15/10/2016

SACRÉ TINTAMARRE ! ÇA … CRÉTINS T’AMARRENT !

À bien des titres sont, au mieux, bafoués les droits d’enjoué roi des pitres les plus sérieux, s’élevant sur la hune d’aucunes galères manœuvrières des plus austères et qui, à titre exceptionnel, vous soumet pour modèles :

- Des employés exploités par un banquier sont mis à l’abri ! -

Et c’est par où, qu’on est mis à l’abri quand un banquier nous exploite ?

%%%

- La place financière genevoise est « sous électrochoc " -

Ah bon ? Les Américains ont finalement fait le déplacement avec leur chaise électrique ?

%%%

- Un Suisse sur deux est atteint dans sa santé mentale ! -

Mon cher, ce n’est pas de ta faute, mais va au plus vite consulter !

%%%

- Un robot fait office d’aubergine -

Ça mousse à Carl-Vogt. Mais la direction PLR de la police a bien œuvré, car avec cette nouvelle sorte de robots contractuels il est peu probable que ceux-ci ne se plaignent du travail sur appel !

Vivement que le Pouvoir artificiel soit pareillement muni d’Intelligence.

%%%

-  La fiscalité se trompe de cible ! -

Oui oui, et nous on reste pomme avec les bourrins !

%%%

Selon notre trop cher Conseil fédéral : - Débrancher les centrales nucléaires avant l’heure, comme le demande l’Initiative des Verts en votation le 27 novembre : coûtera très cher aux contribuables. Les propriétaires des centrales risquant de réclamer des centaines de millions ! -

Bah. Une goutte d’eau, à déduire du dédommagement de plusieurs milliards que ces propriétaires nous verseront. Quand chacun de nous aura porté plainte pour empoisonnement, mise en danger de la vie d’autrui, abus de position dominante, etc

%%%

Par ailleurs, votre serein souverain des Lettres sans l’Avoir, le bon Roi-Député du Parti Railleur, présente ses anticipées félicitations à Hillary Clinton pour son accession à la présidence des États-Unis !

Qu’elle n’oublie pas, le 9 novembre, de faire incarcérer le dangereux dissident Trump. Mais pas plus de six semaines. Cet individu étant visiblement malade et méritant des soins urgents : Une semaine dans une cellule avec des noirs, une semaine incarcéré avec des Mexicains, une semaine enfermé avec des islamistes, une semaine dans le dortoir d’homosexuels malvoyants nymphomanes, et si le remède n’a pas encore déployé tous ses bienfaits, une semaine avec des féministes enragées.

%%%

 Espace pub illicite taire…Espace pub illicite taire…Espace pub illicite taire…Espace pub illicite taire…

Puisse la Suisse si belle,

Sympathique et typique,

Recycler sa poubelle politique,

Nickelée à l’extérieur,

Rouillée, souillée à l’intérieur,

Bouclée à clefs

Par Corps rompus à couvrir,

À n’ouvrir ce qui pue

Qu’aux ayant proies

À se hâter de jeter.

 

Puisse ce trahi pays

Par abritée majorité

De balayeurs de vie meilleure

Pour qui mérite

Mais qui irrite,

Puisse la nation de nos pères

Qu’altèrent pervers sans considération,

Puisse cette terre

En mains austères de vendeurs de malheur,

Acheteurs de leurres,

Cette terre ramassée

Ne passer à la benne,

Fracassée,

Plus que terne résidu

Sur la berne détendue.

%%%

Mais : Dire que fidèle produit du terroir, rebelle sous ruse et tontes ne chiale, n’use, ne produit que bestiales histoires est honte :

L’Art narre où héros ment ?

 

Pigeons roucoulent, sauvageons,

Et poules caquettent, jamais replètes,

Belette les guette sous le sureau,

Belette en quête de passereaux,

Qui ne dédaigne … Saigne poulettes si fluettes.

Renard, hagard, n’a nul égard, décline,

S’en moque, accule et croque appâts,

Belette en tête, indigne, et pas assez maligne

Gallinacée ensuite.

En fuite, menacé :

Gageons que pigeon s’échappe,

Que ne le happe

Bâtard renard !

 

Moralité ? T’es ramolli ?

Lors, aussi affable que fable soit, de fil cousue d’orée de soi : Moralité nous a quittés !

Partie, morte, vite sortie par la petite porte. Trop haïe et trahie au pays des baillis. Déplaisante à présent : Trapue Moralité pue bête Inégalité, tromperies simplettes et racket obsolète de qui rachète … Qui se rit du rôle de l’étiquette mais la colle sur le dos du fardeau de folles écoles, où s’enseigne encore à mort le règne tout-puissant des sangsues, qu’à son insu l’on baigne en incessants us zélés ne rendant égaux qu’hélés égos de gogos volés.

