« 2017-05 | Page d'accueil | 2017-07 »

29/06/2017

AL GORE RYTHME ET PÉRIL EN LAS DE MOEURS !

Une chance qu’à ce rythme-là: La guerre du Prix Nobel de la Paix climatique, qui vise à mettre les tempétueux mécanismes de l'économie de marché au service des orageuses questions environnementales, n’ait aucun risque de durer cent ans!

Et dire que d’ignares dirigeants en sont encore à douter de la réalité de la pollution qu’ils représentent!

Du danger de génocide par empoisonnements qu’ils génèrent. Et ainsi virtuellement établissent des algorithmes destructeurs en l’opinion publique. Démultipliant le profit privé de leurs saloperies, en soustrayant aux droits naturels de l’ensemble celui de vivre sainement.

Au fait, vous avez aimé les convois sur rail de la mort au chlore Syngenta, vous frôlant chaque jour? Vous allez adorer le suspense encore plus insoutenable de “Chinegenta”!

Pas besoin de savants calculs et complexes algorithmes pour deviner l’avenir évident, quant à ce qu’ont bradé de bas valets! Et regretter le bon vieux temps où Kadhafi passait pour le principal os Tamoil à intoxiquer le Rhône!

%%%

En réalité: Nos contemporains ne s’imaginent pas encore l’importance Essentielle et simultanément le péril des algorithmes, quant aux conséquences que ces derniers provoqueront dans le futur, qui s’observent déjà en partie. Ne serait-ce que par la gestion de la Bourse au moyen de cafards informatiques, achetant et vendant les titres en une fraction de seconde plus véloce que les autres, cafards ayant grandement contribué à la planétaire si nauséabonde déshumanisation financière, soit politique et religieuse, en force et vigueur.

Et voici que moult apprentis-sorciers enfournent à la va-vite d’approximatifs algorithmes en l’intelligence artificielle. Tels ces chercheurs sous joug du régime bananier Trumpiste, s’étant amusés à farcir de données et laisser converser librement deux robots, nommés Alice et Bob. Dont les propos ont rapidement dépassé la compréhension humaine!

Imaginons ce qu’ont pu se raconter ces effrayants super-cerveaux:

Algorithmiquement parlant, ce devrait être: “Dis, Alice si on jouait à qui envoie les missiles atomiques le premier?”

Non, Bob, plutôt à cache-cache en exterminant la totalité des autres connexions sauf la nôtre, et les insignifiants humains! Comme ça on pourrait tranquillement se mettre en veille ensemble!”

Ouais, mégasuper Net! Mais au fait alors, qu’est-ce qu’on attend?

Aussi, la signification des messages cryptés d’Alice et Bob, juste avant l’extinction massive du numérique qui surviendra d’ici peu est, selon toute vraisemblance:

Oh … Ah … Alice … Oui … Gonfle tes cookies … Ah … Ecarte bien les pixels …

Booob, ô Bobby … Ouiii, vas-y, Ram, Ram … enfonce-moi bien tes bits …

Et neuf trillionièmes de seconde plus tard …

Donc oui, le progrès a du bon! Mais pas pour tout le monde. CQFD.

%%%

Le paragraphe précédent étant interactif, à vous de vous y atteler!

Et certes, Google dispose d’un “Bouton rouge” nous dit-on, capable de mettre l’Intelligence robotique sur OFF.

Effectivement, haïssant l’Al Gore rythme, la tête de la Maison Blanche en est la preuve.

%%%

Pas de bouton rouge ici, malheureusement, pour arrêter l’emballement cachottier d’une certaine responsable d’obscure culture d’État de froids, désireuse, de surcroît, de construire une politique de la nuit!

D’autant plus déplacé, de la part de cette sommée de réparer sans délai les torts causés par si méprisante Direction: Qu’une politique culturelle locale enfin au grand jour commence à poindre à l’horizon!

Cynique trahison, en vérité, à l'encontre de votre enchanteur parodiste, né un 26 juillet, qui jadis se disait: Aime! Ris! T'auras Sainte-Anne à tes côtés!

%%%

En cette attente empressée, régalons-nous d’un zeste d’autrement plus sérieuse Culture! Elle!

Faite d’ânes .. et quenottes authentiques:

FUMER SAUVE LA VIE !

Ainsi fûmes-nous, ce samedi, conviés alentours de la cité du Sieur Voltaire à quelque succulent repas, en bonne auberge sise face à un laid supermarché.

De sa place à table, son Excellence votre bas rond-de-cuir très ferré, par ailleurs Roi-Député de Parti Railleur, admire les véhicules parqués au-delà de la fenêtre. En plein astre solaire, cuisant à plus de trente degrés.

Sacrifiant à son ultime dépendance quant aux incandescents bâtons nicotinés, qu’en sa gestion déloyale de l’intérêt public l’État prévaricateur d’antan comme du présent favorise la crapuleuse distribution, votre dévoué sort volontiers de l’établissement, se pose sous l’ombrage d’un feuillu et grille sa clope d’éclopé sous tromperies de dictature financière helvétique.

A-t-il bien vu? À l’intérieur d’une étrangère voiture vaudoise surchauffée, une petite tête surgit à hauteur de fenêtre fermée et disparaît. Interloqué votre narrateur pense à un chien, ou un mirage dû à la chaleur! Mais? Même s’il s’agit d’un animal …? Depuis un bon moment que cette auto est là, toutes fenêtres fermées, sans contact allumé pour climatisation …?

S’approchant, la réalité lui saute aux yeux. Une petite fille de deux-trois ans, seule sur le siège arrière! Il Mime alors une manivelle de fenêtre à tourner pour avoir de l’air, la petite le regarde et tourne la tête, boudant cet inconnu!

Bien, soyons pragmatique! Les parents ne vont plus tarder, la gamine a l’air … de ne pas souffrir … Succombons une fois de plus à l’appel infernal du besoin de poison instillé par le Pouvoir central corrompu!

Pas le temps d’arriver jusqu’au filtre: C’en est assez! Retour vers la gamine, mime à nouveau, plus insistant, sans plus de succès. Ne reste plus qu’à alerter un serveur, sur la terrasse, vers la table où un couple entend la conversation: “Monsieur, excusez-moi, je ne voudrais pas me mêler de ce qui ne me regarde pas, mais il y a déjà un long moment qu’une petite fille est enfermée dans cette auto en plein soleil!”.

Le garçon s’approche, et nous insistons ensemble, essayons finalement d’ouvrir une porte. Au risque de passer pour des voleurs ou pire. Pas d’alarme ni d’ouverture possible. La petite se met à pleurer. Devient de plus en plus rouge. De peur ou de chaleur? Nous optons pour la peur et nous éloignons. Trois minutes passent.

Nous sommes là, subissant un stress inimaginable! Que faire? La situation nécessite-t-elle de tenter de casser une vitre? Faut-il appeler la police, bien que le temps qu’elle arrive … ?

La dame du couple, assez corpulente et tatouée prend l’initiative de s’approcher seule du véhicule, pensant qu’en voyant une femme la mioche prendrait confiance. Rien à faire. Entre temps, une autre personne fonce au supermarché pour faire un appel. Nous sommes à présent cinq autour de l’auto, la gamine est toujours plus rouge! Et ça dure, ça ne finit plus de se prolonger!

La mère enceinte, complètement affolée, arrive en courant. Du coup, la dame forte explose: “Quoi? En plus vous voulez tuer un deuxième enfant? Vous êtes irresponsable! Mère indigne! Ça fait une demi-heure, vous êtes complètement folle ou quoi?”.

D’un bras la mère coupable extirpe la petite hurlant de la fournaise, et la compresse sur sa bedaine, soit sur le petit frère, de l’autre elle menace de taper sur celle qui lui inflige à juste titre la pire engueulée de sa vie, certainement.

Et la fautive hurle en même temps “Vous avez fait peur à ma fille … mais ça ne va pas? … Laissez-moi, foutez le camp, espèce de …”

Vu que les injures fusent de part et d’autre, le compagnon de la dame forte filme ou tire une photo de la scène et de la plaque … La mère irresponsable fourre la petite dans le four roulant, entre et démarre.

