurantisme rentabilisé, ont de sérieux comptes et droits à rendre à leur légitime propriétaire.

    &&&

    En cette attente : Cacadeau-bonanus :

    Chanceux, les susmentionnés recevront, avec le pardon de sa Seigneurie le bon Roi-Député du Parti Railleur : Cette reposante photo :

    « Perspective de forêt vaine ment » …

    coin.de.foret.jpg

    Et un exemplaire de ce splendide pendentif, très à la M…oooode !

    IMAG0361.jpg

    Cafard non inclus. Les récipiendaires en ayant assurément un bien carabiné …

    Propre …

    Ali GNIOMINY

  • SÛR, VOLÉS ! MAIS, OÙ À TERRE RIRE ?

    Ici : À se demander comment survivent les auteurs Romands ?

    Au moyen de textes traversant les époques ! Pour un sur un million de ces artistes, que l’ignorance contemporaine de la technocratie littéraire a fait crever !

    &&&

    À l’opposé : les plus sincères remerciements du bon Roi-Député du Parti Railleur au Cercle de la Pléiade, et Éditions Gallimard, pour le sympathique et encourageant courrier reçu ce jour.

    Démontrant ainsi, au sommet de la Littérature, une exemplaire vivacité d’esprit dont manquent si cruellement nos locales momies d’infamies d’académies. Et autres fanas dénicheurs de mécénat tricheur.

    Un seul bémol à relever, si le permettent vos Immortalités : Pages 135-136, juste une regrettable omission d’inclure un essentiel créateur d’œuvres Majeures, entre Ronsard et Rousseau !

    Cet incommensurable Poète qui, délivré du carcan financier de traditionnelle crétinerie ambiante, sait retranscrire les plus sublimes aspirations et authentiques beautés de l’âme humaine, aussi puissamment qu’il se doit de ne choyer, de rudoyer, les allants garnements de gouvernements allant se noyer !

    Bien respectueusement, en l’attente de dite rectification, l’assurance de la considération de tel humble serviteur de l’Excellence.

    &&&

    Ignorant totalement ce qu’est la panne d’inspiration. Pas comme :

    Jeremy Clarkson, spécialiste des shows automobile au Royaume-Uni, et des jeux de mots anglais pour titres de ses émissions, qui planche depuis des lustres sans rien trouver de bien pour le show prévu pour l’automne ! les mots « Top » ou « Gear » sont déjà déposés ! « Top » demeurant réservé à l’expression fédérale suisse « ça va Tip-Top » et « Gear » déposé pour l’injonction politique « Gear : Eh, fléchis ! »

    Mais : Que ce peu triste Sir intitule donc son émission dans la langue des mangeurs de grenouilles, et le problème est réglé : « Casse-cou : Ouille » !

    Ou : Vu que le show sera proche de Noël, il convient de savoir si fut déjà déposé « Gear Land » ?

    « Non non, merci Jeremy, pas de pudding au hareng à la menthe pour moi. Un seul service à demander, de la part d’un grand amateur de smog politique helvétique : Parmi vos adorateurs de gros tubes, vous avez le noble cousin d’un périlleux politicien de chez nous : Ralf Andrey Baettig.

    Aussi : Saluez donc Lord Ralf A. Baettig ! »

    &&&

    En attendant, ne le répétez pas trop, mais le spectre du Krach en Chine s’agite furieusement. Plus d’un robot investisseur sur deux a le cafard informatique et s’apprête à tout vendre.

    Et, avec la fortune sauvée à vil prix, à faire du rendement en achetant … ??? Quoi ???

    Une unique option permettant de se racheter utilement, enfin : Du Solide, de l’Objectif et Concret, dépourvu de promesses foireuses :

    Les impayables préceptes totalement gratuits de l’éclairé Roi-Député du Parti-Railleur d’Extrême-centre-gauche philosophique !

    … Et multiples produits dérivés …

    &&&

    Que la Finance, principalement au service de la Culture, se rachète une bonne conduite. Ailleurs qu’à l’auto-école de la Servette. Où des cours illégaux furent prodigués à 10'000 détenteurs de permis possiblement invalidés.

    Sympathique surprise pour les anciens élèves-conducteurs ayant brillamment obtenu leur bleu. Ah, la M…. ! Le choix pour eux est évident : Ces conducteurs Genevois, plutôt que de devoir passer à nouveau l’examen, alors qu’ils n’ont jamais circulé comme des Français, feront comme ces derniers : Descendront à Marseille s’acheter leur permis en règle !

    Non. C’est vraiment pas gentil, ça. La prochaine fois qu’il est question de bagnoles, les Français seront remplacés par les femmes au volant. Soyons juste.

    &&&

    Et n’oublions le formidable hommage dû à Messieurs Jean-Pierre Brazs et Jacques Siron, ayant fondé le presque prestigieux Institut International de Gravatologie. Où ces savants dispensent de fondamentales consultations gravatolexicologiques.

    Et sont en quête de l’Essence Absolue du Parfait Gravat. Si singulier débris des brillantes entités caillouteuses enviées, parsemant le sacré Chemin vers le Suprême Gravier Premier.

