19/04/2017

ENCORE PÂQUES ? ANALYSEZ :

De même qu’existe une crème d’émérites fortunés, à capital peu banal bien acquis, bien géré, de sincères élites éclairées qui ne rusent ni n’abusent, de même que subsistent d’honorables magistrats, d’affables avocats qui n’écœurent: Demeurent des demeurés, affairés égarés effarés, surpris encroûtés, déroutés, pris en la curée pour pourris et repus corrompus. Une minorité bien entendu, de ces vendus pantins à scrutins de partis autoritaires sortis majoritaires!

Or, sur tant de hordes de tyrans tirant sur la corde, tant de truands se ruant sur les nations en suant, les huant, conspuant: Sur tant de factions qui débordent: Tirons sans concessions des conclusions du sang les attirant, des conséquences de leur ignorance et leurres! Et dépendance lors aux habiles poisons qu’ils dispensent à foison:

Mais … laissons-là l’analyse si concise des gens intègres et de ceux véreux d’infectieuses pègres politiques ou cliques religieuses.

Pâques à ce rôle de nous mijoter lente attente de doux mets, en son havre illimité en matière de bontés printanières agitées.

Et cependant …

Quand le temps nous est laissé … est passée l’énergie; Par la bande.

Or: l’on réagit et s’amende, se demande assagi(e) si fort soutien à l’un des siens, opéré, sert à réparer mâle incompréhension quant à féodale passion des mères, et de tous soignants, accompagnants … mettant leur cœur, pour dix-huit heures au quotidien, à la tâche qui attache les liens au devoir de savoir servir, nourrir, laver, installer, récurer, lessiver, jardiner, également patient mais moins, efficient en ses soins!

Hommage au courage de s’effacer sans s’en lasser! Et pardon pour autrui, dont le fruit de nos dons de soi déçoit! Est presque absent pour quelque temps.

%%%

Mais passons brièvement à plus sérieux et prosé, avant de meilleurs jours:

Déjà, soyons objectifs: À coup sûr: Si Jésus Christ était venu en Suisse, son nom aurait d’office dû être changé en Jésus Setait!

Mais quelle chance pour lui, que d’être arrivé là où il est né, et alors qu’il n’y avait pas encore trop de croissantes turbulences en les cieux:

Ni de très mauvais coups pour le business, comme l’expulsion brutale d’un médecin passager d’United Airlines tiré au sort et dans le couloir. Arbitraire exclusion qui a déjà fait perdre en un jour 255 millions de dollars en Bourse pour la compagnie. Et, connaissant la sagesse de la Justice américaine, le médecin lésé et ses défenseurs se partageront bien quatre fois ça en dommages et intérêts.

Alors qu’ici, en le bombardier de l’extrême-droite au pouvoir, l’on est brutalement débarqué, lancé dans le vide financier et récupéré par oppressante racaille en col blanc qui, au ras des pâquerettes: ...

paquerettes.jpg

... nous tend sa berne trouée. Jouant au faux sauvetage de ses propres victimes, prises en pas de charge incontrôlé entre ses griffes d’incompétente sous influence, ou corrompue gestionnaire de condition de vie; Laissant pitance misérable crachée à ses esclaves, de manière sciemment inversement proportionnelle aux mérites de ceux-ci, les brisant ainsi.

L’exclusion brutale, en plein vol, planant sur trahison des taiseux de Salons, nécessite une défense à l’américaine, intéressée aux préjudices causés par malfrats Suisses de l’Art et du recouvrement.

