07/03/2018

LAS SOUS L'ARBRE HONNI !

L’arbre aux nids à jolis oiseaux n’émerveille plus qu’exotiques populations.

L’arbre honni, sous nos cieux, l’est devenu sous la coupe de bien vilains rapaces. Excepté s’il est généalogique et grassement fourni, à racines rampantes flanquées de nids de crabes. Là casse y a fait ses ravages:

1.jpg

Ainsi, à Genève principalement, ne rempliront leur nid que les plumes ne chatouillant d’aucune manière le tronc des oligarques de la dictature culturelle, de la tyrannie financière, de l’autocratie de l’emploi … Et autres restreints cerveaux, dits hauts, tout immobiles liés au genre aux mains s’agrippant à désuète philosophie d’autruches dédaigneuses.

Incessante succession de nids-de-poule sera ainsi flanquée sur le chemin, de qui osera réclamer ce qui lui est formellement dû aux plus replets vautours, urubus ayant en groupe compact usurpé les meilleures branches de la canopée.

En d’autres termes, se fera patiemment déplumer sous les serres d’indigne aigle genevois le gentil colibri qui par trop brille, ne butine la crétine fleur des valeurs pourries du pactole embaumant parlements et écoles!

%%%

Mais foin de légitimes dénonciations, rendons plutôt relatif hommage à ce jeudi passé de la journée dédiée à l’Art du compliment:

Causons d’un duo de traditionnels indifférents humoristes locaux, et analysons le fondement de leur succès. À l’évidence, bien que fort jeunes soit inexpérimentés, à peine relativement poètes et qu’un chouia musiciens, vraisemblablement peu peintres, ni géniaux baroudeurs encore, ces apprentis-confrères presque excellents font du Fric un tabac!

Mais est-ce bien sain? Ou n’est-ce que fumeux divertissement qui pèze sur toute la profession? Facile ficelle sympathique reliant zygomatiques des gens à bout au fragile tabou de l’argent? Sur laquelle tirer jusqu’à relâche?

Si anodine? Ou capitale: Soit suggérée par gérants, à tour de rôle, des rangs de vrais drôles ou marrants frais nigauds accaparant le tout à l’égo?

Décortiquons les sujets: Le Fric est donc œuvre sûre jouée actuellement par deux blancs (becs..) d’emblée peu clairs! Car se prénommant tous deux vingt, cent… Et sur leur arbre à la Mormons, le nœud paraît des plus évidents: …

… Certes, ils sont bons, on les aime bien, compliments, congratulations, mais franchement, pourquoi ne se présentent-ils pas à présent sous leur vrai nom de famille: Vingtcent Richepain-Ausafranfribourgeois et Vingtcent Trustdemodeethabitatenligne?

Voilà qui pourrait dissiper les doutes relatifs à leur véritable intention de faire ou non du Fric un instrument servant « à la genevoise » à mieux exclure et renier l’évidente excellence de vieux singe de la branche, piégé depuis des décennies sous désopilant bénévolat forcé par un clan de primates carrés gardiens des ronds; Sous leur tri engluant le cercle d’action de l’hilarant tout bon résistant distant de tous autres gibbons …

%%%

Quoi qu’il en soit, ô unique excellence sans fric, ô meilleur des railleurs, l’essentiel n’est-il que danse et se balance l’âme en groove?Que pas laid tu vis et chemine d'aventure sur les murs de racines?

2.jpg

… Ou, en nage, te déhanches sur les blanches plages …

3.jpg

… À l’aise, agile, sous les falaises d’argile …

4.jpg

5.jpg

… Puis, finis par retourner grisé chez les si vils enlisés qui, sous sottes bottes, à fond de cale, lèchent … 

6.jpg

Ne tolèrent que bienveillants que tu guides l'an durant t'offrent échappées dont souhaitent moult voleurs te priver?… Médiocres snobant ici, si lamentablement, primordial porteur du terroir de Culture véritable!

Alors qu’ailleurs invité régulièrement en qualité d’artiste majeur proche des gens à Gil, en la Fondation Culturelle du Nord-Est brésilien, parmi les rares privilégiés assistant à la cérémonie du lavage de la préfecture :

https://youtu.be/SFdIHdqknno?

https://youtu.be/1lAX_Of2vwM?

Témoignages de tradition autrement plus vivante, vous en conviendrez, que celle de lugubre ascension guerrière de culturicide potentat calviniste. Fin de compliments.

