02/03/2017

EN TRANSE JURENT ÂNES …

… Que l’on ne leur reprendra plus le Jura berné ! Ces espèces de sangles liées à la berne lâche et trouée se sont trop repliées, sous les saccages documentés, en d’ineptes nids de sectes à lumières fermières et achats manipulés !

Sort scié des Romands, sous les Germains coups impunis, est à nuls évité ! Se chauffant de tout bois de Prévôtois qui bêlent, liés !

Aussi : Punkt schluss ! Assez ! Un brin d’Histoire s’impose et démontre une fois encore qui est indigène et qui envahisseur, des terres jurassiennes d’Helvétie ! Ignominieusement dites encore en partie Bernoises !

Remontons pour cela en mars 58 avant J.C. ! Sous le règne de l’autre J.C. ! Existent alors des celtes Helvètes, issus du Sud de la Germanie, ET des celtes Rauraques, riverains de l’Araura devenu l’Aar !

Natifs s’étendant depuis Augusta Raurica, près de Bâle, jusqu’en Alsace, à Porrentruy, à Fribourg, sur le Plateau Romand et jusqu’au bas du Valais actuel … Et ces Rauraques civilisés se sont, eux, adaptés à la communication avec l’étranger, leur peuple a rapidement intégré le latin.

À savoir que : Plus les individus de ce digne peuple s’éloignent du Jura profond, plus fourche leur langue de bois et plus en fait ils ne parlent pas du tout. N’en déplaise à l’excellent historien de la Romandie, Monsieur Jean-Pierre Felber, ci-congratulé.

Ainsi, la bonne aura des gens de l’Araura les protège de César, leur permettant de lutter avec lui, alors trop occupé à sa Guerre des Gaules. Mais eux, nos Rauraques : Contre les Alamans, le fléau Germanique et ses hordes sans scrupules arrivant du Nord.

Par ailleurs : Frauduleusement toujours implantées sur les terres brutalement volées.

Auparavant, en mars -58, donc, les Helvètes à primitif jargon collabo, et les érudits de Rauracie, mirent le feu à toutes leurs récoltes, détruisirent leurs maisons, partirent pour ne plus revenir. Si ce n’est vainqueurs des envahisseurs, Romains comme Germains, aux côtés de Vercingétorix !

Mais à Bibracte-Alesia nos rebelles, 263’000 Helvètes ET 23’000 Rauraques s’font choper par les troupes du Jules et ça castagne un max ! Le Jules y s’fâche, mais sympa les renvoie chez eux, pour protéger les lieux des sauvages teutons bouffe-terres !

Les Helvètes retournent ainsi à leurs röstis, les Rauraques aux raffinements de tête, et de moue à n’oublier face hélas au débile, alarmant, péril Alaman !

Alors que César punit toutes les nations rebelles, nos Helvètes et Rauraques bénéficient de clémence : Ils conservent leur autonomie, à condition de contenir l’ennemi commun : Le Germain ! Usant de : Lésés temps d’art .. en berne .. d’exsangue langue à rurales, ternes balivernes fondamentales, idiome éructé en gutturaux borborygmes qui font tant de mal aux oreilles en éveil.

Sous sape et traîtrises séculaires, l’ennemi finira tout de même par parasiter majeure partie de l’Helvétie, Jura berné en sus. Un désastre, au niveau de l’élévation des esprits, comparable à sa manière à l’effondrement de grande part de l’Etna, (à nouveau chatouilleux), ayant provoqué il y a 7’600 ans le méga-tsunami ayant ravagé Syrie et Terre-Sainte, entre autres. Sorte de “fin du monde” que certains marchands d’illusions nommèrent Déluge !

Et ce n’est finalement qu’en 1486 de notre ère que la Prévôté de Moutier-Grandval tombe dans la sphère de Berne. L’infâme tyran qui, treize ans plus tard, lors de la guerre de Souabe, lâchera misérablement Moutier et environs, livrés par surprise et sans défense à d’autres abominables hordes venues du Nord !

