25/03/2018

DROIT QU’À NON ? …

Qu’à rien ? Qu’aryens us éhontés ont planté en l’humus … « à la russe » … En la mousse de maousse cambrousse qui repousse quidams qui, d’amertume, senteurs hument de sang en terre, volutes de luttes vaines, guerres et haines, peurs, essences prégnantes de fiente sur durs lichens … « à l’américaine » …

Qu’à rien … ? … N’a droit adroit roi des formules qui pullulent pas-à-pas en têtes pas bêtes, et hérissent puis guérissent déficiences de « puits de science » taris !

Tare innée ? Que de refuser, peu rusés, de payer à valeur de son labeur : Éveillé et vaillant miné les ayant usés : Ayant eu raison d’exhalaisons du débord lors cruel de tels fâchés « puits de science » asséchés !

Droit qu’ânes nonchalants, lents et froids respectent : N’est que nec plus ultra Droit de secte coûtant fracas, comptant sur : Crois ! Qu’Art rien ne vaut : Qu’à tel niveau qu’attelle cerveau à l’excellence : L’on peste et reste sans récompense ! …

… Droit ! Cas non-conforme, car rare hors-normes.

%%%

Ainsi : Être en Paix empêtré en traquenards d’outrés connards sans respect, n’ayant cure de culture, blessants voleurs de réelles Valeurs ? Quelle sinécure !

Être en Paix pour entrer en retraite tête haute, à traites qui sautent, découvrir Avenir à acquis à aspects remarquables, incontournables, qu’achètent gagnantes têtes pensantes de pas rats : Sera logique ! N’en déplaise à la clique à l’aise qui te lèse et te tue, que tu …..

… Que tu aides à rigoler, se régaler à présent de garde à vue de son dieu m'as-tu-vu à si goûteux présents douteux de politique du traître fric-maître de laide clique qui pavoise, apprivoise sournoise ardoise, et fière conquiert « à la genevoise » !

Ah, quel fourbi ! Dire que naguère un nain des pires des austères déconfits fit une guerre-alibi pour faire taire et plier ses alliés corrompus ; Dont sans trêve au grand jour à Genève où ça pue les émules ridicules toujours pratiquent la politique si famélique !

Lie sans décence qui s’oublie car s’égare par censure : Trône sur pervers univers, bave et prône absence de Devoir de Mémoire !

C’est ainsi qu'à cinquante ans si tu ne finis pas en taule pour abus de Rolex c’est que t’as raté ta vie.

Grave : 

%%%

… TROU BLANC !

Dés jouant sur troublant tapis de cordes, quand tiquent serfs vautrés passés : Haut King se tait ! Feu, n’analyse si sa mise érudite aide à vite concevoir raide pente à l’aune admirable d’ineffables trous noirs ! Mais nous l’assure, lors mène hors gangs: Que le Big-Bang est par nature généré-générateur, créateur-créature : À digérer : Rien ne préexistant ! Rien après existant !

Ô King, là-haut déjouant, bienheureux, les cas nuls : Art valeureux, non-abscons « qu’on » exclut : Te salue !

%%%

« On » justement, qui nous ment ? « On » qui dénonce les responsables d’école ayant possiblement fermé les yeux sur d’inadmissibles délits, de la part d’une personnalité « intouchable », visiblement protégée et les siens bien plus haut, que le plafond des compétences d’instructif Département larvé d’inculture notoire.

Personnalité médiatiquissime, durablement privilégiée sur les campus et torchons locaux, issue de famille égyptienne présumée immensément riche, s’autorisant à maltraiter sous nos cieux la femme selon les principes en vigueur en la secte fondée par aïeul prédateur de Droits humains ; Personnalité finalement inquiétée : Voilà qui est fort surprenant.

Lors : Il faut vite condamner tous les petits pions pour leur aveuglement. Et surtout ne jamais dépasser le cas d’école, ne jamais chercher au bon endroit à qui revient la responsabilité première du crime de l’usage du traditionnel poison du silence entendu.

