« 2016-03 | Page d'accueil | 2016-05 »

27/04/2016

SÛR, VOLÉS ! MAIS, OÙ À TERRE RIRE ?

Ici : À se demander comment survivent les auteurs Romands ?

Au moyen de textes traversant les époques ! Pour un sur un million de ces artistes, que l’ignorance contemporaine de la technocratie littéraire a fait crever !

&&&

À l’opposé : les plus sincères remerciements du bon Roi-Député du Parti Railleur au Cercle de la Pléiade, et Éditions Gallimard, pour le sympathique et encourageant courrier reçu ce jour.

Démontrant ainsi, au sommet de la Littérature, une exemplaire vivacité d’esprit dont manquent si cruellement nos locales momies d’infamies d’académies. Et autres fanas dénicheurs de mécénat tricheur.

Un seul bémol à relever, si le permettent vos Immortalités : Pages 135-136, juste une regrettable omission d’inclure un essentiel créateur d’œuvres Majeures, entre Ronsard et Rousseau !

Cet incommensurable Poète qui, délivré du carcan financier de traditionnelle crétinerie ambiante, sait retranscrire les plus sublimes aspirations et authentiques beautés de l’âme humaine, aussi puissamment qu’il se doit de ne choyer, de rudoyer, les allants garnements de gouvernements allant se noyer !

Bien respectueusement, en l’attente de dite rectification, l’assurance de la considération de tel humble serviteur de l’Excellence.

&&&

Ignorant totalement ce qu’est la panne d’inspiration. Pas comme :

Jeremy Clarkson, spécialiste des shows automobile au Royaume-Uni, et des jeux de mots anglais pour titres de ses émissions, qui planche depuis des lustres sans rien trouver de bien pour le show prévu pour l’automne ! les mots « Top » ou « Gear » sont déjà déposés ! « Top » demeurant réservé à l’expression fédérale suisse « ça va Tip-Top » et « Gear » déposé pour l’injonction politique « Gear : Eh, fléchis ! »

Mais : Que ce peu triste Sir intitule donc son émission dans la langue des mangeurs de grenouilles, et le problème est réglé : « Casse-cou : Ouille » !

Ou : Vu que le show sera proche de Noël, il convient de savoir si fut déjà déposé « Gear Land » ?

« Non non, merci Jeremy, pas de pudding au hareng à la menthe pour moi. Un seul service à demander, de la part d’un grand amateur de smog politique helvétique : Parmi vos adorateurs de gros tubes, vous avez le noble cousin d’un périlleux politicien de chez nous : Ralf Andrey Baettig.

Aussi : Saluez donc Lord Ralf A. Baettig ! »

&&&

En attendant, ne le répétez pas trop, mais le spectre du Krach en Chine s’agite furieusement. Plus d’un robot investisseur sur deux a le cafard informatique et s’apprête à tout vendre.

Et, avec la fortune sauvée à vil prix, à faire du rendement en achetant … ??? Quoi ???

Une unique option permettant de se racheter utilement, enfin : Du Solide, de l’Objectif et Concret, dépourvu de promesses foireuses :

Les impayables préceptes totalement gratuits de l’éclairé Roi-Député du Parti-Railleur d’Extrême-centre-gauche philosophique !

… Et multiples produits dérivés …

&&&

Que la Finance, principalement au service de la Culture, se rachète une bonne conduite. Ailleurs qu’à l’auto-école de la Servette. Où des cours illégaux furent prodigués à 10'000 détenteurs de permis possiblement invalidés.

Sympathique surprise pour les anciens élèves-conducteurs ayant brillamment obtenu leur bleu. Ah, la M…. ! Le choix pour eux est évident : Ces conducteurs Genevois, plutôt que de devoir passer à nouveau l’examen, alors qu’ils n’ont jamais circulé comme des Français, feront comme ces derniers : Descendront à Marseille s’acheter leur permis en règle !

Non. C’est vraiment pas gentil, ça. La prochaine fois qu’il est question de bagnoles, les Français seront remplacés par les femmes au volant. Soyons juste.

&&&

Et n’oublions le formidable hommage dû à Messieurs Jean-Pierre Brazs et Jacques Siron, ayant fondé le presque prestigieux Institut International de Gravatologie. Où ces savants dispensent de fondamentales consultations gravatolexicologiques.

Et sont en quête de l’Essence Absolue du Parfait Gravat. Si singulier débris des brillantes entités caillouteuses enviées, parsemant le sacré Chemin vers le Suprême Gravier Premier.

Grave accent est mis sur la recherche du gras valorisé fluide suintant de tout gravat compressé. Que longtemps l’on dénigra, va-nu-pieds, pour quelques cloques dont le gravat se moque. Gloire au Gravat brut ici !

&&&

Dans la même veine : C’est si mignon, ces tout petits canards locaux, qui glissent sur de vaseuses enquêtes et statistiques, quant à la votation du 5 juin ! Tentent d’arroser le couillon d’électeur de titres impressionnants, genre : « Si le peuple votait aujourd’hui, ce serait 5 X OUI ! »

Et lendemain, plumes toujours sèches, un vilain caneton se fend d’un minuscule rectificatif de coin de page : « Erratum : Ce serait 4 X OUI et 1 X NON ! »

Puis, au fil de l’obscénité, tout au creux des vagues les plus houleuses, le bouffon populaire découvre le glauque reflet de plus sérieuses prévisions. S’approchant davantage du 5 X NON que de l’inverse, si largement déversée.

&&&

Politique, encore. En appart ! Eh !

Allons-nous laisser cet infirmier dormir dans sa voiture et continuer sa grève de la faim, face à l’EMS qui l’a licencié du fait qu’il a plus de 50 ans, donc coûte cher ?

Un brin de logique jurisprudentielle ne sera point de trop : Vu qu’il est trop vieux pour travailler en cet EMS, que cet établissement soit condamné à l’accueillir gratuitement comme résidant jusqu’à la fin de ses jours. De quoi refroidir les ardeurs de moult Directeurs gérontophobes.