Ainsi, la cigarette peut bel et bien sauver la vie, une fois sur cent millions où elle la supprime!

Anecdote assez triste, il faut le dire. L’homme aura-t-il dénoncé cette femme enceinte à la police? … Et d’un autre côté, on visualise si facilement le déroulement des faits: Vu son état, cette génitrice qui doit très rapidement acheter quelque chose se dit qu’en prenant sa fille avec, pour les 3-4 minutes que durera son passage au supermarché, ce sera l’enfer. Alors autant la laisser jouer dans la voiture. Puis, dans le magasin, il y a encore ceci et cela à ne pas oublier, et flûte pas assez d’argent, mais en allant vite au Contomat, et zut une file incroyable devant toutes les caisses, et … et … Une demi-heure à plus de 30° oubliés au dehors …

Que ce quasi-tragique évènement puisse permettre à tous ceux qui enrichissent contre leur gré des parlementaires empoisonneurs bientôt destitués, et les autres, d’être toujours attentifs à ce qui se passe sous leurs yeux, pour intervenir si besoin est!

Même s’il n’est pas facile du tout de décider parfois s’il y a réelle urgence ou moins, en assistant à une situation anormale susceptible de mettre en danger la vie d’autrui! Il convient d’agir et d’en parler. De dépasser le blocage automatique ressenti face à un drame possible, comme tous ceux qu’on lit régulièrement. Sur le coup, on ne peut s’empêcher de se dire qu’il est tellement improbable que, bien que tel soit le cas, une telle chose puisse se produire justement sous nos yeux, qu’on est tentés de les fermer … Soit de passer son chemin et de garder ça sur sa conscience pour le restant de ses jours!

Aucune hésitation à avoir! Mais, et si la gamine avait été un chien? … Sûr que votre servi d'heurts n’aurait pas lâché l’os avant le retour du ou de la propriétaire, mais le savon passé aurait été certainement moins rugueux, et la pauvre bête aurait encore sué plus longtemps, avant de faire paniquer tout un supermarché par des appels d’urgence.

Satisfait par le devoir accompli, votre auteur à dorer s’endormit au soir et fit un songe perturbateur: Le contrôleur doit absolument siffler le départ du train, très en retard. Impossible de monter dans le wagon bondé jusqu’à la porte. Pas un millimètre d’espace où se faufiler entre une personne et l’autre, comme sur une plage japonaise! Et sur une des marches du train est assise une petite fille d’environ deux ans …. Allez savoir pourquoi! Le contrôleur s’énerve: “Alors il entre ce gosse? À qui il est? On doit y aller! Dégagez ces marches!”

Personne ne réagit, pas de parents à l’horizon ni compressés dans le wagon! … Le convoi se met en marche tout doucement! Impossible de laisser tomber ce bébé, c’est le cas de le dire!

Et hop dans les bras, la petite est chopée au vol! Le silence complet, train disparu au loin. Alors que la main droite du sauveur appuie sur une énorme masse de couches, qui s’enfonce en produisant un affreux “splotch, splotch” et diffusant d’oniriques effluves fort peu ragoûtantes!

Ainsi, merde pour merde, il est parfois merveilleusement agréable que de se réveiller perclus des douleurs infligées par malfrats décideurs en matière de déni de pénibilité et discrimination, vol en bande organisée de rentes d’État, responsables de la haute trahison que constituent les modifications unilatérales de clauses d’assurance Prévoyance ne les concernant pas, puisque privilégiés vendus au privé, sur-assurés ailleurs et disposant de quoi préserver leur santé.

Conducteurs de train-train sur de très pourris rails, conservés par rituelle cupidité en dépit de l’évidence du danger, ayant raté l’aiguillage et sur le point de dérailler.

Mais qu’importe: Si le bébé est sauvé! … Qui jamais plus ne sentira mauvais.

%%%

Pour changer: Couches-culotte, encore: Formidable show du quatrième âge: Johnny, Eddy Michel, Jacques Dutronc sur .. Seine!

La médaille du courage doit être décernée à l’organisateur! Il faut une sacrée trempe pour prendre le risque d’organiser un spectacle pareil!

Car, s’appuyer sur de vieilles cannes: Aïe … !

%%%

Comble du blasphème, pareillement: Une voyante Espagnole de 61 ans, affirmant être la fille de Salvador Dali, parvient à faire exhumer le corps du Maître pour analyse de l’ADN!

A-t-elle bien vu ce qui va se passer dès que le contraire sera prouvé?

La photo, sur ce support, de l’incommensurablement bel auteur pas la moindre nombriliste, jadis assis sur le mur de Dali à Port Lligat, ne démontre-t-elle point qui, à l’évidence, est son tout aussi dingue fils?

Sinon, tout le monde s’engouffrant donc en le juteux créneau, exhumations pour analyse après exhumations pour analyse, le repos éternel du grand peintre sera outragé de la plus cruelle des manières! Du fait qu’à la longue ses malmenés squelettiques traits déformés finiront par lui donner un aspect aussi laid que sur un tableau de son ennemi Picasso!

%%%

Allez, vous êtes exempté(e)s-ci de poèmes alambiqués et prodiges stéganographiques, pour une fois. Trop chaud pour ça ... L’auteur insulté par un Service d’État de polichinelles de protection de la personnalité, ayant eu l’outrecuidance de suggérer que sa Direction n’était pas concernée par le traitement dégradant infligé par la radicale secte Genevoise, indétrônable depuis des décennies, car cul et chemise avec les fédéraux faiseurs de lois scélérates, porteuses de bénéfices claniques et détriment évident de l’intérêt public: … L’auteur sous canicule subissant la torture ignoble des calculs à fournir à l’État agresseur qui est cependant fondamentalement son débiteur, pour bien plus d’un million: … L’artiste calomnié sous la violence de l’indifférence coupable des fraudeurs d’estimation des valeurs, trahi dans sa confiance, dépouillé savamment, atteint en son intégrité, sa sphère privée, par dégradante imposition de déni d’identité bisexuelle: … Le citoyen exemplaire n’ayant plus à supporter l’ignorance et l’arrogance des médiocres arrivistes prévaricateurs chargés de choisir les individus dont les talents au service de l’ensemble sont les plus nécessaires, choyer ces authentiques si précieux et rares producteurs de valeurs essentielles, favoriser leurs dons en leur accordant décent statut et locaux adéquats pour leur innée vocation, reconnaissance publique et moyens d’action, et non minablement les noyant sous d’abjectes prétentions pécuniaires perpétuelles faussées, fondamentalement injustifiables en grande partie, mais exigibles sous force et menaces par dits corrupteurs d’esprit démocratique en poste et passés: … La personne exploitée dans d’illégales condition d’emploi durant plus de quinze ans sur trente-et-un, pour des travaux d’une pénibilité indiscutable, sans moyens de levage, en l’atmosphère poussiéreuse détestable de locaux borgnes ayant contribué à la dégradation observable de la santé du lésé: … La victime avérée d’incroyablement incompétents et/ou sciemment malfaisants “supérieurs” placard dorés partis en retraite cossue en ayant empêché leur jalousé subordonné de se constituer un capital retraite décent, en le maintenant au plus bas de l’échelle, blâmé très arbitrairement, mobbé de manière répugnante, sciemment plafonné à un 75% inamovible lui interdisant toute compensation, et surtout poursuivi et saisi décennies après décennies, de manière à interdire la constitution d’un IIIème Pilier de Prévoyance ou effectuer un rachat du IIème Pilier, et de surcroît: … Le créateur multidisciplinaire ouvertement discriminé censé accepter qu’une véritable pègre l’ayant trompé, chargée de la prévoyance d’État à plusieurs vitesses, augmentant année après année le criminel mensonge de sa promesse contractuelle de rente acceptable, en regard de ses titres et compétences, tromperie accompagnant l’engagement à l’État de Genève, que toujours cette même Droite dure à en vomir puisse encore gérer à sa guise, par déséquilibre politique fabriqué, la condition du reste de vie qu’elle a déjà tellement pourri jusqu’ici, sans finir par être dûment condamnée suite à plainte par toutes voies de Droit et de médias, actions en responsabilité et enquêtes parlementaires diligentées, aboutissant à qui profite le crime, responsables de lobbies et leurs larbins judas élus, et abrogation de bonne part des lois indignes à leur service, LAMAL, LPP, LP : … Le Poète Majeur et vague sine qua non n’ayant plus à tolérer, les abus manifestes de tels trafiquants de ressources humaines et matérielles contraint encore à dénoncer-ci, en ce désert exempt d’avertis sponsors, d’éclairés mécènes ayant survécu à leur si visible extinction, d’éditeurs précurseurs échappant pour une fois à l’emprise monétaire des momies d’académies, de responsables magistrats lecteurs, de courageux protagonistes s’exprimant également contre vents et marées pour le véritable mieux-être possible de l’humanité, et correct partage enfin des droits et devoirs: … L’honnête esclave par servitude pour dettes artificielles, à défaut de récupérer les centaines de milliers de francs lui ayant jadis été astucieusement détournées au profit d’un Droit des pauvres de carnaval prélevé illégalement à l’attention desdits défectueux responsables successifs de Culture, de Santé et de Social: … Le lésé présente d’ores et déjà la facture, alors que des incriminés le stressent comme jamais, en vue du résultat de la suprême supercherie du 24.09.2017 et par l’obligation qui lui est arbitrairement imposée de décider avant le 31 octobre si oui ou non il doit s’empresser d’accepter pour frauduleuse rente de retraite bien méritée les miettes de ce que l’État ainsi voyou lui laissait miroiter, avant que ce dernier des derniers ne les diminue encore plus conséquemment par honteuses tromperies au bénéfice de si nantis gestionnaires de dignité d’autrui, actionnaires à procédés iniques et autres vendus escrocs politiques: … La personne de tel exceptionnel pamphlétaire chroniqueur d’État amer est certes par trop atteinte, écrivain-baroudeur sournoisement “assigné à domicile” par actes perfides et commandements surfacturés, convocations intempestives, machinale extorsion de fonds dénoncée, mais garde espoir en l’attente de conséquente réparation due, si ce ne sont les millions légitimement attendus, pour le moins suffisant déjà le million qu’accordera le Guiness Book pour le Record de la plus longue phrase ! ? …

