Science - Page 3

  • STOP AUX ASSAUTS DU BÂT D’AIRAIN !

    À LA HUNE JUSTES HISSENT SCIÉS : LES GANGS SE TERRENT !

    Et ça vous fait rire? Sachez d’abord que le début de cet article fut écrit avant que ne retentisse une coûteuse récusation des plus scandaleuses, obtenue par un sinistre malade mental assassin. Aucun rapport donc, si ce n’est différent soupçon de partialité concernant certains tout-puissants agitant par trop leur bât d’airain !

    Cet abject joug jouissif au service des fautifs juges et partie, qui l’infligent aux insurgés contraints d’en arriver à réclamer la récusation de tels magistrats qui, souvent, même condamnés pour des verdicts contraires aux Droits de l’homme les plus élémentaires, persistent illégalement à laisser perdurer, si ce n’est offrir gain de cause systématique aux entités les plus machinales, injustes et brutales, surtout les plus à même d’avancer le conséquent paiement de leur succès à tous procès, aux dépens de leurs victimes les plus spoliées et discriminées. Soit.

    Tiens: Ça ne vous fait plus rire? Que le système en lieu et place de la démocratie qu’il prétend représenter, doive finir par être ci et par Poste dénoncé, sous forme de SOS adressé conjointement à l’Assistance Juridique de la Commission Fédérale contre le Racisme, à Berne, et à celle du Centre Écoute Contre le Racisme et la discrimination à Genève. Pour commencer. Car tous Magistrats ne sont en l’erreur, loin de là. D’aucuns sont même susceptibles de réaliser la valeur historique et véritable du sacrifice au bénéfice des plus injustement chargés et délaissés; Sacrifice présentement exposé, de la part d’un citoyen seul, mi-Winkelried mi-Guillaume Tell, s’opposant à l’oppresseur ayant édicté entre puissants et au mépris de l’égalité de traitement entre assujettis: D’indignes lois inféodées au souverain Capital, brutalisant impunément toutes têtes dépassant et s’élevant au-dessus de toutes têtes basses, couardes taisant l’absurdité de Système si visiblement arriéré, obsolète, élitiste à outrance, dégradant, en force et vigueur.

    Vous préféreriez rire? Passez l’interminable introduction à ce billet, si vous n’êtes concerné(e)s, mais surtout pas si vous vous sentez impliqué(e)s:

    Or, en manipulateur du bât d’airain, toujours, l’État de Genève qui insulte, dénigre et dépouille sciemment et notoirement votre bon bas rond-de-cuir depuis 40 ans, vient de lui adresser le prix de six oppositions à la relance d’ADB pour poursuites antédiluviennes provenant du Département des Contributions, soit CHF-1’200.- à verser dans les 20 jours pour frais de tribunaux, etc. Preuve s’il en fallait encore de la volonté indiscutable de nuire au lésé, en l’empêchant par matraquage financier de faire valoir ses légitimes droits. Face à un créancier restant lui devoir un strict minimum d’un million de francs, ainsi qu’en seront fournies toutes preuves aux Tribunaux sous peu, relatives à la très opaque vraisemblable escroquerie en bande organisée liée, durant une vingtaine d’année, au prélèvement de 13% d’impôt du Droit des Pauvres, sans même parler des autres prélèvements excessifs, sur les mises de l’époque.

    Probable vol en bande, dont les dramatiques conséquences sont sans prescription, elles; Extorsion de fonds plus que présumée à destination et usage très discutables, qui faisaient que l’esclave Genevois des pires injustices et humiliations radicales, ayant le devoir comme tout prisonnier de tenter de s’échapper de la prison administrative, en laquelle il est toujours enfermé sans plausibles justifications fondamentales, misait de 1500.- à 2’000.- par jour, gagnait! Et recevait bien moins que sa mise!

    Et ce n’est là qu’une fraction des illégalités qui seront démontrées, ayant favorisé la ruine de quelqu’un qui jouait par exemple gagnant-placé tous les chevaux de toutes les courses de tous les hippodromes alors disponibles sur le début du PMU Romand. Avait investi à la base, alors qu’il n’était momentanément pas saisissable environ 2'000.- à cet effet, dans l’espoir de toucher une fois assez d’argent pour enrayer la progression crapuleuse des impayés surtaxés. Mais n’a jamais gagné ou perdu plus de 50.- au quotidien, par rapport à la mise jouée. Les pertes effectives ne provenant que du racket du 13% prélevé, voir plus loin. Les favoris et les tocards gagnant s’équilibrant étrangement jour après jour, faites en l’expérience si ça vous amuse. Soit dit en passant : Le plaignant ayant cette spectaculaire faculté de se passer sans difficulté des pires addictions, expérimentées à une époque de sa vie, se contente depuis des années de miser quelques francs, rarement plus d’une thune, sans plus d’illusions, si ce n’est de débusquer un jour plus de ficelles cachées du business des jeux officiels et réels bénéficiaires.

    Bref, revenant au scandaleux pique-fric du Droit des Pauvres: Les pertes nettes contribuant à la ruine programmée du joueur captif des plus douteux recouvreurs, n’étant dues qu’au 13% à sens unique volé au profit du social, de la culture, etc. Alors que les chevaux joués étaient non-partants et qu’il était généralement impossible de récupérer ce 13%. Ou quand vous misiez sur un cheval, couplé ou trio de favoris, que vous payiez 226.- gagniez et receviez 210.-. Soit perdiez 16.-, pour la joie d’avoir prétendument gagné! Le “plaisir” de contribuer contre votre gré à une forme de détournement de biens de genre inqualifiable. Et perte de 26.- en cas de non-partant joué.

    Et ce n’est pas fini, en matière de curieux usage de faux dans les titres et/ou négligences gravissimes de certaines Directions relativement passées. Ne serait-ce que des États de Genève et Berne, de toute manière complices des pires prédateurs sans scrupules au détriment des endettés qu’ils fabriquent, et maintiennent à tout prix sous abscons asservissement financier des plus arbitraires. En écrasant sous leurs prétentions les plus farfelues quiconque de maintenu non suffisamment riche ou d’obédience de droite pour obtenir correcte protection de la Justice, contre les crimes perpétrés par certains groupes d’influence au pouvoir usurpé depuis des décennies.

    Comme disait feu l’un de mes pairs du passé: J’accuse! Une quantité impressionnante de témoignages sur ce blog, depuis 10 ans, décrivent en détail nombre d’insanités politiques qu’ont fait subir l’État de Genève et celui de Berne à l’auteur et ses aïeux. Une amnistie au 31.12.2016 fut proposée par le trop drôle aux fraudeurs en question, dont ils n’ont pas tenu compte. Leur reste à présent à affronter le cataclysme économique des rétrocessions de leurs larcins et réparations pour crimes graves. Ayant engendré de multiples atteintes à l’intégrité d’individus traités comme des sous-citoyens, privés de toute défense véritable de leurs intérêts et droits, par la caste dominante nantie, tenant le cordon de lois ne servant qu’elle et desservant une immense véritable majorité de laissés pour compte.

    Par l’étatique fraude à l’estimation des valeurs, le dénigrement et la dévalorisation systématique, l’absence crasse de toute reconnaissance des compétences d’assujettis pris en la spirale infernale du surendettement, dû à la primeur des intérêts privés de gestionnaires du prétendu intérêt public sur le droit à une vie décente et respectée, ainsi que l’exigent les principes d’une authentique démocratie … : Par leur notoire complicité avec des crapuleuses multinationales incitant au suicide, dépouillant à vie les victimes tombées au champ d’horreur de la corruption légalisée, en matière d’addition incontrôlée et de propagation de frais arbitraires pour recouvrement, au moyen de juteux tant qu’incessants rappels, continuelles réquisitions, menaces et harcèlement, contrainte, arrangements inégalitaires, etc … Par leur haute trahison des fondements démocratiques, leur sectarisme toujours en regain forçant bonne part des citoyens à supporter la torture du déni d’identité obligatoire, par l’abêtissement du peuple à divers titres, le fédéral et le cantonal coupables de ces procédés délictueux, sont sommés à présent de déterminer à qui profite le crime, sous enquêtes parlementaires, actions en responsabilités, plaintes pénales.

    Ainsi, l’auteur qui vous défrise en parlant de lui à la troisième personne, lors qu’il mériterait pour le moins d’employer la quatrième, objecte avec la plus grande virulence au sinistre canular, catastrophique pour ce qu’il reste de l’image de Genève et de la Suisse, à la grotesque mystification de ces régimes prévaricateurs et alliés, discriminant impunément une partie de la population au profit de l’autre.

    Poussant ses exclus de tout soutien réel à la maladie par stress et dépression, voire à la folie, les incitant massivement au suicide, par force, menace, coercition, nauséabondes obligations de contribuer à sens unique à une supposée aide et protection, hypothétique solution pour un retour à meilleure fortune rendu inaccessible. Grâce à l’aveuglement prescrit des Offices de Poursuites qui, s’ils reçoivent un jour un commandement de payer de 500 milliards adressé à l’État de Genève par l’un ou l’autre terroriste au pouvoir dans le monde, enclencheront toute la machine répressive contre le supposé débiteur, sans se soucier le moins du monde de l’honorabilité du créancier ni de la réelle crédibilité du montant de la prétendue dette restant légalement due.

    Jusqu’au verdict rendu pour opposition généralement irrecevable et main-levée de celle-ci, déterminé par le principe de ne léser ni les intérêts du criminel créancier ni ceux de sa victime. D’autant plus si cette dernière des dernières est sciemment mise dans l’incapacité de verser l’avance liée à son opposition, ni de bénéficier de protection juridique conséquente.

    Alors que gain de cause est offert, pour exemple, au malfrat créancier en une audience précisément fixée en l’absence dûment annoncée par double-lettre recommandée du débiteur; Mis ainsi dans l’incapacité de faire reconnaître les délits du dangereux prédateur usurpateur de caractère officiel, multinationale “intouchable” de l’extorsion de fonds, appelée sur ce support Extrum Krapulia, spécialisée dans le dépouillement final des blessés économiquement, maintenus à terre sous la botte de ses complices locaux. Parfois adressant les factures courantes, dont le débiteur n’a pas vu la couleur d’un bulletin de versement, directement au charognard en question; Vautour intolérable à traiter au plus vite comme il convient.

    Il suffit! Quarante ans de si sinistre parodie de Justice, d’une administration fédérale et cantonale majoritairement pourries par total déséquilibre des forces, et néfastes influences de lobbies sur les parlementaires propriétaires de cette justice-là, ne sont plus à taire! Trop graves en sont les conséquences engendrées! Pour bien trop de lésés, anticonstitutionnellement abandonnés, et dont la souveraine Volonté Commune est constamment bafouée, foulée au pied du mur de l’indifférence élitiste et déconsidération d’office, imposées au profit de l’indéracinable plus fort, ayant contaminé et cadenassé jusqu’à la conscience de majorité de notables et d’électeurs trompés.

    Quoi qu’il en soit, pour son recours dans les dix jours, Sa Majesté l’Empesté Ier, qui déclare ceci, convie vivement les nombreux avocats, juges, policiers et divers magistrats qui suivent ici ses aventures depuis des lustres, à se prononcer sans délai, enfin publiquement-ci sur les aberrations liées au barème infamant du minimum vital et des abus de poursuites en Suisse!

    Soit au surendettement massif provoqué par des Services prétendant protéger et aider le citoyen à survivre convenablement et à l’abri d’abus manifestes, Services privés ou publics, vivant en fait de la persistance et prolifération de la ruine d’autrui à des fins condamnables, contraires à toute Morale et Justice réelles.

    Départements soutirant aux plus faibles, par tous les artifices de lois chewing-gum réservés à d’aucuns dits supérieurs, maîtrisant ésotérique jargon servant à dépouiller ouvertement et sans rémission possible leurs opposants politiques et spirituels légitimement révulsés, par l’inhumanité de certains aspects de pareille machinale et insensée domination de l’Etat méprisant sur le citoyen rendu et maintenu vulnérable, corvéable et malléable jusqu’à ce qu’il pète un câble.

    Honte à pareille pantalonnade, qu’est l’immorale interversion traditionnelle entre: Qui doit et qui reçoit; Qui d’honnête produit d’indispensables Valeurs et qui les parasite en bande organisée!

    C’est bon, vous pouvez rire à présent. Et si vous êtes féru(e) de Droit, ce que l’auteur très droit n’est absolument pas, peut-être d’aventure vous mouillerez-vous également un chouia à dénoncer le crime étatique que constitue la mentalité de taiseux connaissant tous les trucs, pour bénéficier de ce qui est dû par les lois au citoyen ne le sachant pas, qu’il ne faut surtout pas lui révéler mais rendre le plus obscures possible.

    Halte à pareille politique intéressée, aux fondements rétrogrades ne sachant qu’agiter le bât d’airain.

    Et l’hilarité, alors, c’est pour quand? Un peu plus loin. Mais point d'habituelles prouesses drolatiques, poétiques ou stéganographiques pour l'instant, que vous retrouverez en relisant les centaines de chroniques précédentes. Votre bon Roi-Député du Parti Railleur ayant passé quatre jours à reconstituer la totalité de son Mac OS X, récupérer ce qui fut en partie sauvegardé, du fait qu'au matin du 7 janvier, où il ne neigeait pas encore, il trouva son écran d'un blanc immaculé. Œuvre de possibles en.....

    %%%

    Quoi qu'il en soit: Patience est l’amère des vertus: En attendant, sinistres machinations encore:

    Tornade de rage n’envahit-elle votre cervelle, souvent, quant en coup de vent vous changez de véhicule de transports publics à Bel-Air? Attendez le 14 en direction de Bernex, entrez sans vérifier et vous retrouvez Place Neuve, que vous venez de passer dans l’autre sens! Devez sortir précipitamment, tenter en vain de courir devant le véhicule à l’arrêt qui repart en direction de Bel-Air d’où vous venez, tram qui évidemment démarre sous votre nez.

    Certes, vous fûtes fautif(ve)s d’inattention, vous vous impatientez en le 18 et non le 14, comme escompté. Subissez l’abominable loi TPG de l’éternel conflit 14-18! Tous deux trams de pareille couleur, même aspect sur mêmes rails! L’horreur!

    Certes, tsunami d’animosité aura submergé votre cervicale pilosité! Alors qu’honteusement maugréez contre si stupide absence de différenciation entre les deux véhicules! Lors qu’en vue d’élections, nos désintéressés TPG mettent tout en action pour peinturlurer leurs véhicules à l’effigie des plus ou moins patibulaires faciès de droite dure gouvernante, de préférence affichée.

    Ou, comme actuellement, couvrant l’un ou l’autre des trams en arrogante circulation: De mirifiques paysages de Turquie, par lesquels nos altruistes TPG nous invitent à passer d’inoubliablement retentissantes vacances. En cette doulce nation dont le dieu vivant, invité ces jours en Suisse, s’autorise continuellement à plus de tout-puissance s’accorder, et devrait vous accueillir en touristes, et plus si mésentente, selon lui pour le moins jusqu’en 2029! Mais certes, 13 ans de pub en rab pour les TPG, c’est tout bénef. Sonnant et trébuchant; Autant que lors des habituels coups de frein brutaux de conducteurs pressés de terminer leur circuit!

    Ainsi, à la merci de tels spécialistes du détournement de meneurs, vous êtes dans le 18 et non le 14, et rien, absolument rien ne les distingue! Si ce n’est la petite plaque comportant le numéro, à l’avant et à l’arrière, invisibles depuis le quai, si vous n’avez regardé le monstre arriver! Alors que vous n’avez jamais le temps de courir à un bout ou l’autre pour vérifier. Le temps d’arrêt à une station excédant rarement quelques secondes, d’autant plus si quelqu’un se précipite pour ne pas le manquer. Auquel cas les portes sont très prestement fermées et impossibles à rouvrir. Durant les 10 minutes s’écoulant avant que le véhicule ne daigne démarrer. Ou annonce le traditionnel “dû à un incident de parcours les passagers sont priés de continuer à pied”. Seule chance pour vous de vous échapper du 18 avant la station suivante … Et éviter ainsi une importante perte de temps ……..

    En résumé: Les portes se sont ouvertes, vous êtes entré(e). Les écrans indicatifs au plafond sont désactivés. Pas le moindre indice susceptible, à l’intérieur, de déterminer la destination de cet engin. Pas la moindre annonce relative à Carouge ou à Bernex. À peine si de temps à autre une féminine voix-off prévient que “La diffusion de musique et la mendicité sont interdites dans cette rame”! Annonce à coup sûr couverte par les deux incontournables seuls airs d’accordéon et de contrebasse joués depuis Mathusalem, de Roms devenus si familiers sur ce trajet depuis le fond des âges urbains, et sans doute pour des décennies encore, que l’on finit par avoir l’impression que ce sont des proches, et que c’est nous qui avons composé chaque note de cette musique devenue horripilante.

    Donc: Avis aux TPG Picassos: Assis êtes sur un véritable El-Dorado! Le bon Roi-Député du Parti Railleur, vous invite urgemment, aux frais de la princesse évidemment: (même extrême-orientale, s’il le faut, là où s’achètent à des dizaines de millions la pièce, pour les bouffer, de gentils cabots humains sachant bien courir après la baballe) …

    … Votre Serein sous-Souverain : Vous convie à la peinture sur véhicules d’immense maillots de sport: (À la gloire des lointains transports de la polluante corruption sportive) Maillots peints portant, respectivement, un numéro 14 de haut en bas de la rame d’une couleur de base unique et jamais changée, elle, et un numéro 18 pareil sur le maillot d’un véhicule composé d’une autre couleur de base.

    Modèles bien distincts en lesquels, à peine ayant pénétré en ces temples dédiés aux smartphones en folie, vous ouïrez l’adorable voix de la bimbo TPG vous annonçant: Cette rame N° … en direction de … vous souhaite la bienvenue!

    En l’occurrence: Grâce au joyeux rapprochement avec la susdite princesse, ces maillots peints à numéros indicatifs géants, devraient être si parfaitement financés par cette dernière, qu’elle offrira au passage la gratuité des transports pour tous enchantés passagers: De voir, les yeux bridés d’émotion, les splendides paysages d’Orient baignant sous les particules fines, remplacer l’actuel affichage des sauvages contrées les plus attardées, ou des sempiternelles tronches brutes d’oppresseurs à réélire …

    Ainsi, plus aucune confusion n’est possible.

    %%%

    Enfin: Rien d’aussi grave, finalement, que ce parc d’attraction dédié à Bob l’éponge, aux Philippines, qui inquiète tant Greenpeace!

    Imaginez: L’abominable Bob l’éponge ne fut-il récemment condamné pour homosexualité, par la Commission Ukrainienne de protection de la moralité sectaire et dégénérée?

    Bah! Il faut bien donner du boulot au nouvel Hitler Philippin, qui se fera un plaisir d’exterminer de ce paradis artificiel relativement gay tous les enfants addicts au fléau Bob l’éponge! Alors que ces gosses dès neuf ans auraient mieux à faire en s’entraînant, l’année durant en cellule, à convenablement se flageller le Vendredi-Saint, comme tout bon Philippin qui ne se respecte!

    Par chance, le niveau de religiosité aux abords de l’enfer de Bob l’éponge, devrait s’élever d’ici un millier d’années, au point de rivaliser avec celui des dangereux radicaux locaux, misant leurs dernières cartes sur la conservation du silence autour de la fonction naturelle du neurotransmetteur hormonal glutamate, déterminant les préférences sexuelles de l’individu à détruire petit à petit ou à glorifier s’il se dit guéri de telle tare!

    Mais: Oh, comme c’est dommage. Aux dernières nouvelles, ce parc ne se fera pas; Interdit par le tyran Philippin. Pauvre Bob l’éponge. Discriminé pour discriminé, qu’il vienne subir le supplice du déni d’identité obligatoire en installant son parc à Genève-Acacias. La richissime Caisse de Prévoyance de l’Etat de Genève, toujours au parfum, ayant racheté pour 200 millions de notre argent sans nous demander notre avis le terrain de Firmenich, qui empoisonnait épisodiquement si allègrement l’air de la Jonction ; La CPEG se fera un plaisir d’installer Bob l’éponge sur son sol contaminé, qui nuira aussi bien à la santé de ce dérangeant gay, que tel fut le cas durant des années pour les conchiés locataires alternatifs d’Artamis.

    %%%

    Sûr que les chantres de l’homophobie institutionnalisée préfèrent, aux tendances de Bob l’éponge, les inclinaisons du macaque Japonais aperçu en pleine activité sexuelle sur le dos d’une biche. Ou de ces phoques violant puis dévorant des pingouins. Confondant visiblement leurs proies avec des amantes religieuses.

    %%%

    Patins, encore: La mère d’un hockeyeur doit rembourser 9’600.- d’allocations touchées indûment. Le Tribunal fédéral ayant décidé que le niveau du jeune était devenu professionnel et non plus en formation.

    Le pauvre! Qu’est-ce que sa maternelle va lui passer, pour l’idiotie d’être devenu si bon! Comme s’il ne pouvait pas rester définitivement en formation! Espérons que cette mésaventure décourage les autres jeunes hockeyeurs à devenir professionnels, et qu’ils finissent leur carrière sportive en qualité d’éternels amateurs peu doués au Genève- Servette Hockey Club!

    %%%

    Ou qu’ils se recyclent plutôt dans le business Foot, qui a le vent en poupe: Car en 2026, la Coupe du Monde se jouera à 48 équipes de semi-culs-de-jatte. Mais seulement 48 équipes est scandaleux pour les nations discriminées, soit trois équipes sur quatre dans le monde qui sont privées de Mundial!

    En effet: Comment une équipe peut-elle se prétendre Championne du monde! Alors que la plupart des formations sont exclues de cette compétition!

    Que l’on appelle alors cet évènement la Coupe du quart du Monde serait plus correct! Et comment le public peut-il ainsi se priver d’une passionnante demi-finale opposant San-Remo contre Andorre, et Monaco contre le Vatican? C’est inacceptable! D’autant plus qu’avec ces pays si sportifs en matière financière, la FIFA devrait encaisser un sacré paquet de pognon supplémentaire à planquer, en choisissant le Vatican pour organiser le Mundial 2030 et autorisant ses sportifs à jouer en jupe. Ce que l’esprit de ce sport interdit même à ses femelles sans âme, singeant si virile chasse gardée. Incapables même d’atteindre le stade honorifique de hooligan.

    Quoi qu’il en soit, ces équipes de mouchoirs de poche auront toutes leurs chances de remporter le Mundial 2030. D’autant plus qu’après les compétitions en Russie et au Qatar, la totalité des footballeurs de nations ayant eu l’imprudence de battre l’équipe organisatrice seront soit au goulag, soit esclaves de fanatiques islamistes ayant financé l’évènement. Il y aura donc bien du sport.

    %%%

    Enfin, tout va bientôt changer dans la continuation, en ce monde. L’expert en transhumanisme Laurent Alexandre, le grand spécialiste en la matière nous prévient : Nous avons encore une vingtaine d’années devant nous, avant que les robots ne nous dominent.

    Preuve supplémentaire s’il en fallait encore, de la loi naturelle immuable voulant que, si l’on prend une pelle et creuse un trou en terre, au fur et à mesure que le vide s’agrandit, que la terre en est retirée, un monticule se forme à côté, comportant exactement la même quantité de terre que celle qui manque dans le trou. Il en va de même en toutes choses, à commencer par la quantité de matière dans l’Univers, exactement pareille à l’antimatière, à un quantique détail près ! Donc plus un génie accumule de données, plus le trou creusé dans ses connaissances comporte en gros la même quantité de bête vide. Croyez-en l’idiot savant qui vous l’affirme !

    Vingt ans avant d’être asservi par des robots ? Alors que le début de cette chronique atteste indiscutablement qu’à Genève tel est le cas depuis 40 ans !

    %%%

    Encourageant, par ailleurs, que de voir le grand maître de l’inhumanité américaine prétendre qu’il va être le plus grand créateur d’emplois que la référence passe-partout n’aura jamais eu le malheur de mettre sur terre ! Aucun doute là-dessus, l’Amérique n’aura bientôt plus un seul poste inoccupé, ni aucun humain sur le marché du travail.

    Son adoratrice première, la future destructrice de la France, a été aperçue buvant un café dans la Trump-Tower !

    Qu’elle fasse attention à elle ! La caféine est une drogue! Il conviendra qu’elle veille à boire de l’eau minérale, dans le troquet jouxtant le palais présidentiel Philippin ! Et qu’elle évite de commander un galopin dans celui de Pyongyang.

    Ceci bien que, dans le fond, tout au fond des abysses de la réflexion, un monticule de même quantité d’inconnues s’est formé. Et alors que votre doué ex-turfiste visionnaire, (sauf en matière de quarté ou quinté, certes, où il ne se prononce pas, même ayant accumulé un nombre faramineux d’indices sur entraîneurs, états de la piste, distance, performances, drivers, chevaux, etc) et excellent pronostiqueur ne s’étant jamais trompé sur ce support, ou de manière quantiquement quasi-négligeable, concernant les matches de coupe du Monde et bien d’autres prévisions, une seule finalité annoncée fut erronée, totalement imprévue pour l’auteur qui fut sidéré, comme presque tout le monde : Quant à l’élection d’un misogyne, raciste, homophobe, ignare en matière de politique à la Présidence des États- Désunis ! La surprise fut totale. Donc les surprises les plus invraisemblables peuvent se concrétiser, même s’il s’agit du résultat de tricheries ignobles.

    Aussi, allez savoir, finalement ! Ce qu’aucun opposant écarté du pouvoir ne peut réaliser, un milliardaire et son entourage pourris de fric sont seuls capables d’équilibrer ce monde détraqué. Soit ils agissent impunément comme les dernières des immondes crapules, perpétuent et augmentent l’écrasement de la masse laborieuse au profit de la secte politique dominante, comme en Suisse, soit ils réalisent soudain que c’est allé trop loin, qu’ils n’ont plus besoin d’agrandir leur inutile monticule de ce qu’ils enlèvent par ruse cynique aux démunis, et deviennent les meilleurs et plus humains, bénéfiques et justes dirigeants de tous les temps. À la nouvelle surprise générale. Mettant fin à toutes guerres, exclusivement générées par leur misérable comportement égoïste conservateur, encore honteusement tellement actuel, indigne même du bât d’airain …

    %%%

    Bon, les dictateurs fous, les États de Genève et de Berne, les TPG, la FIFA hard et … C’est fait … La surveillance sérieuse des logarithmes fourrés n’importe comment dans l’intelligence du futur, par ceux qui en manquent, d’intelligence futuriste, servira espérons-le pour deux bons millénaires après notre Jicé … ! Tout gazouille donc au cœur de la jungle …

    Ali GNIOMINY

    « L’Eden ici …

    DSC_1594.JPG

    « … Là serfs vainc … »

    DSC_2510.JPG

    «  … Hante hauts rangs ... »

    DSC_0233.JPG

    « … De rade aux vils »

    DSC_1967.JPG

    P.T : Si, d’aventure existe un particulier ou une efficace Association de défense des victimes d’État de non droit, qui souhaite éviter à l’auteur l’humiliation supplémentaire d’être forcé à retirer, par manque de moyens, ses légitimes oppositions aux poursuites scandaleuses de son débiteur le Département des Finances de Genève, et se propose de régler les 1'200.- de ce racket légalisé avant le 18 janvier, il lui suffit d’adresser un message sur geneveculture@romandie.com pour être contacté. Permettant ainsi à l’auteur d’éviter l’arrêt maladie provoqué par les prévaricateurs, nécessaire à la rédaction du recours par absence de possibilité de faire valoir ses droits, et à la prise de contact urgente avec divers avocats pour le suivi des actions en responsabilité et enquêtes parlementaires nécessaires.

  • SANTÉ AUX RIS DITS CULMINANTS ET BON ART NÉ ! TOUT MORVEUX !

    Votre bon Roi-Député du Parti Railleur, par ailleurs bas rond-de-cuir des bas-fonds de l’État de Genève, vous présente ses Vœux les Meilleurs, et vous informe de l’heureuse naissance au 01.01.2017 du CERS, Centre d’Enseignement et de Recherche Stéganographique, en lequel œuvrera Sa susdite Excellence, à titre d’indépendant à 25% de taux d’activité. Aidé en cela par les délicieux Services de sa Caisse de Prévoyance, qui se feront un devoir et plaisir de lui rétrocéder la part à cet effet qui lui revient sur son capital en libre-passage.

    Mais sinon :

    Ô combien pathétiques que ces Bons Vœux à sens unique, que l’on envoie, jamais ne reçoit ! … Que d’amis qui fourmillent sur le souk de Facebook. Mais, d’ailleurs ? Médaille européenne de chaîne hautaine d’indifférents ignorants consternés est décernée, sans haine et vaines tentatives d’invectives.

    Mes bonnes résolutions sont : Zélée récupération de ce qui me fut volé par de faux battants, en quarante ans d’atteintes à mon intégrité par feintes imméritées, dévalorisation, déconsidération : Abus d’imbus d’eux, merdeux voleurs d’honneurs, fraudeurs de valeurs !

    L’heure est venue où, maintenu par saugrenues cliques politiques, se libère des barrières coutumières du langage à ambages, et dispense stéganographie : Qui promet, et met au défi les stupides cupides, de réparer ce qu’égarés, idiots gérants de rangs sociaux et pépites de mérites, pestes noires au pouvoir, restent devoir au concepteur d’authenticité, innovateur producteur à féliciter ! Ulcéré déconsidéré à révérer et rémunérer pour quarante ans d’ajustement de traitement dégoûtant, bêtement infligé par affligeants figés, mitigés dirigeants faussaires de repères.

    %%%

    Ainsi : L’eugénisme monétaire altère la classe des races de tricheurs, dénicheurs de talents valant trop cher pour la jachère en laquelle ils délaissent la culture de valeurs sûres, au bénéfice de promesses à la pelle : De fils de pure imposture idéaliste, en piste d’abjects concepts Paternalistes par trop simplistes et à accrocs, quantifiables en diable.

    L’eugénisme kleptocratique glaçant ne craque que sous le séisme démocratique blessant ses nanties dynasties, où ne s’effondrent ni ne tombent en cendres si minables nids d’esclandres insoutenables et atteintes qui éreintent.

    %%%

    Mais passons. Il n’empêche qu’en impose toujours la photo des sept singes de la salopée canopée politique. Ne manque que le Wanted dessous et le montant de la récompense pour la capture …

    %%%

    Quant aux fuyards ouistitis d’ici, chapardeurs de droits et libertés, il n’y a pas photo : ils feraient bien de s’inspirer des dignes principes de Bertch Cabinets, couvert d’or en goûtant au plaisir d’offrir à ses 800 employés une semaine de vacances aux Caraïbes, tous frais payés. Comme d’autres entités intelligentes, qui en font de même en offrant de fortes sommes et des actions à leurs employés, afin de booster leur productivité et obtenir les meilleurs résultats dûment prouvés.

    Alors qu’ici, nos primates politiques font tout le contraire, nous restreignant en tout. Fabriquant la contre-productivité et les résultats désastreux que l’on connaît, afin de générer un nombre exponentiel de salaires de gorilles coupeurs de têtes, chargés de réprimer justement la contre-productivité créée de toutes pièces à ces fins, de tout bouleverser, tenter en vain de balayer ce qui est établi, avant de laisser prestement place sale aux nasiques, bonobos ou gibbons suivants.

    %%%

    Songeant à leur mirifique avenir déjà concrétisé : Ainsi existe à présent Method-2, robot Sud-Coréen de 4 mètres de haut, piloté à distance ou par un humain assis à l’intérieur du torse d’acier. Le charmant Method-2 qui devrait être commercialisé fin 2017 au modique prix de huit millions de dollars pièce. Utile « pour des tâches dans des zones dangereuses ».

    Certes, certes. Mais, pour un lot de mille de ces géants guerriers d’acier, sûr que les actuels pontes de la milliardocratie planétaire obtiendront un bon rabais. Lasers exterminateurs en sus. Et, de toute manière, sur les 4'400 milliards accumulés à de sectaires fins, leur gang a enfourné, rien qu’en 2016 : 237 milliards de plus ; Soutirés à la misère qu’ils conservent sciemment en l’état ou démultiplient à titre de future chair à robots ! De quoi s’envoyer l’un l’autre plus imposant lot de Method-2 que celui du taré de vis-à-vis. Vive le progrès.

    Mais : Oh : Les auteurs de science-fiction à la con, Japonaise donc, vous êtes satisfaits maintenant ? Vous ne pouviez pas inventer de l’avenir concevable plus guilleret ? Du genre qui finit bien, tout plein de fleurettes et de papillons ? Au lieu d’animer la machine inhumaine tapie aux tréfonds du cerveau primate le plus arriéré ? Regardez ce que sont en train de concrétiser des ignares, vous imitant au pied de la lettre robotique, comme le font avec leur Bible les crétins fondamentalistes !

    Portant bure qui frémit de soulagement à l’annonce du décès de tant de géniaux gêneurs, les regrettés Philippe Becquelin, Raymond Burki, Marcel Gotlib, Siné, l’équipe de Charlie Hebdo, etc.

    Amis Chapatte et Barrigue, … Il s’agit de commencer sérieusement à rester sur nos gardes.

    %%%

    D’autre part : Nul doute qu’il convient de fréquenter régulièrement les tropiques durant des décennies, pour finir par adéquatement déprécier l’esprit bisounours européen. Fondamentalement irresponsable face à la logique de guerre mondiale débutée il y a près de vingt ans.

    À chaque retour d’Amérique du Sud, d’Afrique ou d’Orient, où vous avez connu plusieurs fois la séquestration et le vol à main armée, une autre fois la torture, le couvre-feu, les violences, menaces, meurtres par dizaines et destructions alentours, les nerfs à vif 24h/24, somnolant parfois le doigt sur la gâchette d’un fusil de pêche à harpon, un œil ouvert, histoire de viser si possible une jambe plutôt qu’un torse, raison pour laquelle vous refusez le revolver à titre défensif … Sachant que celui qui entre-là a conscience et est préparé à ce qu’en cas de pépin il tue ou est tué … À chaque retour au youpeïdi pays d’Heidi et environs, vous ne pouvez qu’être horrifié(e) de constater l’absence totale de réelle sécurité, entraînement à confronter des concepts de guerre en cours.

    Certes, ce n’est point d’aujourd’hui que rôde le danger, et pas qu’aux tropiques. Ainsi, les 2'500 et quelque fidèles à ces chroniques, se souviendront que celui qui les pond authentiquement, comptabilise presque autant de fois que James Bond en tous ses épisodes où il se trouva avec le canon d’un revolver sur la tempe et/ou une navaja sous la gorge. Simple civil baroudeur épisodique découvrant à 14 ans le canon du fusil d’un paysan en crise de nerfs, ado alors se plaçant entre l’arme et son ami qui avait eu le malheur d’essayer un tracteur … Puis canon sur le front, dès l’âge de 16 ans, en Suisse toujours, du feu richissime père d’un dealer qui, pour sauver son géniteur du filicide, lui avait fait croire que l’acheteur était le vendeur … Puis à Berne également, avec un boxeur dérangé, cran-d’arrêt ouvert en main … Puis à Annecy, pris en stop par un restaurateur malade mental ayant juré de flinguer un Suisse avant minuit, détourné jusqu’au Massif Central, ayant miraculeusement pu s’échapper grâce à l’aide du jeune esclave-cuisinier du fou, puis en France toujours, braqué à Orange, Marseille, aimablement délesté à l’astuce de toutes ses affaires à l’hôtel à Perpignan, cambriolé trois fois en 30 ans mais ça ne compte pas, donc, etc, j’en oublie … Sans parler d’épisodes à Genève, en 1980 environ, eh oui, aux prémices de cette nouvelle guerre du riche contre le pauvre : Braqué devant les Forces-Motrices par les « Pharaons » une bande de loubards connards de la préhistoire guerrière locale, puis par des ordures Eaux-Viviennes : Drogué et violé en bande ; Puis, au Brésil … Vous avez du temps ? Plus trop, c’est vrai. C’est absolument vrai, et ça la fout mal ? N’est-ce pas ?

    Intolérable, qu’un comptable de bonne famille, dont le destin un matin au Pont du Mont-Blanc lui fera tout perdre, sans la plus petite faute de sa part, accident de moto dû à un camion passé au feu rouge et ne s’étant pas arrêté, plongeant le jeune et talentueux champion aux échecs, accordéoniste poète et tout le reste en une descente aux enfers de quarante ans au moins : Insupportable que de réaliser qu’il n’a aucunement recherché ces risques ;

    N’a jamais fait partie de gang, secte, parti, trempé en aucune affaire louche depuis plus de quarante ans, quand il fut légèrement condamné pour petit deal entre amis, est artiste et fonctionnaire tout ce qu’il y a de plus normal …

    Excepté l’accumulation d’agressions subies en question ! Lors de voyages autant qu’en nos contrées. Mais à des degrés de risque fatal variés. Attendu qu’il n’est pas (encore ?) courant que des bus locaux se fassent aborder, dévaliser, que les passagers soient enfermés et le feu mis au véhicule, évènements résumés ailleurs en un bref entrefilet. Ou que se pratiquent ici des arrastao, dizaines de bandits entrant en un lieu public, dérobant tout aux gens sur place et s’éclipsant avec ou sans meurtres. Milices infernales régnant en de si multiples contrées :

    Impensable, inimaginable au pays bisounours, ou le jeu de l’autruche paraît tellement plus affriolant, à la recherche de vers …

    Or, ne sont point toujours bisounours ceux que l’on pense. Qui viennent de recevoir un joli camouflet de la part de François Hollande ! Vraiment : Rien de Sauvage à la grâce de Jacqueline !

    Il faut avoir connu l’horreur répétées de la brutalité aveugle, de ses atteintes physiques, ses humiliations, risques imminents de mort, sa réclusion, son dépouillement sous le joug de tyran(s), pour juger convenablement du sort d’une victime notoire ayant fini, certainement dans un sursaut instinctif d’auto-défense définitive irréfléchie, par tuer son/ses prédateur/s.

    Mais, c’est que ça fait tâche en le mirifique décor helvétique et européen, que de réaliser combien la bête Austérité en toc au profit d’intérêts privés provoque planétaire précarité et fatale animosité !

    Combien : Telle précarité fabriquée fournit de nids d’assistés ou de délinquants forcés, imbriqués en d’extrêmes problèmes, dont vivent de la dérive de pendables contribuables veillant, ayant élus à privations en adoration.

    %%%

    Louanges, encore : Béni soit Saint Mc Do, Patron du plus haut des cholestérols ! Qui s’installe Place Saint-Pierre dans un immeuble du Vatican !

    Business is business. Il faut bien demeurer concurrentiels. Du coup, l’Église catholique n’a plus le choix. Soit elle ferme boutique, soit elle propose des double-hostie frites-mayonnaise !

    %%%

    Pudibonderie américaine, toujours : La statue de Neptune nu à Bologne est censurée par Facebook, comme le fut la Petite Sirène de Copenhague !

    Et dès que Trump se sera acheté Bruxelles, un périmètre d’un kilomètre sera interdit aux prêtres, autour du Manneken-Pis.

    %%%

    Une chose est certaine : le prochain lauréat du concours américain des inventeurs sera celui qui trouvera comment faire pour que les bébés naissent habillés !

    À ce sujet, Laëtitia Milot, actrice, affirme, en substance : Mon mari et moi voulons un bébé, nous ne baissons pas les bras !

    Eh bien, s’ils pensent qu’il suffit d’avoir les bras levés pour ça, ce n’est pas gagné.

    %%%

    L’animatrice Hapsatou, quant à elle, est comblée par son nouveau-né. Drôlement précoce, en effet. Mais avec le nom de reine D’Égypte antique que porte sa mère, rien d’étonnant aux relations consanguines. Cependant, dit-elle encore, ça l’épuise.

    Mais, vite, que quelqu’un l’informe qu’elle peut baisser les bras !

    %%%

    Et savez-vous que tout Français est un donneur potentiel ? Triste ! La résistance est bien morte et enterrée.

    Ah ? On parle ici de dons d’organes ? Domaine pour lequel la Suisse, elle, régresse, comme en tout, d’ailleurs. Seulement, au pays de Frankenstein, il est compréhensible que l’on soit un brin réticent à la transplantation, de peur de voir un jour des cerveaux de gauchistes comblant le vide abyssal des têtes de l’extrême-droite dirigeante.

    Mais bref, chaque Français peut toutefois signer un formulaire de refus de donner ses organes. Et, dans ce cas, si ensuite c’est lui qui a besoin d’une greffe ……. Il y a relativement peu de chance qu’un formulaire de refus implanté finisse par correctement fonctionner comme un cœur ou un foie.

    %%%

    Si rose que soit cette époque, il n’est à craindre d’y rajouter une minuscule pointe d’humour noir : …

    Appenzell : Une perquisition vire au drame !

    En voulant fuir, le locataire est resté coincé

    dans la chatière !

    … De bien vilaine manière …

    Ali GNIOMINY

    « Fourmi des glas sciés … »

    IMG_0332.jpg

    « … Prise sous toile d’Art renié »

    IMG_0330.jpg

    Et en hommage aux susdits disparus, à nouveau cette esquisse toujours plus actuelle d’un art que j’ai momentanément laissé de côté.

    dessin.usa.chine.jpeg

    Désolé, je dois vous laisser, j'ai un poème qui débarque à l'improviste, il faut que je l'installe.

  • QUI EST LE PLUMÉ IRRITANT?

    L’écharpé par l’âpre et mité rang ?

    IMG-20161224-WA0051.jpg

    Ou quelque chirurgien alcoolisé ? (Non non, certains ne le sont pas, ils ne s’agit point de croquemorts ou de promoteurs immobiliers) : Qui : S’il opère sous influence risque son titre, son poste et la vie d’un seul patient !

    Ou quidam politicien alcoolisé ? (En existe-t-il qui ne le sont pas ?) Risquant son permis de conduire et la vie de millions de personnes !

    Des milliards, si ses beuveries lui ouvrent les portes du sommet des responsabilités planétaires. Que l’alcool lui fait voir à double et rend ivre de puissance.

    Or, d’aucuns pochards ayant pris de la bouteille font dans le Zéro Tolérance. Alors que, viscéralement anti-arabe, ces joyeux larrons renient encore l’existence du zéro.

    Paradoxalement, se tolérant entre eux comme Monsieur Jourdain faisait de la prose. Dégoulinant de condescendance envers leurs membres apprenti(e)s-assassins de la route. Pris en flagrant délire de conduite perturbée.

    Et s’enchaînent les goguenards entrefilets sur nos quotidiens, décrivant l’appréhension par d’aimés chers répressifs concitoyens : D’élu(e)s de Droite pulvérisant l’éthylomètre.

    De cette Droite avinée, en étant arrivée à la plus ignare des grossièretés consistant à confisquer le permis de conduire, à titre préventif, à des piétons pris avec 2 grammes de haschich. Les obliger à des contrôles de détection d’absence de consommation du H sur trois mois …

    Votre bon Roi-Député du Parti Railleur, pour rappel et par ailleurs, vous ayant maintes fois décrit la miteuse raison de la prohibition du cannabis depuis le premier tiers du XXème siècle, afin que DuPont de Nemours dispose du monopole des textiles, n’y reviendra pas.

    Mais cette interdiction, totalement arbitraire, de la culture du merveilleux remède millénaire chanvre, dont bénéficie quotidiennement l’auteur depuis 46 ans, ce si sinistre stratagème éminemment industriel fut facilité par de scabreuses relations entre foireux, baignant en le champagne coulant de leur haute trahison. Sur les blessures de centaines de millions de faussement marginalisés !

    Et s’engouffra en la brèche : Tout ce que la planète compte d’addicts au bon ordre lucratif : De soutien aux pègres du marché noir ! Grâce à la: Fondamentalement injuste double condamnation des victimes. Via la dépendance dûment favorisée, instillée, protégée, et sa juteuse répression et « réparation » des dégâts causés aux intégrités abusées.

    Ainsi, entre ami(e)s d’ivresses coutumières l’on conduit les nations ou plus petites régions, ou plus minuscules encore, tout dépendant de la dose de vertige ingurgitée et de sa tolérance !

