28/10/2018

L’ON NE VEUT PAS TANT TENDRE?

BON APPÂTÉ !

Quand la cigogne

Dépose pur, rose bébé

Sur la charogne,

Sur le putride

Purin humide,

De nid de faucons

Fécond en mœurs

De prédateurs,

En ce fluide si putride,

En ce bain mis

Ne grogne :

Vomit bambin !

Quand, à bonne trogne,

Déconne la cigogne,

Se goure en sa besogne,

C’est bien moche

Pour le mioche !

Tant de pagaille, de gogne,

Déraison

Dans le travail de livraison

De la cigogne l’ayant,

Si mimi, mis ici

En la caque de cloaque,

En la fiente indécente

Nidifiée,

Glorifiée

Par aigles espiègles

Avares en morceaux à piquer,

Collés grammes sur l’infâme

Étriqué, volé berceau

Du cocon des faucons

Qui, eux, ne lorgnent

Du coin des cieux :

De la cigogne

Que délicieux écarts,

A équarrir

Entre serres et ventre :

 

À l’unisson, en doses,

Les exquis nerfs pétrir

De rose nourrisson !

Étouffent et bouffent tous chiards

Les charognards qui,

Sans vergogne s’encroûtent

Et déroutent la cigogne !

N’étant bête, à se louper

Ne s’entête la cigogne,

Finit par oser déposer au nid

Rosée poupée gigogne

Sur laquelle, en teck, à la pelle

Se cassent rapaces le bec !

%%%

Juste pourrir ?

Décortiquons d’aucunes des pires supercheries en vigueur :

Une majorité de citoyens de Moutier ont décidé en juin 2017 que la ville soit gérée par le canton du Jura, libérée de l’oppression bernoise. Quelques tendancieux recours auprès de l’Autorité bernoise, censée énoncer un verdict impartial, des recours contre cette volonté populaire exprimée bloquent depuis des mois la réalisation de telle décision populaire.

Et quel que soit ce verdict en date du 5 novembre, d’autres recours au Tribunal cantonal puis fédéral sont d’ores et déjà annoncés. Histoire de faire en sorte que la sortie de Moutier de l’emprise bernoise soit retardée ad æternam.

Car, en attendant que l’« innocent » finisse acquitté et le « coupable » dûment condamné pour ses exactions, la Prévôté vraisemblablement Jurassienne, reste inéquitablement soumise au diktat de la Justice du camp bernois, à gouvernement encaissant les impôts et se chargeant des dépenses de la ville et aides à lui attribuer jusqu’à perpète, au fil de la manipulation par recours interposés !

Pourquoi ? Au nom de quel Droit la partie momentanément majoritaire de Prévôté appartenant certainement au Jura, avant très possible gain de cause, devrait-elle être plus spoliée jusqu’au verdict final que la partie momentanément minoritaire, la Berne aussi mauvaise gagnante que perdante ?

Rien ne peut fondamentalement justifier que Berne continue depuis juin 2017 à traiter à 100% du cas actuel, de l’administration cantonale et de la construction du futur de la ville !

La moindre logique d’équité en un pays de droit exige que, depuis dix-sept mois et jusqu’à la fin des temps de la pantalonnade des recours, les Droits et Devoirs du « plaignant » comme du « défendeur » demeurent à parts égales respectés !

Seulement voilà : En ce pays « exemplaire », le déséquilibre sciemment fabriqué du Droit fédéral au profit de certains clans de réels ennemis de la population et détriment de l’immense véritable majorité de cette dernière, dont ils ont usurpé la qualité de représentants, le poids législatif déloyal posé sous force et menaces, délétères appuis, sur le fléau de Droite de la balance doit être rapetissé jusqu’à chatoyante équité :

Assez de telle politique parasite pour chiens-chiens soumis et sottes marmottes léchant ses bottes !

%%%

Autre risible subterfuge en cette Helvétique dictature de droit direct bafoué :

Quelle pire fourberie, que de prétendre condamner certains élus de Droite genevoise pour «Acceptation d’un avantage incompatible avec la fonction (de supposés défenseurs des valeurs de l’ensemble des électeurs)» tout en fermant les yeux sur la corruption démocratique en vigueur de la fédérale et cantonale racaille en col blanc, pratiquant à haute dose l’acceptation d’avantages offerts par les lobbyistes prédateurs du petit peuple.

