Science - Page 22

  • PÂQUES : HOULE AU POOL ALLIE

    Drame ! Dame Bonfanti, à Pâques, n’a d’accès au PC; ça claque ! C’est là ….. donné, c’est le sien … et pas de technicien … Suisse … qu’elle puisse, isolée, appeler !

     

    En Résulte qu’: Avant, ti mailles pour quilques mails, après ti t’encanailles et ti vas vaille que vaille, ti corresponds avec li pigeons !

     

    Quand les infos vous filent sous le nez, vous font défaut, ont mis dans le mille, malheur: dealers de données.

     

    À sermonner !

     

    Bon, les bottes de la ….. vaillante Dame empêchée assez ……. brillantes, tournons nos yeux sur plus sérieux : Il y a bien plus triste dans la vie, voyez :

     

    Stéphane Bern ne passe pas un jour sans pleurer, paraît-il !

     

    Face à la bêtise des people qu’il côtoie,  et face au sort de Sarah Palin, ex-..gouvernatrice.. conservatrice de l’Alaska, ne touchant que 12 millions pour son talk-show et son autobiographie. Quelle injustice ! Alors que la seule manière de gagner du fric consiste à transmettre au monde le message le plus cul-cul la paline !

     

    Pauvre Stéphane, vraiment, s’appeler Bern actuellement, quel effroyable karma!

     

    Et pour rappel

     

    27.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ali GNIOMINY

     

  • CU CUR BIT ACÉS

    Potirons, citrouilles, je ne sais, mais le Heavy Metal, c’est prouvé, fait pousser les tomates plus vite que Mozart. Normal, un seul des deux styles musicaux mérite des tomates.

     

    D’autres, trop tonitruants monstres, méritent aussi d’en recevoir, qui ne rougissent pas même en proférant des obscénités, et représentant l’une des pires entreprises terroristes de l’Histoire. Là je vois rouge et le tourne à ma sauce.

     

    Il s’agit donc de l’Industrie du Croire, en une lucrative puérile imposée chimère, ou se retrouver exclu, dévalorisé, ruiné, menacé et/ou éliminé. A savoir: La Fabrique chrétienne et surtout catholique, et son cortège de crimes contre l’humanité perpétrés en tous temps.

     

    Association de malfaiteurs ayant commis -Massacres, tortures, séquestres, contraintes, menaces, tromperies, dissimulation, enrichissement crapuleux, déresponsabilisation et corruption de la jeunesse, atteintes gravissimes à l’intégrité psychique de tous individus nés sous pareille supercherie, blanchiment de consciences, délétère commerce ayant pris statut d’Etat-, dont les responsables, après démantèlement du trust, finiront tôt ou tard sous les coups de La Haye d’horreurs.

     

    En tête de liste des condamnés, à ne pas oublier, ce cher cardinal Bertone de Santiago du Chili, affirmant que de nombreux psy démentent une relation entre célibat et pédophilie, mais avouent un lien entre homosexualité et pédophilie.

     

    L’histoire de l’homosexualité démontre d’elle-même la subjectivité que représente la criminalisation intensive de ce mode de vie, instiguée par l’Eglise pour ses sales intérêts, et suivie par d’autres cultes. Il convient de stigmatiser l’une ou l’autre population et, lors de quelque nauséabond concile obscurantiste, l’on invente la fable d’une différenciation à faire entre ceux, disposant d’un peu moins que d’autres: d’acide glutamique, pour cervical neurotransmetteur hormonal déterminant l’attirance sexuelle majoritaire, en gros.

     

    Alors que Dame Nature est si bien équilibrée, avec l’évolution qu’elle façonne, qu’elle a veillé à éviter la surpopulation en n’offrant qu’à peu d’êtres un taux de glutamate parfaitement réparti à la naissance, un choix et pareil attrait pour les deux sexes indifféremment.

     

    Une majorité d’individus sont plus réceptifs à la testostérone qu’aux oestrogènes, ou l’inverse. Certains ont les cheveux blonds, d’autres roux, c’est tout. Mais ça a servi pour séculaires critères à discrimination, perdurant. Fut ainsi savamment introduit peu à peu le terme -pédé- pour l’homo, suggérant subliminale confusion avec pédéraste, qui s’attaque aux enfants.

     

    Et une couche neuve vient d’être outrepassée au Chili. L’affirmation doit être étayée, formellement démontrée. Qui sont ces psy affirmant pareilles absurdités? La majorité des petites filles abusées par des hommes, dont on entend parler de tous côtés, sans compter les petits garçons trop tripotés par des femmes, serait un mythe? La pédophilie ne serait donc pas, principalement, une déviance hétérosexuelle, comme tant d’autres? N’ayant sûrement plus rien à voir avec l’influence de base bipolaire hétéro ou homo déterminée par le degré d’acide glutamique?

     

    L’insulte ne me concerne qu’à moitié, lion ascendant taureau, de père lion et mère taureau, glutamate merveilleusement réparti, mais je puis affirmer que n’ai aucune tendance pédophile, comme la plupart des hétéros autant que des homos.

     

    Cette cri-s-tique fusion volontaire de deux concepts n’ayant rien à voir entre eux démontre, une fois de plus, le processus par lequel parvient une certaine église à suggérer, pour quelques générations, que les juifs ont le nez crochu, sont avares, associés en l’art d’attaquer en justice pour tout et pour rien, les arabes tous des terroristes, le péril jeune une chinoiserie à convertir par le fric, les noirs de bons nigauds, se délestant de leurs riens en chantant, et les homos tous des pédo. Pénis … émois, … mon père, méat colle pas et tout ça.

     

    Allons, allons, faites le point, cardinal, de votre part, prétendre à pareil lien, si peu évident? Je ne comprends pas. Auriez-vous été trompé, manipulé? Ce serait pareil si un directeur de banque interdisait à ses employés de toucher de l’argent, sous peine que cela cache leur frénésie de gruger des gagne-petit.

     

    Aimez-vous correctement les unes les uns et les autres.

     

    Et pour rappel

    scan0001.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ali GNIOMINY

     

  • COMPTES DÉFAITS

     

    Deux tout petits lutins

    un matin décidèrent

    de faire du baratin

    à deux fées décoiffées,

     

    De rafler à ces dupes

    leurs lacets et leur jupe dégriffée,

     

    Et d’« étouffer » vite lesdites fées

    sous leurs

    patins de satin!

    (Car le bon bougre d’ogre

    qui les logeait

    exigeait de ces paltoquets

    un reluisant parquet,

    imitant la glace

    laissant place au hockey)

    Et les mutins, qui transpirent,

    adoraient faire sentir

    au matin leurs patins

    à leurs chagrines voisines,

    Cousines elfes du fond du golfe

    et marraines fées pour qui kiffez,

    Qui se démènent, sont à la traîne,

    s’entraînent à fuir, ne laisser nuire,

    ces crétins de lutins,

    Pour servir, sans détours, sans ire ou haine,

    la reine Irène, qui, si lasse, se prélasse

    sur le lit, là, vers le massif de la Lie,

    masse malpolie, repère de trouvères,

    oisifs menteurs sans cœur,

    Elle lit, là, sur matelas en graines de frênes,

    où docile, si gracile, domicile élit,

    cette doucette souveraine des fées des râles,

    qui, sans égales, méritent des frites!

     

    ^^^^^^^^^^^^

     

    Cote des lutins qui bécotent, sans honte, sans dédain ces catins

    soudain remonte?

     

    ^^^^^^^^^^^^

     

    Gare ! Gare aux pourris scénarii, dont ridicules sont les émules,

    qui composent, triomphants, rose prose-bateau,

    pour étau pour enfants à calibrer, équilibrer.

    Car quantité de contes en vers, débilités sous la risée,

    vont se briser,

     

    Sont, par malheur, lors de leur ponte,

    sous l’effort, de travers expulsés.

     

    Honte aux contes découpés, hachis et

    à choyés attraits défraîchis, prêts à entourlouper,

    que voici bouchoyés.

     

    Somme ci tirée de si bigarré récit:

     

    Un -su- vaut mieux que deux vautrés,

    idolâtrés -pas vu- . Un -su- est issue de secours

    et deux -su-, à leur tour, pas appâts, sont gages de sage engagement

    hors la danse que cadencent de fort sots mots.

     

    Moralité : Compte-là deux -su-

     

    …………………………………………

     

    Déçus ?

     

    Vous auriez apprécié que continue, portée aux nues, fable aimable, plus qu’histoire dérisoire?

     

    Il suffit de faire fi des lâcheurs diffuseurs qui manoeuvrent les chefs-d’œuvre, les estompent et vous trompent, et des ignares barbares au dérisoire Pouvoir, diffamatoire, attentatoire à la mémoire, l’intégrité, la dignité de rare créateur, sacré conteur massacré par salaire de misère!

     

    Vous qui voulez vous défouler: Dénoncez aussi, agacé(e)s, ces coupables, impudents si minables, prétendant que manquent conteurs à glorifier, statufier; .. Qu’ils ne défient jamais, mais aux banques sacrifient.

     

    Assez! Honte à ces pontes n’en ayant cure de la Culture, et qui trahissent bêtement: qui la fleurissent vraiment!

     

    ………………………………………….

     

    Et pour rappel :

    scan.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ali GNIOMINY

     

  • POSTE, TÉNÈBRES, ET STOP LUXURE

    Un facteur évangéliste viré pour refus de livrer des publicités sexy, par conviction religieuse. Les modèles sortaient des critères de la chrétienté. Ils avaient plus de 18 ans ?!

     

    La Poste au lit : Hic ! Parce qu’on ne plaisante avec ces choses-là, voyez-vous, l’âge c’est l’âge, comme pour l’alcool, c’est 18 ans.

     

    Et surtout ne vous fiez à ce qui arrive lorsque des polonais sont parfaitement sobres, la pire des catastrophes. Pour laquelle l’auteur, hors humour, transmet son affliction et sa sympathie aux familles.

