ÊTRE ANGES JETÉS ?

ÊTRE ANGE JETÉ AUX OUBLIETTES
D'AGENTS DE PLUME RAGEANT
N'ÉCUME LOTS, CÉANS,
DE BALLOTS DE MIETTES DE MOTS !

Aux imbus d'eux en veine
À peine distribue vœux d'aide
(Face à raide classe à dos miné)
En doctes ris innés
Contrefaits !
...

En effet :

Anges haine et râles évitent vite
Et ne sont amis des leçons
De paons démis :

PESTEZ CHEZ VOUS  !
...
 Aussi :
Pendez milliers de jambons enfumés
À humer, déguster entre vous à mou ventre
Ou ainsi que nous
ICI :

RESTEZ CHEZ VOUS :

IMG-20210220-WA0005.jpg

Et lissez plumes hérissées
Ne pissez sur légumes encensés
À coutume offensée
De se planter et replanter floués,

Restez ange, jouez :

... Aidez mon ...
Pro jet,
Le trajet de ses sujets 
À se déposer en l'Art osé
Sur les pis styles hostiles:
Et si léger le partagez
Sans louanges à la fange !
...

Et pardi: Vous, élevés, avez dit étrange?

Le vent se lève, qui jamais ne se couche ni ne sommeille?
Et s'élève le soleil sans tuteur, moniteur?

Tombe en trombes la pluie épaisse ...

Qui jamais ne se blesse? 
Luit sur la plage sous les nuages?

La lune croît mais ne pratique:
Ne porte en sorte ni croix ni reliques?
La lune n'a qu'une croyance: Qu'elle lévite en sa brillance de satellite?

La plage s'étend? Déjà tant étendue:
Qui, bien entendu, dore le décor des criques océaniques?

La Terre tourne:
Mais voit-on son feuilleton?

Les marais n'ont ni gens ni bateaux à l'arrêt qui sommeillent:
Que réveillent les coqs tôt?

L'Éther est subtil: Mais plaisante-t-il?

Le feu couve: Mais où se trouvent, en son sein, ses poussins?

Cet homme est bon? C'est qu'il est pur!
Cette femme est bonne? C'est une injure!
Quel est son goût? Son accompagnement, ses condiments en son ragoût?

Chaque seconde l'homme, en traître, pénètre la si féconde forêt: Vierge?

La femme ne gagne à être conne nue?

L'on ne fait rien à la ronde, reste sage comme une image:
Et l'orage gronde?

Sur la neige si blanche: Le skieur fonce?

Qui s'écrie: Le fait oralement?
Qui se ment, en fait, ne le crie?

D'un métier tout entier en souffrance: L'enfance de l'Art est armature?

Les planètes tournent à grande vitesse dans la Voie Lactée?
Et ne la transforment en fromage?

&&&

Et quand les bourses font la course aux ânons à cancans, revenons à la source:

Notre eau, aux nôtres

À laisser un jour,
Notre eau nous sauve en abondance
D'effluves de fauves,
Danse en nos cuves,
Notre eau aux vôtres à leur tour
À laisser au plus tard,
Notre eau si rare
Jaillit en bars, silencieuse,
Sous intermittence
De notre conscience!
...
Notre eau nous lave!
Grave en son jet limpide
Le fluide de nos projets!
...
Notre eau de valeur nous nettoie
De la sueur de fond de soi,
sine die dédiée aux nôtres
Et autres proches qui ne se vautrent
En l'indécence de l'opulence moche!
...
Notre eau dépose en tonneaux
Des doses, unités d'équité

En pourboire
Aux autres pour notre

Mémoire pas farfelue,

En temps pas voulu!
...
Notre eau est un cadeau de vie
Servi(e) sur un plateau!
&&&

Or, que l'étrange nous change dès lors, qu'il ne dérange à tort le doux mélange des futiles échanges ...

... Ali GNIOMINY

L'époque divague? Laissez passer le choc des vagues!

IMG-20210213-WA0007.jpg

Les commentaires sont fermés.