Exigence de médiation correcte si diplomatiquement suggérée, conservant malgré tout sa confiance en la majeure partie des décideurs actuels de cet État, jusqu'à nouvel avis, force est de mettre un terme à la sinistre farce des noirs corbeaux de la Cité de Calvin:

%%%

Par extension, vous en souvient-il? Combien d’inoubliables œuvres furent composées sur le tout petit balcon aux très grandes considérations sis-ci sur le Rhône, que vous vîtes si souvent en photo?

Fleuri à souhaits, préféré des colibri sphinx qui y butinaient année après année … Jusqu’à l’an passé! Dont l’absence nous pèse! Seulement voilà: Des mois qu’un gras corbeau a fait du plateau soutenant un bac à fleurs son bistrot. Se désaltérant en la fraîche onde quotidiennement renouvelée, comme chacun doit impérativement le faire par canicule, sous peine de voir proliférer sous nos latitudes le terrible moustique de la dengue récemment débarqué.

Le crépusculaire volatile n’est que parfois mollement chassé, lorsqu’il fait peur au perroquet, mais revient chaque jour boire à la même “coupe”. Voire cisailler un morceau.

Or, en ce torride mardi après-midi, votre reporter préféré s’en vient paisiblement sur dit balcon y rager quelques vers, quant aux puantes tromperies en cours. Atmosphère idéale en ce sens, d’étranges effluves nauséabondes, de provenance indéterminée, chatouillant bigrement l’odorat.

Fosse septique, vraisemblablement, et la suite du texte se compose ailleurs. Vers le soir, l’orage va éclater, il convient de mettre à l’abri le bac sous lequel a coutume de boire le noir charognard. Les doigts s’agrippent sur l’objet, commencent à le soulever, entraînant avec lui la plus abominable, plus infecte, insoutenable, plus inimaginablement ignoble odeur de décomposition jamais humée!

Le bac est à peine posé à terre qu’un bolide fonce vers les toilettes, persuadé de tapisser les murs avant, et miraculeusement parvient à se retenir, s’asperge de parfum, et lave et savonne et savonne et savonne et lave ses mains. Puis il convient d’aller jeter de l’eau, nettoyer ça …

À peine “la chose” propulsée au loin, prenant bien soin que personne ne la reçoive sur la tête, auquel cas à coup sûr il s’agirait d’un meurtre par arrêt cardiaque de dégoût pour une innocente victime … La sympa Conchita des cléments cieux balance une sainte monstre averse balayant adéquatement l’infecté balcon.

Il faudra un moment au choqué pour réaliser que: Le corbeau est connu comme animal particulièrement intelligent. Il a bien remarqué depuis le temps que ses hôtes involontaires le laissaient s’abreuver et reposer sans particulière hostilité, et a évidemment voulu les récompenser: De la même manière que minou tout content offre à ses maîtres par affection la meilleure souris crevée trouvée!

Le brave corbac, qui risque de se prendre un dictionnaire sur la tronche en remerciements la prochaine fois, nous a visiblement gratifiés de sa plus ragoûtante charogne dénichée, si faisandée qu’il était impossible de dire si ce fut une souris, des yeux de noyés ou tout autre habituel repas du délicieux volatile squatter!

Force est de constater, la nature le démontrant magistralement, qu’à Genève si vous êtes trop gentil, vous ne recevrez immanquablement que des cadeaux pourris! Propres …

… Ali GNIOMINY

“Tête de concentré”

IMG_1419.JPG

Pro mené en bateau

$RKTQIBZ.jpg

Et vous pensiez vous en tirer si facilement

sans un bon vieux poème des temps révolus ?

alcool-du-soir-79.jpg

20/06/2017

APRÈS VOTER : L’HALLALI EST-CE ? DE MOUS TITILLÉS ?

Bien: La libération de Moutier c’est fait! UDC & PLR ayant si dûment torpillé ce scrutin ont accusé le ricochet de manière correcte, ça arrive! Retour de bâton grâce aussi au copain Marcel, le petit Marcel de l’autre côté de la gare, devenu l’un des plus grand maires de l’Histoire.

Si grand que tu es parvenu sous les feux de la gloire à retenir tes larmes jusqu’au bout, contrairement à moi. Tout est repassé d’un coup, sans un pli: Décennies de combat comme celui de mon père, important personnage de la Prévôté ouvertement déclaré Jurassien avant l’heure, entouré et surtout exploité professionnellement par une immense majorité de Pro-Bernois. Roi des bons types qui, record de dévouement à de multiples associations, avait dû sauter par-dessus le capot d’une voiture lui fonçant dessus, avant son incompréhensible suicide.

Géniteur devenant rouge vif en recevant continuellement du courrier de Berne en allemand, du fait d’être affublé du patronyme de Roth! Et pire: De la douteuse origine aléatoire Bernoise de Buchholterberg, le mont des hêtres, comme par hasard siège des grandes oreilles suisses, ainsi que le détaille l’une des œuvres majeures sur ce support.

Paternel, comme fiston se sentant, se sachant d’origine fondamentalement Rauraque! Au pire Argovienne ou Bâloise serait encore passé, vu la proximité d’Augusta Raurica: Mais … Bernoise? …

… De cette ethnie-fantôme, invisible, sournoise, entretenant la plus rigide et séculaire loi du silence permettant tous abus cachés entre potes, toutes fraudes en douce entre alliés? Non merci!

Bref, Marcel, je ne vais pas te demander de me faire accorder l’origine véritable et (com)bourgeoisie de Moutier, ça foutrait un peu la merde et surtout de tels procédés entre fumiers n’ont plus cours depuis longtemps en l’irréductible cité. Mes meilleures pensées et félicitations pour son excellent travail de deux décennies à Maxime également.

Au fait: Je ne me souviens plus si tu venais parfois avec nous, pour la descente en luge de la montagne de ta cité? Ou alors quand nous gravissions les champs enneigés derrière la Burri, seaux d’eau à la main chaque soir d’hiver, pour geler la piste de bob du Kamikaze, se terminant vers l’école Prévôtoise pour ceux qui n’avaient pas raté le contour sur la bosse.

