02/05/2016

SALON J’AI ÉVITÉ !

Flûte alors ! Le Salon des ivres a bu la tasse. Mille curieux de moins que l’an passé. Dur, pour l’imbuvable caste chargée des sélections de créateurs à flots d’imagination vagabonde, d’utilité discutable.

Mais que s’est-il passé ? Pour les 610 de mes « amis » Facebook, en plus de ces 1000 fidèles ayant dûment boycotté l’organisation des taiseux insultant la gent lectrice désenchantée, par violence de l’indifférence face aux essentielles réalités admirablement dispensées, par le seul et unique exceptionnel bas rond-de-cuir Suisse, accessoirement Roi-Député du Parti Railleur, pour vous la resservir.

Enfin, soyez pardonnés, chers 610 « amis » oublieux. Car qui d’averti (parmi vous, 1610 sur F.B. et foule d’autres passionnés ailleurs), qui peut encore ignorer l’addiction à la lecture que provoquent les centaines d’historiographiques chroniques de votre dévoué ?

Qui donc n’a pas tout oublié, heures, évènements, entourage, plongé en de pareils écrits ? Qui n’a failli s’étrangler de rire ou s’échauffer en parcourant ne serait-ce que « L’État bout, fond », « Respect de l’éthique Quête » ou « Otage, oui » … ?

Qui ne s’est envolé sur le plus de sens possibles, en découvrant « L'amer les gère, rit de ces vers » ? Qui donc connaît plus authentique globe-trotter artiste multidisciplinaire contemporain ? Dont l’autobiographie, truffée de traits d’esprit mais scrupuleusement réelle, est Œuvre à part entière.

Véritable Roman Romand complet, à évènements prouvés, en lequel le héros frôle la mort à de nombreuses reprises, est violé, torturé, subit les pires humiliations des trop petits et reçoit les honneurs de certains des plus grands de ce monde.

Ou tombe à outrance dans de terribles dépendances, et s’en sort d’exemplaire manière ; Artiste fonctionnaire, esclave parmi tant d’autres par servitude pour dettes litigieuses, mais superbement doué en presque tout:

Complexant tout décideur peinant à se surpasser, par ses manières bien cavalières de venir en aide à autrui sans distinction, lui offrant de concrètes solutions en quantités de domaines problématiques, en sus d’efficace thérapie par l’hilarité et la mordante modestie défrisant le commun des égos surdimensionnés.

Qui ose ainsi mépriser l’excellence ? Qui se cache derrière le masque, ne serait-ce que d’Alain Berset, d’Isabelle Falconnier ou Chassot, de Sami Kanaan, Guy Mettan, etc, etc … ? Pour se permettre de priver ainsi l’humanité de ce dont elle a le plus besoin actuellement ?

Soit de réaliser où l’ont menée toutes corruptions idéologiques en vigueur ! Et d’y remédier en démystifiant enfin toutes traîtrises ancestrales ou récentes, faisant main basse sur la Volonté Populaire. Tromperies détournant les fonds de croyance incertaine, au profit principal d’une seule et même caste dominante. À détrôner.

Soit contraindre, en tout bien tout honneur, à conséquente réparation pour durable censure arbitraire, engagée et partiale ; Perpétrée pour exemple à l’encontre de phénomène littéraire occulté résistant encore à, près de, quarante ans de traversée du désert social genevois, et des instances culturelles et philosophiques de son époque.

Il n’empêche que d’admirables confrères, pareillement méritoires, et leurs vendeurs, ont honoré de leur présence ce Salon de l’exclusion cachée. Écrivains à qui nul ne saurait tenir rigueur. Pas plus que l’on ne saurait en vouloir à un rat de s’être fait prendre dans une trappe.

Seules quelques Têtes, peu ou mal pensantes au service de l’obscurantisme rentabilisé, ont de sérieux comptes et droits à rendre à leur légitime propriétaire.

&&&

En cette attente : Cacadeau-bonanus :

Chanceux, les susmentionnés recevront, avec le pardon de sa Seigneurie le bon Roi-Député du Parti Railleur : Cette reposante photo :

« Perspective de forêt vaine ment » …

coin.de.foret.jpg

Et un exemplaire de ce splendide pendentif, très à la M…oooode !

IMAG0361.jpg

Cafard non inclus. Les récipiendaires en ayant assurément un bien carabiné …

Propre …

Ali GNIOMINY

Les commentaires sont fermés.