Et à leurs officielles campagnes de dénigrement, d'absence calomnieuse d’adéquate considération, soit valorisation de phénoménaux travaux culturels et philosophiques, d’où volonté de nuire à l’intégrité intellectuelle de l’humanité actuelle et à venir: En taisant et protégeant des méthodes de Soviets au sein d’un Office à millions à nouveau disparus, aux dysfonctionnements excessivement préjudiciables, ci-dénoncés depuis une décennie, et quarante ans ailleurs: Rocades de ressources humaines à choix très discutables à investiguer, cumul d’erreurs, vraisemblables délits et abus répétés, Soviets suprêmes intouchables, cumulant de fictives sommes à saisir au bénéfice principal d’intérêts privés et détriment de l’intérêt public; Adressant impunément de grotesques faux dans les titres perpétuels, et pratiquant la menace, contrainte, l’abus de position dominante et les tentatives de meurtre par dol éventuel à l’encontre de celui qu’eux-mêmes et leurs clients de premier plan ont scandaleusement volé, trahi, trompé, humilié, maintenu sous retenues arbitraires sans réelles possibilités constitutionnelles de retour à meilleure fortune, sans opportunité laissée par principe: De se voir réhabilité, l’ayant dûment mérité, par telle caste responsable du maintien politique d’indigne forme d’esclavage en vigueur par servitude pour dettes. Aboutissant à de graves problèmes de santé, dus à 35 ans à dormir sur le même futon et à ne pouvoir soigner correctement ne serait-ce que ses dents, etc. Alors que, travailleur acharné, fonctionnaire apprécié, forcé à cotiser à d’évidentes supercheries-vieillesse ou santé et à contribuer à sens unique perpétuel à l'enrichissement de ses bourreaux.

En commençant par sa part de recapitalisation de la BCGE, puis bientôt pour 5 milliards supplémentaires au bénéfice du racketteur CPEG, qui applique des tromperies de droite dure en ne cessant de dévaliser les rentes dues, mensongèrement jadis promises confortables, et discriminer ouvertement les travailleurs partant en retraite à une date plus qu’à une autre.

Caisse de pantalonnade étatique à plusieurs vitesses, née d’un fictif besoin de fusion dont nous bombardèrent les voleurs de nos libertés, droits, biens, et de notre prétendu confort après des décennies de bons et loyaux services sous le joug d'adeptes du copinage de la secte étatique dominante. Fautifs de gestion catastrophique des assurances sociales et de leur recouvrement inhumain, dont les obscurs agissements portent atteinte irrémédiable à la santé et à la vie de bonne part de leurs captifs.

Et, d’autre côté, les alliés de ces cupides Soviets Helvètes, démultiplicateurs de surfacturations, producteurs de ciblés bâillons financiers: Après le Salon Bâlois de la Haute Horlogerie au plus bas: La bassesse du Salon annuel de la Haute Trahison Littéraire Genevoise se prépare à sévir.

Et tout est tellement sous concussion relié, qu’il est probable que sera bientôt rattachée la culture locale directement à la Sécurité et aux Finances. Pitoyable notion d’Art, de Philosophie et d’Enseignement, détenues en mains rapaces d’obscurantistes, s’évertuant à conserver et répandre les pires débilités primitives: En cachant au possible l’excellence et déformant traditionnellement les jeunes esprits, ne serait-ce que par criminel refus de leur enseigner prioritairement la réalité de la crétinerie homophobe: Du fait que l’inclinaison sexuelle de l’individu n’est qu’une question de taux naturel d’acide glutamique, plus ou moins destinant l’être à se reproduire ou alors à contribuer à éviter l’explosion démographique et ses dérives largement observées!

Ou savoir tronqué abrutissant nos chères têtes multicolores sous criminelle omission, pareillement, de sauver le monde en péril majeur de la déchéance effrénée en cours: En interdisant formellement en Occident, du moins pour quelques années, la source de tous conflits: Toute forme de religion, toute allusion au sacré, tous livres dits saints, accès à tous lieux de culte, tous signes d’appartenance ayant trait à l’une ou l’autre croyance, toutes prédatrices par essence, dénombrant ou non une majorité d’analphabètes et de pays voyous la pratiquant! Que chacun prie ou non ce qu’il veut en son for intérieur et la ferme au-dehors, n’ait plus droit d’influencer quiconque, même au sein familial. Toute épouse ou enfant contraint à des rites ou une forme de prosélytisme, hors ou en son domicile, motivant alors arrestation du ou des fautifs. Pour construction de cités-satellites pénitentiaires regroupant les détenus de groupes de pays associés, respectivement responsables des frais et soins liés à leurs ressortissants délictueux …

Tant de pistes, sinon de solutions d’utilité publique: Ci censurées par d'ignares ennemis en poste de la Culture et recherche de Connaissance, marionnettes prostituées aux acheteurs de silence, adeptes du bourrage juteux de mièvreries en la Pensée humaine contemporaine. Sommés de réparer les dégâts de leur servilité ou volontaire malfaisance.

