« 2017-11 | Page d'accueil | 2018-01 »

21/12/2017

VŒUX NAINS ! AUX NANTIS FILANT TROP PEU !

Imaginons que Brigitte Bardot ait la mauvaise idée d'abandonner les animaux, et demain Alain Delon, … Et que leur soit réservé un enterrement à la hauteur de leur prestige, véritable ou préfabriqué, sur les Champs-Hallyday … Dans un mois le quart-monde compte un pays supplémentaire: Qui ne pourra plus même, comme prévu, s’appeler la Johnnyhallydie! La Hallydaybardotdelonie sonnant assez mal, et provoquant à coup sûr d’âpres dissensions entre les héritiers, quant à l’ordre de fusion des patronymes planétairement idolâtrés!

Quoi qu’il en soit, ce pauvre Johnny fut lors inhumé sur l’île de Saint-Jeanphilipsmet, judicieusement enterré en bord de mer.

Ainsi, avec le réchauffement climatique et la montée des eaux, ses fans éplorés sont assurés qu’il reviendra bientôt!

%%%

Pardon, le sacré monstre, il paraît que tu étais généreux, contrairement à la quasi-totalité des cossus beaufs adorateurs fonçant dans l’art.

Rien avoir, donc: Causons d'espèces en voie d’extinction:

Images insoutenables d’un ours blanc décharné, parmi tous ses semblables qui agonisent par manque de phoques à croquer depuis que la banquise s’est liquéfiée!

Mais qu’attendent donc, Brigitte et semblables, pour leur donner à bouffer de la bidoche de négationnistes climatiques? L’empoisonnement? C’est déjà le cas …

%%%

Mais, à part ça: SONDONS: Sont donc sondés déçus tordus dupés pairs manants, à tort manne entrevoyant mais jamais n’ayant? Nourris aux tares, à biscottes, thé? Que n’aient nid les mots dits pour éclore-ci s’ignore? Peu te chaut, hisse goûts haut mais : Frais dits ces vers saquent! Hue mules: Passant lassants décrets teints amarrant pantins à marrons ronds …

Et au fait, ça va? Vous suivez?

Eh bien il ne faut pas ! Vous devez précéder!

Que ça couine ou non dans la suite: Foin de guérite pour vos mérites pas laids, juste un robuste pied-à-terre d’empire du rire sans guéguerre qui réajuste vétustes us. Usure passe si on n’y veille!

Mais bon, les faits approchent! Ménageons méninges, ménages et manèges que mène âge par le bout d’ainés .. restons simples d’aise épris!

%%%

Et apprenons que: La Ligue Suisse contre le Bruit recherche au minimum 300 personnes atteintes par des nuisances sonores, disposées à payer environ 1'000.- chacune en frais d’avocat, pour porter plainte individuelle-collective et réclamer réparation de la Confédération, susceptible de s’élever à 19 milliards pour la totalité des plaignants qui s’annonceront!

Et, bien entendu, ce seront toujours les mêmes qui profiteront de cette manne! Car qu’y a-t-il de plus stupidement bruyant qu’un parlement?

%%%

Caque au faux nid, précisément:

La Suisse est honteusement inscrite sur « liste grise » à cause du Liechtenstein !

« C’est pas moi, c’est l’autre ! »

La devise de l’ex-patron du Crédit Suisse face à l’inquisition américaine poursuit son petit bonhomme de chemin …

%%%

Après l’antisociale suprématie bancaire, intéressons-nous au film « The Florida Project ». Cet anticonte de Noël qui fait le buzz!

Bien joué. Vu que ne faisait plus recette l’antique honte de Noël!

%%%%

Plus tout-à-fait fraîche, celle-ci: Le bas Valais croule sous la neige!

N’exagérons rien! Tous les dealers de Bex ont été massivement arrêtés il y a quelques mois! Et même s’il en reste, ils sont sûrement sous les congères qui emplissent le passage sous-voie de la gare!

%%%

Paragraphe encore d’autant plus pas frais du jour, mais sans limite, consommable en tous temps:

Par chance, notre plus blanc que blanc pays dispose d’un excellent Nobel, non seulement expert en l’art de briser la glace, mais de surcroît ayant inventé la manière de figer l’eau à grande vitesse en bloquant la formation de cristaux, ce qui empêche la congélation et permet l’observation de molécules vivantes.