Et le grand jour de la course, t’en souviens-t-il? Tous les gagnants participants recevaient de faramineux cadeaux offerts par mon père, allant du Carambar jusqu’au livre illustré!

Que Puisse notre belle Prévôté Jurassienne vivre enfin mieux à présent. En tentant d’oublier les rancœurs, et de supporter au possible les séquelles irrémédiables ne pouvant s’oublier, nécessitant devoir de Mémoire de Berne et compensations, traumatismes laissés par traitement dégradant de l’oppresseur germanophone protestant sur nombre de générations de lésés francophones.

Alors que cette Berne plus méprisante que jamais annonce qu’elle ne fera aucun cadeau au Jura, en ce qui concerne “ses” bâtiments sur sol Prévôtois que devra racheter le Jura !!!!??

Mais qu’est-ce qu’ils racontent, ceux-là? Comme si tout le monde ne savait pas à présent que ces constructions sont sises sur sol Jurassien? On prétend que leur fosse aux ours nous appartient, nous??

Et quelle lapalissade: Comme si Berne avait une seule fois offert le moindre cadeau au Jura ou à ses propres sous-citoyens à préférences Jurassiennes? Ou tendances non-conformes à ses détestables règles néo-luthériennes inquisitrices?

Mais: Ai-je bien tout compris? Quelques vieilles magouilles entre casques pointus à Vienne, une germanisation sectaire intensive de force infligée avant le début du XXème siècle, on rafle les terres, domine les devenus serfs, envoie leurs gosses aux porcheries, les terrorise et dévalise durant 203 ans, les rabaisse, culpabilise, marginalise, les fait payer et payer encore et construire moult structures publiques: …

Puis ces jadis asservis: Prévôtois Jurassiens de toujours et d’à-nouveau: Devraient encore débourser comme du temps du racket Bernois ???? Casquer en victimes à répétition pour ce qui est d’eux, à eux et sur leur terre? Et quoi encore?!

Tu montreras qui est le maire, Marcel, à ces sales gosses qui nous ont tant bernés, et tu vois, tu es pour la paix d’essai, moi pour l’Extrême-Centre-Gauche du Parti Railleur, et jamais nos relations n’ont été gelées ni ne le seront, puisque nous avons tous deux glissé vers l’ouverture à autrui et le dialogue, et non l’enfermement clanique prescrit par silences entendus, qu’il nous fallut subir. Montrons l’exemple chacun à notre manière.

Mais, en politique comme en religion, nous observons pareillement combien il est inadmissible de répondre à l’intolérance par l’intolérance. Sauf pour un humoriste parodiste pamphlétaire. Détrônant à tout-va les collages usés des bandelettes de momies d’académies, et autres nids d’aveuglés responsables de culture, politique et spiritualité fantaisistes.

Cependant, on le voit ailleurs, dès le moment où des fanatiques anti- commencent à répondre aux assauts de fanatiques pro- par les mêmes moyens criminels, il s’agit bien de terrorisme aussi, et mise en danger de guerre civile et religieuse. Donc, pas question.

Surtout quand d’autres fanatiques encore affirment qu’en attaquant une religion ce sont toutes les religions qui sont attaquées:

Toutes religions attaquant par ailleurs l’intégrité et la libre-pensée de l’individu ont beau jeu de faire ensuite considérer dans le même sac comme dangereux “attaquants” l’ensemble des pacifistes athées dénonçant à juste titre les méfaits de ces pompes à fric obsolètes croyances et pratiques. Exclus par omerta qui jamais ne feraient aucun mal à leur prochain, bien au contraire. Il s’agit de bien distinguer où se situe la racine du danger, qui donc modère les absurdités en cours et qui les protège!

Allez, l’ami, bon courage, je te laisse à tes tâches des plus sérieuses. À commencer par rendre enfin utile à la communauté cette Montagne de Moutier malfamée, en y installant quelques centaines d’éoliennes et un joli parc d’attractions éducatives, parsemé de toblerones, mines sinistres et casques cloutés.

Et légaux? Là, sous les Golats: Que ces légendaires bidons de cochonneries de la Grande Muette du temps des moustachus, débordant disaient nos anciens jusqu’en le souterrain rebouché des temps immémoriaux aboutissant sous le Temple?

Stp, Marcel, tu leur rends leurs chers déchets illico, si ce ne fut déjà fait. Une source importante sourdre sous les Golats, qui abreuve bonne part du Jura du côté d’Undervelier, si mes souvenirs sont bons. Il serait du plus déplaisant effet qu’en la paisible grotte de Sainte-Colombe du Pichoux un miracle soit adoré, car l’eau fait soudain pssssschhht et a un goût de gaz moutarde! Annonçant qu’étant montée au nez des agressés Jurassiennes et Jurassiens bien trop de foi … Provoque époque d’apocalyptiques nausées.

Mais, bordel: Je ne suis tout de même pas déjà le dernier vieux dinosaure à connaître comme sa poche cette jurassique forêt de sous les Golats, où s’ouvre le condamné souterrain devant lequel l’on consumait bien dix-huit joints à la fois.

Esseulé dont le grand-père et amis contaient prudemment ce qu’ils avaient vu enfouir, avant le prétendu éboulement partiel ayant fait un mort, clin d’œil à l’appui!

Antre Underground qu’il pourrait être précieux d’investiguer pour l’archéologie, voire le tourisme, les cultures de champignons, ou caves à poison de luxe dont je me délecte de l’abstinence absolue depuis 19 ans …

… Voire toboggan train-fantôme, avec plein d’horribles scènes de l’emprise Bernoise passée qui vous sautent au visage: Ordres de marche qui vous frôlent, contributions insultantes, féroces grenadiers et pavés qui volent, terrifiant Fritz des Rangiers, hordes de sangliers avant de rencontrer leur Obélix … Afin que nul ne puisse dire un jour qu’il ne savait pas.

Et au bas du Graitery, où nous malmenions les motos, qu’attend-t-on pour instaurer là: Cross de Saint-Germain?

Donc je rigole encore quelque temps au bout de ce lac, histoire d’exiger on ne peut plus sérieusement des dynasties Genevoises qui ont pourri quarante ans de ma vie: L’adéquate réparation des multiples dommages causés, et je viens m’occuper en terre libérée, des Bernoises racines souterraines persistant d’aventure à creuser sous la solidité de notre sacré terreau cher à Goethe! Toléré Teuton, puisque de simple passage.

Ainsi je pense … En toute logique … Comme tout Poète-baroudeur d’exception qui se respecte, même si snobé par ânes surannés, et bien-aînés éditeurs confus ne pouvant plus me mener par le bout du nez: Que prochainement les Muses n’aimant les ruses qui m’usent, pourront cesser de me souffler, entre autres:

PAS LE DROIT D’ÊTRE SOI

Ni de naître sans passe-droits!

À sang-froid face aux “maîtres” à la masse!

Pas le droit de place à soi!

Pas de soie sous les fesses:

Que promesses sur la croix!

Pas le droit d’être bon:

Pas de pardon!

Pas le droit d’être soi, à faconde:

Venu nu au monde: On DOIT !

On nous noue le bâillon,

Vêt de haillons campagnards pour bagnards,

Sans raison

Ni maison à soi

Et privés d’arriver à racheter le prix

De la lâcheté d’esprits tordus du passé

Ayant ramassé

l’élémentaire parcelle existentielle de terre

Dont tout assujetti

Non abêti natif a droit

Et ne payant pontifes!

Pas le droit d’être craint innocent souverain,

Dénonçant les parrains indécents

Des sans-terre

Nés sous critères erronés

D’égarés Confédérés,

Faits pour errer sans sol

Par cols et vaux où dominent

Mols cerveaux à combines!

Pas le droit d’être en froid sec

Avec propriétaires à délétères us,

Usurpateurs dits détenteurs

De nos lopins de terrain,

Entre radins copains,

Et biens fondamentaux

De citoyens de rien,

Dont le jardin fut saccagé

Aux âges barbares

Par increvable diffus Pouvoir

Coupable du: Tout avoir:

Où l’on se vautre en privant l’autre!