     

    Egalement aux fidèles se rendant à Turin, en pèlerinage à la nouvelle foire du Vrai-faux Saint textile. Et ce alors qu’homos lavent plus blanc. Qu’ils et elles prennent garde aux douteuses rencontres autour du Pô et aux intempéries et crevasses, en passant par les montagnes; Côté Tyrol, trois glaciers de la vallée de l’Ötz ont perdu plus de 40 mètres de glace. Le vieil Ötzie va pouvoir retrouver toute sa tribu d’ici peu.

     

    Pareil qu’à Gstaad, après la fonte des neiges, allez savoir combien seront retrouvés, dont on est sans nouvelles, de ces cadavres de paparazzi gelés ?

     

    Ils eussent été mieux inspirés de traquer la proie de Pablo Ruiz, ce chanteur argentin qui affirme avoir embrassé Ricky Martin alors que ce dernier avait 22 ans et lui 17, lors que la majorité sexuelle est de 18 ans en Amérique du Sud …

     

    Ricky, si d’aventure tu passes dans le coin, donne un coup de fil à Roman avant, et vérifie s’il a une petite place et un bracelet à partager dans son chalet.

     

    Quant à Pablo, bravo, tu deviens sans doute l’icône d’une nouvelle génération ayant pigé comment se venger vite et sans souci d’X ou Y, de soutirer du fric pour des inventions situées à quelques mois de la majorité, de jouer sur la corde si sensible tendue par les médias et la justice exacerbée. Longue mort à votre mode. Qu’ex-mineurs escrocs affabulateurs débusqués soient extraordinairement condamnés pour cette forme de terrorisme aussi.

     

    Et cet autre type de terreur, encore, infligée à un brave prisonnier politique:

    24.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ali GNIOMINY


     

  • L’IRE ENNUIE PAIRS SÉVÈRES

    Finie la pause-titre d’hier, bossez maintenant, et sur ceci: … Ah, moque ou: vers ou: prose, n’ose rire d’ire empestant gais rotant …

     

    Copieux repas, signatures et poignées de main, c’est donc parti pour Start-2, les deux géants du nucléaire acceptent la réduction d’un tiers de leur arsenal.

     

    Ouf, plus que deux tiers du contenu de ces arsenaux ayant la capacité d’exterminer la planète quelques milliers de fois.

    …………………………………

     

    Mais qu’importe; Tout fout le camp! Lucy & Cie rajeunissent chaque mois, n’étant plus que les très arrières petites-filles du chaînon manqué, venant récemment de fêter son deux-millionième anniversaire.

     

    Chaînon manqué ayant trouvé encore plus primitive conception humaine que la sienne, chez les créationnistes.

     

    Et notre Heidi nationale, horreur et sacrilège: Née en Allemagne.

     

    D’ici que l’on apprenne qu’elle a coûté cher à la Suisse, en suivant des cours d’une université campagnarde, à l’instar de la meute d’étudiants étrangers et surtout allemands que dénonce certaine droite helvétique ... heureusement qu’il n’y a aucun étudiant suisse à l’étranger, coûtant cher au pays où se trouve l’université qu’il fréquente et aux infrastructures dont il profite …

     

    Bref, l’on peut raisonnablement s’attendre à prochainement apprendre que l’horlogerie est une invention japonaise et que Guillaume Tell était papou.

     

    Surtout que l’on sait déjà, et c’est parfaitement authentique, que plusieurs peuples du monde, aborigènes, pygmées, etc, yodlent depuis la nuit des temps.

     

    Mais pas les tibétains. Sauf sous la torture. Dont le chef spirituel applique le comble du pardon, en remerciant les Suisses. D’ici qu’il félicite le Conseil fédéral l’ayant snobé par lâcheté et prostitution au service des autorités chinoises …

     

    Enfin, heureusement que nos cimetières se mettent au vert …, eux. La crémation devait être trop polluante.

     

    Repos.

     

    Bien que, pour rappel:

    21.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ali GNIOMINY

     

  • LISTE NOIRE SANS FIN ?

    Peiné de vous savoir prendre, généralement, plus de temps à comprendre tous les aspects du titre que du texte qui le suit, je vous ménage aujourd’hui.

     

    Je ne parlerai donc pas des listes noires de fraudeurs du fisc, volées en Suisse et utilisées chez nos chers voisins receleurs, puisque plus personne n’en parle. Respectons la coutume locale du vite pataquès vite motus concerté.

     

    Il en va de même, en dépit de mes avertissements, au sujet des effets pervers sur le psychisme des enfants non concernés que fait courir le matraquage médiatique concernant les prêtres pédophiles. Le soufflé retombera aussi vite qu’il a gonflé. La relève sera peut-être assurée, sans connotation sexuelle, par ce pasteur athée des Pays-bas qui déplace des montagnes d’incroyants.

     

    N’empêche que, mises à part les insupportables bondieuseries dont est entaché le billet, un dialogue des lecteurs de ce jour rappelle très justement que tout n’est pas pourri dans le royaume du Dieu des abonnés absents. L’utilité de prêtres, pour une majorité de personnes, dans les moments les plus difficiles est difficilement contestable.

     

    Voire même pour une minorité. Il vous est peut-être aussi arrivé, alors que vous étiez mal en point à l’hôpital, de recevoir la visite d’un aumônier, de commencer par l’envoyer promener et finir par regretter le départ de ce réconfort personnalisé. Ou d’apprécier, même sans trop vouloir y croire, les paroles rassurantes du religieux ayant célébré l’enterrement d’un proche en vous encourageant ensuite, en tête à tête, à être fort et sans nuisible révolte face à la fatalité.

     

    Attention de ne pas jeter stupidement le bon grain avec l’ivraie. Ce n’est pas parce qu’un « berger » est l’employé d’une immense supercherie qu’il n’en est pas victime aussi, toutefois empli de bonnes intentions et capable d’excellents services, préservant le troupeau de bien des attaques de loups.

     

    Transition facile s’il en est, parlant de loups et d’immenses supercheries: Nos socialistes pontes pillent l’as vous écrivant, qu’honora tant leur plus célèbre mentor français, c’est un fait depuis des décennies; Et voilà qu’ils dérobent à présent jusqu’au principe fondateur de lutte contre le capitalisme, en imposant la démocratie économique. Joie. D’ici peu, le peuple se prononcera à plein temps pour l’achat de gommes ou crayons dans chaque entreprise.

     

    Et au sujet, toujours, du caviar et des palaces, nouveau scandale à Genève: La « pestiférée » Rachida Dati est privée d’hôtel cinq étoiles.

     

    Bien fait. Elle n’avait qu’à ne pas oublier que la coutume veut, dans ce genre de lieux, que l’on emmène quelques domestiques à maltraiter.

     

    Et pour rappel:

    scan.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ali GNIOMINY


     

  • LA RUE MEURT ! SARKO PILLE, PLAÎT POURTANT

    « - Belle-mère s’énerve car la bru nie - » ai-je malencontreusement ci commis, le 15.03.2010 (dans -Karl abattu-) ce dont je ne prie qui de droit de m’excuser.


    En l’occurrence, au vu du caractère planétaire que prend la traque aux auteurs de rumeurs sur la vie du couple Sarkozy-Bruni, je tiens à préciser ce qui suit:


    Mon attentif lectorat peut en témoigner, ma fonction exclusivement nourricière au service du scandaleux Etat de Genève, allergique à toute forme de reconnaissance et respect pour compétent élément depuis 24 ans, me donne souvent accès à une connaissance détaillée de l’intimité et à des confidences de moult personnages de renom. Fonction qui, si je trahissais un jour le vital devoir de réserve et secret que m’impose le fondamental respect d’autrui, plus que toute loi sur la protection des données, si je lâchais le millième du morceau, me permettrait l’échange de réalités (et non de rumeurs) contre l’âme de n’importe quel paparazzi (dans l’hypothèse où les représentants de cette profession en auraient une) ou rédacteur, .. assurés de scoops pour le restant de leurs jours.


    Ainsi, lorsque le furtif petit président de droite dure d’un grand pays me déplaît, puis déçoit définitivement par la lâcheté qu’il représente face à un cossu tyran, par exemple, et en admettant que, pour lui aussi, j’en sache plus sur sa vie d’homme que l’ensemble des médias: En aucun cas, je l’affirme formellement, je ne plaisanterais sur un sujet approchant de la réalité cachée, ni ne tenterais de sous-entendu à cet égard.


    Mes piques sont parfois cruelles, souvent cyniques, surtout lorsque c’est le jeu de mots qui détermine la tournure de phrase qui le supporte, ne laissant de choix pour le sens en découlant, mais jamais je n’attenterai à l’intégrité véritable de ma « victime ».


    Or donc, inutile de le préciser mais, malgré tout: Je n’ai strictement aucun lien avec la stupide rumeur sortie d’un blog, que d’ignares journalistes ont propagée sans investigations, sans doute pour l’unique appât du gain plus que par complot international.


    Je vous le prédis: Ces malotrus sans la moindre vergogne sont capables de piéger Carla en la faisant poser avec un deux-pièces Gwyneth Paltrow en peau de raie, juste pour titrer: - On lui voit la raie - !


    Par conséquent «  - … car la bru nie …- » ne signifie aucunement que son mari la bat et qu’elle ne veut le dénoncer.


    La preuve étant que la concernée n’a pas de bleus au niveau des genoux.


    Et pour rappel :

    scan0003.jpg

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ali GNIOMINY

     

  • COUVERTS T’EURENT

    L’insignifiant Mgr Angelo Sodano, doyen du négligeable collège des cardinaux a prié le très ordinaire pape d’ignorer les « ragots sans importance » du moment.

     

    De son côté l’Eglise protestante agonise, ayant perdu la plupart de ses fidèles, la fin du protestantisme est annoncée.

     

    C’est toujours ainsi lorsqu’il y a déséquilibre flagrant, qu’un concurrent bénéficie, lui, d’une publicité médiatique disproportionnée.