Cet honorable tout frais Nobel se trouvant pas bien loin des ours blancs, à Stockholm, le Valais ne peut donc pas bénéficier de l’intervention du beau, du bon Dubochet pour venir à grande vitesse figer l’eau de la neige, afin de la décristalliser et observer les bébêtes qu’elle contient !

Et, de toute manière, ce travail du savant aurait occasionné une complexité administrative insurmontable pour le Valais: Ce génie-là ayant l’inacceptable défaut de n’être que Vaudois !

%%%

Alors que Vaud dort, précisément :

Ainsi sondons: Où donc vont ces loteries à Richard(s), à flots de millions de fin d’année largués aux seuls chanceux? Où donc dégoulinent, en quels créneaux et pour quelles ruines ces beaux centimes usuels de pour-cent culturel? Ces dons … Cédons à l’attente, assis? On connaît ris, tourne ailes et s’envole … Quelque part vole enfin des munis aigrefins désunis ci punis?

Là, vous avez tout compris, cette fois-ci? Ce n’est tout de même presque pas sorcier, ce caractère si faussement aléatoire de qui reçoit ou non la chance!

D’autant plus qu’en les multiples univers parallèles en lesquels nous évoluons simultanément, nous-même en tout autre état de conscience et concrétion de vie, le quantique des quantiques semble à présent enseigner, pour autant qu’on le recherche en ses divers endroits, qu’il est plus que probable qu’à l’instant où vous touchez le pactole, votre double le plus semblable en l’un des univers imbriqués est lui-moi ruiné!

Et vu que le macrocosme est microcosme et réciproque, il est bourré de petitesses. Il y aura toujours un moi farceur qui s’amusera à être tellement plus évolué que le reste, qu’il aura compris la combine consistant à comprimer l’ambiance devant lui et l’expulser pour propulsion à sa suite. Lui permettant de surpasser la naïve notion de vitesse de la lumière, et d’évoluer comme particules l’ont fait hors espace-temps d’un point (à gain) à un point (à perte), pour octroyer chance ou non au soi-là visité, bloqué à deux seuls plans de conscience. Rarement sympa ce moi des choix, d’ailleurs! Moi-là moi-là …

%%%

Vertige, que de penser qu’existe une infinité de doubles de chacun des ignorants décideurs, prêts à se battre comme chiffonniers quant à savoir quels partis pris ont appuyé l’octroi de 14ème salaire à certains cadres d’exception, tout en perpétuant l’ignominie d’insultante condition de vie imposée au plus bas de l’échelle sans lèche!

Slaapp, slaapp … L’auteur admettant cependant … Slaapp, slaapp … sincèrement … slaapp, slaapp, slaapp … que certains irremplaçables cadres mériteraient largement un 15ème salaire!

Pour autant … schlaagg, schlaagg … qu’un nouveau système économique, à l’essai pour un an, fasse que la base reçoive un salaire de lobbyiste grand patron parlementaire de Droite, et … schlaagg, schlaagg … la totalité des cadres la pitance mensuelle qu’ils décident habituellement suffisante pour leurs asservis!

Quoi qu’il en soit: Quel cauchemar, que de si obtus esprits n’ayant, en rien cons, pris l’amarre enchantée pour un cas anar! Pas vérifiable?

%%%

Alerte ineptes inertes, derechef: Le don d’organes fait son entrée à l’armée!

Aïe! Toujours très mauvais, ça! Quand les médias d’un pays vont si mal, qu’en douce les militaires prennent en main les organes de presse!

%%%

À ce sujet, ou presque: Le chacal doré colonise les Alpes!

Mais, qui donc s’est permis de scier le Barreau? Qui jadis tentait encore de retenir ce prédateur en son siège de l’UDC zurichoise ...

Là où un étroit trou du cul aime à partager, au cas calamiteux de son clan,  son homophobe diarrhée verbale.

%%%

Décidément: Le coup des tas de responsables incapables a bien trop fait de mal au patrimoine du pays, la droite à pleine puissance a provoqué le chaos, mis à terre les plus gauches de la Culture qui, voyant plein de petites étoiles, se décident au lancement en un ultime râle: De « l’Année européenne du patrimoine culturel 2018! » Sous forme d’un concours d’idées intitulé « Le patrimoine pour tous »!