Ce viol des victimes de trafics d’influences, copinage de haut-vol, déséquilibre démocratique institutionnalisé permettant de pérenniser la paupérisation massive sous recel de biens sociaux au profit de restreinte caste néfaste, cette violation de l’obligation d’informer correctement, de répondre adéquatement, couvrant encore tant de secrets de polichinelle ;

Violence visant à maintenir réalistes opposants sous ruine organisée et perpétuelle indifférence des politiques et médias. Au profit de dits cossus usurpateurs de positions dominantes, dangereux abuseurs détournant l’esprit sain de nos Lois les plus justes mais manquant encore d’ampleur, en matière d’antidote à l’empoisonnement silencieux qu’élu(e)s répandent sans qu’on ne l’entende, ma foi, ni ne le voit, ni ne le dise ni ne le lise … Poison du dédain aux dindons de la force, distillé par quelques familles s’immunisant, en détruisant l’avis d’autrui, fiché sous : Insistance d’ignorance à afficher !

Arrive le jour où, sur chaque bord : Gît … assemblée d’arrivistes ayant trop longtemps instillé ce poison du silence. Et où le pire qui se retire n’est épargné par indignés lassés et paie le prix de son mépris passé.

%%%

Parlant encore d’austères faux-frères : Ciel ! Juste avant la simagrée d’élection démocratique plus ridicule encore que la genevoise (aux actuelles irrégularités susceptibles d’être l’œuvre de pas bons aryens de l’Est, experts en juteuses manipulations de votes ?) : Celle de la star de toutes les rassies tranches de pain pour les copains !

Or : Un avion au décollage perd sa cargaison : Dispersée sur la piste : À peine 115 millions en lingots d’or et d’argent !

Récupérés jusqu’au dernier par lestes sbires transporteurs !

Ainsi, faute d’arrosage, le plébiscite truqué aura bien failli se dégonfler !

Bien que … Pour l’ultra-capitaliste président à mort de toutes les roussies affaires, ces 115 millions n’étaient sans doute que son quotidien argent de poches de résistance matées.

%%%

Assez d’essais séquestrés ! Assez de saisies-easy au bénéfice de la malice de crapules têtes de mules gouvernant garnements !

Assez d’infantilisation de la population cassée, dégrisée, brisée :

Votre lassé Poète très ferré pas railleur, ou presque, ajoute joute (hors hâte ou Art ?) à sa fresque narrative interrogative: « Le râteau de l’âme aide? use? » et fonde à Genève le B.A.V.A.S

(Bureau d’Aide aux Victimes d’Abus Sociaux)

en raison individuelle.

Fonction que votre auteur à Art à redorer, exercera à raison de 10 heures par mois, en qualité d’écrivain public spécialisé dans les condensés de situations conflictuelles synthétisées en lettres brèves explicatives ; Résumant le cas présenté, et conseillant les victimes de l’assommoir sociétal actuel et passé ; Les dirigeant alors mieux préparés auprès les habituels dédales des Services d’assistance, juridique, sociale, médicale, … Où le client abusé , excepté par mes bons soins, n’aura payé que CHF-25.- pour sa missive facilitatrice en matière de compréhension de sa situation ; CHF-25.- qu’il se fera au besoin rembourser par les Services ainsi très sérieusement aidés. Par cette offrande aux spécialistes, (HG, Caritas, CSP, …) d’un très précieux gain de temps leur permettant d’aider et protéger plus efficacement les exclus sous silence entendu : Des criardes manigances de la gérance de leur condition !

Quarante ans de preuves de grande compétence en la matière, et expérience à en revendre, m’autorisent incontestablement à compléter l’insultante rente de préretraite, dont je conteste la validité du fait des grossiers trafics d’influence obscurs et tromperies manifestes étant déjà parvenus à discriminer les rentiers actuels de 17% de leur pitance, par rapport à leurs ainés ayant quitté l’étatique abuseur receleur ces dernières années.

Des décennies à subir les pires aberrations d’administrations indigestes vaut bien un geste de compassion pour moins experts parmi mes pairs.

Je me mets à leur service, m’installe à mon compte à 25% de taux d’activité au 01.08.2018. Et dans ce but j’exige formellement que soit débloqué et garanti insaisissable le montant de base net de CHF-100'000.- qui me permettra l’exploitation du Bureau d’Aide en question. Sa propagande, son fonctionnement sur deux continents alternativement puis simultanément, en Suisse et en le domicile principal dont mon couple à besoin pour ses vieux jours au Brésil. Financement sur mon libre-passage CPEG servant également au lancement de la revue politico-humoristique du B.A.V.A.S et autres produits d’utilité publique irréfragable.

