Q.I. Q.I. Q.I : DÉGÂTS OUÏS ?

Youpie! Écoutez, dérouté(e)s: Notre lisse Suisse (à l’indice des milices jugeant les gens) se glisse, avec aisance même, au huitième rang des concurrents mondiaux: Eu égard au yo-yo des égards octroyés en qualité de choyées souveraines nations élues des plus intelligentes de la gent humaine!

Certes il y a mieux, ça saute aux yeux: Sept à rattraper! De ces pays en avance où l’intelligence jaillit. Mais à voir la flopée de dopés échappés stoppés vers l’arrière s’égarant … nous rend plus fiers.

D’emblée, ne vexons donc tous pays plus cons et plus moches assemblés, soit nos crétins de proches voisins crasseux et niaiseux et ceux plus loin qui nous aboient.

Nous si savants nous cultivant à l’aune d’autochtone étroite Droite nous gouvernant et divinement contaminant sous l’astucieuse ouate pompeuse que mérite instruite nation lauréate, érudite ethnie où n’habite que la crème des huitièmes de génies.

Allons! Bougons ou prou: Bougeons-nous donc le Q.I. !

Que vibrent en roues libres nos intellects les plus sélects sur ternissure des pigeons ébahis! Que l’on survole leurs grises geôles de leurres et de bêtise!

Bougons ou prou: Du Q.I. qui domine l’on ne troue le froufrou des combines ni n’abîme les soutiens à ses biens légitimes!

Le Q.I. dit haut dont se vêtent les Helvètes exclut que reclus en l’ignorance de gouvernance qui rien n’y pige qui les dirige vers l’actuelle décadence intellectuelle, ne puissent regretter la fierté supérieure de tous Suisses si meilleurs!

Ainsi: En soi son pays fait foi. Et ses lois aux abois, en butte aux luttes au caleçon, sont de bon aloi!

Hormis si, soumis à sommets de bêtise, leurs auteurs nous défrisent désormais sous coups de bottes de leurs votes ennemis. Car rares et de marbre sont les pointus courbatus arbres de la forêt des pratiques intérêts politiques, qui ne s’enchaînent en le rôle des acquis qui se volent!

Testons donc tous capteurs de l’émergence d’intelligence chez les mous et fâchés compétiteurs au cœur de l’excellence ou en queue d’indigence des dépistés belliqueux clans restés en plan sous sinistrose et ce, en prose plus ou moins sans soin lue:

%%%

Or: Force est de constater que le très bobet Président du pays sous joug d’achetée majorité d’extrême-Droite obscurantiste le huitième plus intelligent de la Terre, a merveilleusement pollué ces derniers temps les airs de ne rien faire.

Allant, alléché, lécher les pieds de nez de ses pires homologues, suprêmes requins de la fine encensée politique de la tique à fric, coquins d’USA, de Chine, du Brésil, de Russie, d’Arabie Saoudite … (66ème de la liste, désertique puissance sans science ayant invité nos sommités gouvernementales à participer au prochain G20 bal des États les plus ignares)

Et voici que le Parti de notre sagace hurluberlu d’Ueli, Parti à s’enlacer d’ivresse et de glace face à la détresse sociétale à éluder et marchander: S’étale à l’automne. Et que vers si diserts le sermonnent!

Car rares sbires de ce pire des Partis d’ânons d’ici sont avares de répartie! Arrosent le blues morose des Frouzes (ainsi qu’il les nomme) d’économes affiches riches en médiocrité, en se mouillant à les imiter sans inventivité!

Suit autre instant de prose, si éhontés vous le permettez:

%%%

À savoir que la guerre éclata dès que parurent parures de bus genevois arborant:

«Côté Annemasse. Du bon, du beau, du vrai».

Léman-Express oblige, reliant les sauvages Annemassiens et les si civilisés Genevois: S’élargit inéluctablement la frontière d’un califat le cul entre deux chaises, très originalement dénommé “Grand-Genève”! Et soudain les plus intelligents du coin découvrent que moult des leurs sont susceptibles de s’approvisionner à vil prix hors-frontière virtuelle du Grand et beau Genève: Soit en l’ignoble souk pourri des ahuris d’à-côté! Aidés en cela par un rail qui les raille, forcément bondé que dans le sens du retour!

Donc choit-là le si subtil choix de riposte UDC: Se répand cinglant slogan:

«Vos achats à Genève. Du très bon, du très beau!»

C’en est trop, en l’état notre docte nation frôle périlleusement la neuvième place! Il convient d’y remédier. Dont tact!