%%%

Vous voudrez bien pardonner tant de laine envers les moutons en question, en leur semaine de l'égalité entre discriminants, et mettre ceci sur le compte de 45°C de moins en 24 h. De quoi jeter un froid dans le dos de quelques-un(e)s, sommé(e)s en décembre par douze pages en recommandé, de répondre des irrégularités et vraisemblables délits de leurs locales Directions, sur 41 ans, de traitement indigne à l’encontre de légitime plaignant victime de fraudes politiques, philosophiques et artistiques, perpétrées par accapareurs arriérés prédateurs de Conscience financiers.

Nos « bienfaiteurs », ainsi non-complimentés pour leur absence d’accusé de réception, en deux mois passés, leur silence entendu, et les agressions en provenance de la rue du Stand persistant à nous miner comme si de rien n’était, exiger montants des plus douteux à d’opaques fins au bénéfice de créanciers majoritairement abusifs, et fondamentalement nuisibles à l’équilibre et bien-être, la santé populaire!

Responsables de gestion arbitraire de la condition de vie d’autrui, et du choix de ruiner ou enrichir à volonté, prioritairement au gré des intérêts d'élite cupide dominante, et majoritairement au détriment de la réelle valeur universelle d’une forme plaisante d’objectivité hors-normes; Déclenchant de plus vastes champs de réflexions, chez quiconque ainsi capable ne plus se contenter que de respecter la bectée bancaire pré-mâchée dont l’ont gavé les charognards de l’Art, mais de penser enfin un peu plus avant, à plus de niveaux, au respect dû à l’identité d’authentique artiste-né, à son intégrité et ses acquis bafoués!

La patience est amère. Des vers tue!

%%%

Bref, tant agraires qu’urbins, les robots humains d’alpin mouchoir de poche prêtent plutôt à pleurer. Lorsque bénéfiquement privé d’informations durant deux mois, pour cause de fréquentations de jungles peuplées d’êtres sains et plages désertes, vous découvrez l’effrayante progression ambiante du fascisme larvé. Pour exemple: En ce meilleur des mondes, dès le 1er avril (et même si c’était une farce elle serait intolérable): Toutes les nouvelles voitures seront obligatoirement équipées du système e-call, permettant d’écouter les conversations dans le véhicule; Insupportable violation de la vie privée, prétendument utile (aux assureurs) en cas d’accident.

Bravo! L’assassinat de tous nos droits suit son petit épouvantail de chemin. Rien à dire, rien à faire, le fric a édicté, les milliardaires bénéficiaires de la rançon de nos données ont voté, ne nous reste plus qu’à fermer notre gueule.

Ou alors … N’oublions pas! Afin de vérifier la fiabilité de la surveillance du flic permanent dans votre véhicule, invariablement à chaque fois que vous êtes installé(e) dans l’auto, ne manquez pas d’insister à haute voix sur l’attentat que vous préparez, le lance-roquette et les kalachnikof dont le coffre est bourré, sans parler des kilos d’héro sous les sièges… Et variez le répertoire. Si vous ne vous faites pas arrêter sous inculpation gravissime de proférer des élucubrations tout(e) seul(e) dans votre bagnole, ou de jouer entre passagers à raconter des conneries … C’est que votre e-call sera défectueux.

Eh oui, quelle plaie: L’auto irrite! Eh! … On s’éveille?! Ou laisse "roupies" nous diriger? On torpille l’industrie des lois achetées entre vendus, ou continue à payer la casse de la trahison au Contrat Social? Persiste à supporter que Berne refuse la transparence en matière d’arrosage sans vergogne des partis de prédateurs? Ceux-là précisément qui imposent d’estimer que les frais de téléphone, d’assurance RC, de redevance Billag obligatoires n’ont pas à être inclus dans le barème du minimum vital laissé à leurs esclaves! Ceux-là qui font saisir le salaire net après déduction de l’impôt à la source des étrangers, mais pratiquent la discrimination, le traitement infamant inégalitaire pour les fabriqués endettés confédérés qui, eux, ne s'en sortent plus car censés pouvoir payer des impôts insupportables sur les misérables 1'200.- que telle Droite de la haute trahison leur crache comme minimum!