    Résumons : Un badaud, mains dans la poche se fait contrôler, on le fouille et trouve un joint d’herbe : Il ne peut plus conduire de véhicule.

    Ainsi, les répressifs tolèrent à l’évidence des clubs de fumeurs, dans le but de récolter les coordonnées nécessaires à priver ces usagers usagés de permis ! Rien de plus correct.

    Et se rient de leurs grivoises frasques d’ivrognes tout-puissants, susceptibles de nous exterminer, en fonction de l’une ou l’autre de leurs phases éthyliques belliqueuses, rieuses ou pleureuses, si traditionnelles de l’emprise du poison alcool !

    Et puis : L’immense majorité des conducteurs consomme des remèdes prescrits susceptibles de nuire à la conduite, l’attention, l’éveil, etc.

    Or donc : Tolérance zéro ? Soit ! Exigée !

    Des contrôles préventifs très pointus de chaque usage de médicament par la population, prenant le volant ou non ! Retrait à vie du permis en cas d’infraction par absorption d’une aspirine constatée, durant les trois mois écoulés avant la prise de sang !

    Éthylomètre et analyse d’urine de la totalité des compétiteurs politiques avant toute session, réunion, etc !

    Et sept ans d’interdiction formelle de conduite politique s’il y a plus de 0,000001/g d’alcool dans le sang ! Le temps pour celui-ci de se renouveler entièrement !

    Écologiquement irréfragable ! Économiquement imparable ! 5 à 6 millions d’amendes de 300.- à 3000.- ça fait pas mal d’apéros pour bourreaux (à l’eau du robinet, hormis pour tous intouchables assermentés ! Ayant promis de ne plus boire dès qu’ils auront fini d’entraîner tout le monde en la bière).

    En l’occurrence : Tolérance zéro ? Oui !

    De dispendieux cours de prévention, examens à répétition infligés aux délinquants médicalisés avant de prendre la route ou de la contrôler !

    Saisie de permis, entreposage massif et destruction des stocks d’aspirine, Dafalgan, … De toutes drogues meurtrières perturbant la conduite attentive, prises sur les malfrats piétons susceptibles de conduire un véhicule !

    D’autant plus qu’en en ayant reçu préalablement la scandaleuse autorisation, par complicités de soûleries restant à définir !

    Et arrestations, évidemment, des sinistres dealers Hoffmann-Laroche, Ciba-Geigy, Sandoz, etc, et complices de la Santé, saisie du fruit de leur trafic de mort, etc.

    De surcroît : Croyez-en le bon baron-de-cuir, à voir de quel bord sont généralement les élus pris en leur rutilant monstre d’acier, avec un taux de meurtre par dol éventuel particulièrement digne des plus graveleuses singeries de la canopée sociale :

    Il est vital de renommer l’association Nez Rouge en Nez Marron !

    Bref :

    Suprême euphémisme : L’alcool rend cons ceux qui l’adorent religieusement dans le cadre de leur business au pouvoir ! Qu’on se méfie d’eux et de leurs (ré)actions déplacées !

    Et encore bien plus cons ceux qui s’abstiennent d’en consommer et le condamnent pour des motifs sectaires ; Les plus sournois et dangereux !

    Quoi qu’il en soit : Sommez cons avec modération !

    %%%

    Bah, l’essentiel n’est-il point que, par astuce magnétique, le CERN soit parvenu à mesurer le spectre optique d’un atome d’antihydrogène à charge neutre ?

    Le spectre optique étant, comme chacun ne peut l’ignorer, l’émission de lumière qu’un atome absorbe ou émet. En l’occurrence atome d’antihydrogène piégé sous vide !

    Légère incertitude demeurant, cependant. Quant à la mesure de la menue différence entre la matière et l’antimatière, en quantité constatée (quasi-)égale, où réside certainement la distinction entre ces deux états universels.

    Incertitude quant à la probabilité de parvenir à mesurer le spectre optique lumineux émis par un atome d’antihydrogène à charge neutre ! ???

    Tout état neutre étant par essence incapable de produire ou projeter quoi que ce soit de lumineux !!! …

    La recherche de telle différence risque de prendre pas mal d’anti-temps.

    N’empêche qu’à l’évidence une charge neutre produit un certain magnétisme. La Suisse en étant la preuve, dont le magnétisme attire l’or comme nul autre aimant.

    Tiens, serait-ce là, en l’atome d’antihydrogène de Meyrin que réside la Pierre Philosophale transmuant ce régime de plomb helvétique en or ?

    %%%

    Mais chut ! L’inquisition surfe plus que jamais dans les environs ! Flairant toute allusion au Mysterium Magnum alchimique, se trouvant en tous les foyers et permettant le miracle.

    Ou condamnant à profusion de brulots qui tente de ranger le bordel foutu sur la Table d’Émeraude, face à l’Arche sur laquelle le Graal contient l’Hydromel de Jouvence égayant la Chambre d’Ambre du Temple Universel, et son Sel, trop éloigné pour se le passer …

    Allez : Fêtes : Ce qu’aimez ! Ne vous laissez embobiner sous les doctrines …

    Ali GNIOMINY

    « Actuellement de son balcon remontant en l’anti-temps »

    IMG_0106.jpg

  • NUL N’EST PRO-FOIRE EN SON PAYS !

    Il y eut Gainsbourg barré, Gainsbarre bourru bourré, il y a le sobre face hélas à l’opprobre : Le vertueux ! Et il y a eux : œuvrant à rançonner marrants sonnés !

    Il y eut le fou, l’atour touffu des tout confus paradis des temps jadis : Il y a le dingue à bringues multilingues qui se distinguent ! Il y eut provoc en chocolat : il y a choc au scélérat toc de l’époque !

    Dur ! Sûr : C’est en messes qu’errent hères qui, mesquins, quêtent air miné à poli halo inné sale, teint banquier maniéré, à flairer affairés et ferrer baratin des pantins du gratin et crétin fretin !

    Nés pour veiller à payer : à n’éveiller, vaillants : Vies ! Assouvies envies ! Valeurs heureuses et qui libres, élèvent fibre de rares arts, denses sciences sûres, statuant sur tuants truands de l’Estime se ruant sur l’abîme : Abîmant sans radis érudit famélique en troc, croquant croquants, choquant chauds quémandeurs emmerdeurs, demandeurs d’heurts, d’art dare-dare se moquant, semant mots fous où d’autres se vautrent.

    Nul n’est Pro-Messes, encensant baillis, qui confesse en fantaisies sinueuses, car hyène aigrie rit mais ne prie vils .. et givrés !

    Trêve de bombardement.

    %%%

    Les Fêtes du business sont de retour, les familles politiques sont réunies autour du four des démunis, à deviser quant aux visées sur l’Appauvrir et le Soutenir, les alliés Piliers sur lesquels séquelles d’autrui ne font de bruit ; Ne fondent la glace en soi tenace.

    Mais la kermesse du Jesus Business charme toujours l’enfantin, le candide, consciencieusement prêt à tout sacrifier sur terre pour se faire religieusement cocufier. Et pour tout arranger surgit, à des années-lumière de l’obscurantisme ambiant, un brave et sympathique pape, pontife dit furtif. Le compte défait peut démarrer.

    Lors qu’en nos vaux : Le Président du Conseil des tas de gnomes économes, le lutin Soisfranc Courtlopin, expert en poudre de perlimpinpin, assis sur les magiques briques de sa famille, polie clique adroite pour mettre en boîte qui n’est ravi car ne vit en la ouate: Le djinn galopin Courtlopin s’imagine que sent le sapin la combine des copains errants, gérant si mal sac à malice où s’invente crise permanente de mise!

    Sur le dos taraudé des farfadets, gentils assujettis cadets asservis à vie, la dette de chacun étant record du pays des hautains lutins baillis, son revenu le plus minable de la nation des punitions, alors que ce morceau de contrée, outré sous les assauts de seigneurs de l’extérieur, n’est point H.S.:

    Crée en silence d’immenses richesses grâce à la race maline des djinns de l’or, ingénus sans liens habiles, venus du dehors, plus de 100'000 au quotidien.

    Générant inouïs Fruits à diviser subtilisés : Revenant en partie à la prospérité des haletants habitants de la Cité ayant abrité à la journée telle fournée d’acteurs à l’heure, producteurs de valeurs qu’économe gnome Courlopin et copains rupestres séquestrent.

    Ainsi, Robins des lois aboient leur foi et tirent profit sur déconfits sermonnés : Pour le redonner au Grand Jeu Rêve des avares, qu’ils préparent entre barbares lutins atteints d’impoli tic en leur fabrique de faméliques …

    Pratique tic : De cligner des yeux au lieu de signer contes rendus aux non défendus, quant à leur dû « perdu », leur confort lors brisé, subtilisé, leur potentialité hors banalités, leur intense essentialité limitées.

    Robins des lois soient aux abois ! Qui ne volent au secours bénévole que du lourd pris aux gourds, que du balèze qui pèse un max, pour axe de ritournelles directionnelles.

    L’aumône nette erre, altère cette ère jusqu’à sa moelle mais c’est Noël. Assez des contes !

    %%%

    Or : Que cessent la Grand-Messe et le sacre des massacres à Alep !

    N’est-il évident qu’il n’y a plus, sur place, que des journalistes du monde entier ?

    Il y a fort risque de terrible atteinte aux fondements de la liberté d’expression ! L’Occident devrait prochainement songer à prévoir d’envisager possiblement d’éventuellement s’en offusquer à demi-mot un jour où l’autre, pour le reste R.A.S. !

    %%%

    Heureusement qu’il nous reste ce que l’on connaît du bon vieux temps ; Où tout n’allait pas si mal que ça, dans les années trente-quarante :

    Quand la Terre ne comportait encore qu’un seul Hitler !

    %%%

    Monde à l’envers, assurément : des incendies sont déclenchés ici et là par des chats se baladant sur le plan de cuisson de cuisinières à écran tactile !

    D’autant plus illogique qu’en règle générale immuable : C’est le pompier avant le minou !

    %%%

    Addict : Un braqueur Californien attaque un sex-shop ! Les deux employées l’insultent et lui lancent des godemichés au visage ! Il prend la fuite !

    Preuve absolue, s’il en fallait encore, qu’il est parfaitement compatible d’être voleur agresseur et empli de principes intégristes vous faisant fuir à la vue d’objets de perversion !

    %%%

    Tout à l’inverse : Michèle, la belle, t’as de beaux Cieux, tu sais, à embrasser !

    La mort gants ne prend jamais.

    %%%

    Ami Mix : Au mât t’osas là pin-up à gros nez à la hune hisser comme meilleur des rieurs crieurs: Précieux êtres : Adieu Maître !

    %%%

    Vive les tonneaux du traîneau des créneaux du label No Hell menant manants …

    Ali GNIOMINY

     

    « Flagrant délit de perte de pédales par excès de zèle

    immortalisé par un radar mobile ?

    Ou frais d’as taire à apparats plus hideux »

    auber.png

  • ERREUR DE DESTINÉES TAIRE !

    OK, Bob. Compris. Tu as posé un lapin au cheptel des Nobel à Stockholm. Patti a eu beau pousser la chansonnette pour empêcher trop d’anges de passer, l’assistance généralement dupe a cependant compris que ton absence signifiait qu’il ne fallait s’y fier, que tu reconnaissais que ce Nobel pour Poète t’avait été attribué par erreur, puisque à l’évidence destiné au saboté bon Roi-Député du Parti Railleur d’Extrême-Centre-Gauche littéraire.

    Tu ne pouvais, certes, prétexter que tu étais enrhumé, personne n’aurait vu de différence. Mais tu m’as compromis, là ! Pourquoi as-tu eu l’imprudence d’écrire que tu ne trouvais pas de mot pour dire l’honneur qui t’était fait ?

    Ce qui, bien sûr n’aurait absolument aucun sens de la part d’un Poète méritant le Nobel, si celui-ci t’avait été vraiment destiné. Et tu devrais savoir que l’on doit employer le moins possible le verbe faire ! Mais honneur à ta sincérité. Même si tu t’es enfoncé plus encore, affirmant que tes chances étaient aussi grandes que d’être sur la lune. Et pour qu’un Poète ne soit pas dans la lune …

    Mais ne regrette pas ces Nobels ânes et .. travaille tes vers dans le néant Genevois en venant t’y installer ; Histoire de végéter 40 ans en si stérile désert social, où tu composeras amas de remplissages de formulaires, paieras une fortune à la longue le droit d’être méprisé en adressant tes œuvres à qui de gauche.

    Deal à ne négliger ! Car un jour béni, sûr que tu moucheras tous tes concurrents, en finissant par remporter le Grand Prix Littéraire du Local à Poubelles de la Ville de Genève !

    Courage Bob Art exige ici de t’humilier adéquatement aux pieds de containers à vif comportant tous obstacles pathétiques au miracle Poétique. Hors des chais ne sentant plus la rose.

    Mais dis, là, ne serais-tu un peu jaloux ? Beau coup n’est-ce pas ?

    Tu apprendras, à la langue, comment biaiser l’éloge icône genevoise.

    Allez : Que l’escalade de tes ballades, Bob, si tu la snobes, que la poussée à tes salades qui ne se vendent ne te rende malade !

    %%%

    Et si tel est le cas, consomme de préférence en France : Sauvée de justesse du pire fascisme en matière d’assurance-maladie. Fions-nous un instant à celui qui renonce à privatiser une partie de la couverture-maladie.

    Mesure infâme prévue, combattue même par la droite française dont il est le nouveau plus mauvais exemple !

    Droite et Gauche unies, conscientes du risque terrorisant de voir un jour la Sécu française tomber dans les égouts de la misère sociale générée par d’intouchables cossus privés, se chargeant de rendre malade puis de refuser, pour manque de moyens, les soins rendus indispensables à leurs esclaves. Maltraités comme dans l’État-Voyou Suisse.

    Précurseur du modèle en vogue fondamentalement inégalitaire de la milliardocratie anti-pauvres !

    %%%

    Et aussi : En y songeant bien, il est surprenant : Que l’on doive faire lever l’immunité des prédateurs de la démocratie pour obtenir leur débandade !

    Vie agrarienne a assez sévi ! Vision crétine des petites combines a trop trotté en bêtes têtes déréglées : Cinglées par la trique du fric étranglant, sous angle politique monétaire de pervers glandeurs : Les travailleurs, vaillants seigneurs ne parasitant, eux, le jeu excitant de l’égalité illimitée de traitement entre êtres .. aimant heurts et vrais bosseurs, pas las censeurs bloqués aux sous solitaires et coups de nerfs de la guerre, de la misère qu’ils génèrent, profonds déments !

    En y pensant bien, il est étonnant : Qu’il faille que failles en lois de têtes de bois, par elles et pour elles faites, que fissures nous assurent accès au succès et regain de gains de cause peu moroses, face aux masses qui suent des corrompus en place à casquettes replètes et poches complices que cloches remplissent croyant croyants, audits vains !

    Aux dix, vingt, aux dizaines de pots de vin détestables dessous de table entrant en l’antre des prédateurs prévaricateurs : Disons stop ! Et qu’ils écopent ce qu’ils salopent : Chaîne humaine souveraine libre et équilibrée de diffuseurs de qualité, de classe face aux semeurs d’inégalités !

    %%%

    Les Québécois, vous restez cois ! Les Belges … Déjà qu’il n’y a que vous pour dénicher une rime en elge : Oyez oyez : N’en veuillez point à un Welche de faire parfois dans le local (oui, enfin non, à poubelles … d’accord, j’accepte, ce doit être une foi inébranlable en votre humour fritant la flamme en dedans de l’affront qu’aux faux nids de vos tours l’on pourrait attributs huer).

    Bref, de traiter des sujets de ce petit coin coïncidant souvent à ce qui se trame comme drames chez vous, entre philanthropes dépoussiérés et arriérés pithécanthropes.

    Ainsi : Bien que nécessitant encore d’un chouia permettant de bénéficier de la totalité de la Science infuse, votre bon bas rond-de-cuir congratule celui qui Batou ses confrères en matière d’analyse des méprises socialistes défendant réduction de moitié de la taxation des bénéfices de prédateurs au détriment des collectivités publiques !

    Nantis fournisseurs d’outils de culture du caviar à la Maillard, Salerno, Emery-Torracinta, Kanaan, … indéracinables incontournables irresponsables inexcusables !

    Gauche qui fauche, rase, ce que sème la base qui aime Justice d’élus plus que bénéfices et tumulte d’incultes partenaires actionnaires.

    %%%

    Beaucoup plus à gauche encore :

    Dire que des milliers de milliards furent investis durant des décennies en guerre froide, abêtissement sectaire sécuritaire et sanglante répression, de part et d’autre, pour que finisse par gagner l’ennemi Russe des libertés, Droits de l’homme, en installant sa chienlit au pouvoir d’Amérique par piratage informatique et autres tactiques dignes d’olympiques records de tricheries.

    La nation de Lincoln, Washington, Luther-King … Qui craignait tellement le communisme, se retrouve d’un coup prise et mise mat, sous le joug impitoyable de la milliardocratie la plus crapuleuse, plébiscitée par ses propres victimes sous influences !

    Victoire guerrière ayant bénéficié d’une stratégie remarquable, il faut l’avouer. Le grand roque a payé, après les sacrifices de fous, le cheval a pris la reine par surprise, le roi n’a évidemment rien pu tenter. Et chèques signifient la fin de la partie (de cartels nous souffle un lecteur chou de Bruxelles sentant le vandale or s’éloigner) …

    L’ivraie …

    Ali GNIOMINY

    IMAG0690.jpg

    Premier degré : Établir la manière correcte de fixer une plaque sur la pierre !

    Second degré : Ignorer la fracture, lorsqu’elle se présente.

    Troisième degré : Soigner la vitrine maçonnique en évitant tout accroc à ce qui va droit, dans le mur. Couvrir le tout de couches de mastic magique et l’atour enjoué.

    Quatrième degré : N’omettez l’achat de rues avant les baux !

    Cinquième degré : À-coups, demain donne aux us maintenus, sûr pas rois.

    …. Aux hauts Cabinets dites trente-trois, tirez la langue, sortez l’émail et à table liés buvez sans façon au vain cœur des maçons que ne lasse telle impasse.

    Et surtout: Gare à l'excès radical d'autocritique

    commune.jpg

  • CRISE T’INITIE ?

    La gardienne fut-elle négligente ?

    A-t-elle, sans le secouer,

    Sous le tapis caché les saletés ?

    Déesse capable aux pics, assauts,

    De l’adversité à nécessités :

    De brosser

    La peinture, jets sensibles

    De fine encyclique du fric,

    Salve … à tort d’aliénés

    Violant poubelle en devenir

    De mondial avenir

    À accords rompus !

     ***

    Haut gag …

    Ali GNIOMINY

    df.jpg

    Mes nœuds, .. leurrés, .. pétez pas !

    lo.jpg

  • PRIX HAUTS NIÉS ! PRIS, HONNIS, ET : …

    … Est-ce que roc imperturbable : Véritable table de loyauté commerciale tuyautée : Est-ce que Migros vous a également dépouillés une bonne dizaine de fois ?

    Alors , comme probablement programmé, vous avez laissé tomber. Ou, si vous êtes allés réclamer, avez obtenu de vagues excuses confuses (justement) : Arguant qu’il s’agit d’inattention des employés chargés d’achalander les rayons, que ce sera rectifié de suite : L’on indiquera enfin le bon prix au bon endroit sur l’emplacement du produit !

    Vu que la feinte consiste à ne plus coller ou imprimer le prix sur la marchandise !

    Et, bizarrement : Les dix fois où ça vous est arrivé, votre achat en caisse était plus élevé que le coût indiqué dans les environs du produit choisi : Jamais une seule fois l’inverse, où vous y auriez gagné !

    Certes, il est de votre droit le plus strict de consommateur d’exiger de payer le prix affiché !

    Mais, au vu des étages d’avocats que doit employer Migros, (pour tenter de se dépêtrer de son deal d’alcool dans ses « Mon Chéri », récipients chocolatés avec lesquels certains concourent, quant à découvrir combien il en faut ingurgiter pour être pétés) : Vos arrière-arrière-arrière-petits-enfants devraient obtenir gain de cause !

    La loi vous le permet ! Vous pouvez actionner sans autre la machinerie répressive contre tout éventuel refus de vous accorder de payer le prix indiqué ! Vous irez jusqu’à la Cour Pénale Internationale, s’il le faut, pour récupérer vos 30 centimes ! Mais …

    Jamais, ô grand jamais : Migros ne renoncera à sa propagande subliminale des prix difficiles à trouver !

    Visant le « Tant pis, on verra bien à la caisse » des aînés et bigleux, ne sachant jamais si l’étiquette entre deux articles concerne ou non le produit du rayon du dessous ou du dessus, quand par chance l’indication est placée au bon endroit.

    Oncques Migros ne rétablira la transparence dûment exposée sur la chose que le client envisage d’acheter ! Indécis contraint de calculer possible marge supplémentaire, au bénéfice de l’opacité Migros ; Afin de ne pas dépasser son minable pécule disponible d’escroqué de tous côtés.

    Auquel cas, s’il venait à lui manquer 5 centimes, il subirait la honte de sa vie ! Durant laquelle tout le magasin entendrait la préposée lui ordonner de laisser quelque chose, vu qu’il n’est pas capable d’avoir de l’argent pour payer, et que les autres qui attendent n’ont pas que ça à faire …

    Ou pire : Qu’une bonne âme de la file viendrait à lui offrir le complément, à ce pitoyable mendiant (si si, il existe tout de même des mendiants qui ne sont pas riches à Genève) ne se fatiguant pas même à demander l’aumône !

    En fait : UN PRIX SUR CHAQUE PRODUIT ! EXIGEONS !

    Chassant l’indécent manque traditionnel de cette nation, propriété des industries de l’abusive consommation forcée : L’absence de valeur correcte estimée et affichée !

    La FRC n’en est-elle hérissée ? Ou, ses avocats ont-il été alléchés par de plus gros biffetons pour le bifteck, cédés par le plus vorace distributeur de confusions ?

    Soyons clair ! Le prix de ce produit-ci, pour les lobbies en question, est dépourvu de toute opacité :

    Visiblement indiqué à plusieurs endroits à leur attention : Coût qui varie entre un et trois millions de francs suisses, tout dépendant de la réaction de ces clients, détourneurs et violeurs en séries de données privées, et en fonction de l’étiquette collée par eux dans le dos du créancier qui leur présente telle sommation d’honorer leur dû !

    %%%

    Qu’y faire ?

    Un pavé dans l’amarre,

    S’il percute sur la tranche

    Libère l’esquif !

    S’il choit à plat,

    Il applatit, écrase le lien !

    Un pavé sur la tronche

    Ne fait de bien

    Qu’aux béotiens

    Déboussolés

    Et rageurs naufrageurs !

    Un pavé dans lu mur :

    Ci biais plus sûr !

    %%%

    Bref, suite à ces félicitations à peine voilées au jeune champion d’Europe de maçonnerie, il équerre que compagnons établis entre le beauf et, là, nés gris et minant, crèchent en ces temps, pliés sous le piédestal qu’ils s’installent.

    Droit dans les parois, également :

    Le « GHI » (« Genève Hospitalité Interdite ? »... À moins que ce ne soit : « Genève Homos Incriminés ? » ou … Allez savoir, il y a tellement de pub que pour trouver une infoRestons-en au « Je n’ai vos mains, formations ») … donc, le Gratuit Horripilant Idolâtré nous l’affirme :

    Achats en France, Genève tremble !

    Un comble : Comme si, par mesure d’économie, les excavateurs Genevois pour géothermie provoquant des séismes ne pouvaient pas être rachetés à Bâle !

    Où ils sont interdits depuis les secousses engendrées ! Mais non ! On nous roule dans la bouse : Se fournit chez les Frouzes ! Là où préfets rances nationalistes soit affairistes nous attristent !

    Aucun appel d’affres en Suisse !

    %%%

    Affres, aux dites prostituées, par ailleurs, interdites chez les susmentionnés sauvages, justement !

    L’une de ces respectables putes, que le vulgaire ose appeler péripatéticiennes, pourra enfin être naturalisée Suisse ! Avant de caser sa pipe.

    Vraiment : Voyant à quel point il est devenu difficile d’afficher d’assez bonnes mœurs pour se faire naturaliser Suisse : Aucun doute : Elle a dû coucher !

    %%%

    En l’attente du Big One Genevois, qui séparera le bon craint de délits vrais : Remarquons que :

    Le Département de la Sécurité et de l’Environnement, dirigé par un radical pur et dur, dresse le bilan de la plate-forme de prévention des radicalisations ! …

    Sans commentaire. C’est conseillé.

    Sinon que, vraiment bravo ! Oui ! L’on n’est jamais si bien servi que par soi-même, d’autant plus quand : Qui se ressemble s’assemble.

    %%%

    Préparé au cataclysme, le PS, lui, refuse l’argent des banques et compères, CS, AXA, Winterthur, Swiss … Pas question de se laisser corrompre ! Clap clap !

    Mais … N’est-ce pas un peu, quelque part, corrompre encore plus les scrutins, que de laisser les corrupteurs n’arroser à double que la Droite méprisante ! Alourdir plus encore le plateau de la balance du canular démocratique ? De liquide déductible des impôts …

    La Gauche n’a plus à accepter ou à refuser les moyens d’équilibre social qui lui sont scandaleusement soutirés depuis des décennies !

    Elle doit exiger rétrocession immédiate d’égalité d’influences ! Sommer lobbies et Partis cupides de répondre de leur perpétuation de fraude sociale par pressions monétaires, et contraintes indûment imposées au service d’intérêts privés, et détriment de la dignité et de l’intégrité de l’immense majorité des citoyens trompés ;

    En tout : Partant d’emblée perdants ! S’ils tentent par vote de réclamer raison et équilibre constitutionnel, trahi par ces tout-puissants parasites spéculateurs de Droite dure fortunée pompant le fruit de la sueur des producteurs de concrètes valeurs !

    Ainsi asservis et perpétuellement empêchés de rétablir authentique Justice et Égalité de traitement honorable en ce pays. Et tous les autres de la planète.

    Où un seul devrait pouvoir enfin servir pour tous d’exemple crédible d’humaine probité politique, et de partage équitable des moyens d’action, droits et obligations de tous assujettis à égalité promise. Libérés de l’emprise des faussaires de Volonté Populaire et du mieux-être général !

    Il n’y a plus à demander, ni de comptes à rendre : Il faut à présent qu’enquête l’humain, en ses plus honorables Instances internationales, accordant impartiale défense des intérêts des lésés, enquête de manière réaliste sur la gravité effective et nuisance extrême du fondement déformé des pratiques planétaires prétendument démocratiques en vigueur.

    Et mette enfin le nez des méprisants fauteurs de tous troubles dans le caca monétaire qu’eux seuls ont répandu tous azimuts, ou le font croire à nos dépens.

    Pour avoir perdu à répétition au poker de la Bourse, en laquelle ils craquent le fric de tous sans accord des assujettis lésés le leur confiant ; Et perpétuellement avoir imposé à ces derniers de se priver de tout pour renflouer le vice « sans fonds » du parasitage des biens et revenus d’autrui ! Avoir ruiné la vie de milliards d’êtres à travers les époques, par ruse, force, tromperies conceptuelles et menaces.

    Tout travail mérite salaire ! À égalité de travail, de considération, égalité de rémunération et de respect ! Aucun Parti œuvrant ne peut justifier, devant l’esprit véritable d’une saine Démocratie, qu’il dispose de plus que son adversaire, d’armes imparables pour le vaincre sans combat loyal !

    Mettons un terme à cette sinistre farce des nécessaires moyens indignement séquestrés, au nom de primitifs principes de supériorité matérielle pour prétendus ayants-droit de rang plus élevé, tout droit issus de la barbarie moyenâgeuse et la pérennisant encore au possible !

    Et ne nous trompons pas de cible, pour les coups d’Etat à venir : Ils n’ont plus de raison de frapper des gouvernements ! Qui ne sont plus que les valets des maîtres à détrôner ! Ce sont les plus inhumains trusts et vendus influents qui doivent être assaillis de plaintes et de révélations circonstanciées. Jusqu’à les faire tomber, et recracher ce dont leur criminelle avidité a privé si longtemps l’humanité !

    Votre bon Roi-Député du Parti Railleur y travaille si bien que ses amis du prestigieux TIME reprennent en Une sa célèbre expression : Les États-Désunis !

    À ce tas l’avis que torts il y a ? Si aime Presse … les cingler ! … Régler leur sort sans gloire aux plus noirs des pouvoirs !?

    %%%

    Avec transition : Une nécropole dite antique, contenant environ 600 squelettes est exhumée en plein centre de Bordeaux. Sous l’emplacement de l’ancien commissariat Castéja !

    Comme quoi ce n’est pas d’aujourd’hui que les flics Français sont un peu vifs !

    %%%

    Moins bien chez nous : Un Genevois radicalisé de 21 ans remis en liberté !

    Bénéficiant de la liberté totale d’envoyer des dizaines de gardiens de prison en maladie. Mais dites, il fait bien plus vieux que son âge ? Ah, pardon : Ce n’est pas celui-là ? …

    Une chose est sûre si ça se passait à Alep plutôt qu’à Genève, des frappes chirurgicales Syriennes et Russes auraient au moins déjà, (par même souci de sécurité et afin de rassurer la population) exterminé tous les Genevois de 21 ans !

    %%%

    En la ruinée cité de Calepiquette, toujours : L’argent saisi aux trafiquants servira à alimenter un Fonds cantonal de prévention des addictions ! CHF-350'000.- seront disponibles en 2017 !

    Ah bon ? Nos gabelous n’ont chopé qu’un seul trafiquant à ce jour ?

    Bref : L’État lance un appel à projets ! Soit : Le projet que propose votre bon Roi-Député du bordel politique local, est bien entendu d’utiliser cet argent à faire condamner DuPont-de-Nemours pour avoir fait interdire le chanvre dans les années 30 ! Crime perpétré exclusivement pour mieux vendre ses propres textiles.

    Ce qui engendra de par le monde des millions de drames et injustices abominables pour les fumeurs de naturel produit de leur pays ! Homicides par stress inutile sciemment instillé aux consommateurs, perte de centaines de milliards d’impôts, sinon encaissés durant des décennies, soutien étatique aux mafias du marché noir incontrôlé des saloperies coupées, inestimable cadeau à la pègre de la répression contre les amateurs d’herbe, etc. Mais, face à un prédateur aussi puissant, CHF-350'000.- ne serviront pas même à payer le café des intègres enquêteurs réquisitionnés !

    C’est un peu comme si l’on voulait faire une prévention digne d’un État de Droit, en limitant la propagation d’appels à se suicider tombant dans le piège mortel addictif du tabac : Il y aurait toujours une bande de truands empoisonneurs assez organisée, pour infliger des publicités de toxiques l’enrichissant.

    Le seul moyen d’arrêter ce génocide serait d’actionner la CPI ! Mais après le procès pour les 30 centimes, les chances resteraient minces.

    %%%

    Mais, réjouissons-nous, visiblement les affaires prospèrent en notre doulce Confédération ! Forte de l’implantation en Arabie Saoudite de son industrie d’armement !

    En ces riantes contrées venant d’exécuter 15 « espions » de l’Iran. Alors que, selon les stratèges, un conflit armé est imminent entre Arabie Saoudite et Iran !

    Certes, Madame Calmy-Rey devrait un jour pouvoir retourner tenter d’arranger les bidons à Téhéran, mais de préférence en burqa cette fois-ci ! Il conviendra qu’elle explique la sale habitude suisse du soutien armé neutre, comme en 39-45, aux deux camps ennemis.

    %%%

    Et pendant ce temps-là en Suisse, l’œil tarde à voir les grands changements, l’on se dore ici au soleil du profit à tout prix, s’endort isolés sur les valeurs étouffées.

    Lors que d’autres n’ont pas de pot :

    IMG_1359.jpg

    Par faute de :

    « Présent remis en aparté aux commandeurs

    découvreurs des plus belles plumes

    dans le culturel aspect littéraire »

    plume.jpg

    Et tout ceci alors que le sort s’acharne sur Aceh, à Sumatra. Mais, que voulez-vous … C’est si loin … !

    Après le tsunami de 2004, des secousses répétitives font quantité de morts ! Sans doute moins, cependant, que les victimes entre janvier 2015 et novembre 2016 sous le joug des pires tarés islamistes du monde, mais dont parlent si peu nos médias.

    Avant que, tôt ou tard, ne deviennent également vitales pour l’humanité des frappes d’une coalition internationale. D’États qui envisageaient déjà une intervention contre les atrocités commises juste avant le tsunami. Dont on n’entendis plus parler ensuite, supposant que les djihadistes au pouvoir étaient tous morts.

    À se demander si les cataclysmes naturels le sont bien. Qui, cependant, tuent bien plus de pauvres victimes que d’ordures qui les asservissent.

    Mais sinon, Indonésie et Malaisie sont des pays merveilleux ! Voyez par exemple Singapour, et sa réputation mondiale d’absolue propreté et de fortes amendes pour qui traverse en-dehors des passages pour piéton. Pratiquement la moitié à débourser qu’à Genève, pour la même atteinte ignoble aux dérivés de l’extrême radicalisation !

    Pour en revenir au désastre d’Aceh : Quelle horreur ! Rien qu’en fuyant un gratuit pour un quotidien payant, il y a déjà 50'000 morts supplémentaires !

    Sans titre.jpg

    Des frappes de claviers chirurgicaux, sans doute, opérant une diversion pour le jour où devront être remboursées, aux familles des victimes de ce tsunami, les sommes des dons, scandaleusement détournées au bénéfice des tyrans d’Aceh ; Ou n’ayant pu être acheminées, faute d’honorables élus locaux à qui en confier la correcte redistribution aux nécessiteux.

    Exactement comme chez nous, quoi. Problème presque généralisé pour toutes les organisations de secours, contraintes de conserver indéfiniment ces encombrants Fonds.

    De préférence sous leur matelas. Puisqu’il faut payer les abuseurs financiers premiers, à présent, pour qu’ils utilisent à volonté à notre insu ce qu’on leur confie à surveiller contre leurs vols !

    %%%

    Et vu que l’on parle de pique-fric : De grandes festivité sont prévues l’an prochain, pour le 600ème anniversaire de la naissance du Saint Patron de la Suisse : Nicolas de Flue !

    Alors que, normalement, un enfant dès 8 ans devrait déjà ne plus croire à l’existence de Saint-Nicolas ! On nous berne !

    Et puis, c’en est Aceh : Les indulgences devraient faire partie du passé ! Mais bien au contraire : Dès lundi 12.12.2016, le business de l’appauvrissement supplémentaire des plus démunis, matériellement et spirituellement, lance l’App Godblessyoo !

    Précisément ce 12.12 : 40 ans jour pour jour après mon arrivée pour 12 jours en une époustouflante école initiatique pyrénéenne, d’inspiration essénienne bulgare.

    Bénéficiant, par le plus grand des « hasards » survenant en ma Quête du Graal pour laquelle j’avais donné ou vendu mes biens matériels, et juré de ne réapparaître que le jour où j’aurais trouvé la Lumière, promesse tenue, bénéficiant d’indescriptible Enseignement Limpide, qui me fut offert majoritairement par une érudite fillette angélique de 6 ans.

    Et en partie par ses parents et les Célestes Consciences les/nous habitant, issues des étages d’états d’âme allant d’« Anges » jusqu’à « Séraphins » en s’élevant par les degrés « Archanges, Principautés, Puissances, Vertus, Dominations, Trônes et Chérubins » ! Avec démonstration de dilatation du temps, avançant une heure sur un chemin et mettant cinq minute pour le retour exactement sur le même chemin, visions furtives du Document Akashique relatif à des temples disparus et égrégore de leurs antiques cultes, disignation détaillée des entrées de l’Agartha … Faramineuses expériences relatées en partie, dont actuels cossus fanfarons simulateurs d’érudition aux … commandes … n’estiment pas même la valeur à 30 centimes …

    Et voici que ce 12.12.2016 signe le remake en grandes pompes du pire obscurantisme chrétien : Le clic qui bénit ! Au service exclusif du dieu start-up Goodblessyoo ! Afin de soulager votre conscience aveuglée, et la maigreur de votre porte-monnaie si « subtilement » vampirisé de gré ou de force.

    %%%

    Mais tout n’est pas perdu ! Car ne croit aucunement en ces bénédictions en ligne de pécheurs celle qui, en de beaux draps cul lascivement enfoncé, est fille de pasteur protestant, réélue pour la Xième fois Chancelière !

    Pas plus que ne bénit par clique le pasteur protestant Président de l’Allemagne, dont personne ne saurait dire le nom.

    Et cependant, de par le monde arriéré, à leur exemple, s’exercent bien pires déviances gueulardes du protestantisme évangélisant les rabaissés, et les faisant payer et payer encore et payer toujours pour les hypothétiques fautes dont ils sont désignés coupables de la plus arbitraire des manières !

    Allez en paix ester …

    Ali GNIOMINY

    « Sur l’amas : Zone l’âme en groove, et élit Quête »

    IMG_1310.JPG

     

  • MILITE HÈRE !

    Existe bien pire ! On s’en tire bien !

    Plus esclaves qui en bavent que nous !

    Nous on en crève : Ce n’est pas grave !

    Existent des guerres plus meurtrières !

    Des saletés à supporter

    Bien plus austères !

    Se taire est prescrit !

    Pas de cris sincères !

    Existent tyrans plus délirants

    Que nos péquenots

    De simplistes

    Lèche-lobbyistes :

    Qui assèchent en la dèche

    Altruistes !

    Existent plus moches

    Mouchoirs de poche,

    Plus demeurées contrées où choir,

    Où les espoirs sont amarrés !

    Existe un monde où abonde fratricide !

    Que décident et dirigent les auriges

    Qui négligent ou trucident le prodige !

    Et obligent sans prestige

    Au saccage du partage !

    Existent ailleurs de pires voleurs,

    Des élus plus menteurs,

    Inquisiteurs pêle-mêle :

    Pourquoi nos lois du secret

    seraient-elles plus cruelles ?

    L’on est si bien !

    À biens que piquent

    Cyniques machines qui minent

    De l’humain

    Le si triste terrain !

    Existe plus débile sur Terre !

    Point de bile à se faire :

    L’on ne renâcle à tel spectacle !

    Et puis : Qui fuient les oraisons

    Existent des pistes de guérison

    À la prison mentale confédérale

    De naïfs captifs

    Que noue le fatal :

    « -Il y a plus mal que nous !- »

    C’est merveilleux ! Fermons les yeux

    Et prions Dieu ! La Grâce, de loin,

    Ne lasse point notre race d’apôtres !

    Existe pire ! Pourquoi agir et réfléchir !

    L’on a, sur nos mains fières,

    La poussière d’hier

    Pour lendemains de nos gamins !

    Le reste empeste !

    Ne sont qu’envieux qui de non pieux !

    N’ont d’être pingre

    Pour violon d’Ingres !

    Qui n’ont de boîte

    Qu’à vingt piges

    Ils dirigent !

    Boîtes où crânent hyènes

    D’Helvètes têtes

    Qui, pourries, de conneries,

    De haine rient !

    Bisque bisque : Elles résistent !

    Puisque existe faim

    Bien moins visible, plus insensible,

    Au vieilli pays-cible

    Des méfaits indicibles :

    Forfaits tragiques de bible du fric

    Commandant dépendants

    Serfs à vie dénigrés,

    Asservis intégrés à dégradants degrés,

    Au gré de barèmes

    De crème bien-née :

    Tournée !

    Existe pire ! Ici tout va !

    Tout à tout-va à vau-l’eau :

    Pas-à-pas se perd !

    Peut y croire l’auditoire :

    Pas à s’en faire !

    S’enfermer et s’armer

    Sont les mamelles de la gamelle !

    Existe l’enfer heureusement !

    L’on peut s’en faire son instrument

    De si lisse suisse suprématie :

    Dépasser fracassés en train de saigner,

    Leur enseigner le train-train :

    L’-ici c’est mieux,

    On a le bon Dieu qui fait gagner

    Les voleurs de Valeurs,

    Grands gérants des fruits

    Du malheur d’autrui

    Dont ils font leur beurre,

    fondus sans cœur en masse

    de fadasses censeurs tordus- !

    Tort de s’inquiéter !

    Piété à satiété

    Sur vos draps viendra empiéter :

    Veiller à n’éveiller

    Soins en votre âme d’une autre gamme

    De concepts moins ineptes :

    Existe sexiste décadence

    À passer sous silence,

    En l’empire des vampires des finances !

    Perdure, d’or dur, là, tractions,

    Étirements sans compassion

    Sur masures insécures, lézardées,

    D’attardés rassurés !

    Sûr et certain

    Ne cèderont ronds larrons marron

    Aux rabaissés ;

    C’en est assez !

    Bien pire ailleurs,

    Ou prou,

    Est le bailleur de fonds

    Du fond du trou !

    Existe bien mieux :

    Que bas modèle

    Qui bat de l’aile !

    Existent précieux humains

    Soucieux des lendemains

    D’humanité parasitée

    En train d’errer,

    À libérer de ses croyances

    En le banal chenal tracé

    De sa souffrance insensée !

    Existe une assistance

    À l’abus d’arrogance d’engeance imbue

    De son pouvoir d’avoir !

    Et de mettre êtres au dévaloir

    De la foire du :

    « Croire en ce noir

    Fatal système d’anathème féodal :

    Égale pourboire indu

    Entre vendus

    Et râles » !

    Existe fédérale habitude

    De rudes combats machistes

    Entre ventres replets

    De lutteurs,

    Acteurs de simplet dicton :

    « -Ma foi : De quoi, cois, se plaint-on ?- »

    On est à terre, se vautre

    Quand les autres camps

    Sont amers !

    Pas de quoi se soucier des dépréciés

    Qui, au fond, nous font scier

    Sous les copeaux

    Du blanc drapeau

    Qu’entoure rouge sang.

    Que protègent lourds stratèges

    De bouges qui bougent,

    De sottes gargotes

    D’imbue tribu

    À principes

    Qui chipent fripes,

    De fragilisés dévalisés :

    Et, de glace, les remplacent

    Par des haillons à aiguillons

    Des privations, sans condition

    Ni justification de taille

    Qui vaille punition,

    Déconsidération !

    N’existe pire piège,

    Pire sacrilège,

    Paillard traquenard,

    Que de faire croire

    Que ses déboires

    Sont sans histoire !

    ***

    L’histoire sans feintes ne s’est éteinte ! Portée aux nues : Qu’elle continue :

    Les nez ronds,

    Non fins nez, néanmoins à

    Nés nantis nébuleux,

    Néfastes aînés

    À négligence innée,

    Les nez d’engeance névrosée,

    À haine énergique en clique

    N’aiment nécessiteux :

    Coûteux captifs

    Qui, en trombe,

    Leur tombent sur le pif :

    Les nez ronds

    Imbus d’abus, d’habits clean excellents,

    De mous choix rabat-joie

    Et morts vœux,

    Sévices qu’eux nettoient,

    Les nez ronds :

    Acquis limpides

    Dilapident !

    ***

    Pléthore d’apnée vous fait du tort ! Respirez ! Respirez !

    Ce n’était-à qu’hommage gentil et bien senti : Au courage de celui qui se trouvait à un jour de trajet de Rome, lorsque la Vile Étincelle brûla !

    Et qui, apprenant la tragédie, laissa de suite sa harpe et s’y rendit sans détours, afin de porter secours ! Comme tout correct antique Chef-d’État : Premier au front devant ses troupes !

    Deux millénaires de chrétiens immenses mensonges, et politiques calomnies supplémentaires, commencent à bien faire !

    %%%

    Mais il y a pire, comme but ! Relire ceci dès le début ? Que nenni :

    C’est marcher dans l’errant !

    Et se dire que pour finir :

    Tes rimes friment !

    Tes sévères vers

    S’abîment

    Sous l’hérésie

    Des jalousies

    Que frénésie

    De poésie

    Suscite :

    Mérites niés

    Par détestables

    Te font … plier !

    Sous de minables

    Contraintes !

    T’éreintent !

    Tes rimes griment

    L’aune des promesses

    Des clowns qui briment,

    Qui tant t’agressent !

    Paillasses t’agacent :

    Tu le ressasses !