    Grave accent est mis sur la recherche du gras valorisé fluide suintant de tout gravat compressé. Que longtemps l’on dénigra, va-nu-pieds, pour quelques cloques dont le gravat se moque. Gloire au Gravat brut ici !

    &&&

    Dans la même veine : C’est si mignon, ces tout petits canards locaux, qui glissent sur de vaseuses enquêtes et statistiques, quant à la votation du 5 juin ! Tentent d’arroser le couillon d’électeur de titres impressionnants, genre : « Si le peuple votait aujourd’hui, ce serait 5 X OUI ! »

    Et lendemain, plumes toujours sèches, un vilain caneton se fend d’un minuscule rectificatif de coin de page : « Erratum : Ce serait 4 X OUI et 1 X NON ! »

    Puis, au fil de l’obscénité, tout au creux des vagues les plus houleuses, le bouffon populaire découvre le glauque reflet de plus sérieuses prévisions. S’approchant davantage du 5 X NON que de l’inverse, si largement déversée.

    &&&

    Politique, encore. En appart ! Eh !

    Allons-nous laisser cet infirmier dormir dans sa voiture et continuer sa grève de la faim, face à l’EMS qui l’a licencié du fait qu’il a plus de 50 ans, donc coûte cher ?

    Un brin de logique jurisprudentielle ne sera point de trop : Vu qu’il est trop vieux pour travailler en cet EMS, que cet établissement soit condamné à l’accueillir gratuitement comme résidant jusqu’à la fin de ses jours. De quoi refroidir les ardeurs de moult Directeurs gérontophobes.

    &&&

    Pithécanthropes, toujours :

    J’Addor la réponse du dur de dur représentant de la maladroite Droite Valaisanne : À la question qu’il conviendra absolument de voter : Les Partis doivent-ils ouvrir leurs comptes ?

    « Parlons plutôt de la sphère privée ! »

    Quel plus parfait exemple ? Du fait que, pour la secte politique suisse traitreusement majoritaire : « La protection de la sphère publique s’arrête là où elle pourrait empiéter sur les notoires malversations de la sphère privée, lançant de régulières OPA sur les élections ! »

    Sœurs et frères de Centre et de Gauche, cessons de nous inquiéter : Les « Panama’s Papers » ne commencent qu’à présent d’affiner le plateau droit de la balance politique, afin de l’équilibrer une bonne fois pour toutes.

    &&&

    Tiens, demeurés, justement :

    Les fromages Emmental et Gruyère ont 7'000 ans, ou pas loin de ça !

    Les archéologues en ont déniché la preuve, se glissant au fond de trous de souris. Ainsi, l’on commence bien mieux à saisir pourquoi ces fromages puent et sont tout troués.

    Et, d’autre part, notre adorée nation mal gérée offre six tablettes de chocolat aux astronautes de la station spatiale internationale !

    Puis un budget phénoménal est prévu, (c’est toujours extrêmement dispendieux) pour l’envoi par une prochaine navette d’un dentiste !

    &&&

    L’on terminera l’œuvre d’anthologie du jour par un splendide sourire décalcifié aux fluorures !

    Devant émission scientifique traitant des ravages des produits à base de fluor, dont fut officiellement bombardée notre enfance ; Baignant dans le chlore en toute amiantée innocence de piscines à radon, raclant les fonds de teflon, jouant aux billes de thermomètre brisé entre les tuyaux de plomb, pas loin des caches militaires de gaz de 14-18.

    Ô les douceurs d’une enfance constitutionnellement protégée par compétent État ! Ô les joyeuses conséquences sur les cibles sans « science », cobayes sur qui l’on veille en silence ! …

    Gars zélés et gazelles à l’ère geek …

    Ali GNIOMINY

    Oncques ne demeurons par trop gavés de sirop d’humilité ! Inepte concept larvé servant à dominer, miner servants dépités et les parasiter.

     « Jadis chez Dali : Je suis grand, beau, fort, doué, intelligent … Tout ce qui vous emmerde. Mais, déjà, il paraît formellement interdit de me le faire comprendre. »

    dali3.jpg

    Enfin, ça l'on s'en fout, trop occupés à pâle expo ...

  • AMAS DES US ET MAUX ARDENTS

    Est-il utile de garder une dent contre les Salieri de Salon ?

    Que nenni, le génie consiste aussi à n’être trop incisif face aux mols hères, pauvres d’aise prise entre cancres las, tentant en vain d’étouffer les bouffées d’air vrai, trop nouveau pour cerveaux à l’arrêt.

    Est-il prescrit qu’après les cris des Salieri qui chialent, de haïr le génial, Ils puissent veiller à conserver l’Aidant sous l’or rayé afin de, sous ris, le mettre en pièces ?

    Que nenni, l’attrape-satrapes du génie les punit, ces futiles, fut-il sans conteste des plus modestes.

    &&&

    Eh bien quoi ? Pas contents ? C’est comme ça à présent : ça bouleverse, lorsqu’un drone d’appareil poétique s’abîme au milieu d’un concert de Muses ; ça laisse à réfléchir des milliards d’ignares qui se blessent et déchirent. Jusqu’à s’égo scier.

