MARCHÉ CRÉE VŒUX !

Soyons modernes & djeunes:

En belle langue de VIP hères:

Assez du fun des balivernes!

“Ici les Fakes sont en Sale!”

Profitons à donf' de l’annuel sinessBu!

Ici les Fakes à bon marché

Vous font lâcher prise grise,

Entachée du blues du Flouze

Qui se claque!

Ici les Fakes

Vont en guéguerres

À terre à terre motifs captifs

Du marché des factions vouées

À laides actions cachées:

À flouer les consciences!

“Ici les Fakes sont en Sale et de Gold!

Vos esprits à bon prix

À leur solde les étalent

Et comparent

Au plus près sans a priori:

Les ignares théories

Ou rares démonstrations

De tares des civilisations

Ou d’essentielle Sagesse:

Où la passion du doute

Ne coûte qu’absence de largesses

Et de biens

Provenant d’avenants gardiens du ciel,

Et de la fortune de mise,

Orchestrée, promise:

Séquestrée!

Prise aux frustrés sans-thunes!

“Sale! Old Fakes for Gold!”

Or, le Produit de la nuit des temps

N’est pas tant la question,

C’est la gestion qui, en nées Fêtes,

A créé d’arriérées Lois

Cent fois corrompues

Entre Antres

De prédateurs prédicateurs

Et grottes à sottes louanges

D’angéliques cliques appliquées

À fric piquer pour faire guerre

Entre ineptes Cours à concepts

Et croyances en balance!

“Fakes, donc, et Sale!”

Excepté si captez

Le Conte de Satmi, issu du temple

De Serapi à Sakkara

Qui diffère certes par l’époque et légers us

du ci-inclus mythe d’Horus

Né d’élites et dénote

D’invasives variations

De transcriptions

Des successives réinventions

Du commerce qui berce les rangs

Des grands humains gamins

Qui se terrent à l’arrière

De maints mystères:

Amers quand ils

Assimilent

Dualité et Spiritualité!

“Pas Fake à mouflets: Sale!

N’achetez de la croyance

Que de confiance:

Cachetée!”

 

Ainsi, recyclez les Clés du “Pas de radis, promis”! Fondons notre conviction sur les évictions à sonder de non-élogieux du religieux! Ouvrez vos Cieux et découvrons où vont nos ronds: … Pour panse-têtes:

Prodigué il y a 5000 ans, en le temple de Serapi à Sakkara, le Conte de Satmi, décrivant la vierge Mahitusket (Marie) et son mari Satmi (Joseph, le Juste, celui qui obéit à Dieu) nous décrit la Vierge Mahitusket ayant enfanté Si-Osiris, fils d'Osiris, Dieu du blé, Si-Osiris qui meurt pour offrir son corps, le pain aux Égyptiens, et son sang, le vin de son Père, qu'il fait boire à Isis dans une coupe ... etc ...

Et à présent: Sur de dénichées pierres déchiffrées: Pas si Fake, si ce n’est qu’un doute subside quand au nombre de douze des “disciples” d’Horus: À suivre:

horus-2.jpg

FAKE? Hommes tuent peu? Pour ça? Car rats sont en amples temples et tribut s’attribuent?

Mais, allez, tout de même: “Joyau de Natel” !

%%%

Ce qui précède, vous l’aurez bien sûr compris, ce “Joyau de Natel” en question, n’est que petit déclin de hiéroglyphiques desseins de jeux de maux, dont s’inspirèrent d’aucuns comiques Cervins sans mine utopique qui bascule, émules de votre très ferré Roi-Député dupe à art tirailleur qui, eux, divins semblants de messies à récits en plan, farcis de péripéties épistolaires, eux, ne sont brisés car sponsorisés, choyés par Qatar-Airways, payés en Edelweiss!

Nouvelle monnaie en place qui Nous passe sous le nez!

Ceci dit en l’honneur de la fictive héroïne Autrichienne Heidi, dérobée à toutes les sauces, affublée à la Suisse d’un .news par un ex du Figaro … Encensé et arrosé de sonnants et trébuchants moyens par un club de nababs, tel cet ex ponte de l’Office fédéral de la Kulture et de Pro-Helvetia … (no comment), cet autre financier de chez Lombard puis Rotschild … Clan présidé par l’ex-parachuté nanti Conseiller des tas de casseroles du Parti recordman de scandales genevois, ce monsieur et les siens Nous ayant bloqué durant sept ans la progression d’annuités, minablement flanquées au plafond de basse classe infamante à temps partiel définitif durant 32 ans, Nous ayant dénigré, empêché d’être dignement rémunéré, Nous ayant sciemment maintenu démuni et à présent privé du conséquent rattrapage qui Nous est fondamentalement dû.