    Tes poèmes sèment ta révolte :

    Sa récolte insupporte la crème

    Des ridicules en groupuscules

    Qui manipulent et qui spéculent

    Quant au pécule

    Que ces crapules

    Qui te mobbent

    Te dérobent !

    ***

    Lamentons-nous plus conséquemment encore, à l’écoute de la vie en prose:

    L’église catholique de Norvège est condamnée, pour avoir exagéré le nombre de ses fidèles, afin de toucher plus de subsides publiques !

    Honteux : En annoncer cinquante quand en réalité il n’y en a plus que dix !

    %%%

    Comptes cachés : Panique à Genève !

    Tous comptes faits, qu’on tente de nous conter fleurettes, qu’on tergiverse quant aux cachotteries genevoises, commence à bien faire :

    À coup sûr : L’archéologue Cour des comptes, fouillant depuis plusieurs mois, a mis à jour dans les sous-sols de l’hôpital d’autres trésors enfouis !

    Derrière le carnotzet secret de l’ex-pharaon Gruson !

    Ah ! Que n’a-t-il assez coupé la langue de ses ouvriers ! Afin de conserver un silence aussi complet qu’au sujet du récent percement du mur menant au tombeau de Néfertiti, derrière celui de Toutankhamon …

    %%%

    Et : Gizeh vie dense, toujours : Là, pire ami de l’évolution Le cheptel des bourreaux de jeunes esprits genevois en a décidé ainsi : Plus d’éducation sexuelle dispensée dans les collèges !

    Faute de moyen de parvenir à perpétuer plus longtemps le business mafieux des religions et politiques de Droite, grâce à la juteuses discrimination prescrite, imposture contre les individus disposant d’un naturel taux d’acide glutamique, neurotransmetteur hormonal influençant les préférences sexuelles, un peu plus ou un peu moins élevé chez l’un que l’autre: Que l’arbitraire moyenne passant frauduleusement pour seule normalité ! À l’heure où les gosses dès 7 ans commencent déjà à tout comprendre des séculaires supercheries.

    %%%

    Il faut, en effet, également disposer d’un âge mental bien inférieur, pour ne songer qu’à étrangler le petit peuple à coups de CHF-1'200.- d’amende, pour un piéton traversant en dehors des lignes jaunes, ou 350.- pour un pipi canin !

    Et cependant, pleuvent les records, d’exactions de type Ultra-PLR perpétrées par ces robots-contractuels dont vous entretenait récemment votre bon Roi-Député du Parti Railleur :

    Ces machines à punir outrageusement pour des broutilles, sont par ailleurs tellement ressemblantes qu’on jurerait des humains !

    Pourtant, si l’on s’offusque et rouspète auprès de ces engins, il est parfois possible de les attendrir, eux !

    Mais sinon ! Absolument aucun espoir de grâce à espérer, de la part de l’inhumaine mécanique devenue Juge suprême et principal personnage, disposant de tous les pouvoirs en tête de la Confédération : Le sinistre, cruel et invincible esclavagiste Groupe Mutuel !

    Ruinant à son profit privé ses clients rackettés, ayant pris du retard à verser le prix de leur prise en otage, forcés à subir son joug, résilier avec complicité des O.P. toute couverture complémentaire, puis Groupe les larguant en l’infâme geôle CSS qu’ils ne pourront jamais quitter. Prison faisant miroiter de prétendus « rabais » finissant par coûter 145% supplémentaires aux aînés escroqués.

    Où ils devront subir la traîtrise de la publicité mensongère affirmant que tel ignoble cachot peut être quitté au 30 novembre de chaque année ! Et renoncer à se soigner comme de nécessaire, du fait que le sbire Intras du tyran CSS léchant les bottes à son maître Groupe Mutuel, force ses dépouillés à payer leurs remèdes, avec l’indigne pitance que leur crachent de vautours collaborateurs ; Rampant également aux pieds des despotes associés au dieu Goupe Mutuel. Remèdes vitaux remboursés ou non, si les esclaves ont pu se priver de l’essentiel pour se les procurer, tout dépendra du tout-puissant bon vouloir sectaire en question, d’appliquer ou non la compensation de dettes.

    Enfin, fort heureusement, l’éclairée Justice genevoise devient gratuite pour les consommateurs de biens courants. Et qu’existe-t-il comme « bien » plus courant et plus susceptible de passer en Justice : Que la fourberie de l’assurance-maladie obligatoire au service d’intérêts de privés dépourvus de scrupules ?

    L’on en viendrait à rêver que passent le reste de leurs jours à l’ombre ceux qui se dorent au soleil grâce à leur féroce maintien, sans vergogne aucune, de l’empêchement en Suisse d’adresser en Justice des Class-actions ou recours collectifs ! Forçant ainsi chaque victime indépendamment à avoir les moyens pour, ou de renoncer à, faire valoir ses plus légitimes droits.

    Ainsi, pour exemple, l’auteur filmé à son insu avec un ami, il y a quelques années, par deux des plus douteuses assurances, alors qu’ils étaient en train de jardiner pour aider une proche invalide et réellement dans l’impossibilité de s’occuper de ces tâches, s’ils veulent également faire payer les coupables comme ceux-ci y furent condamnés récemment, dans un autre de ces cas de traditionnelle violation de la sphère privée, cette victime qui vous écrit, comme son ami, devraient avancer les frais et agir séparément pour dénonciation du même délit.

    Alors que la Justice genevoise, saisie par les avocats de la lésée, doit visionner en boucle depuis au moins cinq ans nos jolis minois au travail, prouvant ainsi indiscutablement l’incapacité de notre amie d’effectuer les travaux dont on se chargeait bénévolement, et démontrant en couleur les délits d’assureurs.

    Justice sachant pertinemment que ces assureurs détruisent impunément des vies, incitent au suicide, ruinent leurs clients par monopole scandaleux de juge et partie, extorquent des millions dont ils ne sont condamnés qu’à rembourser la moitié, et ne risquent jamais plus de 30'000.- d’amende ! il est donc bien naturel que ces malfaiteurs au sommet de la nation aient carte blanche pour commettre le maximum possible de dégâts à leur profit.

    En se goinfrant mutuellement de concussion, sous protection parlementaire de l’indétrônable groupe usurpateur de Droite dure, que juge déjà l’Histoire ainsi qu’il le mérite. Et le condamnera enfin adéquatement un jour ou l’autre. Quand les déplumés révoltés enfin groupés, quand ces pools-là auront aidants.

    %%%

    Histoire sordide de même acabit, toujours : Une œuvre tombe dans le domaine public 70 ans après la mort de son auteur !

    Et l’on s’étonne que l’œuvre d’Hitler, 70 ans après son misérable suicide, soit reprise où elle avait été laissée, par quantité d’adorateurs infiltrés au sommet d’États voyous. C’est d’autant plus facile que les dernières victimes de l‘époque du nazisme, entre 1939 et 1945, peuvent sans problème passer pour de vieux radoteurs séniles. Qui répètent en boucle de faire attention aux répétitions de l’Histoire :

    Rappelant que l’assassinat de l’archiduc Autrichien François-Ferdinand de Habsbourg déclencha la 1ère guerre mondiale, qu’Hitler déclenchant la 2ème guerre mondiale était Autrichien et que des chiens trichent, actuellement pour préparer la 3ème. Qu’ils entendent enfin gagner, grâce à la multiplication de leurs actuels alliés, voisins ou moins.

    Un répit, toutefois, en ce qui concerne l’apocalypse politique autrichienne, qui est descendue vers l’Italie. Qui ne surviendra à Vienne que dès lors qu’un rebut de préhistorique centrale atomique suisse aura contaminé les pâturages du vert président.

    En résumé, la mode retro actuelle est furieusement plus axée vers le Sieg heils que le Ziegler.

    %%%

    Locale honorabilité, toujours : Des trésors archéologiques provenant des pillages de Palmyre, du Yémen et de Libye sont confisqués aux Ports-Francs, caverne d’Ali-Baba des voleurs et receleurs ! Précieux vestiges ayant transité par le Qatar et les Émirats Arabes-Unis.

    Zut alors ! Sale coup pour les Fêtes de Genève ! Plus moyen de continuer à déployer le tapis rouge et se mettre un bandeau sur les yeux à la douane, au lieu de fouiller bagages et burqas !

    %%%

    Ainsi passent les époques ! Dire, dire que déjà sont grand-mères et grand-pères celles et ceux qu’adulte j’ai vu naître ! Ces bébés qui beuglaient tout au long de mes nuits d’avion eurent à leur tour des bébés parfumant les cabines, qui à leur tour ont des bébés vomissant pour le même prix sur les éreintés passagers d’à-côté !

    Dire, dire que j’aurais pu avoir des quintuplés, qui à leur tour auraient eu des quintuplés qui à leur tour auraient des quintuplés … Qui dans vingt ans auront des bébés hurlant dans un compartiment famille insonorisé … Lors que Noël approche !

    Ah, qu’il est doux de n’être patriarche ! Bien que, si tel était le cas, bon sang ne mentant pas, la Terre porterait pour le moins 127 indispensables fervents et courageux anti-fascistes à son actif.

    %%%

    Rions un peu, avec l’honorable comique Monsieur Santi, Directeur d’Art Trading Finance, qui assène des réalités si bien senties qu’on les croirait sorties des œuvres vitales de votre bon bas rond-de-cuir très ferré :

    « Nos nations occidentales empruntent le chemin des Républiques bananières et s’accommodent de la défense et de la préservation systématiques de certains intérêts privés par les pouvoirs publics. Dans l’univers de la finance, ce sont souvent les malhonnêtes qui restent, voire qui prospèrent, tandis que sont damnés ceux qui se conforment aux règles du jeu ! Et … S’il est vrai que … Collusion entre pouvoir public et oligarchie est une constante qui débouche systématiquement sur une confiscation des profits et une socialisation des pertes … ! »

    Bravo et merci ! Que jamais l’on ne prétende que Monsieur Santi ment, nous prenne par là au dépourvu !

    %%%

    D’ailleurs, ainsi qu’à peine suggéré au début de ce billet, il y a déjà bien longtemps :

    Il n’y a certes plus de culture honorable à faire miroiter aux jeunes têtes occidentales bientôt rasées ; Qu’une dite culture ne cessant de naviguer entre ports peu francs, si ce n’est demeurer amarrée à leurs bittes ! Mais heureusement, reste le sport comme modèle pour la jeunesse, ses dieux du stade à adorer.

    Et des sommes faramineuses allongées par le ruiné petit peuple ébaubi, pour faire vénérer la profession de sportif, permettant à notre jeunesse l’espoir de caresser une carrière prometteuse sous les feux de l’actualité ! Un avenir tout tracé en suivant les deux filières proposées, de : Fraudeurs de millions ou de dopés en bande organisée.

    Et c’est sans risque : les conservateurs sont plus actifs et agressifs que jamais, pour préserver l’enseignement de l’ensemble de ces sacro-saints élitistes modèles financiers sportifs, n’enrichissant que leurs dynasties.

    Quoi qu’il en soit, de nos jours, le seul moyen restant pour gagner honnêtement une finale de football, est que l’avion de l’équipe s’écrase.

    %%%

    Parlant du Brésil : Ce qui me terrorise, c’est que la plupart des magistrats bien de chez nous déteste lire sur écran. Et dès qu’ils recevront la sommation de défendre enfin mes intérêts, en regard du présent plaidoyer d’une décennie sur ce support, s’ils impriment le tout je serai responsable d’une énorme zone de déforestation amazonienne.

    Et de même, le jour où l’on pleurera le phénoménal Poète en avance sur l’époque de primitifs l’ayant indignement tourmenté, quand il s’agira d’amener l’œuvre de sa vie, d’en tous cas plus de 50 ans de travail acharné d’utilité publique, de préférence aux archives de la vie privée du Jura, le convoi de camions gros porteurs risque de défoncer nombre de kilomètres d’asphalte. Et pour acheminer son corps au panthéon, il s’agira de renforcer très conséquemment le cercueil à l’emplacement de sa grosse tête.

    %%%

    À part ça : Des scientifiques font remarcher des singes paralysés !

    Enfin ! Pas à pas le parlement fait avancer la reprise économique ?

    %%%

    Au mage ! À genou, fidèles ! Cul bas et tête couverte de cendres :

    L’immense Gotlieb s’en est allé ! Qui pilota mes rires dès la petite enfance, dont l’écho retentit encore jusqu’au fond des savanes.

    Adieu bien cher pervers pépère. Je garde, Marcel, sur mon torse galbé et dans mon cœur ta sublime Rubrique-à-brac, et tout le reste de ton génie. Salaud, c’est bien la première et la dernière fois que tu ne nous arrache pas des larmes de rire !

    %%%

    Et crois-moi, on en aurait rudement besoin :

    Le crédit Suisse va à nouveau réduire son effectif de 1300 postes.

    C’est d’autant plus révoltant que, pour le même montant global économisé il serait tout-à-fait possible de garder ces 1'300 employés !

    En licenciant le Directeur et un ou deux de ses plus proches cupides !

    %%%

    Justement, parlant de prédateurs :

    Le Big boss de l’amicale des milliardaires américains anti-pauvres, le businessman Trump veut parler d’entrepreneur à entrepreneur avec son homologue Président de la Confédération Suisse.

    Selon toute évidence, Trump désire apprendre du spécialiste comment licencier à la manière de l’Ammann Group, sans que ça ne crée aucuns remous.

    %%%

    Et pour leur future résidence secondaire bien méritée :

    À la prison de Champ-Dollon, 57 agents de détention étaient en congé maladie en date du 2 décembre. Ne supportant plus les travaux forcés que leur inflige leur direction PLR. À qui la population demandera des comptes quand les détenus auront profité du peu d’effectifs pour se révolter et s’évader.

    Quoi qu’il en soit, si par chance ces 57 geôliers sont atteints de la peste, vu les risques pour leur poste qu’ils prennent par leur absentéisme, ceux-ci seront évidemment invités par leur Direction à retourner sans délai au boulot. Et le problème de la surpopulation carcérale sera réglé.

    %%%

    Amicale des tout-puissants, encore :

    C’est tout de même étrange, ces Suisses dont les commandes sont tellement ciblées, filtrées au crible de la bien-pensance, si réservées à l’exclusivité de certains et non d’autres, ces Suisses qui s’abaissent à devoir se rendre à Paris pour devenir commandeurs !

    %%%

    Mais, bah, c’est ainsi :

    Que s’offusquent

    Les mollusques,

    Et s’échauffent

    Vauriens beaufs

    Que je brusque,

    Dérange,

    N’y change rien.

    Les dommages à l’image

    Du pays des baillis

    Que l’ « esclavage »

    Que ces sauvages

    Me font subir

    Ne font plus rire.

    Il est certain que des putains de fachos

    Entravent esclaves en des cachots

    Bien plus réels et plus cruels

    Que la prison à trahisons

    Du pécule ridicule

    Où ces hyènes calomniant

    Me maintiennent

    En riant !


    Certes :

    Existe bien pire ! On s’en tire bien !

    Plus esclaves qui en bavent que nous !

    Nous on en crève : Ce n’est pas grave !

    Existent des guerres plus meurtrières !

    Des saletés à supporter

    Bien plus austères !

    Se taire est prescrit !

    Pas de cris sincères !

    Ali GNIOMINY

    Qui a dit : « Quoi ? C’est déjà fini 

    Qu’il recopie mille fois « Je ne dois pas faire d’humour quand le professeur à bout de nerfs aimerait en faire mais en est empêché par de fâcheux grincheux à la botte de sotte Société corrompue, qu’à satiété il conspue » !

    Mais tout espoir n’est pas perdu : Existent encore des âmes de très bonne volonté, qui vous en font lire les grandes lignes: Rejoignez-les :

    Chères amies et chers amis, à l’instar de votre dévoué, n’oubliez pas, même si vous ne disposez pas de minimum vital décent, de penser malgré tout à plus défavorisés que vous, en sacrifiant parcelle de votre maigrichon budget pour petit ou plus conséquent soutien concret, avant Noël, pour un repas aux sinistrés de la politique genevoise, adressé à : Association Rebondir.ch – M. Volodia Suchet. 1219 Châtelaine – CCP 14-474045 7 – IBAN : CH80 09000000 1447 4045 7

    « Et reprenez aise, poires : Trésor Roth est arrimé …

    DSC_5995.jpg

    … Pour protéger les sages esprits de la jungle urbaine

    des effluves radicales »

    2896690160.jpg

  • PILLÉ, LIÉ, LU, N’A PLUS À GRAPPILLER !

    Alors mes bien chères petites momies d’académies et pires sbires … ça y est ? On la signe cette paix ? On va s’y mettre ? S’y mettre cinquante s’il le faut : À réparer ce qu’égarés prédécesseurs censeurs ont ignoré ?

    Vous le larguez sans échos, illico ce million mérité ? Ou il faut alerter, en prose et vers, tout l’univers ? Sur l’idiotie, ici maintenant, de philosophies que je défie : D’une culture dont je n’ai cure et d’art barbare de si avares fonds de tiroirs : De principes casse-pipe et mystification de civilisations !

    Pardonnez, sous vos nez, tant d’élégance en l’arrogance singeant vos gens, à principes pris en grippe : Cette pichenette à déshonnêtes en bandelettes !

    Gracieusement dit : Cité si odieusement mitée va se féliciter de quitter sa cécité et surdité ? Voir ma poire écoutée, pour la soif, qui tant coiffe au poteau des déboires l’étau ?

    Cesser de me forcer à grappiller ce dont je suis pillé : Pardon pour dons dépréciés !

    Pièces à fenêtres pour Belles-Lettres : Liesse générale face à hardiesse phénoménale, chassant au mieux la trique merdique des dieux du fric : Leur art en barres sous matelas, qui fait bouffer du cervelas aux étouffés dont le rang ravit les fonds pourris.

    ***

    Ah, au fait, vous : Les pires amis du confetti Confédéré : Je voulais vous demander si vous savez, mais évidemment non (c’est une école ; ça maille : Eux tiquent) Si : Se porte toujours bien notre fric dans les coffres de la BNS à Fort-Knox ?

    Nous espérons qu’il apprécie les plongeons sur lui d’Oncle Donald !

    Ou alors, il aimerait rentrer au pays des baillis, mais n’a plus les moyens d’exiger son rapatriement … ? Faut-il derechef que les gentils assujettis lassés de lois les lui envoient ?

    ***

    Ce serait un peu difficile, la Suisse ayant sans doute perdu sa scandaleuse curiosité, consistant à disposer de plus de millionnaires que de bénéficiaires de l’aide sociale, (358'500 en 2015), bien que cette Confédération clanique-là s’enrichissant chaque jour un peu plus, en générant une croissance exponentielle de la pauvreté.

    Les 262'000 assisté(e)s du début de l’année seront-ils, avant Noël déjà parvenus à dépasser le nombre des millionnaires s’autorisant à se foutre royalement du sort de telle plèbe, l’affamant de plus en plus au moyen de monstrueux soutiens politiques subordonnés ?

    Certes, la Suisse a récemment perdu une quantité impressionnante de millionnaires (inutile de chercher combien sur Google, l’on ne parle visiblement pas de ces choses-là). Mais, pas de problème pour retrouver les fruits de notre argent qu’ils ont caché, dit perdu. Sinon, à quoi serviraient les Objets Trouvés des Bahamas ?

    Et aussi, concernant le traitement de l’inégalité entre riches et pauvres, la Suisse a un taux de pauvreté qui pointe déjà en dixième position des pays de l’OCDE. Elle peut encore faire mieux.

    Effectuons un petit calcul, juste pour rire … : Disons, 1 million d’assistés et working poor, à CHF-5000.- par mois, ça fait annuellement 60 milliards. Et disons 360'000 millionnaires et/ou milliardaires, contribuant par an, proportionnellement à leur fortune, à la réparation du désastre social engendré par fraudes et tromperies des leurs, à raison de CHF-166'666,66 minimum: ça fait 60 milliards. Et avec l’abolition de l’esclavage par servitude pour dettes faussées, la Suisse devient une nation exemplaire et véritablement honorable.

    ***

    D’ailleurs, en son perpétuel appât du gain sur le dos des malheureux, l’une ou l’autre des extrêmes, droite encore en ses petits souliers cloutés, a sans doute déjà gagné les 30'000 dollars qu’offre la Nasa, à qui peut résoudre le casse-tête du caca spatial dans une capsule pour Mars !

    Rien de plus simple, en vérité, pour ces idoines esprits, ainsi non menteurs, pour une fois : La production quotidienne des astronautes est placée dans de petites capsules, envoyées aux tréfonds de l’univers à l’attention de possibles extraterrestres. Afin de symboliser toute politique humaine en vigueur et spiritualité qui n’est plus … au XXIème siècle.

    ***

    En témoigne d’autant plus une enquête de l’Hebdo ! En matière de dépression : Les sept cantons latins sont en tête du classement ! Six romands et un italophone ! Broyant du noir par faute d’alémaniques nageant dans le marron, à catapulter aux tréfonds de l’espace infini. Vu qu'est trompé le peuple latin !

    ***

    D'ailleurs: Aucune surprise, va de soi ! L'artificielle majorité teutonne sous influence monétaire persiste ostensiblement à mettre nos vies en péril, à nous empoisonner dans tous les sens du terme ; À mépriser nos existences en continuant de  jouer  aux apprentis sorciers, faisant impunément circuler au milieu de nous de véritables génocides chimiques mobiles, ou perpétuer le rafistolage de centrales de destruction massive en devenir.

    Stupidités tragiques pour la cupidité de cliques de manants dominants nous minant! Amis ... à outrance.

    Monsieur Brélaz n'a pas fini de traverser des années de vaches maigres sur les verts pâturages contaminés.

    ***

    Mais tout n'est pas perdu! Bravo Fribourg ! Ah, ça ira, ça ira ... : De molles liaisons on y voit la raison!

    ***

    Tout à l'inverse: Abominables créatures dévoreuses d’espaces, toujours :

    Que c’est étrange, tout de même : Ces écarts surprenants en faveur du nouveau tyran Américain, relevés dans les bureaux disposant de machines de vote des ex-États démocratiques, Wisconsin, Pennsylvanie, Michigan … Par rapport à ceux utilisant les traditionnels bulletins. Alors que sont sous enquêtes les notoires piratages de terminaux par Russes & Cie. Mais bon, ça confirme que les machines ont voté Trump et les humains Clinton, rien de nouveau.

    Et au fait: Puisque le premier des Américains, celui qui doit représenter la probité, le sérieux, l'honorabilité incarnée, puisqu'il affirme qu'il y a eu des millions de votes illégaux : Pourquoi les procureurs ne font-il pas annuler cette illégale simagrée d'élection présidentielle ?

    Ah, quel bonheur indicible : D’ici peu, pour prendre enfin la place qui lui revient de droit, Hillary Clinton sera bien plus fringante et présentable, à présent que sa tête et ses cheveux sont certainement lavés à quantité de reprises, dans la baignoire de Guantánamo.

    ***

    Vraiment, en ce monde, c’est stupéfiant ce que certains ne perçoivent pas les solutions les plus simples : Ainsi, pour exemple, l’honorable Procureur général d’Afghanistan l’avoue : « L’Afghanistan n’est pas un bon endroit pour les femmes et les enfants ».

    Mais qu’attend donc ce brave Monsieur pour décréter l’exil de la totalité des femmes et enfants de moins de dix ans ! Et interdiction formelle à toute femme et enfant d’entrer au pays pour une durée de 50 ans !

    Ainsi, ces dames accueillies à l’étranger et avec son aide active, interdisant chez lui toutes formes d’archaïsme, font de leurs enfants mâles les bons Afghans éclairés, tolérants et pacifistes qu’ils deviendront adultes !

    Qui seront alors autorisés, par nouveau verdict de Procureur, dans 40, 50 ou plus vraisemblablement déjà 20 ans, à revenir ! Les quelques prédateurs restés au pays, abandonnés entre eux, étant alors bien trop décrépis pour nuire encore aux femmes et (petits(-(petits-)enfants. C.Q.F.D. ! (Ce qu’il fallait dépêtrer)

    Et plus jamais les mâles Afghans ne siffleront ni ne commettront, à la vue de françaises peu couvertes, de salaces plaisanteries quant au niveau de visibilité de jupe et fion :

    Solidaires …

    Ali GNIOMINY

    « Ballades sur ruine rendent fouines malades !

    De songer à cesser de ronger, fracasser

    La veine des gaines des gaz

    De l’accélérateur de base :

    Permettre mieux-être

    Aux moteurs novateurs ! »

    pave-2.jpg

  • AJOUTS CONTRE JOUG !

    Zut alors, Fidèle Castro est encore mort ! Alors qu’ici, qui galvanise par sa maîtrise si sauvage du langage, défrise, irrite affables coupables moroses : Compose trop vite ! C’est embêtant. Ne laisse de temps aux cons cernés de se retourner : Que sort poème masquant emblème marquant de conséquents, intenses jets de circonstance de sujets d’importance. Priorité soit respectée, et fin poème en fin de thème :

    DANGEREUX, DE FAIRE L’HUMOUR ADROIT ?

    En la grande gueule du loup d'un bled de la banlieue du Lac des Genevois: Un prof du collège de Terre Sainte est sanctionné et risque un avertissement des autorités cantonales. Il a osé faire de l’humour !

    À savoir : Obliger des élèves à écrire cinq fois : « Quand le professeur est en retard parce qu’il dort dans la salle des maîtres, je me tais » !

    Ignoble, vous en conviendrez. Il mériterait le peloton d’exécution. Imaginez qu’à cause de lui les élèves prennent goût à l’humour ! Comme tous ces rigolos que le pape François accuse de se permettre ainsi d’œuvrer au plus proche de la grâce de Dieu !

    Preuve est faite que l’on ne profère point impunément blasphème contre les austères dieux à la tête de Vaud !

    %%%

    Eux et bulldogs homologues, trop libres radicaux hurluberlus, feraient bien mieux de sanctionner ailleurs de véritables crimes contre les mineurs, de la part de connaissances respectées par eux, pour qui les yeux sont fermés, l’on en causera plus loin

    Eux, peuvent se faire du souci : Car au vu de l’accession de Carlo Sommaruga à la défense des locataires : Sera prochainement opérée une simple rocade de deux termes dans le titre du -Je n'ai vos mains, formations-: « 900 propriétaires de chiens amendés ».

    Juste en passant, eu égard à ces types de mœurs traditionnelles : Avez-vous remarqué combien les parents férocement anti-avortement, ne le sont que tant que leur fille de 16 ans ne se trouve enceinte ? Généralement d’un malotru non conforme aux critères parentaux hyper-sélectifs !

    Faute de quoi ils confieront de préférence l’imprudente rejetonne aux rayons de vélo d'une rebouteuse, plutôt qu’à l’inscription de si Sainte-Nitouche en un registre d’hôpital.

    ***

    Assurément, chers petits esclaves en herbe, soyez un peu sérieux, comme vous y forcent les pithécanthropes au pouvoir : Surtout sur les blogs et réseaux sociaux !

    Faites très attention à ce que vous dévoilez, il en va de votre carrière. Imaginez l’horreur si votre manière d’être devient ensuite incompatible avec des fétides normes en vigueur !

    Voulez-vous terminer votre vie professionnelle comme moyennement gay bas rond-de-cuir, du fait qu’ayant mérité par vos manifestes compétences exceptionnelles d’œuvrer admirablement tout près du sommet d’une gigantesque administration publique, vos préférences et votre honnêteté vous ont longtemps empêché de vous pavaner avec épouse aux soirées entre cols blancs ?

    Que, de surcroît, vous répugnez à faire comme tant d’autres dans votre cas : Inviter une copine à vous accompagner, dans le but de vous faire passer pour un dragueur célibataire endurci, ou emprunter des enfants de voisins pour le Noël des familles de la direction et autres guindées contraintes offertes aux tout petits employés tout près de tout en haut ? Vous vous retrouverez progressivement, à la surprise générale, puis définitivement rabaissé au plus bas de l’échelle.

    Vous serez dénigré, plongé dans la plus profonde dépression, sauvé in extremis plusieurs fois aux urgences après des tentatives répétées de suicide, et l’on vous infligera l’incontournable alcoolisme propre à l’élite. Histoire de vous faire croire que vous en faites encore partie.

    Puis si, par votre volonté extraordinaire, vous devenez ensuite l’un des rarissimes véritables abstinents, votre exemple insupportera les malades vous dominant honteusement.

    Et vous aurez beau signifier formellement à vos bourreaux qu’ « À force d’écraser quelqu’un durant des décennies comme la dernière des merdes ça finit par sentir très mauvais sous les bottes » rien n’y fera, vous serez d’autant plus sciemment détruit.

    Seuls vous sauveront des étrangers, véritables humains, venus se faire pareillement humilier de mille manières en Suisse ; Qui vous permettront alors de vivre presque décemment. Grâce à leurs perpétuelles avances mensuelles, pour compensation de ce que la charogne vous soutire sans le moindre scrupule de véritablement vital ;

    Vivrez en le domicile et la promiscuité de ces admirables étrangers puisque, bien que né en Suisse, les escrocs tout-puissants pourfendant votre dignité auront fini par vous faire perdre jusqu'à votre logis !

    Après avoir systématiquement refusé de vous concéder ne serait-ce qu’un local, ou le plus petit soutien pécuniaire pour vos décennies d’activités artistiques multidisciplinaires, d’évidente utilité publique. Autrement plus primordiales et prioritaires que de remplir des formulaires de réclamation au parasitage intermédiaire de ce qui vous est fondamentalement dû.

    Et si par comble de votre malheur votre QI se trouvait plus élevé encore qu’il ne l’est au-dessus, du classement le plus tendancieux qui soit (et dangereux pour un gosse sur qui ça tomba jadis, impliquant l’étiquette de potentiel emmerdeur trop lucide), et si vos talents frôlant ceux d’un Voltaire ou Hugo laissaient pantois ceux qui vous emploient ?

    Vous seraient alors progressivement confiées de combien encore plus stupides tâches ?

    Que celles qui vous sont infligées pour minable pitance à céder à rapaces, indécence encensée, consistant à exécuter du travail que jadis vous donniez à faire à des gens infligés de problèmes mentaux !

    À partir de 140 de QI, en Suisse, vous avez l’assurance que des Comités de Conseils de Cellules de Réseaux de Réunions de Groupes d’Assemblées d’Experts Directionnels vous considèreront en ultime Instance comme apte à nettoyer les vases de toilettes.

    Et surtout, n’espérez rien de la part de prétendue Gauche dite culturelle, soumise à en rougir. Vous aurez beau offrir une ultime amnistie au 31.12.2016 aux coresponsables des atteintes à vos compétences hors-normes et à l’évolution de la Société toute entière : Aucun Alain Berset en tête d’Office fédéral de dite Culture, aucun Charles Baer & Cie de Pro Helvetia, aucun Sami Kanaan gérant une culturette locale, aucune Anne Emery-Torracinta chargée d’Étatique culture de la pensée unique, aucun des autres glorifiés culs-bénis voisins des Lettres francophones … ne daignera mettre fin au mépris de la violence par indifférence vous frappant.

    Alors vraiment, chers futurs asservis par la monocolore misère dirigeante en force et vigueur, pensez à votre carrière, obligatoirement soumise à si pervers inamovible potentat !

    Ne mentionnez jamais, ô grand jamais, la plus petite parcelle d’intimité vous concernant. Avant que de n’avoir absolument plus rien à perdre, bien au contraire !

    N’allez surtout pas révéler votre intimité au grand jour, comme présentement sous paragraphes de A à E ce qui suit, à titre récurrent de « mauvais » exemple :

    ***

    Plus loin c’est ici :

    Miracle inouï ! Le bon peuple truc est parvenu à obtenir le retrait de la loi pro-pédophilie que le gouvernement, prêt à rentrer dans le cadre de l'Europe, souhaitait imposer à l’instar de la plupart de ses semblables.

    Cette loi devait obliger l’adulte ayant commis une agression sexuelle sur mineur à épouser sa victime !

    Et en ce cas, évidemment : Si le mineur et son agresseur étaient du même sexe, cette loi consacrerait le mariage homosexuel !

    Pire abomination, aux dires de ces gouvernements en très sérieuse question !

    Mais c’était sans penser qu’en terres musulmanes l’homosexualité n’existe pas !

    Ridicule : Pourquoi un homme irait avec l’un de ses semblables ou des petits garçons, alors qu’il peut sauter sur autant d’esclaves femelles sans âme qu’il le souhaite ?

    À l’évidence, peut en témoigner votre globe-trotter bas rond-de-cuir fonctionnaire et Roi-Député du Parti Railleur, que nous appellerons simplement Je, pour une fois :

    Devaient n'être que d’affreux extraterrestres déguisés en musulmans :

    A/ Celui-ci, pour premier exemple :

    Nous nous trouvons alors, en ce mois de janvier de la fin des années 70, devant le célèbre Bagdad-Café à Istanbul.

    Nous aborde un habitant de l’autre rive du Bosphore, qui me tend une liasse de livres turques. Je ne comprends pas, en un premier temps. Il m’explique en allemand approximatif que c’est pour nous deux, argent qu’il nous offre pour que l’on couche ensemble les trois. Nous refusons, il insiste lourdement.

    À sa décharge … (ô désolé) Il convient de préciser : N’en déplaise à ma légendaire modestie:

    Que mon ami Yves, chanteur coqueluche des ados de l’époque, et moi-même, sommes plus incommensurablement beau l’un que l’autre.

    Il nous faudra menacer d’appeler la police et nous sauver, pour que l’excité cesse de nous suivre et supplier.

    ***

    B/ Suite à quoi, faut-il le répéter (Tant de trésors inédits compilent à foison ces « plaisantes » expériences, qu’ignorent encore ignares ou carrément vendus, payés et se payant pour valoriser prétendument les expériences les plus exceptionnelles, différentes, originales, fondamentales, indispensables à leur époque et ses progrès, crétins contemporains snobant sciemment le prodige) :

    Nous venons alors de vendre notre sang, comme tous les cinq jours à Thessalonique, se remettant au possible de l’effroyable nuit passée aux abords d’Alexandroupolis en ayant ingurgité trop de Stramonium Datura, la si justement nommée herbe du diable.

    À ne jamais, mais alors vraiment jamais, jamais essayer. À moins d’aimer passer des heures attaché sur des rails intérieurs où foncent des métros à mille à l’heure en permanence.

    On a de quoi emporter assez de pain, exclusivement, pour la route du retour en Suisse sans un centime en poche, route bloquée par la Yougoslavie bouclée de Tito.

    Sinon : Nous tenterons d’embarquer d’Igoumenitsa vers l’Italie en travaillant sur un cargo. Bluffant à la frontière Yougoslave, quant au carnet de chèque que le Suisse que suis ne peut qu’avoir moult rempli. Insistant sur les soins que tout bon Suisse ne peut qu’apporter aux souffrants. Même que débraillé et pieds nus, entourés plus tard dans la neige  par de vieux linges crasseux.

    Puisque s’étant fait voler au départ les seuls souliers. Lors d’une tranquille négociation sur escaliers mouillés de navire, durant une tempête où vomissent même des marins, conversation des plus sérieuses avec l’ambassadeur de Mauritanie, assis à même la flaque, qui m’offre mirifique poste de comptable à Nouadhibou, chauffeur, villa en club fermé pour blancs exclusivement …Que je refuse évidemment.

    Les molosses Yougoslaves nous laissent entrer. Nous traversons tout l'interminable pays en ligne droite, avec une succession de très sympas et corrects bons pères alcooliques camionneurs internationaux. Qui, par deux fois, voyant à quel point nous sommes affamés, nous offrent boisson et victuailles.

    Nous avons alors passé Zagreb, un homme en noir conduisant une camionnette s’arrête, il va aussi à Ljubljana. On peut s’asseoir à l’arrière, mais ma foi juste derrière nous il y a le cercueil dans lequel il ramène sa mère en leur terre natale. Pas franchement hilarant, mais un inoubliable hommage général à la vie et plus, moitié en italien moitié en allemand. Il a évidemment besoin de parler et notre présence lui évite de penser au fossé.

    Il  nous dépose de nuit dans la tempête de neige, sans doute par -20° dans un minuscule village, où nous n'avons pas de quoi payer le logis et où tous Yougoslaves ont l'interdiction formelle d'héberger des étrangers. Dans la taverne horrifiée par notre arrivée nocturne à ne pas voir pas savoir, débarque le facteur totalement bourré, qui nous entraîne sur nos bras dans la neige en délirant, pour l'accompagner et finir par tomber dans le foin d'une grange, où nous nous réveillerons lendemain, un fusil sous le nez!

    (Relisez, relisez, 835 chroniques sur ce support, au vu d'incompétents bafoueurs sans Valeurs, où naquirent les désormais légendaires : "Ici l'on invective les locomotives, mais les wagons sont Parangon" ou "Quand un cabot rustre passe depuis des lustres dans son show amoral, il finit au chaud au bureau ovale"!) Et tant d'autres milliers de traits d'esprit de très épris de Justice et Vérités.

    Nous finissons par atteindre la frontière entre Yougoslavie et Italie. Côté slave nous sommes alors interpellés par un gradé visiblement musulman, qui décide de nous fouiller en une borgne salle, si intégralement, si scrupuleusement : Qu’il se met petit à petit à exercer des mouvements de va-et-vient prononcés sur ce que vous devinez.

    À notre grand étonnement ! Très affairé, le douanier affirme tout naturellement que « Souvent de minuscules pills de LSD sont collés par des trafiquants sous le prépuce. Ils faut ouvrir, refermer et secouer longuement pour les faire tomber ».

    Celle-là on ne nous l’avait jamais faite. Non: Pas étonnant qu’ils aient inventé le calcul ... Ces peuples si exclusivement hétéros.

    D’autant plus juré véridique que bien d’autres jeunes de l’époque peuvent certainement témoigner de cette pratique en usage. Se souciant alors peu de blinder la protection des Israélites, aucunement touchés ... par la mesure.

    ***

    C/ Ce chauffeur de taxi officiel du Caire, nous menant à l’aéroport, qui bifurque pour un motel après avoir pris ma braguette pour le frein à main. Il nous faut toute la persuasion du monde et ma main droite remettant aimablement le bras baladeur sur le volant, pour que ce monsieur daigne finalement nous conduire à bon por. Ce 10 septembre 2001 !

    Où de très patibulaires barbus tout de blanc vêtus et arborant immense corne sur le front, témoignant de décennies passées à se heurter la tête au sol, entourent l’un des leurs faisant peur, bousculant agressivement la file d’enregistrement et passant devant sans autre forme de procès.

    Notre avion va à Athènes où nous débarquons ce si sinistre 11 septembre 2001 !

    ***

    D/ Cet étudiant de vingt ans, à Marrakech, en 1982, qui vient de si bien me distraire jusqu’au soir, en ne cessant de m’avouer sa flamme, à laquelle je tente de résister entre les palmeraies, qu’approche dangereusement le couvre-feu imposé pour l’arrivée du Roi, (le vrai, pas moi) le soir-même.

    Et voilà que je suis déjà trop loin des murailles pour regagner la ville, et que nous nous trouvons incidemment près de son quartier, on ne peut plus authentique, dépourvu d’électricité, hors de la médina.

    Je découvre alors la vraie vie nocturne marocaine, les silhouettes d’aînés assis sur le porche fumant leur sipsi, les douces odeurs des plus purs pollens de Ketama, les plaisanteries gentilles de voisins et offrandes de thé. Approchant de chez lui, mon joli hôte m’explique qu’il va essayer de demander au patriarche si je peux dormir chez eux.

    Demeurant un brin soucieux qu’en cas de refus je ne sois condamné à mort par le couvre-feu, je panique, panique ... Il tente de me rassurer en me promettant qu’en chacune des maisons du coin je trouverais toujours accueil chaleureux et endroit pour dormir. Mais son grand-père ….

    Et, me coinçant dans un recoin de mur il me glisse, joue contre joue, clin d’œil appuyé à l’appui : « Normalement, mon frère et mes cousins ne doivent rentrer que demain soir, et mon grand-père se couche tôt, on sera seuls » !

    Palabres d’entrée : Signe de la main de l’ancêtre me toisant et priant d’approcher ! Mes hommages: Main sur le cœur, tête baissée, puis mille Choukran ! Choukran ! Totalité alors de mon arabe marocain. Je crois comprendre que le père de mon pote d’un jour est décédé. Quant aux femmes … ?

    Plus tard, l’aïeul vénéré tape dans les mains. Elles apparaissent. Incroyable: Seules les deux plus âgées sont voilées (mère et grand-mère ?) les plus jeunes me regardent depuis l’autre côté du splendide jardin intérieur en riant. Car, allais-je omettre de préciser : Les minuscules ruelles sinueuses à grands murs d’ocre du désert, paraissant cacher d’infâmes taudis, me désespéraient au départ.

    Je trouvais incroyable qu’il n’y ait aucun téléphone à des kilomètres pour demander un taxi, que Marrakech était ainsi totalement bouclée dès la tombée de la nuit, que j’allais dormir dans une favela de sable alors que resterait vide, mais ô combien trop vide de toute manière …, mon doux lit d’hôtel. En cette cité oasis encore si peu fréquentée.

    À peine la porte du domicile poussée, j’en tombe des nues. Non non, ne vous méprenez pas : Bien que l’idée ne m’eût point déplu, je ne suis pas exactement ici pour les filles …

    Immense ! Somptueux ! Tout de mosaïques et cependant de sobriété. Pas de meubles mais des tapis et bancs de marbre. Et nous est servi gigantesque repas : Des quantités de galettes de pain et un poulet entier dégoulinant d’huile par personne. Voilà qui tombe bien, nous avons une faim de chacals.

    Empoignant le gras repas à pleines pognes, me disant que les salades vont arriver, je dévore la moitié de mon poulet puis, rassasié, arrête de manger.

    Brusque glacial froid, yeux fulgurants et terrible moue de l’ancêtre.

    Mon compagnon, sourire gêné, me glisse alors qu’il faut absolument tout manger, sinon c’est une insulte. Je lui susurre : « Euh, il n’a pas autre chose pour accompagner ? » … Il me fait, ostensiblement « Eh bien voilà, la preuve que tu as encore faim ! Si, bien sûr ! Il y a encore des galettes de pain pour accompagner ! »  Je n’insiste plus, et mange, manananangge, n‘en finis plus de tout manger … jusqu’aux oreilles.

    Et il est enfin l’heure de se coucher, bien que plus trop en forme pour ce qui était prévu. Mais à la guerre comme à la guerre.

    Le sérénissime s’en va vers les bras de Morphée. Enfin seuls. Nous arrivons dans la vaste chambre en retrait, il y a quatre grands bancs de pierre pour couches. Nous nous préparons à n’en employer qu’un.

    Du bruit : Deux autres cousins arrivent à l'improviste. (Ô Joouououaaaa, quelll bonhhhheeuurrr!) Vraisemblablement sur ordre du vieillard, pas si malvoyant que ça, quant aux préférences du petit-fils.

    Adieu beau, hasch, poulets, et merci quand-même, je passe à Ouarzazate et reviens. Nous nous retrouverons tel jour telle heure Place Jemaa El-Fna…

    Un retard de voyage me fait perdre quatre heures. Impossible de situer sa maison, si éloignée de la médina et perdue en un dédale d’antiques palais cachés par de hauts murs … Caprice est fini.

    ***

    E) Toujours vers mes vingt ans, un jeune Algérien dans une luxueuse voiture me prend en stop en Provence. À peine installé à ses côtés il rate malencontreusement ma ceinture de sécurité, qu’il veut m’aider à mettre, et sa main se trompe bêtement de boucle !

    Attendu qu’il est absolument tout sauf moche il découvre, exception confirmant la règle: Les saveurs du dicton « Tel est pris qui croyait prendre ».

    Échanges d’adresses, perdues sans délai.

    ***

    Bref : E sur Z sinon plus, c’est déjà un score confortable. Pour un ni catholique ni islamiste, n’ayant évidemment aucun mineur ni aucune femme maltraitée à son tableau. Que des satisfaites, jadis.

    %%%

    Et en réponse au titre : Oui, ça finit toujours par exploser. Quand trop de cuisiné(e)s gâchent la sauce …

    Ali GNOMINY

    « Et dans le fond : Qui n’aime

    les reflets de soie-même sur sable chaud ?