Gloria! C’est arrivé! La chute des traîtres à l’incontournable Patrimoine culturel intemporel est pour 2018!

Par leur choix, ou non, du présent chef-d’œuvre de propositions dans les domaines de la cohésion sociale, de la qualité de vie témoignée, de la communication visant au bénéfice véritable de l’ensemble, les responsables premiers d’atteintes au respect du patrimoine que représente la diversité culturelle interne au pays seront forcés de dévoiler leurs réels intentions et intérêts !

Persisteront lamentablement à estomper, soit ridiculement étouffer pareil trésor de réflexions d’utilité publique devenu par trop recherché ailleurs! Ou reconnaîtront publiquement l’évidence de ce patrimoine culturel de première importance; À décemment et conséquemment honorer enfin!

Signifiant ainsi la fin de la nécessité pour le plaignant d’envoyer l’OFC & sbires cantonaux devant les tribunaux, pour traitement inégalitaire de type sectaire nuisant à l’intérêt public véritable. Du fait que ce patrimoine pour tous apporte depuis des décennies, ci-condensé en centaines de paragraphes hétéroclites, rien moins que des solutions culturelles et d’enseignement permettant d’éradiquer l’homophobie, bien des problèmes carcéraux et bonne part d’abus en cours en matière d’arbitraire endettement et trafics du recouvrement ou fraudes à l’estimation des valeurs, censure intéressée, protection et respect des minorités, etc.

Un Patrimoine carrément Sanitaire hors-normes, susceptible de faire déboucher le pays et ses observateurs sur un modèle démocratique finalement digne de ce nom, exempté de déséquilibre de moyens et pressions sur les votants faussant la Volonté Populaire au profit de menus clans et détriment de tous autres.

Vive Patrimoinepourtous.ch et vivement l’annonce du lauréat. L’on risque encore de bien rire du ridicule des concernés … ou de subir la pire colère épistolaire.

%%%

Bref, toujours à défaut de messes saines :

Sont des … heureux ceux qui parvinrent jusqu’ici, qui méritèrent de découvrir d’utiles clés des songes amusants:

Ainsi: En l’immensité de son modeste Chef-d’œuvre blogosphérique Poétique, votre bon Roi-Député du Parti Railleur vous a moult gratifié(e)s d’enseignement et témoignages relatifs à sa faculté dès l’enfance de voyager en l’astral.

Et ces expériences furent si correctement enregistrées en le subconscient, qu’à présent: Un remède radical contre le poison nocturne des cauchemars s’instille indubitablement!

Mais permettez, au paravent, que le bas rond-de-cuir très ferré qu’admirez rageusement use sans ruse de la première personne :

Exemple: Votre/Mon cauchemar coutumier: « J’entre en sombre pièce, tâtonne jusqu’à l’interrupteur, abaisse le bouton, Rien! Aucune lumière! Qu’abominables ombres mouvantes » .. C’est reparti, Horrifiant à souhait …?

Que naines nient: C’est géant! Mon subconscient a gravé qu’à chaque fois que la lumière ne s’allume pas c’est que je suis obligatoirement dans un rêve. Sinon je serais bien plus conscient et saurais de manière claire et sans le moindre doute possible que je ne rêve pas!

Je piège le flou onirique à ses imprécisions. Ne me reste plus qu’à manipuler à loisir les effrayantes apparitions, les tourner en ridicule, jouer avec et me réveiller en riant, envahi de bienfaisante hilarité à coucher illico sur papiers cumulés. Jusqu’à cacophonie de couillons de brouillons à, vaillant, retravailler.

Pareille clé ouvre toutes perspectives aussi passionnantes en les beaux rêves. Ainsi, à l’instant où je commence à m’envoler: Mon subconscient a déjà déposé une autre sonde! Jadis ça se terminait en chute libre ou atterrissant en courant dans un champ en direction d’une barrière de barbelés … Et fini! « Tiens, je vole? Donc je rêve et peux faire ce que je veux, diriger ça comme en l'astral d’une main de maître »; Et défilent cimes et vaux, mers et merveilles sous les mille régals du cerveau.

Et, de plus en plus souvent, survient à présent l’arme magique de l’humour onirique.

