QUAND CANCANE ART !

En pétard: Causons de canes, abysses, ruines las hantées:

 

Ils en ont marre

Les canards,

En ont assez

De ne brasser

À la queue leu-leu

Qu’eau noire et kaki

Qui ne moire

Que rikiki aqueux

Abreuvoir houleux

Du miroir aux abysses

Du tirant du courant,

Les canards picorant écrevisses

Ou vers mous et pâlots

Se terrant sous les flots !

Ils en ont plein les plumes

Et les reins plissés

À glisser en les brumes

Qui abondent

Sur l’onde opaque du lac :

Une aire

De surnage

Où ces canards

Se hissent sans trempe ni calme,

Subissent surmenage,

Crampes des palmes

Et saccage du plumage !

Ils en ont assez

Les canards agacés

Qui caquettent et cancanent,

Nasillent et nasillonnent

Sur la houle

Et poussent foule de scabreux cris

À nombreux noms familiers,

Mais en somme ne gloussent

Comme mouillées poules

En batteries !

Ils en ont assez

Les lassés canards claqués

Quémandant,

Quelque pratique plat quai

Où oser se poser

Hors décor aquatique !

Ne décollent les canards,

Ne survolent les cols verts

Qu’en concerts en les airs !

Hardi chasseur :

Ne canarde la harde

Des canards alourdis

Qui ne se marrent,

Démunis d’écrevisses humectées

Et délices à becter !

Ne tire ! À l’avenir ne ravage

Le tirage

Entre les ailes ascensionnelles

Des canards

Que seuls barbares

Veulent bouffer

À l’étouffée !

Quand cancane Art,

N’exulte, car en manque

De tumulte et d’arpents :

Paon planque us cultes !

Et toujours point de cygnes,

Point de digne navigation

Sur les remous du fil des jours

De nation floue des volatiles

Qu’aligne insigne guigne

Sur tourbillons de diffraction

De rayons d’exception,

Sur tempête d’aveuglement

En tête des cygneaux,

Les dirigeant vers eaux

À divers détergents !

Plus de cygnes,

De canes malignes

Qui glanent manne d’écrevisses,

Plus de malice sur les temps,

Acquis tentants,

Que des canards le bec à l’eau

Avec extrinsèque halo

De bluffeurs et gaffeurs

Bouffeurs de rare pain sec

Sur l’aire d’amer flottage

De rivages

En ravages

… Ali GNIOMINY

&&&

Ainsi ne rit cane ?

Alors, enjoué(e)s ? Vous attendiez du plus mordant ? Et rien de bien croquant sous la dent !? Que ces quelques becs et vers roux-vert vérolés? Désolé.

Juste pour vous, les mecs, en rose prose : À l’évidence, toute théorie du complot n'est l’œuvre que de filles légères :

Des femmes complotent !

Et, sous invectives aux froids et blessants avares chasseurs de beaux canards :

Vive le décent droit d’honneurs …

 … Ali GNIOMINY

« Polie niaiserie ? »

scan0015.jpg 

« Deux bleus deux bleus»

deux bleus, deux bleus.jpg 

« Et Nice à l’eau Nice inique? »

Nice à l'eau Nice inique.jpg

« Ou à ras d’eau vil ? »

À ras d'eau vil.jpg 

« Ou en des monts »

cime.jpg

« Ou étangs … »

Diable d'étang.jpg 

« … Couche ses dits menteurs ?»

alors par couches ces dits menteurs.jpg

« Posant vers âme ado? »

Amado.jpg

« Foin de canes, abysses,

Ruines las hantées ! »

là canes, ibis, ruines las hantées.jpg

Écrire un commentaire

Optionnel