D'autant plus que 266 enseignants prennent cette année leur préretraite. On les comprend. Aucun employé du DIP qui se respecte ne peut supporter plus longtemps que sa Direction, à qui fut offerte sur plateau de caviar bonne part de la culture genevoise de la discrimination la plus lâche et répugnante, qui scandalise les esprits avertis sur tous continents et ridiculise adéquatement Genève, aucun enseignant soucieux de l’évolution correcte des générations futures, et approchant du bonheur de pisser enfin sur le bureau de pareille Direction, ne peut décemment se commettre plus longtemps sous l’emprise de si sinistre duperie institutionnalisée.

Mais il suffit: Trop de ressentiment nuit! Mais jamais autant que trop de mise au grand jour de flagrantes injustices d’État partiellement voyou.

%%%

Paquet passé ….

En aparté: L’on se demande parfois quelle logique anime l’Occidental, fervent de Démocratie, lorsqu’il abrite au sein de ses territoires en moyenne 60% d’électeurs étrangers plébiscitant pour chez eux, à la porte de l’Europe, les pleins pouvoirs à un dictateur islamiste. Avec un instructif score de 55,3% de oui à Genève. Ces sbires-là exportés ne seraient-ils mieux aux côtés de leur idole, laissant leurs habitations ici pour leurs compatriotes opposés, obligés de fuir si visible tyrannie en regain de puissance? Certes, l’ersatz de résultat définitif dépend encore des investigations menant généralement aux pirates Russes, comme dans tous genres de simagrées d’élections à l’américaine. Et aux interrogations liées au 35 à 60% de douteux bulletins non timbrés en faveur de la fraude manifeste. Mais rien ne déracine plus un despote, une fois la triche bénéfique pour lui seul permettant de mater tous légitimes détracteurs, l’on connait que trop la chanson. Il s’agirait d’arrêter de nous prendre pour têtes de …

%%%

Et aussi: Voyez encore comme ce monde est injuste et les Droits de l’Homme peu crédibles: Un très vilain garnement Nord-Coréen est abandonné à son triste sort et ne peut plus même jouer tout seul!

Car depuis quelque temps, de méchants garçons Américains, Sud-Coréens, Japonais ou même Chinois, allez savoir, s’amusent en cachette à saboter ou détruire dès leur envol tous ses joujoux nucléaires! C’est bien triste pour ce tout petit.

Si ça continue, il devra retourner à son école en Suisse-Allemande, pour mieux se faire respecter après avoir repris les cours de dictature absolue. En cette Suisse sous tyrannie PLR-UDC ... où, même que prévenus ou condamnés, les clans de corrompus ont tout loisir de continuer à harceler à coups de prétentions faussées, poursuivre leurs victimes, les racketter, dépouiller, détruire socialement. Grâce à leurs passe-droits et bidouillages financiers, omertas habituelles et dénigrement des Valeurs collectives, imposition de privations à fondements injustifiables, et non-respect des lois ou achat de certains de ceux qui les constituent et modifient frauduleusement à loisir.

%%%

Amusements d'apocalyptiques irresponsables, encore:

WhatsApp va laisser cinq secondes pour corriger ou supprimer un message déjà expédié. En espérant que le(s) destinataire(s) ne l'ai(en)t pas déjà lu.

Voilà qui permettra à Trump de savoir s'il est rapidement lu. Il lui suffira d'écrire: "Bon, j'appuie sur le bouton nucléaire" et cinq secondes après "Mais non, c'était un gag". Et s'il n'écrit plus rien ensuite, c'est que, oui, il a été lu très rapidement.

%%%

Ainsi, en très petite forme, surmené, suroccupé et harcelé malgré une instruction judiciaire en cours contre le “Soviet Suprême Genevois” et ses clients spécialistes de l’extorsion de fonds, votre bon Roi-Député du Parti Railleur n’est point en mesure ces temps-ci de vous réjouir par d’inoubliables écrits. Fait ce qu’il peut pour donner enfin quelques nouvelles, de sa profonde et récurrente répugnance face aux ridicules carpes de la culture de l’exclusion de talent, et dénonçant leurs sournoises glissades et dysfonctionnements insupportables, inacceptables.