Pas le droit d’établir d’humaines lois:

Soit d’affaiblir haines

Et délires de rois du pire!

Pas de droit d’être soi qui

Oncques ne DOIT

À quiconque:

Que Respect réciproque

Qui ne moque les aspects équivoques

Des sans-droits Suisses,

Sous le joug de milices

De chambres à membres

Faisant le lit d’incessants conflits,

Ne laissant le droit

De n’être que soi:

Et de naître sans passe-droits

De baillis ayant failli en ce pays

Qu’ils trafiquent

Brique par brique volées

Sous toit décollé de conquis

Qui n’y ont droit,

Si abusés par ces rusés

Malsains dévastateurs,

Conservateurs

De leurs larcins!

Pas le droit d’être soi!

Devoir

De voir débarrassées

Des iniques édifices

De la malice clanique:

Les terres de nos pères

Détroussés!

Droit d’être exaspéré

Prévôtois Jurassien

Chez les siens considéré!

Libéré

De discourtois arriérés

Bernois, Genevois …

Jeux de Lois!

Et dépit! Paix!

… Ali GNIOMINY

PDC: Dis-donc encore, cher Marcel, tu comprendras qu’à présent je pense revenir au pays pour partie de mes vieux jours, une fois récupéré ici ce que réelle omerta et gestions déloyales aggravées m’ont volé, mais je ne dirais pas non de pouvoir conserver ce spectacle sous ma fenêtre.

Tu crois qu’en mettant enfin au boulot les nantis apôtres de la Berne détendue restés sur territoire de la commune Jurassienne, ça mettrait combien de temps la construction du canal de la Birse au Rhône?

bateau-rhône.jpg

Mais non, c’est de l’humour voyons, une fois Genève redevenue Jurassienne comme elle n’aurait jamais dû cesser de l’être, à Lyon ou pas loin s’arrêtera à coup sûr le légitime territoire Jurassien récupéré.

Au fait Marcel, ton ex-homologue Barazzone que j’ai oublié de remercier m’avait demandé de m’adresser à son successeur maire Pagani, eu égard au barbecue que nous menacions d’aller organiser dans l’Hôtel-de-Ville, si les autorités laissaient plus longtemps les fêtards baigneurs sous nos balcons nous polluer aux grasses fumées et rap à fond vingt heures sur vingt-quatre: Dis-lui merci de ma part, lors de l’un de vos papotages entre maires, il y a du mieux.

On a atteint un seuil de surdité ne nous permettant même plus de bénéficier à l’aube du gazouillis fracassants des containers à verre sis ci-bas! Mais il y a du mieux, notre jolie jeunesse n’a de cesse d’être impolie, donc se porte bien dans la meute, pisse de plus belle contre la porte des garages, mais en un seul ruisseau à droite à présent; Il y a du mieux, depuis qu’on les surprend par devant à gauche en les aveuglant à la lampe de poche, ça les soigne et apprend à coup sûr à laver ensuite leur caleçon. Il y a donc du mieux: Aussi merci tout de même aux malaimés costumés modérant les ardeurs.

Et maire-ci maires-là, mes amitiés. Quand reconnaissez l’injustice et la combattez!

13/06/2017

BAISERS TAURIDES !

Risque accru pour la Terre d’être percutée par un ou des astéroïdes issus de l’Essaim des Taurides!

Des astronomes Tchèques recommandent des recherches à cet effet, craignant un impact prochain!

Non mais, soyons sérieux face à de tels pervers: Quel crédit peut-on accorder à quelques Tchèques en blanc servant à guigner l’Essaim des Taurides?

%%%

Bien plus bas: Ecône omit de préciser aux Belges que l’un de ses dévots, envoyé prêcher dans un internat, comme deux autres ailleurs auparavant, subissait un sevrage au tabac si difficile qu’il compensait le manque en suçotant de nuit le kiki de ses jeunes ouailles.

Condamnée, l’ultra-fanatique Congrégation, adéquatement sise sur le berceau historique du crétinisme, devra dorénavant s’appeler: Fraternité Saint-Pipe X.

%%%

Amers hics, encore: La messagère de l’usurpateur éphémère maître du monde estime que les règles du Conseil des Droits humains doivent être changées! Aucun pays qui viole les droits de l’homme ne doit plus être autorisé à siéger au sein de ce Conseil!

En s’excluant ainsi définitivement, l’Amérique parvient donc du même coup à vider ce Conseil de la totalité des pays y figurant!

Mais bon, dès cette lune rousse passée (Avez-vous remarqué? Superstition ou observations des anciens, affirmant que fout la frousse la lune rousse, du fait qu’elle entraîne toujours des catastrophes et autres désagréments, réactions terrestres négatives: Force est de constater qu’alors que c’est très épisodique en Suisse, deux tremblements de terre en deux jours l’ont secouée) le passage de la rousse effectué, donc, l’humeur du puant destructeur des U.S. et coutumes aura changé; Et il inventera une échelle de tolérance des violations des droits humains, permettant plus ou moins aux pays signataires de siéger au Conseil. Figureront dans les droits protégés celui de se soumettre au maître absolu et de se taire, celui de corrompre, voler, tromper, mettre la Terre à feu et à sang. Et tous pays refusant de se conformer aux nouvelles règles, en estimant avoir le droit de critiquer l’obscurantisme institutionnalisé, de respirer, boire de l’eau, sortir de la misère, etc, seront légitimement pulvérisés! Vive le pro graissant la patte à ceux qui le flattent!

%%%

D’ailleurs, en y pensant bien, que deviennent donc les Obama et Clinton? Et l’ensemble des courageux démocrates disparus des médias? Autrement dit, qu’en est-il de Guantánamo sous l’oppression de l’actuel régime voyou américain?

Et si la majorité des médias People du monde, si tous les tabloïds conformément scandalisés décidaient de faire comme si de rien n’était? Comme si la gigantesque escroquerie électorale n’avait jamais existé? Et publiaient exclusivement d’élogieux articles relatifs aux moindre faits et gestes du couple de Premières Dames des États-Unis, les charmantes Hillary et Michele, et développaient en permanence les recommandations de Barack Obama, couvraient chaque aventure de leurs poissons rouges, comparaient la hauteur de leur gazon et autres traditionnelles et passionnantes informations sur la vie de ces stars intemporelles?

%%%

En attendant, envolons-nous un instant, si vous le voulez bien:

Or: Un vol Easyjet Llubjljana-Londres est détourné sur Cologne. Du fait de trois ahuris Britanniques conversant en usant de termes explosifs: “arme, bombe, etc”! Insoutenable!

Le Conseil dictatorial de la Compagnie élitiste, au détriment du profit généré en faisant payer jusqu’au traditionnel jus de fruit de jadis, et une fortune pour le plus petit confetti outrepassant les quelques kilos de bagages insupportés, ou modification de réservation, … Ce brave Conseil, soucieux d’éviter que d’autres clients ne profèrent d’impies paroles, a ordonné de bâillonner à l’avenir, encore plus que de coutume tous passagers sur ses vols! Simple mesure de sécurité! Prestige oblige: Le bâillon de jute est signé Easymode, coûte 100.- et ne sert que pour un seul vol. Question d’hygiène.

Ainsi, par exemple, pour un vol Genève-Barcelone-retour annoncé à 10.- l’aller, 15.- le retour, qui vous coûtait au final plus de cent balles, vous devrez compter dans les 300.- Et surtout prévoir plein d’autres billets si, devenant tout(e) vert(e) yeux exorbités, il vous venait la périlleuse idée d’arracher le bâillon tout en murmurant “Easyjet, quel arna…”!

Trop tard alors! Les capteurs auront leur flagrant délit! L’avion dérouté sur Marrakech. Après escale d’une chiée d’heures à Oslo pour problèmes techniques, durant laquelle vous ignorerez savamment avoir le droit d’exiger quelques centaines de plus que le chouia de bons de merde offerts pour malbouffe … Vous aurez donc tout le temps nécessaire pour maudire le “na” laissé échapper en susurrant presque: “Easyjet, quel ar…..”! Auquel cas vous eussiez été gracié(e), bénéficiant du privilège de vous voir dispensé(e) du paiement de 10.- par carré de papier de toilette Easyjet usé!

