05/06/2016

L’ART DEBOUT CHOYÉ ?

Image d’épine à la botte d’agrariens hommes de paille dits visant au bien-être d’autres truies :

Un boucher Jurassien est jugé pour la huitième fois, du fait que ses saucisses, ayant remporté une médaille au Concours Suisse des Produits du Terroir, contiennent des crottes de souris, de la moisissure, de la viande avariée, d’autres délicatesses du genre…

Bien fait ! Qu’il soit lourdement condamné : ça lui apprendra, avec ses produits de notre terroir, à concourir autant de fois sans jamais ramener de médaille d’or !

Enfin, pour l’an prochain, il promet de présenter ses aliments de manière plus tip-top typique locale et pittoresque, accompagnés des pinards énergisants sur joli plateau de purin.

%%%

Et bouts chéris, derechef et de surcroît :

Congratulations au Conseil Fédéral, toujours prompt à juger à temps ce qui doit l’être : Que l’homosexualité n’est pas à guérir !

Selon toutes probabilités, vers 2073, ce Conseil des conseils estimera qu’il est effectivement concevable que tourne la Terre autour du Soleil !

Mais, dire qu’il y a si peu de temps qu’incertain Tribunal Fédéral offrait gain de cause à de bébêtes homophobes Valaisans, parlant de « déviance » …

Cette même Suprême Instance va-t-elle condamner à présent les membres du Conseil Fédéral, pour complicité de propagation de propos niant l’aspect déviant des homosexuels ?

Ou réviser cet ancien jugement scandaleux au profit de si sinistres imbéciles, et s’excuser auprès des lésés, injuriés à tort pour raison de naturel taux natif d’acide glutamique favorisant attirances hormonales, en vue de procréation facilement débridée, ou de renoncement à celle-ci au bénéfice de l’équilibre démographique humain !

À coup sûr : Si nos aïeux avaient pu s’extirper de l’obscurantisme toujours (plus) en vigueur, il n’y aurait pas sur Terre le dixième des actuels crétins homophobes et autres, à dégénérés concepts culpabilisants proliférant contre toute logique et évidence.

Si les gais pinsons des siècles pincés avaient pu librement en pincer pour le, la ou les partenaires réellement désirés, la compétition entre les reproducteurs et les surproducteurs modérateurs, le partage vrai qu’ont détruit toutes les religions ne serait pas tombé au fond de l’égout des égoïsmes.

Poussant à bout des civilisations, forcées à fuir l’intolérable, se précipitant en masse au Nord du navire Terre, en espérant, toujours espérant, trop espérant, découvrir Principes et Valeurs plus humains. Lors ne chavirant par flots qu’en différents filets conceptuels, tout aussi sinon plus ravageurs, sous couvert de supposée Omnipuissance à myriades de desseins obscurs, trop subtils pour le commun des imbéciles. Sous-entendu : nous. Forcés d’entretenir Fondamentale probable Supercherie une vie durant.

Ou d’évoluer. De débusquer Essentielles Tromperies. Et donc de lutter si efficacement contre les pires parasites, (comme ces psychiatres et tous sectaires, qui se permettaient de vouloir guérir les jeunes homosexuels) que finit par s’y intéresser notre zélé Conseil Fédéral.

Au point que les descendants de la douzième génération des tenants de cet illustre Conseil jugeront, qu’ : « En vertu du traitement dégradant subi par les enfants homosexuels, bisexuels ou transgenre, en des temps reculés jusqu'au XXIème siècle : Au vu des brimades subies, des souffrances innommables dues à l’obligation sociale de cacher alors à tout prix cette très naturelle différence : Attendu que l’absurdité sectaire de ce noir passé de la Suisse a poussé ses jeunes citoyens vers toutes les dérives : Que fut perpétré génocide par incitation au suicide de foules d’adolescents, sous les yeux détournés d’une Suisse alors majoritairement discriminatrice : En regard du devoir de Mémoire que nécessite l’errance criminelle de la Société de jadis, le Conseil fédéral décide, en ce jour 1er juin 2316 : Par mesure d’économie imposée par le PLR (parti de la Perpétuation de Lamentable Ratage) et de l’UDC (Parti de l’Ubuesque Discrimination Contagieuse) allouée sera : Compensation d’un million de francs, à chacun des descendants de ces victimes de préjugés sociétaux délirants, ces pris homos, asservis sous vie à l’écart : Car en-bas, au fond de ministères à taire, très terre-à-terre où, atterrés, ils ont à se terrer, sans manne, œuvrent comme …. sous la Manœuvre : Ainsi, le Conseil fédéral, à l’unanimité de ses 70 Sages, moins 63 voix (Minorité Primant.c.f Décret 46 »* Loi /ft+^ du 1er juin 2212) admet que la Confédération s’en tire à bon compte : Puisque, par Essence, les descendants d’homosexuels ne courent pas les rues. Et ceux qui existent évitent généralement d’encombrer inconsidérément la planète par une kyrielle de mioches incontrôlables. Le Conseil termine sa séance à 18h23 ».

%%%

Mais revenons à notre charmante époque, de privations indument imposées et d’artificielles économies forcées :

« Elle accouche et reçoit un message de condoléances ! »

Voilà, ça c’est être un expéditeur prévoyant et économe ! Faisant d’une pierre deux coups ! Ne remettant à plus tard et pour des frais supplémentaires ce qu’il faudra de toute manière un jour envoyer !

%%%

Au fait : Nous étions à un cheveu du fascisme : Et la boucle est bouclée !

Pour 249.- l’analyse de cheveux des chères petites têtes sous sonde, afin que les bulldogs découvrent si leurs rejetons se droguent.

Une fois généralisés à l’ensemble des adultes actifs, ces tests, programmés aussi pour la détection des dépassements de prescriptions médicamenteuses et de taux moyen d’alcool, vont propulser le total remplacement des humains par des robots, du fait que pas un seul travailleur non pété, sous influence, dépendant d’une manière ou d’une autre, ne pourra être déclaré apte à exercer ses activités.

%%%

D’ailleurs, bien qu’il y en ait fort peu à recueillir, si des cheveux étaient prélevés sur la grosse tête des invités à l’inauguration du plus long tunnel du monde reliant le rösti à la polenta, soit le tunnel dit du Dieu Dur (Got Hard) : Le capteur exploserait.

Inauguration, boycottée par une soixantaine d’élus. Dont le nouveau maire PDC de Genève, entrant en fonction justement ce même jour, et pas du tout prêt à voir le bout du tunnel. Mais Daniel Brélaz s’est réjoui de la cérémonie, à présent qu’il parvient à entrer sans problème dans un tunnel. Cependant ayant discrètement emporté muselière et gants de boxe, pour le cas où la lutte contre les irrésistibles canapés, petits gâteaux et autres délices deviendrait par trop intenable. Doris versa sa petite larme sur nos millions pétrifiés. François s’aplatit adéquatement. Angela ne gela rien, Matteo serein comme météo : Une jolie fête au fond du trou.

%%%

Or, la menue Helvétie s’est ainsi glorieusement escrimée durant 17 ans pour finir par transpercer la bidoche du Dieu Dur, sur des chiées de kilomètres ! Prodige inégalé. Gloria.

Quant aux montagnes d’or, de pierres précieuses, de dinosaures intacts extraits ?

Par mesure d’économie de temps et d’écologie tout fut bien entendu broyé et recyclé en béton pour le si cher tunnel. Et bientôt nouveau réduit national.

Une fois fermées toutes les frontières et bouté comme prévu hors les murs l’étranger ... Blindage solide s’il en est ! En catimini béni par des prêtres de chacune des actuelles errances conceptuelles en force et vigueur. Venues exorciser la rudesse du Got Hard.

%%%

Pas prête à sortir du tunnel non plus, cette : Stupide bisbille entre Allemagne et Turquie, se chamaillant pour savoir qui des deux a commis le plus grand génocide !

%%%

Triste aussi : Ciao Momo, Ali te souhaite le paradis à 70 punching-balls que tu mérites. Tu nous fis trembler, autant que notre TV en noir-blanc, cette nuit-là du 8 mars 1971. Sois en paix. Jamais plus ne sucrera Frazier ta victoire.

%%%

Sinon : Vu en Une 

« Le braqueur d’une bijouterie de Nyon était en costard-cravate » !

Oui, le vêtement traditionnel des pires truands ? Et alors ?

%%%

Conflit dense : Johnny Depp tenta d’étouffer Amber Heard avec un oreiller.

Et pire, rata ?

%%%

Pirates, justement :

En ce Jour du Partage : Quelle merveilleuse festivité que voici à la gloire de la solidarité des pauvres envers les pauvres.

Ah, qu’il est agréable, sortant de votre Migros, de passer en s’excusant au milieu d’une haie de donneurs à regards suppliants ou mitraillettes, vous tendant apitoyant sachet à remplir illico, faute de souffrir les mille maux de la culpabilité.

Unique manière de supporter l’opprobre organisée: Se demander pourquoi sont-ce donc toujours les plus infortunés que voici priés de partager le peu qu’ils ont ?

Où sont les cornets du partage et qu’y a-t-il dedans, lorsque les patrons et actionnaires Migros et autres se font livrer leurs courses au château ? Ou envoient leurs nuées de majordomes se fournir en délicatesses hors de prix, avec consigne de gérer les budgets au centime près ?

Qui décide que doivent les pauvres se voir entre eux poussés à partager le peu qui leur est laissé ?

Afin que leurs maîtres intouchables encaissant de faramineux bénéfices, et n’en partagent eux que guignolesque fraction !

Qui permet ? Et pour quel personnel profit exagéré, que demeurent dispensées de partage vraiment équitable, en regard des bénéfices accumulés, les industries commerciales, religieuses, culturelles, sociales, financières … ?

Celles qui nous pompent d’emblée liquidités de moult manières et se permettent d’insulter l’intelligence du peuple en le forçant, moralement ou officiellement, à combler et combler toujours leur partage déséquilibré ! Soit prioritairement les pertes et dépenses sur les excédents claniques, réalisés par jeux de pouvoir et d’écritures, abus de position dominante, parasitages salariaux fondamentalement injustifiables. Ceux qui profitent, par surendettement programmé, de la générosité forcée des lésés, au nom de l’aide à apporter ailleurs à plus esclaves encore ou prétendus tels !

Nés d’une bonne intention sont à présent glissants les pavés de l’enfer du partage, sous la houlette de cossus systèmes usuriers, dont la générosité ne vaut en fait pas plus qu’un centime jeté pour prétendue culture.

Mais toujours prompts à aider le pauvre à priver son pareil de part de sa pitance : Afin de la transformer en gras salaires de gestionnaires des divers degrés de la misère imposée.

Et cependant, totalement abruti sous syndrome de Stockholm, bonne part du servile et soumis peuple Confédéré prouvera certainement à nouveau, en ce beau dimanche, que s’il lui était proposé de recevoir individuellement cent millions, pris sur l’indigne magot constitué en douce par ses esclavagistes, une majorité de cette masse laborieuse abusée serait encore capable de refuser si légitime réparation.

Triste est la civilisation ne forçant plus que rachitiques à rassasier tous affamés !

Sous joug …

Ali GNIOMINY

« Loin des opaques eaux de l’art nacré des ports menteurs en réseaux, sortant nager l’esprit léger au cœur sans peur des raies manta »

canal.jpg

« Là, à bord, a beau ramer et méditer sur la bagarre en culottes courtes

entre flics Français et flics Polynésiens à laquelle,

interloqué à l’entrée du Heiva,  il vient d’assister»

scan0014.jpg

P.S. Caméra-photo de prolos brisée en 2006 au champ d’honneur du plus chic golf des Seychelles, et pratiquement toutes photos du tour du monde de 2005 n’ayant jamais été retrouvées, à une époque où les douanes faisaient magiquement disparaître moult CD et autres valeurs des valises interceptées. Demeurent cependant de vagues espoirs de les retrouver, sous quelques mètres cubes de fouillis de réduits où gisent monts de souvenirs en attente de résurrection.

31/05/2016

AU NORD EST TON TON !

Lynché le Duce, lâché le Che,

Le mythe errant du Conquérant affaibli

Oublie vite ses limites

S’il ne sait dénicher

L’accès pour se percher

Sur les hauts de Latche.

Inaccessibles aux insensibles

Méchants marchands associés

Léchant les pieds à louche Duce

Et trahissant, et haïssant ce Che

Par mal-léchés lâché

À la botte d’ennemis à sotte économie

Déficitaire tant que sectaire,

À mités rangs fort aberrants

D’obsolètes poètes,

D’insensés philosophes

Et maitres à dépenser

À mettre sur Off.

Lynché le Duce,

Lâché le Che,

Le mythe errant du Premier Rang

Établi

Se plie vite aux limites

De la foire au Savoir.

%%%

Mai se meurt. Mais que ses mœurs demeurent en nos cœurs sans rancœur. Comme terreau d’Hommes Héros en Soi sans tweet hard !

%%%

À l’Est tu erres :

Et ci, tu découvres un buzz mondial, récemment, visant à retrouver le chat perdu du tyran Kadyrov de Tchétchénie !

Drame innommable s’il en est. Sans vraiment plaisanter, les fugues de minous sont particulièrement pénibles. Répétons-le: Vous cherchez, appelez en vain, truffez les environs de boulettes, placardez moult affiches, faites des kilomètres accroupis sous les véhicules ... Deux, trois jours passent … et le miaulement tant attendu retentit. Car : Si minet est tombé d’une fenêtre, qu’il est un peu blessé, de toute manière apeuré : Il n’ira jamais se blottir plus loin que dans un recoin, trou quelconque le plus caché possible, qui se trouve immédiatement à portée de son point de chute ! Il ne fera jamais des kilomètres s’il s’agit d’un chat d’appartement … ou de palais. Et c’est de nuit, dans le silence le plus complet que vous le récupérerez, peut-être après 72h, amaigri mistigri, s’il sent que vous approchez de sa cache. Alors il miaulera.

Propriétaire tyran ou non, le chat n’en peut rien. Le félin baisse cils, dort aussi quiet et innocent que la Gauche genevoise. Bref, plus de nouvelles du greffier en question.

De bien mauvaise augure pour ce protecteur des fraudeurs. À voir la démarche pesante, l’appétit pour le lapin et le refus de monter les marches à Cannes de certains …

%%%

Ne point médire est pire qu’en rire. Mais …

Rite à deux-pas, doux :

Incapable de verser 300 euros par mois de pension alimentaire à son ex-femme, un pizzaiolo de Padoue est condamné à lui livrer 36 pizzas par mois.

Hummm ! Sûr qu’elles seront faites avec amour et bien grasses, ces pizzas aux crachats.

%%%

N’auriez-vous pas parfois d’étranges accès d’excès de bile ? Vous devriez consulter. Et surtout, ne plus manger dorénavant que muni(e) d’un puissant microscope.

%%%

Trop de choses à vous conter, mais les délais en cours des délaissés sont courts, et s’agacent ceux de la race des paperasses.

Saluons au passage leur splendide statue de Frankenstein, érigée en ville. Symbolisant si superbement la collégialité locale …

Ali GNIOMINY

« Pire encore : Retrouvez l’Âme Atout : Vu ?... »

IMG_1637.JPG

« … Fort respectueux de qui de censé le mériter … »

fort.jpg

« … En train de vous faire voyager… »

train.jpg

« ... Puisque trop peu sages :

... Petits bouts par petits bouts »

26/05/2016

LA COUR … ET MAINTENANT …

Votre bon Roi-Député du Parti-Railleur, esclave de Genève par servitude pour dettes depuis pas loin de quarante ans de traversée de désert social, sera-t-il tout bientôt le nouveau Guillaume Tell ? Défendant ahuris soumis aux nantis baillis ? Ou le nouveau Winkelried ? Creusant une trouée (et réciproque) dans les lignes des ennemis du peuple ? Ignares imposant que « Tout travail mérite salaire », prétendûment à hauteur de ce que produit ce travail au bénéfice du plus grand nombre, la juste rémunération étant liée à la Valeur ajoutée par les efforts fournis» !

Mais Ignares qui, face à trop phénoménal travail, ruinent sciemment excellent Ouvrier, en lieu et place de lui remettre l’équivalent de ce qu’il mérite réellement !

Certes, personne ne devra plus, dans un avenir moins corrompu, prétendre, salaire à l’appui, qu’il produit 200 fois de plus que le couple « dit privilégié, ô insulte suprême » qui n’a droit qu’à 4500.- par mois ! Certes, la fin des tendancieux est proche !

Patience encore : L’argent des dictateurs sera bloqué plus efficacement dès le 1er juillet. Donc vraisemblablement enfin débloqué pour légitime restitution aux victimes internes de la vicieuse dictature Suisse !

Évidemment, en cet État de DroitE et ailleurs, l’on a tout entendu, issu des plus expertes sphères, quant à Son Altesse des Lettres :

Que préfigurait votre dévoué le nouveau Voltaire, le Céline ou Cendrars des temps modernes, un mélange entre des courants philosophiques à noms imprononçables, un authentique Humaniste ayant la politesse de ne pas s’en glorifier à tout bout de champ, un visionnaire rare, un Immortel en herbe …

Mais, bien plus que tout cela, l’exemplaire honnête Souverain du Royaume usurpé du Rhône au Rhin sait n’être finalement qu’un fabuleux idiot-savant.

Idiot d’avoir attendu si longtemps, avant que de faire rétablir Justice et dénoncer us sociaux délurés ; Et savant que d’éviter d’exposer faits d’injustices flagrantes à l’enquête, lors que les responsables n’ont que le geste adéquat à faire prestement, pour que prenne fin le conflit qu’ils ont engagé par rapines déloyales il y a plus d’un tiers de siècle.

Il se peut ainsi que jamais ne s’entrouvre plus que cela le fameux « Triptyque de l’apocalypse financière des extorsions légalisées » annoncé en début d’année. Et le cas échéant tous les belligérants y gagneront. Mais pour l’heure, face aux agressions répétées, la Garde a été avertie et priée de veiller plus attentivement au douteux bien-fondé des prétentions pourrissant durablement la vie et l’œuvre de fabriqués et maintenus endettés.

Sera ainsi vraisemblablement jugée enfin la fraude confédérée à l’estimation des Valeurs authentiques.

Affaire à ne pas suivre. Préférablement. Excepté évidemment si devaient survenir plus de chicaneries au détriment de son Excellence, votre très humble amuseur et salvateur philosophe préféré. Auquel cas en seraient automatiquement informés divers Organismes internationaux anti-corruption et de Jugements supérieurs. Qui ne manqueront, le cas échéant, de condamner fermement des décennies de traitement dégradant du bœuf cas Roth.

(c.f. Tome 56 alinéa 742b - Traité d’Humour Art & Pétitions)

Respectée en sa patrie soit enfin l’exceptionnelle Verve ! Saluée par les cerveaux les plus avisés de l’époque, exclusivement ignorée que des ignorants !

Fondamentalement plus hilarante et poétique que revendicatrice.

%%%

Utile précision : Il arrive, d’aventure, que Sa Seigneurie des bas ronds-de-cuir égratigne un brin par-ci par-là la Droite, toujours la Droite, la Droite cossue, nantie, méprisante … Alors que n’est en fait visée qu’une détestable petite fraction de cette Droite, et qu’il y a très vraisemblablement autant sinon plus de braves gens dépouillés, abusés, révoltés, à ruine programmée sous apartheid économique en vigueur, que de l’autre côté.

Méritant parfois un adoucissement du ton : Ainsi, ces malheureux Droiteux seront eux épargnés, dans l’Opération « Demain propre » lancée ainsi par son Altesse le Protecteur des spoliés, en ce jour de la Fête-Pieux, que renient incultes lacustres de bout d’étendue, de plus en plus mouillés.

Pour exemple d'ultimes sursauts :  Le PLR et le PDC tentent de faire annuler la votation du 5 juin en Ville de Genève. Par recours contre la brochure explicative !

Normal ! Elle n’est pas assez luxueuse, ni cartonnée ni glacée, et fait de très mauvais filtres à joints.

(c.f. Tome 87 alinéa 742b - Traité d’Humour Art & Pétitions)

Stop aux cour.bettes ! Et Honneurs à Sa Majesté des Couches Conchiées !

Sujettes …

Ali GNIOMINY

« Votre Ami râlant contre vents et marées »

IMG_2982.jpg

23/05/2016

SUR NOS MONSTRES QUAND LES SOTS VEILLENT …

… Annoncent un nouvel éveil …

Alors s'élève le :

Manifeste du Parti-Railleur d’Extrême-Centre-Gauche :

Ou: Traité - De l’incongruité de toute politique en Berne - :

Comme ailleurs :

Paris : Ratée !

Surprenant : Manuel Valls s’oppose à ce que Tariq Ramadan obtienne la nationalité française. Vu que ce dernier ne partage pas assez les valeurs de la France appartenant en grande partie aux pays du Golfe ! … ???

L’on comprendra que cela vous fasse tousser et que vous insistiez, Tarik, car mieux vaut Qatar que jamais.

%%%

D’autant plus qu’ailleurs : Barack Hussein Obama opposera sans doute son veto à la loi approuvée mardi au Congrès, loi qui aurait dû permettre aux tribunaux de juger les officiels Saoudiens impliqués dans les attentats du 11 septembre :

Vous en conviendrez : Il y en a qui finiraient à Guantánamo pour bien moins que ça !

%%%

Certes, souhaitons que Barak ait sa baraka courante, et sauve grâce à ce véto les minables cent et quelque milliards de bons du trésor US détenus par l’Arabie Saoudite. En l’espoir que cela ne froisse point trop l’ami Chinois, en détenant beaucoup de fois plus. Mais pas trop de risque : À quelques blanchisseurs et vendeurs de bambou près, il ne devait pas y avoir beaucoup de Chinois dans les tours.

Et puis : il convient, pour ce bon Barack, de faire exactement le contraire de ce que mettent en place les nouveaux fascistes se profilant, s’ils parviennent aux USA également à concrétiser le coup d’État de Droite, par achat et/ou détournement trompeur de voix naïves.

Tel que ce fut déjà le cas auparavant en France, en Suisse, et récemment en Argentine, au Brésil, en (presque) Autriche, aux Philippines, etc, etc … Finalement presque dans tous les pays :

Coup d’État fomenté abouti ou sur le point de l’être. Invariablement par la même cossue racaille à col blanc génitrice des pires inégalités, soit de tous conflits de ce monde. Trahissant ouvertement tout esprit démocratique en s’autorisant à influencer le vote de braves gens ignorants, par dispense d’appels aux bas instincts et de moyens démesurés constitués de rapines soutirées à cette masse laborieuse asservie, à des fins de luxe exclusivement claniques.

Prônant exclusion, rabaissement d’autrui, primauté de lois corrompues, devenues tellement artificielles que certaines d’entre elles ne visent plus qu’à perpétuer le règne de ces traîtres du Véritable Pouvoir, bafouant ouvertement l’évidente Volonté Populaire par eux bâillonnée.

Vendus aux lois de l’accumulation personnelle sans scrupule, trop de tyrans sanctifiés détruisent ou s’apprêtent à rançonner plus encore notre planète.

Et trop d’imbéciles font encore des courbettes devant eux. Oubliant que plus s’abaisse le singe pour ramasser les cacahouètes jetées, plus il expose son cul !

%%%

Ainsi, revenant à beaucoup plus petit : PLR et UDC sont ici les principaux propriétaires de biens immobiliers. Après les Autorités et surtout nous, les fonctionnaires dépouillés, avec nos parts de Prévoyance séquestrée. Locataires à grotesque prix du droit d’user de ce qui est nôtre pour grande part détournée.

Ces indéracinables PLR, UDC, grands propriétaires de Genève et de tout ce qui y vit, donc. Alors que la qualité des édifices est douteuse, du fait que les employés honteusement exploités bâclent les chantiers.