     

    Et puis, il n’y a décidément plus aucune Justice dans ce monde. Preuve est faite que la plus célèbre des aveugles est vraiment infirme, qui n’a pas vu venir le fait que les misérables bien portants nantis gestionnaires de l’A.I. (A.rnaque I.gnoble) ont diminué la subvention pour aide canine à la malvoyance (appellation qui sonnerait bien plus respectueusement que « chien d’aveugle ») de 190.- à 110.-! Soit 3.54 par jour pour les mois les plus longs.

     

    Oui, bien voyants décideurs: Facile de soigner correctement un indispensable et adorable gros toutou avec 3.50 pour sa viande, ses compléments alimentaires, son hygiène, sa santé, ses déplacements, sa couche et son jouet, …

     

    En l’occurrence, chers malvoyants abandonnés par la grande bigleuse, si M. Burkhalter ne lève le voile immédiatement sur la manière dont il va licencier en bloc la direction, ayant osé porter pareille atteinte à votre dignité et abuser du peuple qui fournit les salaires: Cessez de nourrir votre chien pendant dix jours, excitez-le avec les effigies des concernés et lâchez-le ensuite aux trousses de ces monstres de la nuisible Direction A.I.

     

    (n.b.) Ceci n’est point un appel à l’émeute, qui ne le deviendrait que dans la mesure où ce texte serait écrit en braille ou serait braillé.

     

    Et pour rappel :

    scan0001.jpg

     

  • GENEVE-REPUBLIQUE-BANANIERE.CH CHERCHE SINGE SAVANT

    Le propriétaire du site l’offre contre bons soins à une plume drôle et assassine.

     

    Dommage que celle qui m’honore tant depuis plus de trente ans, à Genève comme aux antipodes, ne soit que tordante et ravageuse.

     

    Je ne vais, par conséquent, point postuler en qualité de fouteur de merde attitré, pour telle insigne tâche, exactement à la mesure d’une fraction de mes compétences, car ce propriétaire de Geneve-republique-bananiere.ch ne fut point à la hauteur d’offrir son site directement à qui, sans nul doute possible après examen attentif de son blog, cette adresse ne peut que revenir. Qui sait si bien et adore tellement se faire plein d’amis.

     

    Pourtant, si, d’aventure, un brin de lucidité jaillissait enfin de la rédaction de l’hebdomadaire le plus exclu d’approche de Genève …. qui sait si je persisterais à décliner l’offre.

     

    Et pour rappel, … en attendant …

     

    br17.jpg

    Ali GNIOMINY


     

     

  • JOYEUSES PIQUES

     

    Une pensée quotidienne à Bernard Rappaz, otage de la mafia répressive suisse, pieuvre à la botte de lobbystes ayant sciemment, et en un but exclusivement lucratif, laissé croire, durant plus d’une décennie, à une inévitable et imminente légalisation du cannabis et au laxisme à son égard allant de pair, à différentes époques, avec des sursauts de sortie de l’obscurantisme; Malheureusement à nouveau étouffés par trop d’intérêts peu avouables.

    Notre sincère soutien à l’otage politique Bernard Rappaz.

     

    B.Rappaz-soutien.jpg

     

     

    Ali GNIOMINY


     

  • DU BANAL EUGENISME EN VIGUEUR

    Alors que se flagelle un futur taulard, ex-grand Inquisiteur dissimulateur, sorti des jeunesses hitlériennes, et qu’est plus crucifiée que jamais l’Institution qui ne savait pas ce qu’elle faisait … voici que pointe l’aube du nouveau millénaire où se pratique déjà ouvertement l’eugénisme. Banalisé car commercial.

    Il suffit d’écouter un instant M. Jeremy Rifkin, Président de la Fondation pour les tendances économiques, spécialiste en prospective économique et scientifique à Washington.

    En substance, les progrès dans le décodage du génome humain aboutissent à ceci. En Amérique surtout, chaque gêne décodé est breveté comme une invention. La Société Myriad, par exemple, comme par hasard à Salt Lake City, a breveté deux gênes responsables du cancer de l’ovule et du sein. Chaque gêne breveté recensé coûte au client 2'500 dollars, et 50 dollars les non brevetés.

    Ainsi, qui demandera à être informé très précisément sur ses risques en matière de santé et le moyen d’y pallier, voire qui désirera supprimer son vieillissement, régénérer ses cellules et vivre le temps souhaité, aura besoin du code d’au moins 22'000 de ses gênes, ce qui lui coûtera 55 millions de dollars, sans compter le prix du travail de modification des gênes défectueux.

    A la portée de tout un chacun, comme le prétend tant M. Obama dans sa réforme de la Santé? Aurait-il été contaminé par l’obligation d’enrichissement prônée par son clinquant petit visiteur?

    Ainsi, nous apprend-t-on, modifier l’hormone de croissance d’un être atteint de nanisme pour qu’il atteigne 1m.60 est une bonne chose, mais voilà que la plupart des humains aimeraient par la même occasion prendre dix centimètres de plus … Certains le peuvent, se paient ce soin, d’autres pas.

    Et ainsi en va-t-il pour le reste de l’eugénisme en cours sur la planète. Car, bien des labos de biogénétique, dégoûtés par ces prix arbitraires de brevets américains sur des gênes appartenant à tout humain, ont pris le relais sur d’autres continents, et jouent au décodage pirate intensif, se foutant totalement, eux aussi, des risques éthiques évidents qui guettent le genre humain. Ce qui compte étant de vendre et gagner avant tout.

    Le but premier de la génétique actuelle n’est de loin pas de fabriquer des remèdes, d’ailleurs même miraculeux un médicament ne sera jamais proposé si les prévisions n’atteignent pas 500 millions par an de vente du produit. Le but est de vendre aux puissants, riches et influents uniquement le droit de constituer et maintenir une lignée pure d’êtres dominants parfaitement portants. Accessoirement se passant de tous non-conformes.

    A quand une race encore plus supérieure d’exterminateurs de généticiens véreux?

    Ali GNIOMINY

  • LA POISSE ON LA COMBAT

    Êtes-vous déjà allés visiter les ostréicultures, au large de la Perle du Lac? Ou l’ignorez-vous encore? Vrai que ce fut gardé secret pour raisons de sécurité: Des kilomètres d’installations garnies d’huîtres reposent sous le Léman, à l’entrée de la rade de Genève.

    En l’occurrence, les huîtres du sud de la France se trouvant gravement contaminées par un virus, nos autorités, avec la célérité qu’on leur connaît, ont flairé la bonne affaire et proposé les services du Léman côté Suisse, pour pallier au déficit de mollusques triploïdes français.

    L’emplacement s’y prêtant tout particulièrement, de véritables rues sous-lacustres, faites de treillis de rétention des métazoaires triploblastiques coelomates bilatériens protostomiens, vulgairement appelés huîtres, furent aménagées, et le mésoscaphe restauré de Jacques Piccard remis en fonction, ainsi qu’une dizaine d’autres submersibles servant à la production ostréicole, à la surveillance des lieux contre les plongeurs voleurs de perles, et pour les visites au public. (10.- l’heure – 7j/7 - départ chaque heure face à la Perle du Lac – 25.- avec boisson et service de bouillabaisse à bord).

    Cette juteuse affaire pour Genève, est le fruit d’une fine déduction d’un génial artiste local. Ce qui, en eau douce, était jadis impossible est devenu réalité. Il suffisait de tenir compte de nouveaux paramètres, tenter l’expérience, constater la viabilité sinon vivacité des mollusques, pour signaler aux autorités que le Léman est dorénavant suffisamment salé; Grâce au dernier hiver rigoureux et aux millions de tonnes de sel répandu jusqu’à rupture des stocks.

    La France ayant été plus chiche en matière de salage, les eaux de Saint-Gingolphe à Hermance sont plus douces, peu propices à l’ostréiculture, mais des fuites (suite à une erreur de navigation du mésoscaphe) laissent entendre que toute la côte lémanique française est infestée de piranhas, dont l’élevage sert à des expériences de destruction massive de documents top-secrets, comptabilités de requins de la finance, etc, enduits de sang. Et la frénésie des destructeurs serait récupérée par des capteurs, transmise à des turbines alimentant en énergie plusieurs départements. Mais tout, dans cette affaire, nage encore en eaux troubles.

    Ali GNIOMINY

  • DÉVIANTS : DANGER !

    Les déviants juges du Tribunal cantonal valaisan ont donné gain de cause aux jeunes de l’U.nion des D.éviants C.rapuleux, considérant l’homosexualité comme une déviance. Allons-y donc gaîment avec les termes -déviance- et -déviants-, c’est permis!

    Dommage également que l’ensemble des déviants, constituant les médias du monde entier, considèrent traîtreusement comme une déviance la preuve scientifique du fait que la prédestination homo ou hétérosexuelle ne dépend, en tout et pour tout, que du taux de glutamate dont dispose le cerveau du bébé à sa naissance; Niveau ne lui laissant aucun choix, eu égard aux attirances hormonales dont il fera l’objet et qui le stimuleront durant sa vie.

    Pour autant que les déviants du Cern lui en laissent le temps. Car, youpi, c’est parti pour la déviation totale; ça titre de partout : - La fin du monde n’a pas eu lieu- et sarcasmes laissent entendre que ça cloue le bec aux « oiseaux de mauvaise augure »; ça fanfaronne afin de mieux faire oublier les 4% de Risque Majeur pour l’humanité, dénoncés par des chercheurs en interne, précisant que le danger ne surviendrait pas nécessairement au début des collisions.

    Mais, bon, demeurons optimistes, accordons notre confiance à ces déviants (qui s’écartent de la norme sociale, dixit le Robert) savants, conscients, eux, de l’actualisation de la norme sociale, en laquelle la science prend droit de mettre toute vie terrestre en jeu, et où justice autorise la déviance verbale, visant à discrimination de certains individus.

    Il est, en tout cas, très rassurant de constater la joie et le soulagement de M. Rolf-Dieter Heuer, Directeur du Cern, même si hier à 12h58 ce responsable avait pris la puérile précaution de nous parler .. depuis Tokyo.