    Est-il incontournable que tant d’affables modestes le restent ? Et dénient sans étude, par habitude, le génie en eux honni, en leurs pools et ailleurs, bien meilleur qui se défoule ?

    Oui ! Quand, de ces pools, or, ronds d’Aidant … quitteront la basse cour, où ils vont toujours, pour le pas laid à camouflets.

    Un joli compte. Plein de délits de tonte de brebis bi, sacrifiée par filous de loups défiés.

    Moralité : Point de laine, de la part du génie des help pages.

    &&&

    Et sinon, quoi de neuf en nos rupestres contrées ?

    L’OFSP installe des photomaton dans toute la Suisse, pour que les fumeurs puissent se prendre en photo avec les effets «  Dans 20 ans sans fumer » et « Dans 20 ans en fumant » :

    Arnaque ! Scandale ! Les deux photos sont exactement pareilles ! Du moins pour les fumeurs qui, comme ma tante, ont 90 ans et plus !

    Donc, par mesure d’économie, L’OFSP a inclus au photomaton une douce image de croix pour nous tous, les fumeurs du baby-boom dans 20 ans. Vu le matraquage que nous subîmes dans l’adolescence, par l’obligation sociale de fumer local Burrus Parisienne, pour être une femme dans le vent, et Philippe Morris Marlboro pour être un vrai nière et ne pas faire tafiole. Chapeau bas à l’OFSP. Que de géniaux calculs de la gestion sanitaire du bétail.

    Au fait, à l’instar de ces flots d’alcool qui coulent à nouveau dans les sots spots télévisés, c’est pour quand la reprise des compétitions d’influence des cigarettiers par États surprotégés sur le public victime ?

    &&&

    Mais survolons un instant les volutes d’autres faits en diverses nations pareillement totalitaires.

    Et pensons au sort et à la colère du malheureux petit personnel bientôt licencié des résidences d’oligarques, coincés pour fraude fiscale et ruinés.

    Qui tentent encore de cacher l’amère datcha …

    &&&

    Plus bas : Le Président d’extrême-droite, de l’Argentine ex-esclave par servitude pour dettes, a remboursé intégralement les fonds vautours à l’Amérique. Le bienheureux.

    Les fidèles du visionnaire Roi-Député du Parti-Railleur le constatent depuis huit ans-ci : Toutes les prédictions formulées se sont réalisées. Une seule n’est pas (encore) arrivée. L’indice est : 50%. À suivre.

    &&&

    Un élu Vert des terres Australiennes boute le feu à la rivière Condamine pour dénoncer les fuites de méthane, dues à la fracturation hydraulique pour extraire le gaz de schiste.

    Ce même procédé employé dans le canton, qui tente au possible d’éviter de perforer les tubes à trous noirs du Cern. Dont sont tellement déçus en bien certains.

    Mais, bon, il n’y a pas encore le feu au lac …

    &&&

    Autre genre de feu au culte : L’Utah, État le plus sectaire d’Amérique, prépare une loi contre l’addiction au X, car il est celui où le taux d’abonnement aux sites pornographiques est le plus élevé.

    Les pauvres ne savent plus à quels seins se vouer, à force d’entendre tant de « Jésus t’habite » Amisch. Et autres histoires de concupiscence.

    Franchement, à la place du virtuel, qu’ils ne maîtrisent pas puisqu’ils sont assez niais pour prendre des abonnements, au lieu de se contenter d’assister aux millions de vidéos X gratos du Net : Qu’ils sortent et aillent vraiment se soulager, il y a largement de quoi dans le grand bordel de ce bon Dieu ...

    Ouvert …

    Ali GNIOMINY

    "Domine Pie Pilotis triste"

    pie.jpg

  • FRANC SOIS !

    Enfin un peu de justice et de traitement égalitaire ! Avec tout ce que son Patron accueille actuellement comme chrétiens d’Afrique et du Moyen-Orient, il était temps que le pape des infidèles recueille quelques musulmans au Vatican.

    &&&

    Autres nouvelles peu catholiques :

    Seulement quatre incendies de suite à la Brévine !

    Si les autorités pensent que c’est avec ça qu’il parviendront à réchauffer la Sibérie de la Suisse …

    Certes, le Boogg de Zurich a brûlé 43 minutes avant d’exploser, ce qui annonce un été pourri. Mais de là à vérifier par quatre fois si le résultat sera le même …

    Il faut dire qu’à Zurich, il pleuvait énormément lors de la mise à feu. Mais ça ne change rien pour la vérification. S’il fallait attendre un jour de soleil à la Brévine, ça prendrait des années. Et, pendant ce temps la population dépérirait en ses igloos, privée de chasse au phoque et au féroce ours bernois blanchi.

    Allons. Un peu de compassion, et de respect envers le plus beau des trous du cul du monde. Pas de raison de rester en froid.

    D'ailleurs, il est certain que les LaBréviniens et iennes peuvent faire montre de réelle intelligence. Il leur suffira, alentours, d’escalader un jour le Crêt du Cervelet.