Notre terre fut mise à feu et à sang, nos ancêtres massacrés, les habitations réduites en cendres, dont la collégiale de Moutier ! Ce qui n’empêcha pas le bailli Bernois de sévir de plus en plus sur les terres usurpées.

Après la victoire allemande sur la France en 1870, vers 1878 commença le pangermanisme, soit la germanisation intensive du Jura berné. Et en 1904 d’importants fonds secrets sectaires furent investis dans des écoles allemandes sur territoire jurassien. C’est alors vraiment que la région touchée perdit son identité !

Les Rauraques Prévôtois, surtout, n’admettront jamais être affublés d’une nationalité Bernoise pour laquelle ni l’histoire ni la nature ne les ont façonnés ! Ainsi que le répétait l’illustre regretté Monsieur Roland Béguelin.

Dont le neveu, ami de votre bon Roi-Député du Parti Railleur, eut avec lui le privilège d’esquisser à moitié à Berne une magistrale droite, provenant d’un boxeur professionnel complètement fou, en manque d’héroïne, qui ensuite leur courut après, un couteau en main à travers les rues de la capitale. S’imaginant à tort que ces ados, lui ayant tour à tour arraché des mains le sac que ce malade leur avait brutalement soutiré au “Uhu”, le plus infâme bouge du coin, avaient un peu de poison à s’injecter. Ah, souvenirs, souvenirs, du niveau de ce qui traîne entre les murailles ennemies.

Par conséquent : Aux yeux de l’Histoire : Que Justice soit enfin rendue, en juin de cette année, à la Prévôté et environs, sous nauséabonde occupation depuis 531 ans d’injustifiable imposition !

L’oppresseur a su abandonner Moutier en flammes, à quelques mois du 1500ème anniversaire de la Chrétienté ! Les descendants des survivants non corrompus aux exactions de l’occupant alémanique, n’auront jamais de cesse d’exiger réparation, pour les crimes commis par la médiocrité bernoise, la cupidité faite loi au service de ses sectes arriérées sans scrupules, de moroses rustres reculant devant l’évidence pour mieux sauter sur les mines qu’ils ont, hein? posées !

(Comment ça ? ”La politique encore d’accord, mais sans faire d’Histoire, alors … ”! C’est justement pour ça que le tyran se permet de persister à dépouiller Moutier … et environs … Trop de ronrons face aux marrons assomment l’homme étourdi !

S’il ne se fige, s’enhardit, exige les radis de ses stoïques ancêtres, que faméliques casseurs, agresseurs traitres impliqués leur ont piqués, et jetés par la fenêtre, il vainc ! Convainc et ses terres récupère. Ses biens détiens pour sage partage et libre équilibre d’usage.)

La Rauracie entière, si belle et fière, sera l’amie de l’Helvétie si celle-ci lui rend son Rang, son Identité, sa Liberté et Dignité, son Langage sans ambages : Retire sa gouverne scandaleuse à la Berne désastreuse !

%%%

Et vicieuse : Voyez plutôt cette Une si scabreuse :

La réforme des retraites excite les élus fédéraux !

Tous les coups sont dans la rature ! Soit !

Mais franchement, il y a mieux comme godemichet !

%%%

Dans la partouze d’à-côté : Un Macron réunit ses filles de l’ère socialiste, par un solennel : “En marche !”

C’est dans l’air du temps, manu militari ça débute par la marche, et finit généralement en valse à militants !

%%%

Terrain glissant, sous nos cieux également : S’étant jadis cassé le nez en dérapant sur les peaux de banane déposées par ses collègues du Conseil fédéral : Le nostalgique tribun Blocher retourne au Palais et se brise plus sérieusement l’orifice nasal. En glissant cette fois-ci sur une flaque d’eau à l’intérieur de ce bâtiment !

À présent, plus personne ne pourra douter qu’il y ait réellement des fuites au Palais fédéral !