    Heureux, donc, les simples déviants, et nos hommages aux impartiaux rédacteurs du « vain mainate » et leur encadré nommé « Elucubrations » en lequel est épinglé ce jour le sain chanteur Antoine; Pour avoir affirmé, à mon auguste instar, -Le cannabis doit être légalisé sous contrôle, il n’est pas plus dangereux que le vin-.

    Que cesse ses discriminations la déviance législative! Exigeons par vote massif l’impossible prohibition de l’alcool, au même titre que les drogues, ou la dépénalisation de ces dernières et la vente médicalement contrôlée de l’alcool et des stupéfiants! Un minimum d’équilibre: kif-kif enfin sur la balance de la logique juridique et sociale, scandaleusement déviée de sa véritable fonction.

    Stop au débit de flots de déviances, ou nous serons très bientôt submergés par ces problèmes … déviés!

    Ali GNIOMINY 

  • PARIS CANNANT

    Française des jeux – Commerce à céder - . Merci ! Avec mes arrhes déjà versées en 16 ans au PMU je prends et ne dois plus rien ! Cédez, maintenant; Ce qui est écrit étant écrit.

    IMG_1171.JPG

     

    Bonne affaire donc, débusquée l’autre jour où, déambulant rue de Rivoli, je côtoyais les distingués salons livrés à eux-mêmes et arts véritables. C’est alors que, remontant vers la Bastille: Incidemment me voici défilant, suivi d’interminable blanc convoi bourré de CRS … défilant contre qui je, si souvent ci, secoue abondamment.

     

    Pas très grand président à qui je préférai si secret Mimi, m’adaptai, adoptai même le long Chihi, mais Sassark, là ça croche et bloque. Pas que son U.nion des M.ouvements P.opulistes ou U.nité des M.anipulateurs du P.euple, me dérange plus que notre U.nion D.e C.rétins (et plus si mésentente maladroite), … ou à peine si peu; Non, pas que m’énervent fallacieuses gesticulations, immature mégalomanie, non, je ne lui en veux pas plus à lui qu’à n’importe lequel des actuels guignols de son cheptel. Au contraire, j’ai toujours un fond d’empathie en réserve pour les défavorisés, dont le mode de vie prend de la bouteille, au discours imbuvable.

     

    Encore heureux, d’ailleurs, que le concerné demeure pareillement imbuvable, car l'un ou l’autre ignoble humoriste français ou non serait encore capable de sortir que c’est à (1) nain bu qu’on donne nos ors.

     

    Humour haut antique, fort en vogue: bu = coliques …

     

    Non, sérieusement, je plains plutôt ce monsieur et son épouse de subir semblables piques, dont, pour ma part, surtout pour ce qui reste à venir, les prie de m’excuser; (Ce qui fait très Suisse).

     

    Ingrats sont ainsi les mots, qui surtout gratouillent plus d’aucuns que d’autres, surgissant de ne sais où, me faisant ou non rire, qu’oublie.., classe dans la catégorie -dangereux- (genre: -vous n’avez la berlue, nul n’a le courage d’évoquer la réputation de l’italien, surtout … dans son soutien au crime lucratif libyen-) … ou que jette bling-bling, qu’étale au trot, là où ça fait mal mais pas trop.

     

    Ceci signifiant pour les R.G que c’est tintin côté résultats, s’ils décortiquent ma gueule, (via les USA m’ayant innocentes empreintes et structure de minois d’antan empruntés), parmi les milliers d’autres passives faces d’assistants de masse manifestant. Qu’ils se souviennent de notre excellent travail en parallèle dans le démantèlement d’une secte de jadis; Qu’ils réapprennent que jamais, et en fus félicité, ne serai l’ennemi de ce qui existe de juste dans le pouvoir, et en ceux qui le manient; Je déteste qu’on lui nuise stupidement et soutiens en partie ses fondements. Adore toutefois (qui ne se dit plus) cependant qu’on l’égratigne avec logique et intelligence, vitales à l’équilibre de la société et incontournables, propose des solutions, d’autres manières d’évoluer, se libérer de bien des carcans tout en restant plus serviable que la plupart des culs-bénis, mais ne suis ni anarchiste ni anti-ceci-cela actif, fus juste là par pure et dure coïncidence, afin de témoigner de l’un parmi ces si pittoresques quotidiens mouvements populaires de mécontentement.

     

    NoSarkozyday.jpg

     

     

    Peuple français, réjouis-toi plutôt, ton voisin italien va bien plus mal que toi. Quant à l’autre, au-dessus à l’est, le démantelé en sursis, combien Kadhafi dit-il qu’il vendra les parcelles, une fois éradiquée la race helvétique pullulant sur ce machin tout pourri mal foutu collisionnant à sept teraelectronvolts depuis 13h ??

     

    Rien ne va plus. Mais chez vous, tout le monde se porte bien, j’espère?

     

    Boum ou pas bingo, qu’est-ce qu’on peut s’amuser avec le fric des gogos aveuglés, n’est-ce pas? On leur affirme et les fait affirmer que nul ne sait le jour ni l’heure de son décès, exceptée la dinde de Noël, et il gobent ça sans savoir même que toute mort n’est point absolument inévitable. En désespoir de cause ils s’adaptent à sinistres rackets et y laissent ultimes espoirs.

     

    ici ou là, il s’agira, là surtout et très bientôt, d’initier la chasse à la pollution financière, qui crée la zone, au gaspi politique à appeaux ne valant pas pipeau, par délurés facturé à fond. Ainsi font qui font fondre, fonds siphonnent … et encaissent l’aumône innée …

     

    Ali GNIOMINY

     

  • AVEZ-VOUS VOS RELIQUES ET GRIGRIS ASTIQUE?

    Invoqué toutes célestes hiérarchies et chiées de saints tous estomaqués?

    La drôle de farce que nous réservent les plus gros poissons, théoriquement prévue pour déployer ses insoupçonnés effets le premier avril, est avancée de deux jours. Que nous le voulions ou non.

    La pièce underground se joue en grand secret, entre taupes terroristes émergeant d’aventure au grand jour, soucis techniques tout sauf causés par sabotages, notoire incompétence informatique … et savants, (soit fous; car ne sachant à quel point exact il ne savent pas tout, tout en se nommant savants) … rares détracteurs impuissants et béats naïfs adorateurs du Révélateur L.H.C.

    Susceptible, à la longue, pas nécessairement mardi prochain, en cas de paresse d’un quark, de provoquer Liquidation Humaine Complète.

    Ainsi en va-t-il de la quête au boson, nécessitant collisions de hadrons sûrement à bien plus de sept teraelectronvolts (qu’est-ce qu’elle colle et s’étale cette confiture) puis à plus encore que quatorze, pour risquer enfin le grisant inconnu total.

    Apprendre? Oui! Mais jamais trop tard! Jamais en plein déclin de civilisations, comme présentement! En amont: Quand s’éloignait une grande crise, ou en aval: Si et quand se calmeront un peu les tensions entre nations.

    Lecteurs, d’ailleurs, pourront en témoigner: Je suis chercheur à ma manière, curieux d’apprendre, stratège joueur et courageux, toujours prêt à découvrir et m’adapter à la nouveauté; Mais là, j’en attrape des cernes, mes reins s’en ressentent: J’ai l’impression que l’on s’est tous fait entuber par des investisseurs sans scrupules, de quantité de pays, jouant sous notre nez à pile ou face le destin de l’humanité.

    L’heure des confessions en vrac est donc arrivée, afin de tenter de retrouver malgré tout le sourire et une satisfaction de s’accrocher à exister. Vous n’en avez assurément que faire, mais tant pis: sachez que :

    Je n’ai, en fait, qu’une seule personne qui m’offre véritable, primordiale, importance et attention, voyages, acquis, bons soins, animation, ambiance propice à création, … et avec qui je vis et rivalise, en le but de rendre la pareille et plus encore; Qu’une seule âme qui vraiment m’aime, entièrement, et que, comblé, je complète infiniment; Q’un seul être sauvant ma vie, me modérant, inspirant à l’envi. Merci. Pour pareille rencontre en mon existence. Puissent toutes et tous, aimant à me lire, bénéficier de semblable grâce, vivre aux côtés d’authentique moitié.

    Moitié! Délicate expression, soit dit en passant, évoquant tout à fait un quartier de bidoche.

    Non! Désolé! Comment peut-on contraindre des francophones à dire que, douce ou non, leur moitié (faite de l’une de leurs côtes) vit à leurs côtés?!

    Notre trois-quarts, au moins!

    « - Monsieur de Thyers et sa douce trois-quarts!-» Voilà qui sonnerait bien plus juste. Rétablissons de nouvelles mesures au sein de la géographie conjugale!

    Conjugale! Salement douteux comme therme; La moindre glauque et démangeant; On patauge direct dans des concepts d’union entre chiens galeux, pouilleux en couple.

    Couple! Mais qui a inventé ça? Qui tortura tant de poètes? Couple: N’évoque vaguement que roublards, hula hoop, ou plis .. N’impose que –souple- comme rime obligatoire; Et, allez-y, trouvez ce qui rime en -ouple- puisque vous êtes si malins! Ou ployez sous le fardeau de l’ignorance!

    À votre décharge, en l’occurrence & à cet égard, il est à déplorer que vous sembliez encore tout ignorer des inestimables inédits: - « Souple couple en soupant des soufflets de valets de lois vétustes qui en dégustent » – et «  Massée que sue alitée ».

    Qui donc sait que ce n’est si cucul que ça? (..et voilà que je reparle maya..)

    Tout ceci simplement afin de ne pas dire qu’il est, pour un sauvage auteur isolé, difficile d’estimer la limite entre créations à offrir bénévolement sur blogs, et publications d’ouvrages méritant tout autant conséquente rémunération.

    J’hésite parfois à vous livrer l’un de mes inédits d’une centaine de pages par épisodes, mais des projets d’édition m’en dissuadent. Ce qui me permettrait, cependant, de gagner du temps et ralentir le rythme actuel, que j’apprécie pourtant particulièrement, d’une chronique sur ce blog presque chaque jour; Ce qui, mine de rien, avale vite quantité d’heures, à caser entre mille civilités.