    &&&

    Oh. Si l’on n’ose même plus se chatouiller entre frères … J’ai toujours peine à l’avouer, mais je viens de pas loin, dans le désert glacé … que des congères …

    Là où le Cornet vannes nie ! Bernant vos temps, pairs ramant …

    &&&

    Que voulez-vous y faire ? Telles sont les lois de l’amour-haine. Car, si l’amour mène au 7ème ciel, donne des ailes, alors pourquoi est-ce que ça finit presque toujours par faire très mal, après être tombé amoureux ?

    &&&

    Permettez qu’en aparté votre bon Roi-Député du Parti Railleur se dise une fois de plus que, décidément, s’il n’y en a pas un qui l’a déjà trouvée avant l’auteur, celle-là, c’est que tous ces incompétents humoristes mériteraient de devoir habiter à la Brévine. Privés de peau de vache.

    &&&

    À part ça, constatez vous-même : De plus en plus de personnes renoncent à une ligne de téléphone fixe.

    Voyez : Même ce cher Jean-Louis, dont l’ex quitta le prestigieux studio du Var pour venir se réfugier durant neuf mois dans mes bras et sur les cordes de ma guitare : Aubert revient, en se présentant au prochain Paléo festival avec son groupe rebaptisé : Les Insus ! Portables, donc.

    Navré, oui : C’était un peu téléphoné.

    &&&

    La Fribourgeoise Lauriane Sallin, Miss Suisse, soutient l’Energy Challenge et ne mange que local ! Bravo ! Sûr que dans deux ans elle décrochera le titre de Miss Obèse, à force d’engloutir meringues et double-crème de Gruyères.

    En attendant, elle est révoltée de constater que dans un logement occupé par une seule personne, les lampes restent allumées dans plusieurs chambres. Sans doute que l’université de Moléson-Dessous a omis de lui apprendre qu’il semble que d’éteindre et de rallumer dépense plus d’énergie que de laisser allumé durant plusieurs heures. Mais bon, peu importe, de toute manière rares sont les Fribourgeois ayant la lumière à tous les étages.

    Aïe, La Brévine, le Cornet, Fribourg … ça en fait des coins à éviter, maintenant. Mais, par profonde sympathie avec les Valaisans, une fois n’est pas coutume, et pour oser y retourner, il convient de ne pas trop relever l’horrible jeu de mots de certains quotidiens, au sujet du tragique décès de la jeune championne du monde de freeride. Dont la disparition déclenche une avalanche   de condoléances !

    Paix à l'âme de notre étoile des neiges, et courage à ses proches.

    &&&

    Pentes glissantes, encore :

    Une infirmière de plus, de l’asile d’aliénés genevois, est poignardée par un malade. La sécurité des soignants face aux déments est remise en cause. Alors que le "Je n'ai vos mains, formations" nous annonce le terrible papy-boom des vieillards toxicos-alcoolos-malades-mentaux en progression fulgurante. Dès qu'ils cessent de pouvoir voter extrême-droite.

    L'horreur! Déjà que ce type de personnel médical est perpétuellement poignardé dans le dos par les fous l’exploitant … Pour preuve :

    Anecdote très récente et comme toujours absolument authentique :

    Une connaissance travaille depuis plus de vingt ans en contact avec des personnes démentifiées. Ce soignant et plus a déjà de nombreuses fois été blessé, plus ou moins légèrement, par des réactions imprévisibles de patients agités. Sans jamais s’en plaindre ni déclarer le cas, excepté quand un aliéné lui attrape et casse les lunettes.

    L’an passé, il aperçoit une malade déambulant et prête à heurter le marche-pied d’une chaise roulante, sur laquelle est assis un autre patient. Ce qui la fera immanquablement chuter.

    Notre soignant, en un réflexe, estime que d’où il est il n’a que le temps d’essayer de déplacer le fauteuil roulant. Bras tendus il tente de soulever l’équivalent de 140-150 kg, ressent une vive douleur, parvient à empêcher quand-même la chute de la dame. Et continue de travailler. Le personnel manque, la période est extrêmement chargée. Les jours suivants, il ose avouer à sa Cheffe avoir de plus en plus mal à l’épaule … mais, en ces circonstances il faut résister …

    Une dizaine de jours après, n’en pouvant plus, il finit par se rendre chez son médecin. Les examens sont formels : Deux tendons accidentés sont déchirés. Deux praticiens déclarent formellement un cas accident.

    Près d’une année passe, où le soignant-patient travaille comme un dingue sous puissants analgésiques, bénéficie d’un nombre incalculable de séances de physio, en dehors de ses interminables horaires. Mais il semble qu’il ne récupérera jamais plus son bras comme avant l’accident.

    Et c’est alors que l’assurance-accident de son employeur, ayant pigeons sur rue à Genève, appelons-là la M., refuse de couvrir son cas.

    Estimant qu’il ne s’agit pas d’un accident, mais de dégénérescence des tendons. L’accidenté s’adresse alors et avance les frais au Service juridique de l’Apas, qui fait recours. Le sinistre est à nouveau jugé, et arrive la confirmation du tribunal. Plus de 10 pages extrêmement détaillées, où la petite bête est recherchée pour chaque minuscule variation de description du lésé ou de son avocat en l’espace de près d’un an. D’autres cas de jurisprudence en la matière sont cités, comme celui d’un infirmier blessé aussi par l’intention de soulever trop de poids, dont le cas est également considéré comme: Maladie !

