05/06/2016

L’ART DEBOUT CHOYÉ ?

Image d’épine à la botte d’agrariens hommes de paille dits visant au bien-être d’autres truies :

Un boucher Jurassien est jugé pour la huitième fois, du fait que ses saucisses, ayant remporté une médaille au Concours Suisse des Produits du Terroir, contiennent des crottes de souris, de la moisissure, de la viande avariée, d’autres délicatesses du genre…

Bien fait ! Qu’il soit lourdement condamné : ça lui apprendra, avec ses produits de notre terroir, à concourir autant de fois sans jamais ramener de médaille d’or !

Enfin, pour l’an prochain, il promet de présenter ses aliments de manière plus tip-top typique locale et pittoresque, accompagnés des pinards énergisants sur joli plateau de purin.

%%%

Et bouts chéris, derechef et de surcroît :

Congratulations au Conseil Fédéral, toujours prompt à juger à temps ce qui doit l’être : Que l’homosexualité n’est pas à guérir !

Selon toutes probabilités, vers 2073, ce Conseil des conseils estimera qu’il est effectivement concevable que tourne la Terre autour du Soleil !

Mais, dire qu’il y a si peu de temps qu’incertain Tribunal Fédéral offrait gain de cause à de bébêtes homophobes Valaisans, parlant de « déviance » …

Cette même Suprême Instance va-t-elle condamner à présent les membres du Conseil Fédéral, pour complicité de propagation de propos niant l’aspect déviant des homosexuels ?

Ou réviser cet ancien jugement scandaleux au profit de si sinistres imbéciles, et s’excuser auprès des lésés, injuriés à tort pour raison de naturel taux natif d’acide glutamique favorisant attirances hormonales, en vue de procréation facilement débridée, ou de renoncement à celle-ci au bénéfice de l’équilibre démographique humain !

À coup sûr : Si nos aïeux avaient pu s’extirper de l’obscurantisme toujours (plus) en vigueur, il n’y aurait pas sur Terre le dixième des actuels crétins homophobes et autres, à dégénérés concepts culpabilisants proliférant contre toute logique et évidence.

Si les gais pinsons des siècles pincés avaient pu librement en pincer pour le, la ou les partenaires réellement désirés, la compétition entre les reproducteurs et les surproducteurs modérateurs, le partage vrai qu’ont détruit toutes les religions ne serait pas tombé au fond de l’égout des égoïsmes.

Poussant à bout des civilisations, forcées à fuir l’intolérable, se précipitant en masse au Nord du navire Terre, en espérant, toujours espérant, trop espérant, découvrir Principes et Valeurs plus humains. Lors ne chavirant par flots qu’en différents filets conceptuels, tout aussi sinon plus ravageurs, sous couvert de supposée Omnipuissance à myriades de desseins obscurs, trop subtils pour le commun des imbéciles. Sous-entendu : nous. Forcés d’entretenir Fondamentale probable Supercherie une vie durant.

Ou d’évoluer. De débusquer Essentielles Tromperies. Et donc de lutter si efficacement contre les pires parasites, (comme ces psychiatres et tous sectaires, qui se permettaient de vouloir guérir les jeunes homosexuels) que finit par s’y intéresser notre zélé Conseil Fédéral.

