« 2017-08 | Page d'accueil | 2017-10 »

24/09/2017

LONG CHANT D'ARDU SIGNE DE POTES .. EN TAS !

Longue envie au D.P.A.R. de Genève, ce Département Présidentiel de l'Arrogance Radicale, dont le long chant bêlant fait état de dits, faits rances et par d'insignes faits blesse.

Mais laissons là ces déplorables petitesses de segond plan, alors que revenu face à Ithaque vous transmettre cette ode ici, après avoir tourné derechef autour du Nombril de la Terre.

Soit dit en aparté, chère Madame Hunziker, merci pour vos congratulations. Certes, je suis sans doute pour une part de la réunification de Moutier au Jura, mais, bien que je sois à l'évidence porteur de la plus grande lumière ...

soleil.jpg

… et demeurant, sans faille …

IMAG1115.jpg

… si familier du centre du monde …

IMG_5092.JPG

… bien qu’il serait en mon pouvoir de répondre à votre requête je ne puis cependant, devoir de réserve oblige, vous transmettre les privées coordonnées souhaitées, du trafiquant d’informations ou de son homonyme voire homologue chanvrier. Vous ne fûtes à ce point très précise mais en êtes excusée. Et par ailleurs, chère Madame Laurent, certes oui quelle tristesse que de voir une telle civilisation rendre l’âme si complètement.

Précisément : Je comptais il y a peu demander à l’une ou l’autre pythie, quelles délirantes émanations issues des fentes de la roche sise sous le trépied elle avait respirées ? Lui obscurcissant l’esprit au point de ne prédire aux humains que la démocratie en ce lieu inspirée deviendrait un jour, en exemplaire Suisse et reste de la planète, la sinistre singerie actuelle.

Ce clanique instrument de déséquilibre social officiel, au profit d’égoïstes s’en payant majoritaire part avec les moyens soutirés par corruption idéologique aux esprits sciemment maintenus peu avertis, peu défendus ni protégés.

Ainsi, nous rendîmes-nous comme de coutume d’antan, à l’arrière de la fontaine Castalie, en l’espoir de retrouver les trois marques du trépied où officiaient les trois pythies. À la base de la faille du Mont Parnasse. Là où, quarante ans auparavant, après avoir franchi la barrière censée empêcher les porcs humains d’aller en douce déféquer en l’endroit même où jadis se déposaient les trésors, nous avions marché pieds nus dans la merde, puis escaladé à nos risques et périls bonne part de la faille sacrée. Afin de connaître cette part de nous-même si mystérieuse, dont j’expérimentai pareillement la magie plus tard ailleurs qu’à Delphes, à Pétra comme aux alentours de Monségur.

Assis en tailleur, il suffit de ne songer qu’à des choses positives, en lien avec la Nature. Et, par instants, de penser à quelque chose de mauvais, de méchant, comme de voler sans vergogne, tromper, mépriser plus démuni que soi ! Auquel cas, infailliblement, simultanément avec chaque négation, un caillou tombe de la falaise juste devant soi !

Ainsi, afin de tester à nouveau ce phénomène si particulier de parfaite cohésion entre les forces spirituelles et naturelles, nous nous heurtons brutalement à l’entrée de chemin férocement barrée ! Plus moyen de la franchir même illicitement ! Centre de l’univers antique bardé de panneaux indiquant le danger de chutes de pierres ! Ô terrible ironie ! Force est d’imaginer qu’il y eut accident(s) d’ignorants touristes s’étant aventurés-là emplis de souillées énergies.

Par conséquent : Le principal centre d’intérêt de Delphes, endroit au pied de la faille, alors qu’il n’y a qu’en son intérieur que dévalent les pierres sur appel, cette esplanade sous la tranchée verticale du Parnasse où consultaient les puissants la ou les pythies, est à présent purement et simplement inaccessible ! Et pire : Après moult recherches, il semble bien que plus aucun guide actuel de Delphes n’y fasse référence.

Nos recherches furent vaines. La partie payante du site, à présent entourée de solides barrières, là où nous plantions notre tente, prend fin à une centaine de mètres du lieu où des escaliers antiques menaient les visiteurs à la découverte des marques du trépied de roc d’où émanaient les plus primordiales décisions des puissants du passé : Et finissait par jaillir l’esprit d’authentique démocratie ! Dont seule une réelle égalité de pressions et moyens corrects accordée à chaque citoyen co-souverain garantit l’efficience et dignité.

En l’occurrence, votre bon Roi-Député du Parti Railleur a le regret de vous informer qu’a été séquestrée (par les archéologues français ? Les autorités grecques ? ...) la Source première de toute Démocratie. Rapt préfigurant ô combien la corruption mondiale de ce symbole fondamental, la volonté d’en interdire le véritable accès au commun des mortels, de cacher cette matrice aux yeux de tous savants curieux et autres, au nom de prétendue Sécurité du citoyen.

Cette « Sécurité » à toutes les sauces, « justifiant » la plupart des tromperies « démocratiques » imposées, pour en revenir au plus simplet microcosme, permettant pour exemple à l’oppresseur Bernois si peu inspiré de piquer au bas rond-de-cuir très ferré, pour le retourner bêtement en dernier sursaut d’agonie politique contre le vote jurassien de Moutier : Ce même article du code pénal qu’il gardait en réserve depuis si longtemps, susceptible de mettre un terme à la scandaleuse suprématie exponentielle de l’helvétique Droite dure PLR-UDC… ayant instauré et perpétuant la dictature économique voilée: L’art. 279CP (Délit contre la Volonté populaire au sens des art.279CP et suivants, atteinte au droit de vote, corruption électorale et fraude électorale).

Mais, qu’y faire? Si l’humain traditionnel n’aperçoit encore que ce qui est tout petit! D’ailleurs, voyez … : Il parle de milliards d’années-lumière, alors qu’avec une vision plus étendue il ne pourra disserter que de millions de millénaires-lumière!

Soit à peine des milliers de centmillénaires-lumière, en fait.

La distance moyenne entre un bienfaiteur Connaisseur de l’authentique Idéal Démocratique et d’ignorants conjointement autoproclamés élus l’ayant pris en otage.

%%%

Lors, rentrés au crépuscule des vieux arnaqués …

IMAG1232(1).jpg

… L’heure est venue d’aider au partage vital de l’Or Essentiel …

FullSizeRender(3).jpg

… en vue du renouveau d’égalité décente générant échanges lumineux …

IMAG1185.jpg

Inaccessibles ? Au réduit et félon champs de vision …

… Ali GNIOMINY

Photos: H. Ruvenal et J.-M Roth / Sur F.B: " Qu’un nom brille qui tout estompe ? "