En la récupération de cet après-midi d’injuste épuisement: « Je dévale la rampe Quidort (comme par hasard) à fond la caisse sans doute ronflant en vélomoteur (plus touché depuis cinq ans, à l’inverse de ce qu’il symbolise dans « l’explication » des rêves). Et le vent défile sur mon visage, me réjouit la vue sur le bâtiment des flics, la TSR au loin, le jet d’eau, le Salève » …

Mon bolide arrivant aux Deux-Ponts, freins ayant lâché, plus moyen de m’arrêter!

Et le Carrefour de la Jonction est bleu de future bouillie de gosses, vêtus comme pour une fanfare! D’ailleurs ils portent des instruments de musique. Catastrophe supplémentaire!

Écraser des enfants, ce n’est déjà pas bien, mais des instruments servant à composer? Insoutenable crime!

Et simultanément la balise à voyages astraux ou oniriques retentit: « Bon, ça a tout du cauchemar en préparation! Suis-je bien certain que cette inhabituelle et potentiellement catastrophique scène juvénile est réelle? N’existe-t-il quelque probant indice susceptible de suggérer que je rêve et m’autorisant à modifier tout ça? » Question-réponse!

À peine, roulant toujours, ai-je commencé à faire une grimace et laissé tomber les lunettes au bout du nez, juste pour voir: Les freins fonctionnent à nouveau!

Un mioche, devant, couche sa contrebasse sur la route, j’arrive en jouant au clown motorisé, saisis la contrebasse d’une main, en joue en équilibre, tout en accomplissant des cercles avec le vélomoteur; La marmaille éblouie se bidonne à foison, c’est pleinement réussi, et l’éveil a le goût du comique reviens-y! Nouvelle conversion volontaire de l’horreur possible en extase ludique!

%%%

Ce n’était une contrebasse sur le guidon de mon vélo, en vérité et toute réalité aucunement rêvée: Mais mon orgue électronique!

J’avais la quarantaine et meilleure forme. Je partis alors, pour plusieurs heures de concert offert, en balades à travers Genève, pédalant et jouant, composant harmonies planantissimes ou enhardies, avec modifications de tonalités, rythmes et jolis soli de synthé; Véritable boîte de jour ambulante, pédalant sous l’as moulant sons, scotchant tous passants stupéfaits.

J’effectuai d’innombrables cercles hautement musicaux au sein de la cour intérieure du Musée d’Art de Moderne Indifférence Contemporaine, enchantai les badauds du marché aux puces qui, près de vingt ans auparavant m’avaient ovationné, déclamant mes poèmes, ainsi que je m’infligeais si terrible contrainte d’affrontement au public, à qui jamais n’ai rien demandé en contrepartie, sinon visages surpris et sourires d’approbation puis applaudissements assurés! Artiste de passage … Restant à coup sûr à vie en l’esprit des ravis.

Est-ce à ce prix que j’ai acquis pareille facilité à embellir mes nuits? Aussi, certainement! Le rêve n’est jamais fumeux sans fameux foyer. C’est là qu’il faut placer les indestructibles balises à rire salvateur.

%%%

Bien, les petits à ribambelle incommensurable de doubles: Selon la formule à sacrés cons et consort: Inutile de passer durant ces prochains temps, il y a toujours quelqu’un à domicile, et les créanciers crapuleux ont déjà tout fait ramasser! Mais réciproque assurée l’an prochain, ce sont eux qui vont drôlement ramasser, grâce aux courriers en cours.

Pour leurres: Je vous laisse aller en respect, vers votre GLOIRE AUX PETITS CHAIS, US traditionnels.

Vous dis à bientôt, mes anges et compères: Gardez les rennes! Gare à ce que le Pernot .. ailes ne vous donne!

Ali GNIOMINY

En sots : .. L’ayez ce châle laid sur lésé pôle!? Ô zone : Au soir, à fils tollé inspirant …

IMG_6274.jpg

Sur Facebook.com/rothjeanmarie: “Faute de messes saines”

08/12/2017

HÉROS QU’HABILLE LIE, QUE VÊTENT ERRANTS …

… Idole d’ados d’alors dépenaillés, d’adultes incultes et fiers d’hier, de grand-pères verts et bien mis hormis sur art légendaire, heure est là: Des noirs sur noirs souvenirs, pour sous venir à toutes chaînes où blues ondoie d’honneurs sur bas rock bourre-joie qui ne défroque, ni ne croque de provoc!

