poème d'utilité publique

  • DOUTE ET SECTITUDES

    Coûte que coûte

    L’étranger

    À toutes sectes

    Par son rare doute à l’apogée

    Les désinfecte;

    Ne respecte l’unisson de leurs leurres,

    Ne prospecte les frissons

    Du filon des félons:

    La Pépite si sensible à si pénibles redites:

    Cible

    Agaçante de soumission

    Que réinventent selon les ventes

    Flouées générations de déraillant loués croyants,

    Adeptes d’ineptes concepts payants;

    Coûte que coûte

    L’engagé

    Dans la guerre contre son Nerf enragé

    Croît au Firmament

    Et à l’Elément-Roi pourquoi pas consent,

    Concentre plutôt l’amas de ses sensées pensées

    Hors schémas éculés à attraits très bientôt bousculés,

    En l’antre magique de la Logique;

    Soufflant: - Suffit! Défie gonflants, tombeurs du ciel

    D’officielles sectes politiques sans Ethique

    Ou de «beuse» religieuse qui ne respecte ton Labeur,

    Tes Acquis, tes Valeurs, ton kiki..

    Coûte que coûte

    L’étranger

    À toutes sectes

    Par son rare doute à son zénith

    Déparasite!