Dans ce but, votre bas rond-de-cuir insupportablement exploité et dépouillé se rendra ces prochains jours à l’OCAS pour affiliation, et somme les responsables de l’ostracisme le frappant depuis des décennies, et empoisonnement sous magistrale machinale supercherie financière, de répondre de leurs évidentes complicités néfastes, en le délai au 31.03.2018 imposé en date du 27.12.2018 par lettre recommandée, et de garantir réparation de l’incompétence ou malveillance de leurs directions ; Par équitable arrangement à l’amiable accepté en urgence : Ou en proie à mes avocats à partir du 01.04.2018.

Et procès relatifs au traitement dégradant infligé (sous ostracisme fédéral et cantonal, diffamant la valeur du labeur de contemporain auteur Majeur), par les futur(e)s prévenu(e)s passés et présents, chargé(e)s de décisions eu égard à l’achat d’Art, et d’essentielle Instruction à mission réactualisée au service du public et non plus du fric prioritaire.

Soit rare témoignage sans fards d’époque culturicide, inféodée à démodé(e)s à l’excès peu lucides faiseurs de succès artificiels tueurs d’accès à l’essentiel :

À savoir, ce cheptel de racés bouviers Bernois ou prou, cette meute d’estimateurs de Valeur, d’œuvres dénonçant justement telle pieuvre de malheur sous son encre protégée, hors de portée de tous enragés engagés à ne geindre, ne se plaindre d’injustice de tels fils de bordel culturel à huer : Prostitués aux décisions sans conditions du maillon pourrissant de couillons à millions n’investissant de préférence qu’en la rance chaîne « souveraine » insensée d'amateurs bricoleurs de culture immature, en pâture lancée sur le marché, crachée au prix qu’ont pris, décidé pairs qui prospèrent, vitupèrent entre compères en leur repaire quand n’obtempère qui désespère, les exaspère car récupère sa dignité phagocytée.

Que, de leur chenit d’appréciation, un bon million se hisse tel papillon sur tel cocon d’experts friands en délétère copinage-atout, à tous les étages, en matière de prière d’ignorer, d’abhorrer l’excellence de qui pense à l’avance à l’humain de demain démystifié, à qui confier sans hésiter l’évolution d’Éducation que pas un seul des veules pivots dévots de littérature mitée n’assure.

%%%

Soit résumé en aparté et pas rose prose :

Plus que jamais votons à Gauche ! Mais plus pour cette Gauche qu’à vie arrose et flétrit l’industrie du tri faussé des talents surhaussés! Intègre certes mais contaminée au venin du silence édicté, entachée en la mission de son leurre de trop d’erreurs d’appréciation.

%%%

Et que figure à la hune du rafiot ivre que livrent idiots à dictature ? « Genève récupère 8 millions de fraudeurs à l’aide sociale » !

Allez là où il y a ! Huit millions de fraudeurs à l’aide sociale que Genève finit par récupérer sur son territoire ? Le jack-pot !

Et vu que pour pratiquer si mal l’esprit de fraude ils sont certainement Suisses, sinon vite exclus, ça laisse toujours 568'408 citoyens non assistés de force par les taiseux premiers fraudeurs à l’aide sociale, culturelle, etc !

Celles et ceux, donc, perpétuant la culture helvétique du poison du silence, qui déshonorent ma patrie !

Que j’aime libérée des « dynasties » bancaires, qu’il est incompréhensible qu’elles ne fussent condamnées pour crimes de guerre, ne serait-ce qu’en rapport au recel, sous silence entre conjurations gouvernementales, de l’or nazi. Le rapport Eisenstadt et la Commission Bergier n’ayant servi à la BNS & sbires secrets que d’opportunité de s’acheter continuation d’impunité en toute opacité, pour un insignifiant milliard.

