14/01/2017

STOP AUX ASSAUTS DU BÂT D’AIRAIN !

À LA HUNE JUSTES HISSENT SCIÉS : LES GANGS SE TERRENT !

Et ça vous fait rire? Sachez d’abord que le début de cet article fut écrit avant que ne retentisse une coûteuse récusation des plus scandaleuses, obtenue par un sinistre malade mental assassin. Aucun rapport donc, si ce n’est différent soupçon de partialité concernant certains tout-puissants agitant par trop leur bât d’airain !

Cet abject joug jouissif au service des fautifs juges et partie, qui l’infligent aux insurgés contraints d’en arriver à réclamer la récusation de tels magistrats qui, souvent, même condamnés pour des verdicts contraires aux Droits de l’homme les plus élémentaires, persistent illégalement à laisser perdurer, si ce n’est offrir gain de cause systématique aux entités les plus machinales, injustes et brutales, surtout les plus à même d’avancer le conséquent paiement de leur succès à tous procès, aux dépens de leurs victimes les plus spoliées et discriminées. Soit.

Tiens: Ça ne vous fait plus rire? Que le système en lieu et place de la démocratie qu’il prétend représenter, doive finir par être ci et par Poste dénoncé, sous forme de SOS adressé conjointement à l’Assistance Juridique de la Commission Fédérale contre le Racisme, à Berne, et à celle du Centre Écoute Contre le Racisme et la discrimination à Genève. Pour commencer. Car tous Magistrats ne sont en l’erreur, loin de là. D’aucuns sont même susceptibles de réaliser la valeur historique et véritable du sacrifice au bénéfice des plus injustement chargés et délaissés; Sacrifice présentement exposé, de la part d’un citoyen seul, mi-Winkelried mi-Guillaume Tell, s’opposant à l’oppresseur ayant édicté entre puissants et au mépris de l’égalité de traitement entre assujettis: D’indignes lois inféodées au souverain Capital, brutalisant impunément toutes têtes dépassant et s’élevant au-dessus de toutes têtes basses, couardes taisant l’absurdité de Système si visiblement arriéré, obsolète, élitiste à outrance, dégradant, en force et vigueur.

Vous préféreriez rire? Passez l’interminable introduction à ce billet, si vous n’êtes concerné(e)s, mais surtout pas si vous vous sentez impliqué(e)s:

Or, en manipulateur du bât d’airain, toujours, l’État de Genève qui insulte, dénigre et dépouille sciemment et notoirement votre bon bas rond-de-cuir depuis 40 ans, vient de lui adresser le prix de six oppositions à la relance d’ADB pour poursuites antédiluviennes provenant du Département des Contributions, soit CHF-1’200.- à verser dans les 20 jours pour frais de tribunaux, etc. Preuve s’il en fallait encore de la volonté indiscutable de nuire au lésé, en l’empêchant par matraquage financier de faire valoir ses légitimes droits. Face à un créancier restant lui devoir un strict minimum d’un million de francs, ainsi qu’en seront fournies toutes preuves aux Tribunaux sous peu, relatives à la très opaque vraisemblable escroquerie en bande organisée liée, durant une vingtaine d’année, au prélèvement de 13% d’impôt du Droit des Pauvres, sans même parler des autres prélèvements excessifs, sur les mises de l’époque.

Probable vol en bande, dont les dramatiques conséquences sont sans prescription, elles; Extorsion de fonds plus que présumée à destination et usage très discutables, qui faisaient que l’esclave Genevois des pires injustices et humiliations radicales, ayant le devoir comme tout prisonnier de tenter de s’échapper de la prison administrative, en laquelle il est toujours enfermé sans plausibles justifications fondamentales, misait de 1500.- à 2’000.- par jour, gagnait! Et recevait bien moins que sa mise!