Le Salut garanti aux copains a subi des pépins et pris pas mal de pains d’abrutis: Accrocs de benoîte fuite en conduite trop à droite!

Mais, épisodes d’Humanité sauvent l’image de l’éphèbe de la plèbe franchouillarde débrouillarde devenu monstre de lustre conformiste, pour ses pairs, “paix” perpétuant en interprétant brutalité de mentalité, se prêtant à grand bruit au jeu où autrui est hors-jeu.

Et cependant: Allumons le feu des souvenirs, souvenirs … 1964: La crise en nos foyers! De partout, mères et pères explosent en chœur, les nerfs exacerbés: “Non, mais vous avez bientôt fini d’écouter cette musique de singes? Il n’a pas de voix, ce guignol gueulard, déjà que tous ces yéyés ne font que de brailler! Assez, maintenant, on veut aussi avoir notre liberté d’écouter notre Aimable ou Piaf!”

Et c’est ainsi que le gentil garçon qui vous écrit, pour bien plaire à maman surtout, se mit à ne point trop aimer les mâles prestations de ce chanteur-là; Mais le musicien qui vous l’affirme a toujours reconnu la qualité exceptionnelle des accompagnateurs dudit rauque dieu de la scène qui, à présent qu’il s’est éteint, demeurent d’autant plus anonymes faire-valoir; Eux dont le talent jamais n‘a jauni!

Ainsi va l’actualité, primant si facilement le départ de rusé cancre estompant l’immense perte de génial érudit. Dissertons-en justement:

%%%

Elle était loin déjà, l’époque où tournaient les joints dans l’avion entre Casablanca et Rio, vers ce Brésil où, d’aventure, sans jamais nous laisser le temps d’en devenir dépendants, emplissions nos narines de dodues lignes de coke, de préférence « manga rosa » ; Il y avait bien 20 ans déjà que votre bas rond-de-cuir très ferré ne touchait plus à l’opium et dérivés, ne s’injectait plus rien, mais pour lui quelques prudents snifes très épisodiques de cocaïne, n’engendrant que fatigue après, n’avaient rien d’aussi addictif que tabac ou alcool. Coke, donc, qui nous fut un jour fournie par une connaissance de fréquentations d’alors d’une proche, nous ayant invités à l’acquisition d’une dizaine de grammes récréatifs, au sein d’une glauque allée d’immeubles.

Le pas vraiment dealer, rendant service à ceux étant chers à ceux lui étant chers, ce gaillard jovial et sympathique nous fut ainsi présenté. Non sans légère appréhension de notre part, devant cet homme en uniforme ! … En ce recoin de brutal univers … Qui sort sa carte de police, étale le contenu d’un sachet sur un muret et se met à séparer, avec la tranche de la carte, des lignes de dégustation promotionnelle de son puissant produit du terroir!

Faut-il préciser que les globe-trotters que nous sommes disposons de cette remarquable faculté d’exhaler aura d’atmosphère détendue : Issue de la salvatrice fusion de sueurs froides avec la sueur de chaleur ?!!

Et tout le monde en profite, voilà qui coule de source, dès qu’en face de l’effroi : Vous envahit cet effet de dôme de l’adrénaline, cette bulle emplie d’un calme et courage vous surprenant vous-même, où vous prenez le recul duquel vous n’observez plus la scène, potentiellement traumatisante, que comme un spectateur ; Rassurante coque immatérielle, en laquelle vous protège naturelle réaction à la terreur survenant : Qui vous fait dire et agir alors très exactement tel ce qui résulte de dix questionnements à la seconde : La meilleure et plus réfléchie réponse à donner. Flottant en cet Œuf de la peur extrême, vous ne devenez plus que poussin d’espérance, et Être digne attendrissant instinctivement son sort, hormis si n’êtes que poule mouillée.