Raison pour laquelle Notre Altesse qui confesse ces bassesses entend avoir le droit de lancer le média à sponsoriser : Nommé “Arrièreminus” !

Et dès lors, tous mécènes issus de saines mouvances vont naturellement s’empresser d’annoncer leurs conséquents dons par courriel sur Notre nouvelle adresse:

GuillaumeTell@tutanota.com

Pas sérieux sponsors, du genre de galeriste Valaisan pactisant avec tribun UDC trafiquant de chimie et susdits sinistres PLR & Cie, frileux éditeurs et vassaux d’OFC ou risibles pros d’Helvétia, Organe des gangs de redistribution des gains aux jeux de “hasard” … s’abstenir!

Tous autres compétents mécènes refusant que la Culture Suisse et francophone ne compte comme de coutume que pour des pommes, recevront l’IBAN sur lequel verser leurs admirables, légitimes et respectueux dons, en quémendant toutes coordonnées sur:

GuillaumeTell@tutanota.com

 

Pour une Constitution

Crédible,

Bible d’Institutions

Sensibles

À la corruption émanée

Des convictions

À condamner !

%%%

Dorénavant et tant que Justice ne sera faite : À l’instar du Collectif Citoyen d’Initiatives Populaires de l’ami Volodia :

J’accuse de ruse

La racaille des baillis de ce pays

Qui ripaille et Nous use !

%%%

Bigre ! Notre Majesté a dû jeter un certain froid, car déjà l’hiver est là ! Les jours de mépris et privations infligés par les dénoncés se rallongent à nouveau ! Il était prévu que ce qui suit débute cette chronique, mais légitime révolte à réception de pitoyable rente sans le plus petit ajout de l’État sectaire voleur, suite à des années de bons et loyaux Services sabotés, en a voulu autrement. Admettons donc que nous sommes toujours d’avant-garde quelques jours en arrière :

L’hiver approche

Et l’on s’accroche !

Piochent en nos poches

Sévères fantoches,

Gauches débauchent,

Fauchent au nez d’aînés

Brioches de Fêtes !

L’hiver arrive dehors

Qui prive de meilleur confort

Intérieur requis

Et traite les têtes honnêtes

Comme de mômes à sermonner en bande

Sous reproches, grandes taloches données,

anicroches et cloches sonnées !

L’hiver ? Fastoche !

Le froid climat par ses frimas

Pique tout !

Tous rois du comique las

Face à qui de cyniques !

Ou tous mendiants en proie

Au cruel gel culturel

Des conditions d’évolution

Qui se fissurent

Sur la banquise des devises.

L’hiver approche son coche !

Les mouches par couches moches

Jonchent la blanche étendue

Fêlée, morcelée, perdue,

Où coulent foules de manchots

Sous les glaçons économiques

De politique pro-gros poissons !

L’hiver est pervers et choquant

Quand en détresse l’Art tique

À sa rudesse !

%%%

Allez, quoi, ne poussez pas une tête pareille! Réjouissez-vous! Vous venez de recevoir ici sans doute le plus précieux cadeau de votre vie!

D’accord, ça secoue au début, surtout dès que l’on réalise que le même enfumage, sans doute pas sans feu de paille à la base, crèche en l’inconscient collectif depuis la nuit des Temps. Du moins depuis que proliféra en Atlantide la division subsistant en les gènes humains entre les Fils de l’Un et les Fils de Bélial.

Dispersés, les fragments de Savoir et ceux de Pouvoir furent recyclés en Mésopotamie offrant le duo de Gilgamesh et d’Enkidu. Suite à quoi l’Égypte puis la Grèce revinrent activement au combat entre l’Unité et la multiplicité, d’où naquît la Trinité, corps physique, corps mental, corps spirituel, à réunir en soi ET en se reliant à son prochain. Et c’est principalement là que ça a foiré, qu’est né le marché de nos ailes.

Finalement, l’essentiel est bien que ça fasse rêver les petits enfants. Mais qu’adultes ils parviennent à évoluer, jusqu’à cesser de s’écharper pour des jouets conceptuels de fragiles fabrications concurrentes.

En résumé, arrivé dernièrement, le Marché nous en fiche son billet: Il est né le divin cent francs!

Chantons tous, un navet ne ment!

Tout trésor ne surgit qu’hors de sentiers battus!

Parfois juste sous la ruine des fondations …

Ali GNIOMINY

“ Et on l’a cru si fier …”

cru.jpg

“… Nous menant en bateau …”

bateaux.jpg

“… Comme amer indien …”

IMG_6884.jpg

“ … pour une plage de temps…”

plage.jpg

Les commentaires sont fermés.