• Les zélés fans ça a trempe et normes aimantes!

    Fier tu es fier,
    Et sur cette tare de bâtard à n'admirer
    Je bâtirai les devises qui te visent!
    ...
    En l'Antiquité
    Quand l'iniquité
    D'un ponte de la honte
    L'avait destitué,
    Quand sa tyrannie avait mal fini,
    Quand les malheureux
    Jetaient ce véreux
    Loin des trames du Pouvoir,
    Hantaient les coins de son âme noire
    ...
    L'on effaçait son nom,
    Signait son abandon,
    ...
    Traçait tous signes de l'être indigne!
    Faisait, du traître, disparaître l'existence.
    L'inconsistance du règne de teigne!
    ...
    Lourd silence général
    Fait plus mal à l'engeance,
    Et replets soutiens
    Pris en ses liens rompus
    De corrompus
    Imbéciles de service,
    Que mille supplices!
    ...
    Soit gravé dans la Pierre
    d'Hier comme de Demain
    Qu'invectivé fier inhumain
    N'a plus de patronyme,
    Plus de rang, plus de tours ...
    D'opaque cloaque mis au grand jour:
    Plus qu'abîme: Tabou trou
    En le marbre de l'arbre généalogique
    des tout-à-l'égout politiques
    De voyous!
    ...
    À votre ciseau, votre biseau
    Et ferraillez:
    Taillez le maillon
    Des anneaux en réseaux
    De la chaîne souveraine
    À oublier!
    ...
    Tout dos n'a le droit ...
    De n'être tourné
    À la fournée
    À l'endroit des "maîtres"
    Sans classe
    À la masse!


    &&&

    Mais, foin de ces insignifiants tout-puissants, finalement aussi éphémères que: L'ECUME, CES JOURS:


    L'onde s'est fracassée sur les coraux: L'on se pousse, laisse passer la mousse qui abonde et surnage, se libère du fil des flots et file, légère, en graciles ilots mouvants sur la plage, sous un vent pâlot. Mobile mousse, que pousse docile brise. Gouttes de folle écume en volume sans lendemain, prenant la route où elles s'étiolent, se vaporisent en chemin. Sous nos rires du plaisir de ne résister à assister à si bizarre, si rare course entre éléments déments, sans bourse délier. Et de parier sur l'amas mousseux qui le mieux résistera, voyagera à son compte au plus loin de sa fonte, au point d'inanition  où s'efface toute trace d'animation.


    &&&


    Ces petites choses à présent traitées: Revenons bien évidemment au centre de l'univers:


    Or, en 98, fini la fuite et le déni : ... J'ai arrêté de boire. S'est apprêtée ma "gloire" à surgir au grand jour, à agir alentour, voyez: Noyé, j'ai cessé les ivresses en fin de millénaire et poussé à confesse j'ai dû briser mes vers!

    Laissé pervers prophétiser sur les revers de rare risée qu'ils se préparent, laissé dégouliner inné dégoût, des goûts et des couleurs n'ai plus oiseusement devisé ni divisé fondements de comptoirs à déboires où vers s'enfilent en chantant, enchantant édiles!


    J'ai renoncé aux foires, outrepassé le purgatoire et j'ai bondi en m'obstinant au paradis des abstinents!


    &&&


    Allez: Santé!  Et Joyeuses modérées Fêtes! Avec pour précieux présent une pensée toute particulière à mes ex-confrères de l'ex-galère, aux co-alcoolos curés (sortis de cure, il faudrait voir à ne pas trop pousser les grands airs dans les hosties), sages dépendants en sevrage actuel, affrontant les premières semaines de précaution face au poison, que j'ai affrontées en 1998. Alcool à n'approcher à aucun prix, le temps que s'installent serrure et clé de l'abstinence absolue. Dès que l'on a réalisé qu'on ne peut et ne doit, question de vie ou de mort, plus tricher face à soi-même. Soit face à autrui: Dès que s'estompent les brumeux mensonges, que ne nous ronge plus le réflexe de consommer et que l'on a intégré ad vitam qu'une seule goutte passant dans le corps peut réactiver la mécanique à atteints à dégueulis (elle est énorme comme le Moléson celle-là ...), que la moindre goutte de mousseuse peut insidieusement se transformer en bock de schnaps, l'on bénéficie  de bienfaits corporels insoupçonnés, et se souvient avec nostalgie des conseils médicaux impératifs qui nous furent donnés et nous aidèrent, jadis: Ne prenez que des parfums, lotions, produits de beauté: Sans alcool! Gare à l'ingestion par voie cutanée!


    Courage, ami(s) ex-poivrot(e)s, plus dur est le combat plus merveilleuse est sa réussite finale. Non, prouver son soutien et son amitié à un rescapé de l'enfer de l'empoisonnement étatisé ne consiste pas à lui offrir pour les Fêtes dix litres de gel hydroalcoolique! Non, ce genre de tartines est très indigeste!


    Et bon: Toubibs or not toubibs? Désinfecte ou ne désinfecte pas?

     
    Que Saint Corneille veille sur vos choix!


    &&&


    Il y a tant à vous conter. Tellement de quoi, alentour, vous enchanter à votre tour! Jour après jour:


    Soleil couchant sur la terrasse, le colibri se plante à hauteur de mes yeux, à 30 centimètres de mon visage, et me parle par myriades de vibrations d'ailes des saluts du langage universel. Et voici que sous extatique stupéfaction, mon être lui adresse tant de douceur, d'admiration, d'amour, que mes paroles, elles aussi deviennent de plus en plus belles. Notre conversation paraît durer toute l'éternité de quelques secondes et, laissant sa phrase en suspens, le voici déjà sur une corolle flamboyante.