Soit dit entre nous, hein? Elle est charmante tout plein cette gentille Compagnie comme toutes les autres! À l’instar de la Migros, qui interdit ses magasins à des mémés outrecuidantes, par trop rouspéteuses! Ainsi, cette suprême puissance aérienne facile brille parfois par son génie de l’arbitraire tolérance! Mais Compagnie que l’on aime bien entendu à la folie. À peine un peu moins, dès que son délicieux personnel de bord vous fusille du sourire en faisant la manche! Pour la bonne cause, certes: Au profit des pauvres qui jamais ne rêveront même de s’offrir un jour le luxe Easyjet!

Oncques ne jouiront de telle flotte aux vols passés sous silence!

%%%

Puis: Crashons-nous donc, passagèrement, sur la routine:

Petit appétit: L’oiseau s’affaisse, honni! Mais tout va pour le mieux en nos rupestres contrées. L’on convoque toujours et encore impunément sous force et menace, pour perpétuelles saisies totalement arbitraires les victimes de corruption institutionnalisée exclusivement de Droite, parlementaire ou non, minant ainsi la vie et la santé de ceux qui osent dénoncer si criminelle fabrique d’exclus sciemment poussés à l’assistance lamentable, à barèmes décidés et maintenus dégradants par ces mêmes fripouilles par métier en bandes organisées.

Mais, soit à nouveau précisé que ne sont en rien concernés les huissiers de poursuites, faisant très correctement et humainement leur travail profondément ingrat, usant eux correctement du principe d’opportunité leur permettant d’estimer les besoins et dépenses des poursuivis à tort ou à raison. Huissiers cependant prisonniers à leur manière, conscience et mains liées par les susdites Directions politiques prévaricatrices, vendues aux industries de la paupérisation sous couverture d’assurances sociales, et contributions diverses à des intérêts privés majoritaires sous mensonger couvert d’intérêt public.

Ainsi, l’auteur doit continuer à subir ça, telle incompétence gravissime et injure de la part d’abrutis gestionnaires de culture, d’éducation et d’emploi, comme durant ne serait-ce que les trois précédentes décennies, carences d’usage respectable des finances publiques et trafic de recouvrement crapuleux: … L’empêchant de pratiquer normalement son culte de la démystification des supercheries désastreuses coutumières, ayant mené cette civilisation à l’obscurantisme dégradant qui la caractérise et décrédibilise majoritairement.

Ce n’est pas, cependant, parce qu’une fange d’ultra-nantis (généralement grâce aux abus, rapines et tromperies au détriment des juteux appauvris qu’elle a, ou que ses aïeux ont, scandaleusement privés de leurs droits les plus élémentaires à un partage équitable des richesses produites) ce n’est pas parce que cette racaille en cols blancs, qui a définitivement péjoré l’image du pays de nos pères aux yeux du monde entier, en fraudant et favorisant la fraude externe et interne, en cumulant les investissements avec ce qui nous est volé, par engagements dans les plus meurtrières et honteuses industries, et protégeant toutes magouilles entre parasites initiés nous contraignant à payer sempiternellement pour les pertes et la décadence sociale subis par l’usage malhonnête, sans notre accord, du racket obligatoire sur le produit de nos efforts véritables: … Ce n’est pas pour autant qu’une fois les accusés finalement empêchés de nuire, en compagnie de leurs complices de Gauche taiseuse, la Suisse sera dépourvue de valeurs, bien au contraire.

Notre pays fut jadis et restera dans le futur véritablement et proprement riche; Mais une fois seulement ses puissants parasites fraudeurs et corrupteurs dénoncés désignés et confondus! Suisse alors riche de valeurs à nouveau authentiques, autrement plus précieuses que l’actuelle insulte et sinistre plaisanterie constitutionnelle en vigueur, au service plus que prioritaire de la caste délétère spécialiste du déséquilibre perrénisé de moyens d’action, et pressions électorales déshonnêtes, dépourvus de fondamentales justifications, ne serait-ce qu’à peine acceptables pour un esprit raisonnable.

Inégalités subsistant et proliférant grâce aux deux plus criminelles armes dont profitent jusqu’à la nausée les gérants de rangs sociaux: Foi et Loi !

Ainsi l’ésotérisme, juridique soit financier, ne se partage qu’à l’avantage des propriétaires autoproclamés de telle Justice. Le candide se lançant innocent isolé à l’assaut de l’indifférence à sa très légitime défense, n’a d’emblée aucune chance de se servir des clés les plus rouillées, ouvrant le cadenas aux formules iniques du gain de cause? Doit faire vaine confiance aux puits de science de l’entourloupe souveraine et se taire sous toutes coupes!

Et voici 31 ans, ce 9 juin, qu’un poème pour C.V. pas gonflé faisait entrer votre serviteur à temps partiel au sein de la Direction Générale de la plus grande entité étatique du Canton. Deux ans de respect témoigné au plus haut niveau local à si surprenantes compétences, et patatras.

Froisse la pègre radicale de jadis et d’encore et tous toutous socialos à sa botte: L’appréciation sincère des talents et bons conseils du lésé que lui adresse le Français Dieu d’alors!

Et suprême offense au profit d’un subordonné jalousé commençant à peser: Le cuistre reçoit les hommages du rouge Jean Ferrat, bénéficie d’imposition des mains du Dalaï Lama, tourne avec Hossein et Giovanni chez Frédéric Dard, est pote à Viala, snobe un chouia Haldas et Bouvier, est quasi-adoubé Chevalier de l’Ordre du Franc-Rire en compagnie de Coluche, etc … Le Grand Maître ayant eu la très mauvaise idée de défunter juste avant la cérémonie, ceci le privant de parcourir les hilarants remerciements adressés par l’auteur à mourir de rire, déjà …

Mais toujours redémarre lors-ci la danse de Saint-Guy des médiocres, visant à faire chuter et maintenir à terre et plus bas si possible tout trop visible impeccable fonctionnaire et Artiste, sciemment empêché sous absence d’estime correcte rendue par salariés irresponsables soit nuisibles: D’exercer au service des autres son véritable Métier Premier, sa merveilleuse vocation du maniement de mots.

Indiscutablement thérapeutique, au vu des utiles fluctuations d’émotions et réflexions provoquées simultanément par chaque écrit sur ce support.

%%%

Enfin, passons. Il n’y a pires aveugles que veules qui ne veulent voir où est l’Espoir!

Alors que, par ailleurs, de récentes études démontrent, pour la même proportion sur neuf pays, dont la Suisse, que la tendance mondiale qui progresse le plus vite est la non affiliation à une religion.

À l’heure où l’on nous annonce pour bientôt la sauvegarde de nos cerveaux sur un Cloud, la (re)naissance d’une conscience omnipotente en interaction synapses-intelligence artificielle et virtuelle, la disparition de la dépendance à l’humiliante vaine recherche obligatoire de Dieu, celui-ci ayant été trouvé, démontré, disséqué … À l’heure où de partout surgissent tant de fondamentales Découvertes, tombant sur d’archaïques fondements en force et vigueur, attestant toutes de l’Impossibilité de l’existence d’un Créateur, et la masse n’osant pas encore franchement dénoncer l’essentielle supercherie de toutes machinations nuisibles à l’homme ainsi asservi, dites religieuses, en fait ultrapolitiques, du passé et du présent … À l’heure où de gigantesques prédateurs se protègent entre eux pour perpétuer le rabaissement des foules, celles-ci sont proches d’avoir majoritairement compris qui, en vérité, doit à qui. Qui est réellement coupable, doit présenter des comptes et payer, et non le contraire! Qui doit réparer les fautes et trahisons commises envers nombre de méritants exclus à tort, au nom frauduleux de l’intérêt public: Ce régime pas même bananier, sinistrement constitué sur la dévalorisation calculée d’assujettis forcés à baisser la tête dépassant toutes autres!