    Mais, Scrogneugneu le mec : Il ne faut pas

    venir chialer que l’on s’est fait violer

    quand on se balade avec une robe si courte ! »

    plage.jpg

    « Fin narre-ci cycliques claques »

    ***

    LAPIN TOTAL

     

    Aucun Penthotal ne fera de mal

    Ni à l’animal ni à l’innocent !

    Aucun sérum de vérité décent

    N’empêche Dèche

    D’homme irrité

    De nous cacher qu’Elle a fauché

    Ses aptitudes à multitude

    D’apports d’efforts

    Autres,

    De sacrifices au bénéfice

    Humanitaire de notre terre !

    Aucun Penthotal ne fera dire le pire

    D’un empire au plus mal

    De communes fortunes,

    Entre antres

    Des lacunes

    Où se tapissent

    Qui hérissent :

    Lois

    Bondissent cachées

    Sur tous tabous touchés en soi,

    Mis bout-à-bout

    Par rare bavard

    Pas marabout !

    Aucun Penthotal n’a d’utilité,

    N’est habilité à faire révéler :

    Où se terrent les zélés

    Détracteurs

    Démonteurs de Bonheur,

    Acteurs à bout de tabous et leurres,

    De mœurs larvées :

    À qui :

    De corvée

    De prédire rires

    Plus que le pire,

    Qui, au train-train si gris astreint :

    Ci aux hagards : « Gare ! » crie !

    Aucun sérum de vérité n’atteint,

    Comme ne sonne ni n’éteint

    L'Homme de bonne volonté !

     *******


    "Là : Pincements !"

    lapin2.jpg

    Répétez-le alentours :

    Pour votre santé : N’hésitez pas

    à ingurgiter ici chaque jour

    quelques dizaines d’œuvres successives.

    Puis faites votre rapport à la pingrerie.

  • DIX VISIONS POUR MIEUX ROGNER !

    1)

    Une étude très détaillée décortique la vie sexuelle des Suisses !

    Non mais : Il faut avoir du temps à perdre : Comme si l’on ne savait pas qu’il y a les hétérosexuel et les exclus criminalisés !

    2)

    Selena Gomez, elle, n’est pas Suissesse, mais avoue avoir beaucoup pris sur elle pour ne pas décevoir ses fans !

    Elle a bien raison : Qu’elle s’amuse un maximum, tant qu’elle se protège correctement.

    D’autant plus qu’elle affirme qu’avant elle était complètement détruite à l’intérieur. Et pourtant, on ne dirait vraiment pas, à voir Justin Biberon en caleçon.

    3)

    Suspecté de baiser les assurances, un Suisse était si chaud que ses voitures prenaient feu l’une après l’autre.

    Quel idiot. Alors qu’il aurait pu, il y a bien longtemps déjà, comme tout le monde lors de cette averse de grêle de la taille de balles de tennis, se dépêcher de sortir ses vieilles caisses pourries pour se les faire rembourser rubis sur l’ongle !

    4)

    Le palais de Buckingham tombe en ruine. La reine claque des dents au pays où claquent les bottes !

    Mais, qu’elle vienne donc finir ses jours à Berne, dans l’EMS Palais fédéral. Où elle est sûre que ça va chauffer, pour éviter de choper le Gripen ; Avec les 10 millions que réclame Parmelin, juste pour étudier l’achat d’un nouvel avion de combat. Garanti une semaine sans crash fatal !

    5)

    Ailleurs, le raciste Number One du monde arriéré organise ses tea-party chez lui, dans sa tour d’ivoire et diamants où il recrute les pires prédateurs anti-démocratiques, qui deviendront ses décadents co-maîtres de fin du monde. Par chance, son âge mental ne lui permet pas d’utiliser le téléphone ni d’écrire des e-mails, transitant par le serveur privé de sa tour. Ouf, on a aussi eu chaud.

    6)

    Parlant de grands feux de joie : Genève a une vue d’avenir exceptionnelle. Il n’y a qu’à lire les slogans figurant sur ses camions de voirie : « Je suis un rebut mais j’ai du potentiel. Donnez une seconde vie à une pourriture ».

    Dans quatre ans ces véhicules rapporteront un bon prix en roulant aux USA.

    7)

    Amers hics, toujours : Un effroyable génocide se prépare à New-York. Des dizaines de milliers de badauds vont se faire écraser au bas de la Trump Tower. En effet le nouveau dictateur, désireux de soulager sa conscience, va imiter Joachim Ackva, à Zurich, et jeter par la fenêtre le 1000ème de sa fortune ! Afin d’éradiquer la faim dans le monde, en accord avec le Fonds Planet Earth Account de l’ONU.

    Inutile de dire qu’à Genève aucun risque d’écrasement ne subsiste au pied de l’Hôtel-de-Ville. La totalité de la fortune ayant déjà été jetée par la fenêtre, au profit du Fonds de soutien aux affameurs PLR-UDC-PDC …

    Bref, le principe est simple et humain. Voyez : Un passant à Zurich a cueilli au vol pour 600.- en planants billets de 10.- ! Donc, à son tour il se délestera de 60 centimes, et celui qui les recevra se privera de 0,0006 cts et redistribuera 0,0000000006 cts à son tour … et le millième sacrifice du genre représentera à lui seul la valeur qu’accordent à l’auteur les faussaires de l’estimation.

    8)

    Têtes de Turcs du parfois injuste pour le fun bas rond-de-cuir, encore et toujours : Veyrier : le PLR dévalise de 70'100.- la culture locale, en flinguant le futur poste de délégué culturel au budget 2017 !

    C’est de plus en plus effrayant, ces dangereuses bandes qui attaquent les citoyens près de la frontière !

    Pour pincer les receleurs, allez savoir s’il ne serait opportun de regarder du côté de Meyrin ! Où la Fondation du Casino claque 7,5 millions, soit 106,99 délégués culturels au budget 2017, pour bidouiller un lieu de création artistique et culturelle !

    Mais, à voir comment l’immense Genève sous-estime et dévalorise ce qui est à l’évidence digne de l’excellence, en matière de création artistique et culturelle, l’on a peur d’imaginer ce qui peut se passer dans les petits bleds d’à côté ! 

    9)

    Le film d’horreur actuelle :

    Merveilleuse nouvelle pour les foies jaunes d’Occident, toujours à l’affût de juteux marchés : L’extrême … Extrême-Orient avait un peu diminué ses livraisons, depuis sa nouvelle tentative de simili-honorabilité ! Et voici que le méga-hitler d’un archipel barbare, ayant offert les hommages militaires à son prédécesseur tyran, (et prévoyant dans la foulée mille hectares d’exposition des chaussures de luxe de sa pouffiasse?) l’asiatique psychopathe de trop en question, incarcérant les enfants depuis l’âge de 9 ans, fournira un stock croissant : (aux bien-pensants capables d’estimer que le terme méga-hitler est condamnable, car injurieux s’adressant à une ordure notoire) : Un régulier stock d’organes tout frais de petits et grands condamnés.

    10)

    Le doute s’installe : Ces élus lugubres et taiseux, parvenus en chambres, bardés de pécules sans bon usage piqués à l’amasse, qui commercent encore avec les plus forts, les plus en torts, ces premiers responsables de la honte d’une Confédération ayant fabriqué plus qu’une ville de Genève : 530'000 exclu(e)s au-dessous du seuil de pauvreté misérablement fixé, ces élus ont sans doute tous étudié à Prague ?

    Car n’usent-ils et n’abusent-ils des vils principes prônant :

    Prague : Mutisme et diplôme assis ?

    Rampant aux pieds …

    Ali GNIOMINY

    « Hania rien à dire : Ces quilles baladent une sacrée boule de bowling »

    IMG_1001.JPG

  • GÊNE AUSSI D’ISOLÉ(E)S !

    Les Suisses violant les Droits de leurs endettés qu’ils fabriquent, tentent d’abêtir et cachent au possible, sont onze fois plus riches que la moyenne mondiale !

    Ouuuiiii ! Chaaaampiiiions du Moooonnnde !

    Sûr que ces lobbyistes et parlementaires de Droite ne manqueront pas de gagner leur argent de poche d’un jour pour fêter ça entre esclavagistes : Avec le million que leur rapportera ce Record au Guinness Book !

    %%%

    L’on fera court, ce jour, votre bon Roi-Député du Parti Railleur d’Extrême-Centre-Gauche se trouvant bien las, là. Constatant qu’est achetée l’équivalent d’argent de poche d’une fête PLR-UDC-PDC et demie : Une planche de dessins de petit reporter alors bigrement raciste. Preuve absolue qu’actuellement … tout augmente … ! Et Dieu sait s’il nous en coûte !

    %%%

    Athées souhaits : Précisément :

    « L’humour est une grâce que je demande tous les jours. Le sens de l’humour élève, fait voir le caractère provisoire de la vie, c’est une attitude humaine, mais la plus proche de la grâce de Dieu »

    Merci François !!! D’assises solides vous me gratifiez, vis-à-vis de pas polis du passé et d’actuels sinistres saboteurs de présents proches de la grâce !

    Magnifique ! Bravo ! Puissiez-vous pardonner à un pauvre accusé à tort d’être pécheur et n’ayant plus à payer, bien au contraire, pour d’irrationnelles supposées fautes, ces flatteries qui vous horripilent !

    %%%

    Au fait, votre Sainteté sincèrement respectée, vous qui me battez encore pour le moment en nombre d’amis sur Facebook, évitez de pianoter sur l’Iphone 6. La réparation d’un bug dont vous n’êtes aucunement fautif vous coûtera 176.-

    Ce qui est un peu normal, dans le fond, pour ce bas de gamme N°6 sans surprises. Très loin encore de se hausser au niveau de ce que coûtent les explosions ne serait-ce que du 7 de Samsung.

    %%%

    Aux pas sages : Nos plus vives congratulations à notre ami Carlo pour son accession à la tête de l’Asloca !

    Lui souhaitant plein succès en cette position, où ses prédécesseurs n’en purent plus de subir les atteintes de l’habitat nanti !

    %%%

    Petits qui quittent :

    Chez les sauvages d’à-coté : Kirikou ayant égaré son innocence a été rejeté par sa tribu !

    Et indigne d’aumône immaculée, risque bien à son tour d’agrandir de la sécu le trou Fillon !

    %%%

    Le train-train coi ! Deux clics suffisent pour payer son ticket, et deux claques en en découvrant le prix …

    Ali GNIOMINY

    « Ne tirez pas, je n’aurai plus d’absences d’insomnies

    alors que je devrais pouvoir aider la Justice … »

    stop.jpg

    « … Et je ne dirai plus : C’est Honteux !

    Que fait le WWF !

    Quand la police genevoise pratique elle-même

    la cruelle pêche au coffre-fort,

    consistant à écraser la tête des gros poissons »

    coffre.jpg

  • CES JOURS EN L’ASILE DE FOURBES … :

    D’emblée : Votre bon Roi-Député du Parti Railleur congratule vivement le Conseil des jeunes de Fribourg, ayant mis en pratique l’une des nombreuses solutions proposées-ci, visant à rétablir un jour un équilibre respectable en matière de votations : En ayant installé une boîte aux lettres officielle faisant office d’urne à bulletins de vote dans une discothèque !

    Ne reste plus qu’à faire pareil, comme précédemment suggéré, dans les cafés-pipe. Afin que jeunes et vieux cons d’abstentionnistes, permettant depuis si longtemps à la crapule de nous asservir si impunément, puissent plus facilement bénéficier de la jouissance d’exercer leurs droits civiques là où ils traînent généralement à l’heure du vote.

    %%%

    Parlons-en :

    L’on découvre que les hamburgers nuisent gravement au développement du cerveau ! Une récente élection le démontre indiscutablement.

    Ainsi, en l’espace d’un mois, des souris nourries aux graisses saturées présentent déjà des troubles cognitifs.

    Et dire qu’ici il suffirait de boucler les Mc Donald’s et autres fournisseurs de maladies mentales, pour que le peuple destitue enfin la majorité des dangers publics ayant usurpé le pouvoir et détourné l’authentique Volonté Populaire.

    Enfin : Vu que vous adorez les anecdotes toujours garanties authentiques, quant à la tare d’une justice aveuglée par la domination des huiles du Fast-food : Témoignage :

    Il y a plus de trente ans de cela, mon ami artiste selon autorisation cantonale, danseur classique professionnel, poursuivant alors une formation extrêmement intensive, de 8h de danse par jour au Conservatoire de Genève, spectacles, théâtre, fut contraint de réduire les leçons à 4h par jour, afin de travailler pour survivre.

    Il signa alors un contrat en bonne et due forme avec Mc Donald’s, stipulant qu’il suivait des cours l’après-midi et ne serait employé que le matin. Peu de temps après il était obligé de travailler l’après-midi ou contraint de démissionner. Nous nous adressâmes au Tribunal des Prudhommes, qui offrit gain de cause à Mc Donald’s et débouta le bronzé.

    Certains hamburgers donnent effectivement la nausée et nuisent au bien-être du cerveau durant des décennies. Comme celui en bronze, également, que l’on ne vit jamais et qui devait embellir Plainpalais à l’entrée du Mc Do, principal sponsor du Grand Prix de sculpture de la Ville de Genève, dont le jury avait plébiscité l’« œuvre » lauréate.

    Alors même que les vieux cerveaux de la culture locale avaient des décennies de cumul de bacon en moins qu’à présent, c’est vous dire !

    %%%

    Précisément : Engraissée abondamment, la horde PLR prévoit le hold-up de trop, de 80 millions, en réduisant de cent postes l’Instruction publique genevoise, et pour ne pas changer en sabrant son champagne dans les indemnités des fonctionnaires et subsides aux entreprises publiques !

    Rien de plus logique. Moins d’instruction = Encore plus d’ignorants marginalisables, amendables, corvéables et malléables !

    Du coup, il convient de remplacer progressivement les profs Suisses par ceux, bien moins chers, de l’E.I. ayant fui Mossoul. Qui enseignent si bien aux petits qu’une roquette + trois balles de Kalachnikov = quatre projectiles pour exterminer l’infidèle, le laïc, l’homo et le réfractaire à la barbarie.

    Et ce jusqu’à l’intervention salvatrice d’une coalition internationale, qui éradiquera l’actuel régime de la terreur milliardaire helvétique, tenant en otage la masse laborieuse et s’en servant comme bouclier humain.

    %%%

    En attendant :

     

    Des minets blondinets ingénus

    Devenus gros connards salopards

    Terroristes islamistes,

    Des immondes têtes blondes

    Causant racaille, langue des gangs

    Dès le primaire,

    Vantant misère la plus grossière

    Des bêtes têtes analphabètes,

    Et l’on doit taire notre colère,

    Respecter la bestialité

    Des fils de putes qui les recrutent,

    Les fanatisent et qui nous nuisent

    Publiquement ouvertement,

    Répandent en bandes

    Leurs immondices qui hélas

    S’immiscent en classe.

    Coups de bâton, d’emblée,

    Sur les petons de rejetons ciblés

    Prenant l’accent des indécents :

    Sont amendables,

    Par les coupables de droits d’ados

    faisant froid dans le dos

    Quant au cynisme de leur « civisme »,

    Leur dépotoir de tous devoirs

    dont meneurs de mineurs insensés

    sont dispensés.

     %%%

    Non mais : Quel monde abominable ! Où l’on a bientôt beaucoup plus peur du sac à dos d’un écolier que d’un exhibitionniste, dont on observe de suite qu’il n’est pourvu d’aucune ceinture d’explosifs.

    %%%

    Histoire de fous, toujours :

    Feu l’incontournable regretté Kadhafi doit encore s’en retourner de rage sur ses 77 vierges !

    Quel traitement infamant que d’avoir été réduit à planter sa tente dans les jardins de l’Élysée, après avoir offert 5 millions au teigneux petit vizir français pour prendre la place du poussif calife.

    %%%

    Permettant de survoler pareille misère : Une nouvelle discipline olympique est née à Toronto : Le slalom d’avions de lignes entre les drones !

    L’équipe gagnante étant celle qui n’aura blessé personne dans l’appareil, ni ne se sera écrabouillé au sol.

    La Suisse aéronautique s’entraînera au-dessus d’Yverdon, où l’intelligente solution pour que cessent les cris des corbeaux qui, à peine chassés reviennent très vite, consiste à faire voler en permanence des drones hurleurs imitant les cris de détresse de ces volatiles.

    Mini-Messerschmitt sans doute sponsorisés par des associations d’ORL et de sourds et malentendants. Ainsi que ceux qui ruinent le peuple pour leur profit personnel, en qualité de lobbyistes de la pègre des assurances corrompant le parlement.

    %%%

    Dans le registre des bizarreries : Il est fort intriguant de constater que certains prônent encore la Fraternité, alors que la Liberté et l’Égalité sont devenues des utopies des plus irréalistes. N’ayant plus aucun sens dans un monde dominé plus que jamais par les abus scandaleux d’une Droite fascisante particulièrement méprisante, pour tout ce qui dénonce à juste titre ses exactions.

    Donc, certains se targuent de porter haut la Fraternité. Le problème étant qu’il s’agit invariablement d’une fraternité n’existant que pour des individus entre eux frérots, au détriment de tous ceux qui sont étrangement estimés indignes de la « famille » composée de tous les genres, dit-on. Ou pire : Citoyens qui, vivement conviés, sont bien trop humainement consciencieux pour accepter de n’être fraternels : Qu’avec l’un ou l’autre membre de clan, excluant tout appui à qui n’en fait pas partie ;

    Principalement si l’un de ces derniers a une très longue pratique en matière d’unique et dernier soutien restant à de très vénérables fraternisés, ayant consacré leur vie entière à leurs fraternels principes et pratiques, et scandaleusement abandonnés, lâchés par ces jeunes faux frangins qu’ils ont si patiemment enseignés.

    Honorables aînés n’ayant assez tôt réalisé que la ploutocratie confédérée prohibe toute forme de reconnaissance vis-à-vis de ce qu’elle cache au possible !

    Pour lucre tiré de la dévalorisation des assujettis au profit du malfrat de Noyau dominant.

    Vieux sages n’ayant malgré tout pas encore vraiment réalisé toute l’ingratitude minable de ce pays oppressé, incapable de disposer d’une légion d’honneur ou de distinctions du genre pour saluer les mérites de ses plus grands esprits.

    Berceau du crétinisme en lequel la Berne pitoyable a maintenu Albert Einstein au plus bas de l’échelle sociale, dans la poussière des brevets, et fait crever dans le dénuement sciemment infligé tant d’autres phénomènes d’utilité publique primordiale !

    %%%

    Mais à part ça tout va bien. Pas comme un peu plus loin … :

    Un dollar ! Le comble du scandale ! L’Amérique sera forcée à payer un dollar par an pour un Président ne valant pas un kopeck ! Et quoi encore ?

    Ah oui, rions un peu, l’authenticité étant si comique : La fille héritière de Trump est la meilleure amie de la fille des Clinton !

    Donc, avec un peu de chance, elles sont lesbiennes et prévoient de se marier !

    Auquel cas le vieux Donald claque de rage et elles reprennent ensemble les rennes de la ploutocratie américaine !

    L’homosexualité sauvant une fois de plus l’humanité du pire désastre démographique.

    Maintenue sous le joujou joug …

    Ali GNIOMINY

    « Couleurs de cirque : On se tance ? Art est si fort ! … »

    1.JPG

    « … Face à rafistolage démocratique ... »

    2.JPG

    «… Où pullulent les bonnes volontés … »

    IMG_2706.JPG

    «  … Tirant sur les cordons de la course

    face à l’amère réalité »

    IMG_2740.JPG

  • ÉCARTS ÔTE

    Tout est en le cas Roth !

    L’atome attirant,

    L’appât tâté à peine,

    Le poids certain d’as pair généreux !

     ...

    Tout est en le cas choux :

    Ses salades au gratin

    Qui scellent ris :

    Jusqu’aux berges … inexpressives

    Où bêtes rave produisent navets ;

     ...

    Où se ruent, barbes au vent

    Qui, sales, s’y fient

    Pour le fun ouï,

    Et pinard sans radis sortir,

    Provoquant-ci trouille.

     ...

    Ah ! Ris ! Comique est le terreau

    Où pousse cas Roth :

    Les grosses légumes

    Nez aux aguets

    Dans leur brouet !

    ***

    Ainsi mijote le bœuf cas Roth, dans leur jus les intrus ayant salé à outrance l’excellence de sa Science inégalée, poivré leur nez de ridicules ignorant entre tyrans navrés que pote agile n’est point servile.

    Que loin des ringards il concocte rares, doctes mets à fumet d’exception, que tant envient les ventres laids inassouvis des chantres d’oppression qui, pas à pas, un à un, vont veiller à payer le repas.

    %%%

    Ainsi, l’on est ce que l’on mange, dit le dicton !

    Bien cruel avec ce brave pape qui fut élevé au lait d’ânesse.

    %%%

    Ah, le bonheur d’une bonne soupe, par un soir de frimas. Où gigantesque merde de nuages cache énorme lune …

    Mais sinon, rien à dire sur la réapparition sur les réseaux sociaux de Kim Kardashian.

    %%%

    Lors, force est de constater que la Nature se veut plus dure, plus humide et rigide :

    Petits oiseaux

    Sous les roseaux

    S’abritent vite

    Quittent les bois

    Où il fait froid,

    Quittent les branches

    Devenues blanches,

    Oiseaux tout nus

    Sous les roseaux

    S’agitent vite

    Dès qu’une chatte

    Si délicate

    Les invite

    Sans manières

    En son gîte,

    Sa tanière,

    Petits oiseaux

    Sont bien trop fiers,

    Rejettent minette

    Sur fond de lierre

    Quand échaudés

    Ils sont vidés,

    Petits oiseaux

    Ne sont cervidés,

    N’ont de cornes

    Qui ornent front

    À dérider,

    Petits oiseaux

    Sont débridés

    Sous les réseaux,

    Ne sont au zoo,

    Ni ne se cachent

    Ni ne font tache.

    %%%

    Volatile, toujours :

    Richemont va licencier en masse !

    D’autant plus que : Lapsus médialati : La Tribune de Genève nous annonce en page 11 du jour, que le N°3 mondial du luxe MONTE de plus en plus de signes de faiblesse !

    Donc, la routine, quoi ! D’ici peu l’on nous serinera que le failli RICHEMONT a changé sa raison sociale en : PAUVREVAUX, et redémarre fort ; à zéros amasser !

    Sincère affliction partagée avec les victimes du Luxe. D’autant plus qu’ayant jadis personnellement œuvré chez Vacheron & Constantin.

    Et précisant au passage qu’il serait plus simple et rapide de citer les domaines où n’a point, plus ou moins, excellé votre bas rond-de-cuir très ferré, pas railleur ou si peu Roi-Député …

    Opposant …

    Ali GNIOMINY

    « Ci félins baissent cils »

    minou-maia-enlaces.jpg

    Excellente affaire à saisir enfin dignement :

    « Esquisse d’éloges aux Temps pliant bas gages

    /28.12.1994/CHF-333'333.- » 

     

    tenet.jpeg

     

    N’erre pas ! Trie, ôte : Livre établi de l’oubli de vivre !

  • SANG TRANSI : SILLON CREUSE BIEN …

    Youpie ! Joie ! C’est l’automne et on va se divertir, la chasse aux nègres a débuté, surtout ceux qui écrivent pour des groupes interdits : Les minorités !

    Oui, réjouissons-nous, ce n’est pas parce qu’il a rit qu’on en pleure ! Voyons le bas-côté des choses : Dans la course au profit à n’importe quel prix le record est magnifiquement battu !

    Même si c’est par le plus dangereux des chauffards. Ne faisant que commencer à pouvoir presser sur le champignon.

    %%%

    Ô bonheur, aussi, que ces retrouvailles à venir : L’Utah d’arriérés ayant massivement voté pour l’un de ses mormons, le nœud dans l’arbre généalogique de la secte n’a pas fini de se resserrer. Eux et Amish, assez, vont revenir se pervertir sur la Montagne de Moutier d’où ils partirent.

    Non sans avoir laissé moult préjudiciables traces descendantes, ici et là, en matière d’éducation, et plus généralement d’émulation relative à leur stérilité culturelle et révulsante rigidité féodale en vigueur. Dont notre enfance a particulièrement souffert.

    Sûr ! Toutes illusions quant à un monde meilleur à venir balayées, observons les avantages à tirer de l’élection d’un psychopathe pire qu’Hitler, selon récente évaluation des futurs férus taulards de l’Université d’Oxford.

    %%%

    Déjà : Une fois qu’il sera débarrassé de tous les noirs, latinos, homos, musulmans d’Amérique, il n’y aura plus de traîtres à leur ethnie pour voter pour lui, lors de l’élection post-apocalyptique !

    %%%

    Et entretemps, de nombreux emplois seront créés : Plusieurs milliers d’esclaves du bâtiment se tueront au travail pour toujours moins que déjà moins que rien de digne.

    Comme en Suisse, où une répugnante caste patronale a dénoncé la Convention collective. Afin qu’à partir du 1er janvier 2017, les défenseurs des travailleurs n’aient plus accès aux chantiers à inspecter.

    Preuve s’il en est d’exemplaire honnêteté propre à intègre pègre locale.

    Créations de postes en vrac, donc, à Washington : Il s’agira chaque année, de repeindre la Maison-Blanche, qu’auront jaunie les fumées du Ku-Klux-Klan !

    %%%

    Beyonce, Katty Perry, le 80% des acteurs et actrices d’Hollywood viendront se réfugier chez nous. Où les plus belles, elles, trouveront sans problème un douillet lit accueillant, principalement chez les pires racistes.

    Ne restera plus d’« artistique » en Amérique, que richissime lamentable engeance scribouillarde éructant, ne valant pas 50 centimes.

    Et, plus près de nos saigneurs, en installant au pouvoir absolu par coup d’État le Russophile Depardieu, la France aura enfin un tyran qui fait le poids, bouffeur de chaires comme amateur de bonne chair.

    %%%

    Enfin … De grandes festivités sont promises en Europe. Pour la suprême fusion oligarchique des régimes Russe et Américain, serre dans la serre s’adorant en secret. Prêts à s’acharner au nettoyage d’impuretés à leurs yeux irrités à éviter, inhabité(e)s de vraie fierté,

    %%%

    En toute logique trumpique (il faut s’y faire, néologismes entrant en force et vigueur sur tous dictionnaires achetés à ses sbires) auront lieu prochainement de pharaoniques travaux, d’agrandissement et de transformation de Guantánamo !

    Où la totalité des Démocrates sera recyclée en conception de savons, de perruques et de colliers en ivoire et or ou pacemakers de seconde main. Commerce plus fleurissant que jamais, au bénéfice exclusif de la poche de non-résistance à la junte du nouveau califat occidental. Où l’.harem n’a assez de bandantes prétendantes abaissées.

    Nous reste la jouissance de rager en silence, se la coincer, ne dénoncer illimitées débilités … Où le plus grossier est apprécié.

    %%%

    Allégresse à tout-va : Les festivités vont débuter : des bières par millions seront remplies !

    Si vous avez un trou dans votre temps n’hésitez pas : Malins, vite courez vous bourrer les poches de moche, froid racket dont êtes en quête, ou mourez droit !

    Ingurgitant jus limitant ci gugusses ; Lavez dans la noce les négoces !

    %%%

    Et, réellement : il a fait son temps, devenait vieillot, ce monument de bonne femme couronnée au large de New-York ! Là aussi, ça occupera la basse couche conchiée, d’ériger glabre statue de la Servitude.

    %%%

    Et puis : le système de Santé américain sera assaini illico. Les Soins ne seront plus prodigués qu’à des patients pesant au moins 18 Rolex !

    Mieux qu’en Suisse, même, en qualité d’empêchements pour la plèbe démultipliée de recevoir des soins et remèdes vraiment adéquats. Du fait de la paupérisation calculée, que leur infligent, pour seul profit clanique de cossus privés du parlement, prétextant au contraire couvrir les soucis financiers et offrir accès égalitaire aux soins nécessaires à leurs victimes.

    %%%

    Et une fois terminée la Grande Muraille de Trump, encerclant la totalité des Etats-Usurpés, d’immenses appareils seront installés tous les dix mètres. Des réacteurs propulsant hors du territoire l’air américain hyper-pollué, par la relance au centuple du charbon et de toutes les pires énergies fossiles.

    Et de gigantesques aspirateurs de bon air du dehors filtré, piqué au reste de la planète, pour la respiration des élus du peuple blanc, ne manquant ainsi jamais d'air.

    %%%

    Et encore : Alleluia : L’iconoclaste sur siège inéjectable libérera certainement ses terres, et celles envahies par lui, de toutes religions et sectes en général, exceptée la sienne. C’est presque tout bénéf.

    Toutefois, l’évolutionnisme sera évidemment banni des écoles au bénéfice du créationnisme. Afin de perpétuer l’abêtissement coutumier à la botte du pouvoir.

    %%%

    En bref : Soyons objectifs, personne n’est jamais venu prouver le contraire : Donc pulvérisés, c’est rapide et ça n’a pas le temps de faire mal !

    Merci à la nouvelle politique en vogue. Capable de faire croire à des noirs que ce que n’a pas pu faire pour eux l’un des leurs de Gauche, c’est un blanc d’extrême-Droite qui le fera :

    En baissant ses impôts et ceux de ses riches amis ; Et trouvant l’argent alors manquant au vulgum populus en diminuant l’accès au Social, à la Santé, à l’Éducation, à la Culture, à la Justice, etc, tout comme en Suisse.

    %%%

    Sans transition creuse : Bien !

    Force est de constater que dès qu’un chien pisse pour marquer son territoire, même beaucoup plus loin, par bestial instinct de mimétisme tous les autres cabots en feront de même !

    Et quand un cabot rustre passe depuis des lustres dans son show amoral, il finit au chaud dans un bureau ovale.

    %%%

    Si j’ose, un petit conseil aux familles Clinton et Obama : Espérant que vous n’avez pas oublié de faire un double des clefs de l’Air Force One, vous vous déguisez un peu et l’empruntez. Atterrissez dans un champ du côté d’Annemasse.

    En cinq minutes les gitans du coin ont désossé l’appareil et revendu les morceaux. Rien de plus discret.

    Vous filez à Moillesulaz et faites plein de courses. Viande, fromage, légumes, fleurs … et vous passez la douane à pied. En courant un peu et montrant ostensiblement l’un ou l’autre des trams 12 prêts au départ côté Suisse.

    Vous entrez dedans sans problème jusqu’à Plainpalais. Là, marchant en direction de la Jonction, vous prenez au passage chacun votre matelas. Parmi les nombreux autres traînant toujours sur les trottoirs, en compagnie du mobilier cassé des trois dernières disputes par immeuble.

    Vous les ramenez à la Jonction en tirant au passage une larme à un Poète sur son balcon. Vous regardant arriver pliés en deux sous énorme matelas, courant en direction du Rhône et de ses ponts. Par un froid de fou de bas sans-abri. Comme ces pauvres gens, si régulièrement ci-dessous. Que ma tare élitiste laisse dehors.

    Alors que, pour vous, voyez si je suis ignoble et partial également, je vous offrirai le box et la cave, jusqu’à ce que soit tombé, de part et d’autre, le régime de la Terreur milliardaire !

    Mais, svp Bill, pas d’escapades dans le box d’à-côté ! Et Hillary, désolé, pas d’e-mails à la cave ! Barack et Michelle, vous continuez à chasser les rats et le cafard ! Il n'y en a jamais, c'est facile et reposant, vous en avez tous besoin.

    Et pour votre progéniture, aucun problème. Les mêmes qui font une chasse féroce aux clandestins sont généralement eux qui les font employer sur les chantiers sans surveillance. Alors, c’est OK ? Aucun risque.

    Comment ça ? Non ? De Charybde en Scylla ?

    Oui, vous avez finalement raison : Autant une Trumperie au grand jour que tant d’opaque hypocrisie institutionnalisée !

    Enseignée sous la griffe …

    Ali GNIOMINY

    « De bleu de bleu : Jeune voix assez revit ? »

    jm-bleu 2.jpg

  • S’AIDER COUVERTS !

    Le 8 novembre 2016 sera le jour le plus important de tous les temps !

    L’Ununpentium, ce 8 novembre 2016, portera ou non pour nom choisi par l’UIPAC, Le : MOSCOVIUM, avec le symbole Mc !

    Donc E = Moscovium au carré ?

    Aïe ! Carré ô combien ! Heureusement que tout est relatif !

    Car si, ce 8 novembre, la courbette de l’univers devient réalité : On n’a plus qu’à se sauver par un trou de ver E.T. !

    Explications pour le vulgaire :

    Nous parlons ici de L’UNUNPENTIUM, élément chimique 115 et vraisemblable carburant antigravitationnel des OVNIS provenant non pas d’autres planètes, mais de la proche dimension sanskrite Lokas ou Talas :

    En effet, la basse Terre entière n’a dieux que pour cette date super-historique : Où vraiment rien de bien important sinon ne se déroule sur Terre, du moins à nos yeux d’Atlantes Fils de l’Un face aux ridicules gesticulations des Fils de Bélial.

    Rien d’important si ce n’est de relire, plus loin, juste avant son Xième séjour à Santorini, ce qu’il ressort des connaissances (de la vie Atlante et des entités « extraterrestres ») de votre bon Roi-Député du Parti Railleur d’Extrême-Centre-Gauche anthropologique.

    Ainsi, Lazar ressuscité ou non, toutes traces effacées par le FBI comme jadis les prêtres d’Amon détruisirent tous hiéroglyphes représentant le disque solaire d’Akhenaton, toutes preuves complètement redécouvertes ou non : Sans jamais tomber dans les bassesses sectaires du business de l’accueil des extraterrestres : Votre bas rond-de-cuir très ferré commence à mieux entrevoir le « mécanisme » des trois sphères à couleurs mouvantes, grandes comme des immeubles, ou des villes à plus haute distance, qui passèrent très lentement et en silence total sur sa tête et celle de dizaines de témoins, journalistes, gendarmes, militaires, en 1978 sur la ligne Draguignan-Toulon !

    Ou l’énergie phénoménale de propulsion de cette autre sphère, au-dessus du lac de Lugano, qui resta longuement immobile, puis en moins d’une seconde traversa toute la voûte céleste en laissant s’échapper deux points lumineux ! Et des cris d’étonnement de centaines de témoins directs, comme nous.

    Quant à savoir si réellement les passagers de ces apparitions, matérialisées par interconnexion vibratoire avec notre univers concret, sont effectivement humanoïdes (encore bienveillants, tout dépendant de nous) et bien plus grands que nous ou non ? L’avenir le dira.

    Mais si tel est le cas : Quel affront pour Goliath ! Venir de si près/si loin pour se faire descendre bêtement par la fronde d’un petit belliqueux !

    Quoi qu’il est soit, aucun de ces géants de l’espace n’aurait pu entrer dans la sphère brune d’environ un mètre de diamètre, qui paraissait respirer, laissant s’échapper une vapeur et la réaspirant, qui tomba à côté de notre tente, plantée à dix mètres du domicile familial, quand nous avions 7-8 ans. Le temps de courir chercher nos parents et tous les adultes du coin : La sphère avait disparu, laissant un cercle d’herbe volatilisée, où rien ne poussa plus durant des mois.

    Aussi cartésien, pieds sur terre, objectif que l’on souhaite demeurer, force est de se poser de sérieuses questions, lorsque l’on fut medium conférencier transcendé par l’une des plus Lumineuses Entités des univers, medium alors vêtu de seule fine toge, en lotus durant des heures sur monolithe et sous la neige au haut des Pyrénées … Ou invité à séjourner à l’ermitage militaire templier de Provence … Et à approcher la forêt gardée par les colonnes armées au garde-à-vous de l’Ordre militaire des Chevaliers de la Rose, près de l’abbaye du Thoronex … De sérieuses interrogations, quand des faisceaux d’observations et d’expériences parfois paranormales concordent étrangement en jalonnant une vie. Et que l’on subit ensuite 40 ans d’ostracisme grotesque sous le joug de traîtres à l’évolution humaine, et de leurs sbires arriérés ayant fait main-basse sur le pouvoir rendu inamovible.

    Donc : Vive le jour de Mars 8 novembre 2016, jour où, après des mois de consultation publique pour travestir l’Ununpentium en Moscovium, nos amis savants commenceront enfin à s’intéresser plus attentivement aux ressources énergétiques pouvant être canalisées par l’élément atomique 115 et/ou le Larimar Atlante.

    Qui nous permettront élévation hors de l’écrasante gravité de l’actuelle décadence humaine.

    %%%

    Justement, chez les Fils de Bélial :

    Berne : « Relâché, un pervers hante tout un quartier ! »

    Ridicule. Comme si la police bernoise devait prioritairement s’occuper de celui-là, alors que tant d’autres, lâchés dans le Palais fédéral, hantent la Suisse entière !

    À l’évidence, ce sinistre individu a obtenu de quoi se payer un avocat sans scrupule, un avocat normal donc, en faisant certainement appel, pour cela, au Fonds Dutroux !

    %%%

    Tiens, parlons-en : « Nouvelle tendance : Le sexe avec un robot ! »

    Ah bon, c’était pour ça, cette longue file de masochistes au rayon Mixeurs ?

    Donc oui ! Bienvenue à cette nouvelle forme de baise robotique. Qui exemptera ces dames de traditionnelle simulation.

    Et, depuis le temps que je le répète : Un robot-enfant pour chaque pédophile !

    Et pour ceux qui s’attaquent encore aux gosses ? La solution se trouve également au rayon Mixeurs.

    %%%

    Bas-fonds, toujours :

    J’adore jouer avec l’illégalité des Call-Center. Pas vous ?

    Absolument chaque jour où une traditionnelle arnaque téléphonique collecte crapuleusement des données privées, quant à savoir si quelqu’un décroche ou non, etc, au service des rapaces cachés, j’additionne le numéro de l’appelant dans les contacts du téléphone. Renomme chaque appel, que vérification me dit appartenir à un Call-Center, au choix, selon mon fleuri répertoire : Spammerde, Callsaloperie, etc etc, et bloque le contact.

    Passent les jours et, ô surprise, certains de ces Spamdégueulis et Callputaineries sont si morpions qu’ils se débloquent tout seuls !!!

    Ah ! Les mystères de l’au-delà de l’écran !

    Ah, les fantômes de la manipulation des bits :

    ça fait froid dans le badaud, quidam … les écrous pions où se glissent vices de forme à l’informe attique … de loufoques bicoques au Net … qui se moquent de nos têtes !

    %%%

    Au fait : Sale temps sur le désert : Une trentaine de Chefs d’État parmi 20'000 participants se retrouvent pour une grande conférence en pays barbare, qui durera jusqu’au 18 novembre 2016.

    Excepté pour les homosexuels, qui resteront trois ans de plus dans les prisons de Marrakech.

    François Hollande, contre toute attente, sera le seul Chef d’État d’Europe.

    Mais alors, pour expliquer leur absence, que les autres aient au moins l’honnêteté de faire leur coming out !

    %%%

    Tiens, au passage, rien à voir, mais : la Maison de Rousseau et de la littérature ouvre son festival "Écrire pour contre avec" !

    Comme quoi, le livret éducatif de Coop, en français fédéral des plus abominables fait des petits ...

    %%%

    À part ça … : Et si la théorie du plot con venait à se confirmer ?

    Vous savez, celle du plot qu’on reçoit sur la tête, quand une majorité d’électeurs cons comme des plots installent au pouvoir, contre toute attente, suprême guignol présidentiable qui avait été acheté par les démocrates pour diminuer les votes républicains.

    Républicains qui, sans lui, étaient à coup sûr très largement majoritaires ! …

    %%%

    Alors qu’ici, règne sempiternellement :

    Bête chasse, las,

    Aux têtes qui dépassent,

    Exquis esprits

    En quête d’espace,

    Prenant le temps

    À la ramasse

    Sous les requêtes

    De soulantes traites.

    Bête chasse

    Des stupides cupides têtes

    Agace !

    %%%

    Ah, garce de machination radicale que vous entretenez : Il va vous en coûter d’avoir perpétué vos rapines dans le Culturel domaine :

    Ainsi, à l’évidence : Vous souhaitez rester à l’opposé de la Postérité, préfigurant les minables ayant sciemment détruit la santé et l’évolution de l’œuvre d’un phénoménal créateur, comme il n’en existe que bien trop peu par siècle ? Époustouflant Artiste dispensant véritable thérapie par le rire, les plus profondes réflexions et témoignages autrement plus éducatifs et objectifs que ce que vous servez pour obsolète « enseignement » entre corrupteurs de civilisations ! Soit.

    Il est, cependant, en vos sphères de rigide politique et finances, une immense majorité d’individus honnêtes, sensés, logiques, animés également du souci d’exemplaire démocratie digne et correcte, envers tous protagonistes et alliés au mieux-être collectif et individuel ! Bien assez de gens de Droite qui déplorent pareillement le déraillement actuel des idéologies corrompues emballées.

    Ce terrorisme de l’argent, que vient enfin de dénoncer ouvertement le pape François, et que pratiquent activement de déshonnêtes gestionnaires Suisses de condition de vie, ayant seuls provoqué la dégradation planétaire de la prospérité et de l’image du pays de nos pères, par cumul de fraudes, d’opaques tromperies élitistes et d’abus des plus ignobles en vigueur, contre notre peuple et l’humanité entière.

    Personnes de Droite pareillement victimes des susdits, qui sauront excuser l’excès d’énervement légitime exprimé en de très fermes termes : Et réaliser qu’eux-mêmes, très majoritairement ne sont aucunement visés directement, mais responsables en meutes radicalisées de provocations d’émeutes épistolaires de ce type …

    … Qu’il s’agit d’agir sagement, par naturel arrangement à la hauteur des conséquences engendrées par de tels délits de fraude, de la part du Culturel, du Social, de l’Emploi … au détriment de l’auteur.

    Producteur de Valeurs qui accorde une Amnistie jusqu’au 31 décembre 2016 aux fraudeurs concernés, et à leurs prédécesseurs depuis près de quarante ans, afin qu’ils s’acquittent dans le délai imparti, pour arrangement à l’amiable et évitement de séries de procès politiques sans précédent, de l’estimation minimale d’un million de francs suisses, en sus de l’annulation de toutes poursuites quelles qu’elles soient, ADB additionnés et relancés ad vitam de manière indigne, par succession de « négligences » ou malveillances issues en partie d’escrocs arrêtés (ou pas encore), délits auto-protégés n’interrompant aucunement la progression de leurs prétentions faussées au détriment du débiteur ;

    Un million net, et publique réhabilitation totale du lésé, pour réparation des dommages infligés par dénigrement, contrainte, extorsion, gestion déloyale de biens, abus de pouvoir fondamentalement injustifiables, abus de position dominante, abus de confiance, fraude manifeste à l’estimation des valeurs, traitement inégalitaire, ostracisme, torture par obligation sectaire de pratiquer le déni d’identité, formes d’esclavage moderne dégradant par servitude pour dettes … Fomentés en un but politique évident, etc.

    Croyez bien que le bas rond-de-cuir auteur de ces lignes, trahi et dépouillé de multiples manières, qui risque de vous laisser un certain temps sans nouvelles chroniques, du fait qu’il engage toutes demandes formelles d’actions en responsabilité contre Berne et Genève, enquêtes parlementaires, audits, etc, n’est pas prêt d’accepter qu’au bénéfice de présumés malfaiteurs sa minable retraite à venir, déjà diminuée pour la 3ème fois par violation unilatérale des clauses contractuelles, ne soit de plus ponctionnée de son montant de libre passage par saisie au profit de plus que vraisemblables criminels en col blanc, nuisant fondamentalement à son intégrité depuis des décennies.

    Raisons pour lesquelles, tant que la plus haute Instance n’aura pas accordé sa protection à l’auteur, et fait examiner en détail les prétentions incorrectes à son détriment, celui-ci ne reconnaît plus aucun droit aux OP de Genève, et à toutes industries protégées du recouvrement litigieux, de lui soutirer encore le moindre centime et de perpétuer l'incessant harcèlement lui provoquant hypertension et autres dommages gravissimes.