Enfin, souhaitons que les esclaves de chantiers de la Droite dure évitent de monter les murs (derrière une palissade) avec les briques posées sur la tranche. Si ce n’est constituées essentiellement de sable. Astuces économiques brésiliennes ayant déjà pas mal tué.

En l’occurrence : Voyez ainsi quel soin est pris, pour dorer encore son image, par le mal dominant Genève, ne redistribuant dans un climat de plomb qu’imbuvable brouet, prétendument à saveur d’or, en goûtant !

Et c’est donc ça qui est parvenu à mortifier Genève, en braconnant le peu de culture résiduelle et de coutumiers amusements jugés trop peu calvinistes.

Parvenant à tuer en douce, ou s’acharnant à abattre la Fête de l’Espoir, la Lake Parade, les concerts gratuits, etc, etc … Ayant aseptisé et rendues onéreuses les Fêtes de Genève, exemptées de leurs forains, caviardé les Feux, fusillé la vie nocturne à répétition. Et ces inégaux rient.

Se pavanent sur leur inébranlable branche gênée, à logique freinée souvent ne visant qu’Afrique.

Ah, pèsent, des décennies d’abus à réparer, pour ces traqueurs déshonnêtes de la jungle citoyenne ! Pèsent encore un peu ces milieux, pour quelques temps.

Mais, à l’évidence, détruire systématiquement la forêt au nom de l’importance de l’arbre qui est devant rend, certes, service un temps aux vers de terre, jusqu’à complète désertification, et famine même pour la vermine responsable. Ruine provoquée de système fondamentalement faux et nuisible à l’ensemble.

Ne reste plus, aux intoxiqués PLR et UDC, qu’à se faire aider par une intensive déradicalisation. Dont acte.

%%%

Histoire de fous, toujours :

Elle harcèle, dénonce et diffame tous azimuts pendant deux ans le psychiatre d’une amie.

Comme quoi les fous ne sont pas nécessairement ceux que l’on suppose.

D’autant plus qu’il est prévisible que la Justice aura la mauvaise idée d’imposer à cette furie un suivi psychiatrique chez un praticien de son choix.

%%%

Et une pensée émue pour la race de bons sauvages qui grouille derrière nos sacrées frontières : Tribu alternant inlassablement nuits debout et jours à genoux !

Captive …

 

AL IGNIOMINY - Dénicheur d’où les gangs se terrent, du chic à gogos -

 

« Laisse privilèges et l’esprit vit léger, laisse prix vils, et jet ... »

espr.jpg

19/05/2016

SÛRE PAIX .. ESCOMPTER ?

Le PS Suisse s’en va-t-en serf concourir avec l’UDC, en matière de pléthore d’Initiatives intensives (et référendums dum-dum). PS, lors, espérant bien que, toutes les mille Initiatives, il y en ait une qui lui soit offerte par les trafiquants de « majorité » !

Pour rappel: « La Voie du Bon-Sens », bible de l’UDC Vaud, change de sens une semaine après sa sortie.

Force est de penser que ladite secte politique s’est engagée à présent dans « La Voie du Mauvais-Sens ». Puisque ayant renié « La Voie du Bon-Sens » qui mena cette UDC à l’accident de parcours.

%%%

Ainsi, sur « La Voie du Mauvais-Sens », lorsqu’il y a coup d’État fomenté par des primates de semblable type, que c’en est par conséquent fini de la démocratie, et que ça se passe au Brésil, le monde s’offusque de si évidente pantalonnade.

Mais quand, ici, de pareils usurpateurs de Volonté Populaire, (prédateurs de la masse laborieuse et de l’égalitariste Constitution du pays qu’ils tyrannisent économiquement), quand ces cartels de Droite spécialisés dans la fraude à l’estimation des réelles valeurs, culturelles, philosophiques, sociales, humaines, se sont acheté le Pouvoir depuis des lustres : L’obscur Coup d’État perdurant n’est plus que pittoresque et négligeable particularité suisse, de la Démocratie Direkt dans la gueule du peuple.

D’autre part : Une associée sexiste section de cette Union Délétère du Centre de la Droite dure, celle de Zoug, parvient à obliger les communes à transmettre aux partis les données privées des jeunes citoyens ou nouveaux arrivants : Nom, adresse actuelle, sexe, année de naissance …

Gageons que, très bientôt, les sbires UDC s’autoriseront à se rendre à la maternité, après chaque accouchement survenu, afin de hurler mille fois « Vote UDC » dans l’oreille de tout nouveau-né.

Non ! Par chance Levrat … de la Contestation … connaît le secret moyen d’éradiquer rapidement le fléau UDC. Ce qui fera l’objet de la toute première de la kyrielle d’Initiatives se préparant : « Acceptez-vous la prohibition du schnaps ? »

%%%

Au fait: Autrement plus honorable : L’actrice Ruby Rose, abstinente depuis des années, lance des frites au visage d’un serveur qui se moquait d’elle. Du fait qu’elle refusait l’offre d’un verre d’alcool. Serveur lui recommandant d’appeler son parrain des Alcooliques Anonymes.

Anecdote très révélatrice : Il fallut environ dix ans d’abstinence éthylique, évidemment absolue, à votre bon Roi-Député du Parti Railleur, avant que d’être totalement décomplexé en commandant une boisson sans alcool au restaurant.

Or, actuellement, après 18 ans, votre dévoué avoue fulminer quand son entourage s’excuse à sa place, du fait qu’il ne boit pas ce qui rapporte le plus à l’établissement. Manque à gagner, cependant compensé en laissant toujours un « pour ne pas boire ».

Effectivement : Se débarrasser des nuisances physiques de cette saloperie de drogue dure légale n’est rien, qu’une semaine de douleurs, tremblements, épilepsie et profonde dépression.

Mais il faut des années, pour se blinder sans plus d’efforts contre l’imbécillité des pressions sociales coutumières.

Relatives à la pire et plus coûteuse des pandémies tueuses, produite et répandue, favorisée au profit des plus dangereux trafiquants, indignement protégés entre eux, pratiquement toujours UDC, PLR ou PDC !

Qui nous ont suffisamment saoulés ! Mais insistent et insistent à nous déverser leurs petits derniers « pour la route » (La Voie du … ? Vous suivez bien, bravo).

Ainsi, PLR et PDC des Hauts Fonds de bout de Léman ont l’outrageux culot de bombarder les boîtes aux lettres de luxueux prospectus glacés et cartonnés, affichant LEUR dette de 1,6 milliards, constituée sous leurs auspices et règne de secrets trafics.

Et se permettent l’outrage suprême aux générations futures, de prier les habituels assujettis lésés de se sacrifier plus encore, pour assainir dite dette, faite en fait par tels cossus parasites sur le revenu de nos concrets efforts indûment invalidés !

NON à l’insanité d’une perpétuation du déclin des douteuses techniques financières UDC-PLR-PDC ! Au vu des scandales planétaires éclatés, et en prévision des quantités d’autres commençant à sortir, quant aux agissements financièrement génocidaires de la caste dominante, généralement de Droite, à quelques très regrettables exceptions près, allant immanquablement finir par perdre tout crédit :

Misons sur des générations futures débarrassées de toutes formes d’esclavage par servitude pour dettes !

Une fois nettoyées les vieilles politiques malsaines et égoïstes, et rendu concrètement au peuple la part de ce qui lui fut volée, abusivement séquestrée de force, détournée cupidement, par les coupables premiers du désastre social provoqué et anticonstitutionnellement imposé sous coercition, menace, fondamentalement injustifiables, à l’immense véritable majorité des lésés, et leurs aïeux, durant quelques générations !

Depuis le décès du très estimé et réciproque correspondant Tonton, Dieu des français et d’une époque bien plus sage, votre bas rond-de-cuir préféré fut lors moult fois déçu, rarement en bien, par les PS d’ici ou là, usant tout autant que l’autre camp de violence de l’indifférence. Si ce n’est plus.

Et faut-il répéter que Son Altesse le très Lumineux Souverain du Royaume usurpé du Rhône au Rhin, Roi-Député dupé par tirailleurs financiers, a de vrais amis à richesse immense dûment gagnée et/ou bien méritée. Mais jamais sa Splendeur Culturelle n’acceptera que ceux-ci ne pallient au déficit de budget personnel et empêchement de progresser organisés par les ennemis de la patrie, au pouvoir.

C’est à ces derniers d’apporter avec piteuses excuses : Inconditionnelle et immédiate réparation à leurs exactions, ayant créé pareille inadmissible situation, par traitement honteusement inégalitaire.

Offrons au possible un regain d’humanité aux générations futures. Obtenons bientôt restitution à chaque assujetti méritoire, de sa véritable part de Produit général, constituée par ses propres efforts, part d’acquis nationaux correctement répartie entre tous Confédérés, non parasitée, plus détenue artificiellement, dévalorisée ou carrément détournée à des fins plus que douteuses ou déjà dénoncées. Jouée et perdue à des jeux d’initiés seuls responsables.

Assez de l’usure de Droite ! Oui à une civilisation réellement démocratique où le peuple souverain décide sans influence ni chantage monétaire. Oui à un Etat devenant loyal, ôtant des mains rapaces des anciens maîtres visiblement sans scrupules le fruit de leurs nombreux larcins, et restituant ces biens, et bénéfices qui en furent indûment tirés, à leurs authentiques propriétaires de la masse abusée.

Par conséquent : Membres ou non du PS, comme votre dévoué qui « ne fait pas de politique » mais estime indispensable de se mettre en risque, afin d’aider l’humanité à se distancier à temps de la Supercherie Capitale, dont use et abuse depuis trop longtemps la prévaricatrice Droite, … ne reste plus pour l’heure qu’à voter. Envers et contre tout : PS !

Et remercier hautains PLR-PDC pour leur flyer glacé, constituant d’excellents filtres à joints.

%%%

Enfin, passons … et laissons passer un chouia de politique spirituelle à présent :

Le repas se termine, les casseroles mises de côté, des gouttes d’huile ont souillé l’évier. Le nettoie-tout de papier en est huileux. Ne reste qu’à nettoyer les plaques de la cuisinière à gaz.

Un réflexe fulgurant permet de retirer des flammes le chiffon de papier, sans se brûler. L’on avait oublié d’éteindre le feu. Et alors, de même qu’à chaque fois que surgit grand effroi, ou que l’on vient d’y échapper, l’on s’adresse intérieurement, instinctivement, à l’aide de Puissance Supérieure, ou la remercie.

Tout athée sincère sait alors n’avoir plus ni tort ni raison ! Plus qu’entrevue fulgurante de son Ciel Intérieur, où ne s’élèvent que les actes passés réellement bienfaiteurs et désintéressés, et où les autres, égoïstes, végètent en leurs méfaits, perpétrés sur soi ou autrui, jusqu’à sublimer tous handicaps et rejoindre enfin le stade supérieur d’Unique Vie Consciente en tout élément, pour un nouveau départ. Vers plus ou moins haut. Selon l’utilité offerte à son règne et aux autres.

%%%

En résumé : Fatalement toujours : Tant d’élus chers nient des guerres intestines l’évidence !

Qui ciblent encore sur une rigueur, à appliquer par leurs victimes et non eux-mêmes ayant à supporter presque entière responsabilité, de l’instabilité monétaire provoquée, en fin de vigueur.

Mais n’ayons crainte, tôt ou tard : L’ami Levrat d’honneurs ne manquera !

%%%

Et si l’on causait un peu politique, pour une fois ? … Comment ? Le vomitorium ? Au fond, à droite après les déchets de décrets …

Ali GNIOMINY

« Souris aux Arts rosés »

souris.jpg

17/05/2016

L'ART OSÉ SANS CIBLE MENT !

balcon3.jpg

Votre bon bas Rond-de-cuir et Roi-Député du Parti Railleur, vous présente, en ce sacré jour de poires, sa :

... 800ème chronique ...

Tas ... amer ! Sur ce support !

%%%

Huit ans de phénoménal travail prenant l'ascenseur. Lors qu’à Cannes, Depardieu refuse lui de monter les marches !

Au fait? L’ont-ils bien « descendu » ?

%%%

Enfin, laissons donc Mister Guinguettes à ses portes dérobées et son anastylose, et penchons-nous, si possible, sur une terrible affection touchant le Corps Médical Suisse :

La FMH (Fédération des Médecins Hors-jeu) est presque totalement rongée par le fléau du libéralisme alémanique !

Un seul alémanique bilingue défend encore les Romands, mis ainsi au pilon. Écrabouillant  pilule passant si mal.

Alors : C’est grave, Docteurs !!!

Un seul remède peut encore sauver l’organisme atteint : Activer sans délai les cellules saines au moyen d’un puissant anti-venin de type FMR, découlant des mutations d’une symbiose de gênes AMG + AMV + AMN + AMJ + AMF + AMVA …

Tout en veillant évidemment à ce que le trop patient tire bien en avant, sans morsure, sa langue refoulée.

%%%

Enfin, vous connaissez la musique :

Guetta ! Pan ! Son hymne officiel de l’Eurofoot 2016 ne serait qu’un vulgaire plagiat de « Lean On », du groupe Major Lazer !

Impossible ! Pour savoir plagier, il faudrait déjà que le David en question ait suivi des cours à l’Uni de Neuchâtel !

Bien que … force est d’avouer que le thème de l’un fait boum, boum, boum, boum, boum, … Alors que l’autre fait boum, boum, boum, boum, boum, … Mais l’original est nettement mieux.

David et l’autogoal : Y’a tout pour provoquer une fronde contre sa tribu !

%%%

Hockey, it’s all right : Un Appenzellois de 19 ans est le symbole parfait de la relève Suisse !

Sûr, avec un Appenzellois en tête, la Suisse tombée au plus bas a bien moins de hauteur à relever !

%%%

Sport encore : 75'600 spectateurs ont quitté précipitamment le Stade de Manchester, à cause d’une bombe d’exercice oubliée par la sécurité !

Mais oui ! Il suffisait d’y penser ! Quel plus efficace moyen de couper l’herbe sous les pieds des terroristes, que de créer des mouvements de panique pour chaque rassemblement de foule !

Désœuvrés, ces derniers des derniers n’ont plus qu’à aller pointer au chômage. Secteur boucherie.

%%%

Sauvagerie de Floride : Une femme attaquée par un squale est emmenée à l’hôpital avec le requin-nourrice toujours accroché par les dents à son bras !

L’on apprend que, fort heureusement, le requin-nourrice est inoffensif !

Quelle chance ! Imaginez la scène, s’il était offensif et qu’il se mette à mordre si profondément les gens qu’il ne soit plus possible de le détacher de sa proie !

Comme son cousin le requin PLR.

%%%

Prédateur des eaux troubles adorant les courants porteurs de chinoiseries :

Ainsi : Hong-Kong scelle les pavés des rues à la colle, afin d’empêcher que des manifestants ne s’en servent contre la police !

Avec l’évidente intention cachée qu'il n’y ait plus besoin, dès qu’il fera chaud et que la colle suintera, de courir après ces va-nu-pieds de manifestants !

%%%

Forces de l’Ordre à gué, encore, sur le grand fleuve de l’actualité :

Leur dignité est atteinte par la Tribune de Genève, ayant osé titrer : « Trois gendarmes voleurs condamnés à Genève ».

Alors que, chacun le sait bien, fut intimé l’ordre d’atténuer l’impact par «  Trois voleurs de gendarmes condamnés à Genève ».

La T.d.G. s’y est refusée. Arguant du fait que le sort des prévenus eût été par trop cruel et humiliant, face au Premier des Pouvoirs, celui de l’impitoyable Migros.

Noonnn ! Gérard ! Personne ne t’a appelé ! Et cette fois-ci n’oublie pas le paillasson, devant la porte de service …

Ali GNIOMINY 

« Et évite lâches nids»

balcon2.jpg

13/05/2016

MES CHANTS SONT LES GENTILS MOTS RÉUTILISÉS !

Timorés ou prou : Ménageons nos méninges et sachons qu' :

 ERRENT RUDES DITS !

 

… Bon an …

… mal an …

… drain …

… posé …

… sur dure droite jambe …

...

… Déboîte …

… tôt l’être …

… marqué ...

… qui, …

… conquis, …

… à dithyrambe aisé …

… à pas n’amassant mousse, …

… haillons repousse …

*

%%%

Et revenons, sûrs, taire ... Que:

Mary Ann Franco était devenue aveugle, touchée à la colonne vertébrale à la suite d’un accident. Puis un second accident lui rend la vue. Magnifique !

Aussi, les enfants, vous avez bien compris ? Si vous remarquez qu’un malvoyant cherche à traverser la route, rendez-lui service, poussez-le sous les voitures!

%%%

En fait, l’humour noir n’est jamais assez cité, ni à trop citer :

Si votre bon Roi-Député du Parti Railleur se permet si vilaine pique, c’est afin d’exorciser la crainte de l’opération prochaine, qui le laissera pour deux semaines sans voir, ou pratiquement rien. Ce monde extérieur n’occupant cependant qu’un négligeable coin de sa vision générale.

%%%

Mais … En attendant : Voyons … Qu’entend-t-on ?

108,9 décibels sont émis par toujours plus de milliards de cigales, n’apparaissant que tous les 17 ans, à l’Est des USA ! L’équivalent d’un concert de rock !

Non mais : Quelles feignasses, ces cigales, quel sans-gêne ! 17 ans à ne rien foutre et ça se permet de faire un tapage pareil !?

Sûr que les idées pour les éradiquer déjà fourmillent !

En attendant, si l’on saisit mieux pourquoi les Américains font si facilement la sourde oreille, l’on ne s’explique pas encore comment il est possible, avec un tel bombardement de sons, qu’ils demeurent toujours pareillement bouchés !

%%%

Heureusement qu’il y a pire :

La dernière : Valls glisse une fois encore le droit au déni de démocratie, constitutionnellement honteux, et impose une loi sans vote !

D’ici peu, est prévu à l’article 49,3 le rajout du simple alinéa :

« Le Gouvernement Français libre et indépendant est inamovible et irremplaçable. Ses membres et leurs descendants jusqu’à la millième génération restent en fonction leur vie durant, et dès le 11.05.2016 le vote en France est formellement interdit et passible de très lourdes sanctions. »

Vive la Nouvelle République Despotique Socialocapitaliste Française, et longue vie aux coups-bas de la Gauche qui fauche, qui fauche …

%%%

Et sinon, quoi de bœuf ?

Un jeune traître à l’Argovie qui le fit grandir, avant qu’il ne tombe au plus bas, subit les joies du « Midnight Express » dans les geôles de Turquie depuis deux ans. Et devrait y passer encore 285 ans. Cependant, étant du « bon côté », nul doute qu’il va bénéficier prochainement d’une grâce présidentielle.

Nous lui souhaitons d’ores et déjà de joyeuses vacances pour son prochain voyage au Sud. Et si ça se passe mal, aucun souci, la riante Argovie lui offrira bon gîte et gouleyant couvert, pour quelque temps, avant que de le laisser repartir pour bonne conduite, vu l’arrêt dûment constaté de massacres durant le séjour.

%%%

Dans la même veine : La très sportive Russie avait organisé le dopage de ses athlètes pour les jeux de Sotchi. Au moyen d’une discrète trappe dans un mur du local de contrôle, permettant d’échanger les gobelets de pipi chargé par du pipi sain.

Sachant que rien ne changera dans la sportivité russe pour la Coupe du monde de football en 2018, et que les footballeurs de cette charmante contrée enverront de véritables bombes au-dessus des buts adverses, l’Otan a installé en Roumanie de quoi contrer ces tirs.

L’Otan, notre merveilleux protecteur, affirmant haut et fort pour « calmer les esprits » que les anti-missiles ne sont en tous cas pas destinés à arrêter les ogives russes sur l’Europe. Ouf, on a eu peur.

Oui, très sérieusement : L’esprit olympique doit impérativement revenir vers ses fondements. La Grèce antique avait tout compris. Comment voulez-vous échapper au contrôle anti-dopage si vous devez uriner devant une foule immense, de spectateurs vous regardant concourir sans le moindre vêtement ?

&&&

Vous voyez qu’il y a une bonne solution à tout :

Excepté au fléau UDC, qui prône ouvertement la gifle !

Avec laquelle tout le monde est d’accord mais interdit de l’avouer ! Constatant que moins il y a de gifles remuant le jeune terreau, plus pousse la racaille.

Mais comment donc en vouloir à ceux qui grandirent au tape-tapis et la ceinture, et ne s’en portent pas si mal, d’aimer les bonnes gifles, comme celle qu’ils recevront le 5 juin.

&&&

Achevons religieusement la grosse commission qu’a visiblement touchée un pasteur Soleurois, condamné pour trafic de drogue.

Enfin une jurisprudence correcte ! L’on ne voudrait pas être à la place des dizaines de milliers d’autres trafiquants d’opium du peuple !

&&&

La dalle en pente, côtes se tenant, face …

Ali GNIOMINY

 

« Le Club Homophobe Suisse est en passe d’obtenir gain de cause dans sa plainte au T.F. Qui confirme l’interdiction de tout affichage ostentatoire de symboles à connotation sexuelle dite déviante ...

IMAG0384.jpg

... tels ces phallus carrés, au 1er plan, dont il était dit que de ceux-ci jailliraient moult animations à partir du 28.04 et jusque au 30.06.2016, toujours en phase de préparation à l'orgasme. Ou à la débandade complète? "

IMAG0389.jpg

08/05/2016

BONNE FÊTE … LAVEZ CELLES SALES ! HOP ! …

… Susurre-t-on, au cœur de la Suisse primitive sale huée.

Lors que chez nous, évolués et plus sages, pardi, l’on dit davantage :

 

À toutes les mamans

(et toutes mamies m’aimant, même mimant ma moue)

À toutes mères si sincères et sérieuses,

Merveilleuses

À tout âge


Cet adage :

Qu’en ce jour plein d’Amour

Ne fassent leurs amants

Bonne Fête

Aux mamans !

 

***

« Car, n’oubliez : L’œil était sur la Plaine

Et regardait cas indisciplinés »

croix.jpg

« Et si par fantaisie Zika fouillait en vos entrailles :

Restez à tout prix comme Plaine, vide d’Essences …

IMAG0371.jpg

… Victime de pratique gorrh !

Déplaisant même …

Ali GNIOMINY

05/05/2016

« LASSANT SILLON » !

DEVIS : NIHIL !

Ces travaux durs sur votre cerveau, qui se vautre sûr s’il n’apprécie, et sur vos nerfs aussi, ces travaux si concis, heureusement, vous sont offerts gracieusement :

%%%

C’est scientifiquement prouvé par l’Université d’Oxford : L’amitié est plus efficace contre la douleur que la Morphine !

La Médecine va porter plainte pour concurrence déloyale, contre le dealer Facebook, ayant généré des milliards de pétés à l’amitié !

%%%

Si peu souffrants, sinon de la tête, qu’ils vont jusqu’à se comparer en photos sur Twitter, au dessert auquel ils ressemblent. Imaginez la scène :

Côte-à-côte : Une profiterole – Gérard Depardieu : Une madeleine : Marianne James (pas besoin d’attendre la vie suivante, nous t’aimons, nous) : Une tarte aux amandes – Nabila - Un flan vanille – Line Renaud … Un plum pudding devenu mille-feuilles – Daniel Brélaz … Un vermicelle aux coings – l’Auteur.

%%%

Or : Prenons-en encore de la graine : Un Français réclame 350'000 euros à son employeur accusé d’avoir tenté de le faire mourir d’ennui.