Fin d’espace pub illicite taire…Fin d’espace pub illicite taire…Fin d’espace pub illicite taire…

%%%

Sans transe ici on découvre que :

L’excellent confrère Poète Bob Dylan, qui vient de me piquer sous le nez le Nobel de Littérature, est lors moult fois congratulé.

Je m’incline pour cette année, d’autant plus qu’en 2017 mon manteau en ours bernois sera d’autant plus fourni et douillet pour monter à Oslo.

Mais, heureux de savoir que le confrère Bob va enfin pouvoir se payer l’ORL, et se consacrer de préférence à la Littérature.

%%%

Pardon Bob : Mots raniment parfois de bien téméraires appréciations, pour tout ce qui m’évoque le bas rock habituel. Que dis-je, une peine insultante serait méritée par qui oserait irriter un Nobel, né pour moucher tous morveux sires anormalement aussi Poètes non bouchés.

%%%

Enfin, par chance et par ailleurs :

Soucieux de sauver l’équilibre de la planète, et sachant que les djihadistes de Mossoul se rasent pour se fondre dans la foule, ce qui allège la terre de tonnes de poils, nos policiers ont trouvé la parade en se laissant pousser la barbe. Merci à eux.

Paradoxe : Sont cependant exemptés de cette mesure salutaire, (pour la période de Noël où ils sont forcés par leurs maîtres à chanter, remplaçant ainsi la défunte Armée du Salut par la chorale de la police) : Sont dispensés de barbe leurs plus fidèles castrats.

%%%

Lors que, sempiternellement : Jean Ziegler l’affirme :

- L’ONU est totalement paralysée. Il faut la réformer ! -

Ne dites pas ça, malheureux ! Les connaissant, ils vont dépenser des milliards pour modifier l’appellation ONU (Organisation des Nations Unies) en ONU (Organisation des Nations Ulcérées). Et l’année suivante, pour à peine quelques centaines de millions supplémentaires : En ONU (Organisation des Nations Ubuesques), puis le mois suivant …

%%%

La prolifération des cerfs est dangereuse pour le trafic

Jamais autant que la prolifération des serfs, bien plus dangereuse pour le trafic de l’image de la Suisse.

%%%

Le personnel des crèches de Fribourg doit cesser d’administrer des médicaments aux enfants !

Ils sont turbulents, certes, mais attendez 80 ans et vous parviendrez alors sans souci à les maîtriser avec des camisoles chimiques.

%%%

Quel dommage, le Syrien arrêté en Allemagne s’est bêtement suicidé dans sa cellule.

Enfin, il y a fort à parier à présent que les cerbères Allemands pourront le faire parler tout à loisir aussi longtemps que nécessaire, sans pour autant avoir sur le dos les gens d’Amnesty, des Droits de l’Homme, etc.

(Hoax hoax hoax, ça barde !)

%%%

Gens bons étrangement silencieux, concernant la récidive de « Marche pour tous (les dangereux arriérés) » ayant lieu ce dimanche à Paris. Et à laquelle une acariâtre momie à chapeaux participera, considérant le mariage homosexuel comme une anomalie.

Elle mise décidément à présent sur tout et n’importe quoi de ce qui existe encore de plus moche dans notre Société. À savoir, les pires ignorants ou escrocs, refusant d’admettre et de révéler l’évidence de la fonction, salvatrice pour l’humanité, de l’acide glutamique ; ce neurotransmetteur hormonal on ne peut plus naturel (que le prétendu Dieu de ces culs-bénis marcheurs à voulu ainsi) glutamate permettant à une bonne partie des humains d’avoir d’autres buts que de viser à mettre bas pléthore de crétins futurs « Marcheurs pour tous contre les homos » !

Quel dommage qu’il n’y ait aucune Justice en France et dans tous pays sinistrement collaborateurs, pour arrêter en bloc cette racaille discriminatoire et la faire enfin marcher droit.

L’une de mes plus grandes satisfactions, la première fois que j’ai parlé ici de cette réalité scientifique, soigneusement cachée par les malfaiteurs déviateurs d’opinion publique, d’aucuns Républicains, bonne part du FN, et ici PLR, UDC, PDC, PBD, PEV … nous dénigrant et torturant dès l’enfance, par la contrainte du déni d’identité d’homosexuel(le)s, transsexuels(le)s ou bisexuel(le)s, nous portant préjudice la vie entière : Une jeune fille a commenté en me remerciant, car grâce à ça, elle allait enfin pouvoir avouer son homosexualité à sa mère.