    Attention. Dès le 1er janvier 2017 les fraudeurs et/ou leurs successeurs responsables, ne pouvant ignorer la gravité des atteintes durablement portées à l’intégrité de l’exploité, les décideurs du Social, de la Santé, de l’Emploi, des Finances, de la Justice et de la Culture, ayant omis de s’acquitter conjointement de leur dû, sans plus de tergiversations ou tactique procrastination, seront suspects passibles du vénal, du respect minimal. En procès à l’internationale. Et le bon Roi-Député de la lutte contre telle Fabrique néolibérale de muselières appauvrissantes et humiliantes, risque alors de s'en libérer brusquement et de mordre publiquement de manière beaucoup plus contraignante et douloureuse, pour les finances des accusé(e)s.

    Attendu que toute nouvelle tentative d’ignorance ou de perpétuation des délits dénoncés, confirmera de manière irréfragable la complicité des responsables en question, duplicité au service du terrorisme d’État pratiqué par cette même malsaine Droite sectaire ayant sciemment brisé une carrière prometteuse, détruit la santé, poussé une foule de personnes au suicide, sali à jamais l’image de la Suisse, etc.

    À bon entendeur. C’est lu ?

    %%%

    Mais : Quel (sans parrains) Souverain Roi-Député du macadam, qui se respecte, ne rendrait encore hommage à :

    La petite reine :

    La petite reine est à la peine !

    Pleuvent les amendes au bord de la bande !

    La petite reine n’a pas de veine :

    Que des crayons dans ses rayons,

    Que du papier dans son panier,

    Que des selles sur sa selle,

    Que du bidon sur son guidon,

    Que des sornettes sur sa sonnette,

    Que des pneus

    Que têtes de nœuds

    Estiment limite,

    À vite changer !

    La petite reine est en danger !

    La petite reine est un danger

    Qu’il faut ranger !

    Manger le bitume

    Comme de coutume

    À coups de gnôle

    Et de négoces

    De grosses bagnoles !

    %%%

    Je vous entends, au fond de sans classes, oui oui : « Quelle merde que ce connard soit si doué, ça ne devrait pas être permis, qu’est-ce qu’on va faire maintenant sinon lui accorder ce qu’il mérite largement ? … ».

    Vous m’écrirez mille fois « Je ne parasiterai plus la condition de vie selon les mérites de mes petits camarades de la masse laborieuse ».

    Et vous expliquerez ce que vous avez appris …

    Ali GNIOMINY

    « Héros beau »

    IMG_1078.jpg

    Rendant hommage à un prédécesseur visionnaire

    FB_IMG_1476713285962.jpg

    Dernière minute: En l'état ils se la niquent:

    Union Stupide Analphabète :

    La croix et la bannière : Blanc seing offert au ku-klux-klan.

    Suite à l’accession au pouvoir acheté de celui que l’université d’Oxford a désigné comme bien plus psychopathe qu’Hitler, l’Europe prépare l’accueil de centaines de millions de réfugiés d’outre-Atlantique.

    Seul le régime bananier UDC, ayant montré l’exemple un 9 février aux ignorants cossus électeurs US, n’a aucun souci à se faire. Aucun réfugié de l’Ouest ne sera jamais assez fou pour fuir le gouvernement d’un malade mental et demander l’asile à ses alliés nés tout aussi dangereux, geôliers autoproclamés de la prison de haute sécurité Suisse.

    Cependant, en sa qualité de chef de la résistance, le bon Roi-Député du Parti Railleur invite le couple Obama à se grimer en Russes, alliés du psychopathe ayant fait main base sur le bouton nucléaire, donc des cons fédérés prêts à ramper à ses pieds, et venir se cacher durant quelques années dans la cave que le Souverain des asservis révoltés est prêt à aménager dans ce but.

    Ainsi, preuve est confirmée, s’il le fallait encore, qu’avec le fric et pour la suprématie du fric, les plus orduriers traitres à la démocratie parviennent encore à s’acheter la mauvaise conscience des plus misérables pantins.

    Honte à l’Amérique. Boycottons mondialement ce sinistre potentat par toutes les pressions possibles.

    Soit. Le vomitorium a parlé. Et le plus insupportable est de penser que nos rampants vont s’y rendre, la bouche en cul de poule, pour féliciter ça.

  • CEUX QU’ON DIT SI HAUT NÉS : …

    … Ci-bas à l’aise, cas musclés pétomanes vendant vent et dits vains, lassants, là, sentent passer l’appât, nasses, et se piègent le siège si nagent, hissent vice d’errance, ignorance sur houle, et coulent.

    Enterrent dernier espoir de se voir encore, en tort ainsi, pouvoir taire atterrés, ci terrés responsables de sable odieux aux yeux de nations sous soumission :

    Taire éloquence des conséquences des sectaires dominances !

    Pour ris : Les sondes ... à coter:

    -À l’eau ? Oui, ne … coupez pas, je voue la passe hélas « ô j’aime » honnie- : « -Oh : Sinistrose ! Te hèle aphone ! Numéro Faux, à la vie dense !- »

    -Navré, elle ne peut répondre, elle préside pour leurre à une- :

    Grande Fête de la bière, ce dimanche,

    pour les 150 ans

    des Pompes Funèbres de Genève :

    Journée portes ouvertes

    au Cimetière Saint-Georges !

     

    Prière de ne s’y rendre qu’à tombeaux ouverts !

    %%%

    Jungle opaque du business de la mort, toujours :

    Un nettoyeur doit avoir un CFC en poche, mais n’importe qui peut s’improviser croque-mort !

    (Et de surcroît faire des heures sup comme photographe nécrophile).

    Mais voilà : Voilà comment votre bon Roi-Député du Parti Railleur, par ailleurs bas rond-de-cuir, peut remédier à la bestiale ignorance de la junte radicale des nababs cantonaux de l’Emploi, qui l’exploitent minablement depuis des décennies à 75% sans octroi de compensation ni possibilité d’amélioration aucunes :

    Son extraordinaire trajet de vie, constituant inestimable Patrimoine naissant, de par le fait qu’ignares s’évertuent à le faire disparaître sous traditionnelle médiocrité, sa carrière dénigrée peut enfin lui valoir une condition de vie à la hauteur de ses mérites : …

    … Il lui suffit de doubler ses gains en organisant simultanément des ensevelissements et des enterrements de vie de célibataires !

    Alors ? Oui ou non ? C’est halo win-win ?

    Est-ce rêve ailé ?

    Là, rêve vaut le trajet dit

    vers :

    « Laisse ! Omets !

    Jamais n’accuse qui t’use !

    Laisse plisser des sourds, si laids,

    la terne berne des tendus à ton mou !

    Chavirant vies si aisément, vicieusement » ?

    Cependant, c’est pendant :

    Vautours tournoient

    Autour de lois

    Qu’ils ont pondues

    Entre vendues

    Entités limitées

    Vautours s’affalent

    Sur l’agonie, les râles,

    Du nid de « chenit »

    De leurs bâtards les plus braillards,

    Plus charognards

    Rapaces chassent, dégoûtants,

    Sans distinction

    La prescription à vingt ans

    De leurs vols sans contrôle,

    Et sont chassés

    C’en est assez !

    Une fois en cage ils vont pourrir !

    Plus de carnage pour les nourrir !

    Vautours voleurs,

    Pour leur malheur

    Vont recracher

    Valeurs nichées

    Sous le plumage

    Des avantages qu’ils ont piqués

    Sans dîme d’Estime

    Pour le labeur

    De leurs victimes.

    %%%

    Et les lendemains de cimetière, la mort dans l’âme et le crâne en citrouille, le marié du jour devra foncer chez le juteux partenaire commercial des macabres Services et des fabricants de paupérisation, et payer 92% plus cher ses médicaments que s’il se trouvait aux Pays-Bas !

    Avant de vomir sur la traine de sa belle : Profondément écœuré de réaliser que les maîtres de la farce nommée Justice, qui fument la moquette, ne sont pas ceux qu’il pensait !

    %%%

    À croire que le Fédéral craint que Monsieur Prix ne devienne légitimement à tort considéré comme Monsieur Compris !

    %%%

    Et effectivement, rien de pire que les préjugés!

    Nous devons, par exemple, impérativement modifier l’image en laquelle nous avons enfermé la communauté portugaise !

    Il est indéniable que, de nos jours, la nettoyeuse à moustache qui pue la morue et la sardine doit avoir le droit, entre deux messes, de fainéanter sur un chantier comme son macho de mari !

    (Desculpe, isto é humor ! Sabe, esta coisa que faz mover o vosso bigode…)

    %%%

    Fats dociles, à solidariser à solide Art : Ris et pleurs : Échangez !

    Mêlant jets de projets …

    Ali GNIOMINY

    Pyramide d’achats ? Maux !

    pyr2.jpg

    Pire « ami » de dèche à maux !

    pyr1.jpg

    Aimant les Jeux de laids égos

    pyr3.jpg

    Mais pas trop les monticules de taupes, derrière le jardin

    pyrpiscine.jpg

    Quant il fume, mais Jerach.

    « Ange » hors d’anicroches

    jerach.jpg

  • LÉSÉS TENDUS: DEBOUT N’OSENT… ET ABONDENT!

    Vraiment : Les étendues nauséabondes de boue financière n’en finissent plus de couvrir nos vertus d’immondices conceptuels, de lahar visqueux submergeant les cultures.

    Nous y reviendrons régulièrement, mais puisque l’on parle de cloaques et de gluants évènements :

    « Hécatombe de 10'000 grenouilles Scrotum dans le lac Titicaca »

    À coup sûr : Qui ont (fèces) fait ce désastre, ce sont des bactéries fécales !

    %%%

    Cas calamiteux, encore :

    « Genève : Bras de fer, face au maître du monde PLR ne s’abaissant pas à dialoguer avec les syndicats ou ses prisonniers les policiers »

    Ceux-ci se fâchent et refusent à présent de parler les langues étrangères : Le français, le vaudois, le valaisan, le fribourgeois, le jurassien …

    %%%

    « Leurs confrères de Suisse attardée savaient qu’aurait lieu le festival néonazi ayant rassemblé 5'000 crânes rasés, mais ne sont pas intervenus ! »

    À l’évidence, ils ont pareillement un rigide chef tout-puissant, et ont décidé de ne parler que le Toggenburgais. Ils n’auront donc pas pu se faire comprendre de ce IVème Reich, majoritairement Allemand. Ou alors ? Ces gabelous d’outre-barrière de röstis furent-ils trop occupés à assister au concert de leurs idoles en fumant du juif ?

    %%%

    « Spectacle autrement plus plaisant : Que celui de la splendide mannequin Californienne Alexis Ren, véritable Barbie vivante, qui suit un régime Paleo inspiré de nos ancêtres ! »

    Afin d’obtenir un teint aussi resplendissant, voilà qui vaut la peine de passer sa vie à déchirer à pleines dents de la viande crue et sanguinolente d’auroch, de ptérodactyle ou de tigre à dents de sabre !

    Il faudra penser à faire des provisions pour l’hiver chez Mammouth. En passant par les Grottes pour les dandys voir en chasse.

    Juste histoire de se souvenir tendrement de la préhistoire de ce quartier de vie en devenir, à l’époque, quand votre bon Roi-Député du Parti Railleur était si familier du noyau premier d’îlot très à la mode.

    Avant que de monter en grade pour devenir homme de ménage et coresponsable de la parfaite tenue de l’illustre Clos-Voltaire.

    Ainsi : Ô destin crû : Élégants prennent aux Grottes et Délices nos places, alors classes, de babas charmeurs pas bagarreurs.

    %%%

    Pithécanthropes, également :

    « Au Royaume-Désuni, des élus conservateurs ont tenté d’exiger un examen des dents des mineurs de la -jungle- de Calais, pour déterminer leur âge réel! »

    Voilà qui rappelle furieusement les antiques marchés aux esclaves.

    Paradoxe, en fait, que ces fascistes considérant les migrants comme du bétail et paraissant ignorer qu’« à cheval donné l’on ne regarde pas les dents » !

    %%%

    Les mêmes, accordent publiquement leur PARDON à des dizaines de milliers d’homosexuels, maltraités sous cet angle laid, système honteux !

    Ces affreux confirmant ainsi, par leur pardon, qu’ils considèrent toujours comme coupables leurs victimes !

    Aucun pardon n’a de raison d’être, s’il revient à des innocents !

    Qui, eux, peuvent ou non pardonner aux officiels criminels homophobes répandant, et ayant propagé, pareille tare sociétale !

    %%%

    Incurables, toujours : « Le -Je n’ai vos mains, formations-, Bible des publicitaires, se présente comme le -Journal malin des Genevois- !

    Oups, dangereux, ça ! Car si nos médias s’y mettent, quand certains rédacteurs font ainsi la compétition de genre radical au dernier stade, les lecteurs sains vont en bloc laisser ce gratuit à son triste sort et se précipiter sur le style bénin de la Tribune de Genève.

    %%%

    Le même malin gratuit canard, alors ange, auréolé du halo d’éclaircies de l’ami Meury valant son prix (oh ça c’est très méchant comme coup de bélier, pardon Thierry) affirme en Une :

    « Pièces à conviction : L’incroyable trésor » !

    Sûr ! Les convictions sont en pièces, ce qui n’empêche aucunement les religions de capitaliser d’incroyables trésors !

    %%%

    Inestimables richesses, justement :

    « Le ciel en tombe sur la tête des pollueurs constructeurs de jonctions autoroutières, en parallèle à la nouvelle route des Nations, au Grand-Saconnex : Obélix a oublié quelques menhirs en plein passage

    Déposés sur le patrimoine incommensurable d’une nécropole de l’an 300 av.J.-C. !

    À bousiller un max à coups de trax, en douce et sans délai, sur l’autel et à la gloire du Dieu Bagnoles, comme de coutume.

    %%%

    Terreur, également :

    « Un Irakien soutenant les terroristes restera en prison ! Le Tribunal Pénal fédéral estime que le risque de fuite de ce paraplégique est important » !

    Sûr, ses yeux sont certainement fuyants ! Et il est bien connu que les paraplégiques peuvent avoir des fuites !

    %%%

    Paralysant, derechef :

    Inde et Russie se rapprochent et s’arment mutuellement. Soit.

    Il est assez surprenant, dans ce B.R.I.C, (Et les moteurs de recherche ça sert à quoi ?) que le Brésil devenu apocalyptiquement évangéliste, soit ultracapitaliste et sous hypnose de l’Illuminati-en-Chef de la Globo, conserve sa place dans la construction de cette alliance néocommuniste, de puissances en voie d’enveloppement.

    S’il se retire, le Brésil : Ne sera-t-il bien plus facile pour tel R.I.C. racket de répartir ses fonds plus équitablement ?

    Et si le Brésil et l’Inde sortent ensemble du fragile édifice de B.R.I.C. : Russie et Chine n’obtiendront-elles point alors la couverture maximale, avec R.C. ?

    Et si la Russie vient, elle seule, à sortir du B.R.I.C., ne sera-t-il plus simple de signer des Traités avec B.I.C. ?

    %%%

    Style haut s’impose :

    Hier, en sa si proche jeunesse, votre plume adorée, qui signait alors Wallace-Horace Kilmérit, Aimé Prisé, Annie Dekrab, etc, jamais n’aurait imaginé passer, en l’espace de 40 ans, de deux grammes de Brown-Sugar dans les veines à des tonnes d’injustice menant au Brownout !

    Vous n’avez rien compris ? Traduisons :

    Délaissée miraculeusement il y a quatre décennies et des poussières en lignes, la Brown-Sugar fut la pire des héroïnes brunes que nous avions dans le corps, accrocheuse grâce à la strychnine qu’elle contenait, provoquant d’insupportables douleurs en cas de séparation.

    Et le Brownout nouveau, qui vient d’arriver sur le marché ? Découvrons ce que nous en disent les chercheurs britannique et suédois, Andre Spicer et Mats Alvesson dans The Stupidity Paradox :

    Le Brownout (littéralement « baisse de courant ») ferait entrer en opposition l'éthique personnelle d'un salarié avec les tâches professionnelles qu'il lui est donné d'accomplir : le brownout viendrait de l'impression qu'a l'exécutant d'ajouter aux malheurs du monde. On imagine volontiers un employé pacifiste de Smith&Wesson, contribuant malgré ses convictions à la fabrication d'armes à feu.

    Brown pour Brown, allez savoir qui aura tué le plus celui dont le surnom d’alors était James.

    Naturellement sex-machine, avant que de devenir phénoménal : À sec symbole ! …

    Ali GNIOMINY

    « Chères rides … enlevant »

    helio-silhouette.mouvement.jpg

    « Mais : Ô, sèche ailes, immaculé volatile,

    aux abords de la villa de James Bond – Ian Flemming, à Frégate »

    oiseau-blanc.jpg

    « Lors qu’à La Digue dindons ne nous prennent la tête »

    tete.jpg

    « Quand, par ailleurs, là, feu look …

    nil.jpg

    «  … En a marre … À bout !

    Que rames cessent de dos miner ! »

    abou2.jpg

    « Et ne piquez de phare ! Ah ! Honte à vous !

    Qui n’allez que sans drilles : Joyaux »

    alex1.jpg

  • SACRÉ TINTAMARRE ! ÇA … CRÉTINS T’AMARRENT !

    À bien des titres sont, au mieux, bafoués les droits d’enjoué roi des pitres les plus sérieux, s’élevant sur la hune d’aucunes galères manœuvrières des plus austères et qui, à titre exceptionnel, vous soumet pour modèles :

    - Des employés exploités par un banquier sont mis à l’abri ! -

    Et c’est par où, qu’on est mis à l’abri quand un banquier nous exploite ?

    %%%

    - La place financière genevoise est « sous électrochoc " -

    Ah bon ? Les Américains ont finalement fait le déplacement avec leur chaise électrique ?

    %%%

    - Un Suisse sur deux est atteint dans sa santé mentale ! -

    Mon cher, ce n’est pas de ta faute, mais va au plus vite consulter !

    %%%

    - Un robot fait office d’aubergine -

    Ça mousse à Carl-Vogt. Mais la direction PLR de la police a bien œuvré, car avec cette nouvelle sorte de robots contractuels il est peu probable que ceux-ci ne se plaignent du travail sur appel !

    Vivement que le Pouvoir artificiel soit pareillement muni d’Intelligence.

    %%%

    -  La fiscalité se trompe de cible ! -

    Oui oui, et nous on reste pomme avec les bourrins !

    %%%

    Selon notre trop cher Conseil fédéral : - Débrancher les centrales nucléaires avant l’heure, comme le demande l’Initiative des Verts en votation le 27 novembre : coûtera très cher aux contribuables. Les propriétaires des centrales risquant de réclamer des centaines de millions ! -

    Bah. Une goutte d’eau, à déduire du dédommagement de plusieurs milliards que ces propriétaires nous verseront. Quand chacun de nous aura porté plainte pour empoisonnement, mise en danger de la vie d’autrui, abus de position dominante, etc

    %%%

    Par ailleurs, votre serein souverain des Lettres sans l’Avoir, le bon Roi-Député du Parti Railleur, présente ses anticipées félicitations à Hillary Clinton pour son accession à la présidence des États-Unis !

    Qu’elle n’oublie pas, le 9 novembre, de faire incarcérer le dangereux dissident Trump. Mais pas plus de six semaines. Cet individu étant visiblement malade et méritant des soins urgents : Une semaine dans une cellule avec des noirs, une semaine incarcéré avec des Mexicains, une semaine enfermé avec des islamistes, une semaine dans le dortoir d’homosexuels malvoyants nymphomanes, et si le remède n’a pas encore déployé tous ses bienfaits, une semaine avec des féministes enragées.

    %%%

     Espace pub illicite taire…Espace pub illicite taire…Espace pub illicite taire…Espace pub illicite taire…

    Puisse la Suisse si belle,

    Sympathique et typique,

    Recycler sa poubelle politique,

    Nickelée à l’extérieur,

    Rouillée, souillée à l’intérieur,

    Bouclée à clefs

    Par Corps rompus à couvrir,

    À n’ouvrir ce qui pue

    Qu’aux ayant proies

    À se hâter de jeter.

     

    Puisse ce trahi pays

    Par abritée majorité

    De balayeurs de vie meilleure

    Pour qui mérite

    Mais qui irrite,

    Puisse la nation de nos pères

    Qu’altèrent pervers sans considération,

    Puisse cette terre

    En mains austères de vendeurs de malheur,

    Acheteurs de leurres,

    Cette terre ramassée

    Ne passer à la benne,

    Fracassée,

    Plus que terne résidu

    Sur la berne détendue.

    %%%

    Mais : Dire que fidèle produit du terroir, rebelle sous ruse et tontes ne chiale, n’use, ne produit que bestiales histoires est honte :

    L’Art narre où héros ment ?

     

    Pigeons roucoulent, sauvageons,

    Et poules caquettent, jamais replètes,

    Belette les guette sous le sureau,

    Belette en quête de passereaux,

    Qui ne dédaigne … Saigne poulettes si fluettes.

    Renard, hagard, n’a nul égard, décline,

    S’en moque, accule et croque appâts,

    Belette en tête, indigne, et pas assez maligne

    Gallinacée ensuite.

    En fuite, menacé :

    Gageons que pigeon s’échappe,

    Que ne le happe

    Bâtard renard !

     

    Moralité ? T’es ramolli ?

    Lors, aussi affable que fable soit, de fil cousue d’orée de soi : Moralité nous a quittés !

    Partie, morte, vite sortie par la petite porte. Trop haïe et trahie au pays des baillis. Déplaisante à présent : Trapue Moralité pue bête Inégalité, tromperies simplettes et racket obsolète de qui rachète … Qui se rit du rôle de l’étiquette mais la colle sur le dos du fardeau de folles écoles, où s’enseigne encore à mort le règne tout-puissant des sangsues, qu’à son insu l’on baigne en incessants us zélés ne rendant égaux qu’hélés égos de gogos volés.

    Fin d’espace pub illicite taire…Fin d’espace pub illicite taire…Fin d’espace pub illicite taire…

    %%%

    Sans transe ici on découvre que :

    L’excellent confrère Poète Bob Dylan, qui vient de me piquer sous le nez le Nobel de Littérature, est lors moult fois congratulé.

    Je m’incline pour cette année, d’autant plus qu’en 2017 mon manteau en ours bernois sera d’autant plus fourni et douillet pour monter à Oslo.

    Mais, heureux de savoir que le confrère Bob va enfin pouvoir se payer l’ORL, et se consacrer de préférence à la Littérature.

    %%%

    Pardon Bob : Mots raniment parfois de bien téméraires appréciations, pour tout ce qui m’évoque le bas rock habituel. Que dis-je, une peine insultante serait méritée par qui oserait irriter un Nobel, né pour moucher tous morveux sires anormalement aussi Poètes non bouchés.

    %%%

    Enfin, par chance et par ailleurs :

    Soucieux de sauver l’équilibre de la planète, et sachant que les djihadistes de Mossoul se rasent pour se fondre dans la foule, ce qui allège la terre de tonnes de poils, nos policiers ont trouvé la parade en se laissant pousser la barbe. Merci à eux.

    Paradoxe : Sont cependant exemptés de cette mesure salutaire, (pour la période de Noël où ils sont forcés par leurs maîtres à chanter, remplaçant ainsi la défunte Armée du Salut par la chorale de la police) : Sont dispensés de barbe leurs plus fidèles castrats.

    %%%

    Lors que, sempiternellement : Jean Ziegler l’affirme :

    - L’ONU est totalement paralysée. Il faut la réformer ! -

    Ne dites pas ça, malheureux ! Les connaissant, ils vont dépenser des milliards pour modifier l’appellation ONU (Organisation des Nations Unies) en ONU (Organisation des Nations Ulcérées). Et l’année suivante, pour à peine quelques centaines de millions supplémentaires : En ONU (Organisation des Nations Ubuesques), puis le mois suivant …

    %%%

    La prolifération des cerfs est dangereuse pour le trafic

    Jamais autant que la prolifération des serfs, bien plus dangereuse pour le trafic de l’image de la Suisse.

    %%%

    Le personnel des crèches de Fribourg doit cesser d’administrer des médicaments aux enfants !

    Ils sont turbulents, certes, mais attendez 80 ans et vous parviendrez alors sans souci à les maîtriser avec des camisoles chimiques.

    %%%

    Quel dommage, le Syrien arrêté en Allemagne s’est bêtement suicidé dans sa cellule.

    Enfin, il y a fort à parier à présent que les cerbères Allemands pourront le faire parler tout à loisir aussi longtemps que nécessaire, sans pour autant avoir sur le dos les gens d’Amnesty, des Droits de l’Homme, etc.

    (Hoax hoax hoax, ça barde !)

    %%%

    Gens bons étrangement silencieux, concernant la récidive de « Marche pour tous (les dangereux arriérés) » ayant lieu ce dimanche à Paris. Et à laquelle une acariâtre momie à chapeaux participera, considérant le mariage homosexuel comme une anomalie.

    Elle mise décidément à présent sur tout et n’importe quoi de ce qui existe encore de plus moche dans notre Société. À savoir, les pires ignorants ou escrocs, refusant d’admettre et de révéler l’évidence de la fonction, salvatrice pour l’humanité, de l’acide glutamique ; ce neurotransmetteur hormonal on ne peut plus naturel (que le prétendu Dieu de ces culs-bénis marcheurs à voulu ainsi) glutamate permettant à une bonne partie des humains d’avoir d’autres buts que de viser à mettre bas pléthore de crétins futurs « Marcheurs pour tous contre les homos » !

    Quel dommage qu’il n’y ait aucune Justice en France et dans tous pays sinistrement collaborateurs, pour arrêter en bloc cette racaille discriminatoire et la faire enfin marcher droit.

    L’une de mes plus grandes satisfactions, la première fois que j’ai parlé ici de cette réalité scientifique, soigneusement cachée par les malfaiteurs déviateurs d’opinion publique, d’aucuns Républicains, bonne part du FN, et ici PLR, UDC, PDC, PBD, PEV … nous dénigrant et torturant dès l’enfance, par la contrainte du déni d’identité d’homosexuel(le)s, transsexuels(le)s ou bisexuel(le)s, nous portant préjudice la vie entière : Une jeune fille a commenté en me remerciant, car grâce à ça, elle allait enfin pouvoir avouer son homosexualité à sa mère.

    Me motivant d’autant plus à revenir régulièrement sur si primordiale évidence, j’en suis désolé pour les habitué(e)s commençant à le savoir à la longue, et préférant hilarantes nouveautés.

    Fort heureusement, la Fondation pour un Fonds suisse pour l’avenir, présidée par un PLR très intéressé aux assurances, se fera un plaisir de verser sans condition les trois premiers millions à la start-up d’avenir que je crée présentement.

    Certes les Fonds pour l’avenir en question sont généralement réservés pour appui solide des caisses de pension, assurances, aux jeunes pousses. Mais l’exception sera évidemment une vieille branche, dont la start-up éradiquera le sectarisme institutionnel, en commençant par pulvériser l’imbécillité homophobe par la propagation planétaire des conclusions à tirer des observations relatives à la mouche à merde !

    Dont le taux de glutamate modifié change du tout au tout les préférences sexuelles. Démontrant ainsi que de naissance et n’en pouvant strictement rien de l’équilibre des chimies en lui, l’individu dispose d’un taux d’acide glutamique offrant une option prioritaire ou l’autre, voire les deux presque à égalité ! Que, dès les premiers instants de la vie et jusqu’à son dernier souffle, l’humain concerné ne pourra modifier, ni ne devra renier volontairement.

    « Le Cœur a déraisons que la Raison connaît » est le slogan de « Pris au mot », la start-up promise à une croissance primordiale et fulgurante en question.

    Dont les trois premiers millions prestement offerts en ce très noble but parviendront dans les 7 jours, voire dans les 30 jours en cas de coûteux atermoiements (Attention aux retards de paiement, entraînant prestement l’intervention pour recouvrement par Extrum Krapulia, multinationale spécialisée sous couverture fédérale dans le vol organisé et le maintien ad vitam des gens ruinés à terre, par opacité crapuleuse des honoraires forfaitaires liés aux sommations et autres réquisitions aux prétendus encore débiteurs, victimes de tels faux dans les titres, pareils gestion déloyale et enrichissement illicite bénéficiant de politiques complicités) versement au nom de votre dévoué créateur d’avenir les méritant amplement, sur son compte sous le joug de la Banque Migros.

    (Vous savez, ce grand machin orange aux principes des plus stricts, n’accordant qu’un pour-cent à une culture majoritairement stérilisée, Migros, dont les caissières diogènes ont chez elles des montagnes de vignettes pour jeu concours gratuit dès 20.- d’achats, qu’elles ont subtilisées habilement aux distraits clients oubliant de supplier pour les recevoir ; Vous ne voyez pas encore ? Mais oui, Migros, vendant de l’alcool dans ses tourtes forêt-noire, du fait qu’il y en a peu, selon la Direction paraissant ignorer que jadis abstinent rechuta à cause d’une bière sans alcool, qui se transforma rapidement en douze litres quotidiens de bière toujours sans alcool, avant de passer à nouveau à autant de litres alcoolisés … Migros trompant les malades, dont la guindée banque ne permet pas un seul centime de débit à qui y reçoit régulier salaire depuis une éternité ; Migros qui, selon son infaillible fausse morale, oncques ne permet à un phénomène artistique visiblement hors-normes d’œuvrer plus sereinement pour la Culture au moyen de fraction du centime prévu exactement en ce but, Migros dont certains fats timorés se lancent également comme les ders des ders dans la politique des juteuses assurances.) Ni pire ni meilleure donc que ses semblables dominantes.

    Quoi qu’il en soit: Merci par avance à mes milliers de lectrices et lecteurs de féliciter conséquemment la Direction du Pour-Cent Culturel Migros et la Fondation pour le Fonds suisse pour l’avenir, quant à leur honnêteté intellectuelle préfigurée par l’octroi inconditionnel et conjoint de CHF-3'000'000.- illico à la start-up « Pris au mot » qui libérera la planète du fléau de l’ignorance homophobique, entre autre.

    Et de bien plus retentissants bouleversements, quant à l’active propagation de l’actuelle culture d’apartheid prédominante, où quelques castes de timocrates, pas toutes nuisibles mais en majorité, dénigrent indignement l’intérêt public au profit de leurs intérêts privés.

    En perpétuant leurs rocades d’écrasantes dynasties et les rendant même faussement majoritaires, par arrosage pécuniaire et don de postes-clé exclusivement entre marcheurs pour tous, ou tout aussi nuisibles : Soit, en leur jargon, tous sauf les pédés, les nègres, les youyous, les Poètes, les trous-duc de gauchos incorruptibles, les terreurs surdouées dépassant par trop le ras des pâquerettes imposé aux stupides vaches à lait, si avachies que de surcroît reconnaissantes pour si laids dépouillements injustifiables, etc.

    Vive la future gestion s’apprêtant à devenir loyale de l’avenir suisse nouveau, libéré des pires conservateurs de nuisibles vieilleries de sinistre passé ! Qui prouveront ou non avoir finalement évolué, dans la lutte contre leur homophobie, en versant les millions légitimement attendus à « Pris au mot » pour réparation des torts causés par les délétères principes endémiques de sectes politiques et religieuses, soit commerciales, et généreux sponsoring pour phénoménal travail d’une vie, ravie sous bannissement inique, politique d’asservissement.

    En l’occurrence : Principes issus de si douteuse religion glorifiant et sanctifiant un alcool ! Que vénèrent tant délirants décideurs addicts de scabreuses influences ; Afin d’avoir personnellement en vain jusqu’à plus soif force, menace, cynique coercition clanique avec soi ; à diriger contre soumis sciemment désillusionnés.

    Si : Indécis silencieux fraudeurs de contentieux décideurs obséquieux estiment, timidement même, qu’ils aiment l’Art de gens de labeur, si faussaires flambeurs littéraires réalisent leur méprise : Le mépris qui les grise en gangs d’élus ne fera plus boomerang !

    Qu’ils soutiennent résurgence d’humaine Tolérance minée, assassinée, par ces simplistes légions avares de barbares religions élitistes et politiques pique-fric !

    Qu’encore ils les arrosent, à l’avenir ; Ou, dès lors, s’y opposent pour investir sur repentir, face à la classe réaliste que paupérise leur bêtise égoïste.

    Qui-vive ! Rats, verrats quittent le navire, ou qu’on les vire …

    Ali GNIOMINY

    «  Aras liés »

    aras.jpg

    «  Tout candides ? Ah ? »

    toucan.jpg

    «  Jeune pousse »

    jeune.pousse.jpg

     

    PDC : Et si ce Fonds pour l’avenir suisse se présente d’emblée comme mauvais payeur, en l’attente du recouvrement, M. A. Berset, Madame A. Emery-Torracinta et Monsieur S.Kanaan voudront bien s’expliquer, quant à leur récurrente insulte à une Culture d’avenir libératrice, par couarde soumission de deux générations de leur Gauche molle aux exactions de la Droite dure à mon encontre ! Soit au détriment de l’authentique Utilité publique et Volonté populaire pacifiste et tolérante, abusivement détournée sous influences de prédateurs financiers. À eux de n’échouer.

    Il n’y en a que pour quelques milliers d’heures, à décortiquer cet extraordinaire chef-d’œuvre plaidoyer farci d’humour du désespoir, entrant ce jour en sa dixième année de légitime révolte contre malsaine indifférence feinte, face à l’artificiel asservissement pour dettes pérennisées par cumul d’ajouts incorrects, et complicités d’indigne censure silencieuse, ostracisme n’ayant plus à frapper à l’avenir l’Auteur Majeur de http://barondecuir.blog.tdg.ch.

    Il suffit ! Minuscules sots vassaux d’inertie d’Helvétie ont par trop insulté la notoire compétence, en matière d’appréciation des qualités humaines, de l’un autre des plus Grands Personnages du XXième siècle.

    1292756431.jpg

    Et modestes, avec ça. De l’acabit de cet immense génie intègre des Sciences dont j’ai oublié le nom, qui, plus encore que votre soucieux dévoué, ôtait ses chaussures, n’allumait la lumière et marchait sur la pointe des pieds pour ne pas réveiller son canari.

    L’assurance de mon concours vous est assurément bien plus précieuse encore, chers Confédérés, pour autant que vous chassiez les charognards de mon territoire. Ne serait-ce que comme jadis. Quand il suffisait de déposer 10'000.- sur un compte bloqué pour ne plus jamais avoir, sous nos cieux, de contentieux. Auquel cas, dorénavant, mon audience sur tous continents ne manquera pas de m’offrir cette somme passe-droits, achetant ainsi l’abolition d’abject esclavage de quatre décennies en le désert social genevois et confédéré, par servitude pour dettes faussées, par dessein politique.

    Je laisse tous éventuels détracteurs libres de leurs déclarations et n’ai plus rien à déclarer.

    À part ça, vous souhaitez bien entendu investir pareillement en la prometteuse start-up « Pris au mot » ? Vos promesses de dons sans condition sont à soumettre à l’appréciation sourcillieuse de l’entrepreneur génie lémanique, sur Gouvernement@Romandie.com ou Mouvementcitoyensplanetaire@Romandie.com où vous êtes encore énormément à ne jamais écrire. Merci à vous. De ne jamais écrire. Sauf pour du concret et d’interminables excuses, bien entendu.

  • EN IRE, ET FLÉCHISSANT BIEN : LE JEU NOUE !

    Le jeu aide et teste. Ah ? Blague à part :

     

    Ici, l’on invective locomotives

    mais les wagons sont Parangon !

     

    Ici, qui crée des émules

    bossera comme mule,

     

    comme rat ridicule

    au service

    de milices

    qui l’en …

    … portent,

     

    Ici, qui escorte les cohortes de cloportes

    qui colportent du n’importe quoi

    seul fait foi !

     

    Qui oblige dirige

    soumise ère conflictuelle

    de misère intellectuelle.

     

    Mais qui suggère …

    n’a qu’à se taire.

     

    Qui propose qu’éclose la prose,

    qu’œuvres s’ouvrent,

    découvrent sublimes rimes,

     

    qui, sans frime, ose,

    ne touche que couches

    d’estime louche, las,

    face à sa cause.

     

    Est forcé d’amorcer au passage

    des critiques fort caustiques,

    Lorsqu’il ploie sous le poids sans partage :

    Emploie ce détestable JE, qui tant accable :

     

    ***

    Gare !

    Car je ne suis devenu Poète

    que le jour où j’ai compris

    que les Académies n’existent

    que pour nourrir les Académiciens,

    que les écoles, règles, normes, rites,

    structures et abscons termes

    ne sont imposés que dans le but

    de décourager les individus

    à devenir Poètes.

     

    Tant que je végétais sous la coutume rédactionnelle,

    squattais des Lettres les campus,

    cherchais les vers en le factice,

    l’artificiel fait essentiel,

    je n’ai osé, su que gloser,

    n’ai pu partir en Poésie

    que comme larbin va au turbin

    ou niais auteur à son labeur

    n’engraissant que censeurs indécents, sans sueur,

    ou qu’académiciens sans lueur d’espoir

    de voir quelle piste existe

    hors du tort de cesser de penser,

    dès qu’auteur qui les baffe

    est fauteur d’orthographe,

    bouffeur de rimes,

    qu’il y a crime contre gagne-pain,

    appétit de petits copains maîtres des Lettres.

     

    Aussi

    Je ne suis ainsi devenu tragicomique politique

    que dès que j’ai brisé, mis à nu,

    tous tabous sclérosés.

    ***

    De rien l’on devient philosophe.

     

    D’écoles l’on ne s’envole

    qu’en la cage de son bagage.

     

    %%%

    Voilà. C’est tout. Avant formelle mise en demeure de réparation, due par fraudeurs de Considération, soit insultants sultans pervers du Littéraire !

    %%%

    À l’évidence, votre bon Roi-Député du Parti Railleur, ce bas rond-de-cuir à faire lire et reluire, ne saurait avoir l’outrecuidance de garder une dent contre un Pivot ! Mais : En temps de guerre comme actuellement, ce qu’il y a de terrible est que, même si la peine de mort est rétablie pour haute trahison, aucun peloton d’exécution ne viendra jamais à bout d’Immortels !

    %%%

    Et sinon : Avez-vous bien célébré, ce vendredi passé, la Journée du Sourire ?

    Histoire d’oublier un instant les 365 Jours du Sou rare ! …

    %%%

    Et si l’on s’envolait derechef, toujours fort humblement évidemment, avec délicatesse d’élégant enfilant Art aux gants, vers moult diverses réalités :

    Ainsi : Utiliser des dossiers volés est autorisé ! Mais voler des dossiers utilisés par ceux qui nous volent reste interdit !

    Ne serait-il temps de voler dans les plumes de pareil pigeonnier ?

    %%%

    Précisément : En 2013 et 2014, le conseiller national Hugues Hiltpold (il est encore certains PLR fréquentables) tenta de faire modifier la notion de viol, attendu que la Suisse est le pays le plus arriéré d’Europe où les violeurs ne font que rarement de la prison, et où les infractions à la circulation sont punies plus lourdement que le viol. Et ce réaliste parlementaire essaya d’élargir la notion de viol aux hommes également.

    Le Conseil fédéral rejeta ces deux motions, se basant sur un avis d’experts de 1991. Ayant osé affirmer que « Le viol constitue depuis longtemps une infraction ne pouvant être commise que sur une femme et ayant par ailleurs toujours été compris ainsi ».

    Ce qui permet à celui que vous lisez, bien trop succinctement, de retrouver la trace, du moins en 1991, des trois salopards qui, il y a près de quarante ans de cela, introduisirent pour commencer du Rohypnol dans sa bière, alors qu’il était attablé dans un restaurant pas gay du tout.

    Puis prétextèrent de raccompagner chez lui leur ami « ayant trop bu », inconnus l’embarquant complètement groggy dans une voiture jusqu’à la rue du 31 décembre et passant la nuit à le violer. Tout homme qu’il soit et d’autant plus.

    Avant de lui voler sa chevalière, sa montre et son argent, de le menacer de mort et le relâcher totalement traumatisé. Au point d’avoir mis trente-cinq ans à pouvoir révéler cette agression-là à plus de cinq ou six personnes.

    De telle ordures, 15 ans plus tard, en 1991, ne peuvent qu’être devenues influents lobbyistes auprès du Conseil fédéral et de la Commission d’experts ès banalisation d’agressions criminelles.

    %%%

    Autres atteintes à l’intégrité :

    56'000 signatures contre la réforme de l’imposition ! Un désastre :

    Car 8'244'000 Confédérés non signataires n’ont toujours pas intégré l’évidence de ce qu’engendre en Suisse calviniste, et dans le monde aveuglé, comme catastrophes une Réforme basée sur l’austérité !

    &&&

    Constatez l’un de ses résultats : Pas de grève, mais 47 vols de la Compagnie TUIfly sont annulés, à cause d’une avalanche d’arrêts-maladie déposés par les salariés, mécontents d’un rapprochement avec AirBerlin !

    Et dire qu’ici l’escadrille des experts voleurs retient sur salaire les heures de grève !

    Dans un système pareillement grippé, comment éviter tout bientôt semblable tsunami de salariés soudain simultanément fort pâles ?

    Ah oui, évidemment, quand tous les médecins auront aussi suffisamment été rendus malades !

    %%%

    Mais allons-nous silencieusement tolérer le crash de la merveilleuse Suisse de nos aïeux les Rauraques, face à tous vandales baillis d’alors, regroupés sur prairie pour leur nuire déjà ?

    Tiens, au hasard : Le Groupe industriel Ammann, de l’épouse du Président de la Confédération supprime 38 emplois.

    Face à pareil dégraissage ledit désopilant personnage s’abstiendra donc exceptionnellement de répandre les rires gras.

    %%%

    À l’inverse : 64% des Suisses sont polyglottes !

    Les deux langues les plus employées restant invariablement la langue de bois et la langue de vipère !

    %%%

    Dont acte. Idiots me reprendront : Mais il est injuste que le permis de circulation soit retiré à des piétons ivres ?

    Sans qu’en contrepartie ne soit offert le permis de conduire aux piétons sobres.

    Quand d’aventure ayant, à l’instar de l’auteur, réussi cinq fois du premier coup l’examen théorique (Ok ok, on le saura ...) mais, abusivement saisi sur salaire par des pochards, étranglé par ajouts farfelus de frais indus fondamentalement mafieux, n’ayant ainsi jamais eu les moyens de verser la totalité du racket officiel jusqu’à l’examen pratique.

    Équité, équité : Tant de postes empestent bien mauvaise Essence, car imbus rendent effets relatés ne prenant cause que pour l’eau de roses.

    &&&

    Bref : À se demander si le JE en vaut toujours la chandelle.

    Ou si, qui quitte tuiles, nous voue illico …

    Ali GNIOMINY

     

    "Voilà qu’on fait errer souverain devant pas laid"

    IMG_2381.JPG

    Devine : Ô Mage à subtiles merveilles

    et oreilles rétractiles,

    qu’ont-ils fait à la ronde,

    imbéciles et consorts,

    de ton sort en ce monde ?

    mage.jpg

    PDC: Un titre jeu de mots est toujours ajouté dans la version Facebook, sur https://www.facebook.com/rothjeanmarie. Celui du jour : Ô DIFFUSE HEURE : HAUTS DITS FUSENT : HEURTS !

    Tentez-donc d’être considéré(e) comme digne de vous faire accepter parmi les actuels 2'113 suiveurs sur le support FB, et découvrez les titres que vous avez cruellement ignorés jusqu’alors.

  • VOIS : YOUPIE !

    Bientôt des fruits de mer du pays, en notre Suisse Argovienne !

    Enfin ! Ils en auront mis du temps à rehausser de 400 mètres le niveau de la Mer du Nord !

    %%%

    Noyés dans l’opprobre : Appel à tous les gens marris :

    Nous, Jean-Marie de tous les horizons sauf un, nous élevons vigoureusement contre l’insulte à notre identité que constitue la phrase de l’abominable trop Franc patriarche le Pen, au sujet de son principal adorateur (présidentiable futur taulard désireux encore d’imposer de son égo lois, à l’aise y apporter rôle expansif) : « Il se jean-marise » !!!

    Comble de la calomnie, que ce néologisme de notre prénom qu’ainsi l’on fascise !