Voyons … : 8 ans = 350'000, soit 30 ans = 1'312'500 … C’est déjà ça à récupérer là, car …

Rébarbatif, certes, que d’être ainsi contraint à se répéter de mille manières différentes, à remettre mille fois sa planche sur les tables … idéologiques … immondes … Alors qu’auteur libéré des soucis sciemment infligés, Justice enfin rendue : Toutes et tous méritent d’évoluer magistralement au fil d’œuvres autrement plus lumineuses encore ! Et cependant … Une fois de plus :

Il n’est ni du devoir ni du ressort de l’Artiste authentique d’avoir à satisfaire au besoin d’ignorants, ou cupides financiers, s’étant substitués aux éclairés mécènes du passé ; Besoin de se faire valoir en désignant ou non l’excellence à transmettre au public.

Il n’est ni convenable ni supportable qu’un producteur d’œuvres, à l’évidence d’importance majeure, demeure esclave de prédateurs culturels. Forcé une vie durant à s’abaisser à solliciter « dans les règles » le plus strict minimum de ce qui lui est dû de Droit Fondamental : Reconnaissance concrète, séquestrée en main de castes prévaricatrices privant leurs contemporains d’exceptionnels bienfaits, de concepts hors-pair et de sensées solutions apportées, ceci en dépouillant l’Artiste de moyens et temps de création, par officiel racket au bénéfice d’us obsolètes et primitives coutumes délétères.

Halte aux traîtres à l’humanité, vendant des gros morceaux de l’Art au cochon de payeur, en soustrayant auparavant à usage caché Ses plus fines tranches !

Qui ose encore se targuer d’usage humain des ressources au service de l’ensemble ? Qui vit de l’abject parasitage d’une rare source de bonheur à l’usage de la communauté ? Quels responsables de quels lobbies sans alibi ont pour lubie, émerveillement, de nuire pareillement aux Lettres et à la Science ? Quels êtres à conscience si simpliste sont donc mes esclavagistes ?

%%%

Toute ressemblance avec une transition fortuite reste aux risques et périls de qui la considère de telle manière :

PRIÈRE EN PRESSE ET … Avant-hier :

JOURNÉE DES LIBERTÉS DE LA COMPRESSE !

 

Ô toi, jeune et naïf journaliste d’aujourd’hui, entends le témoignage de ton aîné, qui jadis osa froisser tout-puissant local, avant que de souffrir des décennies d’esclavage économique et culturel par ostracisme, mépris et ruine organisée !

Gare ! Gare au courroux fabriqué, si d’aventure tu t’étonnes que de si prestigieux postes ne reviennent plutôt à des sommités, construites sur de raisonnables, solides, durables, réalistes bases convictionnelles !

Ta vie sera minée, agitée au possible, étiquetée dépendante à exploiter sans bruit. Tes efforts surhumains n’y feront rien ! Tant que dominera tel clan de vendeurs d’extase face aux plantes vertes : Tu seras condamné à stresser à outrance, devoir ravaler ta légitime laïcité sous les assauts continus d’ignorance répandue : Par de pressés, speedés gourous de l’artificielle Sélection, finissant par te donner mauvaise mine !

Gare ! Méfie-toi ! N’y touche jamais : Mettan fait ta mine !

%%%

Vous noterez, Monsieur, l’absence de toute rancœur, insulte ou vulgarité. Bien au contraire, jaillit un flot de sympathie et de bons conseils pour vous, et ceux qui pareillement sont victimes-nées sous dérapages conceptuels. Ouvrez-vous bientôt à ce qui tranche avec les normes habituelles ayant plongé le monde dans le désastre actuel : N’ayez crainte : La force est en vous, là, Mettan.

%%%

Vous priant de pardonner derechef cette cavalière et vacharde transition :

Noblesse, toujours : « Ruby » devient Reine Valaisanne ! Génisse de combat particulièrement résistante, entraînée par les incessants cris de son propriétaire, Jean Moulin !

D’avoir « Ruby » sur l’ongle ?

%%%

Siné, canon, a tiré son dernier boulet rouge. Adieu Siné, cure le néant morveux.

%%%

Et encore dans les mauvaises nouvelles : Harvard est formelle : L’ADN préhistorique des Européens prouve que nous sommes Belges. Ô abomination !

L’on ne sait rien y faire, il s’agira de remplacer le Guillaume-Tell d’Altdorf par le Manneken Pis, d’avoir assez la frite pour goûter aux moules avant la bière, une fois. De mieux colmater la sécurité de nos aéroports à la colle de gouvernement absent. Trouver plein de fumeuses blagues à t’abasourdir !

Un seul avantage, cependant : En hommage à feu notre frère de sang Grand Jacques, mon voisin de jadis à Cointrin, pas loin de chez l’Eugène : Les Transports Publics Genevois seront forcés à rétablir la ligne Belgo-Servettienne du tram 33 !

Afin de rendre à ses Arts toute théorie du complot qui oserait affirmer qu’il s’agissait de la ligne 33 de Bruxelles, allant de Watermael Boitsfort à Anderlecht, au long de laquelle l’on pouvait effectivement aussi manger des frites chez un certain Eugène. En fait, Brel, las, se dégonfla-t-il, n’osant apporter plus de poids à ses précisions ?

Déjà qu’à Bruxelles, contrairement à Genève, aucune Place n’est dédiée à Madeleine ! Pire, suprême  blasphème belge : Ni Brel ni Proust ne sauraient le tolérer : La seule place située à Bruxelles au bout de la rue de la Madeleine s’appelle le Square de la Putterie !

Enfin: ce ne serait rien que d’être Belges. Mais descendants de Belges … Quel cadeau. Merci la Science. La prochaine fois que tu découvres un pareil maelstrom à étudier n’en souffle maux, ou alors on tance !

%%%

Allez. Vous l'aurez constaté: L’auteur n’a pas trop la forme. En l’un de ces jours où tout va presque comme sur des roulettes dès le lever. À tel point que votre bon Roi-Député du Parti Railleur saute sur la première personne :

Grand burlesque, hier matin. Le son excessivement aigu du portable-réveil retentit. Étrangement loin. Je jaillis du lit, fonce à sa recherche. Tâtonnements incessants, tout en réalisant qu’a eu lieu l’une de mes légendaires crises de somnambulisme naturiste. Soit : Mais jusqu’où suis-je donc allé téléphoner à qui pourquoi cette nuit ?

À l’ouïe, finalement je retrouve l’objet dans la salle de bains. Relatif soulagement d’être hypothétiquement resté cette fois-ci dans l’appartement. Et crainte récurrente face à l’insaisissable, à l’idée de mes possibles promenades nocturnes dans le quartier et le plus simple appareil, passées ou à venir. Et au risque d’être un jour (chaque nuit) condamné à me tortiller en cette douce camisole de force nommée pyjama.

Bref : Une bonne douche et c’est parti. Consultation d’ophtalmologie, il s’agit de sentir bon, parfum de circonstance. Ce sera « Terre d’Hermès » (et mille balles pour la pub attendus).

En partant, autant descendre la poubelle. J’ouvre le container, lance le sac … et mon trousseau de clés avec !

Réveil pareillement aigu pour le voisinage !

À l’instar de la tartine tombant invariablement du côté de la confiture, dont plusieurs saveurs finissent invariablement par tartiner le container, les clés descendent, en un délicat cliquetis, jusque tout au glauque fond.

Ne reste plus qu’à ressortir sac après sac, se hisser sur quelques-uns de ceux-ci, éviter de basculer, et récupérer péniblement le trousseau.

L’horreur, en bien des lieux. Mais un bon dieu des déchets a si stylé les voisins, qu’aucune souillure n’en résulte. L’on eût déjeuné en ce container et sur ses sacs, si nous en eussions eu le temps ! Aucune tache ! Pas même une vieille phrase très collante, contenant affreusement un « on » et un « nous », mais sonnant et trébuchant généralement si bien ….

Puis, fleurant toujours majoritairement «  Terre d’Hermès » (2 tickets, 2), je m’en vais allègrement courir ridiculement après mon étui de lunettes Kress, (10'000.-) traversant tout le tram freinant. Mais …

À bien y songer, s’agissait-il vraiment de «  Terre d’Hermès » (3) ou plutôt de l’une de mes sublimes fragrances exotiques d’O Boticario, Styletto, Egeo, Quazar, Uomini, … excellents et relativement chers parfums brésiliens, régulièrement reçus pour bons services rendus. (Laissés en bloc, pour la pub, à 100 reals, attendu que l’on ne doit jamais profiter de quelqu’un de ruiné par corrompus).

%%%

Ruines décadentes, encore : Un prêtre, notoire violeur d’enfants depuis de nombreuses années, est finalement dénoncé par sa hiérarchie.

Ce qu’il y a de terrible, avec ce que l’Église a conservé de l’époque de la décadence de l’Empire Romain, c’est que le temps a déformé le principe de base appliqué par tous les tyrans pour apaiser le peuple.

Interprétée à la manière catholique, l’exigence bien connue devient : « Du pain et des jeunes ».

Stop ! …

Ali GNIOMINY

« Regard à mer »

IMG_1636.JPG

« À banc donné »

ban.jpg

« Bon prince, dûment tournant le dos à la plèbe des bas-fonds de Rocher »

mon2.jpg

02/05/2016

SALON J’AI ÉVITÉ !

Flûte alors ! Le Salon des ivres a bu la tasse. Mille curieux de moins que l’an passé. Dur, pour l’imbuvable caste chargée des sélections de créateurs à flots d’imagination vagabonde, d’utilité discutable.

Mais que s’est-il passé ? Pour les 610 de mes « amis » Facebook, en plus de ces 1000 fidèles ayant dûment boycotté l’organisation des taiseux insultant la gent lectrice désenchantée, par violence de l’indifférence face aux essentielles réalités admirablement dispensées, par le seul et unique exceptionnel bas rond-de-cuir Suisse, accessoirement Roi-Député du Parti Railleur, pour vous la resservir.

Enfin, soyez pardonnés, chers 610 « amis » oublieux. Car qui d’averti (parmi vous, 1610 sur F.B. et foule d’autres passionnés ailleurs), qui peut encore ignorer l’addiction à la lecture que provoquent les centaines d’historiographiques chroniques de votre dévoué ?

Qui donc n’a pas tout oublié, heures, évènements, entourage, plongé en de pareils écrits ? Qui n’a failli s’étrangler de rire ou s’échauffer en parcourant ne serait-ce que « L’État bout, fond », « Respect de l’éthique Quête » ou « Otage, oui » … ?

Qui ne s’est envolé sur le plus de sens possibles, en découvrant « L'amer les gère, rit de ces vers » ? Qui donc connaît plus authentique globe-trotter artiste multidisciplinaire contemporain ? Dont l’autobiographie, truffée de traits d’esprit mais scrupuleusement réelle, est Œuvre à part entière.

Véritable Roman Romand complet, à évènements prouvés, en lequel le héros frôle la mort à de nombreuses reprises, est violé, torturé, subit les pires humiliations des trop petits et reçoit les honneurs de certains des plus grands de ce monde.

Ou tombe à outrance dans de terribles dépendances, et s’en sort d’exemplaire manière ; Artiste fonctionnaire, esclave parmi tant d’autres par servitude pour dettes litigieuses, mais superbement doué en presque tout:

Complexant tout décideur peinant à se surpasser, par ses manières bien cavalières de venir en aide à autrui sans distinction, lui offrant de concrètes solutions en quantités de domaines problématiques, en sus d’efficace thérapie par l’hilarité et la mordante modestie défrisant le commun des égos surdimensionnés.

Qui ose ainsi mépriser l’excellence ? Qui se cache derrière le masque, ne serait-ce que d’Alain Berset, d’Isabelle Falconnier ou Chassot, de Sami Kanaan, Guy Mettan, etc, etc … ? Pour se permettre de priver ainsi l’humanité de ce dont elle a le plus besoin actuellement ?

Soit de réaliser où l’ont menée toutes corruptions idéologiques en vigueur ! Et d’y remédier en démystifiant enfin toutes traîtrises ancestrales ou récentes, faisant main basse sur la Volonté Populaire. Tromperies détournant les fonds de croyance incertaine, au profit principal d’une seule et même caste dominante. À détrôner.

Soit contraindre, en tout bien tout honneur, à conséquente réparation pour durable censure arbitraire, engagée et partiale ; Perpétrée pour exemple à l’encontre de phénomène littéraire occulté résistant encore à, près de, quarante ans de traversée du désert social genevois, et des instances culturelles et philosophiques de son époque.

Il n’empêche que d’admirables confrères, pareillement méritoires, et leurs vendeurs, ont honoré de leur présence ce Salon de l’exclusion cachée. Écrivains à qui nul ne saurait tenir rigueur. Pas plus que l’on ne saurait en vouloir à un rat de s’être fait prendre dans une trappe.

Seules quelques Têtes, peu ou mal pensantes au service de l’obscurantisme rentabilisé, ont de sérieux comptes et droits à rendre à leur légitime propriétaire.

&&&

En cette attente : Cacadeau-bonanus :

Chanceux, les susmentionnés recevront, avec le pardon de sa Seigneurie le bon Roi-Député du Parti Railleur : Cette reposante photo :

« Perspective de forêt vaine ment » …

coin.de.foret.jpg

Et un exemplaire de ce splendide pendentif, très à la M…oooode !

IMAG0361.jpg

Cafard non inclus. Les récipiendaires en ayant assurément un bien carabiné …

Propre …

Ali GNIOMINY

27/04/2016

SÛR, VOLÉS ! MAIS, OÙ À TERRE RIRE ?

Ici : À se demander comment survivent les auteurs Romands ?

Au moyen de textes traversant les époques ! Pour un sur un million de ces artistes, que l’ignorance contemporaine de la technocratie littéraire a fait crever !

&&&

À l’opposé : les plus sincères remerciements du bon Roi-Député du Parti Railleur au Cercle de la Pléiade, et Éditions Gallimard, pour le sympathique et encourageant courrier reçu ce jour.

Démontrant ainsi, au sommet de la Littérature, une exemplaire vivacité d’esprit dont manquent si cruellement nos locales momies d’infamies d’académies. Et autres fanas dénicheurs de mécénat tricheur.

Un seul bémol à relever, si le permettent vos Immortalités : Pages 135-136, juste une regrettable omission d’inclure un essentiel créateur d’œuvres Majeures, entre Ronsard et Rousseau !

Cet incommensurable Poète qui, délivré du carcan financier de traditionnelle crétinerie ambiante, sait retranscrire les plus sublimes aspirations et authentiques beautés de l’âme humaine, aussi puissamment qu’il se doit de ne choyer, de rudoyer, les allants garnements de gouvernements allant se noyer !

Bien respectueusement, en l’attente de dite rectification, l’assurance de la considération de tel humble serviteur de l’Excellence.

&&&

Ignorant totalement ce qu’est la panne d’inspiration. Pas comme :

Jeremy Clarkson, spécialiste des shows automobile au Royaume-Uni, et des jeux de mots anglais pour titres de ses émissions, qui planche depuis des lustres sans rien trouver de bien pour le show prévu pour l’automne ! les mots « Top » ou « Gear » sont déjà déposés ! « Top » demeurant réservé à l’expression fédérale suisse « ça va Tip-Top » et « Gear » déposé pour l’injonction politique « Gear : Eh, fléchis ! »

Mais : Que ce peu triste Sir intitule donc son émission dans la langue des mangeurs de grenouilles, et le problème est réglé : « Casse-cou : Ouille » !

Ou : Vu que le show sera proche de Noël, il convient de savoir si fut déjà déposé « Gear Land » ?

« Non non, merci Jeremy, pas de pudding au hareng à la menthe pour moi. Un seul service à demander, de la part d’un grand amateur de smog politique helvétique : Parmi vos adorateurs de gros tubes, vous avez le noble cousin d’un périlleux politicien de chez nous : Ralf Andrey Baettig.

Aussi : Saluez donc Lord Ralf A. Baettig ! »

&&&

En attendant, ne le répétez pas trop, mais le spectre du Krach en Chine s’agite furieusement. Plus d’un robot investisseur sur deux a le cafard informatique et s’apprête à tout vendre.

Et, avec la fortune sauvée à vil prix, à faire du rendement en achetant … ??? Quoi ???

Une unique option permettant de se racheter utilement, enfin : Du Solide, de l’Objectif et Concret, dépourvu de promesses foireuses :

Les impayables préceptes totalement gratuits de l’éclairé Roi-Député du Parti-Railleur d’Extrême-centre-gauche philosophique !

… Et multiples produits dérivés …

&&&

Que la Finance, principalement au service de la Culture, se rachète une bonne conduite. Ailleurs qu’à l’auto-école de la Servette. Où des cours illégaux furent prodigués à 10'000 détenteurs de permis possiblement invalidés.

Sympathique surprise pour les anciens élèves-conducteurs ayant brillamment obtenu leur bleu. Ah, la M…. ! Le choix pour eux est évident : Ces conducteurs Genevois, plutôt que de devoir passer à nouveau l’examen, alors qu’ils n’ont jamais circulé comme des Français, feront comme ces derniers : Descendront à Marseille s’acheter leur permis en règle !

Non. C’est vraiment pas gentil, ça. La prochaine fois qu’il est question de bagnoles, les Français seront remplacés par les femmes au volant. Soyons juste.

&&&

Et n’oublions le formidable hommage dû à Messieurs Jean-Pierre Brazs et Jacques Siron, ayant fondé le presque prestigieux Institut International de Gravatologie. Où ces savants dispensent de fondamentales consultations gravatolexicologiques.

Et sont en quête de l’Essence Absolue du Parfait Gravat. Si singulier débris des brillantes entités caillouteuses enviées, parsemant le sacré Chemin vers le Suprême Gravier Premier.

Grave accent est mis sur la recherche du gras valorisé fluide suintant de tout gravat compressé. Que longtemps l’on dénigra, va-nu-pieds, pour quelques cloques dont le gravat se moque. Gloire au Gravat brut ici !

&&&

Dans la même veine : C’est si mignon, ces tout petits canards locaux, qui glissent sur de vaseuses enquêtes et statistiques, quant à la votation du 5 juin ! Tentent d’arroser le couillon d’électeur de titres impressionnants, genre : « Si le peuple votait aujourd’hui, ce serait 5 X OUI ! »

Et lendemain, plumes toujours sèches, un vilain caneton se fend d’un minuscule rectificatif de coin de page : « Erratum : Ce serait 4 X OUI et 1 X NON ! »

Puis, au fil de l’obscénité, tout au creux des vagues les plus houleuses, le bouffon populaire découvre le glauque reflet de plus sérieuses prévisions. S’approchant davantage du 5 X NON que de l’inverse, si largement déversée.

&&&

Politique, encore. En appart ! Eh !

Allons-nous laisser cet infirmier dormir dans sa voiture et continuer sa grève de la faim, face à l’EMS qui l’a licencié du fait qu’il a plus de 50 ans, donc coûte cher ?

Un brin de logique jurisprudentielle ne sera point de trop : Vu qu’il est trop vieux pour travailler en cet EMS, que cet établissement soit condamné à l’accueillir gratuitement comme résidant jusqu’à la fin de ses jours. De quoi refroidir les ardeurs de moult Directeurs gérontophobes.

&&&

Pithécanthropes, toujours :

J’Addor la réponse du dur de dur représentant de la maladroite Droite Valaisanne : À la question qu’il conviendra absolument de voter : Les Partis doivent-ils ouvrir leurs comptes ?

« Parlons plutôt de la sphère privée ! »

Quel plus parfait exemple ? Du fait que, pour la secte politique suisse traitreusement majoritaire : « La protection de la sphère publique s’arrête là où elle pourrait empiéter sur les notoires malversations de la sphère privée, lançant de régulières OPA sur les élections ! »

Sœurs et frères de Centre et de Gauche, cessons de nous inquiéter : Les « Panama’s Papers » ne commencent qu’à présent d’affiner le plateau droit de la balance politique, afin de l’équilibrer une bonne fois pour toutes.

&&&

Tiens, demeurés, justement :

Les fromages Emmental et Gruyère ont 7'000 ans, ou pas loin de ça !

Les archéologues en ont déniché la preuve, se glissant au fond de trous de souris. Ainsi, l’on commence bien mieux à saisir pourquoi ces fromages puent et sont tout troués.

Et, d’autre part, notre adorée nation mal gérée offre six tablettes de chocolat aux astronautes de la station spatiale internationale !

Puis un budget phénoménal est prévu, (c’est toujours extrêmement dispendieux) pour l’envoi par une prochaine navette d’un dentiste !

&&&

L’on terminera l’œuvre d’anthologie du jour par un splendide sourire décalcifié aux fluorures !

Devant émission scientifique traitant des ravages des produits à base de fluor, dont fut officiellement bombardée notre enfance ; Baignant dans le chlore en toute amiantée innocence de piscines à radon, raclant les fonds de teflon, jouant aux billes de thermomètre brisé entre les tuyaux de plomb, pas loin des caches militaires de gaz de 14-18.

Ô les douceurs d’une enfance constitutionnellement protégée par compétent État ! Ô les joyeuses conséquences sur les cibles sans « science », cobayes sur qui l’on veille en silence ! …

Gars zélés et gazelles à l’ère geek …

Ali GNIOMINY

Oncques ne demeurons par trop gavés de sirop d’humilité ! Inepte concept larvé servant à dominer, miner servants dépités et les parasiter.

 « Jadis chez Dali : Je suis grand, beau, fort, doué, intelligent … Tout ce qui vous emmerde. Mais, déjà, il paraît formellement interdit de me le faire comprendre. »

dali3.jpg

Enfin, ça l'on s'en fout, trop occupés à pâle expo ...

25/04/2016

AMAS DES US ET MAUX ARDENTS

Est-il utile de garder une dent contre les Salieri de Salon ?

Que nenni, le génie consiste aussi à n’être trop incisif face aux mols hères, pauvres d’aise prise entre cancres las, tentant en vain d’étouffer les bouffées d’air vrai, trop nouveau pour cerveaux à l’arrêt.

Est-il prescrit qu’après les cris des Salieri qui chialent, de haïr le génial, Ils puissent veiller à conserver l’Aidant sous l’or rayé afin de, sous ris, le mettre en pièces ?

Que nenni, l’attrape-satrapes du génie les punit, ces futiles, fut-il sans conteste des plus modestes.

&&&

Eh bien quoi ? Pas contents ? C’est comme ça à présent : ça bouleverse, lorsqu’un drone d’appareil poétique s’abîme au milieu d’un concert de Muses ; ça laisse à réfléchir des milliards d’ignares qui se blessent et déchirent. Jusqu’à s’égo scier.

Est-il incontournable que tant d’affables modestes le restent ? Et dénient sans étude, par habitude, le génie en eux honni, en leurs pools et ailleurs, bien meilleur qui se défoule ?

Oui ! Quand, de ces pools, or, ronds d’Aidant … quitteront la basse cour, où ils vont toujours, pour le pas laid à camouflets.

Un joli compte. Plein de délits de tonte de brebis bi, sacrifiée par filous de loups défiés.

Moralité : Point de laine, de la part du génie des help pages.

&&&

Et sinon, quoi de neuf en nos rupestres contrées ?

L’OFSP installe des photomaton dans toute la Suisse, pour que les fumeurs puissent se prendre en photo avec les effets «  Dans 20 ans sans fumer » et « Dans 20 ans en fumant » :

Arnaque ! Scandale ! Les deux photos sont exactement pareilles ! Du moins pour les fumeurs qui, comme ma tante, ont 90 ans et plus !

Donc, par mesure d’économie, L’OFSP a inclus au photomaton une douce image de croix pour nous tous, les fumeurs du baby-boom dans 20 ans. Vu le matraquage que nous subîmes dans l’adolescence, par l’obligation sociale de fumer local Burrus Parisienne, pour être une femme dans le vent, et Philippe Morris Marlboro pour être un vrai nière et ne pas faire tafiole. Chapeau bas à l’OFSP. Que de géniaux calculs de la gestion sanitaire du bétail.