Me motivant d’autant plus à revenir régulièrement sur si primordiale évidence, j’en suis désolé pour les habitué(e)s commençant à le savoir à la longue, et préférant hilarantes nouveautés.

Fort heureusement, la Fondation pour un Fonds suisse pour l’avenir, présidée par un PLR très intéressé aux assurances, se fera un plaisir de verser sans condition les trois premiers millions à la start-up d’avenir que je crée présentement.

Certes les Fonds pour l’avenir en question sont généralement réservés pour appui solide des caisses de pension, assurances, aux jeunes pousses. Mais l’exception sera évidemment une vieille branche, dont la start-up éradiquera le sectarisme institutionnel, en commençant par pulvériser l’imbécillité homophobe par la propagation planétaire des conclusions à tirer des observations relatives à la mouche à merde !

Dont le taux de glutamate modifié change du tout au tout les préférences sexuelles. Démontrant ainsi que de naissance et n’en pouvant strictement rien de l’équilibre des chimies en lui, l’individu dispose d’un taux d’acide glutamique offrant une option prioritaire ou l’autre, voire les deux presque à égalité ! Que, dès les premiers instants de la vie et jusqu’à son dernier souffle, l’humain concerné ne pourra modifier, ni ne devra renier volontairement.

« Le Cœur a déraisons que la Raison connaît » est le slogan de « Pris au mot », la start-up promise à une croissance primordiale et fulgurante en question.

Dont les trois premiers millions prestement offerts en ce très noble but parviendront dans les 7 jours, voire dans les 30 jours en cas de coûteux atermoiements (Attention aux retards de paiement, entraînant prestement l’intervention pour recouvrement par Extrum Krapulia, multinationale spécialisée sous couverture fédérale dans le vol organisé et le maintien ad vitam des gens ruinés à terre, par opacité crapuleuse des honoraires forfaitaires liés aux sommations et autres réquisitions aux prétendus encore débiteurs, victimes de tels faux dans les titres, pareils gestion déloyale et enrichissement illicite bénéficiant de politiques complicités) versement au nom de votre dévoué créateur d’avenir les méritant amplement, sur son compte sous le joug de la Banque Migros.

(Vous savez, ce grand machin orange aux principes des plus stricts, n’accordant qu’un pour-cent à une culture majoritairement stérilisée, Migros, dont les caissières diogènes ont chez elles des montagnes de vignettes pour jeu concours gratuit dès 20.- d’achats, qu’elles ont subtilisées habilement aux distraits clients oubliant de supplier pour les recevoir ; Vous ne voyez pas encore ? Mais oui, Migros, vendant de l’alcool dans ses tourtes forêt-noire, du fait qu’il y en a peu, selon la Direction paraissant ignorer que jadis abstinent rechuta à cause d’une bière sans alcool, qui se transforma rapidement en douze litres quotidiens de bière toujours sans alcool, avant de passer à nouveau à autant de litres alcoolisés … Migros trompant les malades, dont la guindée banque ne permet pas un seul centime de débit à qui y reçoit régulier salaire depuis une éternité ; Migros qui, selon son infaillible fausse morale, oncques ne permet à un phénomène artistique visiblement hors-normes d’œuvrer plus sereinement pour la Culture au moyen de fraction du centime prévu exactement en ce but, Migros dont certains fats timorés se lancent également comme les ders des ders dans la politique des juteuses assurances.) Ni pire ni meilleure donc que ses semblables dominantes.

Quoi qu’il en soit: Merci par avance à mes milliers de lectrices et lecteurs de féliciter conséquemment la Direction du Pour-Cent Culturel Migros et la Fondation pour le Fonds suisse pour l’avenir, quant à leur honnêteté intellectuelle préfigurée par l’octroi inconditionnel et conjoint de CHF-3'000'000.- illico à la start-up « Pris au mot » qui libérera la planète du fléau de l’ignorance homophobique, entre autre.

Et de bien plus retentissants bouleversements, quant à l’active propagation de l’actuelle culture d’apartheid prédominante, où quelques castes de timocrates, pas toutes nuisibles mais en majorité, dénigrent indignement l’intérêt public au profit de leurs intérêts privés.

En perpétuant leurs rocades d’écrasantes dynasties et les rendant même faussement majoritaires, par arrosage pécuniaire et don de postes-clé exclusivement entre marcheurs pour tous, ou tout aussi nuisibles : Soit, en leur jargon, tous sauf les pédés, les nègres, les youyous, les Poètes, les trous-duc de gauchos incorruptibles, les terreurs surdouées dépassant par trop le ras des pâquerettes imposé aux stupides vaches à lait, si avachies que de surcroît reconnaissantes pour si laids dépouillements injustifiables, etc.