Et, à coup sûr, ce lobbyiste venait de finaliser le plus tendancieux des sondages, effectué par la plus gratuite des feuilles de choux désinformatrice, visant à matraquer par profit l’esprit des naïfs ados en leur posant des questions du genre :

Êtes-vous l’un des derniers débiles ringards arnaqués fumant du cannabis à moins de 1% de taux de THC vendu légalement en Suisse allemande à 10.- le gramme aux dealers le revendant en Suisse Romande à 20.- comme herbe dite super puissante ?

Ou faites-vous partie des intelligents jeunes consommateurs responsables préférant à 71% la consommation “cool” d’alcool qui détend et a un côté social ?

Ecoeurant ! Au fait, si vous connaissez un ado dont la consommation est modérée, faites-le interner, il a un sérieux problème.

%%%

Quoi qu’il en soit, comme disait l’autre : Au Nord tempère État .. amer!

Donc bref, l’humour c’est bien ! Mais l’humour sérieux c’est mieux !

Entamons une minute de si dense en hommage à mollissante, chancelante revue romande d’humour plaisant ne pesant plus lourd.

Nécessitant à l’envi gousse d’ail à taux lacrymal stoppant assauts de vampire économique !

Mais l’arrêt d’action à l’agonie a la manie d’ignorer quidam, qui dame aux morpions le pion, et peut peu-à-peu redorer l’accès à l’orée du succès d’allant Mensuel, allant de spirituel à désopilant …

Cependant, ne cédant tour à tour, les parrains à reins solides de l’humour mis sous vide ont le regard assez bizarre et, hélas et bévue, la vue basse !

Mais peu taiseux, dès qu’il y a canons, alors enchantés ânons chantant :

Sa prose, ses vers sont un régal :

À vous:                                         Mais ça nous est égal !

C’est rose, sévère, bestial,

Ça fait mal et du bien,

Ça soutient le moral :

À vous:                                          Mais ça nous est égal !

Sa gnose éclaire l’Homme comme Fanal :

À vous:                                         Mais ça nous est égal !

Sa transparence nous fait offense :

À vous:                                     Mais ça lui est égal !

 ...

C’est si dense, génial et rond

Qu’entrerons

en sa danse :

À vous:                                    Mais d’égal à égal !

à râler utilement zélés,

infiniment en chœur :

À vous:                                          Mais là ça nous fait peur !

Sa prose, ses vers sont peu banals !

C’est intense carnaval

d’évidences primordiales :

À vous:                                         Et là on cale et l’on s’étale !

Déballe que pâle est l’opinion

qu’a d’incompris champion

l’esprit fédéral féodal :

À vous:                         Et là c’est sidéral !

 ...

Sa prose, ses vers sont un chenal,

un passage où s’engage

jusqu’au rire l’avenir

qui ne vire de sort :

À vous:                              Mais là c’est de l’effort,

Acquis trop fort, crucial,

qui nous emballe :

Quand on fait le mort !

On a bien tort, c’est triomphal,

Original dans le décor :

À vous:             C’est sans égal !

 ...

Etc, etc, jusqu’ …

Ali GNIOMINY

Ceci sans oublier hommage à notre illustre crac, toutefois non Rauraque : Le non Germain non plus cousin germain de belle-famille, Président à présent du bloc Portela, lauréat au Sambodrome 2017 à Rio, qu’il fait triompher, comme pratiquement chaque année les autres Clubs qu’il dirigea !

Parabens Paulo ! Malheureusement, cette année, nous ne serons avec toi ces prochains jours chez Valneide, à te regarder sur toutes les chaînes. Mais bon, cette fois-ci Michele Obama n’a pas pu t’honorer de sa présence, et nous étions au moins là au bon moment.

Ta victoire est d’autant plus extraordinaire et méritoire, sous le joug de l’ignare évangéliste asservissant Rio, laissant pourrir le Maracana où vos extraordinaires chorégraphies dépassèrent toutes les attentes pour le final des JO 2016, maire sectaire à vomir ayant fait se couvrir les danseuses durant ce carnaval ! Bravo encore et courage, cousin, surtout après le deuil que tu viens de subir. Après la pluie de confettis le soleil de Bahia !

“Héros raque, sauf, a ri haut”

2610512911.JPG

 

Les commentaires sont fermés.