Au fait, à l’instar de ces flots d’alcool qui coulent à nouveau dans les sots spots télévisés, c’est pour quand la reprise des compétitions d’influence des cigarettiers par États surprotégés sur le public victime ?

&&&

Mais survolons un instant les volutes d’autres faits en diverses nations pareillement totalitaires.

Et pensons au sort et à la colère du malheureux petit personnel bientôt licencié des résidences d’oligarques, coincés pour fraude fiscale et ruinés.

Qui tentent encore de cacher l’amère datcha …

&&&

Plus bas : Le Président d’extrême-droite, de l’Argentine ex-esclave par servitude pour dettes, a remboursé intégralement les fonds vautours à l’Amérique. Le bienheureux.

Les fidèles du visionnaire Roi-Député du Parti-Railleur le constatent depuis huit ans-ci : Toutes les prédictions formulées se sont réalisées. Une seule n’est pas (encore) arrivée. L’indice est : 50%. À suivre.

&&&

Un élu Vert des terres Australiennes boute le feu à la rivière Condamine pour dénoncer les fuites de méthane, dues à la fracturation hydraulique pour extraire le gaz de schiste.

Ce même procédé employé dans le canton, qui tente au possible d’éviter de perforer les tubes à trous noirs du Cern. Dont sont tellement déçus en bien certains.

Mais, bon, il n’y a pas encore le feu au lac …

&&&

Autre genre de feu au culte : L’Utah, État le plus sectaire d’Amérique, prépare une loi contre l’addiction au X, car il est celui où le taux d’abonnement aux sites pornographiques est le plus élevé.

Les pauvres ne savent plus à quels seins se vouer, à force d’entendre tant de « Jésus t’habite » Amisch. Et autres histoires de concupiscence.

Franchement, à la place du virtuel, qu’ils ne maîtrisent pas puisqu’ils sont assez niais pour prendre des abonnements, au lieu de se contenter d’assister aux millions de vidéos X gratos du Net : Qu’ils sortent et aillent vraiment se soulager, il y a largement de quoi dans le grand bordel de ce bon Dieu ...

Ouvert …

Ali GNIOMINY

"Domine Pie Pilotis triste"

pie.jpg

20/04/2016

FRANC SOIS !

Enfin un peu de justice et de traitement égalitaire ! Avec tout ce que son Patron accueille actuellement comme chrétiens d’Afrique et du Moyen-Orient, il était temps que le pape des infidèles recueille quelques musulmans au Vatican.

&&&

Autres nouvelles peu catholiques :

Seulement quatre incendies de suite à la Brévine !

Si les autorités pensent que c’est avec ça qu’il parviendront à réchauffer la Sibérie de la Suisse …

Certes, le Boogg de Zurich a brûlé 43 minutes avant d’exploser, ce qui annonce un été pourri. Mais de là à vérifier par quatre fois si le résultat sera le même …

Il faut dire qu’à Zurich, il pleuvait énormément lors de la mise à feu. Mais ça ne change rien pour la vérification. S’il fallait attendre un jour de soleil à la Brévine, ça prendrait des années. Et, pendant ce temps la population dépérirait en ses igloos, privée de chasse au phoque et au féroce ours bernois blanchi.

Allons. Un peu de compassion, et de respect envers le plus beau des trous du cul du monde. Pas de raison de rester en froid.

D'ailleurs, il est certain que les LaBréviniens et iennes peuvent faire montre de réelle intelligence. Il leur suffira, alentours, d’escalader un jour le Crêt du Cervelet.

&&&

Oh. Si l’on n’ose même plus se chatouiller entre frères … J’ai toujours peine à l’avouer, mais je viens de pas loin, dans le désert glacé … que des congères …

Là où le Cornet vannes nie ! Bernant vos temps, pairs ramant …

&&&

Que voulez-vous y faire ? Telles sont les lois de l’amour-haine. Car, si l’amour mène au 7ème ciel, donne des ailes, alors pourquoi est-ce que ça finit presque toujours par faire très mal, après être tombé amoureux ?

&&&

Permettez qu’en aparté votre bon Roi-Député du Parti Railleur se dise une fois de plus que, décidément, s’il n’y en a pas un qui l’a déjà trouvée avant l’auteur, celle-là, c’est que tous ces incompétents humoristes mériteraient de devoir habiter à la Brévine. Privés de peau de vache.

&&&

À part ça, constatez vous-même : De plus en plus de personnes renoncent à une ligne de téléphone fixe.

Voyez : Même ce cher Jean-Louis, dont l’ex quitta le prestigieux studio du Var pour venir se réfugier durant neuf mois dans mes bras et sur les cordes de ma guitare : Aubert revient, en se présentant au prochain Paléo festival avec son groupe rebaptisé : Les Insus ! Portables, donc.

Navré, oui : C’était un peu téléphoné.

&&&

La Fribourgeoise Lauriane Sallin, Miss Suisse, soutient l’Energy Challenge et ne mange que local ! Bravo ! Sûr que dans deux ans elle décrochera le titre de Miss Obèse, à force d’engloutir meringues et double-crème de Gruyères.

En attendant, elle est révoltée de constater que dans un logement occupé par une seule personne, les lampes restent allumées dans plusieurs chambres. Sans doute que l’université de Moléson-Dessous a omis de lui apprendre qu’il semble que d’éteindre et de rallumer dépense plus d’énergie que de laisser allumé durant plusieurs heures. Mais bon, peu importe, de toute manière rares sont les Fribourgeois ayant la lumière à tous les étages.

Aïe, La Brévine, le Cornet, Fribourg … ça en fait des coins à éviter, maintenant. Mais, par profonde sympathie avec les Valaisans, une fois n’est pas coutume, et pour oser y retourner, il convient de ne pas trop relever l’horrible jeu de mots de certains quotidiens, au sujet du tragique décès de la jeune championne du monde de freeride. Dont la disparition déclenche une avalanche   de condoléances !

Paix à l'âme de notre étoile des neiges, et courage à ses proches.

&&&

Pentes glissantes, encore :

Une infirmière de plus, de l’asile d’aliénés genevois, est poignardée par un malade. La sécurité des soignants face aux déments est remise en cause. Alors que le "Je n'ai vos mains, formations" nous annonce le terrible papy-boom des vieillards toxicos-alcoolos-malades-mentaux en progression fulgurante. Dès qu'ils cessent de pouvoir voter extrême-droite.

L'horreur! Déjà que ce type de personnel médical est perpétuellement poignardé dans le dos par les fous l’exploitant … Pour preuve :

Anecdote très récente et comme toujours absolument authentique :

Une connaissance travaille depuis plus de vingt ans en contact avec des personnes démentifiées. Ce soignant et plus a déjà de nombreuses fois été blessé, plus ou moins légèrement, par des réactions imprévisibles de patients agités. Sans jamais s’en plaindre ni déclarer le cas, excepté quand un aliéné lui attrape et casse les lunettes.

L’an passé, il aperçoit une malade déambulant et prête à heurter le marche-pied d’une chaise roulante, sur laquelle est assis un autre patient. Ce qui la fera immanquablement chuter.

Notre soignant, en un réflexe, estime que d’où il est il n’a que le temps d’essayer de déplacer le fauteuil roulant. Bras tendus il tente de soulever l’équivalent de 140-150 kg, ressent une vive douleur, parvient à empêcher quand-même la chute de la dame. Et continue de travailler. Le personnel manque, la période est extrêmement chargée. Les jours suivants, il ose avouer à sa Cheffe avoir de plus en plus mal à l’épaule … mais, en ces circonstances il faut résister …

Une dizaine de jours après, n’en pouvant plus, il finit par se rendre chez son médecin. Les examens sont formels : Deux tendons accidentés sont déchirés. Deux praticiens déclarent formellement un cas accident.

Près d’une année passe, où le soignant-patient travaille comme un dingue sous puissants analgésiques, bénéficie d’un nombre incalculable de séances de physio, en dehors de ses interminables horaires. Mais il semble qu’il ne récupérera jamais plus son bras comme avant l’accident.

Et c’est alors que l’assurance-accident de son employeur, ayant pigeons sur rue à Genève, appelons-là la M., refuse de couvrir son cas.

Estimant qu’il ne s’agit pas d’un accident, mais de dégénérescence des tendons. L’accidenté s’adresse alors et avance les frais au Service juridique de l’Apas, qui fait recours. Le sinistre est à nouveau jugé, et arrive la confirmation du tribunal. Plus de 10 pages extrêmement détaillées, où la petite bête est recherchée pour chaque minuscule variation de description du lésé ou de son avocat en l’espace de près d’un an. D’autres cas de jurisprudence en la matière sont cités, comme celui d’un infirmier blessé aussi par l’intention de soulever trop de poids, dont le cas est également considéré comme: Maladie !

En résumé, notre malheureux soignant sans prime de risques, pense ne pas recourir à cette simagrée de justice, payer et payer de sa personne encore et le 10% dû pour soins lors de maladie ... renonce à recourir, faute fabriquée de moyens.

Vu sa constitution d’employé que le Tribunal a estimé énergique, et le fait qu’il surveille depuis plus de deux décennies des patients susceptibles de tomber, il devait pouvoir se préparer à soulever dans l’urgence 140kg. Il n’y a là aucun élément extraordinaire qui puisse être considéré comme accidentel …

Voilà. Ceci dit au cas où vous seriez un employeur gérant des centaines ou plus de salariés, et respectueux de ceux-ci, et que vous envisageriez de dénoncer le contrat passé avec une assurance-accident pour en contracter une autre, vous voici accidentellement prévenus.

Et changez aussi en priorité de canton. Soit de Tribunal !

En attendant : DÉFENSE CORRECTE ET PRIME DE RISQUES OBLIGATOIRE ! POUR TOUT LE PERSONNEL EN CONTACT AVEC DES DÉMENTS  ! Soit avec le Tout-Genève ...

Hormis le Tout-La-Brévine. (J’y pense aller bientôt courir le lièvre blanc, et être oint, oint par ses huiles d’otaries, qui se taillèrent hier la part du lion d’amers d’alors).

&&&

Non mais : Il hèle heurts ? Minute, minute !

La seconde et dernière partie du billet du jour est bien plus douce, voyez :

Cet oiseau dupe à radis, admirant la droiture du palais fédéral …

Ali GNIOMINY

DSC_0913.JPG

En lequel il rêve, comme tous les vilains oiseaux, de se construire son nid douillet :

DSC_6583.jpg

Pour échapper au regard perçant du plus majestueux des faux cons.

DSC_1228.JPG

18/04/2016

MIEUX VOTE HARD QUE JAMAIS !

Notre bon Monsieur Berset, génie de la danse à 70 temps, se fend d’un grand écart et salue l’herbette à ficher !

Soit la distribution médicalisée de cannabis à 2000 fumeurs de longue date.

Et shit pour tous les autres ?!

Un bon bond, de toute manière, en direction d’un chouia de récupération de Justice, envers les amateurs de produit naturel du terroir, ayant durant des millénaires remédié à bien des maux des aïeux ; Produit prohibé de manière juteusement arbitraire, durant des décennies d’obscurantisme social en vigueur : Afin que prospère l’opacité des mouvements du trafic d’herbe, des profits tirés de sa répression ; Et des soins nécessités aux lésés consommateurs, criminellement stressés et pourchassés, artificiellement marginalisés dès l’adolescence souvent :

Au nom de l’inventé « délit de fumette ». Création made in Dupont de Nemours, très congratulé. Comme nous en souvient si bien Wikipedia :

Dans les années 1930 la compagnie Dupont de Nemours mena une campagne contre le chanvre dans le but de rendre sa culture illégale et de promouvoir le nylon dans l'industrie textile. Elle y parvint grâce au Marijuana Tax Act en 1937 qui fit des consommateurs de cannabis des criminels

Qu’à l’instar d’Alain, pertinents, les votes à venir deviennent le reflet d’élus réalisant enfin, après avoir une fois fumé un joint à 23 ans et s’être sentis mal, que non : ça ne fait pas tomber les cheveux !

&&&

Sur ce, continuons un instant de planer au-dessus de la mêlée, et posons-nous la question Cruciale, Essentielle, Fondamentale, Primordiale :

La Chroniqueuse d’hommes Nabila tient-elle enfin le bon bout du manche ?

&&&

Comment ? J’aurais comme mis une coquille ? Ô Pardon, je ne le ferai plus.

&&&

Comme d’éviter de pousser tout le monde rageusement en me précipitant, pour être sûr de pouvoir entrer en le tram peu rempli, Place des Augustins, direction Cern, ce 18.04.2016 à 13h.

Une vingtaine de passagers sont en train de pénétrer en la rame. Trois ou quatre sont déjà à l’intérieur. Une dame âgée prend un peu de temps : Les portes se referment ! Les incrédules du dehors tentent de les retenir. Rien à faire, Ils ont beau crier et presser, presser de toute leur énergie gâchée, sur les cyniques boutons, le tram s’en va chéri.

Le zélé chauffeur en question aura bien entendu appelé les contrôleurs, et décrit la grappe de suspects par lui interdits de tram. À suivre et contrôler dans exactement une heure. Quand l’attente du tram suivant leur aura fait perdre de précieuses minutes, sur la validité du transport. De quoi mériter le prix du meilleur et plus rentable employé TPG.

Fêlé cité soit-il !

&&&

Là : Acheminé ! Et quoi d’âtre en ce brûlot ? Ah ? Des cendres ?

Non, trop de flamme nuit, à l’ardent et cruel amour des belles phrases pour pas lourds qui ne rasent.

L’heure est venue de réparer tout ce qui dysfonctionne.

Car à chaque jour sa panne.

Grâce …

Ali GNIOMINY

Vers en da :

Pas fada, en bermuda il n’aida l’armada qui frauda, regarda tout le barda, se blinda, bouda, ne valida ça ni ne se dévergonda.

rigolard.jpg

«  Sots, aussi, cessez de regarder de haut cet anti fadas »

moi.de.dessus.jpg

17/04/2016

MASSACRÉS DITS ! OÙ BLANCHI MANDE ART GENTIL RAILLANT !

Rester petit, aplati :

Aplatit !

Quand être immense

Récompense !

Car : Qu’on pense

Énorme

Ou aux normes

 

(haine hormis) :

 

Être parmi

Les insoumis

Lèse sous,

Mis

Aux bas amas

Où s’enchevêtrent

Les Fonds de traîtres.

Diminuer

Aux dits menus

Soumis minus

La large charge

Que leur imposent

Gugusses qui osent,

Qui,

Grotesques,

Se permettent

Gigantesques provocations :

De pros, à innée vocation

De piétiner du tout petit !

Pour être maîtres

Et alléchés,

Se mettre en appétit

D’empêcher

Les Moyens

dépistés

D’exister

Mais, pester,

Et rester ainsi

Petit outil

Dont irritent les mérites

Hurluberlus élus ?

Est grand problème

Qui les rend blêmes,

Sème doutes

En toutes ces

Canailles

De taille.

***

Sans évidente transition :

Ainsi, le Conseil fédéral a prié Sa Divinité, la fort indépendante Banque Nationale Suisse, de libérer 700 millions pour soutenir les pays les plus pauvres. Bien.

Voilà qui serait très noble, si ce trop cher Conseil et la BNS daignaient reconnaître : Que la pas pauvre Suisse est constituée en immense majorité par des citoyens dépouillés à outrance. Par une minorité surpuissante de tricheurs, détournant et planquant les fonds qui devraient revenir à l’État. Qui, le cas échéant, pourraient largement permettre à chaque citoyen Suisse de vivre réellement décemment et de prospérer. À la mesure de ses dépenses en efforts et mérites.

Citoyen qui pourrait alors même venir en aide personnellement, sans chantage et parasitage monétaire et spirituel habituels, aux pauvres de l’étranger. Une fois récupérée sa phénoménale part de contributions volées par si rusés malfrats fiscaux durant des décennies. Sous extorsion et dissimulation de fonds publics dus. Pratiquée par bonne part, et aide à bonne part, des plus puissants escrocs du Capital.

Ceux-là même tentant de protéger, par l’attaque permanente, leurs ignobles méfaits d’esclavagistes par servitude pour dettes. En s’alliant par mots d’ordre dans le but de dépouiller plus et plus encore la majorité véritable : De ses Droits à corrects : Traitements, rentes, assurances, respect, partage humain du Produit National intégral par correcte répartition réparatrice !

Bravo toujours à nos sept sages du haut de la canopée, de si bien prier la déesse intouchable BNS de venir en aide à la jungle des victimes d’autres terres usurpées et ravagées. C’est positif, doit perdurer et augmenter même indiscutablement.

Même si, en ces si pauvres territoires, en règle générale, chaque citoyen naissant a légitimement droit à sa parcelle de la terre qui l’a enfanté. Ou du moins, tôt ou tard, ce natif va assez facilement recouvrer son bout de sol national que, pour d’obscures et injustifiables raisons liées aux sauvageries du passé, d’autres ont extorqué à ses aïeux.

En Helvétie, que nenni : Quasiment la totalité du Souverain naît et crève de verser la rançon locative, à la descendance de la racaille ayant fait main basse sur son propre bout de sol d’indigène. Pègre séculaire ne cessant de le vendre et revendre à son véritable propriétaire spolié.

Histoire d’alimenter en hauts réseaux d’idylliques îles à fric, canaux sans panne à machinerie du profit.

Où se prélassent, fraudeurs ou non, pour exemple la compagne de l’ex-directeur de la BNS, Philipp Hildebrand, Margarita qui, sans doute avec sa tirelire de femme au foyer, s’est entre autre payé l’Olympique de Marseille.

Que de parfaits exemples d’honorabilité, dont les noms, de privés ou de groupes, nous enchanteront au fur et à mesure. Parmi ces décideurs manipulateurs de fonds dus à la communauté. Comme certain guignolesque Conseil d’Etat, horrifié par trop bénéficiaire budget 2015, ridiculisant la prétendue utilité des artificielles juteuses mesures d’austérité, au profit exclusif de cette droite dans la gueule du peuple : Qui trouve soudain, en l’espace de 3 mois, la Caisse de Prévoyance de l’État carburant au 5% de gains en décembre 2015 : Soudain si souffreteuse, en mars 2016 !? à recapitaliser d’urgence !! Alors que l’impact de l’assassinat du taux plancher de janvier, n’a que peu eu d’effets négatifs sur la Caisse. Comme c’est étrange.

Clownesque forcée recapitalisation, donc : De préférence évidemment, traditionnel mépris oblige, par ses pompés actifs esclaves assurés de force, la recapitalisant déjà, par une augmentation de plus de 30% de participation personnelle en quelques années, tout en ayant perdu 12% de rente par rapport aux actuels pensionnés, et contraints de travailler 2 ans de plus, avec annuités claniquement bloquées, etc.

Soit tous les ingrédients permettant de subvenir aux besoins du business inhumain de l’assistance bondieusarde, et du lucratif racket ad vitam par recouvrement charognard d’indu, soutenu et favorisé ; Par absence de contrôle intègre, sanctions et tabelles détaillées du tarif horaire des actes, faits et gestes, charges et véritables intérêts facturés aux prétendus débiteurs, ruinés intentionnellement par qui prétend les aider, protéger et défendre, aider à se relever … Qui s’enrichit à les ruiner et maintenir ainsi …

Ainsi … Ainsi va l’avis. Réjouissons-nous ! Nous veillerons tout bientôt très scrupuleusement à la destination et répartition exacte, conforme à la dignité d’un pays propre et finalement exemplaire, des fonds fraudés récupérés.

Dont la part nous revenant en bénéfices et bons Services, qui fut si longtemps détournée par les pires malfrats destructeurs d’égalité démocratique, tricheurs et prévaricateurs, traîtres confédérés ayant leurré et volé les leurs.

En l’attente de réelle Justice et rétrocessions successives des disponibilités pour condition de vie adéquate dérobées à chacun de nous, assujettis honnêtes, en voie d’extinction qu’il convient d’enrayer toutes affaires cessantes :

Oui ! Exigeons pour commencer, sans nuire jamais aux démunis : Deux francs d’impôt pour mille francs !

Sur les 150'000 milliards de francs du trafic des paiements en Suisse ! En absolue priorité, avant retour des biens extorqués !

Déjà, pour le moins, bien assez pour distribuer sans délai l’insuffisant revenu de base de 2'500.- à tout Helvète quel qu’il soit. Passant à 5000.- si les rétrocessions tardent d’une année, puis 7500.-, etc. Jusqu’à ce que Justice et biens détournés finissent par être prestement rendus au peuple spolié.

Alors ? Les « indignés » vous ont plu ? Les « écœurés » vous raviront certainement !

&&&

Or : Continuons joyeusement, entre futurs millionnaires, comme de nationalement mérité, à résister aux derniers temps de la ségrégation financière en vigueur ; Sous le joug ...

Ali GNIOMINY

«  Climat surchauffé : Mais le canal dépanna mamans »

IMAG0162.jpg

12/04/2016

EMPREINT TANT DE DOUCE HEURE, ÇA VOUS RÉJOUIT :

Que danse le printemps

Excitant les sens !

Qu’enivre nos raisons de vivre

L’Essence des floraisons

Aux sensuelles effluves aux vents

... De la citée si belle saison ...

D’avant l’étuve de l’été !

Que danse le printemps

Qui s’étend en cadence :

La ronde du renouveau

Des ondes du mature

Cerveau de la Nature

Où fleurissent les prémices

De l’amour des beaux jours

***

Toujours très efficace, paraît-il, la bonne couche de guimauve au début d’une tartine. Dont tact.

&&&

Navré si ça en rajoute à votre écœurement, face aux nauséabondes politiques de contrées … des gays tapant !

Honni, j’ai ri à ça ! Sain ? Normal ? Que la Suisse se marre, alors que son Ambassadeur à Abudja (sautez sur vos atlas, là, gosses incultes) que cet honorable homosexuel représentant la Suisse qui le discrimine aussi, soit en grave danger ?

Tombé en une croupie mare à mythes barbares, comme il en existe intolérablement trop encore. Avec qui la Suisse fait des affaires. Autrement plus sales que tous ses amas au Panama.

Cette masse honteuse de tout l’or à la ramasse volé à la masse laborieuse !

Est-il encore acceptable que nos prétendus représentants persistent à commercer avec et fréquenter leurs homologues d’États-voyous, à lois moyenâgeuses, profondément criminelles ?

Certes, sinon, ne restera plus grand-chose au final. Que le produit et surtout la Dignité enfin trouvée de notre peuple !

En attendant : D’accord pour une Europe et Suisse associée saine, vraiment laïque, totalement libérée de toute forme de culte, rite, secte officielle ou non, signe spirituel distinctif, de tous autels et cérémonies de tous genres, de toutes allusions à une forme ou l’autre d’opium du peuple, par essence déresponsabilisant, bêtifiante, subjective et fédératrice de conflits.

D’accord pour une Confédération Européenne en laquelle sera également enseigné, dès le plus jeune âge à chaque individu, que la nature s’est si bien constituée, avec sa logique nous dépassant de loin, qu’elle a offert au règne humain d’éviter la surpopulation fatale grâce à l’homosexualité.

Au moyen, vulgairement dit, contre fielleusement caché au possible, du taux d’acide glutamique !

Du glutamate, plus ou moins élevé dont l’individu dispose à la naissance, en qualité de neurotransmetteur hormonal !

Qui, tout naturellement, répétons-le et répétons-le encore, sans choix aucun possible engendre une attirance sexuelle plutôt vers le même sexe ou vers son contraire ; Voire tout autant pour l’un que l’autre ; En cas de parfait équilibre de la neurotransmission hormonale, semble-t-il.

Ainsi : Une Europe débarrassée des imbéciles préjugés, exotiques ou locaux, donc. Ayant coupé tout contact avec les plus abjects diktats d’arriérés, internes ou externes, après s’y être ouvertement opposée : Exigeant que ses lois laïques renforcées fussent appliquées à la lettre !

