SI FAUX PROS FÊTENT: LA TERRE ENTIÈRE ÉPIÉE EST PILLÉE !

 Tant de gens bons

Pris en sandwich

Entre les speechs nauséabonds

De chantres pudibonds

Épris de mépris du prix

De moribond jeu de Pouvoir

Peu méritoire!

Tant de gens bons s’étalent,

Soumis aux pieds de sale ami

S’étant permis: Croyants en lui!

Tant de cornichons

Se font leur beurre

Si maigrichon

Sous les tartines

De ces doctrines

De la routine

qui piétinent

L’estime de soi

Qui arriment vers de soi

Filant élans du cœur

Sur pure dégoulinade

De la teneur de leurs salades

À faconde vagabonde!

LE MONDE ENTIER ÉPIÉ EST FORT PILLÉ !

Or:

Ce pied-de-nez!

À l’enseigne

D’impudique clique

À politique à condamner,

Où fric abonde, inonde, saigne

Tous règnes naturels:

Humain, animal, végétal, minéral,

Charcute leurs buts réels,

Les abime, précipite aux abîmes

De malsains gains de mœurs

À mondains puritains

Voleurs des valeurs du Pouvoir,

Et preneurs en otage

De plus sage Savoir

Qu’ils transforment

En moisson de normes

À notoires mollassons:

En futile rançon de gloire

À certain butoir atteint!

De fait: En tête de la planète:

Cerveau éteint déteint

Au niveau des travaux de gouvernance

Calibrée de la Finance déséquilibrée

Mêlant élogieux relents religieux

Et promesses,

Sans cesse en messes hautes:

De votes à la ramasse

De casse de basse nation

À grotesque proportion

De presque cent pour cent,

Spoliée, liée à la spéculation

Des actions de la conviction

Instillée à stylés mèmes

De lourds systèmes ratés,

Régimes sans estime pour athées

Dont ils blasphèment contre

Le dieu expert des yeux ouverts

Qui leur montre le chemin

De meilleurs lendemains:

D’exquis refus

De confus prieurs

Conquis par foi et lois

D’avares battants milliardaires

À élans de tous temps génocidaires,

Ivres de leur Livre

De sacrés leurres les saoulant,

Oints du besoin de massacrer

La Volonté incontestée

De Liberté de tant d’athées:

De vénérer sans s’égarer

L’efficience des Sciences,

Et non plus, si exclus,

L’imposition de maints

Inhumains devoirs de croire

En des suppositions,

Superstitions débiles

Fertiles en divisions de “Dieu”

Pour mieux régner,

Gagner en tyrans la sympathie

Des abrutis garants de conservation

De concerts d’ovations trafiquées

D’ouailles achetées,

À lâcheté et gouaille

Mêlant duels d’élans spirituels

À cyniques rituels politiques!

Gare! Car tyrans conquérants sans égards

Amarrent vos tares,

Votent: Arts artificiels

À canons au nom du Ciel, du Fils

Et du Confidentiel!

Gare! Car les faux prophètes sont à la fête,

Sont à la tête de la planète!

Il faut les voir vendre savoir

Apprendre à croire en l’appât rôle

À jouer, enjoué(e), en l'éternelle

Céleste ritournelle à paraboles

Traitant de peste qui, sans conteste

Doute de prophéties,

Déroute de pensées ainsi toutes tracées

Par éminences des finances

Et méprisables sourds et aveugles

Notables qui beuglent et protègent

Allègent leurs arrières!

Gare aux ignares cerveaux en travaux

Des faux prophètes

En quête de vos défauts!

&

Arrière toute!

Tout tyran tire en arrière

Délirants en prières

Au tumulte de ses cultes;

&

Et en avant: Sa vente d’ententes sacrées

Sacrément ancrées au butin des crétins,

Mais jamais ne parvient au moyen

D’abuser à l’excès

L’esprit marri de sensés gens

Laissés sans sous,

Sous soucis poussés,

Et conséquents questionnements

Sous vilénie de tyrannie

De l’arriération de redistribution

De mérites et actions:

Tractations limite ridicule

De prix du véhicule d’esprit

À payer lourd

Pour transport vers son sort:

Dépouillé(e)s!

&

Avant, tyran, de tirer

Sur la corde de ta horde avachie

Réfléchis! Tu l’as usée!

N’est point rusé que de voir

Tes déboires, coups durs futurs:

T’as cassé ta masse à bêler

Et elle en a assez!

De tes courants de garant

De bon-aloi des lois & Foi figées infligées,

Totalitaires, à ne plus taire:

Côté athées exclus!

En aparté, âne bâté tyran

Rend grâce à sa race:

Clique claquant fric

En l’art barbare et famélique

De l’attraction de convictions

Vers le béant néant

De clanique politique!

Arrière tyran!