    Ainsi: Plus d’un an que pointe l’horizon du quatrième Tome de la saga tropicale et enquête autobiographique, commencée par « Castigat Mores Ridendo », continuée par « Tueurs de gages ou que m’a coûté Tonton » puis « Vénérable et l’ordurière condition d’un intouchable sous tyrannie alpine »; Plus d’un an qu’une mallette attend que j’en retranscrive le contenu, pleine à craquer de 4èmes bouillants brouillons transpirant d’actualité, de philosophie, d’ethnologie et d’exotisme, d’humour, de tragédie, de poésie.

    Poésie ! (Ah non, on ne va pas remettre ça!). Qui a osé prononcer en premier cette horreur? Poésie .. cette frénésie, cette hérésie, jalousie, cette saisie, cette -poésie- fut-elle ainsi nommée en Malaisie? Jeu de mot laid malais? Peu réussi : Pour Esotériques doubles sous-entendus, du genre: Cesse de te gratter l. …. et récite ta poésie.

    Bref, adorant m’égarer et bigarrer mes récits d’inventions spontanées, de flash truculents ou prises de position, je suis souvent copié mais jamais, ô grand jamais, je le jure sans mentir et ça se découvrirait vite d’ailleurs , … jamais n’ai copié ni plagié quiconque; Certains gags sont si logiques qu’ils trottent en la tête de tous humoristes ne se respectant pas et autres, c’est à celui qui s’en saisit le premier, dont le regard a su immédiatement relooker l’information … J’y passe donc un temps, bien que relatif, aussi expansif et fou que celui qui vous l’affirme, ce qui n’est pas peu dire, vous en conviendrez.

    Autrement dit, tableau brossé, vous êtes, entre mes deux principaux blogs sur ce continent, plusieurs milliers par mois de fidèles visiteurs uniques; Parcourant plus de 11'000 de mes pages en février, rien que sur barondecuir.blog.tdg.ch; Je vous en remercie vivement, continuerai à vous faire rire ou rager, vous promener de sujets en sujets en un même billet, mais sans doute un peu moins souvent qu’à l’accoutumée.

    Il convient avant tout que je fasse remanier l’évaluation erronée de véritables valeurs, et virer quelques incompétents décideurs saboteurs de carrières.

    Mais vous retrouve tout bientôt.

    Ali GNIOMINY

  • ET LE CIEL TOMBA SUR L’ÉGO LOI

    Large majorité de gauche aux régionales françaises! Et dire que je croyais interdit le jeter de nain.

     

    Ici, l’on voit bien plus grand, en tous cas au Service des Contraventions: Arrivée du nouveau RADAR QUI VOIT TOUT, nous annonce-t-on.

     

    Sans doute couplé avec la dernière génération de scanners d’aéroport, déshabillant totalement les contrôlés? Est enfin lancée, dans les autos également, la chasse aux objets suspects, susceptibles de receler quelque armement nanotechnologique, tels ces dangereux piercings mal placés?

     

    Ah, la curiosité des corps de police ! Et leurs membres, toujours bon pied bon œil, l’oreille prêtée aux murs.

     

    Découvrez justement l’édifiant exemple du mur glorifiant les pas en avant de l’Helvète! Attention ! Pas n’importe quels pas, pas de ces pas de pas confédérés, non, des pas calculés en PIEDS SUISSES (SCHWEIZERFUSS) pieds pratiques pour la montagne.

     

    IMG_1097.JPG

     

    Cent Schweizerfuss correspondant à 30 mètres, si mes calculs sont bons : le Suisse chausse en moyenne du 57

     

    Le susentendu voisin, homme de petite taille, peut donc s’estimer heureux de ne s’être fait botter l’arrière-train que par de français tendres pieds.

     

    Ali GNIOMINY

     

     

  • À VOS MIRES

    Plus un jour ne passe sans que, de concert, l’ensemble des médias nous serve la cacophonie s’allongeant de listes peu catholiques de prêtres pédophobes.


    Car, c’est un fait, je le répète, à l’instar de mon très vénérable ami éditeur (eh oui, j’en ai un, ((de vénérable ami, pas d’éditeur))….) : celui qui aime (Philo) les enfants n’en abusera jamais.


    Paroisses par-ci, internats et orphelinats par-là, le matraquage quotidien est du pain béni pour diffuseurs … abuseurs ! Car, il ne viendrait jamais à l’idée de ces sommités de l’information qu’une immense majorité de gosses, épargnés par le fléau pédophobe, d’une tranche d’âge de 8 à 13 ans entendent, lisent, voient, constatent à leur manière chaque jour un peu plus ces véritables scandales à répétition. Le caractère et la sexualité par encore aboutis de ces non victimes ne risquent-ils pas d’être totalement déstabilisés par la soudaine importance démesurée donnée à cette déviance ayant toujours existé.


    Comble de l’Interdit ressassé, voilà qui ne peut que tenter pubères et adolescents. Que garderont-ils, adultes, de l’expérience du lynchage médiatique des pratiques de « bergers » catholiques? Que ces saligauds en furent finalement victimes à plaindre, ruinés en tous sens et ayant ruiné jusqu’à la raison d’être de leur Employeur? Qu’il convient de reproduire par révolte l’inverse de ce que préconisa cette rentable morale médiatique, tellement assénée durant son enfance?


    Mais il en va ainsi des modes traversant les époques, du laxisme entendu à la condescendance silencieuse, au laisser-croire à quasi-normalité, à la chasse intensive aux sorcières, à l’oubli, au laxisme entendu …


    Une chose est certaine, et c’est sain d’esprit athée qui vous le dit: S’il existait une volonté, pour une religion, de détruire la catholique, les procédés ne seraient pas très différents. Pourquoi donc seule cette Institution semble concernée par ce type de prédation? Nul abuseur chez les protestants, les orthodoxes, myriades de menus clans chrétiens, musulmans, bouddhistes, Hindouistes.. ? Hors pédophobie officielle du mariage forcé, autorisée en certaines cultures, va de soi. Tous vertueux à outrance sauf les prêtres cathos.


    Eminents rédacteurs sont donc formellement amicalement sommés de bien vouloir lever un peu la pédale sur ce genre d’ignobles petitesses issues de malheureux humains, qui malheureusement existent, mais dont il s’agit de mesurer la véritable portée.

    Chienne de vie, certes, ça ne doit plus être drôle du tout de conduire des troupeaux d’ouailles, surtout en n’ayant rien à se reprocher, ou de renoncer à annoncer publiquement cas par cas, mais en se contentant d’établir un décompte mensuel des cas d’abus recensés.

    Enfin, pour terminer de manière plus légère, je vous dirai qu’au train où vont les choses, en religion comme en politique, vous verrez qu’un farfelu va finir par exiger un jour que les Suisses jettent la locomotive de leur diplomatie, lancent la Micheline dans le Léman.

    Non ! Ne privons pas la Terre entière de si pittoresques silences de sirène!

    Ali GNIOMINY

  • AH, QUE CROIX SCIEZ !

    Faut-il scier les croix sur nos monts ? Absolument ! Et retirer cette croix blanche du drapeau de notre pays, dont il se dit en hautes sphères qu’il serait au monde le plus proche de l’ancien régime soviétique !

     

    A force de jouer aux laïcs d’acier, gare à ce que ce ne soient pas, un jour, les montagnes qui finissent rasées, et les croix à jamais apposées au travers de nos passeports !

     

    Fort heureusement, certains Helvètes, eux, ne se font pas scier. Ainsi, Yvan Arpa de chez Artya présente demain à Bâle : Coprolithe, la montre à cadran fait d’excréments de dinosaures fossilisés.

     

    Il peut se le permettre, depuis qu’il est prouvé que l’extinction des grands sauriens fut causée par la météorite du Yucatan, et non provoquée par leurs « propres » déchirantes émissions de méthane.

     

    A vue de nez, je sens que vous direz avec flair que les heures passent en coups de vents.

     

    Il y en a donc, de l’actualité d’ici bien fraîche et intéressante à présenter, au lieu d’aller la chercher au bout du monde; Voyez ce drame de Wellington, aux antipodes, qui occupe nos journaux : - Sortant du garage son épouse l’écrase par deux fois !-

     

    Et alors ? C’est de l’information, ça ? Ici, c’est à longueur de journée que l’on se fait écraser par sa femme.

     

    Sinon: L’on nous apprend qu’-Aucun Conseiller fédéral ne recevra le dalaï-lama en avril- ! Et en mai fait ce qu’il te plaît ?

     

    Et zut aussi: plus d’eau gratuite au bistrot ! Elle se vendait trop mal !

     

    Enfin, très bientôt, selon vos vœux, chaque établissement affichera : Restaurant garanti exempt de toxines tabagiques : CHF- -1,50 seulement le mètre cube d’air !

     

    Sentez!

     

    Ali GNIOMINY

  • CARL ABATTU ?

    Que voilà un Sensationnel titre, susceptible d’aguicher fougueux et -gueuses- autant qu’avachis -euses- butineurs de buzz !

    En tout cas plus fin qu’une allusion du genre: Belle-mère s’énerve car la bru nie. Mais là n’est pas le sujet:

    La France est sujette, elle, à un véritable coup d’Etat : Majorité de 83,5% remportée par le parti du désistement d’action politique : 53% d’abstentionnistes et 30,5% de socialistes.

    Ici, alléluia, la religion retourne enfin à l’école. Cependant les radicaux, pas encore totalement libéralisés, s’opposent à ce que le DIP intègre les textes de Karl Marx au programme.

    Rien de nouveau à l’horizon : Distribution d’opium du peuple et refus de livrer l’antidote.

    Bon trip, le combat continue.