Recyclant tous prêcheurs à des tâches utiles. Toutes érections à la gloire de croyances, en monuments commémoratifs des antiques errances humaines.

Une rajeunie Confédération d’États du Vieux Continent, à citoyens formellement interdits de religion, de toutes ex-confessions, associés en pleine égalité au mieux-être de l’humanité entière. Dépourvue de populisme simpliste et préjugés de crétins.

Europe Confédérée ayant osé mettre un frein net au fanatisme industriel du sectarisme le plus dangereux importé. En demandant simplement, en regard de toute l’œuvre de Voltaire et de sa surprenante conversion à la fin de sa vie, si pareille menace destructrice va continuer à nous nuire et perdurer encore longtemps !? Sans que nous n’osions, puisque toujours menacés, en critiquer franchement les concepts dépassés, manipulés et manipulateurs

Oui à toutes cultures différentes, sans exception. Mais non à leurs religions et tout ce qui y touche, autant que non à la nôtre imposée ou choisie par erreur, qui nous déforma tant, nous conditionna à demeurer faussement redevables du seul business spirituel et ramifications.

&&&

En tout cas, bon courage M. l’Ambassadeur. Que vous et votre compagnon rentriez au plus vite, et sans plus d’agressions idéologiques d’ignares « à taux de glutamate totalement détraqué ».

En réalité, que les autres vivent en paix ici aussi, mais : Des êtres sans aucune intention de réel respect mutuel n’ont rien à faire chez ceux qui visent à l'évolution de l’humanité, ceux qui se doivent de protéger efficacement l’immense avantage de leur culture sur l’ignorance fabriquée ! Et qui, en aucun cas, ne doivent plier sous les exigences de l’obscurantisme contemporain !

&&&

Par ailleurs : Attention, M. l’Ambassadeur, pour le retour, permettez-moi de vous offrir ce conseil : Ne mangez pas trop dans l’avion, c’est plus sûr.

Car, voyez-vous, GateGourmet, ce très charmant employeur devant chez qui les syndicats ont pratiquement dû construire en dur, (l’on s’attend d’ailleurs à une importante vague de suicides de syndicalistes, mais sinon tout va bien) GateGourmet qui avait le monopole de la popote aérienne :

Est devenu Gategroup ! Et Chinois.

Ceci dit, juste pour le cas où vous n’aimeriez pas trop le bulldog, la cervelle de singe vivant ou la salade de larves …

Des préjugés ? Allons donc. Bon appétit et vive l’avenir.

&&&

Ah, parlant appétissant : La nouvelle Confédération Européenne Laïque et Démystifiée se devra bien sûr de pratiquer la récente mode venue de Californie : Soit de travailler nu(e) le vendredi.

Pour le reste, rien ne change en règle générale entre les collègues, ou si peu. L’on retrouve toujours le même protocole, en gros : « Gaffez-vous y a Ptit’bite et Grosnénés qui se ramènent ! » Et les mêmes gags séculaires : « Eh oui, Madame la Baronne, vous l’ignorâtes, mais l’amour fut là, tout à vos côtés ! Encore eût-il fallu que vous le sussiez ! »

Non, tout pareil à avant, du temps où le fric de l’Afrique faisait la loi et ses croyances la science sans droits !

&&&

Sauvages, encore et toujours : Les fracassants applaudissements de votre bon Roi-Député du Parti-Railleur pour ses amis Béliers à Moutier qui, organisant un débat sur la question jurassienne, se sont retrouvés seuls !

Leurs adversaires ayant refusé de participer, nos Béliers ont installé à la place des absents d’arguments : Six poules mouillées !

Inutile pour ces pro-Bernois de tenter de répliquer. En se faisant épauler par Obélix-Depardieu. Seul à aimer vraiment les Sangliers.

Vu la manière dont celui-ci a fui ses obligations en France et en Belgique, ça ne ferait qu’une poule mouillée de plus. Soit sept. Comme au Conseil fédéral.

Dévoué …

Ali GNIOMINY

 

« Là : Hic suprême : Indéfinissable exemplaire d’athée

baba à col »

IMG_0236.JPG

07/04/2016

Tous scient tout ça ?

Tagernsee, en Bavière, a officiellement déchu Hitler du titre de « citoyen d’honneur ».

Allons, amis teutons ! Les bocks de schnaps ne vous réussissent plus ! Vous auriez si facilement économisé une gueule de bois de lendemain de cérémonie, en remplaçant les deux N par deux R !

&&&

France : les clients de prostituées sont sévèrement amendés !

Le MCG porte plainte ! Annonçant une augmentation de 100’000% du nombre de frontaliers aux Pâquis.

Et 300’000% de Genevois, privés des douceurs de suaves voix, euh, de Savoie et de draps de l’Ain.

D’ici peu, au vu de la loi de l’offre et de la demande, chacune de nos péripatéticiennes entrera en bourse.

Puis un jour s’additionneront au cimetière des Rois leurs mausolées, aux abords de celui de Grisélidis Real. Qui, pour excellents services rendus à la communauté, finiront par remplacer la tombe de Jean Calvin et autres patibulaires têtes du passé.

Mais vraiment, en matière de crapuleux renflouement des caisses de l’État français, par tolérance moins que zéro, générant féroce clandestinité et tous crimes associés, n’offrant leur pain quotidien, beurre, épinards et pinard et crème des crèmes qu’aux plus actifs des genres du répressif: Pleurons en chœur l’époque du si laxiste Sarko, d’avant l’impitoyable régime de l’actuelle terreur socialiste.

Le plus vieux boulot … laissé par les salauds … ne sera jamais enrayé, tant qu’ils n’auront payé (pour leur défaut de protection, leurs faux principes de grippe-sous ou têtes à pipe, leur bête conception de la plus intense des maltraitances : … Qui blâme des femmes qui ne se vautrent que sans autre condition qu’insigne : Plus digne, moins ignorée) … Ces tas d’égarés sots États bigarrés de bigots manants tenant, pour but, de putes punir et non soutenir.

Bref : Dans l’histoire qui sont les plus prostitués ?

Non, ne cherchez pas. Du moins pas dans le canard à l’orange ayant la rédaction la plus à droite qui soit : Vous savez, dans cette double-page qu’il convient de survoler à peine, avec feinte distraction tout ailleurs, et tourner honteusement, veiller à ce que nul ne s’aperçoive que l’on a failli voir les photos, de dizaines de racoleuses vendant leurs charmes, voire d’un travesti ou l’autre. Mais pour ce qui est des prostitués hommes ? Quelle horreur : Le Bon Dieu ne peut avoir créé ça !

Vous pouvez toujours ne pas chercher autant que vous le voulez, depuis des décennies. L’on dit … qu’il n’y a jamais de mecs vendant leur cul dans le tout petit Matin, du joli pays des grandioses discriminations.

Ceci précisé à tout hasard, pour les flots de barbares d’outre-frontière prêts à venir se soulager en nos concitoyen(ne)s, contre liquide sonnant et trébuchant.

Mais ces excités de Frouzes pourraient ne pas être autant que l’affirment les statistiques. Car dorénavant condamnés à la branlette, ceux-ci en grande majorité rentreront dans les ordres.

D’ailleurs : Toujours à précéder l’événement et en tirer bénéfices, les concepteurs de la précitée feuille de choux s’apprêtent à insérer, en cette dévergondée double-page de photos, quelques bien plus jeunes têtes.

Quoi qu’il en soit, laissons ces putes en paix, n’est-ce pas ? Et qu’elles fassent de même et ce qu’elles veulent, tant que non maquées par État détraqué ni crapules qui pullulent.

&&&

Et pour ne leur tenir compagnie : D’autres mémorables infos :

« Un geôlier de Champ-Dollon dealait ! Arrêté il est SORTI de la prison les menottes aux poignets » !

Au vu des indices : « menottes, poignets » il sera vraisemblablement incarcéré dans l’église la plus proche.

&&&

Malfrats, toujours : Me Canonica, honorable ancien Bâtonnier l’affirme : L’industrie légale des comptes offshore à Panama était « Une mamelle de l’économie suisse » !

Soit de la vache à lait que nous sommes, pour les desseins de si sein système ayant produit en douce son beurre … Et pas la peine d’en faire tout un fromage ?

&&&

Effluves encore : Il ne s’agit point ici du rejeton de feu le rempart Libyen contre les autres fous furieux, mais le caca a parlé aux scientifiques :

Hannibal a transité avec ses troupes et éléphants par la France ! Renonçant soigneusement à passer par le Valais.

Estimant que tant qu’à écraser du raisin avec ses pachydermes, il était préférable de le faire là où on le coupe avec un minimum d’eau.

Ce grand barbare avait aussi d’instinct compris le danger rôdant quand la contrée d’Ecône.

Un formidable monstre et ses zélés fans. Fidèles …

Ali GNIOMINY

Ne point trop tirons aux canons de Fernando sur l’océan d’absurdités.

DSC_6607.JPG

Gardons-nous de sauter sur tous dépassés canons de beauté :

DSC_6643.JPG

Gare également aux lianes en folie :

DSC_6636.JPG

Et laissons Calvin reposer ! Faute de quoi d’ici cinq ans, voyez vous-même, cette si réaliste projection de la cathédrale Saint-Pierre :

DSC_6619.JPG

06/04/2016

ART ... RIVAGES : ART GARDÉ !

Voilà qui devait arriver! La réalité genevoise était si moche qu’il fallut installer moult tours en miroirs déformants !

 

Et qui donc gamberge, forcé à les regarder? Qui se sent obligé de les garder, contre les vandales mettant à mal ces berges ?

 

Ah : Miroir, miroir, en ce palais de classes, dis-moi qui est le plus bêlant!

 

Qui ensorcelle à coups de missels et d'art avare nos si belles libertés, ainsi parasitées ?

 

Finalement, fatalement : Que vive l’Art nacré de ces miroirs ancrés en le paysage de nos rivages !

 

Qui multiplient glaceux dessous et laids reflets, de ceux qui ne plient sous ces pamphlets !

IMAG0347.jpg

Offerts …

Ali GNIOMINY

04/04/2016

RIS ! ÂNE ABATTU !

Rihanna, battue jadis par son Brown de mari, du haut du plus sérieux des gratuits rédigés en rösti moderne, à l’usage hygiénique exclusif des primitifs d’Outre-Sarine ayant basculé ce dimanche à droite toute, en l’espoir que tout aille plus vite avec Schnegg (Eh bien quoi, on ne vous a pas torturé(e)s à coup de deutsch, du temps où une Helvétie encore un peu équilibrée apprenait simultanément deux-trois de ses principales langues nationales à ses petites têtes alors blondes ?) … Rihanna en est témoin ! Pardon : témoine (mes respects, Mesdames) : Il y a encore du boulot !

Sans titre-1 (glissées) 1.jpg

Un effort certain se remarque. Mais combien allons-nous devoir encore et encore payer, pour la prochaine volée en 50 leçons d’une heure, indispensable à notre cher Président pour obtenir, à l’école Obama, le prestigieux diplôme tant convoité de Souriant ?!

&&&

Ah, cet hilarant Barack, aussi, quel génie du bidonnage ! Mais comment fait-il, après trois cycles de 50 leçons, et autant de kilos de plumes, de sel et de chèvres, pour renouveler son stock de gags ?

Facile : Afin de tenter de dérider Johann, il déconne au sujet de cette bonne vieille Suisse : Où les signes et principes fascistes de sinistre mémoire sont interdits et condamnés, mais où l’État ne peut rien faire, que dépenser à fonds perdus pour de très insuffisantes surveillances, contre des simili-Suisses se déclarant ouvertement adeptes du pire des ennemis actuel de notre civilisation ; Car une loi grotesque interdit de sévir tant que ces criminels en devenir n’ont possiblement pas encore tué en masse, ainsi qu’ils le promettent, de manière avérée.

Barack expose alors de telles grimaces, que n’importe qui d’autre que Johann serait déjà tordu de rire. Et il persiste : « Tu vois Johann … qui ne veut pas boire ne peut être forcé » ! … un temps … Rien ! Décidément. Et Barack encore, après telle familiarité, d’ajouter : « D’ailleurs, sûr que la majorité de tes assujettis ne l’ont pas comprise celle-là, bien que tellement à leur niveau ! »

Et les leçons succèdent aux leçons données : «Qu’apprends-je encore comme bouffonnerie ? Vos élèves sont privés de cours et cour de gymnastique attenant à la mosquée, pour ne point choquer les ultra-fidèles ? Ou voilées en classe et dispensées de natation et autres exercices, alors que des pré-barbus refusent de serrer la main « impure » de leurs professeures ?

Johann, je te prédis un merveilleux avenir, dans les cinq ans, en qualité d’Ayatollah Suprême de la théocratie Suisse » … Un temps … Rien ! D’accord, là il n’y avait pas de quoi. Certes : Au bas mot : Pas toujours très en forme. C’est que ce n’est pas si facile de dormir correctement avec un tel sourire. Sans que ça ne chatouille trop les oreilles. Mais enfin, tant que, las, Barack ne se casse pas …

Redoublant d’efforts il enchaîne : « Pour le moins, il y a du sport dans ton pays, Johann, avec l’UEFA et son Platini aplati, coincé parmi les premiers fraudeurs, comme un quelconque Cameron, dit-on (du pays où l’un des médecins fournisseurs de dope aux athlètes de renom vient de se faire cataclysmiquement coincer) du sport et tant d’autres joyeuses animations : La FIFA ci, là, tombée, la pitoyable absence suisse de reconnaissance, envers ses rares producteurs d’authentiques valeurs … ! ». Peu de temps … Rien ! Que le traditionnel désert d’inculture.

Et tant d’autres désopilants gags, genre « La vision de ton peuple est défaillante, surtout du Pays haut, Johann. Et pire : l’ouïe ! » … sortis en vain, bien trop savants, du fond de Barack, jusqu’à ce que la cloche soit sonnée.

Un temps … Ah, quand-même ! Un tressaillement soudain, presque perceptible ! Au son de « cloche », se meut et émeut comme une esquisse de grimace, susceptible d’actionner un jour quelque fibre du zygomatique encore non momifié !

Sur ce, mes hommages, Monsieur le Président, et meilleurs vœux pour la réussite de votre examen final. D’ici quelques décennies. Salutations aussi au las Barack et navré encore, d’avoir à vous croquer pareillement, sans chercher jamais à être mordant. Car soyez rassuré, aucun risque avec moi, chaque fois que je mange à Berne j’ai un point sur l’estomac. D’ailleurs, sauf votre respect, l’on dit que cet organe est lié aux dents. Vous savez, ces machins que l’on voit quand on tend les muscles sous les joues, pour entrouvrir les lèvres sur le côté … Yes, oui ! Canines !

&&&

C’est bon, cette fois-ci ? On y est tous passés ? On peut enfin refermer ce chapitre présidentiel ? Du moins jusqu’à ce qu’il ressorte dans les réchauffés de la R’vue ?

Merci les ami(e)s, d’aimer ainsi si fort et de plus en plus votre incontestable humble supérieur, ce bon Roi-Député du Parti Railleur d’Extrême-Centre neutre, pas chien du tout, qui ne vous voue …

Ali GNIOMINY

« Ours fruitier à compost »

Ou preuve formelle qu’à Berne, qui plantigrade.

IMG-20160402-WA0043.jpg

01/04/2016

L’APLOMB, J’AI ! …

Avant tout, n'oubliez pas: Pour votre santé évitez de gigoter entre les appâts! D'autre part:Si vous avez tenté de plonger dans le Léman, ce matin, vous avez remarqué trop tard qu’a lieu actuellement la traditionnelle vidange complète du lac. Qui en avait rudement besoin, avec tous les déchets attachés par les pieds à du béton qu’on y retrouve généralement, les milliers de carcasses de foireux projets romands tombés à l’eau, les galions incontestablement vieux, l’horreur, lors, des abysses sans trésors. Si ce n’est archéologiques inestimables, dont nos minuscules musées usés ne savent que foutre.

Non, plus sérieusement du tout soyons correctement informé(e)s : Cette vidange complète du lac Léman est chose assez rare, qu’il vaut la peine de connaître lorsqu’elle a lieu : La dernière a eu lieu en 563.

À l’aide d’un tsunami provoqué par l’effondrement de monts valaisans, certes, mais à présent les moyens mis en œuvre sont bien plus conséquents.

Évidemment, quelques erreurs de jeunesse ont jalonné les préparatifs de cette vidange. D’aucuns se seront étonnés de la force inhabituelle des eaux relâchées, au barrage grand ouvert du Seujet. Et d’autres se plaindront du fait que celui de Verbois s’est un peu déplacé, actuellement aux alentours de Montélimar.

Mais l’on n’a rien sans rien. Restons beaux joueurs. Le spectacle des montagnes intérieures du Léman est des plus fascinants, allez-y toutes affaires cessantes vous balader.

Munissez-vous évidemment de tout l’attirail montagnard, pour affronter les asséchés pics sous-lacustres : Souliers solides, piolets de réserve, trousse de sauvetage, palmes, raquettes, tuba, lunettes, pour la réflexion des nappes de mercure. Et masque à gaz moutarde, dès que votre nez sera fourré du côté Français. Reliques de pays belliqueux oblige. D’ailleurs, évitez soigneusement les cols étroits faisant frontière, au risque d’y croiser quelques centaines de milliers de migrants et féroces frontaliers en route.

Oui, le lit du lac a carrément été changé, les drapeaux s’y côtoient et s’asticotent.

Quant à la faune lacustre, (à l’exception de ce qui remplit à présent les congélateurs de vos voisins, qui furent plus rapides que vous pour foncer au lac se servir) subsistent fort heureusement de grandes flaques.

À cet effet, les autorités prient la population de respecter l’obligation qui lui est signifiée, d’aider à la survie momentanée des poissons, durant la vidange jusqu’en 2018, en remplissant de ceux-ci vivants la baignoire familiale.

Des contrôles étant effectués dès qu’anguille sous roche apparaît. Sachez aussi que vous n’aurez point alors à dépenser pour les nourrir. Ces poissons vont raffoler de la vermine que vous et les vôtres leur offrirez, en vous grattant sur la baignoire.

Bon ! Quelle poisse .. on n’y croit pas ? Ok ! Ok !C’est peut-être un tout petit peu tarabiscoté, mais restons plus terre-à-terre: Un peu plus en aval :

En matière de sécurité fluviale, est dorénavant réglementé l’accès au Rhône aux baigneurs en été !

Chaque année passée ayant apporté son lot d’imprudents noyés, la Municipalité se devait d’agir. Il fut envisagé d’installer des filets en amont de la Jonction entre le Rhône et l’Arve. Mais l’idée fut abandonnée, car il devenait pénible, plusieurs fois par jour, d’aller libérer des mailles où il s’était enfilé le stupide bateau pour Verbois.

Non, là je plaisante, restons sérieux. Voyant qu’il était impossible d’empêcher la baignade, ni d’installer des filets ou autres protections, les autorités concernées ont pris les décisions qu’il fallait.

Dès à présent, tout nageur dans le Rhône risque des années de prison, s’il n’est équipé de l’adéquat attirail imposé. Soit : Une bouée fluorescente d’un mètre de diamètre, en forme de canard. Et pour avertisseur sonore, ce dit baigneur sera impérativement muni d’une cloche de vache dont les cornes n’ont point été coupées ! Carillon que devront entendre jusqu’aux armaillis des sauvages plateaux sous-lacustres.

&&&

Mais laissons-là ces piscicoles pensées et observons le lit des flots d’actualité, sur lequel se prélassent nos canards :

Étrange rituel, dans une église suédoise, paraît-il ce 30 mars : 90 cierges furent coupés en deux,

Quelle tristesse ! Voilà qui risque de gâcher un peu l’exubérant anniversaire du si généreux et si prodigue multimilliardaire propriétaire d’Ikéa !

Qui fête ses 90 ans ! ...

&&&

Bref : Ô Combien ne se réconcilient menu fretin et gros poissons avec l’eau tant antique ! À si ténus filets qu’engloutissent maquereaux, loups ou requins ...

Que le courant passe à grandes pompes ; Et nettoie ces lois insalubres, qui ne déciment les lugubres abîmes de cette rassie démocratie ; Mais submergent les abritées berges rehaussées, à libertés de non saucés, habilités à se gausser d’ignares bavards payés pour enrayer trop sages messages. Foin de tous appâts noyant le poisson !

&&&

Ceci dit et pardi, ce vendredi à poiscaille me rappelle, dans le fouillis, combien je fus jadis excessivement Occidental: À la pointe du pays aux mille sardines et de tout l’Occident, face aux violents vents et embruns, recevant pour la modique somme de chais pu quoi, le prestigieusissime joint certificat :

« Ci-Plus bas, sinon ce niais de Facebook va flanquer ce truc-là en photo de présentation ! Et zut, du coup il faut impérativement ici placer n’importe quoi qui fasse joli, dont acte " :

Le désormais fameux :

TROMPE-L’AIL !

Sans titre-1 (glissées).jpg

(PhotoToufo Collection: CHF-974'567'342.- le lot de deux photos desdits cassés)

Certificat, disions-nous, dont seules les baleines se permettront de rire. Que voici puisqu'il passe incognito en seconde position, et ne va pas se pavaner bêtement en présentoir de cet article hautement scientifique et sérieux.

point.plus.ouest.europe.jpg

Ainsi, certificat honorationnel ne souffrant outrage au principe du mec débrouille qui y pense, et commence un peu partout à distribuer des diplômes à vingt balles: « Machintruc À parfaitement Réussi à Atteindre l’Estimable Altitude de 324m52 cm, en se trouvant exactement au Point Central le plus Septentrional par rapport au Mc Do d’en face » … ...

L’on s’y lance ? Se hâte et plonge pleins d’aplomb, sans plombs péter, en ces eaux douces où se vend le vent par coups de pouce ?

Avouons-le : Ci, L’Ours impitoyable a perforé le fédéral piédestal, et des étoiles de merde sont couvertes ; Amère en la mer est la perte … éphémère est l’hère pas marrant et errant appât en l’ère réaliste accrochant finalistes s’approchant.

Sûr, et tout ça sur l’or de l’onde qui encore abonde ! Et ce qu’on y dégote qui tant gigote ; éclabousse maousses brochets chéris, nourris aux déchets, et pourris vers, propres …

Ali GNIOMINY

Vous avez tout compris, au moins ? Quelle chance, je vous envie. Ce doit être le syndrome d’extrêmoccidentalisme aigu qui m’a repris.

 

Allez, il se fait têtard. Buvez cent thés, ça délasse. Mais jamais la tasse !

29/03/2016

TEMPÈRE RATURES, AIMÉ(E) T’ES HAUT !

Laid lundi de Pâques, fleurant reprise de dessous la bise, et mouillé glas de frimas reniés du climat printanier.

Bien moche lundi d’après les cloches, pour qui sans cesse reste chocolat. À toujours déguster. Tant que tous grands enfants n’auront ouvert les œufs !

Mais, joie : Repoussent les fleurs bleues, sur le dos du pays où sont ouïs les plus beaux gazouillis. C’est l’essentiel.

Glorifions plutôt le renouveau alentours en fonction, apprécions, pour exemple :

La fine stratégie des HUG (Hôpitaux Universellement Généreux) dans le but d’éviter les demandes d’augmentation !

Peu de subordonnés, durant de longues années, réussirent à réclamer un entretien, avec le Directeur des Ressources Humaines-en-Chef. Car il fallait parvenir, suite à des décennies de cours de diction, à arriver à demander de voir Monsieur HERTZSCHUCH.

Et à présent, il est un peu plus aisé de souhaiter rencontrer Madame SCHWESINGER. Facile, il suffit de penser Freysinger avec CH devant.