Avanti, rangs d’honnêtes têtes,

Chassons le caparaçon

Dont on naît affublé(e)s

Et nourrissons-nous

De ris et de bon blé!

Le monde entier est épié

Et pillé à l’envi à la ronde,

Qui atterre l’accablé(e)

Qui met les pieds sur terre,

Mais vit de salaire rikiki

Et d’indécente rente!

 

***

Moralité: Tyran illico ce qui tue Droits …

Ali GNIOMINY

À l’attention, encore, de la kyrielle de toutes et tous dégustant également mes écrits ailleurs que sur Facebook: Cette récente flasque frasque:

DE TROP S'ÊTRE PLAINTE JADIS

D'UN HOLLANDE MOU,
LA FRANCE S'EST RETROUVÉE SOUS
LA COUPE D'UN
MACRON FLAN !

%%%

À l’évidence, aucun Chef-d’œuvre poético-politico-philosopho-humoristique se respectant, en ces temps agités, ne saurait éviter de laminer en fin de compte quelque chouia d’actualité:

À savoir que, d’un direct, notre neutre démocratie se voit soudain mise quasi-KO à la révélation réitérée d’un secret de polichinelle vieux comme Winkelried!

Concernant l’invasion des “anciens” sbires de l’actuel Trumpistan sur territoire Suisse! Ayant contraint le pays vaincu à bidouiller le cryptage de données stratégiques d’une centaine de pays ennemis … De ce brutal Preneur en otage de nos longues oreilles de Loèche (et sans doute du “mont des hêtres” dont est “bourgeois” l’auteur de ces lignes), tyran s’appropriant suprématie sur nos Services Secrets, pour lorgner à l’envi durant des décennies les stratégies de couloir des nations potentiellement concurrentielles, en matière de malfaisance et financières traîtrises guerrières.

Ainsi, nous explique-t-on, les amères loques portées par les victimes de la Grande Pomme, déchirées à l’excès, n’émouvant aucunement les pointus espions imposés, il devînt impossible de nous y opposer, nous dûmes tout céder à Kojak au détriment d’autres pays et de nous-mêmes, avec en cadeau-bonus la crédibilité de notre tradition fondamentale de la confiance mutuelle.

Et l’oppresseur s’en donna à cœur joie: faussa toute la situation mondiale à son avantage, toutes convictions, toutes éducations, tous votes, tous conflits, toutes dépendances, tous impôts, toutes ressources de tous règnes, tous gains à tout prix et privilèges saisis, tous tabous, tous esclavages, tous coups de Jarnac politiques ... Et fit de sinistres émules bridés, enturbannés, glaciaux blondinets des sauvages steppes …

Mais … Une Suisse bien neutre forcée d’ouvrir l’accès de données ennemies aux yeux de fouines d’un seul côté? Si cette Suisse-là, présente ou passée, a(vait) l’intention de résister ou collabore volontairement se déduit assez logiquement:

Une Suisse bien neutre, à respectables Renseignements démontre(ra) qu’elle a vainement tenté ou est parvenue à bricoler en douce de quoi décrypter dans les deux sens, permettre aux pays victimes d’ouvrir les yeux informatiques sur la plus Grande Magouille mondiale, créant et pérennisant exclusive richesse sans humanité et maîtrise de commune misère fabriquées.

Une neutre Suisse, digne de sa fonction, ouverte au dialogue entre belligérants, cultivant le bon-sens des opposés, luttant contre tous monologues totalitaires, n’a-t-elle décemment trafiqué au profit d’opprimés l’ouverture de fenêtres informatiques sur les cases manquant à l’Oncle Sam? La question n’est qu’entrouverte …

“Complétant ce désert …”

JM-Miam.jpg

“… Pour amuse-gueule

cette fraction de Premier jet …”

Brouillon-ty.30.1.20.jpg

“… Loin d’élus : Heurts …”

IMG-20200130-WA0003.jpg

“… Et menus grains …”

IMG_2706.jpg

“… Votre très ferré PRO FÊTait alors ses 26 ans”

JM-mage.jpg

 Ah oui, juste en passant, encore l’aimable sollicitation du jour:

Affaire Crypto, caisse noire Cercle Fazy-Favon, affaire Maudet & Cie, culture du secret au point de cacher des risques d'attentats majeurs, etc etc ... des décennies d'omerta Radicale-Libérale à mon encontre ... : ça suffit !!!

Levée générale d'immunité et DISSOLUTION DU PLR !!! Ce Parti, principalement, a assez mis notre pays en danger, lui a fait perdre sa crédibilité, a détérioré l'image de la neutralité, est et fut fondamentalement nuisible à la plupart des citoyens.

En dépit de bonne part, honnête et transparente, de ses membres, par faute du désastre social entretenu par son rebut se repaissant des fruits de l’endettement d’autrui : DISSOLUTION!

Et Amène fut la manière de le prophétiser.

Écrire un commentaire

Optionnel