ENTRE DEUX ZOOS :

Le monde entier s'en désolait: De barbares travaux de la Ville de Genève massacraient depuis un certain temps le bucolique chemin sinuant entre ronces et rochers, menant le promeneur au petit zoo du Bois de la Bâtie, bien plus fourni en animaux terrestres et aériens que celui du jardin botanique, mais bien plus pauvre en poissons rouges.

Ainsi, le flanc de la colline donnant sur la Pointe de la Jonction n'était plus qu'une abomination où déambulaient impunément tracs et pelleteuses!

En verdissaient à juste titre de rage nos écologistes. Hormis une certaine future nouvelle Conseillère d'Etat persuadée d'être élue, comme tel fut le cas le 28 mars qui, elle, germanophobe non contente d'exiger que son patronyme soit de suite francisé en Fabienne Pêcheur (et non Pécheresse) paraissait se réjouir de ce génocide végétal.

À raison car, stoïques et narquoises, nos respectables, subtiles et sympathiques Autorités cachaient bien leur jeu, à tout le monde sauf à la promise susmentionnée, traditionnel délit d'initiés oblige.

Et la surprise est de taille! À découvrir ce jour, pour son inauguration: Venez en masse y assister depuis le Chemin des Falaises ou plus près encore depuis la Route des Péniches:

En effet, un gigantesque aquarium couvrant tout ce pan de la colline surplombant le Rhône sera dévoilé, ainsi que l'exige la nouvelle loi traitant du visage des villes suisses.

Vous y verrez alors s'ébattre en toute semi-liberté: Morues, maquereaux, requins ...

De plus, continuant sur 50 mètres après le Viaduc de la Jonction, pour la modique somme de CHF-80.- par adulte, CHF-79.- enfants et CHF 95.- pour les coûteux retraités genevois, vous entrerez en les rénovées caves de l'ancienne brasserie des moines de Saint-Jean. Pas celles des cultures de champignons de Paris qui se trouvent toujours de l'autre côté de l'aquarium, mais par l'entrée à demi condamnée durant des décennies, entrée par laquelle la totalité de Jonquillards et illardes est jadis passée un soir ou l'autre pour aller fumer un joint ou plus si entente.

En l'immense cathédrale souterraine vous admirerez dès lors sur votre gauche l'angle inférieur du phénoménal aquarium, bourré de nids de crabes, anguilles, murènes et parois abruptes.

La partie droite de l'antique brasserie troglodyte restant fermée par une palissade de bois. Car étant réservée à l'entrepôt provisoire de bières.

Avant que celles-ci ne soient montées par l'ascenseur si longtemps attendu, reliant le bout de la Route des Péniches jusqu'au bas du cimetière Saint-Georges. Afin qu'y soient enterrés les défunts coûteux retraités genevois covideux. Voire en majorité, dans l'intérêt supérieur des contribuables, finalement utiles en pâture aux pensionnaires de l'aquarium.

Un régal pour vos yeux! D'autant plus qu'à 16h chaque jour aura lieu un spectacle exceptionnel: Les plongeurs de la Police des eaux du lac de Genève se glisseront entre le menu fretin et les prédateurs aquatiques et devront, en moins d'une heure, ramasser au fond du méga-aquarium de la Bâtie le maximum possible d'objets propriétés de la Ville de Genève: Pacemakers, dents en or ... Et parfois même retirer une prothèse de hanche ou l'autre, restée coincée entre les dents d'un requin. Fascinant.

Ouverture du guichet des entrées au débarcadère des Barges, dès 09h ce jeudi 01.04.2021.

Un grand merci pour cette brillante réalisation à l'ensemble du gauchiste Conseil d'Etat de Genève et en particulier à Fabienne Pêcheuse, ainsi qu'à ses sous-fifres de la Ville de Genève.

Gloire et Honneurs ...

Ali GNIOMINY

Photo: Un premier resquilleur est impitoyablement descendu.

IMAG0792.jpg

Les commentaires sont fermés.