Ô pardon. Typique vilaine pointe d’humour des placés.

Non, sincèrement, soit bienvenue l’évidente ouverture d’esprit de Madame Claudia (qui tient à ce qu’on l’appelle par son prénom) à bord de l’immense navire hospitalier. Et qu’évolue, toutes voiles avant, mise à la page, l’adéquate utilisation des talents et ressources au service de l’ensemble de l’équipage !

Staff point trop en rage, mais jamais loin de la mutinerie si, par persistance d’incurie passée, demeurant pareillement maltraité. Voyant son salaire net impunément baisser depuis quelques années. Déjà que révolté par les hold-up successifs sur la Caisse de pension de l’État, dont les assurés (de force) actifs, trompés déjà par trois fois, contribuent à la recapitalisation, après pertes des plus douteuses sans faute aucune de ces lésés : En travaillant deux ans de plus et avec, pour l’heure, 12% de rente en moins que celle des non discriminés pensionnaires actuels.

Lors qu’une certaine Droite qui se vautre, très maladroite, envisage à tort encore d’autres parasitages.

Il convient, face aux médusés, d’éviter soigneusement toutes vagues bousculant plus encore le radeau. Croyez-en un vieux loup de pair.

Enfin : Charisme partagé, respect, compréhension, action concrète favorable, humour et bon-sens vaincront l’assèchement des choix obsolètes, de placement de ressources en adéquation avec toutes qualités, expertises durablement démontrées par qui de droit. Même de gauche. À principes si aisément, si impunément caviardés.

Par conséquent. Vive le printemps rénovateur ! Merci à la Nature, voire au(x) dieu(x) tirant les ficelles de tant de disparates conditions de vie, de renouveler ainsi les jolies fleurettes ! Et que s’élèvent et croissent les bluettes et corps beaux, parsemant pour toujours le plancher des bravaches.

&&&

Presque autre chose à présent: Parlant de coquettes demoiselles, justement : Votre chérie retire souvent son vernis à ongle et aime se blanchir les cheveux ? A besoin de ses produits ? Et vous demande de passer également à la quincaillerie chercher le matériel pour la réfection de la cabane du jardin ?

Aucun problème, vous vous rendez (non non, pas encore), vous allez chez le droguiste du coin et, pour en avoir pour le mois, vous lui achetez 150 litres d’acétone et 30 litres d’eau oxygénée, puis vous passez prendre quelques kilos de clous et de boulons, et rentrez bricoler au jardin pendant que Madame se fait blonde et retire son vernis. Tout en lavant sa burqa.

Bien évidemment, quelques fâcheux prétendront que c’est exactement l’équivalent de ce qu’il faut, pour fabriquer l’une des bombes ayant tué à Paris et Bruxelles. Mais, si l’on ne peut plus même se fournir en énormes quantités, et en toute liberté, de telles criminelles saloperies potentielles, sans subir de sérieux contrôle, où va-t-on ? Et de quoi vivront les labos corrompus vendant librement ces produits à n’importe qui ?

Et puis, même si un seul de ces fous furieux souhaitant se la péter n’attire l’attention, en achetant dans 150 commerces un litre d’acétone … Un questionnaire de l’acheteur ne serait-il pas souhaitable ?

Certes, inutile de munir pour autant les quincaillers d’un appareil de prise d’empreintes, pour la vente de chaque clou ou boulons. Mais l’idée reste à disséquer.

&&&

Et en attendant : Notre désopilant autant que pieux président Schneider-Amen a remercié le pape « Pour sa forte contribution de baiser notre monde ».

Dommage qu’il n’ait profité de féliciter le Saint-Père, de contribuer aussi à ce que ses ouailles cessent de baiser des enfants.

&&&

Autres mœurs pas meilleures : Le Sénat américain est en ébullition à la perspective du rachat de l’entreprise suisse Syngenta par les Chinois, et il demande d’examiner les effets sur la sécurité nationale.

En Suisse, aucun problème à signaler à l’horizon. Les wagons Syngenta persistent quotidiennement à jouer avec l’extermination, entre autre, de la population Genevoise. Et avec les Chinois ça continuera ainsi pour quelques siècles.

D’autant plus qu’avec le prix qu’ils nous feront pour l’eau de leurs barrages et l’énergie de leurs centrales atomiques en Suisse, il n’y aura pas intérêt à rouspéter, ou ce sera la coupure pure et simple des courants aquatique et électrique.

Et la mesure des flots de wagons passant sous notre nez se comptera, alors, en niveaux Bopal et en degrés Seveso. Il n’y a donc aucune atteinte ou presque à la sécurité nationale américaine. Aucun souci à se faire.

&&&

Ah, le mignon mardi! Fleurissant esseulé le trottoir de la Rue Prévost-Martin : Un présentoir sur lequel se trouve l’Initiative à signer « Pour le remboursement des frais dentaires ».

La première feuille est remplie, la pluie menace. Bigre, n’y a-t-il donc personne qui soit capable de se mouiller pour sauver cette abandonnée Initiative, du risque de tomber bien vite à l’eau ? Que nenni. Ânes, mes frères Ânes, ne voyant rien venir, j’hésitai à tenter de protéger la précieuse page pleine, en l’adressant déjà directement à qui de droit. Mais suis si gauche qu’ai soudain craint de l’abîmer. L’Initiative, pas qui de droit, qui m’ignore un peu trop.

Or, pressé de vaquer … me contentai de remplir la première ligne de la seconde page, et laissai aux cieux le soin de protéger et choyer l’esseulé présentoir du trottoir « Pour le remboursement des frais dentaires ».

Certes, il en coûte aux meilleurs Innitiants de faire le piquet à longueur de journée, à glaner quelques signatures, ô que je les comprends et félicite pour l’excellente idée. Que de laisser seules les Initiatives se présenter aux signataires.

Un peu comme un fantasme de grande urne toute ouverte pour soi seul(e), décidant oui ou dictant non, sans nulle âme alentours pour tenter d’influencer  la signature. Dommage, cependant, pour faille, qu’il faille sans doute pour autant mobiliser quelques dizaines d’agents, afin de visionner les nombreux filmages en direct des présentoirs sur les trottoirs, et du comportement des signataires ou non … Tentative, finalement, possiblement contre-productive!?

Bref, n’empêche que, de rencontrer une Initiative si seule ne peut s’expliquer que par un unique motif : L’abus de peur du dentiste.

Surmontez-là! Allez confronter vos peurs de la solitude crue et du bourreau de dents, allez vite devant le Denner signer cette malheureuse !

Puis appréciez l’après vision. Quand assurément l’atmosphère de la sphère des affaires souveraine devient plus saine et moins hautaine. Qu’aucune dent n’a plus à rayer les Parquets. Que la glace brisée fait place à la risée à l’encontre d’assurances qui ne firent rire mais montre de simpliste inconscience égoïste, niant l’importance des dents, délurées Directions sans correction jusqu’alors, n’aidant donc, sans s’en vanter, à l’effort de santé de l’assuré.

Bref: Les beaux temps pointent. Donc gare à ne se piquer ! …

Ali GNIOMINY

Respectons toujours autant l’égout et les douleurs !?

mer.jpg

et l’Allégorie printanière de l’indécision féminine ayant failli sauver Adam :

pom.jpg

Mais n’ayons crainte, en vérité: Ils sont venus, ils sont là en permanence, à travers les époques : Mulder et Scully ! Pour mieux encore vous endormir instantanément :

skull.jpg

25/03/2016

PÂQUES … À NULLARDS !

Or donc, pour Pâques, Bobigny, dans la région parisienne, offre un réel spectacle désopilant sur le Net : Cliquez sur l’omniprésent point G et découvrez :

L’histoire du Malien Adama Fanta Sangaré, chaud lapin vivant à Bobigny avec ses quatre épouses, dont l’une en l’attente du 47ème enfant du quintouple ; Adama et famille touchant, net d’impôt, logés, blanchis, nourris, plus de 10'000 euros par mois d’allocations et autres appuis, dont pour exemple 18'327 euros pour la rentrée scolaire de la majorité de la ribambelle en 2015.

Sachez, au passage, qu’ici l’humour fait loi ! Qui est si nécessaire, si indispensable, qu’il lui arrive même, parfois, de s’imposer à l’opposé des convictions politiques de son auteur.

Aussi : Souhaitons que ce pas si crétin lapin, sachant si bien jouer avec ses petits œufs, ne soit trop cloche pour manquer le coche, quand en Suisse sera instauré le revenu minimal pour tous de CHF-2’500.-

Il sera certainement assez Malien pour émigrer ici, et parvenir à bénéficier facilement du regroupement familial, avec le poids de CHF -127'500.- par mois, soit CHF-1'530'000.- par an.

De quoi opérer un léger rallongement de la limousine, pour la promenade familiale « vendredicale » où toute la tribu se recueille et se repose sans doute de sa semaine de mendicité ; Et d’avoir à se passer le sel à table, ou à passer six heures à attendre quand c’est, comme toujours, « occupé ». Puis part à la découverte de nos beaux pays d’accueil.

Bravo, ça c’est du civisme et du Droit de l’Homme de première classe, entre tous les individus pareillement traités. En tout cas, nous espérons vivement, pour fêter avec notre plus conséquente contribution, que le sympathique quintet de parents puisse très bientôt atteindre les 50 rejetons. D’ailleurs, tout laisse à penser que leurs incessantes prières seront exaucées : le 47ème à venir pourrait bien être … des quadruplés.

&&&

Ah, la naissance que Dieu veut, son joyeux renouveau ! Et à l’inverse : Oh, la bien triste fin de vie que ce Dieu veut, de tant de braves gens !

En aparté : De tout cœur, sincèrement, avec la Belgique réunie ! et l’Europe n’ayant toujours pas réalisé qu’en temps de guerre, le sort des traîtres et pires criminels ennemis est le peloton d’exécution !

Profondément affligé par les évènements actuels, mon réconfort est de me dire que, parmi nos amis Belges épuisés après tout ça, peu d’entre eux se lanceront dimanche pour la traditionnelle recherche tous azimuts, en vue de savoir une fois où a bien pu passer l’heure d’hiver, perdue durant la nuit.

Jamais sinistrose n’entamera la belle belgitude. Même si sévèrement fritée. Son Mannechen pissera toujours si fièrement sur toutes ordurières idéologies.

&&&

D’autre part, pour revenir aux choses de la vie et d’après : Preuve est faite que certaines morts sont plus précieuses que d’autres ! Assurément !

En attestent nos boiteux canards, annonçant dernièrement : « Roger Agnelli, ex-président de Vale, etc, sa famille et leur pilote ont été tués dans le crash de leur avion contre un immeuble de Sao Paulo ». Point c’est tout.

L’on compatit pour ces très importantes victimes. Mais, pour ce qui est de l’immeuble de Sao Paulo et de ses habitants, c’est presque pareil au 11 septembre 2001 : On ne va quand même pas émouvoir le public avec des infos sur des bâtiments endommagés et leurs blessés ou disparus, quand l’une ou l’autre célébrité locale a perdu la vie dans l’avion percuteur !

&&&

Et voyez, combien certaines morts coûtent plus que d’autres : Une Italienne a payé 13'000.- pour son suicide assisté au Tessin, grâce à l’aide de l’Association Liberty Life. Association n’ayant pas reçu l’autorisation communale d’exercer son funeste travail. Liberty Life, sera vraisemblablement condamnée à ressusciter la patiente illégalement tuée.

Mais, franchement, payer 13'000.- pour ça, quand on habite en Italie ? Alors qu’il serait si facile d’arriver gratuitement au même but sans débourser un sou, en chatouillant un peu trop la banque du Vatican. Par ailleurs pratiquement à sec, dit-on, suite aux nombreuses condamnations pour fraude et autres détournements, ayant claqué le fruit du racket des plus infortunés.

Cette banque, aux agissements notoirement peu catholiques, se voit sous peu dans l’obligation de se séparer de tout ce que l’Église a accumulé de trop.

Donc, si vous êtes intéressé(e), dépêchez-vous, il n’y en aura pas pour tout le monde : Le Vatican s’apprête à négocier à bas prix ce qu’il a en surplus, soit VENDRE DIX SAINTS …

Ali GNIOMINY

Épuisante, décidément, que la bêtise humaine, mieux vaut parfois prendre un chouia de recul … un peu plus loin :

DSC_5785.JPG

DSC_5796.JPG

DSC_5862.JPG

DSC_5985.JPG

22/03/2016

ÉPÎTRE AUX VITRES ET AU FUN ÊTRE

Que se disent donc nos fenêtres épuisées, remisées

Sans pardon ; Par des pitres glacés remplacées

Pour des vitres prisées, favorisées ?

Que se crissent en douceur

Ces vieux cadres rêvasseurs

Que dévissent ladres transgresseurs

Pour magot sûr de fagots futurs ?

Quelle propension à se confier,

À défier l’incompréhension,

Ont les objets

Après leur jet ?

Que racontent donc sans honte

Nos fenêtres qui basculent

Au pendule traître et incrédule

Qui leur heure, à la pelle, leur rappelle ?

Qui sait si c’est :

 

« J’ai vu , colère, les locataires en l’enfer de l’hiver,

du fil d’air qui ne savait se taire, énervait,

filtrait sans soin du coin de mes joints,

faisait vibrer tous équilibrés verres,

j’ai vu les serres vidées ; Les orchidées mouillées

m’ont par trop chatouillée,

j’ai par trop retenu

les vents ténus ou les tonitruants

du dehors, du dedans,

j’ai tant veillé à habiller de chaleur la demeure

et l’on me jette,

projette hélas jusqu’à la casse ? »

Cruelles, cruelles sont ces truelles qui les descellent,

Brutaux, brutaux sont les marteaux quand, à l’envi,

En l’étau qui blesse: Nos fenêtres cessent, au moins,

D’être témoins de nos vies.

IMG-20160321-WA0016.jpg

18/03/2016

PACSE À TOUS !

Pas que ça tousse dans la population, non, la grippe conservatrice est heureusement un peu moins contagieuse, mais qu’est-ce que ça se fait encore moucher, de tous côtés. Quand, pour d’obscurantistes raisons, stipulées en d’arriérés écrits, des adultes sont encore empêchés d’unir leur vie et partie de leurs biens, selon leurs vœux, sans passer par l’industrie des simagrées propres au mariage traditionnel !

Aucune hésitation à avoir pour un droit au pacse totalement libéré, c’est oui ! Et d’ailleurs, puisque, lorsqu’une richissime mémé désigne son chat ou son chien légalement comme héritier, alors que l’animal n’a pas même vingt ans, j‘envisage prochainement de me pacser avec ma perroquette de 30 ans d’âge. Et que personne n’essaie de me traiter d’homme puma, soit de mec cougar. Ou ma doulce pacsée lui pincera le nez.

&&&

D’autre part : Notre pince-sans-rire Président rattrape le coup et parvient à rire en public.

Eh bien voilà. Il suffisait simplement que la Droite lui fournisse, comme tel est le cas à présent, la quantité adéquate, en millions, de moutons qui lui lèchent les pieds !

&&&

Affiches à rectifier :

Elles ont fui leur pays, mais rarement les préjugés contre les « infidèles » que nous sommes.

Ne les enfermons pas dans la guerre que nous livrent « leurs » barbus.

Bannissons sans délai toutes les religions !

&&&

Et pleurons un instant le triste destin d’un dieu de la virtuosité, Keith Emerson, qui a décidé de quitter ce monde le 10 courant.

Il fut un modèle qui me poussa à additionner les claviers, synthés, autour de mon harmonium à soufflet, pour voyager à la force des mollets et des genoux dans d’interminables compositions musicales étagées, véritables transes, inspirations retro-avantgardistes sur plusieurs instruments simultanément. Et plusieurs concerts d’Emerson Lake & Palmer auxquels j’ai assisté « Tarkus » … « Jérusalem » … furent avec l’impérissable « Lamb lies down on Broadway » de Genesis, les moments les plus prenants de mon existence.

Un génie artistique ne devrait jamais avoir à finir par décider de mourir. Paix à son âme, et de tout cœur merci.

&&&

Pour oublier ça : 256 millions dépensés dans le monde pour de la bière, hier, 17 mars. Voilà qui me rappelle un merveilleux souvenir à Florence, il y a une trentaine d’années. J’avais ingurgité une quantité phénoménale de bière, et pour une fois, au lieu de tomber, j’ai passé la nuit à fort niquer.

Quoi qu’il en soit, ce qu’il y a de terrible, neuf mois après le 17 mars, c’est le baby-boom traditionnel, augmentant la population de quelques 200'000 bébés alcooliques, conçus durant cette nuit de la sympa trique.

&&&

Nike (non non, plus d’allusions salaces) Nike lance la basket autolaçante ! Inspirée par le film « Retour vers le futur ». Des boutons sur le côté permettent d’ajuster le serrage.

En cas de défectuosité, les clients auront l’honneur de faire renaître une mode ayant tendance à se perdre. Celle des pieds minuscules de geishas.

&&&

Vivant sur de grands pieds, lui : Sepp Blatter a touché, en 2015, une rémunération étonnamment basse, de 3,5 millions de francs.

Mais où va-t-on. Si, de nos jours, même la corruption ne paie plus ?

Et Dilma, alors ? Elle ne peut pas le mettre à l’abri en le nommant ministre ?

Ah non, c’est vrai, leurs relations ne sont plus au beau fixe, depuis que la Fifa et les sbires d’Angela ont payé comme les Français en 98 pour un 3 à 0, et que dans la foulée ils ont arnaqué la Seleçao jusqu’au 7 à 1.

Enfin, la perte sera vite compensée, pour l’équipe brésilienne. D’ailleurs des acomptes doivent déjà lui avoir été versés, pour le 45 à 0 en faveur de la Russie et le 73 à 0 Qatari, des deux prochaines finales.

&&&

Peu férus de foot : L’on savait que les Japonais sont des travailleurs infatigables, faisant fi de leur retraite. C’est ainsi que Masaki Kanazawa, à Neuchâtel, dispose d’un CV indiquant : Horloger restaurateur du XVIe au XXe siècle.

Tout porte donc à croire qu’il a mis fin à ses activités le 31.12.1999, après 500 ans de bons et loyaux services horlogers.

Nous lui souhaitons d’agréables siècles de repos bien mérité à venir.

&&&

Marris, trompés, les plus gros sponsors, Nike l’autolaçant, Red Bull le zélé, Coca-Cola à éviter lors de la ola… soutiennent à présent les compétitions de jeux vidéo !

Dommage que ce mécénat soit si éphémère. Car, une fois qu’auront été effectués les contrôles antidopage …

&&&

Tiens, j’y pense et puis publie : ça fera à nouveau un mois ce dimanche, que j’ai envoyé à CSS-Intras toutes factures médicales et preuves relatives à mon hospitalisation au Brésil. Et toujours rien.

Croyez-moi : la plus désopilante des plaisanteries qui ne circulent pas, prétend qu’existent des politiciens chargés de défendre les intérêts des plus économiquement fragilisés.

Ruinés grâce à l’extorsion de fonds des assureurs, volant sans justification de l’argent à leurs assurés, puis ne lui en rendant impunément que la moitié. Assureurs portant atteinte irréparable aux finances, à la réputation et à la santé, pour exemple, de retraités très démunis.

Car la gêne provoquée face au médecin, ou au pharmacien n’ayant pas encore été payé pour ses prestations depuis plus d’un mois, (s’il n’a pas déjà envoyé de rappel ou mandaté d’emblée une ruineuse société de recouvrement, comme le fit contre moi la Clinique de l’œil à Onex), le malaise ressenti par faute de procrastination, possiblement ciblée, de l’assureur, implique un certain empêchement à l’accès aux soins et met en péril la vie de l’assuré(e).

Mais les grands défenseurs du petit peuple ne se pressent surtout pas pour exiger des assurances, une fois pour toutes, qu’elles remboursent leurs prestations, lors de parfaite conformité des factures fournies, dans les deux à trois semaines au maximum. Ou que de substantielles diminutions progressives de prime deviennent obligatoires à partir du 30ème jour de non-remboursement à l’assuré.

Non, inutile de rêver : Jamais nos grands protecteurs de la consommation du cochon de payeur, n’auront l’idée d’exiger de connaître le montant annuel du bénéfice réalisé, par une certaine pègre parlementaire juge et partie : Grâce à l’usage détourné durant quelques semaines (sous prétexte de bidon manque de personnel) de l’argent dû à l’assuré ou à son médecin !

&&&

Voilà voilà, pénible constat : La Justice suisse à deux vitesses est tellement avancée qu’il y a déjà fort longtemps que plus personne n’est au volant !

Oui oui Me O., elle est bel et bien de moi, celle-là aussi. Vous qui prétendiez, il y a 30 ans, que de tels écrits ne pouvaient sortir de moi. Merci de m’avoir ainsi permis de mieux connaître ce fameux moi, prétendu incapable de prodiges, soit de m’en éloigner afin de prodiguer en vrac de plus merveilleux écrits encore.

&&&

Mais pacse ? ça ? Affaire d’État ! De trucs à régler … à volonté.

Immoralité :

Ainsi que le claironnent les industriels des inégalités : « Faites ce que vous voulez, mais il ne faut pacse ; ça me dérange ! »

Et ne soyez voués …

Ali GNIOMINY

Dépaysement toujours agréable : Au Alto do Moura, Pernambuco, chez Mestre Vitalino, premier potier à avoir dévié de la ligne pour créer des objets d’art et entraîné sa famille à l’imiter. Son fils, déjà très âgé, nous a accueillis en visiteurs, comme il accueille régulièrement les grands de ce monde ; dans la minuscule cabane de terre familiale depuis des générations. Impressionnant, à quelques kilomètres de Caruaru. Passez le voir tant qu’il en est encore temps, son univers vaut le détour.

IMG_2176.JPG

14/03/2016

LE WALHALLA ? ça ? Sain ?

Crime odieux, à Lucerne, au profit exclusif des malfaiteurs abusant de la barbare machinerie du répressif:

« À 65 ans, elle se donne la mort lors d’une perquisition, pour couvrir son fils traficotant de l’herbe ! »

Ce qu’il y a de plus stupide, dans toutes les guerres, c’est que des résistants meurent encore, alors que le tyran est à terre et que l’armistice est en cours de signature.

&&&

Presque sans transition : Le mouvement apolitique et … ahahahaha … prétendu … ahahah … laïc … des scouts, fêtait samedi sa 3ème Journée Suisse, par le défilé de 500 jeunes dans la rue.

Comme quoi se maintient bien la politique du producteur au consommateur.

Dans leur infini souci de solidarité avec les plus grands malades, ces jeunes ne manqueront pas de passer bientôt chez les pires déficients mentaux, ces psys mandatés pour soigner l’homosexualité.

Déjà que ces médecins misérablement corrompus doivent être bigrement traumatisés, d’avoir manqué ma clientèle.

Du fait que je n’ai pas même eu besoin de devenir scout, ayant préalablement tout appris des subtilités de la branlette et de la sucette avec un responsable des louveteaux.

&&&

Mais, au fait, quand un comportement absolument naturel, bénéfique et protecteur contre la surpopulation débridée, dû à la différence de taux d’acide glutamique pour neurotransmetteur hormonal à la naissance, dans le cerveau d’une bonne part des individus: Quand cette manière d’être entre adultes ou entre enfants est reconnue comme non maladive par la Loi, et que des criminels prétendent guérir ce comportement :

Qu’est ce qui retient un procureur de poursuivre d’office au pénal ces dangereux malfrats ? Et les caisses maladie complices qui remboursent ces pseudothérapies avec notre argent ???????

De porter plainte pénale pour escroquerie en bandes organisées, extorsion de fonds, diffamation, abus de position dominante, atteinte à la dignité de leurs victimes et de la communauté homosexuelle, etc ?