    Ai-je bien tout compris? A-t-il réellement dit? "Assez des religions de Cro-Magnon! Assez d'étals de Neandertal et politiques de Néolithique! Stop aux popes! Au ramdam d'imams! Aux pasteurs racoleurs ..." ? Sans doute. Mais aussi, tant de zèle en ses ailes a paru me susurrer:

    "Sache, petit humain, que les idées les plus géniales naissent à coup sûr des questionnements les plus absurdes. Et les solutions sont généralement l'aboutissement des recherches les plus improbables, inimaginables, plus avancées que là où tous précédents penseurs ont "logiquement" arrêté de chercher, par peur du ridicule face à "plus savants encore". Intercepter, du génie, l'un de ses traits tirés sur cible inamovible n'est pas si compliqué: N'implique d'avoir le bras bien long. Tout est en le réflexe consistant à sauter d'emblée sur la pensée la plus loufoque, la plus farfelue pour réponse à apporter à tout problème, tout choix à décider. Et si trop flagrante est l'impossibilité de réalisation, point n'est question de renoncer. Il convient au contraire de foncer en le sens "interdit" pour provoquer du choc les étincelles d'excellence, de surfer sur les neurones et l'onde de l'âme là où nul  être n'avait osé s'aventurer".


    Ainsi, fort de ces bons conseils de mon for intérieur de rieur, preuve est faite, grâce à la rencontre avec ce splendide oisillon, qu'esprit d'alcool libre brille.


    &&&


    Au faîte: Ne vous avais-je promis d'effectuer un report d'âge sous les tropiques? Chose mise en pro assidu:


    En ce si joli pays très provisoirement soumis à tyrannie théocratique d'un non-Parti sous enquête de La Haye d'horreurs génocidaires, les bienfaits jadis offerts au petit peuple par un sympathique barbu, la fin de la faim, un toit pour toi, une terre à tes frères, ont engendré le plus pittoresque des paradoxes. En cette nation championne des plus surprenants paradoxes: Des kyrielles de personnes simples, souvent illettrées, ont vu leur pouvoir d'achat prendre l'ascenseur express. Tirées de la misère ou de pas loin d'elle, elles ont subitement pu ouvrir une firme, exploiter plus dépourvus encore qu'eux, investir, s'endetter, se payer les services d'éduqués, et ont fini par former avec partie de l'ancienne classe moyenne: le monstrueux Centrao, l'agglomérat des petits bourgeois d'une Droite à double jeu, alliée au fric évangélique, parfois au juteux néofascisme du Sans-Parti et fricotant avec la galaxie des Partis de Centre-Gauche, au détriment de la constellation des mouvements de véritable Gauche (chaque Etat ayant ici ses propres Partis, en plus des Fédéraux). Et de surcroît, il suffit de s'inscrire en qualité de candidat à son soi-disant Parti inventé pour recevoir en un premier temps 10'000RS. Ainsi, après les dernières élections municipales du 15.11.2020 fêtées comme le carnaval de rue par une multitude réunie de non masqués. ... Plus de 3'000 candidats n'ayant reçu aucun vote devront rembourser et seront amendés ...


    "Moralité" ...Les bonnes actions d'une Gauche sincère, offrant plus, voire trop, d'opportunités à de braves gens comme à une foule de sinistres ignorants, ont ouvert l'accès "démocratique" à une dictature sans foi ni loi.

    Une sacrée leçon pour l'humanité, quant à la bonne volonté d'aider chacun indistinctement et les risques liés à son application.


    &&&


    Il n'empêche que sous bien des aspects, plus d'instruction et d'éducation qu'auparavant, plus de conscience partagée des vraies valeurs face aux abus sectaires traditionnels, plus de besoin de s'informer, de débusquer le sournois néofascisme actuel en vigueur en les régimes bananiers, surtout ceux enneigés et blanchis, où les pires lobbies d'assureurs et autres crapules multinationales, prédateurs "intouchables" disposent de leurs larbins parlementaires pour nuire impunément au peuple, plus de raisonnement sain que jadis affichent ici un progrès certain:


    En l'occurrence: Il fut un temps, je l'ai connu, où dire "bonjour" ou "merci" pour un garçon, ci impérativement grimé en macho, était très mal vu, ça faisait pédé.


    Il convenait d'entrer brutalement en la crémière officine et de couper la conversation de la vendeuse avec le client précédent (de préférence moins musclé que soi) et de lancer un impératif "Uma duzia!" Vous jetiez la monnaie dans l'écuelle à cet effet, toisiez goulument le décolleté de la poule vendeuse, preniez votre douzaine d'œufs et ressortiez. Pour autant que plus musclé que vous ne soit entré juste après vous et n'ait tonitrué "Leite", auquel cas la préposée aura illico abandonné la quête à vos œufs pour son lait.


    Or, voici que de nos jours la quasi-totalité des ados, adultes, aînés, est devenue d'une exquise gentillesse, politesse et serviabilité. Se battant presque pour vous renseigner admirablement, se proposer pour vous aider bénévolement ou vous laisser leur place dans les transports!

    Exemple à donner à beaucoup trop de pitoyables zombies de notre glacial "premier monde" dit civilisé.


    Force est de constater cette merveilleuse amélioration des relations humaines de continent en voie de surdéveloppement, observé sur 37 ans d'évolution.


    Mais bon, avouons-le, du temps où les indigènes étaient assez malpolis à mon endroit, je n'étais pas encore un vieux gringo à barbe blanche, aventurier tanné et buriné par le soleil, de moins en moins en proie ...


    ... Ali GNIOMINY

    barbu.jpg

    lagune2.jpg