Au point que les descendants de la douzième génération des tenants de cet illustre Conseil jugeront, qu’ : « En vertu du traitement dégradant subi par les enfants homosexuels, bisexuels ou transgenre, en des temps reculés jusqu'au XXIème siècle : Au vu des brimades subies, des souffrances innommables dues à l’obligation sociale de cacher alors à tout prix cette très naturelle différence : Attendu que l’absurdité sectaire de ce noir passé de la Suisse a poussé ses jeunes citoyens vers toutes les dérives : Que fut perpétré génocide par incitation au suicide de foules d’adolescents, sous les yeux détournés d’une Suisse alors majoritairement discriminatrice : En regard du devoir de Mémoire que nécessite l’errance criminelle de la Société de jadis, le Conseil fédéral décide, en ce jour 1er juin 2316 : Par mesure d’économie imposée par le PLR (parti de la Perpétuation de Lamentable Ratage) et de l’UDC (Parti de l’Ubuesque Discrimination Contagieuse) allouée sera : Compensation d’un million de francs, à chacun des descendants de ces victimes de préjugés sociétaux délirants, ces pris homos, asservis sous vie à l’écart : Car en-bas, au fond de ministères à taire, très terre-à-terre où, atterrés, ils ont à se terrer, sans manne, œuvrent comme …. sous la Manœuvre : Ainsi, le Conseil fédéral, à l’unanimité de ses 70 Sages, moins 63 voix (Minorité Primant.c.f Décret 46 »* Loi /ft+^ du 1er juin 2212) admet que la Confédération s’en tire à bon compte : Puisque, par Essence, les descendants d’homosexuels ne courent pas les rues. Et ceux qui existent évitent généralement d’encombrer inconsidérément la planète par une kyrielle de mioches incontrôlables. Le Conseil termine sa séance à 18h23 ».

%%%

Mais revenons à notre charmante époque, de privations indument imposées et d’artificielles économies forcées :

« Elle accouche et reçoit un message de condoléances ! »

Voilà, ça c’est être un expéditeur prévoyant et économe ! Faisant d’une pierre deux coups ! Ne remettant à plus tard et pour des frais supplémentaires ce qu’il faudra de toute manière un jour envoyer !

%%%

Au fait : Nous étions à un cheveu du fascisme : Et la boucle est bouclée !

Pour 249.- l’analyse de cheveux des chères petites têtes sous sonde, afin que les bulldogs découvrent si leurs rejetons se droguent.

Une fois généralisés à l’ensemble des adultes actifs, ces tests, programmés aussi pour la détection des dépassements de prescriptions médicamenteuses et de taux moyen d’alcool, vont propulser le total remplacement des humains par des robots, du fait que pas un seul travailleur non pété, sous influence, dépendant d’une manière ou d’une autre, ne pourra être déclaré apte à exercer ses activités.

%%%

D’ailleurs, bien qu’il y en ait fort peu à recueillir, si des cheveux étaient prélevés sur la grosse tête des invités à l’inauguration du plus long tunnel du monde reliant le rösti à la polenta, soit le tunnel dit du Dieu Dur (Got Hard) : Le capteur exploserait.

Inauguration, boycottée par une soixantaine d’élus. Dont le nouveau maire PDC de Genève, entrant en fonction justement ce même jour, et pas du tout prêt à voir le bout du tunnel. Mais Daniel Brélaz s’est réjoui de la cérémonie, à présent qu’il parvient à entrer sans problème dans un tunnel. Cependant ayant discrètement emporté muselière et gants de boxe, pour le cas où la lutte contre les irrésistibles canapés, petits gâteaux et autres délices deviendrait par trop intenable. Doris versa sa petite larme sur nos millions pétrifiés. François s’aplatit adéquatement. Angela ne gela rien, Matteo serein comme météo : Une jolie fête au fond du trou.

%%%

Or, la menue Helvétie s’est ainsi glorieusement escrimée durant 17 ans pour finir par transpercer la bidoche du Dieu Dur, sur des chiées de kilomètres ! Prodige inégalé. Gloria.

Quant aux montagnes d’or, de pierres précieuses, de dinosaures intacts extraits ?

Par mesure d’économie de temps et d’écologie tout fut bien entendu broyé et recyclé en béton pour le si cher tunnel. Et bientôt nouveau réduit national.

Une fois fermées toutes les frontières et bouté comme prévu hors les murs l’étranger ... Blindage solide s’il en est ! En catimini béni par des prêtres de chacune des actuelles errances conceptuelles en force et vigueur. Venues exorciser la rudesse du Got Hard.

%%%

Pas prête à sortir du tunnel non plus, cette : Stupide bisbille entre Allemagne et Turquie, se chamaillant pour savoir qui des deux a commis le plus grand génocide !

%%%

Triste aussi : Ciao Momo, Ali te souhaite le paradis à 70 punching-balls que tu mérites. Tu nous fis trembler, autant que notre TV en noir-blanc, cette nuit-là du 8 mars 1971. Sois en paix. Jamais plus ne sucrera Frazier ta victoire.