    Il n’empêche que votre bon Roi-Député du Parti Railleur s’incline un instant en excuses, pour son récent accès d’excès de virulence, à l’encontre de la petitesse de tel opposé politique hypothétiquement susceptible, un jour, de se jean-mariser dans le bon sens, et qui, par ailleurs, reste très certainement respectable.

    (Vaut mieux être prudent avec ces teigneux radzets, ils sont encore capables de vous faire une pub incroyable. Déjà que ses sbires aux sommets des éloges d’ici ont porte ouverte au cœur malade de Berne comme de Paris …)

    %%%

    Parlons-en : 8 millions volés aux entreprises genevoises !

    Et 600 millions volés par les assureurs et perdus à la Bourse, et 600 autres millions volés par la BNS et investis dans le nucléaire, et des milliards que nous dérobent faussaires de couvertures, investis dans les pires énergies fossiles portant atteinte à notre intégrité, et … Effectivement : C’est tellement plus pratique d’attirer l’attention des lecteurs sur les minuscules larcins portant sur la menue monnaie …

    %%%

    Fricassée, de même :

    Lancy blessée dans la guerre des gares ! Car la station Lancy-Pont-Rouge n’est plus que Pont-Rouge !

    Ainsi le veulent si lents cieux genevois !

    De toute manière, quand ce train transfrontalier sera devenu poussif, et ne servira plus qu’au transport des traditionnels dealers, l’on finira par affirmer : Ceva char à beuh !

    %%%

    Précisément : En vue du prochain Salon du génocide Philippin à Manille, le dealer de pièges à dealers Stauffer, ce leader sans Mouvement a dû faire une sacrée gymnastique. Mais finalement :

    Facebook a nié ?

    Tout au contraire ! La piraterie dont fut victime le Sieur Stauffer, par usurpation d’identité, lui fut révélée par la gracieuse Fédération Bienfaitrice Informatique, soit Facebook dans toute sa splendeur, candeur, droiture, honnêteté …

    Et drame ! L’intraitable ingrat Sieur Stauffer se retourne contre le doux Facebbok, lui réclamant 2'400.-. Terrible trou dans le budget d’une jeune entreprise.

    Qui, du coup, a compris la leçon. Et n’avertira plus jamais les utilisateurs dont le compte est piraté !

    Ah ! Merci Erik ! De nous mettre ainsi en froid, dans de beaux draps car perdre le Nord nous fait du tort !

    L’on ne s’attaque à sac à malice des bénéfices que pour du lourd, pas de la mitraille qui freine, qui ne vaille la peine.

    %%%

    Que du lourd : …

    Popotins mondains :

    Paris s’est transformée en cauchemar pour Kim Kardashian !

    Ennemies à ce point là ?

    Ah, non, la vile … Désolé.

    Bref, l’on se moque généralement de cette post-bimbo, mais pour avoir plusieurs fois connu la froideur d’un flingue sur la tempe, je sais combien elle n’oubliera plus les obscures ordures l’ayant attaquée et dépouillée dans la Ville Lumière.

    L’essentiel étant que, ainsi que le dit cette racaille : « T’es encore vivante, t’as eu du cul ! »

    Mais au fait : Quand cinq individus cagoulés font perdre à une capitale des foules de touristes, ne s’agit-il pas d’une forme de terrorisme à traiter tel quel ?

    %%%

    Comme aux États-Désunis d’amer hic : Où la police est aux prises avec une vague de clowns malfaisants !

    Commentaires déconseillés.

    %%%

    Pareillement : Le Brésil a, lui aussi, entièrement viré à l’Extrême-Droite évangéliste. Les plus grandes villes, comme Rio, Salvador … N’ont plus un seul représentant de Gauche, éradiquée.

    Alors que ce cul-béni de Temer fait un score hollandien avec 14% d’intentions de vote. Cherchez l’horreur !

    La dictature sectaire va-t-elle résister longtemps au retour de la dictature militaire ? Affaire à précéder.

    %%%

    Tension accrue également entre l’Inde et le Pakistan ! Un pigeon a été placé en détention côté indien !

    Info sans intérêt pour la Suisse, où il y en a huit millions à être captifs de cow-boys !

    %%%

    À Genève, au hasard : L’Université et l’IHEID lancent un Master en santé globale !

    Quel soulagement, que de les voir ainsi jouer ensemble au boomerang :

    De véritables remèdes vont apparaître à coup sûr, contre les microbes parasitaires financiers, politiciens, religieux, culturels … Nuisant jusqu’alors irrémédiablement à la santé globale !

    %%%

    Monde, toujours : Plan de paix ruiné par les rancœurs des Colombiens !

    À se demander si pardonner l’impardonnable est bien réaliste !

    Comment voulez-vous, par exemple, pouvoir un jour accepter que se promènent encore librement ceux qui vous ont longtemps fait subir une forme ou l’autre d’esclavage, dépouillé outrageusement … Comment imaginer que puissent s’en tirer impunément après les nécessaires enquêtes parlementaires, actions en responsabilité, etc, les corrompus corrupteurs au profit d’intérêts privés et au détriment de l’intérêt public ?

    Comment des loups, des bergers et des moutons peuvent-ils vivre en parfaite harmonie dans un même enclos ?

    Exclusivement après avoir limé les crocs des loups !

    C.Q.F.D. (Ce Qu’il Fallait Dénoncer)

    Assez ! De ces États des maillons tatillons de la Finance

    Face à un National nationaliste à outrance !

    Assez, de la corruption de groupes de pression !

    Assez des pervers canulars d’experts en matière d’Art !

    Assez ! De ces philosophes n’ayant d’étoffe que pour couvrir, élogieux, le religieux en train de pourrir !

    Assez ! De ces Gauches prisonnières

    de la débauche pécuniaire !

    Assez : Revis !

    Mais attention, ici autant qu’ailleurs :

    Héler les fans ça Trump énormément !

    Mène par le bout damné …

    Ali GNIOMINY

     

    Singapour : Ris à Paris, et terreur ici aussi :

    Le gentil boa albinos, étant visiblement celui du paysan sans expérience sinon celle de gagner quelques sous en le mettant presque de force, ainsi que pouilleuse coiffe sur le chef, autour du cou de naïfs touristes, dont votre dévoué parlant peu mandarin, cet affectueux reptile apprécia si bien le contact de la gorge de son porteur occasionnel, qu’il se mit à l’enserrer lentement mais sûrement juste après l’instant de cette photo.

    Instinctivement, le dresseur de cheveux sous le ruban, de sa main gauche que l’on voit-ci, se mit à tenter d’opposer forte pression contraire. Constatant qu’il est plus aisé de déplacer un camion d’une chiquenaude que de faire lâcher prise à un boa qui enserre sa proie.

    Le propriétaire de la bête se mit également à paniquer, ce qui fut un chouia inquiétant, du fait des jets de sueur puant la peur face à l’étau se refermant lentement, presque imperceptiblement.

    Asiatique, l’homme des bois grouillants se figea, ferma les yeux, respira fort et laissa entendre un incroyablement paisible terme, possiblement en classique touristique anglomandarin, genre « Slowlyquietpliz », caressa le froid garrot qui se détendit progressivement.

    Aussi, quand d’aventure vous passez sur les quais de Singapour, mettez-vous toujours quelques souris dans la poche plutôt que de vous pavaner avec un stupide boa.

    j-2.jpg

    (Mais non, les amies, ni gluant ni macho, juste à sang froid en abondance)

  • QUELLE LUTTE EST-CE LÀ ? QUI DÉVERSE SINGES… ET TORTS, RIXES !

    Effrayante ! Que si criante frustration du teigneux impuissant nain Sarkozix, dont les blondes moustaches peinent à pousser, qui se tortille en tous sens mais n’arrive plus à avoir la Gaule !

    Sarkozix ayant éructé, au sujet de l’agonisant Jacques Chirax : « Je n’ai jamais vu un type aussi corrompu ! »

    Ce qui confirme que tel nabot à gauloiseries n’ose plus, depuis une éternité, se regarder dans la glace !

    %%%

    Plus près de nos saigneurs :

    Scoop du « Je n’ai vos mains, formations » : Stop au dépotoir près des cuisines scolaires des Pâquis !

    Non mais, c’est vrai, quoi : En période d’austérité les gosses n’ont qu’à manger tout ce qu’on leur donne !

    %%%

    Et Meyrin veut des repas scolaires moins chers !

    Scandaleux ! Il n’y a donc aucune politique économique de la gestion des dépotoirs à Meyrin ?

    %%%

    Odieux, derechef, question factures et modifications : les Ambulances Odier deviennent les Swiss Ambulance Rescue !

    My God ! En cas de burnout ou de flip durant le Geneva Lake Festival, il va falloir speeder pour apprendre l’anglais avant d’appeler le pool des secours !

    %%%

    La visite du Palais de Justice de Genève séduit les foules !

    Un peu moins celle des prisons après la visite des séduisants renseignements renforcés !

    %%%

    Le même très réductible bled limite les déductions pour les déplacements à 500.- par an !

    Bravo ! Il y en avait marre de ces politiciens, banquiers, industriels, lobbyistes, assureurs, religieux … qui passaient leur vie à parcourir la planète avec notre fric.

    500.- par an au maximum réduira fort utilement leur périmètre de nuisances !

    %%%

    Autre canton de Vaud : Interdiction de la mendicité !

    Donc plus de politiciens, banquiers, industriels, lobbyistes, assureurs, religieux …

    %%%

    À bout de laque, toujours : Le décoiffant parcours du « dimanche sans voitures » a permis une salvatrice épuration de l’air.

    Entourée de folichons bouchons et pittoresque profusion d’insanités.

    À quand « La semaine sans air » ?

    %%%

    Oh ! Pardon ! Parler écologie fait si mauvais genre, ces temps-ci …

    Dissertons plutôt des saisies record d’armes dans les rues de Genève !

    De sacrées prises, principalement d’armes de destruction massive :

    Quelques « Réveillez-vous », un arsenal de « La Tour de garde », plusieurs Livres Saints pour fanatismes antagonistes, d’abjectes matraques Raëliennes, un effrayant exemplaire de « l’œuvre de Calvin », des caisses de défoliants « 20 Minutes » et surtout, pour en renforcer les ravages, de terrorisants flyers PLR, UDC, PDC …

    %%%

    Tout n’étant finalement qu’affaire d’images sublimes minables :

    Certains Partis étant capables de tout pour aguicher l’électorat. Vous verrez qu’il y en a bien un qui poussera sa candidate la plus vilaine au sommet. Juste pour le slogan : « Votez Thon » !

    %%%

    Mes excuses. Que la plus moche d’entre vous me lance la première pierre.

    Absolument ; ça c’est un parfait exemple de politique du moindre risque !

    %%%

    Ah ! Dire que c’est grâce aux moyens que ces prétendus supérieurs nous traitent en inférieurs …

    Ainsi, craignant de « miner l’emploi » du berceau mondial du crétinisme, en interdisant le transport de chlore par rail, dont les wagons risquent chaque jour de nous exterminer par centaines de milliers, la Confédération inféodée aux plus malsains lobbyistes persiste à miner nos nerfs, en protégeant la mise en danger de la vie d’autrui ;

    Et se fend de ridicules « concessions » consistant à diminuer la vitesse des wagons de la mort (qui vont donc actuellement trop vite), à raccourcir les itinéraires (passant à 200 mètres de mes fenêtres ça ne passera donc plus qu’à 100 mètres) et à rendre ces wagons plus sûrs (soit aveu de l’insécurité criminelle actuelle).

    Au fait, c’est à partir de combien de morts qu’un Régime voyou est considéré comme génocidaire ?

    %%%

    Parlons-en : Tamedia a donc à nouveau licencié 24 journalistes romands.

    Une bien mauvaise affaire, chers brutaux totos !

    24 malheureux qui logeront bientôt sous les ponts et, ainsi que je l’ai vu faire, partiront dès l’aube en quête de caisses à journaux à vider intégralement, pour le feu de joie qui réchauffera la boîte de cassoulets du petit-déjeuner.

    Ce qui permettra à Tamedia d’affirmer que, selon ses statistiques, le plus gratuit support d’influences arriérées « 20 minutes » est le plus lu, avec quelques millions de pendulaires supplémentaires.

    Qui, eux, ne disposant plus que de 500.- de déduction, se serviront du torchon pour rembourrer leurs chaussures percées.

    %%%

    Grands malades par ailleurs.

    Premier face à face aux USA, dans la course à la présidentielle !

    Trump n’a pas cessé de renifler. Certes.

    Ainsi, une course est naturellement du domaine sportif ! Donc, qu’est-ce qui empêche un prélèvement sanguin surprise, par la brigade anti-dopage ?

    Idée pas si bonne, dans le fond. Les Clinton se voulant résolument « d’jeuns », ayant activement vécu la période hippie, et Hillary toussant jusqu’à la pneumonie … Mais bon, il s’agira alors de toute évidence de disqualifier le plus atteint des deux.

    Choisir entre l’herbe légalisée de Washington, possiblement, et la coke des bas-fonds à cols blancs ...

    Mais non mais non, ce n’est ici qu’une féroce médisance aussi gratuite qu’un simplet canard bouffant tous les autres, avec les röstis rances que lui lancent informateurs empoisonneurs, qui stressent la Presse.

    &&&

    De quoi rendre complètement dingue n’importe quel journaliste. Principalement l’un d’entre eux, tombé au plus bas à la droite PLR du Parlement, en devenant lobbyiste d’assureurs ! Voraces sans vergogne dont les pratiques auto-protégées nous assurent qu’en nombre d’autres contrées, l’impunité de tels abus manifestes aurait déjà engendré une guerre civile.

    Fort heureusement, guère si vil n’est l’esprit Romand ! Qui ne s’y fie pas, mais pacifie plutôt les foudres de teutons assauts ! Gueule et dénonce mais renonce à violence.

    L’Ère des baillis et des bernés est cependant arrivée à l’apogée de sa décadence, il est encore temps d’y remédier.

    Par une rapide création de la Romandie séparatiste libre et indépendante, de Bonfol à Fribourg, à Viège et à Genève ?

    Toutes suggestions à cet effet sont bienvenues, sur

    Gouvernement@Romandie.com ou  Mouvementcitoyensplanetaire@Romandie.com 

    messageries ouvertes une à deux fois l’an par votre pas politique mais pareillement très pressé bon Roi-Député du Parti Railleur d’Extrême-Centre-Gauche à dorer.

    %%%

    Mais comment terminer en beauté le doux labeur quotidien, sans un dicton à la con ?

     « Une femme qui rit est à moitié dans ton lit »

    Ouhla. Il va falloir sacrément se serrer !

    Éviter ensemble trop d’assauts …

    Ali GNIOMINY

    « Naît-on si peu de chose, dans le fond ? »

    pyramide.jpg

     Bigre, quel dommage: Le bourreau de la Cuculture genevoise (déjà, en avril 1990 où fut prise cette photo) avec la loi interdisant de cacher le visage, ne pourra plus passer silencieusement ainsi à Confédération Centre, au milieu d’un cossu vernissage et concours de juteuse pinturlure locale.

    jmr-anticopinage-1990.jpg

    Et l’irréductible petit vil âge, alors ?

    Oh, il vient de prendre 200 sesterces dans la béquille. Pas très en forme. Mais attendez qu’il ait fini de partager sa passion magique …

    Et, tout de même : Tordant, comme une vieille souche pourrie, brisée sous nos yeux par le vent pouvait amocher les barrières.

    tordant.jpg

    Là où, dès 1978, votre dévoué fulminait du fait qu’un vieux monsieur écrivait parfois assis sur « notre » banc au bord du Rhône.

    À cette pointe de Jonction de carte postale alors désertée, que bien des Genevois n’avaient même jamais vue.

    Avant que d’apprendre que le vieux monsieur qui souriait comme pour se faire pardonner de voler la place favorite, et que l'on saluait poliment en allant peindre ou jouer de la guimbarde plus loin, était en fait Jorge Luis Borgès.

    De quoi plier de rage bien des barrières, de n’avoir jamais conversé avec lui, ne serait-ce aussi rudimentairement qu’avec le rude Georges Haldas ou au mieux avec le regretté compère de foires Michel Viala.

  • DIVERS TIRS !

    La Suisse n’existe plus !

    Que les vautours se sont partagée depuis déjà tant d’années ! La Suisse manque tellement, aujourd’hui, que chacun y a perdu son latin en tartines pour gamines.

    Et nous, serfs ? Yeux pour pleurer notre bonne vieille Suisse !

    Puis voici que charognards tournoient sur le chef respectif d’un cheptel de journalistes de la Tribune de Genève !?

    Ce quotidien pas pastorien couvrant la rage sans peine ici lin.éaire ?

    N’escamotant qu’à demi lésés cris ? Ne chipotant en prenant la censure pour descendre sans sous seul ?

    Puis poliment infiniment le laisse en laisse fouiller le souillé ?

    Tout ça d’esprit !

    Le con fournit dé.clics qu’en clique l’on renie !

    Mais de bonne guerre ne le fait taire ….

    Lui laisse espace à la ramasse, trouée-bouée pour enjoués floués à progrès en secret  loués :

    IMG_3750.JPG

    Plongé à fond de cale des ra.cines … et fastes à nef leurrée !

    eglise-santor.jpg

    Bref bref : La Tribune, en mains de tribuns y faisant pluie et beau temps, a-t-elle encore un sens ? Autre qu’en direction d’une information totalement déshumanisée ?

    Et si, lorsque rapaces ponctionnent brebis au sein d’une rédaction, par solidarité tous les canards cessaient de paraître ? … Sympa ;

    Le problème étant que tous appartiennent au même maître qui, paraît-il, devrait vendre le tout à Zurich, avec la recette des röstis, au nouveau propriétaire de l’Information Suisse qui entend bien imposer sa ligne éditoriale, aidé de journalistes ou non :

    Comme passe-temps hors de sa fonction de dieu vivant de Corée du Nord.

    Car, plus une rédaction compte de réactions, plus les puissants s’en saisissant s’aident, en s’en débarrassant ! Quoi de plus évidAnt ?

    Courage, chers confrères : Qui d’urubu boira la tasse.

    Car à l’instar de votre bon Roi-Député du Parti Railleur vous pourrez alors écrire absolument tout ce que vous voulez ! .-. … Sur la pierre … Puis le sable … La poussière … Tout pour remonter le mors, râle …

    Ne soyez sous tenue, soyez soutenus !

    %%%

    Semaine de l’ahahahahahah démocratie, Donc ! Et journée de la Paix! Où 18 millions de jeunes Turcs reprennent l’école vidée de 28'000 enseignants, et reçoivent une brochure à la gloire de la démocratie islamisante.

    Sans commentaires ?

    Si si ! En fin de livret il paraît que Poutine lui-même reconnaît s’être inspiré des principes de la nouvelle démocratie turque, pour se faire pareillement plébisciter aux récentes législatives russes !

    Et bien entendu c’est également la ruée de la part de nos politiques ! L’on ne change pas demain une tyrannie qui marche ! Sa vie importe peu tant que ça rapporte beaucoup de surcoûts à exiger aux grugés !

    %%%

    Enfin, comme dit l’autre riche nation marron : Si blé manque ? Tire aux liens, mais n’attire au lit hyènes ! Mieux vaut lancer danse et freiner ! N’est-ce pas ? Entre chats sereins, sur l’écran-pont ! ….

    %%%

    Précisément ! Pour qui mate tout :

    Comment voulez-vous, avec un tel exemple sous le nez, que les écoliers détournés de la démocratie ne restent pas scotchés à leur chat ?

    IMAG0682.jpg

    %%%

    Royalties, toujours :

    Ce ne fut pas systématiquement le cas dans l’Histoire, mais à présent :

    Les dauphins forment des phrases avec des mots à eux, et ne se coupent jamais la parole !

    Donc aucun d’eux ne va participer à « Infrarouge ».

    Et de toute manière serait totalement censuré ce qu’ils disent, quand ils sont pris dans des filets de pêcheurs !

    %%%

    Mais sinon, qu’est-ce qu’ils peuvent se marrer, en apprenant entre deux eaux que la dette de la Chine s’élevait à fin 2015 à 24'300 milliards de francs !

    Sachant que d’ici peu les créanciers feront saisir les biens chinois, accumulés en douce au lieu de payer les factures : L’Europe, les Amériques, l’Afrique, l’Asie, l’Océanie ….

    %%%

    Tiens, parlant de foi jaune :

    Le fils de Trump se lance dans les métaphores concernant les réfugiés en questionnant : « Si j’avais un lot de bonbons dont trois sont empoisonnés, en prendriez-vous une poignée ? »

    Mais il a oublié : « Et si j’avais un seul bonbon empoisonné comme père, le choisiriez-vous ? »

    %%%

    Dérapage de circonstance : Le promoteur Bernard Nicod compare l’Autorité Fédérale de Surveillance des Marchés Financiers à la Gestapo !

    Fatale erreur ! Impossible ! La Gestapo est actuellement à Genève en train de négocier en secret l’accord crapuleux TISA, dont les détails contre nos intérêts nous seront communiqués dans les cinq ans après la signature entre ces dangereux prévaricateurs !

    %%%

    Mes excuses, par avance. À mes compatriotes, d’être si gentil et respectueux envers les tyrans bafouant nos légitimes droits !

    %%%

    Pas joli joli tout ça, surtout alors qu'est en train de se terminer ailleurs un autre Brad de fer !

    Pas nase idiot, non, mais visiblement malade !

    Quelle tristesse, avec six gosses ce n’est pas permis de divorcer si bêtement ! De grâce, Angelina, revenez sur votre décision ; Brad va mal, mais ce n’est pas en le quittant que se trouve la solution à la crise que vous traversez !

    Il fume du cannabis, soit, comme moi depuis 45 ans. Mais sincèrement, dans les environs de Miraval toutes les herbes et shits que j’ai goûtés durant des années étaient franchement de la merde. À peine si une fois on a eu de l’huile passable.

    Et après plus de 40 ans passés, aucun doute qu’il n’y ait plus dans le Var une seule miette de ce goûteux opium qu’appréciait même la nonagénaire grand-mère des frangins du studio d’enregistrement des monstres sacrés. Donc, sûr que ce n’est pas le gazon que consomme Brad qui le rend invivable !

    En revanche, ce Rosé de Provence dont on descendait trois litres par personne dans d’immenses bols dès l’aube durant les vendanges, effectivement, il a tendance à rendre nerveux.

    Aussi, Angelina, donnez encore une chance à votre mari, sachez qu’il y a 18 ans et 6 jours que, suite à une cure de sevrage, je n’ai plus jamais été agressif, si ce n’est verbalement envers ceux qui le méritent largement.

    Sevrage parfaitement réussi, suivi d’abstinence absolue sans le moindre regret ou frustration, au contraire. Grâce au Dr Gache et son équipe, Alcoologue méritant le Nobel de Médecine, ayant mis en risque sa carrière et réputation en prescrivant contre vents et marées le miraculeux Baclofène, permettant à quantité d’alcooliques d’arrêter de boire bien plus facilement qu’avant.

    Mais même sans Baclofène, dont on n’entendais pas encore parler à l’époque, ayant toujours refusé l’Antabuse, n’étant passé qu’une seule fois aux Alcooliques Anonymes, tellement utiles pour bien des dépendants, mais pas tous, avec une petite couverture de benzodiazépine durant un certain temps, que j’ai diminuée et arrêtée totalement depuis nombre d’années, je suis devenu, loin à la ronde, le plus averti raisonnable et éclairé alcoolique libéré.

    Aussi, Angelina, ne laissez pas cette saloperie d’alcool détruire votre couple. Comme tel est encore le cas pour des centaines de millions de malheureux.

    Suppliez Brad de contacter toutes affaires cessantes le Dr Pascal Gache, 20, rue des Deux-Ponts – Genève – Tél. : 003341 22 329 38 22

    Et si Brad profite de se trouver au Carrefour de la Jonction pour acheter un bout de shit à la faune qui traîne toujours par là : Attention ! Même horriblement coupé et épouvantablement cher ce sera toujours dix fois plus puissant que l’herbe du Var.

    Du coup, d’ici peu de temps, quand Brad ne pensera même plus à l’alcool, il pourra toujours revenir voir le Dr Gache, qui s’occupe également de toutes formes d’addiction. Si possible en hélicoptère par les toits. Car d’ici que ces dealers cesseront de vous crier depuis l’autre côté de la rue qu’ils en ont de la bonne, quand vous avez eu le malheur une fois de leur acheter un bout …

    Courage. Et juré que je ne vise aucun intérêt particulier en vous recommandant ce très compétent Médecin Genevois à qui je dois aussi la vie (au grand dam de certains fâcheux) et qui a mon plus profond respect et toute ma reconnaissance.

    Choses totalement inconnues en la fabrique d’alcooliques Genève ...

    Inféodée …

    Ali GNIOMINY

    Et pour dessert, vous prendrez bien

    un bout de mille failles ? …

    DSC_7051.JPG

    … Avant d’aller à vos cours de Dauphin !

    DSC_7094.JPG

  • VA, CHALET … QUE LAHAR ÉLÈVE !

    Sur l’amont : T’as gnolus :

    L’hurluberlu Conseil National refuse ainsi toute coupe budgétaire pour les paysans !

    Du fait que ce sont traditionnellement eux qui tondent les moutons autour d’un schnaps dans la bergerie UDC ! Et non le boulot de quelque Conseil parmi d’autres à leur botte.

    Ce serait un comble, hormis concernant les petits agriculteurs, réellement dans le besoin croissant : … Un paradoxe politique, que les gros propriétaires terriens et producteurs, receleurs Suisses de produits offerts par notre mère la Terre, ne puissent plus même détruire leurs plantations à la place du sanglier pour toucher les subsides sans avoir à récolter ?

    Ou ainsi bafouer la coutumière balade à l’aube, avec la vieille caisse à parechocs renforcés, afin de chasser précisément ledit sanglier en l’aveuglant et fonçant dessus en les bucoliques chemins forestiers ?

    Ou ne plus pouvoir faire payer au loup les moutons que leurs chiens amochent ? Non mais : Et quel fromage ou chocolat donneraient des vaches encore plus maigres que les actuelles, auxquelles le jeu des actions et obligations bouffe actuellement bien la moitié du foin ?

    Faucher leur champ d’influences en diminuant leurs subventions aurait un effet désastreux !

    Du coup ces paysans ne pourraient plus continuer à ne jamais faire vivre la société locale, ne jamais faire leurs courses autrement que très loin de leurs hectares et par tonnes bien plus économiques pour des mois d’autarcie cumulatrice ?

    Ils seraient forcés à l’abomination de sortir de leur palais champêtre le dimanche matin avec Madame, afin de glaner renouveau de sacrés appuis politiques. L’horreur ! D’autant plus inconcevable qu’il convient ensuite de sacrifier quelque microns d’opulence dans le tronc à la sortie !

    On a frôlé les meutes, là ! Que simplets bergers Nationaux, seuls, savent cependant perpétuellement rassasier.

    %%%

    Tonsures, pareillement :

    Votre bon Roi-Député du Parti Railleur se permet, à vrai dire, d’espérer que s’égare aux égouts la subvention revenant aux paysans des environs de Reconvilier, dans la famille desquels fut placé le paternel enfant. Du fait que son père à lui était communiste, divorcé, écoeuré, grand-père normal, quoi.

    Paternel de votre dévoué, brusquement décédé de son plein gré 38 ans avant la chute de pitance réparatrice et des excuses de Berne.

    Papa qui, de Là-Haut, doit encore sourire jaune en répétant aux anges ce qu’il nous racontait souvent, avant d’avoir pratiquement tout réussi dans sa vie d’adulte altruiste multi-dévoué à la communauté ; Malheureusement même de mettre un terme à telle existence :

    Sa stratégie d’enfance, entre deux coups de trique à esquiver : Qui consistait à rompre son bout de pain quotidien avec ou non le brouet de patates, et manger lentement les morceaux un à un en pensant très fort, alternativement : « fromage », « saucisse », « fromage », « saucisse», « fromage » …

    Ceci donc sous la coupe toujours pleine de lignée de rupestres pithécanthropes mal-évolués, plus puissants que jamais, dont le champ d’action a proliféré depuis que ces rustres se sont offerts jusqu’au terrain de la Culture toute entière.

    Histoire de la laisser définitivement en jachère, comme cela se constate si aisément. Ou de la saccager en secret, afin de toucher un maximum, en prétendant que c’est là l’œuvre de quelconque bouc émissaire.

    Trop chère jachère pleine d’indigestes pousses folles, enserrant tout sauf l’Essentiel sachant seul regaillardir ébaubis déficients spirituels, jachère étouffant tous remèdes efficaces au malaise sociétal, sous fouillis délabré de célébrées niaiseries toutes pourries. Trop longtemps arrosées !

    %%%

    Là ! Bourre, encore :

    Belle récolte d’intentions nobles, pour le Valais maraîcher : Les grosses légumes renforcent la législation contre les violences domestiques ! Les auteurs de ces violences seront expulsés du lieu de leur crime !

    Quelle magnifique opportunité, pour les gens qui cherchent un logement spacieux et auront tout Ecône pour emménager !

    %%%

    Idem thème :

    Formidable avancée au service des parents soucieux de porter atteinte irrémédiable à l’intégrité de leur progéniture masculine :

    La marque de maillots de bain Kabooki a inventé le filet intérieur qui se colle et fusionne avec le zizi des petits !

    L’arrachage brusque constitue une importante économie pour les parents, en regard du prix habituel d’une circoncision !

    D’autant plus qu’ensuite, le slip de bain peut être revendu à des réseaux pédophiles fétichistes !

    Un marché prometteur qui colle aux besoins des gentils nantis !

    %%%

    Écuries … toujours :

    Les Démocrates ont déjà gagné les prochaines élections américaines !

    Les Républicains eux-mêmes reconnaîtront ne jamais avoir le QI suffisant pour gouverner, quand pour estimation du niveau des adorateurs de Trump figure en premier plan Paris Hilton !

    Bref : Aux abimes, bovidés !

    %%%

    Justement, le Trump a exhibé un prétendu papelard médical dont personne ne vérifiera le degré d’intégrité, affirmant qu’il dispose d’une santé de fer !

    Sacrément rouillée, à l’évidence ; Vu que l’Université d’Oxford à classé ce Dingo Trump sur l’échelle de la psychopathie :

    Résultat sans surprise : Plus élevé qu’Hitler !

    D’ailleurs, semble-t-il, Guantánamo a pris les devants, en installant le gaz à tous les étages !

    %%%

    Sans faire plus de foin : N’oublions point ce que nous enseigne Joseph Stiglitz, Prix Nobel d’économie et ancien Chef économiste de la Banque Mondiale :

    Qui dénonce entre autre l’Euro, au bénéfice exclusif de quelques personnes et banquiers, mais mauvais pour les citoyens lambda !

    Et surtout Nobel qui bombarde haut et fort l’Austérité, affirmant que quand les règles sont mauvaises il faut les changer !

    Ces mêmes règles-là dont nous font subir l’entretien forcé perpétuel, avec toute la rage et le culot de l’agonie de ce système délétère : Déphasés simplets Républicains, et nuisant-ci de manière plus champêtre encore et tordus sous l’avidité : PLR, UDC, PDC … menant troupeaux vers la fosse à purin !

    %%%

    Fort heureusement, le Pamelaanderdrone y remédiera, sans doute !

    Le « Pamelaanderdrone » ??

    Eh bien oui, voyons : Le Pamelaanderdrone qui a reçu le Prix Lépine 2016 !

    (Toute association de pensée relative à la phrase précédente ou à ce drone et sa distinction en un concours très dur demeurant formellement prohibée !)

    Faut-il donc tout vous répéter ? Ce grand drone de sauvetage en mer, dont le dessus est recouvert de rose, nommé ainsi en hommage à une certaine bimbo des temps passés, muni d’un canot pneumatique se gonflant automatiquement au contact de l’eau, disposant de caméra, etc !... Qui peut rester en vol stationnaire pour indiquer la position du ou des naufragés aux sauveteurs.

    Tout le nécessaire pour venir au secours de baigneurs en difficulté !

    Vraiment ! Clap-clap aux inventeurs Français du Pamelaanderdrone ! Qui ont eu la pudeur de ne point munir ce solide appareil d’un bête cable à saisir, qui permettrait que le canot puisse être remorqué par téléguidage jusqu’au rivage !

    Auquel cas tous homologues de la pulpeuse pointeraient au chômage !

    Quant aux deux tétons sur le dessus, pour réconfort de repêchés, il se murmure qu’ils feront partie du prochain alléchant modèle. En compagnie d’autre drone plus efficace encore, le Kimkardashdrone, sur lequel rose deux redondantes demi-lunes permettront en leur centre au naufragé de s’allonger, en attendant le Roccosifredsousmarin de récupération.

    %%%

    Flagrant délit ! L’on vous avait pourtant dûment averti(e) : Toute association de pensée relative à la phrase précédente ou à ce drone et sa distinction en un concours très dur demeurant formellement prohibée).

    %%%

    Votre peine sera de subir ce bref durcissement de verve :

    Causant de félons à leur civilisation : En son futur « Discours sur la scélératesse de conservateurs de droits inhumains » votre bas rond-de-cuir à dorer vous invitera à imaginer la scène suivante :

    1943, des traîtres Français s’engagent à Berlin et deviennent membres actifs de la Gestapo, poussent les autres à des atrocités ou commettent personnellement des carnages. Puis reviennent en France, repentants … ou interpelés.

    Sont-ce ? Qui leur paient une confortable autant qu’hypothétique « déradicalisation » en vue d’irréaliste réintégration dans la Société Française qu’ils haïssent : Les résistants ou les collabos ?

    Les résistants, qui paieront bien plus à entretenir les Judas que les collabos, qui vivront du fric des résistants en se chargeant à loisir de protéger les ordures de retour, de légitime vindicte des victimes, et contenir celles-ci d’exiger l’application de loi de guerre appropriée, où le sort des traîtres semble plus raisonnablement défini.

    %%%

    Pardon Tonton, veste n’est retournée, mais pour avoir été violé puis par deux fois séquestré, physiquement torturé, sans parler même de la fédérale et genevoise maltraitance psychologique en vigueur… il arrive qu’idiot-savant ait de plus en plus de peine à voir ses conditions d’évolution en pleine explosion de talents, demeurer stupidement sacrifiées au profit de mortels parasites de la plus basse extraction !

    Car, ainsi que persistent à le répéter tous Sarkophages bouffeurs d’arrêts publics : Aujourd’hui, si tu ne nais pas avec une Rolex au bras c’est que tes vies précédentes sont ratées !

    %%%

    Telle a été cette tournée en Suisse et dans le monde de notre connaissance !

    Rosse … Si le petit écran manque de certain cran ! Que ça ne tourne plus rond depuis que poltrons …

    %%%

    Bon bein, cré vin djiou, pas qu’la télé à zieuter : V’là la Margot qui va vêler et le Brutus en rut, faut qu’jvous laisse, les urbains ; J’ai mon hélico à briquer mouè, pis la chimie et le carburant du patron contre radis et safaris à faire refiler en Afrique.

    Sans parler de mes 42 citernes de méthane d’la Blanchette et des 750 autres, à vendre, et de mes deux tonnes de bidons de vieux pesticides pour fin de culture en jachère, avec des pétées de bidons d’ce gaz moutarde et viles cochonneries que le Willy a déterrées avec le tracteur, merdier cher à évacuer que je douè foutre en bidons pour les vider en douce dans ma forêt … Non mais, c’est pouè à un cultivateur comme moué qu’on va apprendre comment faire des économies … Chacun à sa place dans la chaîne de la prédation alimentaire, et les bravaches seront bien gardés !

    %%%

    Et, après ça, l’on s’étonne encore que :

    C’est pâlissant d’effroi, nous voyant arriver, qu’exhibent les étoiles un pan de leurs exoplanètes respectives : Leur nombre et taille, constitution tellurique ou non … Lors que Kepler aime à se plaire à nous les effeuiller toujours plus avant en le passé !

    Avant que de devenir obsolète tortue extra-stratosphérique : Nous-mêmes arrivant sur plus proche planète similaire à la Terre bien avant ce vieil explorateur cosmique !

    Pourquoi et comment ? Mais voyons : Êtes-vous bien de ce XXIème siècle ? Faudra-t-il encore longtemps raccommoder les énergies en ressassant la leçon des trous de ver ?

    Et non trous de vers ! Demeurant éternellement déposés par le si réservé bon Roi-Député des maculés !

    C’est pourtant simple à faire rougir les astres de vergogne, face à tant d’ignorance :

    Vous avez un tapis de cordes célestes aux mailles plus ou moins serrées, tapis universel dont les fibres, si compactes soient-elles, laissent invariablement entre elles de petits espaces !

    Car la surface la plus lisse du concret contient invariablement des aspérités au niveau quantique, et c’est valable pour l’espace-temps tout entier. Constitué de microscopiques montagnes et vallées de fils entrelacés des amours d’Espace et de Temps. Ayant systématiquement en leur centre un vide d’un milliardième de billionnième de billionnième de millimètre, ne connaissant ni espace ni temps.

    Permettant de passer instantanément d’un point choisi à un autre dans l’Espace ! Puisqu’il suffit bêtement d’agrandir deux trous de ver d’un milliardième de billionnième de billionnième de millimètre jusqu’à la taille d’une porte. Et d’en envoyer une très loin dans la galaxie en un point choisi. Ou plutôt, par lasers et ondes à venir, de procéder à distance à tel agrandissement sur la planète visée.

    Il convient alors de régler par ailleurs d’aucuns paradoxes temporels. Eu égard au passage par trou de ver en le but de remonter le Temps en un sens ou l’autre.

    Un détail, que ce petit souci de l’effet Larsen formant une boucle énergétique, en laquelle vous êtes exactement en deux Espaces et deux Temps similaires, comme n’importe quel élément quantique n’apparaissant simultanément en divers endroits que s’il est recherché. Effet Larsen pulvérisant les deux passages par trous de ver, si les deux portes sont trop près l’une de l’autre.

    Ainsi, qu’importe, puisqu’il suffit de programmer le tout quand on est revenu avant d’être parti !

    Mais alors ? Au fait : À quoi ça sert tout ça ?

    Ah, pardon ! Comme s’il fallait commencer à poser des questions avant d’en avoir reçu la réponse, à présent !

    Et pendant cet Espace-Temps là, courtisée par trous noirs, criblée de trous de ver, une perdue bleue planète connaît de faramineux mouvements de trous du cul.

    %%%

    Sans rapport, justement : Un sexagénaire oublie sa femme, partie aux toilettes sur une aire d’autoroute !

    Inutile de dire que si c’était le jour de leur anniversaire de mariage …

    Le pire est qu’on ne peut s’empêcher d’imaginer que sa sexa soit peu sexy.

    Et lui, qu’avec nostalgie jamais plus il n’oubliera cette aire d’autoroute, en pressant le champignon sur sa femme.

    Car, c’est nouveau; ça vient de sortir! C’était inconcevable, intouchable, mais ça y est, c’est su : Les séniors n’arrêtent pas de baiser !

    Et le plus longtemps possible la Faucheuse !

    Sauf si par malheur ils oublient leur moitié, partie aux toilettes sur une aire d’autoroute le jour de leur anniversaire de mariage …

    Sacrifié …

    Ali GNIOMINY

     

    UDC : (Non mais, et pourquoi ce serait toujours au PS d’en rajouter tout au fond ?) :

     

    Évitons lahar de boue choyé! Sur pure Culture!

    Et cochon qui s’en dédit!

    DSC_7145.jpg

    Eh bein quoi ? ça ne vous arrive jamais

    de vous poser un moment à Théra

    pour cultiver la rêverie ?

    Puis observer :

    L’étendue de nos pas tue rage !

    DSC_7139.JPG

    Et l’a beau indiquer qu’c’est par là, le niers, le GPS dit que c’est tout droit, et quand le Générateur de Profits Scandaleux dit tout droit faut aller tout droit ...!?

  • HELLAS EN TORT ? HEIN ?

    Aucunement n’agresse le rude Sud de Grèce ! Telles ces rimes ! Crimes, elles !

    Mais … Accule pas, même aie en les ors Tyrrhéniens portance !

    Sans torts impérissables, invité enchanté de Lieux merveilleux, porté pêle-mêle sur les ailes d’Éole ... Votre enjoué dévoué regagna le cœur d’Égée qui tant, d’antan, à l’apogée d’avant Minos, permit négoces incessants entre chantres dansant, sûrs, sur le ventre de Colosse insoumis !

    Ainsi, votre bon Roi-Député du Parti Railleur fit à nouveau un saut aux sources-cibles de probable troisième ère Atlante.

    Qui, du haut de Théra, de l’autel à Héra,

    vous Bannit des odieux !

    DSC_7147.JPG

    Histoire … d’engloutir myriades supplémentaires de parcelles d’incommensurable Connaissance de la fusion des courants telluriques et cosmiques. Afin de La mettre progressivement intégralement à disposition de ses sujets ! Vous ! Qu’On prie de parts donner !

    Nous y reviendrons, mais survolons auparavant, deci delà, de si sensées ci agencées pensées : Par tête traversée de navires d'idées hors concepts-bateaux, qui lors ne virent de bord :

    IMG_3789.JPG

     %%%

    Ne pouvant s’empêcher, du faîte de notre civilisation, de songer avec soins aux tempêtes qui pètent au loin :

    Tel l’avenir du train-train des usines Alstom, à Belfort ! Qu’afin de plaire à Maîtresse Angela & Cie, Franz Niederland a promis de pérenniser !

    Faute de quoi, promet-il en substance, Belfort sera sans délai modifié en Mochefaible !

    %%%

    Grabataires, encore :

    Cataclysme dans la peine ! Insulte ? Alors, RISS con ?

    « « CHARLIE » » … RICHARD-HEBDO s’est-il tu.er ?

    %%%

    Non, vraiment, tous les chemins décadents ne mènent pas à Rome !

    Ceux indiqués par les panneaux des Transports Publics Genevois mènent systématiquement à Indisponible !

    %%%

    Parlant pintes et saucisses, justement :

    Ange ? Et là ? Paris risqué ?

    Bonne Mère, quelle imprudence passée : Ce fatal « Laissez venir à moi les petits terroristes » !

    Mais soyons francs et souvenons-nous : Cette première fois où il fallut tenter encore de préserver le dernier reste de Droits Humains susceptible de subsister, face aux effets de la machine guerrière exterminatrice de tous Droits :

    L’Allemagne devint alors courageusement le Winkelried de l’Europe !

    Mais si d’emblée elle ne s’était sacrifiée : L’Europe entière aurait plongé beaucoup plus vite et intensément qu’à présent dans le plus malsain cloisonnement nationaliste, soit le croissant fascisme larvé gouvernemental, en vigueur tous azimuts !

    Couarde réponse tardive coutumière à des siècles d’orientale, soit patiente, préparation : Générations après générations, de moyenâgeuse vengeance spirituelle couvant et éruptive.

    Dès que téléguidée, comme actuellement, au profit de quelques barbares plus salopards encore que les habituels tyrans de peuples toujours esclaves.

    Lors qu’avec plus de jugeote, nos pères de pays moins captifs du sectarisme, auraient dû d’emblée faire respecter de manière infaillible leurs coutumes. N’accueillir exclusivement que des gens se conformant en tous points aux patrons du savoir-vivre local. N’exhibant en aucun cas leurs convictions, manières d’être et de paraître idéologiques trop différentes.

    Les homosexuels, etc, bien d’ici, ne sont-ils pas forcés, eux, à la torture du déni d’identité dès l’enfance ?

    Alors, aurait-il été si criminels que ça d’exiger des êtres accueillis qu’ils se passent de lieux de culte et apparences associées ? Que ne soient réellement pris en charge, et formés convenablement aux habitudes d’Occident qu’enfants, de suite déradicalisés, démystifiés, femmes à l’occidentale, personnes âgées non figées, hommes obligatoirement imberbes dont l’honorabilité, l’allure et la modération sont attestées par un vécu connu et une manière de penser largement jugée capable de s’adapter ?! Et tous autres refoulés.