Avantageuses enveloppes ayant permis la haute trahison inscrite dans la Lamal, la LPP et la Loi sur les Poursuites, (Sautez allégrement ce paragraphe, si vous en connaissez par cœur la répétitive chanson: Au profit de ces clubs de nantis estimant qu’est suffisant à Genève un minimum vital de 1'200.- duquel doivent être déduits des impôts insupportables, des frais de téléphone, d’assurance RC obligatoire, 10% non couverts par la mafia des assureurs obligatoires, 10% pour pharmacie, frais de « justice » au cas où les lésés essaieraient de défendre vainement leurs droits les plus élémentaires, frais de divorce quand les charognards ont brisé la paix du couple … Et quantité d’autres frais pour nourriture, vêtements, constitution d’impossibles économies criminellement supposées permettre revenue à meilleure fortune, et près de 500.- par mois à offrir aux crapules de l’empoisonnement tabagique addictif protégé par les mêmes protecteurs et bénéficiaires de l’escroquerie sociale suisse, etc…) Et voici que cette clique politique radicale et anti-démocratique craint à présent que puissent la condamner comme de mérité des juges étrangers !

Désire persister à donner tous pouvoirs aux juteuses lacunes du Droit suisse trafiqué, favorisant activement l’industrie de l’endettement forcé pour enrichissement illicite par recouvrement fondamentalement inhumain, illégitime et inégalitaire ; Toute latitude à cette ordurière fabrique d’endettés qui, tôt ou tard, doit finir par devoir rendre des comptes à la Cour Pénale Internationale. Pour acceptation d’avantages multiples ayant tué par instillation de stress, dépression, incitations au suicide institutionnalisées, atteintes à l’intégrité et aux droits véritables de millions de Confédérés depuis belle lurette.

%%%

Et donc : Dimanche très noir s'annonçant pour la démocratie : L’excellent Philippe Gildas n’est plus !

L’extermination des Guignols par la tyrannie politico-médiatique française, et la décrépitude de Canal+ ont fatalement dû l’affecter au point d’accélérer son trépas.

Et dimanche brun, de semblant démocratique sud-américain, incitant à installer à la tête du plus grand pays catholique du monde un terrorisme étatique militaire, vassal des sectaires déviants du protestantisme. Avec silence fracassant du Vatican.

Mais, certes, rien n’est plus casse-gueule pour chacun que de glisser sur le régime bananier d’un voisin !

Ainsi, c’est à force de jeter des froids qu’une guerre devient chaude, porte enfin son sinistre nom, et qu’on finit par imposer les généraux en le but d’éradiquer durablement l’opinion sincère !

Rien de bon n’est jamais à attendre pour la démocratie, dès qu’un État place un jour à sa tête un général : Voyez où en est la France.

Désolé … Humour du désespoir …

%%%

Foin de duperies : Apprécions d’incontournables certitudes, même en ce chéri beau pays trahi, envahi par barbares baillis :

Des chercheurs de l’Université de Genève, à la pointe de la communication laser par satellite, sont parvenus à percer les nuages bloquant le rayon, en développant un laser chauffant à plus de 1500 degrés ! Une percée scientifique extraordinaire ! Qui permettra de découper des carrés de nuages et de souffler ces cubes d’eau jusqu’à destination voulue, sur ou hors des terres ennemies.

De surcroît, toujours soucieuses de diminuer le poids des transports et de les doubler au possible, certaines compagnies se préparent à l’offre de quelques destinations à bon prix en des demi-avions sciés en vol dans le sens de la longueur !

%%%

L’Indonésie compte un marché potentiel de 220 millions de musulmans prêts à se ruer sur les bonbons suisses sans sucre aux plantes Ricola !

Toujours de bon goût, les publicitaires de la marque promettent d’éviter pour slogan : « Entre deux tsunamis ton ami Ricola est là »

En attendant, des experts halal sont chargés de décider du sort de ce commerce !

Halal ? Ciel : Les rigolos de Ricola nous cacheraient-ils qu’il y a du porc dans la viande de cheval des asticots malaxés avec les herbes du Ricola ?

Pardon, cher unique produit Suisse sympathique du terreau des bourrus teutons dominants !

Pour pénitence, votre bon Roi-Député dément dits … En privant son palais d’une dizaine de Sugus !

Terrible sacrifice pour libération des affres …

Ali GNIOMINY

« Noue ris en goûts francs

et panse à ton proche, hein ? »

1534073059729.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Écrire un commentaire