20/06/2016

L’ÉPATE : AH ? QU’EST-CE ?

L’humain a pris un sacré coup de vieux : 700'000 ans ! Et ce pauvre bon Dieu qui, dès le début, se paie cette Terre en viager !

%%%

À peine moins antédiluvien :

Les désopilants Schneider-Ammann et Hollande ont assisté ensemble au match de foot du siècle (0-0) entre les exhibitionnistes Suisses et les bleus Bleus, incapables de marquer un but.

Faut-il préciser, vu la présence de Hollande, que la patinoire de Lille, où se déroulait la rencontre, était détrempée ?

Un observateur sachant lire sur les lèvres a retranscrit quelques bribes du dialogue entre François et Johann :

F : Dis-donc, Johann, ta Suisse ultraradicale économise sur tout et n’importe quoi ne touchant pas l’élite, bon, mais tu ne crois pas qu’elle aurait pu commander les maillots de ton équipe ailleurs qu’au Japon, où ils sont fabriqués par des enfants en papeterie ?

J : Mais non, Franz Nederland, t’as rien compris, c’est une fine stratégie pour désarçonner l’adversaire. Depuis le scandale sexuel Zahia- Ribery & Cie, les Bleus ont bien changé ! Ils ne jurent plus que par la jaquette flottante !

Du coup, dès qu’apparaissent de mâles torses, ils perdent leurs moyens, et je peux t’assurer que la Suisse va finir par gagner, si l’un des Bleus s’accroche plutôt à l’un des shorts-papier !

%%%

Est-ce porc ? Demanda alors ce farceur de Franz, brasseur de moulins à vent, est-ce porc, ce que fit :

Un casseur Suisse encagoulé, n’ayant strictement rien à foutre là, qui a voulu se trouver au mauvais endroit au mauvais moment, dans une manifestation ne le concernant pas ! Drame : le pauvre ange destructeur est blessé par les CRS ! Et ça fait tout un pataquès. À coup sûr, d’ici peu, sortira un livre sur le racisme français anti Suisses !

Mais dans quel monde vivons-nous ? Si même des Suisses ne peuvent plus aller tranquillement casser des vitrines et du flic français sans se faire blesser ? Quelle tristesse ! Quel handicap, cette lenteur helvétique empêchant de se sauver à temps !

Bref : Une conversation de zéro à zéro, quoi.

%%%

Bien moins que ça :

Avenir Suisse veut donner le droit de vote dès la naissance aux assujettis en herbe. Mais jusqu’à 16 ans au minimum ce seront leurs parents qui voteront ce qu’ils veulent ou c’est une baffe, va dans ta chambre.

Quant au dépouillement des bulletins de ces pouilleux de gamins … Il faudra bigrement gratter sur le budget municipal. Et prévoir quelques armoires à glace, pour décoller entre eux les bulletins confiture-moutarde-nutella-chiclets-boulettes de moque rassie …

Ainsi, les petits chéris voteront exactement comme papa-maman qui votent exactement comme papa PLR, maman UDC et leur commun amant pas parti l’évangéliste caché dans leurs placards.

Joies de l’innocence démocratique, liberté totale du reproducteur et de sa poule chargée de pondre un maximum d’électeurs pour la cause, une flopée de voix anti-gays & célibataires & mariés sans mioches, races enfin minoritaires à souhaits, n’ayant plus qu’une insignifiante voix à cracher dans l’urne. Et que Dieu éradique vite ainsi la totalité de ces sales pauvres gauchistes sans bigote dynastie parasitaire bien implantée.

%%%

Certes, nous aînés nous préoccupons plus de l’effroyable progression des divers fascismes actuels, pour les combattre en étant en minorité ou les appliquer, ayant obtenu majorité par tricheries et mensonges, certes nous votons plus que ce n’est le cas de la part des plus jeunes. Pas encore désillusionnés, écœurés …

C’est que voilà, c’est chelou un bureau de vote, tout cradingue grisaille béton, pas la moindre glam à fond. Et cocher tout ça et send à la Poste, faut même pas y penser, poste c’est comme emploi, ça me fout des allergies. Je préfère laisser ça aux vieux cons.

Donc on n’est pas sortis de gamberge.

À bien y penser, puisque les suivantes générations sont donc déjà totalement pourries idéologiquement et spirituellement, et ne fonctionnent qu’à la course au circuit de la récompense, il convient de les intéresser. Autrement que par le traditionnel tendancieux arrosage financier de droite, ou placement à des allergies-clés.

Il convient de les inciter à jouer en ligne au vote non virtuel. Avec plein de scènes porno de tous genre : Pour voter OUI, cliquez sur le sein gauche, pour NON sur la troisième bite molle à droite.

Et les locaux de vote ? Les urnes sont transférés dans des boîtes de nuit (portant conseil) pour le menu fretin des villes ne pouvant, comme à Genève, se permettre de proposer à Rive un Café-fellation-local de vote, gratuit les jours de votation pour les moins de 70 ans.

Le problème étant que, même en payant, la gérontocratie risque de perdurer sinon d’augmenter encore. Mais les crises cardiaques en votant au Café rétabliront l’équilibre, et tout le monde y trouvera son compte.

Oui, ce n’est qu’en stimulant la jeunesse, en lui offrant abondamment le divertissement qu’elle préfère, qu’elle prendra un jour goût à voter, pas comme les vieux cons sans jamais rien y gagner au final.

Bref : C’est un peu fort de café qui à Rive arrive.

%%%

Ah, qu’il est doux de s’élever au-dessus de tout ça, monter décent face à las censeurs ! …

Mais, pour l’heure, mon thé descend, mon sang déterge, saletés submerge,

et je nous souhaite qu’émerge de ces libertins scrutins, sans crétin baratin, moins de factice justice.

Inféodée …

Ali GNIOMINY

« Assauts du doux ? ... »

DSC_2176 - copie.JPG

« ... ou lutin Tamar ? »

lutin.jpg

« ... d’aventure observant le blanc des cieux de Huahiné »

huaine.jpg

« ... libre de polies niaiseries »

huaine-2.jpg

« ... surfant sur tous poisseux Conseils »

requins.jpg

« ... Cependant: Lutin, fuyant au possible

jeune Ève rosée,

 surgissant parfois, sceptre magique en main,

en ses rauraques monts et vaux »

DSC_2177.JPG

Les commentaires sont fermés.