    En résumé, notre malheureux soignant sans prime de risques, pense ne pas recourir à cette simagrée de justice, payer et payer de sa personne encore et le 10% dû pour soins lors de maladie ... renonce à recourir, faute fabriquée de moyens.

    Vu sa constitution d’employé que le Tribunal a estimé énergique, et le fait qu’il surveille depuis plus de deux décennies des patients susceptibles de tomber, il devait pouvoir se préparer à soulever dans l’urgence 140kg. Il n’y a là aucun élément extraordinaire qui puisse être considéré comme accidentel …

    Voilà. Ceci dit au cas où vous seriez un employeur gérant des centaines ou plus de salariés, et respectueux de ceux-ci, et que vous envisageriez de dénoncer le contrat passé avec une assurance-accident pour en contracter une autre, vous voici accidentellement prévenus.

    Et changez aussi en priorité de canton. Soit de Tribunal !

    En attendant : DÉFENSE CORRECTE ET PRIME DE RISQUES OBLIGATOIRE ! POUR TOUT LE PERSONNEL EN CONTACT AVEC DES DÉMENTS  ! Soit avec le Tout-Genève ...

    Hormis le Tout-La-Brévine. (J’y pense aller bientôt courir le lièvre blanc, et être oint, oint par ses huiles d’otaries, qui se taillèrent hier la part du lion d’amers d’alors).

    &&&

    Non mais : Il hèle heurts ? Minute, minute !

    La seconde et dernière partie du billet du jour est bien plus douce, voyez :

    Cet oiseau dupe à radis, admirant la droiture du palais fédéral …

    Ali GNIOMINY

    DSC_0913.JPG

    En lequel il rêve, comme tous les vilains oiseaux, de se construire son nid douillet :

    DSC_6583.jpg

    Pour échapper au regard perçant du plus majestueux des faux cons.

    DSC_1228.JPG

  • MIEUX VOTE HARD QUE JAMAIS !

    Notre bon Monsieur Berset, génie de la danse à 70 temps, se fend d’un grand écart et salue l’herbette à ficher !

    Soit la distribution médicalisée de cannabis à 2000 fumeurs de longue date.

    Et shit pour tous les autres ?!

    Un bon bond, de toute manière, en direction d’un chouia de récupération de Justice, envers les amateurs de produit naturel du terroir, ayant durant des millénaires remédié à bien des maux des aïeux ; Produit prohibé de manière juteusement arbitraire, durant des décennies d’obscurantisme social en vigueur : Afin que prospère l’opacité des mouvements du trafic d’herbe, des profits tirés de sa répression ; Et des soins nécessités aux lésés consommateurs, criminellement stressés et pourchassés, artificiellement marginalisés dès l’adolescence souvent :

    Au nom de l’inventé « délit de fumette ». Création made in Dupont de Nemours, très congratulé. Comme nous en souvient si bien Wikipedia :

    Dans les années 1930 la compagnie Dupont de Nemours mena une campagne contre le chanvre dans le but de rendre sa culture illégale et de promouvoir le nylon dans l'industrie textile. Elle y parvint grâce au Marijuana Tax Act en 1937 qui fit des consommateurs de cannabis des criminels

    Qu’à l’instar d’Alain, pertinents, les votes à venir deviennent le reflet d’élus réalisant enfin, après avoir une fois fumé un joint à 23 ans et s’être sentis mal, que non : ça ne fait pas tomber les cheveux !

    &&&

    Sur ce, continuons un instant de planer au-dessus de la mêlée, et posons-nous la question Cruciale, Essentielle, Fondamentale, Primordiale :

    La Chroniqueuse d’hommes Nabila tient-elle enfin le bon bout du manche ?

    &&&

    Comment ? J’aurais comme mis une coquille ? Ô Pardon, je ne le ferai plus.

    &&&

    Comme d’éviter de pousser tout le monde rageusement en me précipitant, pour être sûr de pouvoir entrer en le tram peu rempli, Place des Augustins, direction Cern, ce 18.04.2016 à 13h.

    Une vingtaine de passagers sont en train de pénétrer en la rame. Trois ou quatre sont déjà à l’intérieur. Une dame âgée prend un peu de temps : Les portes se referment ! Les incrédules du dehors tentent de les retenir. Rien à faire, Ils ont beau crier et presser, presser de toute leur énergie gâchée, sur les cyniques boutons, le tram s’en va chéri.

    Le zélé chauffeur en question aura bien entendu appelé les contrôleurs, et décrit la grappe de suspects par lui interdits de tram. À suivre et contrôler dans exactement une heure. Quand l’attente du tram suivant leur aura fait perdre de précieuses minutes, sur la validité du transport. De quoi mériter le prix du meilleur et plus rentable employé TPG.

    Fêlé cité soit-il !

    &&&

    Là : Acheminé ! Et quoi d’âtre en ce brûlot ? Ah ? Des cendres ?