Et ce n’est là qu’une fraction des illégalités qui seront démontrées, ayant favorisé la ruine de quelqu’un qui jouait par exemple gagnant-placé tous les chevaux de toutes les courses de tous les hippodromes alors disponibles sur le début du PMU Romand. Avait investi à la base, alors qu’il n’était momentanément pas saisissable environ 2'000.- à cet effet, dans l’espoir de toucher une fois assez d’argent pour enrayer la progression crapuleuse des impayés surtaxés. Mais n’a jamais gagné ou perdu plus de 50.- au quotidien, par rapport à la mise jouée. Les pertes effectives ne provenant que du racket du 13% prélevé, voir plus loin. Les favoris et les tocards gagnant s’équilibrant étrangement jour après jour, faites en l’expérience si ça vous amuse. Soit dit en passant : Le plaignant ayant cette spectaculaire faculté de se passer sans difficulté des pires addictions, expérimentées à une époque de sa vie, se contente depuis des années de miser quelques francs, rarement plus d’une thune, sans plus d’illusions, si ce n’est de débusquer un jour plus de ficelles cachées du business des jeux officiels et réels bénéficiaires.

Bref, revenant au scandaleux pique-fric du Droit des Pauvres: Les pertes nettes contribuant à la ruine programmée du joueur captif des plus douteux recouvreurs, n’étant dues qu’au 13% à sens unique volé au profit du social, de la culture, etc. Alors que les chevaux joués étaient non-partants et qu’il était généralement impossible de récupérer ce 13%. Ou quand vous misiez sur un cheval, couplé ou trio de favoris, que vous payiez 226.- gagniez et receviez 210.-. Soit perdiez 16.-, pour la joie d’avoir prétendument gagné! Le “plaisir” de contribuer contre votre gré à une forme de détournement de biens de genre inqualifiable. Et perte de 26.- en cas de non-partant joué.

Et ce n’est pas fini, en matière de curieux usage de faux dans les titres et/ou négligences gravissimes de certaines Directions relativement passées. Ne serait-ce que des États de Genève et Berne, de toute manière complices des pires prédateurs sans scrupules au détriment des endettés qu’ils fabriquent, et maintiennent à tout prix sous abscons asservissement financier des plus arbitraires. En écrasant sous leurs prétentions les plus farfelues quiconque de maintenu non suffisamment riche ou d’obédience de droite pour obtenir correcte protection de la Justice, contre les crimes perpétrés par certains groupes d’influence au pouvoir usurpé depuis des décennies.

Comme disait feu l’un de mes pairs du passé: J’accuse! Une quantité impressionnante de témoignages sur ce blog, depuis 10 ans, décrivent en détail nombre d’insanités politiques qu’ont fait subir l’État de Genève et celui de Berne à l’auteur et ses aïeux. Une amnistie au 31.12.2016 fut proposée par le trop drôle aux fraudeurs en question, dont ils n’ont pas tenu compte. Leur reste à présent à affronter le cataclysme économique des rétrocessions de leurs larcins et réparations pour crimes graves. Ayant engendré de multiples atteintes à l’intégrité d’individus traités comme des sous-citoyens, privés de toute défense véritable de leurs intérêts et droits, par la caste dominante nantie, tenant le cordon de lois ne servant qu’elle et desservant une immense véritable majorité de laissés pour compte.

Par l’étatique fraude à l’estimation des valeurs, le dénigrement et la dévalorisation systématique, l’absence crasse de toute reconnaissance des compétences d’assujettis pris en la spirale infernale du surendettement, dû à la primeur des intérêts privés de gestionnaires du prétendu intérêt public sur le droit à une vie décente et respectée, ainsi que l’exigent les principes d’une authentique démocratie … : Par leur notoire complicité avec des crapuleuses multinationales incitant au suicide, dépouillant à vie les victimes tombées au champ d’horreur de la corruption légalisée, en matière d’addition incontrôlée et de propagation de frais arbitraires pour recouvrement, au moyen de juteux tant qu’incessants rappels, continuelles réquisitions, menaces et harcèlement, contrainte, arrangements inégalitaires, etc … Par leur haute trahison des fondements démocratiques, leur sectarisme toujours en regain forçant bonne part des citoyens à supporter la torture du déni d’identité obligatoire, par l’abêtissement du peuple à divers titres, le fédéral et le cantonal coupables de ces procédés délictueux, sont sommés à présent de déterminer à qui profite le crime, sous enquêtes parlementaires, actions en responsabilités, plaintes pénales.