Suisse des principes de mes aïeux, d’un art de vivre propre et cultivé cultiver, communiquer, échanger, partager. D’avant la chute de dignité nationale par collaboration avec le noyau de tous les maux, l’omerta financière et ses dérivés, médiatiques, culturels, spirituels …. Générant l’actuel et passé motus quant aux opaques échanges d’or entre les places bancaires du monde et la Réserve fédérale de New-York et de Fort-Knox, là où ces pays dont la Suisse ont eu l’imprudence de déposer en grande partie l’équivalent prétendu en or de nos produits, contributions, rentes, économies, gains issus de fraudes manifestes ! Coffres à l’évidence séquestrés par quelques conjurateurs usurpateurs de pouvoir absolu, refusant de prouver, démontrer la valeur effective et quantité de l’or stocké de chaque pays, trésor du souverain trompé encore non dérobé par ses « gardiens ». Bloc de rejetons de financiers intouchables criminels de guerre, s’offrant toute latitude pour rabaisser arbitrairement leurs opposants sous bombardement de ponctions fondamentalement injustifiables, additionnées d’irrégularités, dysfonctionnements utiles, malversations, sur les gains et mérites de ceux-là que, sous discret mutisme ils maintiennent sous servitude pour dettes trafiquées.

Mais la subversion des conjurés majoritaires par corruption d’éthique démocratique, ces traitres maitres des cordons de la bourse du peuple, approche de son terme sous l’actuelle révolution de la pesée des révélations généralisées.

Ainsi, à son petit niveau, la Genève du silence finira par cesser de mépriser son évidente obligation d’en reverser au moins un, de ces insignifiants millions, au plus exemplaire dénonciateur de véritables fraudeurs à l’aide sociale, responsables chargés d’accorder adéquatement cette aide et ses compensations indispensables à ceux qui les méritent largement, en ont nécessité au service véritable de la communauté ; Mais moyens détournés durant des décennies au profit de lobbyistes infiltrés en Partis prédateurs !

Du venin silencieux répandu en d’obscurs collèges résulte, par ailleurs, que Genève bat le record des jeunes sans formation ! Et certainement des vieux diplômés exemplaires sans considération !

%%%

Sans trop de transition: Moult congratulations exprimées au concurrent pair des meilleurs des railleurs, pour son quarté d’entrefilets désopilants en la locale feuille de choux blancs des annonceurs ! Gniolu lucide égratignant certain Parti pas toujours critiquable ! Mais, disons-le, actuellement nous faisant un peu honte en ses innombrables coûteux encadrés furieusement anti-Français frontaliers par milliers, experts en l’art de ramener leurs potes et les placer aux bons postes !

Allez : C’est bien vrai, Thierry, même jaune mieux vaut essayer d’en rire. Et préférer inavouablement à tout ça les histoires belges, comme à la pointe des HUG.

%%%

Et soit de surcroît rappelé, entre Jurassiens opprimés :

En 1988 le Tribunal Fédéral s’était occupé de l’annulation du vote de Laufon, qui souhaitait quitter l’impitoyable main-mise cantonale de Berne et dont une majorité de votes pour Berne était incompréhensible. Et pour cause : Les autorités bernoises avaient, comme de coutume par leur caisse noire, versé en toute opacité 270'000.- pour faire basculer le vote en leur faveur. Laufon, restait prisonnière, son recours à Berne le confirmait. Puis le Tribunal Fédéral cassa enfin ce jugement notoirement partial du parlement bernois. Laufon, après plusieurs années, pouvant revoter. Et ce scrutin non faussé fit que cette ville est finalement intégrée selon sa réelle préférence au canton de Bâle-Campagne, libérée des habituelles magouilles bernoises.

Et voici qu’une plainte plus que nébuleuse, dont la déraison saute aux yeux, provenant de chantre(s) de la Berne condamnée et hautement condamnable retarde au possible l’entrée de Moutier dans le Jura. Du fait que des citoyens (dont personne ne sait en fait quel fut leur choix en l’isoloir !!!) se sont établis en la Prévôté avant le vote, et l’ont quittée après. Ce qui par ailleurs est parfaitement légal !

La pantalonnade en question risque de durer un certain temps, possiblement jusqu’à ce que tranche le T.F. si visiblement actionné par pure malveillance. Tribunal qui, espérons-le, saura traiter pareilles nuisances bernoises récurrentes et sévir enfin comme de mérité.