%%%

Sinon : Vu en Une 

« Le braqueur d’une bijouterie de Nyon était en costard-cravate » !

Oui, le vêtement traditionnel des pires truands ? Et alors ?

%%%

Conflit dense : Johnny Depp tenta d’étouffer Amber Heard avec un oreiller.

Et pire, rata ?

%%%

Pirates, justement :

En ce Jour du Partage : Quelle merveilleuse festivité que voici à la gloire de la solidarité des pauvres envers les pauvres.

Ah, qu’il est agréable, sortant de votre Migros, de passer en s’excusant au milieu d’une haie de donneurs à regards suppliants ou mitraillettes, vous tendant apitoyant sachet à remplir illico, faute de souffrir les mille maux de la culpabilité.

Unique manière de supporter l’opprobre organisée: Se demander pourquoi sont-ce donc toujours les plus infortunés que voici priés de partager le peu qu’ils ont ?

Où sont les cornets du partage et qu’y a-t-il dedans, lorsque les patrons et actionnaires Migros et autres se font livrer leurs courses au château ? Ou envoient leurs nuées de majordomes se fournir en délicatesses hors de prix, avec consigne de gérer les budgets au centime près ?

Qui décide que doivent les pauvres se voir entre eux poussés à partager le peu qui leur est laissé ?

Afin que leurs maîtres intouchables encaissant de faramineux bénéfices, et n’en partagent eux que guignolesque fraction !

Qui permet ? Et pour quel personnel profit exagéré, que demeurent dispensées de partage vraiment équitable, en regard des bénéfices accumulés, les industries commerciales, religieuses, culturelles, sociales, financières … ?

Celles qui nous pompent d’emblée liquidités de moult manières et se permettent d’insulter l’intelligence du peuple en le forçant, moralement ou officiellement, à combler et combler toujours leur partage déséquilibré ! Soit prioritairement les pertes et dépenses sur les excédents claniques, réalisés par jeux de pouvoir et d’écritures, abus de position dominante, parasitages salariaux fondamentalement injustifiables. Ceux qui profitent, par surendettement programmé, de la générosité forcée des lésés, au nom de l’aide à apporter ailleurs à plus esclaves encore ou prétendus tels !

Nés d’une bonne intention sont à présent glissants les pavés de l’enfer du partage, sous la houlette de cossus systèmes usuriers, dont la générosité ne vaut en fait pas plus qu’un centime jeté pour prétendue culture.

Mais toujours prompts à aider le pauvre à priver son pareil de part de sa pitance : Afin de la transformer en gras salaires de gestionnaires des divers degrés de la misère imposée.

Et cependant, totalement abruti sous syndrome de Stockholm, bonne part du servile et soumis peuple Confédéré prouvera certainement à nouveau, en ce beau dimanche, que s’il lui était proposé de recevoir individuellement cent millions, pris sur l’indigne magot constitué en douce par ses esclavagistes, une majorité de cette masse laborieuse abusée serait encore capable de refuser si légitime réparation.

Triste est la civilisation ne forçant plus que rachitiques à rassasier tous affamés !

Sous joug …

Ali GNIOMINY

« Loin des opaques eaux de l’art nacré des ports menteurs en réseaux, sortant nager l’esprit léger au cœur sans peur des raies manta »

canal.jpg

« Là, à bord, a beau ramer et méditer sur la bagarre en culottes courtes

entre flics Français et flics Polynésiens à laquelle,

interloqué à l’entrée du Heiva,  il vient d’assister»

scan0014.jpg

P.S. Caméra-photo de prolos brisée en 2006 au champ d’honneur du plus chic golf des Seychelles, et pratiquement toutes photos du tour du monde de 2005 n’ayant jamais été retrouvées, à une époque où les douanes faisaient magiquement disparaître moult CD et autres valeurs des valises interceptées. Demeurent cependant de vagues espoirs de les retrouver, sous quelques mètres cubes de fouillis de réduits où gisent monts de souvenirs en attente de résurrection.

Les commentaires sont fermés.