    Non, trop de flamme nuit, à l’ardent et cruel amour des belles phrases pour pas lourds qui ne rasent.

    L’heure est venue de réparer tout ce qui dysfonctionne.

    Car à chaque jour sa panne.

    Grâce …

    Ali GNIOMINY

    Vers en da :

    Pas fada, en bermuda il n’aida l’armada qui frauda, regarda tout le barda, se blinda, bouda, ne valida ça ni ne se dévergonda.

    rigolard.jpg

    «  Sots, aussi, cessez de regarder de haut cet anti fadas »

    moi.de.dessus.jpg

  • MASSACRÉS DITS ! OÙ BLANCHI MANDE ART GENTIL RAILLANT !

    Rester petit, aplati :

    Aplatit !

    Quand être immense

    Récompense !

    Car : Qu’on pense

    Énorme

    Ou aux normes

     

    (haine hormis) :

     

    Être parmi

    Les insoumis

    Lèse sous,

    Mis

    Aux bas amas

    Où s’enchevêtrent

    Les Fonds de traîtres.

    Diminuer

    Aux dits menus

    Soumis minus

    La large charge

    Que leur imposent

    Gugusses qui osent,

    Qui,

    Grotesques,

    Se permettent

    Gigantesques provocations :

    De pros, à innée vocation

    De piétiner du tout petit !

    Pour être maîtres

    Et alléchés,

    Se mettre en appétit

    D’empêcher

    Les Moyens

    dépistés

    D’exister

    Mais, pester,

    Et rester ainsi

    Petit outil

    Dont irritent les mérites

    Hurluberlus élus ?

    Est grand problème

    Qui les rend blêmes,

    Sème doutes

    En toutes ces

    Canailles

    De taille.

    ***

    Sans évidente transition :

    Ainsi, le Conseil fédéral a prié Sa Divinité, la fort indépendante Banque Nationale Suisse, de libérer 700 millions pour soutenir les pays les plus pauvres. Bien.

    Voilà qui serait très noble, si ce trop cher Conseil et la BNS daignaient reconnaître : Que la pas pauvre Suisse est constituée en immense majorité par des citoyens dépouillés à outrance. Par une minorité surpuissante de tricheurs, détournant et planquant les fonds qui devraient revenir à l’État. Qui, le cas échéant, pourraient largement permettre à chaque citoyen Suisse de vivre réellement décemment et de prospérer. À la mesure de ses dépenses en efforts et mérites.

    Citoyen qui pourrait alors même venir en aide personnellement, sans chantage et parasitage monétaire et spirituel habituels, aux pauvres de l’étranger. Une fois récupérée sa phénoménale part de contributions volées par si rusés malfrats fiscaux durant des décennies. Sous extorsion et dissimulation de fonds publics dus. Pratiquée par bonne part, et aide à bonne part, des plus puissants escrocs du Capital.

    Ceux-là même tentant de protéger, par l’attaque permanente, leurs ignobles méfaits d’esclavagistes par servitude pour dettes. En s’alliant par mots d’ordre dans le but de dépouiller plus et plus encore la majorité véritable : De ses Droits à corrects : Traitements, rentes, assurances, respect, partage humain du Produit National intégral par correcte répartition réparatrice !

    Bravo toujours à nos sept sages du haut de la canopée, de si bien prier la déesse intouchable BNS de venir en aide à la jungle des victimes d’autres terres usurpées et ravagées. C’est positif, doit perdurer et augmenter même indiscutablement.

    Même si, en ces si pauvres territoires, en règle générale, chaque citoyen naissant a légitimement droit à sa parcelle de la terre qui l’a enfanté. Ou du moins, tôt ou tard, ce natif va assez facilement recouvrer son bout de sol national que, pour d’obscures et injustifiables raisons liées aux sauvageries du passé, d’autres ont extorqué à ses aïeux.

    En Helvétie, que nenni : Quasiment la totalité du Souverain naît et crève de verser la rançon locative, à la descendance de la racaille ayant fait main basse sur son propre bout de sol d’indigène. Pègre séculaire ne cessant de le vendre et revendre à son véritable propriétaire spolié.

    Histoire d’alimenter en hauts réseaux d’idylliques îles à fric, canaux sans panne à machinerie du profit.

    Où se prélassent, fraudeurs ou non, pour exemple la compagne de l’ex-directeur de la BNS, Philipp Hildebrand, Margarita qui, sans doute avec sa tirelire de femme au foyer, s’est entre autre payé l’Olympique de Marseille.

    Que de parfaits exemples d’honorabilité, dont les noms, de privés ou de groupes, nous enchanteront au fur et à mesure. Parmi ces décideurs manipulateurs de fonds dus à la communauté. Comme certain guignolesque Conseil d’Etat, horrifié par trop bénéficiaire budget 2015, ridiculisant la prétendue utilité des artificielles juteuses mesures d’austérité, au profit exclusif de cette droite dans la gueule du peuple : Qui trouve soudain, en l’espace de 3 mois, la Caisse de Prévoyance de l’État carburant au 5% de gains en décembre 2015 : Soudain si souffreteuse, en mars 2016 !? à recapitaliser d’urgence !! Alors que l’impact de l’assassinat du taux plancher de janvier, n’a que peu eu d’effets négatifs sur la Caisse. Comme c’est étrange.