&&&

Pithécanthropes, toujours :

J’Addor la réponse du dur de dur représentant de la maladroite Droite Valaisanne : À la question qu’il conviendra absolument de voter : Les Partis doivent-ils ouvrir leurs comptes ?

« Parlons plutôt de la sphère privée ! »

Quel plus parfait exemple ? Du fait que, pour la secte politique suisse traitreusement majoritaire : « La protection de la sphère publique s’arrête là où elle pourrait empiéter sur les notoires malversations de la sphère privée, lançant de régulières OPA sur les élections ! »

Sœurs et frères de Centre et de Gauche, cessons de nous inquiéter : Les « Panama’s Papers » ne commencent qu’à présent d’affiner le plateau droit de la balance politique, afin de l’équilibrer une bonne fois pour toutes.

&&&

Tiens, demeurés, justement :

Les fromages Emmental et Gruyère ont 7'000 ans, ou pas loin de ça !

Les archéologues en ont déniché la preuve, se glissant au fond de trous de souris. Ainsi, l’on commence bien mieux à saisir pourquoi ces fromages puent et sont tout troués.

Et, d’autre part, notre adorée nation mal gérée offre six tablettes de chocolat aux astronautes de la station spatiale internationale !

Puis un budget phénoménal est prévu, (c’est toujours extrêmement dispendieux) pour l’envoi par une prochaine navette d’un dentiste !

&&&

L’on terminera l’œuvre d’anthologie du jour par un splendide sourire décalcifié aux fluorures !

Devant émission scientifique traitant des ravages des produits à base de fluor, dont fut officiellement bombardée notre enfance ; Baignant dans le chlore en toute amiantée innocence de piscines à radon, raclant les fonds de teflon, jouant aux billes de thermomètre brisé entre les tuyaux de plomb, pas loin des caches militaires de gaz de 14-18.

Ô les douceurs d’une enfance constitutionnellement protégée par compétent État ! Ô les joyeuses conséquences sur les cibles sans « science », cobayes sur qui l’on veille en silence ! …

Gars zélés et gazelles à l’ère geek …

Ali GNIOMINY

Oncques ne demeurons par trop gavés de sirop d’humilité ! Inepte concept larvé servant à dominer, miner servants dépités et les parasiter.

 « Jadis chez Dali : Je suis grand, beau, fort, doué, intelligent … Tout ce qui vous emmerde. Mais, déjà, il paraît formellement interdit de me le faire comprendre. »

dali3.jpg

Enfin, ça l'on s'en fout, trop occupés à pâle expo ...

25/04/2016

AMAS DES US ET MAUX ARDENTS

Est-il utile de garder une dent contre les Salieri de Salon ?

Que nenni, le génie consiste aussi à n’être trop incisif face aux mols hères, pauvres d’aise prise entre cancres las, tentant en vain d’étouffer les bouffées d’air vrai, trop nouveau pour cerveaux à l’arrêt.

Est-il prescrit qu’après les cris des Salieri qui chialent, de haïr le génial, Ils puissent veiller à conserver l’Aidant sous l’or rayé afin de, sous ris, le mettre en pièces ?

Que nenni, l’attrape-satrapes du génie les punit, ces futiles, fut-il sans conteste des plus modestes.

&&&

Eh bien quoi ? Pas contents ? C’est comme ça à présent : ça bouleverse, lorsqu’un drone d’appareil poétique s’abîme au milieu d’un concert de Muses ; ça laisse à réfléchir des milliards d’ignares qui se blessent et déchirent. Jusqu’à s’égo scier.

Est-il incontournable que tant d’affables modestes le restent ? Et dénient sans étude, par habitude, le génie en eux honni, en leurs pools et ailleurs, bien meilleur qui se défoule ?

Oui ! Quand, de ces pools, or, ronds d’Aidant … quitteront la basse cour, où ils vont toujours, pour le pas laid à camouflets.

Un joli compte. Plein de délits de tonte de brebis bi, sacrifiée par filous de loups défiés.

Moralité : Point de laine, de la part du génie des help pages.

&&&

Et sinon, quoi de neuf en nos rupestres contrées ?

L’OFSP installe des photomaton dans toute la Suisse, pour que les fumeurs puissent se prendre en photo avec les effets «  Dans 20 ans sans fumer » et « Dans 20 ans en fumant » :

Arnaque ! Scandale ! Les deux photos sont exactement pareilles ! Du moins pour les fumeurs qui, comme ma tante, ont 90 ans et plus !

Donc, par mesure d’économie, L’OFSP a inclus au photomaton une douce image de croix pour nous tous, les fumeurs du baby-boom dans 20 ans. Vu le matraquage que nous subîmes dans l’adolescence, par l’obligation sociale de fumer local Burrus Parisienne, pour être une femme dans le vent, et Philippe Morris Marlboro pour être un vrai nière et ne pas faire tafiole. Chapeau bas à l’OFSP. Que de géniaux calculs de la gestion sanitaire du bétail.

Au fait, à l’instar de ces flots d’alcool qui coulent à nouveau dans les sots spots télévisés, c’est pour quand la reprise des compétitions d’influence des cigarettiers par États surprotégés sur le public victime ?

&&&

Mais survolons un instant les volutes d’autres faits en diverses nations pareillement totalitaires.

Et pensons au sort et à la colère du malheureux petit personnel bientôt licencié des résidences d’oligarques, coincés pour fraude fiscale et ruinés.

Qui tentent encore de cacher l’amère datcha …

&&&

Plus bas : Le Président d’extrême-droite, de l’Argentine ex-esclave par servitude pour dettes, a remboursé intégralement les fonds vautours à l’Amérique. Le bienheureux.

Les fidèles du visionnaire Roi-Député du Parti-Railleur le constatent depuis huit ans-ci : Toutes les prédictions formulées se sont réalisées. Une seule n’est pas (encore) arrivée. L’indice est : 50%. À suivre.

&&&

Un élu Vert des terres Australiennes boute le feu à la rivière Condamine pour dénoncer les fuites de méthane, dues à la fracturation hydraulique pour extraire le gaz de schiste.