    Ali GNIOMINY

  • VOYONS LES CHOSES d’EN FACE : L’ALIBI NE TIENT PAS

    Exigences de la Suisse dans le litige l’opposant au président destitué de l’Union Africaine - :

    - Juger les auteurs de l’arrestation illégale de l’otage suisse Max Göldi

    - Enquêter sérieusement sur qui a transmis à la presse les photos de Max Göldi prisonnier, subissant un dégradant semblant d’entretien avec un fils de sinistre dictateur, séquence traumatisante, rappelant étrangement Saddam Hussein et son show avec des enfants otages dans les bras

    - Retirer la liste noire des industries suisses sous embargo dictée par notoire dément

    - Relancer le processus d’arbitrage international, afin que soit destitué du rang de dirigeant: un clan de preneurs d’otages, tribu appelant à la haine, la ruine et la destruction, famille indésirable faisant honte, perdre temps et patience à l’ensemble des nations

    - Exiger l’autorisation de construire une église en toute terre islamique, et obtenir la cessation et condamnation des massacres de croyants, dans des pays dont l’Union fut présidée, de manière désastreuse, par dangereux malade

    En droit :

    Dans sa légendaire mansuétude, la Suisse n’arrêtera pas, cette fois-ci, l’ambassadeur du gouvernement terroriste et illégitime en question.

    En fait :

    Pour rappel des évènements, nous nous référerons à un récent éditorial T.G. d’Etienne Denis : Juillet 2009 – La Suisse demande le démantèlement de la Libye – Août 2009 – La Confédération suggère d’atomiser la Libye - Janvier 2010 – La Suisse ne s’étonne pas du refus africain de reconduire son président, trop fantasque et schizophrène, à la tête de cette Union - Février 2010 – La Suisse appelle aux Croisades contre la Libye –

    La communauté chrétienne se fâche une fois de plus, contre pareils abus de si médiocre dirigeant suisse, le qualifie de tous les noms et le renie, il est depuis longtemps déjà le déshonneur des chrétiens; D’ailleurs on lui ressort ses étranges silences au sujet de Gaza, ses commerces et sa complaisance avec les infidèles au seul et unique Dieu chrétien, détenant la seule et unique Vérité distribuée aux seuls et uniques bons pratiquants, si possible pas trop pédophiles, seuls habilités à deviser exclusivement du Dieu qu’il est interdit de représenter, pour lequel il est de bon ton de ne jamais se poser trop de questions.

    La Suisse obscurantiste a donc une crédibilité internationale au-dessous du zéro. Ses puissants amis des Etats du Golfe (de gêne…) envisagent de boycotter (ou l’ont déjà fait ?) le prochain sommet de la Ligue Helvète ..

    La Suisse doit donc s’excuser, payer pour ses graves bêtises, se taire et se retirer, évitée de tous, au fond de son désert, afin de maîtriser ses manques en matière spirituelle et intellectuelle. Il en va de son Honneur.

    Et cesser avant tout de prendre la planète pour la dernière des demeurées, avec une histoire de choquantes photographies de Max Göldi arrêté de manière très discutable, et parues contre son gré ! D’ailleurs, cet Etat d’incompétent. va très certainement organiser une grande fête pour la libération de Max Göldi, festivités en l’honneur du chiffre fétiche du potentat, au six cent soixante-sixième jour d’indigne détention.

    Voile-là ! La bisbille étant réglée, réglo, règle à retenir est que la prochaine fois nous causerons plutôt burqa, haltères, minarets s’écroulant et autres poids lourds révélant la dureté des absurdités de la vie.

    L’heure est à présent au divertissement national; Car nous sommes riches! Si si! Les milliards sales retournés à leurs sales détenteurs n’y changeront rien: Le Tribunal administratif Fédéral a gracié la pauvre victime Swisscom, qui était condamnée à payer 333 millions d’amende pour facturation de frais de terminaison abusifs aux concurrents et surtout à nous, consommateurs. Qu’aurions-nous fait de tant d’argent volé si soudainement restitué? Nous sommes riches, riches d’une justice achetée à très bas prix.

    Que d’excellentes nouvelles! Mais il pourrait y en avoir encore de meilleures ... seulement … certaines évidences ne peuvent, car ne doivent, être formulées.

    De surcroît, le fait qu’elles apparaissent évidentes annule toute nécessité d’en disserter; Et le langage épistolaire dispose heureusement de si suggestifs points de suspension …

    Un exemple au hasard? Lorsque l’on porte en ses gênes la nécessité ou le besoin, chez soi, de poser sur la table du salon son calibre 380, tout près d’une manette de jeu Nintendo en forme de revolver, périphérique ressemblant au semi-automatique comme deux gouttes de sang … et que l’on a ses deux gosses de trois ans et son épouse dans la pièce, que l’un des enfants confond évidemment entre les deux « jouets » et se blesse grièvement … Ce rescapé, porteur de dangereuse irresponsabilité … … … n’aurait-il pas mieux fait … … …

    Décidément, le Suisse, descendant ou non d’authentiques esclavagistes zurichois, banquiers du 18ème siècle, ou de cyniques collabos des confins du Jura, ou encore de sains laïcs pacifiques, est fondamentalement un sale type.

    C.Q.F.D. (ce qu’il fallait démolir)

    Ali GNIOMINY

  • LA SÛRE HEURE VENUE

    « Les compagnies cessent d’assurer des gens au moment où ils en ont le plus besoin ! » Cette phrase d’Obama résonne particulièrement ici aussi, et mérite réelle attention.

    Chez « nous », les cas d’abus, traitements inhumains des assureurs se multiplient, en témoignera Temps Présent sur la TSR ce jeudi. La croissante traque paranoïaque aux fraudeurs, tant souhaitée et structurée par rusés mobilisateurs, aisés car s’en enrichissant, la chasse ouverte aux faux mal foutus, et au degré de serviabilité potentielle des vrais, a pris une tournure nauséabonde qui n’est plus acceptable!

    Un témoignage supplémentaire, et l’invention de la plainte virtuelle:

    De passage bienveillant pour une journée chez une amie, dont la mobilité fut réellement diminuée suite à grave accident, son indigne assurance nous a filmés à notre insu en sa compagnie. Court-métrage, qui obtînt l’oscar des Tribunaux d’assurances, semble-t-il, évidemment tout à notre avantage, mais pièce à conviction à l’envers acquise de manière absolument intolérable!

    L’actrice tenant le premier rôle a finalement obtenu dernièrement gain de cause à presque tous les étages, après 11 ans d’avocats en instructions, en expertises en réexamens contraignants, en jugements, en avocats en recours, en preuves répétées d’absolue bonne foi …

    Ne reste que quelques quatre zéros encore non versés, pour frais divers engendrés par kyrielle de petites procédures infernales, imposées presque à plein temps durant onze ans, à notre stoïque méthodique exceptionnelle amie; Très rares sont les innocent-e-s sachant et pouvant se défendre correctement.

    Ainsi, … je ne sais si je puis … mais des images furent volées, de mon inestimable sphère privée, déjà preuves à conviction passées en plusieurs procès, vol d’image et contraintes imposés sans motif aucun concernant le lésé, sinon finalement pour témoignage de son souci d’appuyer qui d’éprouvant difficultés à la mobilité; Délits pour lesquels n’importe quel Juste Tribunal devrait au moins prévoir d’office une amende de CHF -30'000.-, à verser par l’Assureur abuseur aux gens filmés contre leur gré dans leur intimité.

    Car CHF - 30'000.- sont bien ce ridicule montant maximum que peut avoir au pire à verser pour torts moraux et divers dommages une Assurance!? Non?

    Si si, l’assureur peut se permettre tous les abus possibles et imaginables, couvert qu’il est par douteuse surveillance encensée et grave opacité, relative à la gestion notoirement scandaleuse des biens publics confiés, et ne paiera qu’une bagatelle de dizaines de milliers de nos sous à ses souffre-douleur clients obligés, sciemment ainsi détruits.

    Aussi, au cas où traînerait, à heure creuse sur cette feuille, l’œil averti de l’un des quarante futurs sages procureurs genevois, qu’il puisse déceler-ci, matière suffisant à l’instruction d’une plainte contre les cerveaux ayant permis aux pires des paparazzi, vendus auxdits malfrats en col blanc, d’attenter pareillement à ma dignité, valant au carré ces odieux CHF - 30'000.-

    Bon, 28'000.- en douce entre nous, top-là on n’en parle plus?

    En ceci consiste la véritable Fraude des Assurances, en ce « droit », de portée inconcevable, en force et vigueur, permettant à ces monstres, maniant des milliards, de détruire la santé et la vie de ceux qu’ils sont censés couvrir contre les soucis, … et ne risquer que ridicule dédommagement!

    Non déduits de la part publique du fonds d’assurance, mes -30'000.- mais sur le budget de fonctionnement démesuré et bénéfices cachés de votre parasitage, svp.

    Et merci à la Justice d’innover … un jour.

    Avec l’assurance de mes meilleurs sentiments.

    Ali GNIOMINY 

  • BILE AGACE, … C’EST TASSÉ

    Le voleur d’ondes et usurier, receleur de vent dit varié, porteur de leurres téléguidés, à hideux gag, douteux, salé, débile, à garde-fou, déconne et donne de la bile à glacés lassés payants, ayant les foies : que permette malhonnête loi qu’en une fois soient rackettés tels pêle-mêle inquiétés; Et qu’ils rament au milieu d’odieux impayés, plus encore, pour programmes qu’ils abhorrent.

     

    Malhabile, incivile agression, énorme transgression des normes sociales: 420 balles mal dirigés, et exigés en une fois, c’est suspect, immoral, malséant, sans foi ni loi, ni respect pour les ménages qui ne surnagent dans l’océan mesquin, ne survivent aux incisives dents de requins.

     

    Ali GNIOMINY

  • SLOW GANG

    Genève : Un monde en soi !


    Vrai que ce n’est plus, depuis longtemps, un monde en soie !


    Encore heureux que nos génies du slogan n’aient concocté à grands frais : Genève : Un monde entier !


    Ce qui, de manière subliminale, eut superbement préfiguré l’esprit local d’avant-garde : Genève : Un mont de dentiers !