Assez! La pitoyable tromperie du fascisme « démocratique direct » helvétique a vécu! L’immunité des nuisibles anti-égalité ne tient plus qu’à un fil d’évidente corruption morale prêt à se rompre. Au XXIème siècle, enfin, l’industrie crapuleuse de l’endettement à clanique but lucratif ne passe plus. Pas plus que l’abrutissement machiste ou homophobe coutumier. Les victimes de ces saloperies basées sur lacunes de la loi n’ont plus à tolérer ces atteintes à leur intégrité, que sont les différences de salaire pour travail égal, l’absence de reconnaissance des valeurs indiscutables dénonçant les pratiques et œuvres usuelles malfaisantes, le déni d’identité forcé, l’absence de condamnation pour viol si la victime est un homme, etc, etc …

Et le pire de tout est que ce potentat se permet de préparer une "Semaine contre le racisme» avec pour thème: «Les mots qui blessent». Le but étant, pour les castes arriérées se blanchissant entre elles, et à leur botte une certaine Gauche qu’à vie Art engraisse sur le dos de créateurs, d’instiller dans l’opinion publique l’image d’un racisme dirigé contre les étrangers, un racisme de couleur.

Alors que le véritable crime raciste coutumier est économique et d’ordre sectaire. Indifféremment dirigé contre les citoyens sciemment maintenus sans droit de se défendre correctement contre leurs agresseurs les dénigrant, dévalorisant, ruinant, empêchant d'exposer leur valeur ajoutée, d’exprimer tout ce qui pourrait faire cesser les exactions traditionnelles au profit de tels racistes usurpateurs de gouvernance sectorielle.

Ce racisme offre toute latitude aux dominants par la force, pour exemple, de perpétuer les abus manifestes de créanciers, employeurs, financiers, décideurs, etc, sans vergogne aucune, au nom de principes dévastateurs grimés en fondements honorables, d’enseignement crapuleux reniant toute logique et raison.

Ainsi les racistes ordinaires au pouvoir s’évertuent à pérenniser les formes rentables pour eux de discrimination, de rabaissement de la femme, du non-croyant, de l’homosexuel, de l’opposant politique ou objecteur de conscience. Prenant, au passage, bien garde d’éviter d’ébruiter aux écoles les évidences scientifiques démontrant par A + B que les variétés d’attirances hormonales sont on ne peut plus naturelles et nécessaires à l’équilibre des règnes humains et animaux, une simple question de chimie cervicale: Peur de révéler qu’aucun gouvernement n’a fondamentalement le droit d’interdire à quiconque de disposer de son corps et de ses acquis mérités à hauteur de ses efforts comme bon lui semble, dans la mesure où il ne nuit à l'intégrité de personne: Ou de mettre fin à sa vie s’il le souhaite, de consommer ce qu’il préfère, principalement s’il s’agit d’un remède séculaire du terroir, prohibé exclusivement pour des motifs écoeurants de rentabilité de la répression.

Ainsi en est-il du cannabis, dont les bénéficiaires de la mafia des interdits cachent soigneusement les découvertes primordiales des chercheurs de Madrid, démontrant les vertus extraordinaires du THC, le principe psychotrope de l’herbe! Qui détruit radicalement les cellules cancéreuses sans nuire aux cellules saines! Ainsi que le prouvent indiscutablement les expériences menées en laboratoires.

Raison pour laquelle, sans aucun doute, votre auteur très ferré, rendu malade depuis 47 ans, dépendant de l’empoisonnement tabagique de Japan Tobacco criminellement protégé par l’Etat, et consommateur régulier du remède cannabis depuis autant d’années n’a pas de cancer.

Reste à savoir si les bénéficiaires de la prolifération de cancéreux ignoraient vraiment les exceptionnelles vertus curatives du THC, dans les années 30, quand DuPont-de-Nemours est parvenu à exterminer la saine concurrence du chanvre à ses textiles, en s'achetant la prohibition mondiale au profit des truands du marché noir, des charlatans de la « santé » et de la juteuse répression?

À l’évidence, les mots qui blessent et tuent le plus: Ne sont inscrits qu’en de scélérates lois racistes en vigueur, au service de pillards usuriers qui les imposent sous fraude et tromperie, en protecteurs des vieilles branches les plus pourries sur le point de se briser.

%%%

Or ... Et alors? Quoi de rigolo dans tout ça? Où se cache cet humour familier si bienfaisant, tant redouté par les sinistres oppresseurs de presse moribonde s’évertuant à censurer le lien d’accès à si phénoménal blog artistique? Puis, qu’en est-il de la conscience des autres xénophobes francophones hors frontières? Se gavant en silence académique des saveurs « interdites » de « petit Suisse à paraître ignorer tant que possible encore »?