Ce même procédé employé dans le canton, qui tente au possible d’éviter de perforer les tubes à trous noirs du Cern. Dont sont tellement déçus en bien certains.

Mais, bon, il n’y a pas encore le feu au lac …

&&&

Autre genre de feu au culte : L’Utah, État le plus sectaire d’Amérique, prépare une loi contre l’addiction au X, car il est celui où le taux d’abonnement aux sites pornographiques est le plus élevé.

Les pauvres ne savent plus à quels seins se vouer, à force d’entendre tant de « Jésus t’habite » Amisch. Et autres histoires de concupiscence.

Franchement, à la place du virtuel, qu’ils ne maîtrisent pas puisqu’ils sont assez niais pour prendre des abonnements, au lieu de se contenter d’assister aux millions de vidéos X gratos du Net : Qu’ils sortent et aillent vraiment se soulager, il y a largement de quoi dans le grand bordel de ce bon Dieu ...

Ouvert …

Ali GNIOMINY

"Domine Pie Pilotis triste"

pie.jpg

20/04/2016

FRANC SOIS !

Enfin un peu de justice et de traitement égalitaire ! Avec tout ce que son Patron accueille actuellement comme chrétiens d’Afrique et du Moyen-Orient, il était temps que le pape des infidèles recueille quelques musulmans au Vatican.

&&&

Autres nouvelles peu catholiques :

Seulement quatre incendies de suite à la Brévine !

Si les autorités pensent que c’est avec ça qu’il parviendront à réchauffer la Sibérie de la Suisse …

Certes, le Boogg de Zurich a brûlé 43 minutes avant d’exploser, ce qui annonce un été pourri. Mais de là à vérifier par quatre fois si le résultat sera le même …

Il faut dire qu’à Zurich, il pleuvait énormément lors de la mise à feu. Mais ça ne change rien pour la vérification. S’il fallait attendre un jour de soleil à la Brévine, ça prendrait des années. Et, pendant ce temps la population dépérirait en ses igloos, privée de chasse au phoque et au féroce ours bernois blanchi.

Allons. Un peu de compassion, et de respect envers le plus beau des trous du cul du monde. Pas de raison de rester en froid.

D'ailleurs, il est certain que les LaBréviniens et iennes peuvent faire montre de réelle intelligence. Il leur suffira, alentours, d’escalader un jour le Crêt du Cervelet.

&&&

Oh. Si l’on n’ose même plus se chatouiller entre frères … J’ai toujours peine à l’avouer, mais je viens de pas loin, dans le désert glacé … que des congères …

Là où le Cornet vannes nie ! Bernant vos temps, pairs ramant …

&&&

Que voulez-vous y faire ? Telles sont les lois de l’amour-haine. Car, si l’amour mène au 7ème ciel, donne des ailes, alors pourquoi est-ce que ça finit presque toujours par faire très mal, après être tombé amoureux ?

&&&

Permettez qu’en aparté votre bon Roi-Député du Parti Railleur se dise une fois de plus que, décidément, s’il n’y en a pas un qui l’a déjà trouvée avant l’auteur, celle-là, c’est que tous ces incompétents humoristes mériteraient de devoir habiter à la Brévine. Privés de peau de vache.

&&&

À part ça, constatez vous-même : De plus en plus de personnes renoncent à une ligne de téléphone fixe.

Voyez : Même ce cher Jean-Louis, dont l’ex quitta le prestigieux studio du Var pour venir se réfugier durant neuf mois dans mes bras et sur les cordes de ma guitare : Aubert revient, en se présentant au prochain Paléo festival avec son groupe rebaptisé : Les Insus ! Portables, donc.

Navré, oui : C’était un peu téléphoné.

&&&

La Fribourgeoise Lauriane Sallin, Miss Suisse, soutient l’Energy Challenge et ne mange que local ! Bravo ! Sûr que dans deux ans elle décrochera le titre de Miss Obèse, à force d’engloutir meringues et double-crème de Gruyères.

En attendant, elle est révoltée de constater que dans un logement occupé par une seule personne, les lampes restent allumées dans plusieurs chambres. Sans doute que l’université de Moléson-Dessous a omis de lui apprendre qu’il semble que d’éteindre et de rallumer dépense plus d’énergie que de laisser allumé durant plusieurs heures. Mais bon, peu importe, de toute manière rares sont les Fribourgeois ayant la lumière à tous les étages.

Aïe, La Brévine, le Cornet, Fribourg … ça en fait des coins à éviter, maintenant. Mais, par profonde sympathie avec les Valaisans, une fois n’est pas coutume, et pour oser y retourner, il convient de ne pas trop relever l’horrible jeu de mots de certains quotidiens, au sujet du tragique décès de la jeune championne du monde de freeride. Dont la disparition déclenche une avalanche   de condoléances !

Paix à l'âme de notre étoile des neiges, et courage à ses proches.

&&&

Pentes glissantes, encore :

Une infirmière de plus, de l’asile d’aliénés genevois, est poignardée par un malade. La sécurité des soignants face aux déments est remise en cause. Alors que le "Je n'ai vos mains, formations" nous annonce le terrible papy-boom des vieillards toxicos-alcoolos-malades-mentaux en progression fulgurante. Dès qu'ils cessent de pouvoir voter extrême-droite.

L'horreur! Déjà que ce type de personnel médical est perpétuellement poignardé dans le dos par les fous l’exploitant … Pour preuve :

Anecdote très récente et comme toujours absolument authentique :

Une connaissance travaille depuis plus de vingt ans en contact avec des personnes démentifiées. Ce soignant et plus a déjà de nombreuses fois été blessé, plus ou moins légèrement, par des réactions imprévisibles de patients agités. Sans jamais s’en plaindre ni déclarer le cas, excepté quand un aliéné lui attrape et casse les lunettes.

L’an passé, il aperçoit une malade déambulant et prête à heurter le marche-pied d’une chaise roulante, sur laquelle est assis un autre patient. Ce qui la fera immanquablement chuter.