    Clownesque forcée recapitalisation, donc : De préférence évidemment, traditionnel mépris oblige, par ses pompés actifs esclaves assurés de force, la recapitalisant déjà, par une augmentation de plus de 30% de participation personnelle en quelques années, tout en ayant perdu 12% de rente par rapport aux actuels pensionnés, et contraints de travailler 2 ans de plus, avec annuités claniquement bloquées, etc.

    Soit tous les ingrédients permettant de subvenir aux besoins du business inhumain de l’assistance bondieusarde, et du lucratif racket ad vitam par recouvrement charognard d’indu, soutenu et favorisé ; Par absence de contrôle intègre, sanctions et tabelles détaillées du tarif horaire des actes, faits et gestes, charges et véritables intérêts facturés aux prétendus débiteurs, ruinés intentionnellement par qui prétend les aider, protéger et défendre, aider à se relever … Qui s’enrichit à les ruiner et maintenir ainsi …

    Ainsi … Ainsi va l’avis. Réjouissons-nous ! Nous veillerons tout bientôt très scrupuleusement à la destination et répartition exacte, conforme à la dignité d’un pays propre et finalement exemplaire, des fonds fraudés récupérés.

    Dont la part nous revenant en bénéfices et bons Services, qui fut si longtemps détournée par les pires malfrats destructeurs d’égalité démocratique, tricheurs et prévaricateurs, traîtres confédérés ayant leurré et volé les leurs.

    En l’attente de réelle Justice et rétrocessions successives des disponibilités pour condition de vie adéquate dérobées à chacun de nous, assujettis honnêtes, en voie d’extinction qu’il convient d’enrayer toutes affaires cessantes :

    Oui ! Exigeons pour commencer, sans nuire jamais aux démunis : Deux francs d’impôt pour mille francs !

    Sur les 150'000 milliards de francs du trafic des paiements en Suisse ! En absolue priorité, avant retour des biens extorqués !

    Déjà, pour le moins, bien assez pour distribuer sans délai l’insuffisant revenu de base de 2'500.- à tout Helvète quel qu’il soit. Passant à 5000.- si les rétrocessions tardent d’une année, puis 7500.-, etc. Jusqu’à ce que Justice et biens détournés finissent par être prestement rendus au peuple spolié.

    Alors ? Les « indignés » vous ont plu ? Les « écœurés » vous raviront certainement !

    &&&

    Or : Continuons joyeusement, entre futurs millionnaires, comme de nationalement mérité, à résister aux derniers temps de la ségrégation financière en vigueur ; Sous le joug ...

    Ali GNIOMINY

    «  Climat surchauffé : Mais le canal dépanna mamans »

    IMAG0162.jpg

  • EMPREINT TANT DE DOUCE HEURE, ÇA VOUS RÉJOUIT :

    Que danse le printemps

    Excitant les sens !

    Qu’enivre nos raisons de vivre

    L’Essence des floraisons

    Aux sensuelles effluves aux vents

    ... De la citée si belle saison ...

    D’avant l’étuve de l’été !

    Que danse le printemps

    Qui s’étend en cadence :

    La ronde du renouveau

    Des ondes du mature

    Cerveau de la Nature

    Où fleurissent les prémices

    De l’amour des beaux jours

    ***

    Toujours très efficace, paraît-il, la bonne couche de guimauve au début d’une tartine. Dont tact.

    &&&

    Navré si ça en rajoute à votre écœurement, face aux nauséabondes politiques de contrées … des gays tapant !

    Honni, j’ai ri à ça ! Sain ? Normal ? Que la Suisse se marre, alors que son Ambassadeur à Abudja (sautez sur vos atlas, là, gosses incultes) que cet honorable homosexuel représentant la Suisse qui le discrimine aussi, soit en grave danger ?

    Tombé en une croupie mare à mythes barbares, comme il en existe intolérablement trop encore. Avec qui la Suisse fait des affaires. Autrement plus sales que tous ses amas au Panama.

    Cette masse honteuse de tout l’or à la ramasse volé à la masse laborieuse !

    Est-il encore acceptable que nos prétendus représentants persistent à commercer avec et fréquenter leurs homologues d’États-voyous, à lois moyenâgeuses, profondément criminelles ?

    Certes, sinon, ne restera plus grand-chose au final. Que le produit et surtout la Dignité enfin trouvée de notre peuple !

    En attendant : D’accord pour une Europe et Suisse associée saine, vraiment laïque, totalement libérée de toute forme de culte, rite, secte officielle ou non, signe spirituel distinctif, de tous autels et cérémonies de tous genres, de toutes allusions à une forme ou l’autre d’opium du peuple, par essence déresponsabilisant, bêtifiante, subjective et fédératrice de conflits.

    D’accord pour une Confédération Européenne en laquelle sera également enseigné, dès le plus jeune âge à chaque individu, que la nature s’est si bien constituée, avec sa logique nous dépassant de loin, qu’elle a offert au règne humain d’éviter la surpopulation fatale grâce à l’homosexualité.