Ainsi, l’auteur qui vous défrise en parlant de lui à la troisième personne, lors qu’il mériterait pour le moins d’employer la quatrième, objecte avec la plus grande virulence au sinistre canular, catastrophique pour ce qu’il reste de l’image de Genève et de la Suisse, à la grotesque mystification de ces régimes prévaricateurs et alliés, discriminant impunément une partie de la population au profit de l’autre.

Poussant ses exclus de tout soutien réel à la maladie par stress et dépression, voire à la folie, les incitant massivement au suicide, par force, menace, coercition, nauséabondes obligations de contribuer à sens unique à une supposée aide et protection, hypothétique solution pour un retour à meilleure fortune rendu inaccessible. Grâce à l’aveuglement prescrit des Offices de Poursuites qui, s’ils reçoivent un jour un commandement de payer de 500 milliards adressé à l’État de Genève par l’un ou l’autre terroriste au pouvoir dans le monde, enclencheront toute la machine répressive contre le supposé débiteur, sans se soucier le moins du monde de l’honorabilité du créancier ni de la réelle crédibilité du montant de la prétendue dette restant légalement due.

Jusqu’au verdict rendu pour opposition généralement irrecevable et main-levée de celle-ci, déterminé par le principe de ne léser ni les intérêts du criminel créancier ni ceux de sa victime. D’autant plus si cette dernière des dernières est sciemment mise dans l’incapacité de verser l’avance liée à son opposition, ni de bénéficier de protection juridique conséquente.

Alors que gain de cause est offert, pour exemple, au malfrat créancier en une audience précisément fixée en l’absence dûment annoncée par double-lettre recommandée du débiteur; Mis ainsi dans l’incapacité de faire reconnaître les délits du dangereux prédateur usurpateur de caractère officiel, multinationale “intouchable” de l’extorsion de fonds, appelée sur ce support Extrum Krapulia, spécialisée dans le dépouillement final des blessés économiquement, maintenus à terre sous la botte de ses complices locaux. Parfois adressant les factures courantes, dont le débiteur n’a pas vu la couleur d’un bulletin de versement, directement au charognard en question; Vautour intolérable à traiter au plus vite comme il convient.

Il suffit! Quarante ans de si sinistre parodie de Justice, d’une administration fédérale et cantonale majoritairement pourries par total déséquilibre des forces, et néfastes influences de lobbies sur les parlementaires propriétaires de cette justice-là, ne sont plus à taire! Trop graves en sont les conséquences engendrées! Pour bien trop de lésés, anticonstitutionnellement abandonnés, et dont la souveraine Volonté Commune est constamment bafouée, foulée au pied du mur de l’indifférence élitiste et déconsidération d’office, imposées au profit de l’indéracinable plus fort, ayant contaminé et cadenassé jusqu’à la conscience de majorité de notables et d’électeurs trompés.

Quoi qu’il en soit, pour son recours dans les dix jours, Sa Majesté l’Empesté Ier, qui déclare ceci, convie vivement les nombreux avocats, juges, policiers et divers magistrats qui suivent ici ses aventures depuis des lustres, à se prononcer sans délai, enfin publiquement-ci sur les aberrations liées au barème infamant du minimum vital et des abus de poursuites en Suisse!

Soit au surendettement massif provoqué par des Services prétendant protéger et aider le citoyen à survivre convenablement et à l’abri d’abus manifestes, Services privés ou publics, vivant en fait de la persistance et prolifération de la ruine d’autrui à des fins condamnables, contraires à toute Morale et Justice réelles.

Départements soutirant aux plus faibles, par tous les artifices de lois chewing-gum réservés à d’aucuns dits supérieurs, maîtrisant ésotérique jargon servant à dépouiller ouvertement et sans rémission possible leurs opposants politiques et spirituels légitimement révulsés, par l’inhumanité de certains aspects de pareille machinale et insensée domination de l’Etat méprisant sur le citoyen rendu et maintenu vulnérable, corvéable et malléable jusqu’à ce qu’il pète un câble.

Honte à pareille pantalonnade, qu’est l’immorale interversion traditionnelle entre: Qui doit et qui reçoit; Qui d’honnête produit d’indispensables Valeurs et qui les parasite en bande organisée!