Notre soignant, en un réflexe, estime que d’où il est il n’a que le temps d’essayer de déplacer le fauteuil roulant. Bras tendus il tente de soulever l’équivalent de 140-150 kg, ressent une vive douleur, parvient à empêcher quand-même la chute de la dame. Et continue de travailler. Le personnel manque, la période est extrêmement chargée. Les jours suivants, il ose avouer à sa Cheffe avoir de plus en plus mal à l’épaule … mais, en ces circonstances il faut résister …

Une dizaine de jours après, n’en pouvant plus, il finit par se rendre chez son médecin. Les examens sont formels : Deux tendons accidentés sont déchirés. Deux praticiens déclarent formellement un cas accident.

Près d’une année passe, où le soignant-patient travaille comme un dingue sous puissants analgésiques, bénéficie d’un nombre incalculable de séances de physio, en dehors de ses interminables horaires. Mais il semble qu’il ne récupérera jamais plus son bras comme avant l’accident.

Et c’est alors que l’assurance-accident de son employeur, ayant pigeons sur rue à Genève, appelons-là la M., refuse de couvrir son cas.

Estimant qu’il ne s’agit pas d’un accident, mais de dégénérescence des tendons. L’accidenté s’adresse alors et avance les frais au Service juridique de l’Apas, qui fait recours. Le sinistre est à nouveau jugé, et arrive la confirmation du tribunal. Plus de 10 pages extrêmement détaillées, où la petite bête est recherchée pour chaque minuscule variation de description du lésé ou de son avocat en l’espace de près d’un an. D’autres cas de jurisprudence en la matière sont cités, comme celui d’un infirmier blessé aussi par l’intention de soulever trop de poids, dont le cas est également considéré comme: Maladie !

En résumé, notre malheureux soignant sans prime de risques, pense ne pas recourir à cette simagrée de justice, payer et payer de sa personne encore et le 10% dû pour soins lors de maladie ... renonce à recourir, faute fabriquée de moyens.

Vu sa constitution d’employé que le Tribunal a estimé énergique, et le fait qu’il surveille depuis plus de deux décennies des patients susceptibles de tomber, il devait pouvoir se préparer à soulever dans l’urgence 140kg. Il n’y a là aucun élément extraordinaire qui puisse être considéré comme accidentel …

Voilà. Ceci dit au cas où vous seriez un employeur gérant des centaines ou plus de salariés, et respectueux de ceux-ci, et que vous envisageriez de dénoncer le contrat passé avec une assurance-accident pour en contracter une autre, vous voici accidentellement prévenus.

Et changez aussi en priorité de canton. Soit de Tribunal !

En attendant : DÉFENSE CORRECTE ET PRIME DE RISQUES OBLIGATOIRE ! POUR TOUT LE PERSONNEL EN CONTACT AVEC DES DÉMENTS  ! Soit avec le Tout-Genève ...

Hormis le Tout-La-Brévine. (J’y pense aller bientôt courir le lièvre blanc, et être oint, oint par ses huiles d’otaries, qui se taillèrent hier la part du lion d’amers d’alors).

&&&

Non mais : Il hèle heurts ? Minute, minute !

La seconde et dernière partie du billet du jour est bien plus douce, voyez :

Cet oiseau dupe à radis, admirant la droiture du palais fédéral …

Ali GNIOMINY

DSC_0913.JPG

En lequel il rêve, comme tous les vilains oiseaux, de se construire son nid douillet :

DSC_6583.jpg

Pour échapper au regard perçant du plus majestueux des faux cons.

DSC_1228.JPG

18/04/2016

MIEUX VOTE HARD QUE JAMAIS !

Notre bon Monsieur Berset, génie de la danse à 70 temps, se fend d’un grand écart et salue l’herbette à ficher !

Soit la distribution médicalisée de cannabis à 2000 fumeurs de longue date.

Et shit pour tous les autres ?!

Un bon bond, de toute manière, en direction d’un chouia de récupération de Justice, envers les amateurs de produit naturel du terroir, ayant durant des millénaires remédié à bien des maux des aïeux ; Produit prohibé de manière juteusement arbitraire, durant des décennies d’obscurantisme social en vigueur : Afin que prospère l’opacité des mouvements du trafic d’herbe, des profits tirés de sa répression ; Et des soins nécessités aux lésés consommateurs, criminellement stressés et pourchassés, artificiellement marginalisés dès l’adolescence souvent :

Au nom de l’inventé « délit de fumette ». Création made in Dupont de Nemours, très congratulé. Comme nous en souvient si bien Wikipedia :

Dans les années 1930 la compagnie Dupont de Nemours mena une campagne contre le chanvre dans le but de rendre sa culture illégale et de promouvoir le nylon dans l'industrie textile. Elle y parvint grâce au Marijuana Tax Act en 1937 qui fit des consommateurs de cannabis des criminels

Qu’à l’instar d’Alain, pertinents, les votes à venir deviennent le reflet d’élus réalisant enfin, après avoir une fois fumé un joint à 23 ans et s’être sentis mal, que non : ça ne fait pas tomber les cheveux !

&&&

Sur ce, continuons un instant de planer au-dessus de la mêlée, et posons-nous la question Cruciale, Essentielle, Fondamentale, Primordiale :

La Chroniqueuse d’hommes Nabila tient-elle enfin le bon bout du manche ?

&&&

Comment ? J’aurais comme mis une coquille ? Ô Pardon, je ne le ferai plus.

&&&

Comme d’éviter de pousser tout le monde rageusement en me précipitant, pour être sûr de pouvoir entrer en le tram peu rempli, Place des Augustins, direction Cern, ce 18.04.2016 à 13h.

Une vingtaine de passagers sont en train de pénétrer en la rame. Trois ou quatre sont déjà à l’intérieur. Une dame âgée prend un peu de temps : Les portes se referment ! Les incrédules du dehors tentent de les retenir. Rien à faire, Ils ont beau crier et presser, presser de toute leur énergie gâchée, sur les cyniques boutons, le tram s’en va chéri.

Le zélé chauffeur en question aura bien entendu appelé les contrôleurs, et décrit la grappe de suspects par lui interdits de tram. À suivre et contrôler dans exactement une heure. Quand l’attente du tram suivant leur aura fait perdre de précieuses minutes, sur la validité du transport. De quoi mériter le prix du meilleur et plus rentable employé TPG.