    Mais, comment donc croire encore en des démocraties elles-mêmes sous le joug de vaines convictions fondatrices irraisonnables, érigées sur des lois dites issues, inspirées de très vraisemblable Inexistence de Juge Suprême, représenté par cheptels de Directeurs de Conscience déshumanisée ?! …

    … Comment donc ces timocraties (c’est insulte aux principes de l’Agora des Anciens d’Hellas, que de se permettre d’employer de nos jours le terme « Démocratie ») peuvent-elles encore prétendre trier le bon grain des livrés, lors qu’elles reposent également sur de stériles concepts ? Ne visant qu’à diviser pour régner par lobbies et enseigner division puis saignées.

    Or, bravo Madame Merkel ! Vous fîtes ce que pûtes !

    Sauvâtes en hâte l’honneur du Cœur Européen !

    Mais il est tard ! Valeurs barbares de toutes parts sont sans égards !

    N’est à la fête que l’obsolète !

    Qui ne conserve que leurres, minerves, béquilles pour tout atout acquis !

    Partout tâtent irréalité les normes mitées !

    Dits vains que seul regard perçant sait affronter. Vision de Vivants, aptes à sauver l’humanité des plus perverses machineries.

    Tels ces aigles nordiques entraînés à capturer des drones.

    Symboles de la supériorité animale sur le mal qu’elle-même a généré ! Jusqu’à splendide extinction de tous désastres :

    IMG_3987.JPG

    %%%

    Ah, amère, qu’est la Raison !

    Qu’elle engraisse Grèce qui n’est à l’aise, ras le gazon des faméliques politiques, et ose, (en prose) :

    Mettre les milliers de réfugiés à l’excavation de kilomètres de sites et trésors archéologiques encore enterrés !

    Attendu qu’en dehors de Delphes et de Délos, votre bas rond-de-cuir fonctionnaire globe-trotter Poète préféré, lors de passages répétés à diverses époques en tous principaux centres historiques, n’a jamais vu un seul archéologue à l’œuvre.

    En Grèce, en Égypte, Italie, Tunisie … Ces fouilles effectuées dans d’humaines conditions de campements pour plusieurs années, ne seront-elles une belle revanche contre l’imbécile idéologie destructrice du passé comme du présent de l’humain ?

    Que d’œuvrer à la connaissance anthropologique de notre règne à l’aide de ces mêmes êtres chassés par la plus bestiale ignorance !

    Ceci susceptible d’apporter au pays et aux soutiens internationaux de jolis bénéfices réels, au fur et à mesure de découvertes du Savoir du Passé !

    Sans lequel jamais l’humain n’évoluera dignement !

    Ne mènera la barque de son destin au pied levé!

    barque.png

    %%%

    Bref : Sans torts ? Inique Voie ! Las !

    IMG_3823.JPG

    Et pour essentiel espoir, fort heureusement toutefois, deux inspecteurs Belges recherchent activement l’imbécile qui a placé une bande de papier collant sur l’horizon !

    bateau.jpg

    Comme sur les montagnes de trésors de Travail et Savoir humaniste enfouis !

    DSC_7109.JPG

  • ERRATUM AIGRE !

    Les conducteurs CFF seront remplacés par leurs homologues de la SNCF à Annemasse, sur la ligne du futur Léman-Express. Et sans doute qu’il en sera de même pour les conducteurs des TPG.

    Une mesure de plus, particulièrement idiote ! Dont prend cependant note, aux CFF comme aux TPG le conducteur Suisse encore en fonction !

    %%%

    Non mais quel rat je fais ! Il n’y a donc rien de plus croustillant à se mettre sous le clavier ? En vérité, il doit bien y avoir au moins deux Suisses travaillant dans ces transports.

    Et même si les TPG remplacent le dernier Confédéré pour raisons économiques, un certain Stauffer désœuvré postulera, qui paraît s’y connaître en locomotives sur le point de dérailler.

    %%%

    Celui-ci est plus frais et connaît la musique, mais chauffe terriblement dès qu’on lui parle « Conduite » ou lui dit « Permis ». Allez savoir pourquoi … en d’autres épisodes autobiographiques sur http://barondecuir.blog.tdg.ch

    note.rafraichissante.jpg

    ... Balades Concises, ou moins. Train-train, encore :

    Autrement plus essentielle que la Rentrée dans le cadre Littéraire : L’émission TV « Confessions intimes » : Et particulièrement l’invraisemblable thème du jour : « Ma femme n’arrête pas de râler » !

    Un véritable scoop ! Et attention, le programme de l’automne sera chargé en surprises, avec : « Il pleut quand il ne fait pas beau », « les oignons font pleurer », « La neige est blanche » …

    La production refuse, cependant, certains sujets vraiment trop improbables, comme : « Ma femme ne se plaint jamais », « l’auteur est un sale macho » ou encore « Alterner le trop sérieux et le comique soulage drôlement ».

     %%%

    Sur la même ligne : La Rédaction du « 20min.ch », le gratuit en caisse qui incite à voler ses concurrents, a vu rouge, estomaquée tôt matin par la bourde du journaliste ayant publié cette photo avec une légende erronée.

    tomate.jpg

    Les lecteurs auront bien entendu remarqué qu’Il s’agit, pour devoir de Mémoire, non point de la Tomatina de Bunol, mais bien d’une ancienne scène de baptême à Alep des adeptes de la secte satanique E.I. en fin d’extermination!

    %%%

    Rituel très semblable, outre-atlantique :

    La brindille rouge de Pau-Brasil, longtemps devant l’œil d’officieux séculaires arrangements institutionnels, jusqu’alors silencieusement tolérés par tous bords, est à présent remplacée par une poutre de bois pourri pleine de nœuds !

    Gare : À terre, mythes n’ont pas fini de remplir leur tronc, de bouffer du rameau et de taquiner bourgeons en se disant : Jeûne !

    Il est toutefois prévisible que les branches folles envahissent si vite le terrain qu’il devienne rapidement plébiscité de couper l’arbre d’envie en deux.

    Les racines du Sud n’alimentant plus en sève que jusqu’à la moitié du tronc, soit la partie glabre nommée Temerie, et l’immense branche du Nord, la Dilmacie, suspendue artificiellement par les canopées voisines communicantes, en symbiose s’alimentant d’elles et le leur rendant bien, par culture de sèves diverses.

    Dilmacie accrochée à jamais au sommet de partage plus équitable, par orchidées entremêlées, lianes dites parasites, devenues amarres surplombant la jungle.

    Certes, Saudade passe sur le Pau-Brasil coupé de ses racines.

    Mais la part du tronc restée suspendue fleurira à jamais. Alors que spores auront vite fait de réduire en poussière le tronc malade et amputé, rongé par le regret d’avoir perdu le Nord, d'avoir refusé de voir qu’il était relié à d’autres racines lointaines.

    Haut qui devait, selon la stupide souche, tomber à son pied, pourrir également afin de redonner un jour humus et vigueur à ses racines.

    C’est qu’il faut se méfier de qui déterre mythes, et des hauts rangs goûtant aux poux voire aux puces pour brocantes d’incurie sans limite parasite !

    Immuable Loi oblige : L’on ne fait flèche de tout bois qu’avec du tendre !

    %%%

    Et pas gagné non plus, sous nos cieux : Car pour bander … l’Arc Lémanique …

    De toute manière, pour en finir avec ces langues de bois : Ce Temer ne tiendra pas longtemps au pouvoir.

    Les intentions de vote pour le prochain scrutin démontrant indiscutablement qu’une immense majorité de Brésiliens plébiscite Ali Bongo.

    %%%

    Dès qu’il en aura fini avec la faillite de sa débitrice la France, Guyane comprise dans la saisie.

    Spécialisé dans le remplissage d’urnes, il est certain qu’avec lui chaque famille en aura quelques-unes sur sa commode.

    Un peu moins si ça tourne mal et qu’il est engagé aux TPG.

    %%%

    Tiens, par ailleurs : Mes assidus lecteurs de la Fedpol ont bien assimilé la leçon. Qui contrôlent à présent les fournisseurs d’acétone et autres produits entrant dans la composition de bombes artisanales.

    Ne reste plus qu’à détruire en Arabie Saoudite les laboratoires et stocks de cette drogue fournie par tonnes à la vermine des déserts, saloperie chimique qui enlève toute émotion, tous sentiments, donne une force surhumaine, annihile la douleur et les transforme rapidement en zombie. Produit sans lequel ils crèvent. Aussi, à quoi bon bombarder des civils pour tuer quelques morts-vivants.

    C’est la source empoisonnée du fléau des horreurs islamistes qu’il faut boucher définitivement, en remuant au bon endroit.

    %%%

    Terreur, toujours : Nombreuses explosions du Galaxy Note 7 de Samsung ! La Corée du Sud reprend un million d’appareils vendus.

    Quel dommage que de jeter ces tablettes. Sans compassion aucune pour les pauvres Coréens. Il serait tellement plus utile que de les parachuter sur le Nord.

    %%%

    Pirates, encore : L’ONG Sea Shepherd, qualifiée d’écopirate au vu de ses actions musclées, dont la mission est de sauver des vies par tous les moyens, qu’il s’agisse de moineaux comme de plus gros animaux ; Cette ONG va, pour la première fois, sévir en eau douce sur le Léman.

    Bien ! Mais puisque les lacs et les rivières sont les veines et artères des océans : pourquoi alors ne s’occuper que du gros colon ? Ne serait-il plus judicieux, pour Lake Shepherd, de purifier le sang aquatique dès sa source ?

    En passant d’emblée à l’abordage des plaques de cholestérol valaisan : Lonza, Tamoil, Syngenta …

    %%%

    Donc, en bref :

    Nous sommes toutes et tous Tout-Puissant Univers : ENSEMBLE ! Exclusivement.

    Et toutes et tous ne sommes, également, qu’impuissants éléments : SÉPARÉS ! Proliférant.

    Que l’on y croit ou non n’y changeant tout ou rien !

    Toutes et tous omniprésents en infinité de phases, à bases à peine saines, décentes, absentes en Totalité, Individualisées ! Toutes et tous responsables d’Absolue Cohésion ! De partage d’Héritage si divers d’Univers où fusionnent Parfait et contrefait ! Vivant et dépravant ! À passer de phase à phase vies après morts, réelles ou symboliques : Permet tant aux mutants incompris de l’Esprit de rassembler en eux les fruits de leurs meilleurs Vœux à autrui : Qu’ils ne colmatent la fissure, mais abattent le Mur : Assurent Réconciliation à l’Ensemble et aux Sensations qui lui ressemblent !

    ……

    En vérité, tout athée soit-il à se tâter, à quelques détails près votre bon Roi-Député du Parti Railleur préféré peut facilement postuler au sommet du Vatican, ou autres Lieux Saints. Voire rapporter un max à ces big-boss en devenant le Xième canonisé du mois. Non ? Vu que l’Existentiel essentiel, de naissance à décès, ne sait se passer de fiel.

    Surtout que là, question sale air, pas de souci à se faire : On paie à sa personne ce que l’Ensemble donne, puis par égards redonne mignonne part !

    %%%

    Pour l’heure traversant toutes époques, demeurent intemporels témoignages de précurseurs, visionnaires dont les avertissements n’ont cependant toujours pas servi :

    Certes, le petit Jean-Jacques de Genève ne fut ni trop téméraire ni simplement courageux, abandonnant son compagnon de route à Lyon en pleine crise d’épilepsie ! Triste preuve d’asservissement conceptuel d’alors.

    La légende du Grand Mal et de ses aspects démoniaques, avec lesquels il ne fallait aucunement frayer, furent plus forts que son raisonnement, c’est vous dire où se situe toujours le Grand mal !

    Il n’empêche que le Devin Maestro Rousseau nous joue toujours un air bien trop connu : Redécouvrez ce dont en 1752 il fit précéder la publication de sa pièce Narcisse :

    « Il ne s’agit plus de porter les peuples à bien faire, il faut seulement les distraire de faire le mal ; il faut les occuper à des niaiseries pour les détourner des mauvaises actions ; Il faut les amuser au lieu de les prêcher »

    Malgré tout, ce promeneur solitaire aimé-détesté, revenant à Genève couvert de gloire étrangère, avant que cela ne se gâte sérieusement à nouveau, bénéficia de la faveur la plus inconcevable :

    Le 18 juin 1755 : « Le Conseil de Genève reconnaît voir avec satisfaction qu’un de ses Concitoyens s’illustre par des ouvrages qui manifestent un génie et des talents distingués » !

    Juste afin de réaliser la terrible décadence subie depuis par tel Conseil. Il y avait tout de même des gens bien avisés, à l’époque … Mais ensuite, à force de niaiseries de prêches, l’ensemble du pays a basculé dans la pitrerie.

    Et jamais farce ne fut plus saugrenue que celle qui fit croire à un peuple qu’il bénéficie de démocratie directe. Et que ce qu’il vote est appliqué selon sa Volonté, une fois le résultat du scrutin passé au crible des maîtres du monde timocratique ; Méchamment associés en matière d’austère gaudriole doctrinale.

    Et c’est tordus de pire que l’on découvre qu’un jeune se suicide tous les trois jours. Mais les Conseils n’ont qu’un même mot : Quel maladroit !

    Alors qu’il leur suffirait de sauver la majorité de ces désespérés en osant révéler que la Science, au moyen de la mouche à merde, démontre que l’attirance pour le même sexe, son contraire ou les deux, n’est qu’affaire de naturelle distribution à la naissance du taux d’acide glutamique. De même que certains sont châtains, d’autres blonds ... Seulement voilà, qu’adviendrait-il alors du juteux commerce de la misère, s’il n’y avait plus moyen de discriminer ?

    Aux plus hauts niveaux internationaux, cependant, l’on étudie la possibilité de reconnaître enfin que l’homophobie est une torture. Et votre bon Roi-Député du reste compte bien prouver le crime contre l’Enfance et l’Humanité  : De forcer autrui au déni d’identité, ainsi que l’exige encore si souvent la Société contemporaine, créant d’incalculables ravages à faire urgemment cesser. Devenant enfin de bons Conseils.

    %%%

    Mais attention ! De fortes amendes pour réparation de la part des quelques milliards de sectaires plus ou moins fautifs suffiront ! Pas question de tous les incarcérer. Déjà qu’en Suisse, pour mauvais exemple, les cochons de payeurs déboursent en moyenne 1,5 milliards tous les deux ans pour que le confort des détenus, dont plus de 60% d'étrangers, puisse persister à remplacer les soins dentaires urgents que ces honnêtes gens ne peuvent s’offrir.

    Et vu que ce sont généralement des adversaires politiques qui dénoncent pareilles arlequinades financières, et proposent contribution des malfrats nuisant doublement au pays : Il convient de s’en offusquer haut et fort, au nom des sacro-saints Droits de la vache à lait taiseuse.

    %%%

    Mais soudain: Ouf! Juste à temps ... Voici qu’Éole, derechef, mène plume virevoltante jusqu’en splendeur d’Égée, le temps d'inspirer. De nouvelles aventures auxquelles vous aspirez

    Vous soufflant dès lors : Un excellent mini-ramadan calviniste, et doux terme de semaine aux autres. Otages …

    Ali GNIOMINY

    Y a pas photo, le Jean-Jacques était frileux, mais avait bon goût en matière de lacs non Lémaniques où se mouiller le moins possible.

    IMG_3717.JPG

    Allez, ne faites pas cette tête, ça ira mieux bientôt. Tous les sondages désignent déjà très nettement un renouveau dans la politique suisse, grâce au futur Président de la Confédération Ali Bongo.

  • LEURRÉS VEILLENT ?

    RÊVE, Ô LU ! SILLONNE ÈRE !

    Bien que les authentiques faits extraordinaires vécus n’intéressent ni croqueuses de pavés ni foudres de dictionnaires !

    Qui, vaille que vaille, me taillent abject costume entre légumes de l’intellect, allégés de l’Apogée, à petit zénith, qui tant s’agitent à m’éviter. Assez, de ces cliques d’ayatollahs laïcs!

    Qui vont en découdre. Quant à tenter de tirer le fauve vers la guimauve ou s’élever : du mielleux ras de fleurs bleues où paissent fesses à l’air les serfs, veaux lents terrifiés par les cimes grandissimes où le Verbe est herbe douce ; Qui pousse toutes et tous out au haut de sommets, à hauteur qu’auteurs gentils nantis jamais n’atteignent sans beignes …

    Survoler : L’incurie d’écuries de course aux bourses et : Révéler enfin aux gnangnans fifrelins qui d’eux hideux est le malin gagnant d’un an, qui va couvrir sans coup férir, bâcher, cacher l’Essentiel si providentiel, au profit d’ineptes concepts pour déconfits sourds et aveugles, qui beuglent dès que l’on louche vers vers qui touchent ; De bas rond-de-cuir qui ne sait fuir et Roi-Député du Parti Railleur parmi les meilleurs. Qui ne se terre sous de flous mystères :

    mystere.jpg

    N’encombre d’ombres l’Évidence ; Fonce au but : Ronces de putes défriche, riches orties d’aplaties normes transforme en soupe : Que ne loupe, de la poupe à la proue, que peu ou prou l’équipage en voyage agité sur la plus sûre réalité ; Quête plus experte d’éphémère Lumière d’une Ère délurée, saturée de conséquences d’ignorance entretenue par maltraitances ci mises à nu !

    Ces vérités sont évitées. Ce n’est nouveau pour les cerveaux errants, en grands travaux.

    Réfection faite, infections de tête guéries, se rit Édifice tout entier des artifices de chantiers ! Se moque des blocs et ciments infamants reliant les : Priant l’Incertain au pouvoir, aux stoïques mutins laïcs pris pour poires.

    Productifs d’Objectif, de concret, de vrai, de tangible, sensible, d’estimable et durable, de Valeurs de Demain remises au cœur de l’Humain !

    D’ailleurs : Parti Railleur n’est solution ? Qu’aberration ?

    Que nenni ! Si cessent : Déni de Sagesse et compresse des promesses de messe : D’accès à tout succès qu’excès d’escamotage tient en otage ! Et force hélas à double face.

    costume.jpg

    Tant de vers faire en ayant l’air pour tout salaire ? Quelle belle galère !

    Trahi par hiboux tant en train d’agrandir dieu que ne voyant rien de bien loin !

    Hiboux à bout de soutiens au maintien du moyen, et aux ocres sans limites de prosélytes du médiocre encensés, hiboux insensés incapables de Palpable annoncer, de ne défier être qui a acquis de Maîtres à glorifier !

    Hiboux évitant vite ce qui ne plaît au laid et blême Système corrompu, rompu à l’évaluation de la Considération et des silences de la déviation de Reconnaissance !

    Enfin, que l’appeau se terre, irrite et fugace, agace longtemps matons de prisons-poubelles conceptuelles sans Distinction, en voie d’extinction. Vois : ...

    Combien les authentiques faits extraordinaires vécus n’intéressent ni croqueuses de pavés ni foudres de dictionnaires.

    Pas plus que les faits des plus ordinaires :

    %%%

    Pour Information : Concise ! Effectivement.

    concise2.jpg

    Annonçant d’emblée ce qu’il y a d’intéressant à visiter dans le coin !

    %%%

    Mais non, mais non : Un joli bled de rupestres cossus lacustres à volets claquant au passage de rarissimes visiteurs.

    Ambiance à se croire en ce soir du 11.12.1976 de début de Quête du Graal, arrivant accompagné de seul guide plus loup que chien ayant « suivi ? précédé ?» ma solitude au long d’intuitif pèlerinage initiatique de 40 kilomètres, en direction de renonciation, d’accueils de hiérarchies célestes en les forêts denses peuplées d’ours et sommets enneigés de monts pyrénéens.

    Peur et méfiance compréhensibles, à l’époque déjà, en ce menu hameau sis auprès de faille entre monts où tombent les pierres au rythme des pensées, apparaissent colonnes antiques et ruines disparues au retour … Peur de l’étranger pour d’autres périls qu’à présent ; D’ordre bien plus paranormal ou relatif aux envieux curieux des traces du Secret gardé, des hérétiques sacrifiés à Montségur, quant au déplacement du plus Grand Trésor vers Montreal de Sos, puis la terre de Cervantès, dont le Don Quichotte prend le cripté relais de la Quête de Chrétien de Troyes, puis … Mais …

    Qu’y faire, si les authentiques faits extraordinaires vécus et légendaires témoignages sans hommages n’intéressent ni croqueuses de pavés ni foudres de dictionnaires ?

    Qui, pour amende assez sévère quant aux échos, vont illico passer commande littéraire !

    Après avoir appris par cœur aux tréfonds de cet ouvrage tous passages retrouvés relatifs à si exceptionnel vécu ci-transmis : Apparitions inexplicables, distorsions de temps à volonté, enseignements époustouflants de Vérité, reçus durant douze jours, d’une enfant de six ans et de ceux, au-travers de sa perception, qui la protègent et nous dirigent vers véritable élévation, évolution. Dont l’un des plus subtils esprits immaculés me demanda, à travers mes hôtes mediums, de se servir de mon corps vêtu en tout et pour tout d’une fine toge de soie blanche, assis en lotus au petit matin de décembre sur mégalithe aux abords de chalets initiatiques ... D’employer mon aspect corporel pour infliger avec sa voix à travers moi de cinglants, autant que comiques, châtiments oraux et gestuels à chacun des membres de l’École à peine éveillés :

    Quant à leurs défauts intimes personnels, et surtout pour tous l’arrogance ! D’oser douter encore, bien qu’à bon escient, du caractère véritablement angélique de l’éphèbe assis sur le dolmen depuis la nuit, par un bon -10°, parfaitement à l’aise malgré la neige, lumineux et échaudé, infligeant de telles leçons  : Qui finira par s’en aller calmement, pieds nus dans la neige au fin fond de la forêt, pour rejoindre après promenade de paradis offerte par l’Hôte Lumineux, éclats de rire de nouveaux amis médiums, pour telle farce descendue de si haut, d’utilité indiscutable ...

    Seulement ... N'est-il pas vrai que les authentiques faits extraordinaires vécus n’intéressent ni croqueuses de pavés ni foudres de dictionnaires?

    %%%

    Et tout cela alors qu’ici-bas, des décennies plus tard, pour leurs heurts : c’est toujours et encore :

    TRIE, ON FERA DIX CAS, LÀ, MITEUX !

    Autrement dit : Triomphe = Radis calamiteux & mille morsures taire ?

    Bien plus, en fait : Des millions de couillons fanatisés et nazes arrosés de gaz, alors que chic :

    Voici que surgit l’Érection de pharaoniques travaux d’apprenti Maître du Monde :

    Istanbul aura bientôt le plus grand aéroport de la planète !

    Bien vu ! Car avec 80% de touristes en moins, il est urgent d’agrandir les espaces publics, afin que les déflagrations ne demeurent point trop confinées.

    Et, cerise sur le gâté : Un deuxième Canal du Bosphore !

    Quelle prévoyance. Après avoir, comme menacé, ouvert la porte de l’Europe aux trois millions de réfugiés en Turquie, le passage du Bosphore sera trop encombré sinon, par les autres millions transitant, qui franchiront la barrière ouverte côté Syrie.

    Allons, votre bon Roi-Député du Parti Railleur plaisante, comme d’habitude. Certainement que la tête des Turcs vise à la paix en ce monde, comme ses alliés et adversaires.

    Qu’il en soit ainsi. Point d’outrances : Foin de souffrances.

    Oublions vite l’Histoire de nos contrées où les terribles Invasions barbares entraînèrent le départ des populations autochtones, leur assimilation ou leur assujettissement aux nouveaux arrivants, au IVème siècle de notre calendrier.

    Aussi soyons bien plus prévenants et solidaires, c’est si bien vu. Et tant qu’à faire facilitons le travail des instituteurs, en remplaçant dès la maternelle le français par l’arabe. Effectivement, ingrats que nous sommes : Respectons urgemment la morale dominante des culs-bénis de toutes douteuses convictions :

    Interdisons prioritairement le burneskini des cyclistes ! Contraignons nos filles à adopter la mode Calmy-Rey à l’iranienne ! Et mettons au cachot la moitié infidèle des membres de notre armée, magistrature et de nos médias !

    Épurons impunément tous foyers de contestation et collaborons austèrement à l’accueil de tous écueils et leur installation à notre place, sachant mille morsures taire, vouloir pardonner.

    Ou osons défier sur logique et raison un millénaire de retard d’évolution conceptuelle, en refusant avec courage d’intégrer simagrées persécutrices de tous bords, en l’actuelle guerre mondiale entre Lumières : Plus subtiles que jadis, sachant enfin qu’il n’y a de guerre sans religions, … Et ténèbres, plus opaques que jamais.

    Lors affirmant, oui : Jaurès … Au moins essayé de prévenir !

    Et qui sait si, un jour prochain, ressurgiront enfin de fin fond de cave, ces innocentes photos devenant scandaleuses, prises à Chypre, aux abords de la Ligne Verte risquant de virer au rouge-sang, de jeunes religieuses chrétiennes toutes vêtues et voilées, batifolant en les flots de la Méditerranée.

    N’effrayant, ne provoquant somme toute ni ne faisant de mal à personne en telle crique désertique. Photos à publier-ci urgemment, puisque bientôt, pour unique remède efficace :

    Les exemplaires et bienfaitrices démocraties interdisent formellement toute pratique, réunion, allusion ou apparence religieuse de leurs concitoyens. Et exigent de même de ceux qui y sont accueillis. Une garantie de renoncement formel à toute appartenance religieuse, par essence fauteuse de troubles.

    Et assez, de ces arnaqués par hordes ne faisant craquer la corde liant brillants humains aux plus opaques macaques vers lendemains à sec, d’échec et de rupture des cultures ! Assez. De ces singes à beau linge et nabots de robots, ayant pour don de manipuler les cordons du bas de haine, à tas de rengaines souveraines du nerf des guerres.

    %%%

    Comment ? Vous souhaitez déjà reprendre un peu votre souffle ? Soit ! Délassant Intermède :

    Prolifération en vue: De drones et de robots facteurs ! Vive le progrès !

    Dans quelques millénaires, même si sa directrice sera toujours couverte d’une scandaleuse profusion de boulons, la Poste finira enfin par prendre visage humain !

    Parlant rapines : Tout se perd, même la piraterie n’est plus ce qu’elle fut ! Les Barbes-Noires actuels sont si flemmards qu’ils ne se déplacent même plus pour lancer l’abordage sur nos FA18.

    Précédente info fausse, totalement gratuite, va de soi, mais allez savoir.

    Vilaine rumeur semblant prétendre que des bergers auraient vu, sur les tendres alpages, un petit chauve surexcité bien connu, vêtu d’imperméable militaire arborant l’inscription « GRIPEN JA ! SCHNELL ! » manipulant une télécommande …

    Quatre appareils en si peu de temps, de jeunes victimes … À se demander à qui profite le malheur … Au pays du gruyère informatique.

    %%%

    Et tueurs, toujours : Tamedia & Cie entendent diversifier leurs titres prochainement !

    Ainsi nous annoncent-ils la naissance prochaine du « MATIN DU SOIR » !

    Puis … « Le 20 minutes des 4 heures », « La Liberté de l’asservissement », « L’Express de l’omnibus », « Le Temps de l’espace », « la Tribune des sous-sols », « le Femina du mâle », « L’Illustré incolore », « le Blick à blacks » …

    %%%

    Allons, dépité(e)s, méditez ! M’éditer avec tact et sans caqueter n’est, sur basse cour, qu’acte de bravoure à sains desseins qui se savourent.

    M’éditer sur l’Existence d’une Conscience évoluée si saluée abrite, évite les huées.

    Censure médiatique n’assure que politiques peu sûres, pour autant que ne soit son bâton sous la risée brisé !

    C’est: Qu’est aisée une décision de diffusion qui va raser bêtes illusions: Oser ! ...

    Rajeunir l’Avenir, ouvrir au rire le droit des rois de réparer les esprits épris d’égarés, leur offrir salvateurs pavés dans l’amarre à leurs leurres …

    %%%

    Mais ... Il se fait tard, fêtards. Trop de dévers de sévères vers égarent.

    Gare ! À l’eau vers dosent … l’osmose entre ventres salauds et cerveaux à niveau !

    Alors repos … Mais, mais, dites, eh … :

    Il y a des lustres parmi les rustres que l’auteur à grand cœur pouvait navets à chier vite publier !

    Y était invité, le tout offert sans bras de fer.

    Et à présent qu’il n’est rasant et enfin des plus fins lus: L’on n’y tient plus, l’exclut et, lâches, le cache, l’abandonne à maldonne et outrages d’esclavage moderne, le berne, voue …

    Ali GNIOMINY

    Donc … Vous ...

    Veillez pareillement à toujours afficher une frite remarquable,

    doublée d’une bien bonne pour autrui !

    Sans titre.jpg

  • DES PENSÉES SANS CONTER !

    Toutes cuites et bien gratuites. Pour l’heureux tour des propres ris … à taire :

    D’emblée, tremblez, de devoir mettre à jour le pourtour de l’Histoire :

    Ainsi, Poséidia, principale île de l’Atlantide s’effondra-t-elle il y a 52'000 ans, suivie par Ayran il y a 30'000 ans et finalement Og, il y a 12'600 ans, explosant suite à la surcharge d’un cristal, dont les prismes captaient et transformaient les énergies cosmiques et solaires, permettant à des nefs de se mouvoir sur et sous l’eau ou dans les airs.

    Et dès le premier cataclysme de 50'000 av. JC débutèrent les migrations vers les Pyrénées, L’Égypte et l’Amérique précolombienne. Ces Atlantes emmenant avec eux d’une part la Loi d’Un, altruiste, et d’autre part la tyrannie de Bélial favorisant tous appétits égoïstes.

    Par chance, fut redécouverte en 1974 aux Caraïbes une sorte de Larimar photosensible, cette pectolite bleu volcanique des Fils de la Loi de l’Un, qui servait à guérir toutes maladies. Quant aux puissants Fils de Bélial, leurs réincarnations malfaisantes nous pourrissent toujours la vie de descendants d’Atlantes. En certains lieux plus encore qu’en d’autres.

    De décadence en décadence, flopées de générations d’Atlantes expatriés se sont ainsi installées sur plusieurs Continents, et les prodiges de leur lointain passé furent de plus en plus obscurcis et estompés à leur profit par les Fils de Bélial. Les plus savantes connaissances du Passé ne furent plus, finalement, que succinctement traitées en les Timée et Critias de l’égocentrique Platon, dont l’élève Fils de la Loi de l’Un, Aristote l’héliocentriste, dépassera mille fois son mentor. N’en déplaise à l’enseignement traditionnel de Bélial.

    Or donc, situons-nous plus précisément en l’Histoire :

    Il y a donc 4000 ans, Pâris, petit dernier du roi Priam, éphèbe efféminé enleva (ô la vilaine ! ) la belle Hélène. Sans doute pour qu’elle se charge de laver sa vaisselle et ses dentelles. Ce qui déclenche bêtement la guerre de Troie. Par chance pour le mignon, plus belle encore qu’Hélène, Aphrodite amourachée sauve le chéri in extremis. Qui, frustré de n’être un mec-étalon et jaloux de celui-ci, finit par frapper bassement Achile.

    Allez savoir comment, si ce n’est par procédé Atlante perdu depuis d’insémination artificielle préhistorique : Pâris réussit à avoir un fils, Lemannus qui, 50 ans après la guerre de Troie, dirige une part de l’armée d’Hercule montée en nos contrées.

    Lemannus, digne fils de branlette transvasée, atteint alors le bout d’un lac, qu’il appelle de son nom, étendue d’eau aux pieds de collines de genévriers. Et Lemannus sait que genévriers poussent sur terres aurifères. Ce qu’attestera plus tard entre autre, le Journal des Mines, 1er trimestre, Vendémiaire, Brumaire, Frimaire, An VII édité à Paris en 1798.

    Ainsi, Lemannus, Fils de folle, de Bélial et d’éprouvette en boyau de mouton, Lemannus s’emparant de genévriers savait d’instinct que sa descendance allait prospérer sur des tas d’or enterré, dont seraient égoïstement privés les indigènes de ces terres usurpées, et tous actuels Fils de la Loi d’Un.

    Et Lemannus importa malheureusement en sus sa détestation des délicats et capricieux êtres qui, tel son père, perpétuent cependant le label Hellénique, garantissant l’équilibre naturel si précieux ayant doté les humains d’un taux de naissance différencié en acide glutamique, neurotransmetteur hormonal ; Afin qu’une part des humains réalise d’autres buts que de se reproduire inconsidérément, transmette mieux sans excessives contraintes familiales la filiation de son âme, la trace de ses bienfaits pourvoyeurs d’émotion en tous temps. Telles ces notes de musique sur partitions séculaires, détaillant le ressentir le plus profond de compositeurs disparus.

    Équilibre naturel si précieux, n’étant rompu que dès que corrompus adeptes de mystiques politiques, ne prospérant que sur misère, édictent vindicte pour mieux régner, enseigner distinctions, haro sur les homos, la femme, les déductions, augmentations et doutes, soit toute mainmise sur les crises.

    Nous couvrant d’attaches lâches, ficelles d’artifices de hardes bâtardes d’arrière-garde qui sont celles qui sévissent, nous nouent, gardent et fardent.

    Ô nos aïeux merveilleux, et autres qui se vautrent, du fond de l’Histoire font dépotoir, que n’avez-vous transmis de notre Passé manigancé plus Digne que signes de hâte lente ? À déverrouiller verrous rouillés des noirs mystères du devoir de se taire, face aux réalités occultées.

    %%%

    Dignes d’Olympie, par ailleurs, ces deux frères Brownlee, arrivés premier et second au triathlon des récents Jeux ?

    Que nenni. En l’esprit olympique, ils se devaient : -1 : De faire honneur à la mode Bolt, en causant cuisine avec l’adversaire tout au long de la course « Oui oui, je rajoute toujours un peu d’huile d’olive de Delphes sur mes big-crunch, mais il faut que je te laisse, je dois passer la ligne d’arrivée » -2 : De passer simultanément cette ligne d’arrivée, fraternellement embrassés. Créant un précédent inoubliable de l’Histoire olympique. (Où tous deux sont disqualifiés pour avoir favorisé l’adversaire ou bénéficié d’aide ?)

    Bon, et puis, ce n’est pas parce qu’ils sont frères qu’ils ne sont pas concurrents. « Non mais, faut pas déconner, c’est 300 balles à la refonte une médaille de 6 grammes arraché sous les récalcitrants genévriers. Et de toute manière ce connard de frangin préféré de papa et maman va hériter à coup sûr de la meilleure part, une fois que les vieux ingrats auront claqué d’une crise cardiaque, du fait que j’ai battu leur chouchou. Je t’en foutrais moi, de la solidarité fraternelle anglaise … Et l’Histoire Olympique qui y perdrait ? Bah, elle est déjà tellement faussée par les sectaires que plus personne ne sait vraiment si, dans l’Antiquité, la nudité publique des athlètes, esclaves, etc, ne fut que vue d’artistes successifs ou réalité cachée par la pudibonderie à présent coutumière ».

    Réalité qui démontrera un jour, à l’évidence, qu’Athènes ne pouvait que disposer d’un autre précieux cristal Atlante Larimar, guérissant des coups de soleil mal placés.

    &&&

    Au passage de notre époque : Les proches du bon bas rond-de-cuir & Roi-Député du Parti Railleur voudront bien l’excuser pour le peu d’actuel suivi en le cheminement à l’aveuglette sur la montagne de ses contraintes, quant aux nécessaires communications en souffrance à traiter au Larimar rédactionnel ou visuel … bientôt.

    Merci de ne désespérer. Finir par penser à tort que : Momentanément borgne et définitivement Jean-Marie ça devient presque louche. Alors qu’en fait, tout au contraire, l’auteur est lui à la hauteur d’ambitions de modération : Qui répète, pour les fâcheux maniaques des références, ajouts de fonds de pages et désignation des sources, qu’un créateur contemporain, réel producteur de valeurs, a autre chose à faire de son temps que de détailler ce que tout un chacun peut découvrir en apposant le ou les mots, évènements dont il est question qui l’intriguent, sur un moteur de recherche qui lui fournira toutes indications à cet égard. Enfin … en résumé :

    Ah, que l’être est donc étrange. Qui jadis se gava de calmants en sa jeunesse bien portante, et se prive à présent de tout remède, supporte plus que nécessaire les douleurs et coups de nerfs. Qui s’évadait par jeu de la peur en d’autres dimensions, et s’enferme par plaisir à présent en la réalité la plus sûre, dont il fut délesté. Que l’être rare est donc bizarre. Autant que tout être aussi rare, qui en a marre des produits-phares de tant d’avares. Trouve les moyens rien de moins païens de supporter … et d’exhorter :

    Ah ? Neutres ?

    Oui !

    Pleutres ?

    Non !

    ...

    Citoyen

    Si toi, hyène à moyens

    Qui proviennent

    De l’usure sans mesure

    Au détriment et châtiment

    Des meilleurs travailleurs,

    Si tu tues sous le boulot

    Tes honnêtes lots de bêtes de somme,

    Je te somme

    Citoyen de pays neutre

    Si, toi, hyène enorgueillie, pleutre

    Nuit au fruit du labeur des bosseurs

    Je t’ordonne

    Bonne conduite !

    Et sans fuite ni maldonne,

    Heurts et rage,

    Prends courage !

    Rends aux sages entités à messages

    Dignité, équité

    Que t’as contribué à huer,

    Les privant, énervant

    Par rétention de leur condition

    Sous politique pique-fric.

    Rance est le beurre

    Au cœur de l’ignorance

    Qui se tartine

    Sur toutes combines.

     ...

    Déconfit tu rebondiras

    Et des conflits riras,

    Mais pas gras,

    Te méfieras :

    Peu d’abstinence d’impertinence

    Peut peser sur billevesées traditionnelles

    Dites essentielles,

    Trop de retenue sur la berlue

    De favorisés

    Vaut la risée.

    %%%

    Pour l’heure, survolons allégrement le vrombissant paysage médiatique :

    La Suzuki tue nos coteaux !

    Et voilà, tôt ou tard les investigations font mouche !

    Vraisemblablement une nouvelle fraude au dispositif de dépollution de NOx, comme chez VW !

    Et il semble vain, à tort ou à raisin, de vouloir combattre ce fléau !

    %%%

    Déjà que nos coucous partent en Afrique après s’être reproduits ici. Et alors qu’ils passent généralement en douce par l’Italie et les Balkans, leurs bandes essaient à présent de passer par l’Espagne.

    Où ils décèdent plus encore que ceux qui finissent au Sahara. Tous mouvements déglingués.

    Ceci du fait de l’extrême aridité espagnole, où il n’y a pratiquement plus de récolte de chenilles, ni de papillons distribués.

    Or, logés à bonne enseigne, agissons et tentons de les sauver, afin qu’années après années ils reviennent nous faire un petit coucou.

    %%%

    Ceci dit, voguons vers d’autres climats pareillement exotiques :

    Fidèle Castro, qui ne fume plus depuis 30 ans, reçoit pour ses 90 ans un cigare de 90 mètres de long !

    Malin ! Si le vent vient à tourner, entre La Haye, Washington et Cuba, et que Fidèle devient passible du peloton d’exécution, il pourra toujours invoquer, pour dernière volonté, de fumer son cigare !

    Vraiment sympa, ce cadeau ! De quoi résister encore, en vrai ou en sosie durant quelques décennies. Et pourtant Fidèle n’a pas trop apprécié, qui s’attendait à mieux, plus symbolique. Comme un cigare de cette taille mais de style Gainsbourg. Constitué de billets roulés de 500 euros !

    Et dans le fond, quel manque de tact ! Si l’on veut faire plaisir à une vieille connaissance, avec le cigare on lui offre au moins la bière !

    %%%

    Et puis, évidemment: Parabéns, Congratulaçaòs, Félicidade au cousin Paulo et aux siens qui, depuis des années préparaient les chorégraphies des tableaux de l’inauguration et de la clôture des Jeux Olympiques de Rio ! Fabuleux. Gigantesque.

    Il faudra quand-même que tu m’expliques à l’occasion chez Val, Paulo, en revoyant cette clôture à ne manquer pour rien au monde, pourquoi tu n’as pas reçu la visite de Michelle Obama, cette fois-ci.

    Certes les athlètes Américains dont elle assista aux entraînements se sont escrimés presque en vain. Michelle a dû remarquer assez vite que cette équipe fleurait l’absence de médaille d’or.

    Et vu que Barack refusa de faire un saut à ces J.O, après le coup de Jarnac de Temer, l’on comprend que ce couple fut contraint de botter en touche.

    %%%

    En vérité, le jeune continent du Nord vieillit bien mal. À tel point qu’Alice Cooper se présente comme candidat à la Maison-Blanche avec son slogan : « Un homme perturbé pour une époque perturbée » !

    Sans façon, merci ! Alice n’a aucune chance dans la compétition, avec un concurrent impossible à dépasser car totalement détraqué !

    Alors, Alice, laisse ce miroir aux alouettes et va poser quelques lapins au fond de tes boas !

    %%%

    Ainsi demeuré demeure :

    Con en pâtissant :

    Pauvre Donald Trump, tellement esclave par servitude pour dettes de plus de 650 millions de dollars, qu’il s’abstient de régler avec la fortune de 10 milliards qu’il prétend avoir, en refusant de le prouver : Voyez comme il se débat pour décrocher enfin un job rentable !

    D’autant plus qu’une fois à ce poste, les USA entrent à coup sûr en guerre civile.

    Et lui et ses amis du lobby des armes deviennent alors fréquentables car solvables, s’enrichissant comme jamais !

    Aussi monstrueux soit-il, espérons que le minimum vital qui lui sera laissé, quand Extrum Krapulia et autres recouvreurs spécialisés en impunité pour poursuites douteuses à ajouts farfelus l’auront fait saisir, et que les milliards cachés aux vrais créanciers auront payé l’amende, pour refus d'honorer ses dettes tout en en ayant largement les moyens, espérons malgré tout que ce minimum vital soit, lui, décent et digne de nation civilisée, autrement plus correct que l’infecte pitance laissée en Suisse aux travailleurs esclaves de corruption politique au service …

    Ali GNIOMINY

    P.S. Rédigé petit à petit, à votre exclusive et prioritaire attention, avec larmoyante et épuisante acuité visuelle réduite. Pardon du peu. Avec mes dommages, toujours, à l’ :

     Exaltation traditionnelle de l’ours Bernois,

    terrassé par Oscar Wilde :

    ours.jpg

    FB_IMG_1468049764055.jpg

    Ce que préconisent d’aucuns vilains nains, tel ce Grincheux peu Franc, désireux de recouvrer, blanchi comme neige, la mine piquée par Simplet. D’où amasser à nouveau un paquet d’or dur.

    Ah, Merlin digne, que n’avez-vous dressé ces nabots irrités à plus de grandeur, d’élévation sous ovations méritées ?

  • SI : REVERS DE TERRE ANIMENT MAUX SI VILS …

    Souris

    au top

    t’amuse:

    Art règne

    lors qu’âme

    se terre

    et cure œil

    de camp

    à gnôle,

    hagards regards

    de bestioles

    qui ne méditent,

    errent, ânes,

    et

    noient,

    poisse,

    ombrages,

    jeux de rats

    en nage!

    Souris

    aux taupes!

    Et ruse!

    Ronge

    heurts,

    longes

    et bien

    des liens!

    L’Art baigne

    lors qu’âme

    assez

    racée

    règne

    se répand

    en bienfaits

    même sur défaits

    rampants

    et martiaux

    bestiaux

    qu’elle n’aime!

     %%%

    Non mais, de quelle tanière ça peut bien sortir des trucs pareils ?

    Et c’est pour ça que tant de sponsors, mécènes et éditeurs se bousculent au portillon ? De trous à rats pour s’y cacher ! Effrayés par tant d’élans et talents inédits interdits aux lents, pris sous frictions des convictions !

    Têtes qui, bisque bisque, ne se mettent en risque ! Oncques ne favorisent qui défrise et dégrise, ne paupérise, dévalorise quiconque ! Cerveaux ne distinguant que peu dingues auteurs, à hauteur du zénith de leurs limites. Ne dépassant hélas la barrière des plats fonds issus d’hier, de tradition sans compromission, à posture sans ouverture, sans louanges, ni atouts à tout ce qui dérange, est puni.

    Enfin … Vous connaissez depuis si longtemps ces aspects-là du ridicule ostracisme clanique encouru, issu de déviante obsolète bien-pensance locale et internationale, cause de tous conflits en cours.