C’est bon, vous pouvez rire à présent. Et si vous êtes féru(e) de Droit, ce que l’auteur très droit n’est absolument pas, peut-être d’aventure vous mouillerez-vous également un chouia à dénoncer le crime étatique que constitue la mentalité de taiseux connaissant tous les trucs, pour bénéficier de ce qui est dû par les lois au citoyen ne le sachant pas, qu’il ne faut surtout pas lui révéler mais rendre le plus obscures possible.

Halte à pareille politique intéressée, aux fondements rétrogrades ne sachant qu’agiter le bât d’airain.

Et l’hilarité, alors, c’est pour quand? Un peu plus loin. Mais point d'habituelles prouesses drolatiques, poétiques ou stéganographiques pour l'instant, que vous retrouverez en relisant les centaines de chroniques précédentes. Votre bon Roi-Député du Parti Railleur ayant passé quatre jours à reconstituer la totalité de son Mac OS X, récupérer ce qui fut en partie sauvegardé, du fait qu'au matin du 7 janvier, où il ne neigeait pas encore, il trouva son écran d'un blanc immaculé. Œuvre de possibles en.....

%%%

Quoi qu'il en soit: Patience est l’amère des vertus: En attendant, sinistres machinations encore:

Tornade de rage n’envahit-elle votre cervelle, souvent, quant en coup de vent vous changez de véhicule de transports publics à Bel-Air? Attendez le 14 en direction de Bernex, entrez sans vérifier et vous retrouvez Place Neuve, que vous venez de passer dans l’autre sens! Devez sortir précipitamment, tenter en vain de courir devant le véhicule à l’arrêt qui repart en direction de Bel-Air d’où vous venez, tram qui évidemment démarre sous votre nez.

Certes, vous fûtes fautif(ve)s d’inattention, vous vous impatientez en le 18 et non le 14, comme escompté. Subissez l’abominable loi TPG de l’éternel conflit 14-18! Tous deux trams de pareille couleur, même aspect sur mêmes rails! L’horreur!

Certes, tsunami d’animosité aura submergé votre cervicale pilosité! Alors qu’honteusement maugréez contre si stupide absence de différenciation entre les deux véhicules! Lors qu’en vue d’élections, nos désintéressés TPG mettent tout en action pour peinturlurer leurs véhicules à l’effigie des plus ou moins patibulaires faciès de droite dure gouvernante, de préférence affichée.

Ou, comme actuellement, couvrant l’un ou l’autre des trams en arrogante circulation: De mirifiques paysages de Turquie, par lesquels nos altruistes TPG nous invitent à passer d’inoubliablement retentissantes vacances. En cette doulce nation dont le dieu vivant, invité ces jours en Suisse, s’autorise continuellement à plus de tout-puissance s’accorder, et devrait vous accueillir en touristes, et plus si mésentente, selon lui pour le moins jusqu’en 2029! Mais certes, 13 ans de pub en rab pour les TPG, c’est tout bénef. Sonnant et trébuchant; Autant que lors des habituels coups de frein brutaux de conducteurs pressés de terminer leur circuit!

Ainsi, à la merci de tels spécialistes du détournement de meneurs, vous êtes dans le 18 et non le 14, et rien, absolument rien ne les distingue! Si ce n’est la petite plaque comportant le numéro, à l’avant et à l’arrière, invisibles depuis le quai, si vous n’avez regardé le monstre arriver! Alors que vous n’avez jamais le temps de courir à un bout ou l’autre pour vérifier. Le temps d’arrêt à une station excédant rarement quelques secondes, d’autant plus si quelqu’un se précipite pour ne pas le manquer. Auquel cas les portes sont très prestement fermées et impossibles à rouvrir. Durant les 10 minutes s’écoulant avant que le véhicule ne daigne démarrer. Ou annonce le traditionnel “dû à un incident de parcours les passagers sont priés de continuer à pied”. Seule chance pour vous de vous échapper du 18 avant la station suivante … Et éviter ainsi une importante perte de temps ……..