En l'occurrence: Vous toutes et tous aurez, une décennie durant, découvert un trésor qu’avez souvent omis de partager, eu peur de soutenir ouvertement, pressentant à quel point il dérangeait le désordre établi, révélait ce que l’oppresseur confédéré en voie d’extinction tente encore vainement de dissimuler.

Mais, sans plus de réactions efficaces face aux sempiternelles agressions de certains méprisants abrutis au pouvoir à l’encontre de l’auteur, celui-ci envisage de cesser de distribuer ici ses perles aux cochons, au grand dam d’une majorité de gens biens, mais sans pouvoir, bénéficiant de ses créations pour leur plus grand bonheur et bienfait thérapeutique, et de retourner à la musique ou/et aux championnats d’échecs. Provoquant ainsi l’opprobre de nombre de générations à venir, dirigée contre les rétrogrades prévaricateurs ayant privé les Lettres d’œuvres d’importance irréfragable.

La Justice, en laquelle il convient malgré tout de conserver confiance, étudie présentement les aberrations hautement préjudiciables au plaignant, commises en le but de maintenir cet artiste et fonctionnaire d’exception sous ruine perpétuelle et silence entendu. Le dossier relatif au bœuf cas Roth permettra tôt ou tard de désigner clairement, une fois pour toutes, le bon droit de qui doit à qui pour solde de tous comptes, et combien.

Un conseil aux concernés: Qu’ils se munissent de lecture pour un très long bout de temps, lorsqu’ils tiendront Salon, ou Conseil d’administration corrompus, des fois que la Justice passerait plus vite que prévu. Attendu que l’auteur le répète: Il ne reconnaît plus aucun droit au Soviet Genevois de nuire fondamentalement à sa santé, ses droits réels et ses finances; Tant que ne sera intervenue la FEDPOL, si la police et les juges genevois sont incapables de mettre un terme aux continuelles réquisitions de poursuites à l’évidence abusives, et aux malsains agissements d’élus et lobbyistes directement impliqués dans l’enfermement politique et économique frappant leur principal opposant et ses semblables: Objectant à l’enrichissement clanique illicite en vigueur depuis des décennies sur le dos des fabriqués démunis. Dont le sort véritablement dégradant  est systématiquement caché et renié.

Que paient enfin les responsables cantonaux et fédéraux des finances, de l’emploi, de la justice, de la culture et du social pour leur incompétence ou mauvaise foi évidente en l'état.

Qu’ils comprennent ce que c’est que de se lever chaque matin pour travailler au service de la communauté comme un forçat victime d’évidente erreur judiciaire, sans aucun espoir jamais d’amélioration de sa condition infamante, de sortie des tourments dont se foutent royalement les prétendus intellectuels, serviles mécènes censés découvrir et aider de réels talents, et autres pitoyables décideurs. Voyant son lamentable salaire et sa ridicule rente promise par tromperie traditionnelle diminués année après année. Mais sachant que le singe qui se rabaisse pour des cacahouètes montre son cul. Ou alors jeûne et finit par mordre sérieusement les assassins de sa forêt.

L’heure est venue de choisir son camp. Celui des pleutres et vendus laissant perdurer l’inacceptable, lorsqu’ils pourraient enfin remédier dignement à l’injustice flagrante décrite à n’en plus finir, en lieu et place de textes plus lumineux, mais se taisant et nuisant profondément à l’intérêt public: Ou celui du penseur aux kyrielles d’émules de tous horizons, estomaqués par la bêtise machinale d’une Confédération et d’une République aussi profondément fourbes, ringardes et décadentes.

La dictature culturelle et financière doit ainsi urgemment être démantelée et ses responsables dûment condamnés. D’ailleurs, depuis l’Antiquité, les Rauraques luttant contre l’envahisseur germanique et les traîtres à sa botte, ayant fait main basse sur nos terres et droits, avaient déjà gravé dans la pierre d’Augusta Raurica le symbole de leur offrande aux pourris s’enrichissant sur le dos de leurs victimes sans défense véritable, scélérats pratiquant le culte à la gloire …

… Ali GNIOMINY

“ L’antique -doigt d’honneur- qu’attardés pudibonds

risquent bien de flouter” ...

bite.romaine.jpg

... Auquel cas je remplacerai la photo par la mienne,

bien qu'elle ait peu de chances de rentrer dans le cadre ...

Les commentaires sont fermés.