Fêlé cité soit-il !

&&&

Là : Acheminé ! Et quoi d’âtre en ce brûlot ? Ah ? Des cendres ?

Non, trop de flamme nuit, à l’ardent et cruel amour des belles phrases pour pas lourds qui ne rasent.

L’heure est venue de réparer tout ce qui dysfonctionne.

Car à chaque jour sa panne.

Grâce …

Ali GNIOMINY

Vers en da :

Pas fada, en bermuda il n’aida l’armada qui frauda, regarda tout le barda, se blinda, bouda, ne valida ça ni ne se dévergonda.

rigolard.jpg

«  Sots, aussi, cessez de regarder de haut cet anti fadas »

moi.de.dessus.jpg

17/04/2016

MASSACRÉS DITS ! OÙ BLANCHI MANDE ART GENTIL RAILLANT !

Rester petit, aplati :

Aplatit !

Quand être immense

Récompense !

Car : Qu’on pense

Énorme

Ou aux normes

 

(haine hormis) :

 

Être parmi

Les insoumis

Lèse sous,

Mis

Aux bas amas

Où s’enchevêtrent

Les Fonds de traîtres.

Diminuer

Aux dits menus

Soumis minus

La large charge

Que leur imposent

Gugusses qui osent,

Qui,

Grotesques,

Se permettent

Gigantesques provocations :

De pros, à innée vocation

De piétiner du tout petit !

Pour être maîtres

Et alléchés,

Se mettre en appétit

D’empêcher

Les Moyens

dépistés

D’exister

Mais, pester,

Et rester ainsi

Petit outil

Dont irritent les mérites

Hurluberlus élus ?

Est grand problème

Qui les rend blêmes,

Sème doutes

En toutes ces

Canailles

De taille.

***

Sans évidente transition :

Ainsi, le Conseil fédéral a prié Sa Divinité, la fort indépendante Banque Nationale Suisse, de libérer 700 millions pour soutenir les pays les plus pauvres. Bien.

Voilà qui serait très noble, si ce trop cher Conseil et la BNS daignaient reconnaître : Que la pas pauvre Suisse est constituée en immense majorité par des citoyens dépouillés à outrance. Par une minorité surpuissante de tricheurs, détournant et planquant les fonds qui devraient revenir à l’État. Qui, le cas échéant, pourraient largement permettre à chaque citoyen Suisse de vivre réellement décemment et de prospérer. À la mesure de ses dépenses en efforts et mérites.

Citoyen qui pourrait alors même venir en aide personnellement, sans chantage et parasitage monétaire et spirituel habituels, aux pauvres de l’étranger. Une fois récupérée sa phénoménale part de contributions volées par si rusés malfrats fiscaux durant des décennies. Sous extorsion et dissimulation de fonds publics dus. Pratiquée par bonne part, et aide à bonne part, des plus puissants escrocs du Capital.

Ceux-là même tentant de protéger, par l’attaque permanente, leurs ignobles méfaits d’esclavagistes par servitude pour dettes. En s’alliant par mots d’ordre dans le but de dépouiller plus et plus encore la majorité véritable : De ses Droits à corrects : Traitements, rentes, assurances, respect, partage humain du Produit National intégral par correcte répartition réparatrice !

Bravo toujours à nos sept sages du haut de la canopée, de si bien prier la déesse intouchable BNS de venir en aide à la jungle des victimes d’autres terres usurpées et ravagées. C’est positif, doit perdurer et augmenter même indiscutablement.

Même si, en ces si pauvres territoires, en règle générale, chaque citoyen naissant a légitimement droit à sa parcelle de la terre qui l’a enfanté. Ou du moins, tôt ou tard, ce natif va assez facilement recouvrer son bout de sol national que, pour d’obscures et injustifiables raisons liées aux sauvageries du passé, d’autres ont extorqué à ses aïeux.

En Helvétie, que nenni : Quasiment la totalité du Souverain naît et crève de verser la rançon locative, à la descendance de la racaille ayant fait main basse sur son propre bout de sol d’indigène. Pègre séculaire ne cessant de le vendre et revendre à son véritable propriétaire spolié.

Histoire d’alimenter en hauts réseaux d’idylliques îles à fric, canaux sans panne à machinerie du profit.

Où se prélassent, fraudeurs ou non, pour exemple la compagne de l’ex-directeur de la BNS, Philipp Hildebrand, Margarita qui, sans doute avec sa tirelire de femme au foyer, s’est entre autre payé l’Olympique de Marseille.

Que de parfaits exemples d’honorabilité, dont les noms, de privés ou de groupes, nous enchanteront au fur et à mesure. Parmi ces décideurs manipulateurs de fonds dus à la communauté. Comme certain guignolesque Conseil d’Etat, horrifié par trop bénéficiaire budget 2015, ridiculisant la prétendue utilité des artificielles juteuses mesures d’austérité, au profit exclusif de cette droite dans la gueule du peuple : Qui trouve soudain, en l’espace de 3 mois, la Caisse de Prévoyance de l’État carburant au 5% de gains en décembre 2015 : Soudain si souffreteuse, en mars 2016 !? à recapitaliser d’urgence !! Alors que l’impact de l’assassinat du taux plancher de janvier, n’a que peu eu d’effets négatifs sur la Caisse. Comme c’est étrange.

Clownesque forcée recapitalisation, donc : De préférence évidemment, traditionnel mépris oblige, par ses pompés actifs esclaves assurés de force, la recapitalisant déjà, par une augmentation de plus de 30% de participation personnelle en quelques années, tout en ayant perdu 12% de rente par rapport aux actuels pensionnés, et contraints de travailler 2 ans de plus, avec annuités claniquement bloquées, etc.