En résumé: Les portes se sont ouvertes, vous êtes entré(e). Les écrans indicatifs au plafond sont désactivés. Pas le moindre indice susceptible, à l’intérieur, de déterminer la destination de cet engin. Pas la moindre annonce relative à Carouge ou à Bernex. À peine si de temps à autre une féminine voix-off prévient que “La diffusion de musique et la mendicité sont interdites dans cette rame”! Annonce à coup sûr couverte par les deux incontournables seuls airs d’accordéon et de contrebasse joués depuis Mathusalem, de Roms devenus si familiers sur ce trajet depuis le fond des âges urbains, et sans doute pour des décennies encore, que l’on finit par avoir l’impression que ce sont des proches, et que c’est nous qui avons composé chaque note de cette musique devenue horripilante.

Donc: Avis aux TPG Picassos: Assis êtes sur un véritable El-Dorado! Le bon Roi-Député du Parti Railleur, vous invite urgemment, aux frais de la princesse évidemment: (même extrême-orientale, s’il le faut, là où s’achètent à des dizaines de millions la pièce, pour les bouffer, de gentils cabots humains sachant bien courir après la baballe) …

… Votre Serein sous-Souverain : Vous convie à la peinture sur véhicules d’immense maillots de sport: (À la gloire des lointains transports de la polluante corruption sportive) Maillots peints portant, respectivement, un numéro 14 de haut en bas de la rame d’une couleur de base unique et jamais changée, elle, et un numéro 18 pareil sur le maillot d’un véhicule composé d’une autre couleur de base.

Modèles bien distincts en lesquels, à peine ayant pénétré en ces temples dédiés aux smartphones en folie, vous ouïrez l’adorable voix de la bimbo TPG vous annonçant: Cette rame N° … en direction de … vous souhaite la bienvenue!

En l’occurrence: Grâce au joyeux rapprochement avec la susdite princesse, ces maillots peints à numéros indicatifs géants, devraient être si parfaitement financés par cette dernière, qu’elle offrira au passage la gratuité des transports pour tous enchantés passagers: De voir, les yeux bridés d’émotion, les splendides paysages d’Orient baignant sous les particules fines, remplacer l’actuel affichage des sauvages contrées les plus attardées, ou des sempiternelles tronches brutes d’oppresseurs à réélire …

Ainsi, plus aucune confusion n’est possible.

%%%

Enfin: Rien d’aussi grave, finalement, que ce parc d’attraction dédié à Bob l’éponge, aux Philippines, qui inquiète tant Greenpeace!

Imaginez: L’abominable Bob l’éponge ne fut-il récemment condamné pour homosexualité, par la Commission Ukrainienne de protection de la moralité sectaire et dégénérée?

Bah! Il faut bien donner du boulot au nouvel Hitler Philippin, qui se fera un plaisir d’exterminer de ce paradis artificiel relativement gay tous les enfants addicts au fléau Bob l’éponge! Alors que ces gosses dès neuf ans auraient mieux à faire en s’entraînant, l’année durant en cellule, à convenablement se flageller le Vendredi-Saint, comme tout bon Philippin qui ne se respecte!

Par chance, le niveau de religiosité aux abords de l’enfer de Bob l’éponge, devrait s’élever d’ici un millier d’années, au point de rivaliser avec celui des dangereux radicaux locaux, misant leurs dernières cartes sur la conservation du silence autour de la fonction naturelle du neurotransmetteur hormonal glutamate, déterminant les préférences sexuelles de l’individu à détruire petit à petit ou à glorifier s’il se dit guéri de telle tare!

Mais: Oh, comme c’est dommage. Aux dernières nouvelles, ce parc ne se fera pas; Interdit par le tyran Philippin. Pauvre Bob l’éponge. Discriminé pour discriminé, qu’il vienne subir le supplice du déni d’identité obligatoire en installant son parc à Genève-Acacias. La richissime Caisse de Prévoyance de l’Etat de Genève, toujours au parfum, ayant racheté pour 200 millions de notre argent sans nous demander notre avis le terrain de Firmenich, qui empoisonnait épisodiquement si allègrement l’air de la Jonction ; La CPEG se fera un plaisir d’installer Bob l’éponge sur son sol contaminé, qui nuira aussi bien à la santé de ce dérangeant gay, que tel fut le cas durant des années pour les conchiés locataires alternatifs d’Artamis.