    Au moyen, vulgairement dit, contre fielleusement caché au possible, du taux d’acide glutamique !

    Du glutamate, plus ou moins élevé dont l’individu dispose à la naissance, en qualité de neurotransmetteur hormonal !

    Qui, tout naturellement, répétons-le et répétons-le encore, sans choix aucun possible engendre une attirance sexuelle plutôt vers le même sexe ou vers son contraire ; Voire tout autant pour l’un que l’autre ; En cas de parfait équilibre de la neurotransmission hormonale, semble-t-il.

    Ainsi : Une Europe débarrassée des imbéciles préjugés, exotiques ou locaux, donc. Ayant coupé tout contact avec les plus abjects diktats d’arriérés, internes ou externes, après s’y être ouvertement opposée : Exigeant que ses lois laïques renforcées fussent appliquées à la lettre !

    Recyclant tous prêcheurs à des tâches utiles. Toutes érections à la gloire de croyances, en monuments commémoratifs des antiques errances humaines.

    Une rajeunie Confédération d’États du Vieux Continent, à citoyens formellement interdits de religion, de toutes ex-confessions, associés en pleine égalité au mieux-être de l’humanité entière. Dépourvue de populisme simpliste et préjugés de crétins.

    Europe Confédérée ayant osé mettre un frein net au fanatisme industriel du sectarisme le plus dangereux importé. En demandant simplement, en regard de toute l’œuvre de Voltaire et de sa surprenante conversion à la fin de sa vie, si pareille menace destructrice va continuer à nous nuire et perdurer encore longtemps !? Sans que nous n’osions, puisque toujours menacés, en critiquer franchement les concepts dépassés, manipulés et manipulateurs

    Oui à toutes cultures différentes, sans exception. Mais non à leurs religions et tout ce qui y touche, autant que non à la nôtre imposée ou choisie par erreur, qui nous déforma tant, nous conditionna à demeurer faussement redevables du seul business spirituel et ramifications.

    &&&

    En tout cas, bon courage M. l’Ambassadeur. Que vous et votre compagnon rentriez au plus vite, et sans plus d’agressions idéologiques d’ignares « à taux de glutamate totalement détraqué ».

    En réalité, que les autres vivent en paix ici aussi, mais : Des êtres sans aucune intention de réel respect mutuel n’ont rien à faire chez ceux qui visent à l'évolution de l’humanité, ceux qui se doivent de protéger efficacement l’immense avantage de leur culture sur l’ignorance fabriquée ! Et qui, en aucun cas, ne doivent plier sous les exigences de l’obscurantisme contemporain !

    &&&

    Par ailleurs : Attention, M. l’Ambassadeur, pour le retour, permettez-moi de vous offrir ce conseil : Ne mangez pas trop dans l’avion, c’est plus sûr.

    Car, voyez-vous, GateGourmet, ce très charmant employeur devant chez qui les syndicats ont pratiquement dû construire en dur, (l’on s’attend d’ailleurs à une importante vague de suicides de syndicalistes, mais sinon tout va bien) GateGourmet qui avait le monopole de la popote aérienne :

    Est devenu Gategroup ! Et Chinois.

    Ceci dit, juste pour le cas où vous n’aimeriez pas trop le bulldog, la cervelle de singe vivant ou la salade de larves …

    Des préjugés ? Allons donc. Bon appétit et vive l’avenir.

    &&&

    Ah, parlant appétissant : La nouvelle Confédération Européenne Laïque et Démystifiée se devra bien sûr de pratiquer la récente mode venue de Californie : Soit de travailler nu(e) le vendredi.

    Pour le reste, rien ne change en règle générale entre les collègues, ou si peu. L’on retrouve toujours le même protocole, en gros : « Gaffez-vous y a Ptit’bite et Grosnénés qui se ramènent ! » Et les mêmes gags séculaires : « Eh oui, Madame la Baronne, vous l’ignorâtes, mais l’amour fut là, tout à vos côtés ! Encore eût-il fallu que vous le sussiez ! »

    Non, tout pareil à avant, du temps où le fric de l’Afrique faisait la loi et ses croyances la science sans droits !

    &&&

    Sauvages, encore et toujours : Les fracassants applaudissements de votre bon Roi-Député du Parti-Railleur pour ses amis Béliers à Moutier qui, organisant un débat sur la question jurassienne, se sont retrouvés seuls !

    Leurs adversaires ayant refusé de participer, nos Béliers ont installé à la place des absents d’arguments : Six poules mouillées !

    Inutile pour ces pro-Bernois de tenter de répliquer. En se faisant épauler par Obélix-Depardieu. Seul à aimer vraiment les Sangliers.

    Vu la manière dont celui-ci a fui ses obligations en France et en Belgique, ça ne ferait qu’une poule mouillée de plus. Soit sept. Comme au Conseil fédéral.

    Dévoué …

    Ali GNIOMINY

     

    « Là : Hic suprême : Indéfinissable exemplaire d’athée

    baba à col »

    IMG_0236.JPG