En l’occurrence: ignorant encore que, quelques années plus tard, en quittant Papeete pour Auckland l’avion décrochant au décollage et plongeant allègrement, l’espace de quelques interminables bulles d’élixir de sueurs glacées et ambiance surchauffée … nous embaumerions tout autant ... ! Ou: Une fois le tour de la boule d’eau à rikikis coins de Terre effectué, rentrant à la « maison » au-dessus de la proche Francfort, pris dans une légendaire tempête … Tout comme sur les Alpes, revenant de Grèce, paraissant avoir courroucé Jupiter et ses éclairs s’abattant sur l’appareil … Et près de Délos, sur Égée enragée, lorsqu’une partie du bastingage de la barque est arrachée par les vagues : … Livides et dégoulinant en compagnie de Témoins de Jéhovah entonnant d’ultimes psaumes … Et … Et …

Intermède pour reprise du souffle :

« Alors ? Proue est-ce ? »

bateau.jpg

«  Ou poupe honnie hier ? »

Or donc : Perles d’épouvante à peine moins consistantes : Nous voici, vers fin 1996, survolant une fois de plus l’Atlantique ; Un Monsieur se lève, part aux w-c, et ça dure, ça dure, alors que se diffuse en l’aéronef devenu non-fumeur une délatrice odeur de tabac !

L’individu finit par ressortir des toilettes, livre en main entrouvert, visiblement pour délassement durant le travail et heureusement nul autre usage.

L’ami pète les plombs, qui sue de visqueux reproches par tous les pores de l’appeau. Appelant à l’hallali contre l’irresponsable. Et tout l’avion de s’en réjouir et acquiescer !

Vaguement interloqué par imprévisible réaction publique quant à ses sacrées petites habitudes, le distingué fort flegmatique malfrat, se penche vers l’ami qui en reste muet : Lorsque cet énergumène arborant grand sourire lui offre « son » livre, à titre de calmant pour les nerfs !

L’ami le jette négligemment en affirmant : « Merci, je ne veux pas de votre merde » !

Jetons-y bref coup d’œil : C’est que c’est tout nouveau, cette merde-là, ça vient de sortir ; Et le nom de l’auteur nous titille, on n’a pas idée de porter un pseudonyme poussant aux extrapolations du style « J’endors : Messes sont… » … Et ce tire : « Presque rien sur presque tout » …

Nous atterrissons en paix. En cet état jouissif d’après le péril. Et j’ai lors découvert que la pénible affection de Droite, la carence coutumière en ouverture de cœur et d’esprit, est malgré tout dominée par certains êtres particulièrement exemplaires !

C’est donc grâce à « cette merde » que je réalise combien n’est qu’anodine, en vérité, au point de ne verser tout au plus que mélange de larmes de joies passées et peine présente, la mort d’un Immortel !

Au revoir géant ! Dormez ! Sont à présent éveillés ceux qu’avez tiraillés !

Et merci de ne les avoir jamais endormis sans même ouvrir l'un de vos ouvrages, juste à la lecture sur sa couverture de Jean Bruno Wladimir François de Paule Lefèvre d'Ormesson.

%%%

Parlant aristocrates bien moins doués: D’aucun(e)s planqué(e)s Helvètes patron(ne)s de subalternes Conseiller(e)s fédé(raux)(rales) affublé(e)s d’étiquette socialo, qui sont annuellement bombardé(e)s Chef(fe)-d’État, Président(e) de la Confédération !

Quelle abomination, en l’état, quel deuil de tous espoirs que de voir la simili-Gauche de free bourgeois venir pour un an Berset la Suisse, sous traditionnel mépris de taiseux indifférent, face à Culture fondamentale laissée pour compte au profit d’intérêts secondaires, voire crapuleux car à prédominance prioritairement lucrative.

Pour succinct rappel : Le fisc genevois était jadis tracté par une solide Micheline, déraillant, du fait que l’assujetti qui vous écrit se trouvait sous traitement médical et n’avait pu remplir sa déclaration d’insultante pitance accordée. Qui fut taxé d’office à plus de CHF-30'000.- pour un crachat annuel d’environ CHF-70'000.- Et lorsque cette même locomotive fut devenue Présidente de la Confédération, votre bon Roi-Député du Parti Railleur alla jusqu’à s’humilier à lui demander sa Grâce présidentielle, par abolition de la servitude fabriquée sous artifice des dettes manipulables à dessein ! La très couverte Madame Calme-Iran eut l’amabilité de répondre qu’une telle grâce n’était point de sa compétence. Idem ensuite de la part du Chef-d’État de même acabit d’ersatz socialiste, Moritz Leuenberger.

Et voici que ce pays réclame rab du mollasson honni, voit sa maison des arts faillis sous l’assaut de baillis, sans bouger de l’alpage d’où l’on fait son beurre, sans pour autant tout un fromage ?!