%%%

Sûr que les chantres de l’homophobie institutionnalisée préfèrent, aux tendances de Bob l’éponge, les inclinaisons du macaque Japonais aperçu en pleine activité sexuelle sur le dos d’une biche. Ou de ces phoques violant puis dévorant des pingouins. Confondant visiblement leurs proies avec des amantes religieuses.

%%%

Patins, encore: La mère d’un hockeyeur doit rembourser 9’600.- d’allocations touchées indûment. Le Tribunal fédéral ayant décidé que le niveau du jeune était devenu professionnel et non plus en formation.

Le pauvre! Qu’est-ce que sa maternelle va lui passer, pour l’idiotie d’être devenu si bon! Comme s’il ne pouvait pas rester définitivement en formation! Espérons que cette mésaventure décourage les autres jeunes hockeyeurs à devenir professionnels, et qu’ils finissent leur carrière sportive en qualité d’éternels amateurs peu doués au Genève- Servette Hockey Club!

%%%

Ou qu’ils se recyclent plutôt dans le business Foot, qui a le vent en poupe: Car en 2026, la Coupe du Monde se jouera à 48 équipes de semi-culs-de-jatte. Mais seulement 48 équipes est scandaleux pour les nations discriminées, soit trois équipes sur quatre dans le monde qui sont privées de Mundial!

En effet: Comment une équipe peut-elle se prétendre Championne du monde! Alors que la plupart des formations sont exclues de cette compétition!

Que l’on appelle alors cet évènement la Coupe du quart du Monde serait plus correct! Et comment le public peut-il ainsi se priver d’une passionnante demi-finale opposant San-Remo contre Andorre, et Monaco contre le Vatican? C’est inacceptable! D’autant plus qu’avec ces pays si sportifs en matière financière, la FIFA devrait encaisser un sacré paquet de pognon supplémentaire à planquer, en choisissant le Vatican pour organiser le Mundial 2030 et autorisant ses sportifs à jouer en jupe. Ce que l’esprit de ce sport interdit même à ses femelles sans âme, singeant si virile chasse gardée. Incapables même d’atteindre le stade honorifique de hooligan.

Quoi qu’il en soit, ces équipes de mouchoirs de poche auront toutes leurs chances de remporter le Mundial 2030. D’autant plus qu’après les compétitions en Russie et au Qatar, la totalité des footballeurs de nations ayant eu l’imprudence de battre l’équipe organisatrice seront soit au goulag, soit esclaves de fanatiques islamistes ayant financé l’évènement. Il y aura donc bien du sport.

%%%

Enfin, tout va bientôt changer dans la continuation, en ce monde. L’expert en transhumanisme Laurent Alexandre, le grand spécialiste en la matière nous prévient : Nous avons encore une vingtaine d’années devant nous, avant que les robots ne nous dominent.

Preuve supplémentaire s’il en fallait encore, de la loi naturelle immuable voulant que, si l’on prend une pelle et creuse un trou en terre, au fur et à mesure que le vide s’agrandit, que la terre en est retirée, un monticule se forme à côté, comportant exactement la même quantité de terre que celle qui manque dans le trou. Il en va de même en toutes choses, à commencer par la quantité de matière dans l’Univers, exactement pareille à l’antimatière, à un quantique détail près ! Donc plus un génie accumule de données, plus le trou creusé dans ses connaissances comporte en gros la même quantité de bête vide. Croyez-en l’idiot savant qui vous l’affirme !

Vingt ans avant d’être asservi par des robots ? Alors que le début de cette chronique atteste indiscutablement qu’à Genève tel est le cas depuis 40 ans !

%%%

Encourageant, par ailleurs, que de voir le grand maître de l’inhumanité américaine prétendre qu’il va être le plus grand créateur d’emplois que la référence passe-partout n’aura jamais eu le malheur de mettre sur terre ! Aucun doute là-dessus, l’Amérique n’aura bientôt plus un seul poste inoccupé, ni aucun humain sur le marché du travail.