L’on apprend, de dernière minute, le non-lieu prononcé par le procureur, bien que des supposées tentatives de corruption en vue d’ « acheter » des votes projurassiens n’aient pu être prouvées. Il semblerait que des voix aient été achetées contre des bières, et que de jolies prosélytes séparatistes prévôtoises courtement vêtues soient allées sonner à la porte d’UN nouveau résidant de la cité pour tenter de l’aguicher à voter correctement. Horreur. Quel dilemme pour la préfète du district bernois, qui doit maintenant décider si la victoire des 137 esprits progressistes est valable ou non.

Des bières et des minijupes pour achats de voix du côté jurassien, scandaleux. Alors que si, à Genève, la même Droite patronale et/ou rupestre s’arrose mutuellement régulièrement d’orgies d’échanges de caisses de champagne ou whisky, en le Jura bernois les scandaleux indécrottables dominants sont plus chiches. Se font jurer octroi de voix contre les bouteilles de schnaps clandestin de la ferme. Et leurs greluches prosélytes allant glaner les votes d’abêtis ou grabataires ont de choquantes robes jusqu’aux pieds.

Comble d’abomination en le scrutin en cours du jour, tout ne dépend plus que du Jura bernois pour que la Berne entière continue son oppression par indigeste Droite populiste et faussement populaire. Et tout semble indiquer que tel sera le cas. La cuvée de schnaps paraissant exceptionnelle et sans doute copieusement rallongés les rideaux aux grenouilles de bénitier.

%%%

Navré que tant de vers aient à ronger certains cadavres politiques et cultu(r)els! Et que morose prose inonde à la ronde de fort mols, rasants, insensés décideurs de malheur dénoncés … À lier …

… Ali GNIOMINY

Planche ! Atterre ! …

IMG_7240.JPG

… Ombre âgée …

IMG_7317.JPG

… Sous crépuscule des pieux ayant extrait …

IMG_7334.JPG

… L’Art où? …

gousse.jpg                                   C.f sur Facebook.com/rothjeanmarie: QU’ON JURE ET …

 P.S. La pincée du jour:

biendit.jpg

Allons, remettez-vous! Ce billet fut certes légèrement incisif, en réponse aux agressions perpétrées ces jours-ci encore par les ignorantes directions méprisantes incriminées, à machinales manigances inhumaines formellement dénoncées-ci, directions sommées de sortir de leur silence et anonymat sous artificielle complexité  me détruisant sciemment.

Mais mes milliers de fidèles lecteurs peuvent garder espoir, et éventualité de crowfdunding: Une fois les principaux chantres de l’opacité institutionnalisée mis hors d’état de nuire et ayant réparé les torts causés, l’humour finira par prédominer, et les impressionnants récits autobiographiques certifiés d’authentique vécu et sincèrement relatés-ci réjouiront et instruiront plus que jamais le tout public.

Car, en fait, il est évidemment scandaleux que nos données privées soient volées, caviardées, échangées entre malfaisants, monnayées, sabotées, mais cela indigne principalement celles et ceux qui abritent sous l’opacité de secret entretenu: D’aucuns de leurs faits et profits inavouables. L’honnête citoyen méritant et valeureux qui n’a rien à cacher se fait un plaisir de le démontrer en ses actes, et décortiquer en ses écrits.

Sur le sujet, il m’est parfois demandé laquelle parmi mes 878 chroniques sur http://barondecuir.blog.tdg.ch est ma préférée, celle en laquelle j’ai transmis le plus de profondeur, d’humour, d’enseignement et bien sûr de traditionnelle sincérité. Très difficile choix à faire, mais je pense qu’il s’agit des écrits du 26.11.2016 – “Ajout contre joug – Dangereux de faire l’humour adroit?”.

Ceci dit, merci de votre intérêt et soutien face à si écœurante adversité bientôt matée, sinon excusée par réparation des torts par elle causés, dont complicité d’empoisonnements divers, récurrence d’extorsions de fonds et tentatives de meurtre par dol éventuel sous stress indument infligé, fraude à l’estimation des Valeurs, etc. Et découvrez ainsi, chers amis étrangers, que toute la neutre Suisse ne supporte plus les barreaux la forçant à dormir en se taisant sur des tas dissimulés d’or dentaire de gazés, et autres procédés de séquestres criminels. Bon délassement à vous et à bientôt.

Les commentaires sont fermés.