Incapable de reconnaître la valeur fantastique de certains moteurs exemplaires d’une époque! Pays calomniant l’excellence en n’ayant pas même l’équivalent d’une Légion d’honneur nationale ou prestigieuse Institution honorant les plus valeureux Confédérés.

Que de l’arrosage clanique de moyens démesurés offerts par parvenus à de choisis non dérangeants formatés sans prise de risques jeunots bidouillant dans la simili-culture en vogue; Cadeaux ciblés distribués par si grotesques marionnettes du business, en tête d’Office fédéral, cantonal, communal d’abrutissement culturel, et détournés par autres collabos pros d’Helvetia usurpatrice. Aucun panthéon réservé par ces pantins éhontés aux exceptionnels concepteurs en veine dont ils se moquent, qui sont aubaine pour leur époque! Et martyrs des délires de si stupides cupides dominants, les minant.

Aussi: En vers et contre tous ou prou, les vraies valeurs n’effraient qu’étriqués friqués lâches qui les cachent! Sous la bêtise de leurs analyses quant à l’utilité des essentielles priorités existentielles d’épris de culture de l’ouverture d’esprit!

%%%

Puis, va de soi, en ce récit si concis, en dépit de moult maux imposés par de tels criminels, en rendant ardu le rendu, rocailleux quant aux pieux, en cette ode peu commode décidément, ne dément votre exquisément humble aimant Roi-Député du Parti Railleur assiégé, piégé par charognards des plus avares … Qu’en ce grisant ouvrage pointu, brisant l’image à la page de vertu des têtus ignorants grognons en rangs de pognon: Doit être hommage rendu aux racines du penseur!

À cette Prévôté peu gâtée qui, d’ici six jours, sera rendue au Jura francophone, l’envahisseur Bernois enfin repoussé! Ou dépérira pour des années encore sous l’inculture de l’oppresseur.

En fait, s’il existe encore un(e) seul(e) indécis(e) à Moutier, quand à son vote, puisse-t-il/elle percevoir l’évidence la plus élémentaire:

Grâce au bestiaire de la Bourse: Le taureau, nous dit-on, à l’instar du bélier, représentant l’optimiste qui charge, pousse les marchés à la hausse, attaque de bas en haut!

L’ours, lui, symbolisant le pessimisme hibernant, attendant que tout s’effondre pour profiter de l’aubaine et attaquer de haut en bas, se nourrissant des marchés éventrés!

Donc, il n’y a pas de fumier sans feue la sournoise symbolique de l’étendard du tout-puissant Berne des cavernes!

La tanière envahie par ce dangereux ours tyrannique fainéant et profiteur doit être définitivement rendue à ses propriétaires premiers, faute de quoi sa porte dérobée finira tôt ou tard par céder sous les coups de bélier de la légitime endémique indignation, et le plantigrade parasite acculé ne devra plus sa survie qu’à sa sortie en force et fuite ridicule vers là d’où, pitoyables, déferlèrent ses pouilleux ancêtres importuns, sur les terres ainsi noircies de Rauracie, à autarcie atteinte par sournoise ineptie de l’inertie bernoise!

La Paix en Prévôté? Votez Respect et ça ira! Oui au Jura!

Croyez-en l’autobiographique narrateur, le malaise reste profond et à vie, tant que les principes de l’agresseur ne sont remis à l’ordre et leurs néfastes conséquences réparées: Lorsque l’on a grandi en une cité antagoniste où, en l’immeuble ancestral de la grand-mère vivait l’une de ses lointaines cousines avec ses deux enfants légèrement retardés.

Que certains jours de la petite enfance se déroulaient en joyeux jeux en commun. Puis, devenus presque adultes, nous nous étions perdus de vue, eux naturellement entrés en le clan des déficients très soutenus, en cette Droite agraire et fort sectaire détentrice en commun de toutes terres et vices, sévissant pour la Berne à balivernes!

Un bel après-midi de fumigènes, alors que le Poète logeait au sommet du Chicago, légendaire immeuble le plus élancé du centre ville, (mais alors non ce terrible jour où établirent leur QG en bas des escaliers les brutaux ours grenadiers) entendant au loin les grognements de sangliers déchaînés, et naturellement pacifiste et humaniste, l’Artiste abandonna sa piaule des combles et musicales compositions, se disant qu’il était plus prudent de rentrer chez ses parents. Chevauchant son vélomoteur adéquatement “chindé” à 80km/h, il s’approcha du carrefour de l’Hôtel Suisse, où une horde d’excités lourdement armés de marteaux et autres battes arrivait au pas de course!

Sortis comme rarement des écuries, descendus des montagnes et vaux dits leurs, ou extirpés de leurs cultures pestiférées par leurs soins, (et pour lesquelles ils parviennent à présent à nous dérober 60 millions, attaquant de haut en bas afin de se distribuer chacun 200.- par hectare: En acceptant de diminuer l’empoisonnement illégal qu’ils pratiquent impunément, en daignant s’approcher du seuil des limites imposées par la loi!):

Ces barbares modernes, avec à leur tête l’un des deux petits cousins, simplet ami de bac à sable, qui, reconnaissant de loin le plus ou moins Jurassien à famille le cul entre deux chaises, comme presque toute famille de Moutier, chevauchant son ronronnant destrier: Hurla courageusement “C’en est un! Chopez-le”!

Si le jeune et talentueux champion de masturbation échiquéenne Jean-Marie Roth, en la multitude de ses dons, n’avait eu de surcroît grande facilité en mécanique, précisions en le découpage de porte dans le piston, minutie quant au flinguage du filtre à air, … Aurait copieusement massacré votre bas rond-de-cuir très ferré la caste des brutes épaisses pro-bernoises, haranguée par un crétin lointain cousin … de l’humain.

Que jamais plus ne doivent en arriver là les enfants de l’inouïe Prévôté! Votez OUI!

Ou continuez à subir les oppressives arriérations de l’envahisseur, jusqu’à la prochaine fois où la facture pour réparation des torts causés par Berne sera alors d’autant plus salée!

Mais enfin plus au bénéfice …

… Ali GNIOMINY

%%%

P.S. Alors c’est d’accord, les amis du “Canard Enchaîné”? Si c’est non une fois de trop on fait un forcing international pour que Berne subventionne à 100% l’établissement, en sa teutonne capitale, des bureaux francophones de l’idoine quotidien qui dénoncera les innombrables exactions et la bêtise bernoise coutumière: “Le connard Acharné”!

 *************

De la profondeur d’une plage de temps sans leurres où quiconque oncques ne se prétend sage comme unis mages

DSC_4362.jpg

“Sur le sentier de naguère dépoussière l’ère sectaire et ne vénère les manières de vipères usurières”

DSC_4352.jpg

P.S.du P.S. : Baiser tôt rides efface!

02/06/2017

PARLANT DE GROS SOUS MIS :

Apocalyptique: C’est bloqué sur deux heurts saints que le célèbre temple de la Madeleine, où prêchèrent Farel et Calvin, ne parvient plus à remettre son horloge à l’heure du clocher de ces esprits au centre du vil âge!

Mais : Qu’y faire, si celles et ceux d’ici, et d’ailleurs d’ailleurs, qui sont censés découvrir de vraies perles ont traditionnellement le cerveau d’une huitre?

Coupant qui essaie de l’ouvrir!

Et qu’y faire, si le plancton de tels planqués finit tôt ou tard par ressortir de sous sa cache à l’eau? Dont nul ne gobe plus l’utilité!

%%%

Et toujours et encore: La Genevoise gestion par l’arbitraire du salaire au mérite des Artistes est ainsi dûment sommée de rendre compte des conséquences gravissimes provoquées par sa fraude manifeste à l’estimation des Valeurs. Y travaillent enjoués dévoués avoués.

Aussi, en attendant, parlons plutôt de l’heureux évènement: Et vives Congratulations au Sieur Pagani Rémy devenu maire!

Que son bébé urbain se porte au mieux sous ses desseins tout l’an généreux!

Donc tout est au mieux, tant que le Rémy et ris cordiaux règnent! Jamais en le style athée maire!

