L’AVS PRIE !

En les pays civilisés,

Comme au Brésil

Où ne sont maltraités les retraités,

Où sont les aînés respectés,

Ne sont remisés à l’asile,

Où l’on veille à leur sort :

Ils ne paient les transports !

En notre pays riche

Qui triche et qui se vautre,

Finit haï :

Honte à la tonte des aînés malmenés

Honte à cette nation sans considération,

Pays ayant failli à ses obligations:

Qui détériore la condition

De ses seniors qui contribuèrent

À ce que prospèrent ses outranciers

Gestionnaires de dossiers !

Honte à ces comptes d’épicerie

Où pourrit le produit

Du labeur d’une intense

Existence sans faveurs !

Exigeons qu’armistice

En cette bête guerre monétaire

Aboutisse

À primordiale Justice sociale !

Que cesse la traite des retraites :

Au pieu les vieux exclus polluent!

Sans promenades c’est la panade!

L’isolement, fatalement,

Et des coûts fous répercutés!

Au pieu les vieux persécutés

Sont bien plus chers,

Comme les aime pervers système

Ne leur laissant qu’obole à ronger

Pour songer à bénéficier,

Un jour moins lourd

D’un bol d’air délassant,

Non vicié.

En les pays civilisés

L’on s’est autorisés

À cesser de biaiser

Et briser les dévalisés

Doyens des citoyens !

Aussi, ici:

En ce primitif pays

En butte aux luttes

D’allégeance à l’engeance

Des pontifes et baillis :

Priorité bien méritée

Et fin de torts aux mentors !

Au bénéfice, enfin,

De transports gratis ! 

J.-M Roth/GE/28.10.2019

 

“Plats fonds en rade”

IMAG0262.jpg

Commentaires

  • J'ai relu votre envoi après des mois d'abstention et j'ai le plaisir de vous retrouver avec toute votre verve pour dénoncer les torts et abus de notre société. En même temps cela me chagrine de vous voir toujours prisonnier, comme zizyphe, de cette tâche sans fin.

  • Remerciements à Mère-Grand retrouvée avec joie, qui m'avait perdu de vue car égaré en le sombre bois tordu où règnent grands méchants loups excluant depuis la nuit des temps l'apport de bonnes tartes http://barondecuir.blog.tdg.ch en leur antre 'Tous les blogs de la TdG". Attitude contribuant activement au minable maintien de mon asservissement pour dettes interminables. Amicalement. JMR

Les commentaires sont fermés.