    …………………………………………………………………………..


    Un brin de jeunisme tombe toujours fort à-propos.


    Hotshot est tendue aux ados : La mini-capote à leur taille ; Afin de ne surtout pas les complexer !


    Et à quand la capote toute fripée pour le 4ème âge ?

    ……………………………………………………………………………


    À propos, toujours, de retraités : Zidane préfère la mort aux excuses !


    Décidément, ce Zizou, quelle forte tête !

    ……………………………………………………………………………


    Finalement, rions un peu ; très très très jaune ; De la couleur de ce très proche, là-bas, sur le départ …


    En pensée avec lui j’écris, en écoutant Cynthia Ribeiro sur Nordeste FM, qui mérite largement ce petit coup de pub. Car certains trésors passant sur ces ondes dénotent ce style musical brésilien si particulier, évolué sur des bases du bandonéon, et airs traditionnels de la Saint-Jean … certaines envolées extatiques vous plongent tellement dans l’ambiance tropicale, que je me surprends parfois à transpirer sur mon clavier …


    Et plus encore, mais de rage, dès que Cynthia, sans doute de bonne foi, elle, reprend le message officiel répétitif du Ministère brésilien de la Santé, qui, traduit, donne à peu près :


    - N’oubliez pas, la campagne de vaccination contre la grippe suine (A) a débuté. GRATUITE ET OBLIGATOIRE, elle se déroule en cinq phases : 1ère semaine : les enfants de 0 à 4 ans, ..etc… 5ème semaine : les personnes à risque ! -


    A savoir que : Le Brésil a acheté, après le déluge-ci, pour 300 millions de reals (150 millions de francs suisses) de doses de vaccin … à écouler … obligatoirement.


    Toutefois, ma belle-sœur, infirmière chargée de vacciner dans les régions les plus reculées, me dit qu’en cas de refus aucune sanction n’est prévue … (et là c’est moi qui le rajoute, mais en excellente connaissance de cause pour avoir accompagné deux personnes dans de similaires circonstances) … si ce n’est que le jour où l’objecteur tombe malade, (même pour une affection n’ayant aucun rapport avec la grippe A), son assurance, s’il en a une, lui bloquera l’accès à la plupart des examens médicaux.


    Deux simples questions, en résumé, sans attendre de réponse :


    Qui donc épure les informations au Brésil, et censure si savamment ce qui a trait à la polémique sur l’inutilité, voire la dangerosité, de ce vaccin ?


    Et qui se préoccupe si bien de (saigner) soigner, et a encaissé le pactole de 150 millions de francs ?


    Ali GNIOMINY

  • VOTEZ PILLÉS

    Vaches, cochons, poulets, adieu .. La prévoyance, de nos jours, est fondée sur des valeurs sournoisement fluctuantes, au gré des opportunismes politiques à la botte des finances, et gérée de manière ouvertement fasciste, contre le gré d’assurés, par obligation, coercition, force et menace; Les producteurs de biens ne pouvant disposer à leur guise de ce fruit de leur labeur, détourné pour jeux de pouvoir par racketteurs officiels, aboutissant à fréquentes pertes de ce capital;

     

    Collossales diminutions de ce qui ne leur appartient pas. Mais ces abuseurs se remettent en jeu à chaque chute, par une inique et ignoble augmentation de la spoliation mensuelle, pour compenser leur vice et bêtise de gestionnaires indésirables et indésirés; Ou par inacceptable diminution (ayant déjà eu lieu) des rentes aux plus défavorisés, à qui étaient promis monts et merveilles en 1986 (j’en suis), joli pécule en fin de carrière, progression régulière et continue de l’avoir prévoyance de X % ..

     

    Misérables fadaises d’associations d’escrocs à faire juger. Hors du pays où ils perpètrent leur crime, la collusion de ces gestionnaires de Caisses privées avec la justice suisse étant plus qu’évidente.

     

    J’envisage d’exiger que mon fric, bloqué sans justification acceptable, le soit sous une certaine forme très stable dans un coffre à mon nom, en tout cas pour 100'000.- assurés par les banques, même si l’envahisseur social conserve incompréhensiblement le « droit » de m’interdire l’accès de ce qui m’est fondamentalement dû, car mien, avant (pré)retraite. Ce sera(it) égoïste de ma part car, la petite part de ce qui ne m’est pas volé pour salaires de gestion déloyale de mon avoir, aide à constituer la pitance actuelle laissée aux retraités, mais toute guerre fait ses victimes. Alors gare à ne pas trop m’énerver plus avec ça ! Aïe, ma pompe ! Cool cool, relax ! Ah, ça va déjà mieux:

     

    Question à laquelle répond correctement n’importe quel gosse de 7 ans :

     

    Pourquoi voter et gâcher ainsi à nouveau stupidement plein d’argent pour rien? Réfléchissez un peu, bon sang :

     

    Deux Piliers tiennent tout un Edifice ; Vous enlevez une partie de l’un de ces piliers porteurs en pleine époque cataclysmique : L’Edifice s’en trouve renforcé ou fragilisé ?

     

    Même résultat par les mathématiques : M. P. Ruetschi nous conseillant : IIème Pilier, faites le bon calcul : Je m’y applique :

     

    X = MENTEURS DU NON = MOINS –- (négatif)

    Y = MENTEURS DU OUI = PLUS --- (positif)

     

    Additionnés, MOINS PAR PLUS = MOINS : Soit (négatif) = NON

     

    C.Q.F.D – Ce Qu’il Faut Déposer

     

    Ali GNIOMINY

  • QUE DEALE ACTUALITÉ ?

    - Il se trompe de pédale et tombe dans les ordures ! -

    Ouf ! À un - dans - près c’était de l’abjecte homophobie !

    De la part du gratuit « Vain mainate », pourvoyeur quotidien de sempiternels sujets liés à l’homosexualité, ce serait surprenant. Laissons-lui au moins cette semi-qualité.

    - Enterré avec ses dix kilos de cheveux ! -

    Dire qu’il y en a qui prétendent que la vie ne tient qu’à un fil ! Et l’histoire ne dit pas si ce monsieur avait un cheveu sur la langue et un poil dans la main.

    - Interdiction du commerce de thon rouge ! -

    Zut alors, diront les adversaires de l’avocat des animaux, il faudra se passer de ce délicieux petit arrière-goût de dauphin !

    - L’otage français libéré du Mali ! -

    … En échange, entre autre, de quatre membres d’al-Qaïda relâchés par l’ami nain des Libyens. Cette très très discrète info-là n’ayant filtré accidentellement qu’un bref instant sur les ondes, semble-t-il.

    Ce rescapé, Pierre Camatte, pourrait être précieux pour la Suisse, par sa grande connaissance des fous dangereux du désert, persuadés de détenir la seule vérité !

    - Selon le Tages-Anzeiger, la Freien Universität Teufen d’Appenzell vend le titre de Docteur en un an et demi d’études à distance -

    Quelle distance, exactement, entre Appenzell et le fief de certains pontes du Réseau de Santé Valaisan ??

    - L’ami libyen de nos adorés voisins appelle à la guerre « sainte » par tous les moyens contre la Suisse, et déclare infidèle tout musulman commerçant avec nous -

    D’indignes successeurs de Pétain, Mussolini, Hitler .. continueront-ils à commercer et faire ami-ami dans l’espace Schengen avec les ressortissants d’un Etat tyrannique, tenu en otage par un incitateur à la haine et à la destruction?

    Que ces collabos se décident rapidement et choisissent leur camp, ou l’Histoire se chargera de les tondre, une fois ce führer retourné à la poussière dont il n’aurait jamais dû pouvoir sortir.

    - Répétition générale des excuses qui nous seront un jour présentées ?-

    Un gringalet à Kigali déplore les erreurs de son pays lors du génocide de 1994 !

    Heureusement que tout cela n’aura possiblement plus aucune importance ce soir, demain ou à mi-mars, puisque, dixit le responsable du LHC au Cern, il est dorénavant impossible que surviennent à nouveau, comme tel fut le cas auparavant, de PETITS incidents.

    Ainsi rassurés, libres et heureux d’avoir notre mot à dire dans tout ce qui se trame concernant notre existence, allons en Paix.

    Ali GNIOMINY

  • CUCULTURE LUTTE À 34 MILLIONS

    Voir d’emblée le poème intitulé -Pro elle vacilla- du 14.12.2004, (page 5 de ce blog, billet du 24.09.2009), pour meilleure tolérance de la rage m’animant dès que j’entends parler du non-sens nommé Pro Helvetia.

     

    À savoir : Scandaleux club fermé de valets de l’Economie, composé d’échangeurs de tromperies tire-fric se permettant, contre toute logique, d’exiger que leur supérieur fournisseur de gras salaire: l’Artiste, doive se plier à d’innombrables méprisantes formalités, pour obtenir le millionième de ce que lui doit fondamentalement, pour si bénéfiques services, la Supercherie nommée Pro Helvetia; Roulant sur 34 millions soutirés au public, dans le but (généralement trahi) de lui faire connaître la vision hors normes d’artistes d’exception.

     

    Plutôt la perpétuation d’une vie d’injustes privations, que de prostituer mon Art au service de ce sinistre maquereau! Certes, je connus l’affliction, jadis, de me faire virtuellement insulter par l’une de ses Nièmes directrices promptement virées, vu que je n’avais point pointilleux points daigné remplir, des avilissantes et draconiennes conditions d’entrée en matière …

     

    Comprenez, lors, que: tant que les guignols en question ignoreront ce qu’est un Artiste, hors carcans parasites imposés, et véritable rebelle à ceux-là, tant que ces incompétents ne s’élèveront pas au niveau de l’artiste, et ne se seront excusés, n’auront déroulé tapis rouge sous sa plume, ses songes musicaux ou pinceaux, je ne révélerai à leur sujet que la plus crue réalité.

     

    En attendant, et ça risque de durer, oublions un peu ces laquais du copinage institutionnalisé, et arrêtons-nous sur leur manne préférée, le canard orangé.