Tous les procureurs et policiers, d’avoir traîné trop longtemps chez les scouts, seraient-ils devenus sourds aux légitimes appels des lésés?

Raison de plus, le cas échéant, de mettre sans délai hors d’état de nuire cette pègre médicale, à la botte des plus primitifs fondamentalistes.

&&&

À l’opposé : Le père de l’e-mail et de l’ @ robase, Ray Tomlinson, a quitté sa Toile pour les étoiles. Célèbre à jamais.

Des milliers de générations à venir se souviendront que le premier propos sur la lune fut « un petit pas pour l’homme, un grand bond pour l’humanité », et que Ray Tomlison, lui, est parvenu ensuite à envoyer d’un ordinateur à l’autre, le fascinant et mystérieux, fondamental message : QWERTZUIOP

Nos respects. De tout cœur également avec la famille de son clavier.

&&&

Ah, le progrès ! Quel formidable bénéfice pour l’humanité ! Et surtout pour son maître, le supercerveau informatique dépassant déjà de loin l’humain en stratégies, humain et règne vivant en général dont il souhaite se débarrasser. Raison pour laquelle il est toujours préférable, faute de mieux, de bien traiter un clavier.

&&&

Respect également à témoigner pour les marionnettes au service dudit supercerveau machinal mondial :

Voyez : Jadis, ça se trémoussait, cabotinait ci-dessous : La si redoutée ribambelle d’aubergines ;

… ça déversait ses salades, tout en parsemant les pare-brises d’amendes amères.

L’ire des conducteurs mal parqués, accourant affolés, oncques n’atteignait ces stoïques bluettes pervenches.

À tort haïes lors que souvent, en fait, de bien braves dames travailleuses, simplement forcées par leur métier de faire appliquer des règles déplaisantes.

Et dorénavant : Horreur redoublée ! La contractuelle surgit en catimini et vélo électrique ! Devient véritable paparazzi du véhicule incriminé !

Le flashe sous tous les angles, bidouille sur son portable, griffonne sa bûche-express, la glisse goulument sous l’essuie-glace, enfourche son destrier d’alu, et butine ainsi rue après rue, de vignettes en macarons.

Épouvantable, ce dont la ruche urbaine les a gratifiées. Certes. Mais combien plus poétique, et surtout relaxant pour l’ouïe. Car en vérité ces pies pillaient le trésor de notre tranquillité, à chacun de leurs fréquents gazouillis dans le quartier.

Ainsi, l’aubergine, de nos jours, s’applique à dicter la loi aux mauvais élèves, tout en restant assistée pour muscler ses mollets, autant que d’antan ses cordes vocales, et bientôt son cerveau.

Loués en soient les dieux du business répressif.

&&&

N'en rajoutons point : Vous avez trop de poids ? Évitez la banane.

Il n’y a rien de plus lourd qu’un régime de bananes.

Sauf peut-être un austère Président de Confédération vendue aux lobbyistes menant une politique camouflée, de ratissage des basses classes, digne des plus sournois régimes bananiers.

Nous invitant à en rire comme des malades. Et glisser toujours sur les traditionnelles vieilles pelures politiques jonchant le ras des pâquerettes.

Mais, laissons, là … Les maux lassent ! Et les vocables sont si friables !

&&&

Le Service de la communication dudit clownesque Président de la Confédération a reconnu qu’au sujet de cette allocution relative aux bienfaits du rire, il aurait fallu être : plus rigoureux !

Par conséquent : La prochaine fois, Schneider-Ammann sera entièrement vêtu de noir, arborant une barbe pointue, il épluchera un kilo d’oignons et sucera trois citrons avant le direct.

Car le rire n’est que le propre de l’homme ! Pas de l’animal politique.

&&&

Nos forces de l’ordre (d’appliquer une Justice à deux vitesses) laissent repartir au volant de sa Rolls, sans la moindre sanction, un Saoudien ivre mort.

Normal ! Un peu de respect, que diantre. On n’importune pas impunément ce genre d’assassins que nos voisins aiment à décorer de la légion d’honneur.

&&&

L’adrénaline que provoque le sport booste les NK, efficaces bébêtes destructrices de cellules cancéreuses.

Eh bien, il ne doit pas y avoir beaucoup de sportifs atteints de cancer, avec l’adrénaline que provoque la crainte de se faire prendre pour dopage !

&&&

Fan club : La haute-Savoie est un vivier de djihadistes !

Vrai qu’ils évoluent là comme des poissons dans l’eau. Mais, ne dis-t-on pas plutôt « vivarium » lorsque l’on a affaire à des reptiles ?

Ainsi : Un véritable nid de terroristes à nos frontières ?

Oh ! Faut pas pousser ! Il n’y a, à peu près, que l’UDC, le PLR, le PDC, le PEV, … et le MCG, que terrorisent ces frontaliers !

&&&

Bah ! Ne noyons pas le poisson. Le problème sera vite réglé. À voir les immatriculations de la majorité des véhicules parqués n’importe comment sous nos fenêtres en été, le nombre de ces extrémistes gazant nos appartements avec leurs fumées de grillades va très vite diminuer.

Car l’autorisation a été renouvelée, concernant les baignades tueuses à effectuer dans le Rhône. (Soit : Autorisation annuelle de médiatique campagne promotionnelle touristique, d’appel à la jeunesse branchée de venir gratos pique-niquer une tête ci-devant … et sous-entendu : se soulager ensuite traditionnellement, de triple manière, dans la rampe de nos garages …)

C’est vrai, quoi ! Un pays aussi largement arrosé que la Suisse ne peut se contenter du ridicule score de cinquante noyades en 2015.

Les Américains sont bien trop modestes pour s’en vanter, mais même Guantánamo a dû faire mieux que ça.

Enfin, tout s’arrangera très prochainement, dès que la Chine aura fini d’acheter nos barrages et grabataires centrales nucléaires.

&&&

Au passage : Bonsoir ! … CEVA ?

Oh … Moyens, moyens. Juste un bête petit surcoût de 188 millions à évacuer, sans que ne s’infecte plus encore la zone des mauvais calculs, et je verrai déjà un bout du tunnel.

&&&

Le 7 à 1 de la finale du dernier Mundial, c’était la faute à Dilma. La fraude de la Petrobras, (ayant agi comme une vulgaire banque Suisse) : C’était la faute à Dilma, qui doit démissionner, comme de dignes Conseillers fédéraux ayant fauté par absence de surveillance sérieuse !

Ainsi, le PT corrompu, presque autant que n’importe quel Parti de Droite ? Horreur ! Des millions d’évangélisés crétins défilent ce dimanche, au service du coup d’Etat en cours, en faveur de la pire racaille sectaire gangrénant les Amériques du Nord au Sud.

Trente ans que votre bon Roi-Député de Parti Railleur entend et constate combien « c’était mieux avant, durant la dictature militaire, il n’y avait pas toute cette violence, il est temps de rétablir la peine de mort au Brésil, etc etc … ».

Peut-être reste-t-il quelques rares généraux assez laïcs pour remettre enfin de l’ordre entre cocos délurés et bobos orduriers ? À suivre. Haute dose d’Adrénaline anti-cancers garantie.

&&&

Aux daims n’infligez point de stupides traitements …

Ali GNIOMINY

Voilà ! Là … aux dindons … de la force … offertes leçons imagées de :

 Regard éclairé

IMG_2885.JPG

au large de la périlleuse Valança

IMG_2999.JPG

À Michelin de la modernité :

IMG_2977.JPG

Se délectant de rouleaux à l’orange

IMG_2931.JPG

Jamais à bout d’habits

IMG_2597.JPG

ni à bout de sacré souffle

IMG_2267.JPG

Toujours sachant se relever

IMG_2769.JPG

Sans aide d’occultes amis

IMG_3003.JPG

ni besoin de look trop tapageur

IMG_2230.JPG

07/03/2016

DES COLLÉS: L’ ÉTHIQUE QUÊTE !

« Genève : Persistance du brouillard et visibilité amoindrie » : Le Salon des pollueurs atmosphériques précède comme de coutume de quelques semaines celui des pollueurs intellectuels.

Car: Tout se perd, rien ne se crée ou se transforme. Des prévaricateurs aux commandes de la culture persistent à ignorer, soit mépriser, années après années, les trop rares apports culturels visant à sortir le bon peuple de l’abrutissement coutumier. Œuvres visant à rehausser, à l’aide de concepts enfin objectifs, le niveau lamentable de l’ensemble des « cultivés » dans le potager en friche des indigestes rites, au service de la caste dominante des sectaires propagateurs de fondements peu stables.

Clan surpuissant, à force de démunir et trahir les plus fragilisés, sabotant d’office ce qui est susceptible de libérer ses prisonniers des plus infantiles superstitions. Si rentables pour les parasites premiers, par qui et pour qui sont édictées les règles à appliquer, l’étiquette à respecter, particulièrement nuisibles pour la culture des peuples depuis des millénaires. Peuples parmi lesquels, les quelques individus plus avertis sont obligatoirement porteurs de la plus infamante des étiquettes. Soit, en fait, de la plus noble qui soit.

Car une marque ordurière apposée par un pouvoir aveuglé, sous la déformation millénaire visant à favoriser les plus simplistes absurdités obsolètes, au détriment de la raison et de la logique la plus élémentaire, devient tôt ou tard une réelle gloire.

Ainsi, merci aux multiplicateurs d’ignorants de m’honorer pareillement et si durablement.

&&&

Bien plus triste, à présent, quelques titres offerts à la masse laborieuse, dénuée de diplômes en ingénierie mystico-financière :

« Certificat fédéral d’abusé et dépouillé de naissance », « diplôme d’expert spolié » …

Oui oui, à pleurer, ces titres hauts porteurs.

Revenons à nos moutons :

« Les Romands boivent deux fois plus d’alcool que les Suisses allemands » !

À voir ce qui se vote généralement derrière la barrière de röstis, nos Romands ne sont pas loin d’approcher des quatre fois plus.

&&&

« La coalition internationale prête à frapper en Libye » !

Que de dépenses inutiles ! Alors que, pour un bien moindre prix, pourraient être livrés à Tripoli, de la part des Raëlliens, une bonne dizaine de clones de Kadhafi !

&&&

« Kate Moss vend sa voiture. La police s’en mêle. Une poudre blanche a été retrouvée dans le véhicule ! »

Kate n’a pas tort d’appeler les forces de l’ordre. L’acheteur ne va pas s’en tirer à si bon compte. Payer si bon marché une voiture pleine de coke …

&&&

«  La Justice balance un pain à la boulangerie Pouly » ! Pour son besoin croissant de mener sa clientèle à la baguette, en lui faisant payer 2.- le service de table !

Le client n’a pas à assumer le fait qu’il est de l’obligation du boulanger de se trouver en même temps au four et au moulin !

&&&

Et aussi : « Genève porte plainte contre la centrale nucléaire française de Bugey » ! Dans un état effrayant.

Selon la défense française : C’est ridicule ! Superstition aussi stupide que celle attendue pour le 31.12.1999 à minuit !

Absolument tout le monde sait parfaitement qu’elle va Bugey.

&&&

Allez, j’ai d’autres choses à faire, vous salue bien bas, laisse m’éditer mieux qu’à l’accoutumée, vous remercie pour la tension et, paraphrasant ma Grandeur, ce bon Roi-Député du Parti Railleur, je vous l’affirme solennellement :

L’immense avantage que l’on a, à être athée, c’est qu’après …

Il y aura nettement plus de monde à prier pour notre âme !

&&&

Et gare aux logiques trompeuses …

Ali GNIOMINY

Quant à se laisser emmener en bateau, que ce soit au moins spectaculaire.

IMG_0596.JPG

IMG_0586.JPG

01/03/2016

LES TAS DE DROITS: À VOS MIRES!

L’UDC démotivée retourne à ses étables, et demande à la Confédération de soutenir davantage l’élevage des bisons !

Bien entendu : Car, qui dit bisons dit grandes prairies, chasses et indiens à tirer.

IMG_0656.JPG

PLUME D’AIGRE A DIT !

La piscine de Meggen près de Lucerne refoule des requérants !

Selon le règlement, seuls trois migrants à la fois peuvent être noyés.

&&&

Sûr :

De ces réalités

Que l’on ne veut entendre :

Il y a à prendre et méditer

Et sous ces vérités

Que l’on ne peut toucher

Il y a à se coucher, désenchantés

Ou se relever et les chanter,

Car en ces évidences si élevées

Que l’on ne sait ni voir ni dénicher

Il n’y a à croire ni à douter.

En ces complétudes

Mises à l’étude

Il y a à goûter

Puis à rejeter

De ces Mises au Parfum promises


Il n’y a plus que défunts et gens ailés,

Au plus,

Pour n’en parler.

&&&

Lors qu’en Grèce ça grince : Des migrants sont gazés au lacrymogène !

Sous peu, le Parti néo-nazi offrira une récompense à qui retrouvera la formule chimique utilisée dans les camps en 39-45. Puis accueillera en ses rangs l’actuel président de Syrie, premier expert en la matière, depuis que des niais ont buté le spécialiste Saddam Hussein.

Hors … L’on dira que l’on ne savait pas, était trop neutres pour se préoccuper de ces affaires-là.

&&&

Ainsi, à question idiote mal posée réponse logique imposée. Soit. L’État de gauches perpétue donc l’atteinte aux droits de ses victimes, au profit du maintien d’inefficace et coûteux système carcéral actuel.

Où, nous dit-on, est emprisonnée en surnombre une majorité de détenus étrangers. Dont les rites culinaires, pour certains clans, coûtent au contribuable plus cher que l’entretien d’autres ethnies ayant commis ci des délits, au détriment de notre communauté. Lésée par leur crime et amendée pour paiement des conséquences de ces agressions, dispendieuses prises en charge de ces malfrats.

Alors que votre bon Roi-Député du Parti Railleur vous l’a donnée depuis longtemps, La Solution, interdisant à de bobets partisans de se ridiculiser, sur un sujet sérieux mais mal présenté :

Solution par la découpe de la planète en 10 zones de 4'500 km sur autant, où en chacune d’elles est construite une gigantesque cité-satellite-pénitencière, financée, gérée et sous contrôle en exercice de chaque nation incluse dans les 4’500km à la ronde.

Quartiers de cellules regroupés par nationalité, et surveillés par des gardiens du pays concerné. Tous prisonniers ayant plus de trois mois à tirer sont acheminés là, des nations où ils ont commis leur crime, dans le quartier approprié. Des contacts par Skype avec les proches sont organisés, et visites de temps à autre selon la distance à parcourir.

Et chaque groupe national de gardiens de ses détenus est confronté à ses voisins, geôliers travaillant d’autres manières, qui ainsi surveillés entre eux ne peuvent que fournir en moyenne des conditions très humaines de détention ; pour les hôtes indésirables, compatriotes exportés dans le satellite-prison que leur offre et paie leur nation pour punition.

Coûtant au final au contribuable bien moins cher que l’entretien sur sol suisse de détenus étrangers en quantité dans les prisons locales. Du fait que dans notre satellite, brossant 4’500km de délinquants, des changements de quartier de détention sont facilités, les frais inexistants.

Car au vu du traitement unifié des prisonniers de toutes zones, ces derniers peuvent sans autre être gardés par des matons de leur pays d’origine, et à la charge de celui-ci pour ses ressortissants fautifs, plutôt que par les geôliers du pays où ils ont été pris, qu’ils ont généralement lésé.

Seulement voilà, que vont devenir les sur-effectifs installés par les businessmen du répressif ?

De magnifiques perspectives. Ils feront le tournus de quelques mois de déplacement professionnel, avec dépendances luxueuses de la cité-geôle en pleine mer ou plein désert, équipées de piscines, tout confort, magasins, restaurants, cinémas, etc. Grâce à l’immense économie réalisée par le pays, aux prisons cantonales pratiquement vides, le contribuable permettra un excellent niveau de salaire et condition de vie à ses matons exilés.

Et le coût en nourriture, etc, pour chaque pays englobé dans le périmètre de sa cité-satellite, sera largement diminué avec le regroupement des énormes quantités achetées par les pays associés. Plus de problème de criminels étrangers à conserver ou renvoyer. À chacun son rôle et sa place dans un effort commun. CQFD.

En attendant, et sinon, les privilèges offerts aux malfrats sur le compte de leurs victimes discriminées et forcées, finiront par provoquer autant de remous que la plus ignoble et volcanique des lois brésiliennes actuelles.

Voulant que, quand un père de famille honnête et travailleur est assassiné, parfois pour lui voler 5 Reals, 1,5 euro comme c’est arrivé dernièrement, la vermine qui l’a tué est emprisonnée. Et durant tout le temps de sa détention sa famille touche 1'000 Reals par mois, de soutien étatique. Alors que la famille de la victime ne touche rien.

Mais, aucun souci à se faire, la Justice règne et prend de l’ampleur, la police religieuse brésilienne de la secte universelle du royaume de dieu, créée en 1977 par le charlatan multi-millionnaire Macedo, et contaminant les esprits tous azimuts, y veille déjà activement.

9dvl0uval7c4j6jej1eb7qzu6.jpg

http://infolgbt.com/2015/03/20/bresil-une-eglise-pentecotiste-cree-une-armee-pour-tuer-les-athees-et-les-homosexuels/

http://odia.ig.com.br/noticia/rio-de-janeiro/2015-03-05/p...

Et entend bien faire la loi, face aux vieux cultes aux Orixas et leurs adeptes en transes plus réelles et respectables :

IMG_0641.JPG

Mais qu’importe, donc. Ces « Gladiatores do Altar » (gladiateurs de l’autel) ne sont que des fous de dieu chrétiens, prêts à s’attaquer aux athées et aux homosexuels, donc aucun risque ...

Au pire ils deviendront suffisamment lobotomisés pour finir par servir et sévir à Ecône. Soit …

Ali GNIOMINY

… Voire tenter encore et encore, vainement, de prêcher au fin fond des forêts.

DSC_6632.JPG

Ou de criques désertiques.

DSC_6562.JPG

 

24/02/2016

ABRIS D’ABATTUS !

Renvoi des criminels étrangers ?

Oui ! Dehors, tous ces politiciens d’origine étrangère ! Qu’il ne reste plus ici que les pires, adéquatement Suisses, à entretenir, nourrir et surveiller !

DSC_6688.JPG

 Ah, brille …

... Par d’autres titres à dorer :

Le rappeur 50 Cent "ESCLAVE" de ses créanciers.

Il invoque le 13ème amendement de la Constitution américaine, lequel bannit l'esclavage!

Tiens, ça me dit quelque chose, ça ...comme une musique connue, Mais qui donc la joue depuis des décennies?

Qu'importe. D'ici 3000 ans, un archéologue ressortira de fouilles quantico-poussiéreuses les phénoménaux ouvrages d'un obscur(ci) écrivain de Genève, prouvant que, contrairement à ce qui est enseigné depuis des siècles, ce n'est aucunement le rappeur 50 Cent qui est à l'origine de la lutte féroce, ayant mené à l'abolition de l'esclavage par servitude pour dettes, au profit de pègres associées en matière d'indigne et malhonnête recouvrement.

&&&

Bombardier sabre dans ses effectifs!      

Que n'inventeraient pas mes plus nuls confrères, pour éviter de se voir accusés de sensationnalisme gratuit!

La prochaine fois que l'une ou l'autre des usines de fleurets pour escrime licencie, j'attends de lire que "Fleurescrime" tire au canon sur les postes de ses employés.

&&&

Et, à la ni Une ni Deux de ce blog : Reportage :

Ainsi, pour rappel, une fin de séjour tropical à nouveau trop piquante, au goût de votre bon Roi-Député du Parti Railleur préféré. Kyrielle d’examens médicaux et soins. Le suivi à Genève, où il récupère doucement, le rassure en ce sens que, si l’intendance et les services du petit personnel infirmier de l’hôpital brésilien furent lamentables, le traitement subi là-bas fut en fait exactement le même que ce que les médecins d’ici auraient prescrit, et donné pour remèdes. La compétence des praticiens Bahianais n’est donc pas à remettre en cause. Les « erreurs médicales » précédemment dénoncées furent en fait dues à la négligence des infirmières, par oublis continuels, transmission catastrophique des données, atteintes flagrantes aux droits des patients, etc.

Or : Des évènements frappants sont évidemment survenus durant le reste de ce voyage, que je vous conterai petit à petit, sans doute. Sachez simplement qu’au péril de notre vie de menacés de mort, nous sommes passés brièvement à plusieurs reprises, en l’endroit où nous fûmes attaqués, en 2003 et 2012, par intrusion d’individus cagoulés et armés. Souvenez-vous, le blanc commanditaire fut raté de peu par Interpol, à Ilhéus, où nous nous étions réfugiés après les évènements. Et où peut-être il cherchait à nous supprimer. Du fait que nombre de policiers, mitraillettes en main, avertis sans notre accord par des connaissances, étaient intervenus après les faits. À qui, seul sur les lieux, (mes co-attaqués étant partis acheter de nouvelles serrures, les bandits ayant emporté les clés après nous avoir enfermés), j’avais fini par avouer l’agression, plié en deux avec les côtes fracturées. N’avais, alors, point encore appris que feu mon tortionnaire, sous les ordres du « gringo tueur », était le neveu d’un flic du coin.

Mais sachant, ô combien, il convient de se méfier autant sinon plus de ces différentes polices de choc. Connues pour bonne part comme instigatrices des délits. Envoyant les voleurs chez certaines personnes, pour partager le butin, et éventuellement tuer les auteurs du délit devenus témoins gênants, voire les victimes ayant compliqué l’affaire en déposant plainte. Sans compter que des « quadrilles » de malfaiteurs ont coutume de commettre leurs forfaits en uniformes de police et véhicules pareils.

En l’occurrence, le très dangereux chef de « nos » gangsters, mondialement recherché court toujours, ou plus vraisemblablement fut déjà fort heureusement exterminé. Sans doute était-ce lui qui cribla de balles le cadavre du jeune neveu de flic qui me brisa les côtes, et fut un temps arrêté, puis évadé ou libéré comme lièvre à (faire) abattre ? …

Nous n’en avons pas appris plus, du voisinage des lieux. Que les traditionnelles horreurs locales. Une femme des environs, l’avant-veille, vient d’être tuée à coups de bâton. Ses cris au secours et suppliques, comme ceux de ses enfants, n’y changèrent rien.

Personne ne bouge plus, quand les bêtes sont en action dans les environs. D’ailleurs, presque aucune des innombrables nuits que nous avons jadis passées en cet endroit ne fut dépourvue de nombreux coups de feu. Sincèrement, hormis Lucky Luke, manquant dans le décor, et les flingues passés sous la chemise et non à la ceinture, c’est exactement le Far-West vers 1850. En plus barbare. Les favelas de Rio furent activement nettoyées, avant la Coupe du Monde 2014 et en perspective des Jeux Olympiques de cette année. Ainsi, des milliers de trafiquants, voleurs, tueurs n’ayant plus rien à perdre sont montés au Nord-Est, et y sévissent plus que jamais.

Il est encore, plus que par le passé, hors de question d’ouvrir sa porte, moult fois cadenassée, dès 18h, quand les honnêtes gens s’enferment et que sortent les meurtriers. Chacun se bouche les oreilles, laisse dehors tous individus prétendant avoir eu un très grave accident, prêt à mourir, etc, ce qui est parfois vrai.

Réclusion sociale sous mille aspects. Il est à parier, pour exemple, que le 95% des indigènes, là, n’ont jamais entendu parler du terrorisme et des guerres que subissent l’Europe, l’Afrique, le Moyen-Orient. La seule terreur qui existe au Brésil, où l’information au niveau international est sciemment quasi-inexistante, lamentable, la terreur qui règne au jour le jour, très présente, reste essentiellement locale. De la part des pilleurs, sans le moindre état d’âme, vu ce qui les attend s’ils se font prendre, et la terreur policière et militaire.