Qu’affichent nos puits de science illico en la délabrée banlieue des fins-fonds de l’autre côté à cran du Grand Genève:

 “LE STRESS CEVA-CUL AUX PÂQUIS DE GENÈVE”

Toutes ont ce don dont vous avez toujours rêvé, vous en proie à l’intégrisme de votre gouvernement l’ayant interdit:

Vos expatriées prostituées et celles de tous autres couillons d’horizons ont hâte de vous réchauffer à prix confortable à Genève!

Tombez le marcel et le béret basque, lâchez de vos aisselles (où fouette en son bain de pain) la baguette, pissez vos trois gouttes avant le transport sans aisance, et venez nombreux vous faire la gueuse des trottoirs genevois! Jamais de rupture de stock! Un choix de luxe pour vos si maigres moyens! Et pour l’immense majorité de votre reculée mâle peuplade de beaufs que la femme n’intéresse pas: Qu’elle vienne s’encanailler au bout du lac: S’enrichir bien plus qu’en persistant à acheter des actions de la Française des Jeux et à les faire augmenter en s’acharnant assidument à perdre un maximum au jeu:

Venez visiter nos mirifiques vitrines de joailleries, de bureaux de change, transports blindés, stations-service, en toute sérénité:

Nos caméras ne sont bien sûr nullement munies de reconnaissance faciale ayant en bien des pays permis de sécuriser, civiliser parfaitement les transports publics et frontières et d’arrêter kyrielles de malfrats.

Sont aménagés en les wagons de vastes porte-bagages qui

vous permettront de faire un bon voyage en vous délestant momentanément de vos pieds-de-biche, chalumeaux, et un spacieux coffre Safe est installé pour vos valeurs au retour où,

dès l’entrée en votre quart-monde, vous trouverez aisément une correspondance pour votre région Lyonnaise affectionnée.

Mais, de grâce, ne venez plus en voiture, sur territoire de votre colonie genevoise! Du fait que, comme tous Français qui ne respectent qu’eux vous avez acheté à Marseille votre permis de conduire, votre légion d’honneurs bananiers et vos myriades de diplômes de haut vol, qui vous permirent si longtemps de cacher votre illettrisme en (dés)œuvrant au faîte des commandes littéraires d’éditions et autres douteux business en qualité d’adulés immortels.

 %%%

Allez, ami(e)s Frouzes, si notoirement en bloc intellectuellement défavorisé(e)s, vous savez combien l’auteur très ferré qui vous flatte ainsi n’est jamais raciste. Jamais plus que vous toutes et tous à peu d’exceptions.

Mais croyez bien que ce Suisse qui vous massacre si tendrement est assez génial pour ne tenir rigueur à vos primates qui, jadis, le traitèrent de Petit-Suisse à croquer, et qui se fouturent de son accent vous schlaguant les esgourdes et de ses régionalismes à ramasser à la panosse.

Et dites-vous bien que si vous parvenez un jour à lui pardonner tant de lucidité vous concernant, preuve sera faite que votre faculté intellectuelle aura déjà évolué presque au point d’atteindre le navrant niveau d’un pitoyable Chef-d’État UDC, et en quelques siècles à peine votre fruste territoire passera d’aventure de la vingt-quatrième place à la vingt-troisième.

Mais jamais, au grand jamais, vous ne rivaliserez en ingéniosité avec notre Conseil des États qui vient d’autoriser les banques et entreprises tricheuses à l’étranger à défalquer leurs amendes des impôts. Jamais vos établissements pareillement mafieux ne bénéficieront ainsi de l’opportunité de ne plus payer aucun impôt en blanchissant un maximum d’argent hors frontières. Impôt que la perspicace populace appauvrie du huitième plus pertinent des pays escrocs compensera sans révolte ni grève sérieuse ni adéquat coup d’État.

De même: Ô jamais, au grand jamais, vous ne jouirez d’un Conseil Fédéral envisageant d’annuler enfin les dettes des jeunes contractées contre le gré de leurs parents, sous le carcan de la plus infecte pègre des assurances privées obligatoires s’enrichissant en interdisant à ses millions de victimes de résilier ses polices corrompues en cas de retard de paiement de cet insupportable racket mensuel. Et assommant ainsi ces assujettis de poursuites à montants exponentiels. Jamais, également, vous ne verrez un Conseil Fédéral et dément Parlement tenir parole, ayant depuis des lustres envisagé d’annuler la totalité de l’infamie des dettes fabriquées des plus anciens prisonniers du recouvrement crapuleux de trafiqué prétendu dû infligé ad æternam, en le but d’empêcher la valorisation des mérites et diffusion des remarquables travaux effectués sans moyens par certaine Intelligentsia, maintenue esclave et adroitement décrédibilisée sous servitude pour frauduleuses dettes concoctées par le huitième plus criminel savant gouvernement du monde.