Ah, limbes, erre cet État qui lutte sous vos volutes d’opacité d’esprit jouant à miter rang des vachement plus humains qu’eux, chassant mouches amères de Droite asociale et vendue Gauche !

%%%

Tiens, parlant de microcosme: D’aucuns demeurés manipulateurs d’obscure politique genevoise ont, entre autre, rayé les 100'000.- annuels inscrits au budget 2018 pour le Club Suisse de la Presse ; Passant à la casse !

Son Directeur Mettan à réagir ! Devenu de rage trop rouge pour des PDC sous joug trivial de l’ère Blocher ! De mise aux fers en la galère éditoriale ! Où bat tam-tam à hue et dia !

jmr-bongo.jpg

Passé de sous … Le Club de la Presse va-t-il s’écraser ?

Ou, ses honorables membres vont-ils s’époumoner de concert, recyclés en ténors de l’Opéra tragique, interprétant «l’ Envol de l’oie à trois millions » ?

Tout un spectacle ! À produire rapidement, tant que subsistent encore des rédacteurs dans le pays, et une SSR agonisante pour le transmettre. Même après censure successive d’étages de médiateurs et clubs d’experts en fonctionnement de la Presse.

Sauver la Presse n’est ni vain ni saoulant ! N’ingurgitons le blanc-seing jusqu’à l’hallali, et laissons le rouge se bonifier !

%%%

Ailleurs : Arrosée sous excès de confiance mal placée, une élue socialiste se fait voler son manteau dans le vestiaire du Palais fédéral !

Tous les regards sont braqués sur Christophe Blocher et d’aucuns autres intrus fédéraux, connus pour avoir déjà pris ou susceptibles de prendre très bientôt une veste en ces lieux !

Pas de Moralité, alors? Mettan t’accule l’ère Blocher ! …

%%%

Croyez-en le futur Patrimoine culturel de l’humanité qui vous l’affirme : (Eh bien oui, quoi? Si la pâte à pizza voltigeant l’est devenue, pourquoi pas le producteur des plus féroces vacheries de Suisse?) : Une chance, en ces temps de morbidité, qu’existent encore de consciencieux fonctionnaires:

Ainsi, un policier genevois trop rapide, poursuivant de dangereux criminels, est condamné pour violation grave des règles de la circulation routière!

Déjà qu’on devrait lui décerner la médaille du mérite, pour être une telle rareté dans la profession: Soit un flic trop rapide! Et Suisse de surcroît! …

Cependant: « Messieurs les truands tirez-vous en premier! Mais, surtout, ayez la civilité de vous arrêter également aux feux rouges!

Car formelle est la sentence: « Malgré la volonté d’aller combattre l’adversaire, il s’agit d’appliquer le droit »!

À se demander si la Jurisprudence changera quand, par malheur, nos gabelous fâchés perdront leur temps, laisseront toutes les mémés en déambulateur traverser la chaussée, s’arrêteront longuement à tous stops! En « accourant » de l’aéroport jusqu’au Palais de Justice dont un engin faisant tic-tac vient subrepticement d’être déposé à l’intérieur! …

%%%

En attendant, nos forces de l’ordre se préparent aux terribles combats qu’ils auront à mener l’été prochain, en vue de musclées arrestations massives de fautives: En effet, après avoir été accepté par la municipalité, le burkini est à présent interdit dans les piscines de la ville, car il symbolise l’asservissement de la femme!

Juste! Les gamines musulmanes cesseront enfin d’être asservies et discriminées en étant interdites de piscine par 38°C!

%%%

Explosif, encore: Le plus dangereusement stupide Chef d’État du monde, puisqu’il y a « fort heureusement » pire qu’en Suisse dans le genre, décide que Jérusalem est capitale d’Israël, point c’est tout.

Mais c’est provisoire car prochainement, afin de séparer les belligérants sciemment échaudés, l’ambassade des USA en l’État juif sera transférée à Washington et celle au sein de l’État Palestinien un peu plus loin, sur les ruines de Pyongyang!

Ainsi: Veillez ogres, hein? Et longue vie aux mots, ris bons …

Ali GNIOMINY

Quand, au loin …

Hordes haut tonnent

IMAG0036.jpg

facebook.com/rothjeanmarie : « Défauts dans les pitres »