En passant : Je ne sais si je vous l’ai déjà écrit dernièrement, simple anecdote : Nous circulions de nuit en taxi, au double de la vitesse autorisée, comme tout conducteur « normal » là-bas. Un jeune jurassien voyageant pour la 1ère fois au Brésil ne pouvait pas le croire, je lui avais pourtant assuré que c’était authentique : Et nous en avons eu la preuve en risquant un terrible accident.

La voiture précédente et une moto s’arrêtent à un feu rouge. Notre chauffeur parvient de justesse à contourner les obstacles, à plus de 100km/h, en jurant comme jamais : « Ils sont fous ! Criminels ! Ils doivent être très sévèrement amendés ! Il est dix heures vingt-cinq ! Tout le monde sait qu’Il est formellement interdit de s’arrêter aux feux rouges après 22h !!!! »

Eh oui ! Ce ne pouvaient être là que d’ignares touristes ayant loué ces véhicules, et ignorant tout des règles fondamentales sur place. Trop d’attaques d’automobilistes ont eu lieu aux feux rouges la nuit. Et de plus en plus se déroulent en plein jour.

Bref, il y a quotidiennement du sport à « apprécier » à chaque déplacement, surtout en matière d’arrestations musclées. L’autre jour, un neveu est totalement coincé dans un embouteillage, une moto de police avec deux gorilles dessus se faufile derrière la voiture. L’un des malotrus casqués se met à hurler au neveu : « Tire-toi de là, fils de pute, laisse passer ». Totalement impossible. Peu importe, ces forces du désordre rayent totalement le flanc de l’auto en forçant le passage, arrachent le pare-brise avant et disparaissent entre les véhicules. Pratique courante, semble-t-il, l’assurance du neveu ayant déjà tout réglé sans discussion.

Constat navrant, en résumé, que le terrible recul social persistant et augmentant en cet immense pays. La moisissure des cultes grotesques, bâtards du protestantisme, parasite les Amériques du haut en bas. L’ignorance la plus crasse, et juteuse pour l’extrême-droite, est criminellement entretenue, par de gras « pasteurs » agressifs et surexcités.

Ainsi, nous voguons, cet après-midi-là, sur le plus déglingué des ferry-boats de Bahia, le plus lent, rouillé, bondé par la bas-peuple bigarré. Pas de chance, aucun autre de disponible ce jour-là, à salles climatisées, que cette horreur avec tout et n’importe quoi dedans. En dépit de nombre de traversées effectuées, jamais de tels évènements ne survinrent auparavant, dans un cadre plus évolué. Ce tacot bon marché est particulièrement visé par les manipulateurs d’analphabètes et autres simplets.

À peine les amarres larguées, une vieille « prêtresse évangélistes débute son bruyant spectacle. Sur un ton écorchant les oreilles, multipliant les accusations «  Vous n’allez plus à l’église alors l’ « « « église » » » vient vers vous. Abandonnez toute lutte, redevenez comme des enfants, vous n’êtes que des pécheurs, demandez pardon ! etc etc ».

Vingt minutes plus tard, sur l’autre traverse, c’est à présent un ventru guignol cravaté qui débute son tonitruant One-Man Show rageur ! Et ça n’en finit plus, augmente au contraire en intensité agressive, insupportable.

Enfin, un vieux monsieur exaspéré hurle « Boucle ta gueule maintenant, ça suffit ». Le « pasteur » augmente encore le volume, face au « diable » tout trouvé. Le vieux finit par se mettre du coton dans les oreilles, et l’atteinte à nos droits continue durant un quart d’heure supplémentaire. Et à chaque harangue plus violente que les autres, des dizaines d’abrutis applaudissent, certains crient. Il devient difficile de savoir si c’est pour ou contre l’envahissement fanatique.

C’en est trop, je commence également à parler à haute voix de lavage de cerveaux. Mon ami monte voir le commandant du bateau. Qui lui avoue n’y rien pouvoir faire, l’église en question étant par trop puissante, et leurs pratiques tapageuses à bord passées dans la coutume. L’ami redescend, finit par exploser et s’égosille: « C’est du terrorisme, pareil aux intégristes islamistes, vous bourrez les cerveaux de niaiseries dangereuses. Je suis catholique, je crois en Dieu mais pas à votre commerce, je n’ai pas à être dérangé pareillement dans un lieu public, et insulté pour mon refus de faire partie de votre secte.». Le repu « pasteur » exulte, s’époumonant pour couvrir nos cris.

Je m’y suis mis aussi « Lavage de cerveau pour votre peuple trop naïf … Secte dangereuse pompant le peu que vous avez, ouvrez les yeux, réveillez-vous … ». Nous nous levons alors, criant « Intégrisme, fanatisme, terrorisme » et dirigeons vers la proue, les bras en l’air, comme des héros accablés sous trop-plein d’injustices, sous une moitié du ferry balançant ses huées et une moitié applaudissant. Mais visiblement, la majorité des ovations va en direction des pires bouffons sectaires, experts en l’art d’abêtir la plèbe, de la matraquer à coups répétés des plus stupides jésuieries. Gagne-pain répugnant pratiqué souvent par la pire racaille souhaitant paraître revenue dans le droit chemin.

Je l’affirme, souvent observé par témoignages directs, durant des décennies, aveux de voleurs, tueurs, escrocs, prostitué(e)s, criminels de tous genre sortis de prison, par corruption de gardiens généralement, et entrés de suite chez les témoins de Jéhovah ou autres « - églises universelles du divin espoir de demeurer éternellement ignares et méprisants, face aux non-adeptes encore exempts de pasteurisation mentale -».

Certains de ces rebuts de la société sont devenus très influents dans leur secte, leur fond de commerce étant leur horrible passé, genre : « Oui, j’ai tué, torturé, violé, puis le saigneur m’a inspiré, j’ai reçu Jésus en pleine poire et je recueille à présent vos généreux dons de miséreux pour vous exorciser de mes démons passés ».

Les milliards s’accumulent ainsi chez l’ennemi de l’intelligence, Le Bonimenteur N°1 des Amériques, au faîte de la frétillante pègre religieuse évangélisant l’Occident, et de ses métastases s’étendant tous azimuts, et jouissant pleinement de l’infantilisation des masses de crédules écervelés.

Pour en finir, avec notre émeute anti-sectaire sur le Ferry le plus pourri, nous avons repéré les deux gardes du corps du sinistre inquisiteur hurleur. Des types en rouge, seuls à nous engueuler d’oser affronter ces prophètes de la « bonne » Parole. Nous passons le reste de la traversée les cheveux au vent, appuyés à la balustrade et prêts à riposter au cas où un couteau serait sorti d’une pastorale poche.

Bref aparté de M. Laitman, spécialiste de la Kabbale : La Bible, L’Exode, Jétro, 20, 7: Tu n’invoqueras pas le Nom du Seigneur ton Dieu en vain ; car le Seigneur ne laisse pas impuni celui qui invoque Son nom en vain.

Que ne restent impunis, sur Terre déjà, tous dangereux prosélytes !

En résumé, vu que ces mafias intégristes de tous bords, engendrant toutes les exactions, toutes les exclusions, (soutenant par ailleurs majoritairement la folie furieuse d’un certain Trump, et tous régimes de droite les plus ignobles progressant, des pays en arrêt de voie de développement), vu que ces castes élitistes et sectaires rongent de plus en plus la Suisse également, tout prochainement l’arme de l’Helvète ne sera décidément plus à conserver chez lui au galetas, mais bien prête à servir à sa ceinture.

&&&

Achevons … au moyen de simple fait divers local, sans grand intérêt en vérité, mais voilà, la roue tourne au Grand Conseil genevois : le Président s’en va, estimant « qu’un parlement est comme un cheval fougueux » !

À l’évidence, oui ! Vous pouvez le cravacher tant que voulez, il n’en fera qu’à sa tête.

Mais vous l’approchez avec un peu d’avoine et il vous mange dans la main.

Ainsi, comme au terme d’un album d’Astérix, le barde prend la place que lui réservèrent ses talents, et la fête grivoise bat enfin son plein. Annonçant déjà de trépidantes nouvelles aventures. Quand, au loin, du côté du féroce camp d’Onexium un chef vaincu se relève, visant la présidence délaissée.

Qui s’est promis de veiller à ce que cessent, les plus honorables vieux sages du village, de tirer en catimini sur leurs calumets apaisants. Et de refuser de participer aux beuveries à l’hydromel de son camp, comme de bouter hors les murs tous les non-indigènes établis entre Onexium ou Genua depuis moins de mille générations.

Allez, là, jette ta veste …

&&&

Or : Rien de fort folichon à vous conter ces jours, j’en conviens et m’en excuse, ainsi que pour tous dossiers prioritaires, encore un brin reportés, le temps de complète récupération. Et analyse prolongée du pourquoi persister à écrire VRAIMENT, à une époque où plus personne ne lit vraiment !

1350 « amis » en quelques mois sur F.B. et autant de silencieux fantômes suiveurs réguliers sur blogs, et pratiquement pas la moindre réaction, le moindre courageux soutien à de si justes causes téméraires ci-énoncées : De délivrance de l’humanité du joug des spiritualités criminelles et malsaines coutumes en découlant, d’ouverture d’esprit salvatrice permettant de se prémunir de l’aveuglement sectaire imposé de diverses manières aux masses abusées. Obscurantisme en vigueur, parvenant encore à parasiter indûment le fruit des efforts et du labeur d’autrui, rendu soumis, sans droits réels ni justification correcte de tel asservissement infligé ; au Nom de subjectivités déresponsabilisatrices et totalement obsolètes en ce XXIème siècle.

À quoi bon dire aux vieux chevaux à œillères que le chemin qu’ils sont forcés de suivre les mène à l’abattoir ? Si l’on ne peut ouvrir un espace sur le côté de leur enclos, assez remarquable pour qu’il entre dans leur champ de vision !

Et que, même quand l’ouverture existe depuis des années, trop habitués à tourner en rond, ces canassons bornés ignorent stupidement la sortie offerte, à leur indigne esclavage conceptuel séculaire à abolir. Aperçoivent la faille du libérateur Salut (définitif à l’esprit sectaire), sans s’y intéresser pour autant. Préfèrent l’asservissement mental traditionnel, que renforcent à outrance nombre de jeunes poulains débridés.

Bah, tout passe, d’ici quelques années, si ce n’est plus ou moins, je me retirerai de toute manière, m’éloignerai de ces tempêtes sur le lac et passerai certainement du bon temps sous un abri côtier.

 ...

Loin des pandémies propageant l’immonde juteux maintien dans l’ignorance rituelle …

Ali GNIOMINY

À travers jungles …

DSC_6655.JPG

 Et jusqu’aux seins de la mer

DSC_6791.JPG

15/02/2016

NOUVELLES DE L'ASTIQUE HAUT!

Fort heureusement sans le moindre rapport avec le juteux sujet suivant, ceci doit vous sauter aux yeux !

" Le sexe oral plus à risque pour les hommes ! "

Par conséquent

Attention: Ceci n'est pas une pipe!

maxisciences.jpg

Humour sacrément pourri, désolé. (Mais vifs remerciements pour son apparition publique à cet acteur de Maxisciences.com. Ne pas applaudir, sous peine de splaaatttchh)

&&&

Absolument RIEN à voir ... avec ce qui suit ? À voir !

Permettez que Sa mirifique, autant qu'hautement raleuse ... (Abôlîs, finîs les cîrcônflexês? Lâchemênt, durant Son escâpâde sous des cieux à îdîômes d'ôrigîne lusitaniênne? Êt qûoî êncore?) permettez que sa mirobolante Seigneurie, votre bon Roi-Député du Parti-Railleur, s'adresse à votre plèbe des goûtant à ses merveilles épistolaires ... vulgairement à la première personne !

En deux maux ! Des années passées à révéler au monde ébaubi que le paradis helvétique cache certains bas-fonds fort peu râgôûtânts (gniark gniark, je n'aurais de toute manière pas su ...?... où il fallait le mettre ce connard de circonflexe), pleins de corrompus cafards informatiques et repus rampants les adorant, à écraser une fois pour toutes; Des décennies à cracher dans le pire brouet laissé aux esclaves de la timocratie par par trop honorés ayant fait main-basse sur la Confédération ... tout en sachant aussi glorifier, bien plus rarement au fur et à mesure, le Nectar mieux servi en Suisse que partout ailleurs ... des milliers d'heures à préparer par étapes les plaintes officielles qui permettront de mettre fin aux pires abus; Comme les gravissimes atteintes à l'intégrité perpétrées par la LAMAL, que je traiterai finalement que d'ici quelque temps et non dès cet article, comme annoncé. Car ... Voilà: Les évènements des derniers jours ont encore plus refroidi mon ardeur, à défaut de me refroidir tout court.

Certes, l'on sait qu'il existe des conditions autrement plus pénibles que celles que nous subissons au pays du chocolat. Mais, bien qu'averti globe-trotter en ayant vu des vertes et des pas mûres, jamais je n'aurais pensé vivre une horreur pareille.

Après cinq semaines de séjour magnifique au Brésil, vers le 6 février, alors que je suis fidèle depuis des décennies au point que ça en désole certain(e)s, d'ailleurs l'option sexuelle a été écartée d'office, alors que je dépose toujours du papier sur les toilettes d'hôtel avant de m'asseoir, etc ... l'asticot a commencé à me brûler à la miction. Refusant de m'en occuper, dans la nuit du 8 au 9 j'avais 40° de fièvre, tremblais comme jamais auparavant. (Même quand à 6h du matin, il y a 18 ans, je me sauvais en douce pour chercher le pain, descendais trois verres de cachaça pure et revenais "frais et stable comme une fleur sous faible bise").

Je fus emmené dans l'un des prétendus meilleurs hôpitaux de Bahia. Le choix n'existant pas, la pyélonéphrite due à la bactérie E-Coli montée dans le rein gauche me provoquant des douleurs innommables. Et l'hospitalisation ces derniers jours fut la plus intenable, sinon la pire épreuve de ma vie. En chambre privée avec moisissures en cadeau. Sinon c'était l'enfer de la promiscuité dans des couloirs, etc .. imaginez ...

Pour luxe: Oublis réguliers de m'injecter les antibiotiques, erreurs médicales sans fin, hygiène plus que déplorable, pas de wifi, pas de téléphone fonctionnant, pas de partenaire financier entre CSS et cet hôpital, CSS ayant Sun Méd à Miami et ledit "hôpital de luxe" AXA, obligation de déposer 20'000RS (environ 5'000.-) d'emblée. Infirmières aussi sympathiques et douces pour rares injections que la bouffe immonde servie ... le comble du pire de tout ce qui peut être imaginable pour un Helvète.

Régime dictatorial absolu. Aucune possibilité de sortir de la chambre, crucifié par les cathéters, couloirs et ascenseurs gardés par mille sécurités, aucun droit de fumer à aucun endroit prévu pour, et rien pour compenser le manque de nicotine, toute demande quelle qu'elle soit obtient un "oui, on s'en occupe" et jamais rien, plus de nouvelles durant des heures. Je devais pour exemple recevoir l'I.V. d'antibiotique vital 3x par jour, après 18h sans voir personne, si ce n'est une matrone muette me foutant la cochonnerie à prétendument bouffer sur la tablette sans un mot... je suis finalement sorti deux fois dans le couloir. Me suis dirigé vers la vingtaine de blouses blanches ne foutant absolument rien, et j'ai exigé ma dose. Rien. Vers minuit, mon ami m'accompagnant 24h/24 a fait un scandale sans nom. Une infirmière est alors apparue, s'excusant de "l'oubli" ...

Exigeant à grands cris de pouvoir mourir d'infection sanguine (si vous savez comment écrire septicémie sans dico sous la main et trop fatigué pour chercher vous me le dites svp) ailleurs que dans ce pénitencier hospitalier, surgit alors un ange. Barbu souriant, médecin compétent, intelligent, sympathique, compréhensif, influent, tombé là allez savoir comment. Qui, enfin, bien que rechignant un peu face aux risque vital réel d'interrompre les intra-veineuses, répartissant bien mieux l'antibiotique que par oral, a fini par obtenir de ses (démons?) supérieurs, ma libération sous médication. Et a fait débloquer mon billet d'avion que la TAP prévenue avait eu l'amabilité d'annuler sur simple téléphone de quidam, de peur que je casse ma ... pipe ... dans leur carlingue. Sympa, n'importe quel imbécile peut appeler et dire qu'X ou Y a de la fièvre, et hop, la compagnie bloque son billet, charmante farce à faire ....

Sortie avec deux antibiotiques complémentaires, promesse de me faire soigner sans délai aux HUG à l'arrivée. Sûrement plus pour les mauvais traitements subis que pour la pyélonéphrite elle-même, vu que je n'ai plus aucune fièvre ni douleur depuis 48h.

Ainsi, l'entrée de ce sujet n'était point si déplacée, j'ai certainement dû, n'ayant eu d'autre choix que de manger pour tenter de survivre durant les premiers jours, avaler pas mal d'asticots en bouillie, dans la saloperie de tambouille sans goût servie.

Si j'avais un pire ennemi, jamais je ne lui souhaiterais le millième de pareil traitement.

Allez, cerise sur l'asticot final, ayant enfin pu joindre le service d'urgences à l'étranger de CSS, ses employés se sont démenés comme de bons diables pour tenter ... en vain ... de débloquer la situation financière pour la couverture d'hospitalisation démesurée, face à la réalité de ce simili-hôpital de très très très bas niveau. Ils n'ont cessé de m'appeler, envoyer des sms, poser des questions, exiger que je fournisse tous documents médicaux au médecin de l'assurance pour envisager de trouver un moyen pour eux de débloquer cette caution, que des proches m'ont avancée.

Sans aucun résultat ni aide réelle de ce cher assureur, sinon l'enrichissement illicite à ce jour de plus de 500.- de factures téléphoniques au bénéfice du copain Sunrise. Reste à savoir en combien de temps sera remboursée par cette délicieuse CSS-INTRAS la totalité des frais médicaux dûment acquittés par nos soins pour très mauvais traitements, et quelle sera leur participation au coût de leur incompétence provoquant surendettement, en matière d'aide internationale à assuré en danger de mort.

Ayant pour la première fois eu le malheur de négliger de contracter une assurance-voyages. Prenez-en de la graine. Ou gare aux asticots, et ...

Ali GNIOMINY

Allez, me souhaitant bon voyage malgré tout, je vous laisse sur une meilleure image que celle du début.

Sensas pic haut 

sensas.jpg

31/01/2016

FORMATE L'ETHIQUE !

Forme athlétique? Presque ! À l'évidence, les petits-enfants des indigènes que je connus jadis, ornés d'une magnifique roue de plumes sur la tête, l'ont presque tous troquée contre des deux-roues, mais la nature, elle, n'a pratiquement pas changé.

IMG_2738.JPG

Si ce n'est le désastreux silence règnant, là où nous réveillaient des dizaines de perruches, singes et perroquets. À peine si un farceur macaque, l'autre jour, s'amusait à nous lancer des mangues. Comportement qu'en 34 ans je n'avais jamais vécu. Exactement comme dans un album de Tintin, à la différence que les projectiles n'étaient pas des noix de coco. Preuve de désespoir et de rage animale contre les prédateurs humains, ayant visiblement provoqué un désastre écologique généralisé.

Les habitants de la Mata Atlantica et des mangroves nous assurent "qu'il arrive parfois que passe une cacophonique communauté de Jandaïa" (grandes perruches) mais il y a quatre ans encore c'était pour nous un émerveillement quotidien.

À moins de deux semaines du retour en Suisse, j'en suis presque à regretter de n'avoir pas encore été surpris par la ou les traditionnelles mygales paraissant adorer m'effrayer. À peine si un serpent vert (possiblement dangereux) s'est enfui à quelques centimètres de mon pied.

Avec l'habitude, pas même de quoi piquer un sprint qui me permettrait d'augmenter la forme athlétique que je recouvre à chaque fois ici, et que Genève qui s'évertue à me tuer me fait perdre dès le retour. Les pires serpents d'ici ne sont rien à côté de ceux essayant de me faire abandonner mon sang froid, systématiquement à chaque voyage.

Alors que j'ai préalablement et dûment averti par lettre recommandée que je suis absent, de telle date à telle date, de l'enfer où les corrompus m'assignent subtilement à résidence. Et annoncé que si des poursuites plus que litigieuses de charognards du recouvrement sans contrôle justifiable, et autres plus que présumés escrocs en bandes organisées contre qui je porte plaintes pénales très circonstanciées et me constitue partie civile d'ici peu, que si de tels actes me sont notifiés en mon absence je ne pourrai y faire opposition que dès mon retour.

Absolument à chaque voyage je suis averti par des proches que je dois me présenter à l'Office des poursuites à une date où je suis à des milliers de kilomètres de Genève, sous peine d'exactions de la force publique complice, etc.

Juste pour tenter de faire monter à répétition mon hypertension à plus de 200/140, comme dernièrement. Un moyen comme un autre d'essayer de détruire, d'empoisonner misérablement un Poète d'exception, dont il n'est plus et ne sera jamais plus possible d'arrêter la salvatrice contagion des idées libératrices, depuis des décennies qu'elles font leur chemin sur chacun des continents.

Il est plus que temps que je formate l'éthique du pays de mes ancêtres trahis, cette Morale démocratique totalement pervertie par des usurpateurs timocrates sectaires, ayant par trop abusé de la molesse d'une Gauche Suisse baillonnée, muselée depuis des décennies, et actuellement honteusement soumise si ce n'est collabo. Laissant agir à son gré la cossue pourriture parlementaire nuisant ouvertement à la masse laborieuse.

Jusqu'à mon dernier souffle je n'aurai de cesse de dénoncer les méfaits des flagrantes, intolérables injustices encore en force et vigueur en Suisse également, si ce n'est principalement. De par l'exemplarité de pacotille que notre pays répand criminellement dans le monde entier. Profitant de l'image honorable que cette nation avait acquise grâce aux combats et à la sueur de nos pères, cachant combien ceux-ci furent discriminés, volés, trahis par les castes de corrupteurs sous le joug desquels nous sommes actuellement majoritairement esclaves.

Dussai-je le hurler en Tupiguarani: Qu'aipim, iam, maniçoba, racines et feuilles tribales nutritives ou mortelles, si préparées par de non-initiés, consommées à l'aube, puissent encore souvent m'aider à conserver ma forme athlétique. Et qu'ensemble l'on formate l'éthique des pays ironiquement dits civilisés, et réinitialise les lois de gouvernements infestés de malveillants parasites. À commencer par l'une des plus néfastes et outrancièrement corrompue, la LAMAL.

Déviée par et pour le profit de parlementaires, encore en vain dénoncés dernièrement par l'excellent Me Poggia. Loi devenue criminelle, dont je vous détaillerai bientôt, par l'exemple authentique et indiscutable, les conséquences délictueuses gravissimes que cette saleté de protection de corrupteurs engendre impunément.

En attendant, je vous laisse admirer ce qui me permet d'oublier par instants la racaille à cols blanchis que j'affronterai sans détours au retour, jusqu'à ce que l'extorsion de fonds qu'elle a par trop pratiquée lui coûte quelques millions, en un premier temps, quelques milliards au plan genevois en cas de représailles supplémentaires, s'il faut que j'ouvre entièrement le "tryptique", et de toute manière quatre ans de prison ferme pour plusieurs d'entre ces responsables et leurs complices directs.

L'on ne détruit pas la santé, la réputation, les finances, la carrière, la joie de vivre, la verve poétique et humoristique d'un Artiste hors du commun durant soixante ans, sans finir par tomber définitivement dans la pire des disgrâces ...

Ali GNIOMINY

barque.jpg

photo.JPG

peche.jpg