Soit tous les ingrédients permettant de subvenir aux besoins du business inhumain de l’assistance bondieusarde, et du lucratif racket ad vitam par recouvrement charognard d’indu, soutenu et favorisé ; Par absence de contrôle intègre, sanctions et tabelles détaillées du tarif horaire des actes, faits et gestes, charges et véritables intérêts facturés aux prétendus débiteurs, ruinés intentionnellement par qui prétend les aider, protéger et défendre, aider à se relever … Qui s’enrichit à les ruiner et maintenir ainsi …

Ainsi … Ainsi va l’avis. Réjouissons-nous ! Nous veillerons tout bientôt très scrupuleusement à la destination et répartition exacte, conforme à la dignité d’un pays propre et finalement exemplaire, des fonds fraudés récupérés.

Dont la part nous revenant en bénéfices et bons Services, qui fut si longtemps détournée par les pires malfrats destructeurs d’égalité démocratique, tricheurs et prévaricateurs, traîtres confédérés ayant leurré et volé les leurs.

En l’attente de réelle Justice et rétrocessions successives des disponibilités pour condition de vie adéquate dérobées à chacun de nous, assujettis honnêtes, en voie d’extinction qu’il convient d’enrayer toutes affaires cessantes :

Oui ! Exigeons pour commencer, sans nuire jamais aux démunis : Deux francs d’impôt pour mille francs !

Sur les 150'000 milliards de francs du trafic des paiements en Suisse ! En absolue priorité, avant retour des biens extorqués !

Déjà, pour le moins, bien assez pour distribuer sans délai l’insuffisant revenu de base de 2'500.- à tout Helvète quel qu’il soit. Passant à 5000.- si les rétrocessions tardent d’une année, puis 7500.-, etc. Jusqu’à ce que Justice et biens détournés finissent par être prestement rendus au peuple spolié.

Alors ? Les « indignés » vous ont plu ? Les « écœurés » vous raviront certainement !

&&&

Or : Continuons joyeusement, entre futurs millionnaires, comme de nationalement mérité, à résister aux derniers temps de la ségrégation financière en vigueur ; Sous le joug ...

Ali GNIOMINY

«  Climat surchauffé : Mais le canal dépanna mamans »

IMAG0162.jpg

12/04/2016

EMPREINT TANT DE DOUCE HEURE, ÇA VOUS RÉJOUIT :

Que danse le printemps

Excitant les sens !

Qu’enivre nos raisons de vivre

L’Essence des floraisons

Aux sensuelles effluves aux vents

... De la citée si belle saison ...

D’avant l’étuve de l’été !

Que danse le printemps

Qui s’étend en cadence :

La ronde du renouveau

Des ondes du mature

Cerveau de la Nature

Où fleurissent les prémices

De l’amour des beaux jours

***

Toujours très efficace, paraît-il, la bonne couche de guimauve au début d’une tartine. Dont tact.

&&&

Navré si ça en rajoute à votre écœurement, face aux nauséabondes politiques de contrées … des gays tapant !

Honni, j’ai ri à ça ! Sain ? Normal ? Que la Suisse se marre, alors que son Ambassadeur à Abudja (sautez sur vos atlas, là, gosses incultes) que cet honorable homosexuel représentant la Suisse qui le discrimine aussi, soit en grave danger ?

Tombé en une croupie mare à mythes barbares, comme il en existe intolérablement trop encore. Avec qui la Suisse fait des affaires. Autrement plus sales que tous ses amas au Panama.

Cette masse honteuse de tout l’or à la ramasse volé à la masse laborieuse !

Est-il encore acceptable que nos prétendus représentants persistent à commercer avec et fréquenter leurs homologues d’États-voyous, à lois moyenâgeuses, profondément criminelles ?

Certes, sinon, ne restera plus grand-chose au final. Que le produit et surtout la Dignité enfin trouvée de notre peuple !

En attendant : D’accord pour une Europe et Suisse associée saine, vraiment laïque, totalement libérée de toute forme de culte, rite, secte officielle ou non, signe spirituel distinctif, de tous autels et cérémonies de tous genres, de toutes allusions à une forme ou l’autre d’opium du peuple, par essence déresponsabilisant, bêtifiante, subjective et fédératrice de conflits.

D’accord pour une Confédération Européenne en laquelle sera également enseigné, dès le plus jeune âge à chaque individu, que la nature s’est si bien constituée, avec sa logique nous dépassant de loin, qu’elle a offert au règne humain d’éviter la surpopulation fatale grâce à l’homosexualité.

Au moyen, vulgairement dit, contre fielleusement caché au possible, du taux d’acide glutamique !

Du glutamate, plus ou moins élevé dont l’individu dispose à la naissance, en qualité de neurotransmetteur hormonal !

Qui, tout naturellement, répétons-le et répétons-le encore, sans choix aucun possible engendre une attirance sexuelle plutôt vers le même sexe ou vers son contraire ; Voire tout autant pour l’un que l’autre ; En cas de parfait équilibre de la neurotransmission hormonale, semble-t-il.

Ainsi : Une Europe débarrassée des imbéciles préjugés, exotiques ou locaux, donc. Ayant coupé tout contact avec les plus abjects diktats d’arriérés, internes ou externes, après s’y être ouvertement opposée : Exigeant que ses lois laïques renforcées fussent appliquées à la lettre !

Recyclant tous prêcheurs à des tâches utiles. Toutes érections à la gloire de croyances, en monuments commémoratifs des antiques errances humaines.

Une rajeunie Confédération d’États du Vieux Continent, à citoyens formellement interdits de religion, de toutes ex-confessions, associés en pleine égalité au mieux-être de l’humanité entière. Dépourvue de populisme simpliste et préjugés de crétins.

Europe Confédérée ayant osé mettre un frein net au fanatisme industriel du sectarisme le plus dangereux importé. En demandant simplement, en regard de toute l’œuvre de Voltaire et de sa surprenante conversion à la fin de sa vie, si pareille menace destructrice va continuer à nous nuire et perdurer encore longtemps !? Sans que nous n’osions, puisque toujours menacés, en critiquer franchement les concepts dépassés, manipulés et manipulateurs

Oui à toutes cultures différentes, sans exception. Mais non à leurs religions et tout ce qui y touche, autant que non à la nôtre imposée ou choisie par erreur, qui nous déforma tant, nous conditionna à demeurer faussement redevables du seul business spirituel et ramifications.