Vive la future gestion s’apprêtant à devenir loyale de l’avenir suisse nouveau, libéré des pires conservateurs de nuisibles vieilleries de sinistre passé ! Qui prouveront ou non avoir finalement évolué, dans la lutte contre leur homophobie, en versant les millions légitimement attendus à « Pris au mot » pour réparation des torts causés par les délétères principes endémiques de sectes politiques et religieuses, soit commerciales, et généreux sponsoring pour phénoménal travail d’une vie, ravie sous bannissement inique, politique d’asservissement.

En l’occurrence : Principes issus de si douteuse religion glorifiant et sanctifiant un alcool ! Que vénèrent tant délirants décideurs addicts de scabreuses influences ; Afin d’avoir personnellement en vain jusqu’à plus soif force, menace, cynique coercition clanique avec soi ; à diriger contre soumis sciemment désillusionnés.

Si : Indécis silencieux fraudeurs de contentieux décideurs obséquieux estiment, timidement même, qu’ils aiment l’Art de gens de labeur, si faussaires flambeurs littéraires réalisent leur méprise : Le mépris qui les grise en gangs d’élus ne fera plus boomerang !

Qu’ils soutiennent résurgence d’humaine Tolérance minée, assassinée, par ces simplistes légions avares de barbares religions élitistes et politiques pique-fric !

Qu’encore ils les arrosent, à l’avenir ; Ou, dès lors, s’y opposent pour investir sur repentir, face à la classe réaliste que paupérise leur bêtise égoïste.

Qui-vive ! Rats, verrats quittent le navire, ou qu’on les vire …

Ali GNIOMINY

«  Aras liés »

aras.jpg

«  Tout candides ? Ah ? »

toucan.jpg

«  Jeune pousse »

jeune.pousse.jpg

 

PDC : Et si ce Fonds pour l’avenir suisse se présente d’emblée comme mauvais payeur, en l’attente du recouvrement, M. A. Berset, Madame A. Emery-Torracinta et Monsieur S.Kanaan voudront bien s’expliquer, quant à leur récurrente insulte à une Culture d’avenir libératrice, par couarde soumission de deux générations de leur Gauche molle aux exactions de la Droite dure à mon encontre ! Soit au détriment de l’authentique Utilité publique et Volonté populaire pacifiste et tolérante, abusivement détournée sous influences de prédateurs financiers. À eux de n’échouer.

Il n’y en a que pour quelques milliers d’heures, à décortiquer cet extraordinaire chef-d’œuvre plaidoyer farci d’humour du désespoir, entrant ce jour en sa dixième année de légitime révolte contre malsaine indifférence feinte, face à l’artificiel asservissement pour dettes pérennisées par cumul d’ajouts incorrects, et complicités d’indigne censure silencieuse, ostracisme n’ayant plus à frapper à l’avenir l’Auteur Majeur de http://barondecuir.blog.tdg.ch.

Il suffit ! Minuscules sots vassaux d’inertie d’Helvétie ont par trop insulté la notoire compétence, en matière d’appréciation des qualités humaines, de l’un autre des plus Grands Personnages du XXième siècle.

1292756431.jpg

Et modestes, avec ça. De l’acabit de cet immense génie intègre des Sciences dont j’ai oublié le nom, qui, plus encore que votre soucieux dévoué, ôtait ses chaussures, n’allumait la lumière et marchait sur la pointe des pieds pour ne pas réveiller son canari.

L’assurance de mon concours vous est assurément bien plus précieuse encore, chers Confédérés, pour autant que vous chassiez les charognards de mon territoire. Ne serait-ce que comme jadis. Quand il suffisait de déposer 10'000.- sur un compte bloqué pour ne plus jamais avoir, sous nos cieux, de contentieux. Auquel cas, dorénavant, mon audience sur tous continents ne manquera pas de m’offrir cette somme passe-droits, achetant ainsi l’abolition d’abject esclavage de quatre décennies en le désert social genevois et confédéré, par servitude pour dettes faussées, par dessein politique.

Je laisse tous éventuels détracteurs libres de leurs déclarations et n’ai plus rien à déclarer.

À part ça, vous souhaitez bien entendu investir pareillement en la prometteuse start-up « Pris au mot » ? Vos promesses de dons sans condition sont à soumettre à l’appréciation sourcillieuse de l’entrepreneur génie lémanique, sur Gouvernement@Romandie.com ou Mouvementcitoyensplanetaire@Romandie.com où vous êtes encore énormément à ne jamais écrire. Merci à vous. De ne jamais écrire. Sauf pour du concret et d’interminables excuses, bien entendu.

Les commentaires sont fermés.