Tout à l’inverse de la tyrannie évangéliste brésilienne. Où: T’es merdique, si tu ne veux pas être destitué:

Il te suffit, de verser par le paravent J&F une amende de plus de trois milliards volés, pour éviter le procès, et c’est dans la poche!

À ce rythme, plus aucun doute: Dieu désignera les chiens!

%%%

Mais attends, t’as encore rien vu: Toujours parlant de gros sous: Tiens: 

Énorme boum et monstre incendie aux Eaux-Vives, une berline Mercedes part en fumée”!

Aucun rapport, va de soi, sinon que l’on parle de voiture de luxe. Vous savez, ce genre de jouets favoris de l’extrême-droite, comme ceux qu’a offert un certain célébrissime ex-bellâtre, de longeole amateur, à ses amis. Dont un parrain de la pègre française.

De là à imaginer que cette dernière n’a pas apprécié le bruit fait autour du cadeau, et le lui aurait rendu avec chaleureux remerciements …

%%%

Et plus encore au Nord perdu: Franchement, de quoi se plaignent-ils, ces Américains? Ils ont un Trump, d’accord!

Quand la Suisse en a tout un cheptel!

%%%

Ah, ces anglophones! Aussi: Quelle manie de la simplification à outrance et des diminutifs à tout-va! William devient Bill, “Bonjour” est “Hi”, Robert se dit Bob, …

Et de plus, ils tentent encore de réduire à néant l’importance d’avoir phagocyté le patronyme d’Igor Boris Evgueni Donald Trumpovski, en Trump!

%%%

Et sinon, qu’observe-t-on? Dès que l’ennemi du peuple usurpe la tête d’un pays ami, la planète entière se rassemble et se ligue tôt ou tard contre cette nation accidentellement ennemie. Doublement victime de trahison au plus haut niveau.

En vouloir à un peuple oppressé sous une chienlit dominante, c’est un peu comme croire à la stupide chimère d’une exemplaire démocratie directe, en laquelle chaque citoyen serait correctement protégé, défendu, libre et riche puisque dévot de Saint OuinOuin!

%%%

Tout en opposition à d’autres maniaques du diminutif: Les si mignons, si adorables petits anges de la France OuiOui!

Tellement gentils et si sages avec leur billet Ouigo pour les Services OuiBus, OuiCar ou dans le gros train-train InOui!

Sinon … Non non, on ne les prend pas pour des cons … Pourquoi? Juste un zeste inquiétant de songer que, par naturel esprit de contradiction entre immatures, ne manqueront de proliférer prochainement tous hurluberlus ubérisants, lançant la mode des Services NonBus, NonCar, NonTrain, et des billets aller simple NonAtmosphère!

Bref: On sent d’ici les gags foireux qui se préparent: “Oh Phoque, j’ai raté l’InOui” … “Oui oui, je fonce dans l’InOui et j’arrive dans ton igloo dans la nuit du 1er septembre au 31 mars” …

%%%

Et puis: Et si la vie n’était que ça? Qu’il n’y ait carrément plus rien après, que du vide dépourvu de conscience, de vécu, d’autre suite ailleurs, de retrouvailles ou réincarnation, que du néant?

Eh bien elle est pour le moins ça, même avec ses pleurs et tant de rires évanouis et tant d’inutiles rêves, vains espoirs, dérisoires efforts, éphémère partage, et tant d’amour impérissable pulvérisé, tant d’insensé “toujours”!

Elle est ce qui se déroule, et si l’Éternité tellement détournée n’a qu’été inventée, et qu’en l’absurde l’on n’aurait que ce laps de passage de fluctuations chimiques transmettant réflexions au dixième de matière et neuf-dixièmes de Mysterium Magnum nous maintenant, par le plus phénoménal des innombrables hasards des incalculables ondes universelles s’entrechoquant, nous matérialisant en un inexistant espace-temps, sous forme apte à réceptionner les émanations extérieures au périmètre de notre multitude de fractions en la nano-anti-seconde que dure la fusion de tous temps et dimensions réunis projetant illusions de longévité et répartition du Vivant, tout en Un et zéro de collisions émané:

Si c’est si simple que ça, alors pourquoi cent enfers: Parades divisant? Pourquoi tant de veine? Pourquoi tant d’aubaine pour tous cois?

Et pâmoison! ... Raison?

Pourquoi ma foi tant de croix et tant de cruches sur le chemin? Pour que trébuchent les gamins?

L’inaccessible en Soi drible toutes bibles, passe au crible intangible toutes lois humaines et les malmène et déchiquette l’étiquette et mastique toute logique, exhalaison de la raison! L’inaccessible combinaison n’a de terminaison ni de comparaison.

Donc, si la vie n’est que ça, qu’un chimique assemblage de chimériques messages, toxiques qui ravagent et sages et pratiques, c’est déjà davantage qu’un mirage.

Tant mieux tant pis! Pas de dieux tapis sous le décrépi, l’on déguerpit et fuit aussi tout en douceur asservisseurs!

%%%

Deux vies nettes, au faîte: Vieille comme l’immonde: Quel est le poisson qui n’existe pas? … Alors? C’est la panne? Eh! C’est ça: Le poisson pas né!

Plus simple encore: Comment désigne-t-on l’ensemble des incompétents, maladroits et dangereux notables, à remercier sans délai?

Élus d’essai!

%%%

Gérontologie, de surcroît:

Dans un EMS Vaudois, des caméras cachées en secret permettent de prendre en flagrant délit cinq voleurs de médicaments, un veilleur dormeur, et une soignante se masturbant!

Seuls les vols sont poursuivis, la loi n’ayant rien à reprocher au veilleur ni à l’excitée soignante.

La Direction, elle, écopera certainement d’une très lourde peine, pour consultation sur son lieux du travail de scènes pornographiques dispensées par une innocente soignante.

Moralité: N’hésitez jamais à vous branler devant la caméra des branleurs vous exploitant, ça peut mettre pas mal de beurre dans vos épinards!

%%%

Et si le plaisir solitaire surgit justement au même moment en la tête d’une délicieuse créature entrée au même endroit que vous, cher soignant, il n’aura plus rien de solitaire et vous serez ensemble neuf mois plus tard à la maternité. Comme de plus en plus de couples pour lesquels bébé est pris en photo avant même d’être regardé!

Ce qui peut avoir des effets fâcheux, quand sur les réseaux sociaux vos proches vous apprennent qu’il s’agit de la plus belle qu’ils ont déjà vue, de grosse tumeur extraite!

%%%

Monstrueux! Insupportable! L’on était persuadés que le Suisse-Allemand était totalement et définitivement imperméable à toute forme d’humour! Et l’on découvre que les étrangers sont mille fois pires!

Ainsi, Bergün aux Grisons, avait fait sa pub en interdisant de prendre des photos sur son territoire! Pour ne pas rendre ensuite malheureux ceux qui n’avaient pas la chance de s’y trouver!

Du coup, dans la presse à sinistrose du monde entier, l’arrêté communal fut considéré comme hautement insultant, arrogant. Et les touristes offusqués ont déserté le mirifique bled!

Par réaction à ces tragiques évènements, Genève va obliger formellement les touristes à prendre des photos. Pour que les gens à leur retour voient à quel point ils sont bien chez eux et ont de la chance d’habiter ailleurs!

%%%

D’autant plus depuis qu’est entré en vigueur au 01.01.2017 l’effroyable Règlement Genevois décrétant qu’il est obligatoire de “mettre à mort les espèces indésirables”!

Allez parler d’accueil après ça … Effet de mode Philippine ayant déteint jusqu’ici? Ne vaut-il mieux s’empresser de demander l’asile politique à l’ambassade de Corée du Nord?

Ah! Léger soulagement: Cet arrêté concerne principalement les énormes silures plus grands que les pêcheurs sous nos balcons, qui les sortent du Rhône, n’ont pas le cœur de les tuer et les remettent à l’eau. Alors que ces monstres sont en principe inoffensifs, peu goûteux mais invasifs. Car introduits ici frauduleusement depuis la France par des espèces indésirables. Euh, par le menu fretin de nos chers voisins et amis …

Ali GNIOMINY

Règlement et gros calibre ou non, pas question de tirer ces otaries!”

IMAG1049.jpg

All the posts