&&&

En tout cas, bon courage M. l’Ambassadeur. Que vous et votre compagnon rentriez au plus vite, et sans plus d’agressions idéologiques d’ignares « à taux de glutamate totalement détraqué ».

En réalité, que les autres vivent en paix ici aussi, mais : Des êtres sans aucune intention de réel respect mutuel n’ont rien à faire chez ceux qui visent à l'évolution de l’humanité, ceux qui se doivent de protéger efficacement l’immense avantage de leur culture sur l’ignorance fabriquée ! Et qui, en aucun cas, ne doivent plier sous les exigences de l’obscurantisme contemporain !

&&&

Par ailleurs : Attention, M. l’Ambassadeur, pour le retour, permettez-moi de vous offrir ce conseil : Ne mangez pas trop dans l’avion, c’est plus sûr.

Car, voyez-vous, GateGourmet, ce très charmant employeur devant chez qui les syndicats ont pratiquement dû construire en dur, (l’on s’attend d’ailleurs à une importante vague de suicides de syndicalistes, mais sinon tout va bien) GateGourmet qui avait le monopole de la popote aérienne :

Est devenu Gategroup ! Et Chinois.

Ceci dit, juste pour le cas où vous n’aimeriez pas trop le bulldog, la cervelle de singe vivant ou la salade de larves …

Des préjugés ? Allons donc. Bon appétit et vive l’avenir.

&&&

Ah, parlant appétissant : La nouvelle Confédération Européenne Laïque et Démystifiée se devra bien sûr de pratiquer la récente mode venue de Californie : Soit de travailler nu(e) le vendredi.

Pour le reste, rien ne change en règle générale entre les collègues, ou si peu. L’on retrouve toujours le même protocole, en gros : « Gaffez-vous y a Ptit’bite et Grosnénés qui se ramènent ! » Et les mêmes gags séculaires : « Eh oui, Madame la Baronne, vous l’ignorâtes, mais l’amour fut là, tout à vos côtés ! Encore eût-il fallu que vous le sussiez ! »

Non, tout pareil à avant, du temps où le fric de l’Afrique faisait la loi et ses croyances la science sans droits !

&&&

Sauvages, encore et toujours : Les fracassants applaudissements de votre bon Roi-Député du Parti-Railleur pour ses amis Béliers à Moutier qui, organisant un débat sur la question jurassienne, se sont retrouvés seuls !

Leurs adversaires ayant refusé de participer, nos Béliers ont installé à la place des absents d’arguments : Six poules mouillées !

Inutile pour ces pro-Bernois de tenter de répliquer. En se faisant épauler par Obélix-Depardieu. Seul à aimer vraiment les Sangliers.

Vu la manière dont celui-ci a fui ses obligations en France et en Belgique, ça ne ferait qu’une poule mouillée de plus. Soit sept. Comme au Conseil fédéral.

Dévoué …

Ali GNIOMINY

 

« Là : Hic suprême : Indéfinissable exemplaire d’athée

baba à col »

IMG_0236.JPG

07/04/2016

Tous scient tout ça ?

Tagernsee, en Bavière, a officiellement déchu Hitler du titre de « citoyen d’honneur ».

Allons, amis teutons ! Les bocks de schnaps ne vous réussissent plus ! Vous auriez si facilement économisé une gueule de bois de lendemain de cérémonie, en remplaçant les deux N par deux R !

&&&

France : les clients de prostituées sont sévèrement amendés !

Le MCG porte plainte ! Annonçant une augmentation de 100’000% du nombre de frontaliers aux Pâquis.

Et 300’000% de Genevois, privés des douceurs de suaves voix, euh, de Savoie et de draps de l’Ain.

D’ici peu, au vu de la loi de l’offre et de la demande, chacune de nos péripatéticiennes entrera en bourse.

Puis un jour s’additionneront au cimetière des Rois leurs mausolées, aux abords de celui de Grisélidis Real. Qui, pour excellents services rendus à la communauté, finiront par remplacer la tombe de Jean Calvin et autres patibulaires têtes du passé.

Mais vraiment, en matière de crapuleux renflouement des caisses de l’État français, par tolérance moins que zéro, générant féroce clandestinité et tous crimes associés, n’offrant leur pain quotidien, beurre, épinards et pinard et crème des crèmes qu’aux plus actifs des genres du répressif: Pleurons en chœur l’époque du si laxiste Sarko, d’avant l’impitoyable régime de l’actuelle terreur socialiste.

Le plus vieux boulot … laissé par les salauds … ne sera jamais enrayé, tant qu’ils n’auront payé (pour leur défaut de protection, leurs faux principes de grippe-sous ou têtes à pipe, leur bête conception de la plus intense des maltraitances : … Qui blâme des femmes qui ne se vautrent que sans autre condition qu’insigne : Plus digne, moins ignorée) … Ces tas d’égarés sots États bigarrés de bigots manants tenant, pour but, de putes punir et non soutenir.

Bref : Dans l’histoire qui sont les plus prostitués ?

Non, ne cherchez pas. Du moins pas dans le canard à l’orange ayant la rédaction la plus à droite qui soit : Vous savez, dans cette double-page qu’il convient de survoler à peine, avec feinte distraction tout ailleurs, et tourner honteusement, veiller à ce que nul ne s’aperçoive que l’on a failli voir les photos, de dizaines de racoleuses vendant leurs charmes, voire d’un travesti ou l’autre. Mais pour ce qui est des prostitués hommes ? Quelle horreur : Le Bon Dieu ne peut avoir créé ça !

Vous pouvez toujours ne pas chercher autant que vous le voulez, depuis des décennies. L’on dit … qu’il n’y a jamais de mecs vendant leur cul dans le tout petit Matin, du joli pays des grandioses discriminations.

Ceci précisé à tout hasard, pour les flots de barbares d’outre-frontière prêts à venir se soulager en nos concitoyen(ne)s, contre liquide sonnant et trébuchant.

Mais ces excités de Frouzes pourraient ne pas être autant que l’affirment les statistiques. Car dorénavant condamnés à la branlette, ceux-ci en grande majorité rentreront dans les ordres.