Hilarité peinant certes à jaillir à nouveau, en semblable ghetto calviniste regagné, retrouvé plus insalubre que jamais. Mais tout n’est pas perdu! Attendu que le pire est le propre de Rome!

Détournant merveilleusement la tension! ...

%%%

Allons, finalement: Un peu de sérieux, que diantre! Et de l’info: D’austères Fêtes durables de la burqa en vue;

… Refus de Berne de surveiller les élucubrations de prêcheurs génocidaires;

... Les cantons luttant contre l’opacité des arrosages indécents de Partis pro-Illuminati conservateurs propagateurs de déséquilibre social: Cantons progressifs, ne se comptant encore que sur les doigts d’une seule main sans même le majeur à tendre;

… La SSR dégraissant autant sinon plus que si l’abusé peuple avait voté oui;

... Et Genève, récemment favorable à la nouvelle patinoire couverte du Trèfle-Blanc: Tout va bien!

Excepté, aux abords des proches Salons de la pollution, automobile puis littéraire linéaire : À l’aéroport de Cointrin! Bouclé par deux fois en une semaine pour cause de neige! Une honte!

Qui ne se produira plus, nous promettent nos locaux génies si vils de l’urbanisation politique débridée! Car, en ont décidé les concernés, c’est non! L’urgence exige de geler la construction non prioritaire d’une patinoire couverte!

Tant qu’à ériger d’imposants toits ou coupoles, il est primordial que ceux-ci protègent de la neige l’ensemble des pistes d’atterrissage!

%%%

On applaudit!

De toute manière, avec les nouvelles subtilités de l'aéronautique secrète votre bon Roi-Député du Parti-Railleur croit pouvoir vous assurer que lors du choc à l'atterrissage les passagers n'y verront rien.

Jamais auparavant votre poète globe-trotter saboté n'avait dormi assis sept heures de suite, en l'un des multiples vols long courrier entre hémisphères. Et cette fois-ci, la danse nous était promise, il s'agissait de fuir un ouragan au sud du Brésil sur des vents torrides se heurtant au milieu de l'Atlantique à des courants exceptionnellement glaciaux venus de Sibérie, paralysant l'Europe. En suivant la même voie aérienne que jadis le vol Rio-Paris qui s'abîma en mer à cause d'une antenne gelée. Tout pareillement qu'un avion Russe victime du même dysfonctionnement quelques jours avant notre voyage. Nous décollâmes, mangeâmes, sentîmes une douce odeur orangée dans la cabine, puis plus rien. Réveil pour l'approche de Lisbonne. Alors que, bien évidemment, n'ayant consommé ni somnifère, ni joint, ni la moindre goutte d'alcool comme  depuis vingt ans. Ne conservant que vague souvenir de violentes turbulences entre les vapes oniriques ...

Sentiment rassurant, n'est-ce pas ...? Même jusqu'au ciel l'on ne nous dirait pas tout? ...

%%%

On siffle! Et félicite au passage pour son autogoal la commune de Gondo, qui a bien mauvaise mine, dort avec un seul autre bled égaré; Ayant voté OUI à No-Billag avec 68% de Gondolants favorables à ce peloton d’exécution des médias déjà si relativement publics!

Pour la prochaine coulée de boue catastrophique, il faudra vraisemblablement attendre les découvertes d’archéologues du XXVème siècle pour en être informés!

%%%

Immoralité : L’Art brunit … Sous la fiente ambiante : Fait qu’au nid soit, qui malice hante, emmerdé à se démerder en vers et prose, sans les élevés divers moyens dont disposent .. des plus moyens aux plus mauvais.

En l'occurrence, l’arbre, ô nigauds, oeuvre sous ses racines ancrées en sain terreau à supplanter les vieilles pousses parasites. Puis finit par offrir ses fruits à ceux qui savent les déguster frais et délicieux, ou pourris sur la gueule de qui les ont trop longtemps ignorés.

Mais: Il suffit! À quoi bon? … Prodiguer de si vitales réflexions et bons soins par le rire …

… Ali GNIOMINY

Gare ! Car telle écorce est leste à faire craquer les langues de bois :

8.jpg

Et, allez, gorilles : Illustration de la multitude des actuels et passés compétents décideurs:

9.jpg

Sur F.B. voir: VACUITÉ EN L'ÉCOLE AUX GIVRÉS: 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.