Puisse la déesse Heidi nous faire gagner meilleure place encore, en faisant cesser semblable rut infect et viol à la Dreifuss! Que nul ne puisse plus en Suisse s’exclamer - J’accuse Lamal au Q.I. rites”! –

Q.I Q.I. Q.I ? Hauts nigauds rient ?

%%%

Assez! Foin de caresser les bêtes têtes! Et Corps, ni cons de police ni de manifestes truands, respectons!

Et tant pis si, en décembre, l’OTAN ne croit plus au Père Noël, ramasse les restes de calendriers souillés sous suie des cheminées et file à l’anglaise.

OTAN en emporte l’Avant.

%%%

Et fulminent tous Verts, de rage assaillis, au vu d’incivilité pour laquelle ses auteurs seront prochainement exécutés en place publique sur rutilants modèles de chaise électrique solaire:

Soit le crime d’absence d’infaillible tri des déchets: Verre blanc ou Pet jetés au container à verre vert, etc. Le constat étant terrifiant, un seul mot d’ordre paraît animer ces climatiques criminels:

Quand le Pet y va tout va.

%%%

Propre en ordre et tip-top, l’artiste d’heureux nom, de surcroît Italien (d’intelligence au 7ème rang mondial, mais chuutt, on oublie! Pas qu’un jour l’on doive rendre des comptes sur la manière dont on a jadis exploité en Suisse, en nos plus basses tâches aux chantiers ou toilettes publiques, cette invasion de génies) Maurizio Cattelan, dont les W-C en or massif à cinq millions de dollars ont occasionné moult dégâts au Palais de Blenheim lors de leur vol, ce Parangon non dénigré de l’Art de Second Degré eut fulgurance d’inspiration et scotcha trois bananes au mur.

Se ruèrent nantis, comme sur une future effigie monétaire à vingt balles de Federer, prise sous tsunami d’instantanées commandes, placements sûrs tant que le peuple adorant détruire ses dieux n’aura déniché leur plus minuscule faille.

Et les premiers gagnants en Amérique de la ruée, acquérant deux de ces scotchées œuvres bananières en voie de pourrissement à 120’000 dollars pièce: Sont d’avisés experts en Art, férus spécialisés collectionneurs … Français …

... Excusez … C’est nerveux … Et … Et … La troisième banane doit être exposée en un musée dont le nom est tenu soigneusement secret. Imaginez qu’elle soit dérobée et finisse en étron au fond d’un trône d’or massif ? L’on en frémit!

Fort de la révélation des goûts d’acheteurs d’Excellence Artistique actuelle, votre pluridisciplinaire impayable Roi-Député du Parti Railleur courbe l’échine, devant ce pari .. talisman de Maître aimantant large engrangement de comblés.

Et à l’instar de l’immense Raphaël dit disciple du farfelu Da Vinci, votre Munificence incarnée perpétue-ci le juteux style du cas Cattelan filant du banco ton: Et lance les enchères à un million pour la présente œuvre, irréfragablement respectueuse de la trinité d’aspects requis pour rentabilité et postérité assurées:

Soit: Symbole du commerce mondial à essuyer d’urgence, ambiguïté dont la position suggère que tout finit à côté, et classique instrument de l’humour sur lequel s’asseyent les financiers à écus culturels:

      “IBAN à ânes”.. (.. us et coutume y liant:

Art comptant porcs insolents)

banane.jpg

     %%%

L’essentiel étant, va de soi, que Saint-Nicolas remontant des tropiques sur son céleste canoë tiré par des aras (sa Laponie ayant fondu) vous apporte de bons bons bons trésors de vibrations, balayant dénis d’entêtés d’ici, gogne produite et fuite de cerveaux minés allant hors caniveau cheminer.

Et qu’Escalade du Père fouettard lui vaille sur la gueule brouet et meules de Gruyère français, comme hectolitres de Champagne Vaudois! Plaisant …

Ali GNIOMINY

“Ci: Cruelle bête Suisse lâchée en l’arène de Vindonissa”

windish.jpg

Les commentaires sont fermés.