     

    L’encart quotidien nous apprend que Max Göldi n’est plus que RETENU en Libye depuis 587 jours.

     

    Attention, une nuance de taille se cache dans ce message. Énorme prudence conseillée. Le silence est d’or. L’on nous rassure encore en affirmant que - Le scénario est bien huilé! –

     

    Mieux huilé, espérons-le, que lorsque notre Président se fit entuber.

     

    Et comment louper la transition avec ce LHC (Liquidation Humaine Complète), prototype concocté par certains terroristes du Cern, et prêt à redysfonctionner de manière imprévisible en fin de semaine.

     

    Fort étrangement, aucun média ne semble avoir daigné publier les avertissements d’inquiets savants de ce même Cern (voir dans le blog mes divers articles et références à ce sujet) quant aux risques majeurs encourus par l’Humanité, contrainte à les accepter; Ne serait-ce que par la démesure du gâchis énergétique produit par ce titanesque aspirateur d’énergie. Pour de très incertains résultats.

     

    Profitez au maximum des jours à venir, et quand même, c’était joli ce printemps qui revenait chaque année …

     

    Un max d’optimisme pour vous aussi.

     

    Ali GNIOMINY

  • IL ERRE ENTRE FRAUDE ET ÉVASION

    Ne trouvera rémission que dans ces définitions :

    La FRAUDE consiste à exiger le paiement de contributions pour excellent travail fourni, par déduction (impossible à effectuer) sur le minimum vital laissé aux saisis, afin d’éterniser les poursuites au profit du fraudeur.

    L’ÉVASION, quant à elle, consiste pour le saisi à baisser les bras, vivre de l’assistance publique, afin de toucher par mois -200.- de plus que le minimum laissé au travailleur.

    Que le Fraudeur et Facilitateur d’Évasion des fonds publics, en vue de prolifération d’assistés, soit enfin forcé à exempter illico, de toutes dettes constituées d’inique imposition, les esclaves de telle malversation.

    Après si gentillet aparté, laissons le vert se piquer aux épines qui l’ont tant protégé, et voyons l’état de ce qu’il reste de la rose : Le P.as S.érieux veut des mesures rapides contre les rémunérations abusives !

    À quand un P.arti S.crupuleux exigeant des mesures rapides contre les rémunérations abusivement ridicules figées durant 24 ans, soit diffamatoires, en regard des notoires méritoires efforts et talents déployés ?

    Mais à quoi bon rêver d’amélioration des vues sur le futur, qu’imposent stupidement quelques fermés clans d’aveuglés !

    Ces bigleux de l’état désastreux du social savent d’ailleurs n’avoir aucun souci à se faire pour leurs vieux jours. Migros innove pour les malvoyants. Un lecteur code-barres scanne le produit et traduit en un message vocal le nom et la quantité de l’article en question.

    Ainsi le Ge ne vois se régalera bientôt d’un concert de voix synthétiques clamant : - Capotes anglaises, soyeuses et parfumées, emballage de mille pièces pour soirées ado à la mode - - PQ M Budget, ne vous allège qu’à peine le siège, avec sachet de talc en cadeau bonus et lingettes humides réutilisables – DVD « -Ohh, Ahh, Ouiii, Mets-là moi toute » pour de sonores soirées coquines en toute discrétion -. Voila qui sera plus croustillant que –Zucker - Sucre - Zucchero – Ein Kilo, Un Kilo, Uno Kilo- … Merci Migros.. Et où se trouve le rayon des boules Quiès ?

    Enfin, ne nous plaignons pas trop. Il y a bien pire que chez nous. Voyez Zurich, on ne trouve pas plus campagnard, casanier et esprit de clocher. La preuve ? Les Zurichois affirment que :

    C’est Mauch la maire.

    Ali GNIOMINY

  • FINN ALITÉ = NATALITÉ

    L’ours Finn devient papa d’Urs et de Berna.

    Considérant la forme physique retrouvée par Finn, et en hommage à la nourriture qui l’a si bien remis sur griffes, il serait plus seyant de nommer les oursons Pro et Infirmis.

    Désolé, ça ne pouvait que m’échapper. C’est d’un goût ! Presque aussi fin que l’ « humour » des nouveaux fascistes italiens, appelant sur « Faces-de-boucs » à prendre pour cible les trisomiques.

    Dommage que ces tarés xénophobes n’aient eu, en leur enfance, l’expérience de certaines conséquences du racisme, même non réfléchi, qui fut la mienne. Certainement qu’ils auraient, comme moi, appris la tolérance et l’empathie à l’égard de l’ensemble du genre humain sans distinction. Ou presque …

    1963 – L’ « envahisseur » d’alors, venant voler le pain de l’Helvète, est Italien. Convié en masse par nos autorités, en le but d’achever, à prix ridicule, les plus vils travaux civils. La vague succède à celle des Hongrois des années 50, ces pré-sarkozistes forcenés, ayant presque à main nue remblayé tout le fond de la plaine du Rhône, rendu habitable la région du lac jusqu’à Monthey.

    Du haut de mes sept ans, je capte ci et là les paroles nouvelles, et surtout les insultes, comme chaque gamin. Précoce en jeux forestiers, l’environnement s’y prêtant, je côtoie des enfants de tous âges, m’imprègne de leur langage. Un terme surtout est tabou, j’en suis dûment prévenu. À n’employer qu’à mes risques et périls.

    Par une torride après-midi d’été, sur les hauts de Bosco Val Travaglia, village on ne peut plus pittoresque du nord de l’Italie, vêtus de nos plus beaux nœuds papillon et étriqués ensembles à culotte courte, mes deux cousins italiens et moi-même, d’un âge quasi équivalent, nous amusons autour de la fontaine du village, sous les yeux de mon oncle.

    Le ton monte entre chamailleurs, nous commençons à nous mouiller. Horreur, les mères de retour vont arracher les cheveux du tonton. Qui crie d’arrêter et s’apprête à mon grand soulagement à chopper ses deux mioches par les oreilles.

    C’est alors que, rageant sous la douleur d’un coup de poing du cousin, je lâche le fatal : - Espèce de sale Tchink ! –

    Une tornade s’abat sur moi, je ramasse une rafale de baffes qui n’en finit plus. Et le grand vide, ne me souviens de plus rien. Sinon qu’il y a des sentiments, plutôt que de simples mots, à ne jamais laisser passer en soi. Conscience d’une juste exagérée correction. Qui, malheureusement jettera un froid passager entre les parents. Un gosse de sept ans doit avoir entendu ça à la maison. Faux. Et d’autre part : Un oncle n’a pas le droit de fracasser ainsi son neveu. Vrai? En tous cas ça soigne efficacement du racisme naissant.

    Mais revenons finalement, lentement, à nos lourdauds Bernois: Même si partie du gag m’a été chipée sous le nez par un plus rapide dessinateur de gratuits : ça arrive, généralement c’est le contraire, c’est de bonne guerre .. :

    Afin de fêter l’heureux évènement de ces naissances, espérons que les gardiens de la fosse auront au moins l’idée de projeter à la petite famille le film – Miel- ayant obtenu l’Ours d’Or de Berlin.

    Ali GNIOMINY

  • VENT, COUVERT, ET AMMANN N’Y TROUVE QU’OR

     

    Si mon titre fait pitre, je saute sur le premier qui passe : - Siège-auto pour ados : Les parents excédés ! -


    Donnez-les à bouffer aux féroces molosses qu’autorise la Confédération !


    Sinon, dites-vous qu’il est préférable qu’ils apprennent à bien serrer leur ceinture, avec les incertains temps les attendant, et les prêtres qui rôdent …


    Ou : « dopaminez-les » au Strattera, cette new Ritaline, qui ne rend plus blanche que blanche exclusivement que la noradrénaline ! Et tant pis si vos chiards demeurent bourrés de tics, qu’ils deviennent un jour furieux Chef-d’Etat, tant pis s’ils tartinent bien plus qu’à l’accoutumée vos sièges, de selles et de vomi, s’ils sont épuisés ; Il convient impérativement et sans répit de persister à les torturer ainsi, durant des semaines, temps nécessaire avant que, d’aventure, la Science ne commence bien à savoir si vraiment agit le produit.


    En parallèle, certains mioches recevront encore leur Ritaline, et seront possiblement doublement « déboostés » après quelques semaines, tranquillement attachés, mais d’autres sont condamnés à ne rien recevoir, (en ce long las de temps, afin de ne point fausser l’hypothétique action du Strattera), excepté pas mal de baffes de géniteurs à bout.


    C’est beau, la Science ! C’est dommage ce que les enfants ont à en pâtir !


    Finalement, la prudence excessive passée dans cette obligation de siège pour enfants, restera pour une fois acquittée par mes soins. Mais qu’est-ce que ça doit être contraignant ? Bref, je me positionne comme tout bon Suisse, contre tout ce qui ne le concerne pas directement et pour tout ce qui peut emmerder les autres.


    Allez en Paix. AMMANN


    Ali GNIOMINY

     

  • VRAIS COMPATRIOTES

    Nos chers voisins, spécialistes en aplatissement sur carpettes libyennes, ont décidé que leurs résidants, affublés d’un aspect ou d’un patronyme peu franc, doivent justifier qu’ils sont bien Français.

    La journaliste Anne Sinclair, pour exemple, fut contrainte à présenter d’anciens documents familiaux pour attestation de la validité de leur officialité.

    Plutôt que de ricaner sur les ondes, et pour éviter toute confusion, le Letton –Kungs- (traduction lettone de -Herr-) Dr Kouchner pourrait tatouer un - F- sur le front de chaque authentique Gaulois. (Le -G- étant réservé pour - Genève – prochainement; Race cantonale conchiant depuis des décennies citoyen-s- dit-s- Bernois, et tous autres).

    Et, au fait? En ce qui concerne la lignée hongroise de Nicolas Paul Stéphane Sarközy de Nagy-Bocsa, ce monsieur a-t-il fourni la preuve de l’authenticité de son appartenance à la France?

    Ali GNIOMINY