Son adoratrice première, la future destructrice de la France, a été aperçue buvant un café dans la Trump-Tower !

Qu’elle fasse attention à elle ! La caféine est une drogue! Il conviendra qu’elle veille à boire de l’eau minérale, dans le troquet jouxtant le palais présidentiel Philippin ! Et qu’elle évite de commander un galopin dans celui de Pyongyang.

Ceci bien que, dans le fond, tout au fond des abysses de la réflexion, un monticule de même quantité d’inconnues s’est formé. Et alors que votre doué ex-turfiste visionnaire, (sauf en matière de quarté ou quinté, certes, où il ne se prononce pas, même ayant accumulé un nombre faramineux d’indices sur entraîneurs, états de la piste, distance, performances, drivers, chevaux, etc) et excellent pronostiqueur ne s’étant jamais trompé sur ce support, ou de manière quantiquement quasi-négligeable, concernant les matches de coupe du Monde et bien d’autres prévisions, une seule finalité annoncée fut erronée, totalement imprévue pour l’auteur qui fut sidéré, comme presque tout le monde : Quant à l’élection d’un misogyne, raciste, homophobe, ignare en matière de politique à la Présidence des États- Désunis ! La surprise fut totale. Donc les surprises les plus invraisemblables peuvent se concrétiser, même s’il s’agit du résultat de tricheries ignobles.

Aussi, allez savoir, finalement ! Ce qu’aucun opposant écarté du pouvoir ne peut réaliser, un milliardaire et son entourage pourris de fric sont seuls capables d’équilibrer ce monde détraqué. Soit ils agissent impunément comme les dernières des immondes crapules, perpétuent et augmentent l’écrasement de la masse laborieuse au profit de la secte politique dominante, comme en Suisse, soit ils réalisent soudain que c’est allé trop loin, qu’ils n’ont plus besoin d’agrandir leur inutile monticule de ce qu’ils enlèvent par ruse cynique aux démunis, et deviennent les meilleurs et plus humains, bénéfiques et justes dirigeants de tous les temps. À la nouvelle surprise générale. Mettant fin à toutes guerres, exclusivement générées par leur misérable comportement égoïste conservateur, encore honteusement tellement actuel, indigne même du bât d’airain …

%%%

Bon, les dictateurs fous, les États de Genève et de Berne, les TPG, la FIFA hard et … C’est fait … La surveillance sérieuse des logarithmes fourrés n’importe comment dans l’intelligence du futur, par ceux qui en manquent, d’intelligence futuriste, servira espérons-le pour deux bons millénaires après notre Jicé … ! Tout gazouille donc au cœur de la jungle …

Ali GNIOMINY

« L’Eden ici …

DSC_1594.JPG

« … Là serfs vainc … »

DSC_2510.JPG

«  … Hante hauts rangs ... »

DSC_0233.JPG

« … De rade aux vils »

DSC_1967.JPG

P.T : Si, d’aventure existe un particulier ou une efficace Association de défense des victimes d’État de non droit, qui souhaite éviter à l’auteur l’humiliation supplémentaire d’être forcé à retirer, par manque de moyens, ses légitimes oppositions aux poursuites scandaleuses de son débiteur le Département des Finances de Genève, et se propose de régler les 1'200.- de ce racket légalisé avant le 18 janvier, il lui suffit d’adresser un message sur geneveculture@romandie.com pour être contacté. Permettant ainsi à l’auteur d’éviter l’arrêt maladie provoqué par les prévaricateurs, nécessaire à la rédaction du recours par absence de possibilité de faire valoir ses droits, et à la prise de contact urgente avec divers avocats pour le suivi des actions en responsabilité et enquêtes parlementaires nécessaires.

Commentaires

N.B. Mea culpa auprès de TPG, des panneaux informatiques indiquant le N°14 sur le côté du tram et à l'intérieur existent bel et bien.Et fonctionnaient au moins aujourd'hui. Mais à chaque fois où je me suis retrouvé par erreur dans le N°18 ces indications étaient en panne ou n'existent pas sur ce tram. Je vérifierai encore durant la semaine.

Écrit par : Jean-Marie ROTH | 15/01/2017

Les commentaires sont fermés.