    Avez remarqué le sabotage subi, la censure silencieuse infligée (à vie?) à votre ravi dévoué Roi-Député du Parti Railleur préféré ; Vous étonnez aussi de tant de mitée frilosité couvrant encore les structures, la facture de la culture, lors qu’échaudé l’État bout, fond, et que l’énervé Privé, qui irrite, en profite bien au chaud pour arroser qui n’a osé, n’a que glosé, s’est tu, méfié !

    À l’évidence : Mieux vaut honneurs de foule de lecteurs que médailles de canailles !

    %%%

    Sur ces entrefaites, très succinctement, comme de coutume, acceptez donc-ci un zeste de polis tics :

    May : Dear Lady & Gentlemen séparatistes, bravo ! C’est que vous en avez finalement sous la perruque ! Oui ! Il est évident que le dicton « En bien ou en mal l’essentiel est qu’on en parle » fonctionne également pour les pires barbares.

    Donc c’est OK, on a pigé la leçon, à chaque fois que des passants sont poignardés c’est invariablement par un détraqué ; Quand des camions-bombes font des carnages il s’agit bien sûr de malheureux accident ; C’est la faute à pas de chance quand des individus, vraisemblablement fumeurs ayant des flatulences, explosent dans la foule.

    Désamorcer la pub faite sur l’origine et l’aboutissement des massacres, c’est éteindre la plupart des foyers alimentant l’ardeur des bêtes humaines.

    Restons unis face à la plus malfaisante ignorance !

    %%%

    Alors que, très au-dessus de tout ça :

    Un mien fort honorable correspondant PDC de jadis, Monsieur le Conseiller fédéral et Président de la Confédération Alphons Egli, s’en est allé.

    Paix à son âme, merci pour l’ouverture d’esprit avant l’heure, et ma sympathie à ceux qui lui furent chers.

    %%%

    Hauts mages, et souvenirs encore :

    DARE-DARE …

    Chère Joséphine,

    Croyez bien que le bon Roi-Député du Parti Railleur qui s’incline-ci, par ailleurs Empereur des admirateurs de votre regretté paternel, vous souhaite la bienvenue parmi les actuels bienheureux 1932 bénéficiaires, ne serait-ce que sur Facebook : De ces si pointus épisodiques traits d’esprit de bas rond-de-cuir globe-trotter, multidisciplinaire artiste fonctionnaire d’État et des tas d’autres trucs authentiques.

    Sans doute que vous ne vous souvenez pas de moi. Vous aviez 16 ans alors, vos parents nous recevaient chez vous pour le tournage du « Caviar Rouge » de Robert Hossein et du « Tueur de dimanche » de José Giovanni. Votre maman, des plus charmantes et souriantes, devait faire face à tout le ramdam dans le jardin.

    Et comble d’honneur pour moi, un jour, grimé en flic, je me suis retrouvé à la table de vos parents à l’hôtel du Rhône, devenu le Mandarin Oriental, en compagnie des couples Hossein et Giovanni, de Rufus, … Et pas moyen de me souvenir si vous étiez parmi nous, j’en suis navré.

    Quoi qu’il en soit, alors que je dévorais San-An entre Aristote, Edgar Cayce, Voltaire et Mickey Magazine, votre père m’a ouvert très tôt l’opportunité d’oser : Oser bousculer la langue trop figée, les termes et règles trop attendus, et tant qu’à faire il m’a en sorte invité à l’Art ardu de bouleverser raisonnablement et faire rire simultanément.

    Je ne saurai jamais assez l’en remercier. Mes hommages, ainsi qu’à vos proches.

    %%%

    Et sinon quoi de neuf, de par le monde ?

    Les jeux vidéo rendent les jeunes plus intelligents ! Vrai !

    Le regard fixé nuit et jour sur leur écran, ils ont naturellement de la facilité ensuite à créer des Sociétés-écran !

    Et, loin de leurs stupides aïeux qui s’exprimaient en verlan ou massacraient des bisons, les jeunots pulvérisent à présent des zombies ! Il y a du mieux.

    %%%

    Tout à l’inverse :

    Grand rassemblement à la porte de l’Europe : Un million de marionnettes mobilisées. Et ce mardi, rencontre de marionnettistes, du côté des steppes, entre Guignol et son ennemi de pacotille le Diable. Afin de synchroniser leurs gourdins pour taper sur la tête de Gendarme.

    Bon ennui les petits …

    %%%

    Plus bas encore : Cible ratée : Pas de chance :

    83 camions-citerne des rampants du désert ont été pulvérisés par les frappes aériennes.

    Mais trois ont été manqués, qui auraient dû compléter l’hommage aux victimes de Nice.

    %%%

    Alors que, sous nos chatoyantes latitudes :

    Des bons-cadeaux sont offerts pour castrer les chats !

    Quelle horreur, pauvres bêtes !

    Ne serait-il plus économique et humain, que d’offrir à ces minous d’accompagner en un aller-simple pour les harems d’Orient les violeurs allégés, eux ?

    %%%

    Castrats j’ai dit ?

    Rien à voir, ou presque, avec les Témoins de Jéhovah, interdits en Chine, qui draguent actuellement les touristes Chinois. Un comble, sachant que les Suisses, et imaginez donc ceux-là, sont de mauvais dragueurs ! En revanche, côté chinoiseries, ces Témoins sont forts. Mais rien de plus légal ici ; La démarche n’est pas assimilée à du prosélytisme mais à de la diffusion d’idées !

    Oui, de la diffusion, diffuse mais de la diffusion : Comme ces sent-bon cancérigènes que l’on diffuse pour couvrir l’odeur du caca.

    C’est bon, excusez-moi ! Aussi pour avoir jadis par trop savonné à tort l’un des vôtres, puis en y mettan le temps … avoir seulement vraiment découvert ensuite ses écrits, que j’imaginais cuculs et qui, au contraire, sont bien couillus !

    En l'occurrence: Témoins d’un Peut-être, mais aussi de solides réalités et nécessaire Objectivité. Pardon de ne pas aimer d’emblée, d’office ce dont j’ignore tout, et réciproque. Comme de paraître souvent mettre tout le monde dans le même sac secoué.

    %%%

    Ainsi, votre dévoué moqueur chroniqueur s’assagit parfois, entre deux crises de révolte épistolaire, qui s’apprête à passer plusieurs jours, voire deux semaines pratiquement aveugle.

    Contraint de subir opération tentant encore de sauvegarder 60 ans de vision très particulière, négligeant les détails, donc le diable caché dedans, pour se fixer prioritairement sur les vues d’ensemble, les globalités, les interactions, les similitudes, en jouant sur une faible stéréoscopie ou son absence, ayant enfant souvent permis de passer dans l’astral en s’envolant en regard au-travers des murs.

    Et opération visant à restaurer les conséquences de 40 ans bientôt d’écrans sous le nez, du plus préhistorique à DOS fluorescent aux plus récents, à raison de 12 à 18h par jour en moyenne. Pour du « vent » sur lequel ont les vendus des vues, une fois le souffle éteint du concepteur sciemment snobé. Qui demande à ses survivants de faire en sorte que jamais, d’aucune manière, le moindre centime généré post-mortem par son Œuvre ne puisse tomber entre les griffes de la racaille en cols blancs ayant pourri sa vie, sa carrière, sa santé, sa démarche pluridisciplinaire hors du commun.

    Une chose est sûre, pour cette intervention ophtalmique : Croyez bien que l’épreuve sera terrible ! Pour vous ! Qui devrez cruellement vous priver de nouvelles Essentialités à lire, durant une? Deux? ... Trois semaines peut-être … Sans rire.

    Raison de plus pour vous replonger dans la lecture ou le simple survol de ce qui vous intéresse au cœur des plus de 800 articles sur cette compilation de « http://barondecuir.blog.tdg.ch ». Dont certains billets sont pareillement si concis qu’on s’y perd.

    %%%

    Et à part ça : Qu’est-ce qu’on parie qu’Extrum Krapulia et autres charognards du genre, au service d’abuseurs en voie de destitution, vont se dépêcher de bombarder leur esclave par servitude pour dettes le plus dérangeant: d’illisibles relances de soi-disant dû, à fondement et gestion injustifiables, justement durant cette semi-cécité; Afin que leur victime, une fois encore, ne puisse s'y opposer à temps ? Le jeu est si récurrent, risible et adéquatement éreintant.

    Enfin, je mettrai tout en œuvre pour récupérer au plus vite. Dans tous les sens. J’admets aveuglément partiel aveuglement, pour raison de santé, bien que l’épreuve soit ardue, mais jamais pour profits tirés de force à autrui.

    %%%

    Justement, à cet égard :

    La CSS (Compagnie Sans Scrupules ? Contrainte Sociale Scandaleuse ? Confrérie Spécialisée en Soustractions ? Calvaire Sur Salaire ?… Ah, ça me revient : Chrétienne Sauce Yale ! Aïe, mais non, ce serait alors CSY, et CS tout court restant encore provisoirement intouchable, CSS devrait donc logiquement être l’obligatoire Caisse Stupidement Spéculative qui, quoi qu’il en fuse, diminue la complémentaire-maladie de 146.- par an pour les assurés acceptant de porter un appareil de surveillance électronique ! Bidule attestant que 10'000 pas ont été effectués par jour. Bien. À l’heure de la surveillance à tout-va, pourquoi pas ?

    Certes, alors qu’un ami portait un bracelet Jawbone Up, j’étais averti sur l’application de son arrivée, savais qu’il était en mouvement entre X endroit et ici et qu’au rythme de son cœur il serait là dans Y minutes. Donc oui, la surveillance électronique d’assureurs fera baisser les primes.

    Dès qu’ils auront suivi le parcours de chaque affilié, entre les immeubles amiantés, les habitudes de passage vers la voie ferrée où transitent les wagons exterminateurs de Syngenta, et autres risques pris pour sa santé, permettant d’exclure illico ces assurés de toute couverture.

    Astuce bien rodée, comme celle du genre : Consistant à inviter les gentils fumeurs de cannabis à se faire recenser dans des clubs ; Jusque là c’est très bien ; Et retirer le permis à la sortie. Mais ça c’est presque de bonne guerre, comme vacherie traditionnelle.

    Croyez-en quelqu’un pour qui le mot « permis de conduire » provoque encore plus d’allergies que le terme « radical ». Du fait, vous réciteront mes fidèles : Que j’ai réussi cinq fois du premier coup l’examen de théorie, ai pris des dizaines de leçons de conduite, sais conduire depuis 40 ans, mais pour diverses raison j’ai dépassé quatre fois la période de six mois après laquelle la mafia de ces autorisations vous fait tout recommencer, depuis les séries de cours de sauvetage. Et le cinquième examen théorique que je fus obligé de subir, plus allégé que les précédents .. ne valant rien aux yeux de telle pègre, était pour le droit de conduire le vélomoteur que j'employais depuis des décennies, avant que nouvelle loi d'extorsion légale ne me force à si débile humiliation supplémentaire !!!

    Re-Cours de sauvetage onéreux, etc : Même si je fus pionnier-pompier, premier au cœur du foyer et, entre autre, ange gardien de vieillard repêché dans le Rhône, sauveteur félicité par les ambulanciers pour avoir fait exactement ce qu’il fallait. À jamais écœuré à l’idée de devoir se soumettre encore un jour à ce summum de l’imbécillité administrative en vigueur.

    N’oubliez pas, jeunes Suisses, trouvez les milliers de francs nécessaires jusque tout au bout du racket au permis de conduire.

    Ainsi assignés impunément à résidence : Ne voyagez surtout pas à travers le monde en oubliant la date de l’examen pratique, ne vous cassez pas la figure sans aucune faute de votre part en moto la veille dudit examen, ne vous retrouvez pas pour la XIème fois à la huitième leçon de pratique sans avoir de quoi encore casquer outrancièrement jusqu’à la fin du vol organisé …

    Passez cette merde d'une seule traite, c'est laid mais tant pis, ou passez-vous en définitivement. Alors enfin fidèle au souci de ne risquer de nuire à autrui.

    En résumé, question de fumeux nécessaires pièges évoqués : Pas plus que le buveur, le fumeur n’a le droit de mettre en péril la vie ou la santé de son prochain. Surtout s’il prend le volant ou donne du guidon, sans avoir une longue habitude du produit en question.

    L’hypocrisie consistant à faire croire que, par miracle, quelqu’un qui est shooté aux calmants, neuroleptiques, etc, comme malheureusement l’immense majorité des conducteurs, celui-là est moins dangereux au niveau des réflexes que celui qui boit son petit vin ou fume son joint depuis des lustres.

    Me le répétaient en allemand plusieurs alcoolos camionneurs qui me prenaient en stop à travers la Yougoslavie bouclée de Tito : « Ceux qui provoquent des accidents après avoir bu ne sont pas les habitués à l’alcool, mais des amateurs ayant exagéré. Nous ne pouvons conduire sur des milliers de kilomètres qu’en ayant notre dose habituelle, sinon c’est dangereux ».

    À chacun sa réalité. Et à toutes et tous le soin de préserver, si ce n’est la sienne, pour le moins la santé de l’ensemble … La protéger aussi et surtout de toute radicalité.

    %%%

    Hum … Hum … : Cependant : En dépit de terribles allergies traumatiques subies au seul énoncé du mot « radical » : Bonne chance, succès et longévité sont souhaités à Notre honorable lecteur Pierre Gauthier, et camarades fondant le Parti Radical de Gauche.

    Ah, que n’avez-vous plutôt choisi Parti de la Réconciliation de Gauche … Mais bravo !

    Quoi qu’il en soit : De Gauche ou d’Extrême-Centre, n’oublions jamais que ce n’est, en tous pays, que le Capital malfaisant qui doit être urgemment saisi et redistribué !

    Exclusivement celui issu de honteuse spéculation et de mauvaises fortunes.

    Amassées comme celle d’un certain Zurichois, corrupteur politique, sur l’armement et la chimie tueuse.

    Alors que les riches de bonne fortune, celle construite par eux-mêmes et redéployée correctement au service de l’utilité publique, ou par un aïeul ayant proprement reçu en abondance les fruits de ce qu’il a planté pour le bien de chacun, comme Charlie Chaplin, Jacques Brel et heureusement certains autres excellents monstres sacrés, ces fortunes bien méritées et humainement gérées doivent même être exemptées de tout impôt! Car ayant déjà largement offert d’immenses Valeurs à l’humanité.

    Une simple fraction des amoncellements absurdes d’argent détourné par de criminelles règles de spéculation, visant à écraser les plus infortunés sous pléthore déloyale de contraintes infligées : Une menue part prélevée sur le trafic du fric puant d’indignes spéculateurs et actionnaires de tous genres, trust ou privés, auto-protégés par douteuse actuelle impunité, peut remplacer facilement toute contribution féodale des populations victimes de ces mêmes repus esclavagistes modernes.

    La Gauche contemporaine semble à présent cibler mieux son véritable ennemi ! Qui n’est plus l’argent en général, mais la manière de l’acquérir au détriment ou non de l’intégrité d’autrui, de le faire fructifier égoïstement ou utilement pour l’ensemble, de l’employer pour influencer catastrophiquement la vie sur Terre ou pour la sauver des fabricants de misère.

    L’argent est une récompense excellente pour toutes et tous, quand il est mérité par soi et les siens.

    Le fric est la pire des saloperies, en mains de traîtres à la société humaine, s’en servant au détriment de la Base, afin de perpétuer injustifiable destructrice domination sur les plus fragilisés. Desquels les accusés dérobent, en grandes et complices pompes : Quasiment tous les mérites, efforts, gains et légitimes Valeurs.

    Aussi : Vive le pèze ! Soyons à l’aise ! À hauteur de notre Conscience uniquement.

    Et Bienvenue ou Bonne continuation aux entreprises étrangères propres, de la source du profit à sa finalité, en passant par la juste gestion ! Directions qui ne seront plus inquiétées et verrons même leur adéquate imposition baisser ensuite.

    Une fois saisis tous fonds de leurs secteurs spéculatifs, ou à buts contraires à la santé et au bien-être, par accord de partage avec la nation d’où est issue l’entreprise.

    Trusts et privés naturellement amendés préalablement, pour l’indigne égoïsme ayant prédominé aux temps barbares de la soumission à d’insoutenables supercheries monétaires et sociales.

    Souhaitons ainsi que quelques Robins des lois informatiques sauront bientôt imposer à la source à 90% les profits malsains et gestions calamiteuses, et répartir équitablement le séquestre entre tous citoyens de la nation, puis du monde en créant des émules, libérant enfin les authentiques producteurs de valeurs abjectement parasités.

    %%%

    Mais voilà que persiste ce brin de mue gaie, à fougueux traits de réalisme du jour :

    Décidément : Risible et agaçant, qu’une démocratie du monologue gouvernemental sévisse mondialement !

    Risible que telle démocratie délurée sous laquelle tu votes sous influences, sous force et menace sociale d’us et coutumes trafiqués, rafistolés naïvement et singeant le Convenable, l’Usuel obsolète ;

    Tu vis et votes aveuglé, comme prescrit, ou tu crèves en douce exclu de tout, estompé de tous.

    Saugrenu, que cedit Droit de formuler une opinion propre ; Pour autant qu’elle n’interrompe ni ne bouleverse trop logiquement le monologue au pouvoir, va de soi !

    Pitoyable, que pittoresque démocratie finisse totalement vendue, à salades abîmées, trop égoïstement accumulées en prévision d’illusoires besoins futurs desdits maîtres du vote juteux !

    Affligeant, que le soliloque des Têtes de l’hydre démocratique lui fasse oublier de regarder à la base de son corps électoral, son branlant piédestal susceptible de la faire chuter !

    Bourrée généralement de failles conceptuelles intégrées dès la petite enfance, que l’absence ou l’excès d’ouverture des portes de perception consolident dangereusement.

    L’ennemi de la démocratie n’est ni une nation ni une autre mais en toutes et aucune à la fois ! À l’instar des ces particules de l’Univers qui n’existent à plusieurs endroits que si on les recherche.

    L’ennemi est en la triste litanie silencieuse d’une démocratie téléguidée, aveuglée sous le joug de fondamentales tromperies générant arbitraire et incurie !

    Perpétuant tabous à bout et glorifiant le Subjectif, tout en escamotant au possible l’Objectif ! En des buts exagérément, prioritairement, sinistrement claniques ! D’empêcher le partage équitable des fruits d’efforts des peuples esclaves de toutes démocraties tronquées : À simili-Liberté, ersatz de Fraternité, faux-semblants d’Égalité et soin outrancier d’Image d’Épinal !

    La ritournelle des actuelles démocraties faussées, tentant encore de couvrir les huées d’écœurés, le monologue du plus accumulateur : Cette prière à l’Absence de Consistance et de Bon-Sens des mauvais systèmes politiques a fait son temps, visiblement.

    La Démocratie redeviendra-t-elle un dialogue collectif ? Et non plus monologue d’élus sous dictée de cossus maîtres ! Ou persistera-t-elle à périr ? En reniant le dialogue vrai, celui qui tranche correctement : Le partage dans les deux sens de l’Estime des Valeurs authentiques et besoins réels de tout humain, quel qu’il soit. Non plus le partage de cris d’un côté et d’inaudibles murmures de l’autre.

    La chansonnette des Têtes démocratiques devient critique ! À elles, à présent, de modifier leur partition, de ne plus jouer sur corde raide et d’ouvrir le coffre à la Base, n’en déplaise à ces pervers doctrinaires actionnaires gestionnaires.

    Détestable que n’existe une juste imposition sur les trafics de capitaux et paiements, et non plus sur la poche des perpétuels délestés.

    Avec le franc dialogue rétabli, les démocraties misent alors sur la relance par redistribution des notions de Valeurs, de la réalité d’un équilibre fiable, d’une stabilité possible et digne de la condition de vie de chacun. En regard de ses efforts et mérites humains, ou déficiences et nécessités évidentes, de ses luttes pour l’Utilité publique, quitte à offusquer l’ensemble en un premier temps.

    En cet espace nécessaire à la décontamination de la pandémie des mystiques farfelues, détournements d’Enseignement, éreintantes contraintes rituelles, bonnes pour la poubelle, vous collant au … béret ……

    … Ah ? Ce que j’ai dit ? Va, gai … En cet aperçu de « Wikileaks des concepts frauduleux usuels » offert à titre d’autre Présent et ajout au Manifeste du Parti Railleur d’Extrême-Centre-Gauche, pour ne vous asservir. Parti dont la devise est :

    Tuteurs tordus ?

    Roses défoncées !

    Pensées brisées !

    Patates atteintes !

    Haricots narquois !

    Ali GNIOMINY

    « Ô ! Saigne … mon cœur qui ne rougit,

    si caviar surgit, que gauches ne gâchent »

    repas.jpg

    Ainsi : Que bonne âme se terre, dame

    le pion … au tout faux, con, fâché, grincheux,

    fâcheux esprit de clocher !

    IMG_1377.jpg

    Et goûte aux reflets d’humeurs diverses. À-t-il … crainte, pareil auteur, de l’épreuve de se voir confronté un jour assez cité ?

    IMG_1324 2.jpg

    Que nenni ! Tous reflets confondus forment unité de réflexion, où claire vision n’a plus vraiment besoin ni d’yeux ni de dieux.

     

    À tout bientôt. Riez pour moi.

  • SANS CES PENSÉES …

    Un gouvernement qui méprise les morts méprise le Vivant tout entier !

    Doit être, mondialement toutes affaires cessantes, invalidé !

    %%%

    Reniant tous trônes à la turque: Goûtez à ces sensées pensées de votre bon Roi-Député du Parti Railleur :

    Bon bas rond-de-cuir pour lequel Genève, bien évidemment, prépare l’érection du légitime mausolée, sis au cimetière des Rois entre Grisélidis Real et Jean Calvin : Sur lequel figurera :

    Si, ci-bas, j’ai jadis fauté

    Ce ne peut être que vis à vis de lois corrompues !

    Si, si haut, je faute ou fauterai

    Ce ne sera, serein, que face à des règles déréglées,

    Des normes difformes,

    Par négation d’obligations générales immorales,

    Contraires, qui délurent ce que voulurent nos Pères,

    Ce que réclame sans dérive l’Âme bâtée collective

    Ou Volonté Populaire captive de sectaires !

    Si, si égaux, n’étions si nigauds ?

    Que parvenions sans gnons à partager sans nous gruger ?

    Si, si équilibrés, cessions de nous chambrer ?

    Si, cité, t’as têtus convaincu :

    T’auras, pas rat : Vécu !

    %%%

    Et tout cela alors qu’ HILARE, RIT : CLEAN, TONNENT !

    Choix des moins Cornéliens entre une grand-mère cocufiée, ayant souffert de tromperies, et un violeur de démocratie, cocufiant celle-ci avec la Russie avant même que d’être parvenu à se la payer, cette démocratie de pacotille.

    Car le Trump traître trompeur fait d’ores et déjà partie du 2% des maîtres de toutes simili-démocraties, asservissant le 98% des populations sous les lois et normes totalement corrompues, au profit quasi-intégral de ces seigneurs du capital mondial détourné.

    En fait : Timocraties absurdes car prolétaricides, outre-Atlantique comme ici, à commencer par la plus exemplaire, la plus directe pour ce qui est de faire miroiter aux 98% : Fractions d’indignes excédents dudit frauduleux crapuleux 2% inféodant, au moyen de telle insigne ration laissée : Tous élus de tous bords politiques. Sous couvert d’alliés dits religieux, pareillement arrosés pour brider la masse sous ridicules soumission, vains espoirs et culpabilité imposés.

    Mais réjouissons-nous tout de même : Obama l’affirme, le monde va bien : Chine et Russie sont en route en Mer de Chine Méridionale contre le Japon et ses alliés, nous ou prou. Les têtes de Turques sont plus voilées que jamais, Russie et Syrie ouvrent un couloir humanitaire en lequel transiterons les amnistiés susceptibles d’exporter leur guerre vers l’Ouest, … Une seule ombre au tableau :

    Le petit Cern est tout triste ! Aidons-le vite à trouver les quatre autres bosons de Higgs indispensables pour continuer le puzzle sur le champ. Il est bloqué, là. Il lui en coûte de se faire tout le temps narguer par la méchante matière noire cinq fois plus grosse, et d’ignorer toujours pourquoi les bosons W et Z sont très lourds alors que les deux autres sont sans aucune masse !

    N’empêche qu’il mérite de découvrir, une fois, pourquoi la matière grise est si mal répartie dans l’Univers !

    %%%

    Et sinon : Rien de tel qu’un petit séjour dans le quart-monde de la Côte d’Azur. Dans ce si beau pays où les handicapés peuvent crever. Surtout les malfoutus les plus discriminés puisque ouvertement indésirables car n’ayant pas de véhicule. Dont je suis.

    Ou presque, question handicap dans le sens propre. Au départ de cette nouvelle aventure : Violente crise d’arthrose du genou droit, depuis 2-3 jours. Incertitude totale sur ma capacité à voyager. Surtout en ce pays des escaliers de gares, où les quais restent inaccessibles à certains. Quais dépourvus d’ascenseurs ou munis de l’un de ceux-ci généralement en panne depuis 1945.

    Mais votre préféré des tests, eh, globe-trotter, en a vu d’autres ; Oncques ne fléchit devant l’adversité !

    Ainsi, en ce torride jeudi-là : Via Juan-les-Pins puis le Cap-d’Antibes en taxi, débarquons à la Plage de la Garoube, filons sur le sentier de terre du bord de mer, si féerique qu’avançons, avançons, trouvons ombre, nous baignons. Vers 16h20 nous sommes de retour à la Garoube. J’ai hésité à donner une heure précise au chauffeur du taxi, mais il m’a laissé la carte de la Centrale de Taxis de Juan-Les-Pins.

    Suis sans forfait pour l’étranger. Ai arrêté les données cellulaires de mon téléphone. Je les ouvre, appelle à 10km de là, en passant par la Suisse. « Oui Monsieur, le taxi arrive ». 25 minutes d’attente. Re-données cellulaires : « Mais oui, Monsieur, il doit arriver, il y a un peu de retard ». 20 minutes d’impatience. Je rappelle : « Ah bon, il n’est pas arrivé, restez en ligne je vais l’appeler » près de 3 minutes d’abominable musiquette … transitant par la Suisse au profit d’abuseurs ... Je raccroche furieusement. 20 minutes d’attente. « Madame, si dans 10 minutes ce taxi n’est pas ici je demande à la police de nous ramener, et … Oh, un taxi ! »

    Je raccroche sans autre forme de procès dans le sens premier ou second. « Bonjour ... » « Ah non, Monsieur, ce n’est pas pour vous, je viens de Cannes pour des clients privés … » …

    « Rhâââa !! » « Calmez-vous, Monsieur, il y a eu trois gouttes de pluie, tout le monde s’est rué sur les taxis, (sous-entendu : Comme vous, connards) j’ai mis une heure depuis Cannes… ». Ok ! Patience est merde et vertu.

    15 minutes d’attente … Et nous débutons presque à genoux la montée d’une pente interminable, sous encore plus de 30°. Deux-trois kilomètres et c’est le carrefour et arrêt de bus, Juan-les-Pins à gauche, Antibes à droite. Il ne tardera plus.

    Cinquante minutes plus tard … Se pointe le bus retardé !!! Nous descendons à la Gare d’Antibes. Retard de 20mn du train pour Nice, la normalité.

    Enfin, ça y est, nous crûmes diantrement ne jamais y parvenir et je masse goulûment mon genou dans le tape-cul régional ! Il y a plus de quatre heures déjà que nous essayons de rentrer nous écrouler d’épuisement et de douleur.

    « Mesdames, Messieurs, un train est malheureusement en panne au niveau

    de Nice-Saint-Augustin,

    nous ne pouvons pas dire

    combien de temps prendra cet arrêt » …

    Juré, craché ! 30 minutes d’attente, et ça dure et persiste ... La descente osant faire … Bis repetita : Une colonne de ferroviaires naufragés rame, traînant de lourds fardeaux et redoutant tant d’escaliers … Miracle ! Le train s’est arrêté sur rare quai de plein-pied ! Aucun bus bien évidemment à moult kilomètres à la ronde. 15 minutes d’attente. Un taxi à lumière verte approche. Allez là où il y a ! Réglo rit, ah : « Bonjour Madame, vous .. Vous … S’il-vous-plaît, vous êtes libre ???? » … « Oui et non ! »

    Inconcevable ! Ma pauvre pompe n’explose pas. Je suis juste prêt à mettre genou à terre. Pour l’instant replié à l’horizontale, alors que ne supportant plus que la posture du flamant rose au repos.

    La jolie et charmante taxiwoman nous prend en pitié. « En fait je suis taxi de Nice, théoriquement je n’ai pas le droit de recharger des passagers. Je suis venue amener quelqu’un ici car à cause de ce train qu’ils ne savent pas comment retirer de la voie c’est bloqué aussi dans ce sens-là. Mais dans ces circonstances exceptionnelles … Montez » !

    Soit dûment avertie la féroce fliquerie locale : Jamais ô grand jamais ne balancerai de détails sur notre angélique salvatrice ! Pas plus que ne répondrai de la moindre perte de gain du chauffeur du taxi en direction de la Garoube. Qui doit être arrivé pour rien sur place vers trois heures du matin …

    Bien que pour arrangement à l’amiable je suis disposé sur demande à transmettre aux Taxis de Juan-les-Pins ma facture téléphonique.

    Une bonne nuit de courbatures, de aïe-aïe et semi-insomnies jusqu’au guilleret lendemain :

    Un brin boitillant, via Monaco où nous avons fort évidemment nos habitudes depuis belle lurette, altruistes altesses obligent.

    Nous débuterons notre hommage à cette mirifique Principauté en revisitant le splendide Jardin Exotique. Nous le connaissons, certes, mais ne nous sommes jamais aventurés à descendre tout au fond …

    sentier2.jpg

    C’est que voilà, après avoir bravé les menus sentiers à la mexicaine, entre tant de piquants, redouté que des indiens ne nous scalpent au recoin d’un touffu rocher, admiré les richesses de cette nature, nous atteignons le bas du Jardin. Un promontoire panoramique à flanc de falaise, abritant l’entrée de la Grotte de l’Observatoire !

    terrasse.OK.jpg

    Et justement, il va être 13h. Et la visite guidée va débuter ! Dilemme ! Déjà arpenté l’exotisme presque en entier … Le genou tient, qui ne lance qu’une décharge par minute. Mais il est possible que chaque marche d’escalier devienne douloureuse à négocier … Je dois me décider, quelques personnes s’approchent de la chaîne d’entrée. Laissant entrevoir certes un grand trou dans la montagne, mais qui ne doit pas être si profond que ça. Et puis, j’ai visité plusieurs fois la grotte de Zeus en Crète, et quelques autres. Un peu fatiguant, mais sans plus. Allez, j’y vais, ne vais pas les décevoir, et si je vois que ça ne va pas après un moment je rebrousserai chemin.

    Se pointe lors robuste guide, très sympa un chouia militaire, super-organisé responsable et sérieux. Dont les yeux sont fixés sur nos sacs de plage et fouillis, plus gros que tous autres. Nous n’envisagions pas de venir ici ce jour-là. Mais l’attrait Monacal restant si puissant … J’ai presque envie de le rassurer et de lui présenter mon sac ouvert, comme à l’entrée des supermarchés de Nice.

    Mais, tout de go, il s’exprime : « Mesdames, Messieurs, par mesure de sécurité svp svp méfiez-vous, ça glisse, tenez-vous et surtout restez groupés. Merci on y va » …

    « Gloup ! Plus question de retourner si nécessaire … Je serai fort, je le veux, le pourrai, même avec ces sandales glissantes qui m’ont valu une sale chute en février, au paradis tropical à mi-distance entre Afrique et Amérique du Sud».

    De joie, à la perspective de cette descente, le genou me sonne le carillon.

    Pas après pas, marche après marche, cramponné à la rampe ça défile et défile et s’enfonce toujours plus, plus bas plus profond et en-dessous encore, au fin fond du plus abyssal des escaliers imaginables, au cœur d’une roche chargée de gaz carbonique. Il y a déjà fort longtemps que j’ai cessé de me dire qu’il ne reste sans doute plus que quelques dizaines de marches … Je découvre stoïque: Que la descente simple dépasse à peine les 300 marches. Annonçant une aguichante remontée de tout autant …

    Un zeste de plat entre féeries hérissant poils ! Au nez et à la barbe du monde extérieur, là se sculpte clinquante rigidité des rocs les plus durablement mouillés !

    moi-grotte.jpg

    Le boyau se rétrécit sérieusement. Incroyable que de vivre sans équipement les sensations que ne découvrent généralement que des spéléologues avertis.

    Les visages paraissent, voire ne paraissent même plus se crisper sur un bête sourire. Taisant à tout prix, au risque de panique générale, l’angoisse absolue et claustrophobique, visiblement ressentie par tous novices que sommes, à bien plus de 100m de profondeur sous une falaise gazeuse toute mitée, sise sur l’une des principales failles sismiques de la planète.

    Là précisément où la plaque Africaine ne cesse de heurter l’Européenne, ne serait-ce que l’autre matin vers 04h à 12km au large de Menton … Livides se disant : « Non, mais ça ne va pas ? Qu’importe l’insupportable bobo du genou ou d’ailleurs, que t’a-t-il pris de te foutre dans pareil pétrin ? » Souffrant entre autre de syndrome d’obstruction respiratoire, voire d’asthme. (Oui oui, les jeunots … Les joies de 45 ans d’auto-esclavage au tabac, et de remède grâce aux joints quotidiens … Si on ne se refait pas on est refaits. Tentons au mieux et à tout âge de l’intégrer).

    Et voilà que l’air se raréfie, que n’existe qu’une seule et unique entrée-sortie-aération tout là-haut. Nous étouffons d’autant plus à chaque explication fournie …

    Fort heureusement, mais ça doit arriver parfois et être alors le pire des « Bad Trip » personne ne panique, si ce n'est indiciblement.

    S’expose alors, au cœur des entrailles minérales, une « cathédrale », et l’impression de respirer à peu près. Des cascades, colonnes, océans de sublimes concrétions des entrailles terrestres.

    IMG_3492.JPG

    Le tout jaillissant en un phénomène conservant la température ambiante à 20°C. À peine 15°C de moins qu’à la sortie qu’hypothétiquement nous reverrons, sans parler même de la pression atmosphérique et du ventre quasi-vide inquiétant les gentils visiteurs clopinant

    Puis retentissent consignes d’empressé chef-scouts : En substance :

    « Mesdames, Messieurs, je vous laisse quelques instants pour les photos et je n’ai pas que ça à foutre moi, je veux au moins 15 minutes de pause en haut ; Avant le cycle d’une heure d’entraînement de potentielles forces spéciales suivant, faudrait voir à pas trop traîner en vous tapant les centaines de raides marches restant, vous êtes des visiteurs ou des mauviettes ? Allez, c’est parti et on ne râle pas » …

    Plus petites salles, balcons naturels sur la « cathédrale » … Panorama à gauche … Et vlan, je prends l’une des pires corrections de ma vie à la tête. Les étoiles, le trou noir … Un peu de sang. Je viens d’être sauvagement et sournoisement agressé au cockpit par un vieillard de 400'000 ans pendouillant stupidement. La honte.

    Re-Dilemme ! Vais-je faire bugger mes circuits de douleurs simultanément suppliciés ? Qui méritera, en remontant au pas de l’ours, trottinant avec peine, bien qu’ayant été des premiers à parvenir au fond… Qui bénéficiera des plus forts gémissements, tête ou genou ?

    Ni l’un ni l’autre ou presque. Je termine les 300 et poussières degrés d’escalade pratiquement sans efforts. Ça a effectivement buggé.

    M’amusant avec quelques peu élevés gamins de 12 ans, tentant à tout prix de me dépasser. Ou le faisant, pour s’arrêter plus loin et me laisser prendre la tête des essoufflés, puis recommencer à me narguer gentiment.

    Nous admirons enfin, à nouveau, l’exquis panorama du dehors, inspirons à pleins poumons, et derechef je propose, en prévision du refroidissement de nos cordes de piano … De quitter illico ce plateau.

    Soit : Remonter l’interminable dédale d’inoubliables menus sentiers de naguère, évoquant guérillas et faisant regretter absence de sombreros … Soit à peine quelques dizaines d’escaliers jusqu’au Musée d’Anthropologie ...

    Je nous … y invite !

    L’attrait du Rocher nous exempte de toute peine supplémentaire :

    rocher2.jpg

    Attente fébrile de beau bus … (Monaco ça ne compte pas, c’est à part). Direction la gare, via le Cap-d’Aïl, malgré tout. Attendu qu’il était préalablement prévu de s’y délasser.

    Assez loin de la gare déjà haut perchée, Cap d’Aïl village étant beaucoup, beaucoup plus haut encore.

    Un bussinet passant toutes les apocalypses, comme partout en France. Et un numéro de taxi, qu’allez savoir pourquoi, ne souhaitons appeler.

    Mais nous avions dit Cap-d’Aïl, c’est et ce sera Cap-d’Aïl. Nous arpentons, après quelques dizaines d’incontournables marches, beaucoup beaucoup beaucoup de chemin en montée. Tendant vainement le pouce parfois. Filons aux cimes après l’abîme !

    Il me souvient alors de mes passages d’antan, en stop en direction de Brindisi, de la Grèce puis Turquie avoir une fois circulé sans grâce le long de la corniche, en un bus reliant Menton à Nice, passant au centre de la citée cité.

    Nous ne redescendrons plus sur les bas rails. Joie, un PMU ; Et bientôt l’heure du quinté. Nous rentrerons en hélicoptère ... Charmante ambiance, serviable et accueillante. La patronne nous confirme que le N° 100 s’arrête juste à côté, toutes les 20 minutes environs. Dommage qu’il ne soit possible de miser un couplé 100-20, ce doit être mon jour de chance, il faudra penser à faire élargir les pistes de Cagnes …

    Nous profiterons encore de ce doux zénith sans fin d’étouffant après-midi de Provence, humant foison de métaux lourds d’incessant trafic défilant … Dont les effluves de trois successifs N°100 en direction de Menton, aucun pour Nice !

    Nous fulminons de circonstance, quasi-torréfiés après 50 minutes d’attente au soleil. D’autres trop patients s’en vont petit à petit.

    Xième bus N°100 en direction de Menton vigoureusement arrêté … Nous sommes incidemment informés qu’effectivement : Un arbre est tombé (sous le poids d’un grillon ?) et bloque tout depuis près d’une heure, et allez savoir pour combien de temps encore.

    Nos momies seront informées en temps voulu !

    Encore 25 minutes à espérer, et, soit : Nous redescendons plus clopins que clopant tout ce que péniblement nous escaladâmes. La gare est en vue, plus que 30 minutes d’attente, et ô miracle :

    Finit par arriver le transport de bétail touristique tant attendu ! La suite du si reposant et pittoresque séjour en ce malencontreusement magnifique pays voisin en guerre, vous sera possiblement contée, pour autant que je finisse par récupérer un jour de pareilles épreuves …

    %%%

    N’en déplaise à l’ironie de l’auteur : Allez à Nice et environs « véhiculés de préférence » offrir ainsi votre soutien aux victimes de la pire des ignorances malfaisantes en force et vigueur.

    Gangrène sociétale à bloquer vitalement, sous risque de séparation définitive des membres atteints. Ne laissons pas tomber la Provence et la lutte contre les tares provoquant ça :

    nicehommages.jpg

    La France entière est l’un des plus beaux et variés pays du monde. Ses gens gentils sont merveilleux, et tant pis pour les autres. Ses transports, son tourisme sont lacunaires, raison de plus de relever leur erreurs et de les aider à s’améliorer, en ne les évitant pas.

    Cependant, croyez-bien qu’il m’en coûte d’être forcé, par honnêteté quant aux observations fidèlement relatées, de risquer de verser de l’eau au moulin d’ignares xénophobes : Mais à plusieurs reprises nous avons constaté que la communauté Maghrébine de Nice et environs, surtout après les récents évènements, les musulmans comptant tout autant de gens paisibles et sains d’esprit que le reste de la population, que ces personnes paraissent atteintes du syndrome dont nous avons toutes et tous un mauvais souvenir.

    Le syndrome de la pire maladresse, en étant enfant, consistant à faire précisément les pires bêtises qu’il ne faut surtout pas, face aux hôtes des parents, ou un adulte strict vis-à-vis duquel nous avons reçu mille recommandations de maintien correct. Contre le chic costard duquel un petit démon nous fera justement renverser notre sirop …

    À plusieurs reprises, soit une femme voilée avec poussette pour jumeaux retardait le bus de 5 minutes, en voulant absolument faire entrer son méga-couffin dans le véhicule bondé à portes étroites, soit pour une autre elle nous faisait perdre le tram en n’en finissant plus de chercher sa monnaie devant le distributeur de billets, soit nous risquions de rater le bateau pour cause d’interminables palabres au guichet, d’un barbu père de famille, son épouse voilée et leurs enfants, soit dans le train les couloirs étaient bloqués par les bagages et poussettes de …

    C’est bien malheureux. Combien d’autres fois ce sont des personnes aussi caucasiennes que l’auteur qui emm…. tout le monde avec leurs valises, poussettes, vélos et/ou mauvaise volonté provocatrice ? Nul ne s’en offusquera outre-mesure. Mais dans le contexte actuel du Var et des Alpes-Maritimes, il doit être à présent excessivement difficile pour les Maghrébins ou Moyen-orientaux de faire tout juste et vivre comme tout le monde.

    Le malaise est profond qui se ressent souvent. Et ce n’est pas nouveau, il y a déjà bien des années qu’une racaille nous poursuivait dans un TER sans surveillance avec un couteau à la main. Ou qu’entre Tende et la dangereuse Riquier une gamine voilée, flanquée de son barbu, me traitait de pédé et de Chuck Norris moche sans barbe. Quêtant vainement l’une de mes légendaires baffes, susceptible d’offrir dédommagements suisses sonnants et trébuchants.

    Ou du temps déjà que dans un bus, à hauteur des lieux du récent massacre, un indigne islamisant voulait cogner un ado l’ayant involontairement légèrement bousculé. Dont le père duquel désactivait finalement toute agressivité en posant cette simple question, restée sans réponse : « Et vous croyez que c’est en agissant comme vous le faites que nous pourrons un jour vous accepter et intégrer pleinement dans notre communauté ? ».

    Que chacun accomplisse d’abord sa part de possible partage social, ou que le divorce soit clairement défini.

    Il est vrai que des deux côtés les obligations détestables sont difficiles à éviter, même si elles effraient tout le monde alentours : Pour exemple, dès le départ de cette escapade, à l’aéroport de Cointrin, chacun regarde avec horreur ce qu’il croyait banni de ce genre de grand rassemblement dans la file d’enregistrement : Une opulente femme en noir niqab, dont on ne voit que les yeux. Puis au moment de passer devant les douaniers Français, l’ami métis me précédant est arrêté. Son interlocuteur gabelou me voit alors et me fait « Vous êtes ensemble ? », j’acquiesce, et fuse un : « C’est bon, vous pouvez y aller ! », et tout au long du/des voyage(s), principalement en France, il en va toujours de même. Je subis le contre-coup d’un racisme même involontaire, faisant aussi mal qu’à celui pour qui il est destiné, dont mes bleus yeux préfigurent imbécilement l’antithèse parfaite.

    Or, mes 60 ardues années commencent à faire de moi un papi se répétant, mais tant pis. Pour plus de précisions, quant à tant de ce type d’injustice subie, directement, par exclusion sociale, ou par atteinte collatérale, il vous suffit de retrouver quelque part, loin en les centaines d’œuvres sur ce blog, la bien vieille nouvelle : « Souple couple en soupant des soufflets de valets de loi vétustes, qui en dégustent ».

    %%%

    Quoi qu’il en soit : Un Joyeux Premier Prout à tous les pète-sec !

    Et une excellente Fête Nationale aux nés bouchés !

    Vive volutes …

    … Face aux atteintes …

    Ali GNIOMINY

    « Et durant ce séjour, qui donc s’envolait deci-delà,

    miraculeusement sans faire le moindre dégât ?

    À l’oiseau comme à l’homme l’on ne coupe la plume

    ni ne l’empêche d’évoluer librement en son espace défini »

    loro.jpg