D’ailleurs : Toujours à précéder l’événement et en tirer bénéfices, les concepteurs de la précitée feuille de choux s’apprêtent à insérer, en cette dévergondée double-page de photos, quelques bien plus jeunes têtes.

Quoi qu’il en soit, laissons ces putes en paix, n’est-ce pas ? Et qu’elles fassent de même et ce qu’elles veulent, tant que non maquées par État détraqué ni crapules qui pullulent.

&&&

Et pour ne leur tenir compagnie : D’autres mémorables infos :

« Un geôlier de Champ-Dollon dealait ! Arrêté il est SORTI de la prison les menottes aux poignets » !

Au vu des indices : « menottes, poignets » il sera vraisemblablement incarcéré dans l’église la plus proche.

&&&

Malfrats, toujours : Me Canonica, honorable ancien Bâtonnier l’affirme : L’industrie légale des comptes offshore à Panama était « Une mamelle de l’économie suisse » !

Soit de la vache à lait que nous sommes, pour les desseins de si sein système ayant produit en douce son beurre … Et pas la peine d’en faire tout un fromage ?

&&&

Effluves encore : Il ne s’agit point ici du rejeton de feu le rempart Libyen contre les autres fous furieux, mais le caca a parlé aux scientifiques :

Hannibal a transité avec ses troupes et éléphants par la France ! Renonçant soigneusement à passer par le Valais.

Estimant que tant qu’à écraser du raisin avec ses pachydermes, il était préférable de le faire là où on le coupe avec un minimum d’eau.

Ce grand barbare avait aussi d’instinct compris le danger rôdant quand la contrée d’Ecône.

Un formidable monstre et ses zélés fans. Fidèles …

Ali GNIOMINY

Ne point trop tirons aux canons de Fernando sur l’océan d’absurdités.

DSC_6607.JPG

Gardons-nous de sauter sur tous dépassés canons de beauté :

DSC_6643.JPG

Gare également aux lianes en folie :

DSC_6636.JPG

Et laissons Calvin reposer ! Faute de quoi d’ici cinq ans, voyez vous-même, cette si réaliste projection de la cathédrale Saint-Pierre :

DSC_6619.JPG

06/04/2016

ART ... RIVAGES : ART GARDÉ !

Voilà qui devait arriver! La réalité genevoise était si moche qu’il fallut installer moult tours en miroirs déformants !

 

Et qui donc gamberge, forcé à les regarder? Qui se sent obligé de les garder, contre les vandales mettant à mal ces berges ?

 

Ah : Miroir, miroir, en ce palais de classes, dis-moi qui est le plus bêlant!

 

Qui ensorcelle à coups de missels et d'art avare nos si belles libertés, ainsi parasitées ?

 

Finalement, fatalement : Que vive l’Art nacré de ces miroirs ancrés en le paysage de nos rivages !

 

Qui multiplient glaceux dessous et laids reflets, de ceux qui ne plient sous ces pamphlets !

IMAG0347.jpg

Offerts …

Ali GNIOMINY

04/04/2016

RIS ! ÂNE ABATTU !

Rihanna, battue jadis par son Brown de mari, du haut du plus sérieux des gratuits rédigés en rösti moderne, à l’usage hygiénique exclusif des primitifs d’Outre-Sarine ayant basculé ce dimanche à droite toute, en l’espoir que tout aille plus vite avec Schnegg (Eh bien quoi, on ne vous a pas torturé(e)s à coup de deutsch, du temps où une Helvétie encore un peu équilibrée apprenait simultanément deux-trois de ses principales langues nationales à ses petites têtes alors blondes ?) … Rihanna en est témoin ! Pardon : témoine (mes respects, Mesdames) : Il y a encore du boulot !

Sans titre-1 (glissées) 1.jpg

Un effort certain se remarque. Mais combien allons-nous devoir encore et encore payer, pour la prochaine volée en 50 leçons d’une heure, indispensable à notre cher Président pour obtenir, à l’école Obama, le prestigieux diplôme tant convoité de Souriant ?!

&&&

Ah, cet hilarant Barack, aussi, quel génie du bidonnage ! Mais comment fait-il, après trois cycles de 50 leçons, et autant de kilos de plumes, de sel et de chèvres, pour renouveler son stock de gags ?

Facile : Afin de tenter de dérider Johann, il déconne au sujet de cette bonne vieille Suisse : Où les signes et principes fascistes de sinistre mémoire sont interdits et condamnés, mais où l’État ne peut rien faire, que dépenser à fonds perdus pour de très insuffisantes surveillances, contre des simili-Suisses se déclarant ouvertement adeptes du pire des ennemis actuel de notre civilisation ; Car une loi grotesque interdit de sévir tant que ces criminels en devenir n’ont possiblement pas encore tué en masse, ainsi qu’ils le promettent, de manière avérée.

Barack expose alors de telles grimaces, que n’importe qui d’autre que Johann serait déjà tordu de rire. Et il persiste : « Tu vois Johann … qui ne veut pas boire ne peut être forcé » ! … un temps … Rien ! Décidément. Et Barack encore, après telle familiarité, d’ajouter : « D’ailleurs, sûr que la majorité de tes assujettis ne l’ont pas comprise celle-là, bien que tellement à leur niveau ! »

Et les leçons succèdent aux leçons données : «Qu’apprends-je encore comme bouffonnerie ? Vos élèves sont privés de cours et cour de gymnastique attenant à la mosquée, pour ne point choquer les ultra-fidèles ? Ou voilées en classe et dispensées de natation et autres exercices, alors que des pré-barbus refusent de serrer la main « impure » de leurs professeures ?

Johann, je te prédis un merveilleux avenir, dans les cinq ans, en qualité d’Ayatollah Suprême de la théocratie Suisse » … Un temps … Rien ! D’accord, là il n’y avait pas de quoi. Certes : Au bas mot : Pas toujours très en forme. C’est que ce n’est pas si facile de dormir correctement avec un tel sourire. Sans que ça ne chatouille trop les oreilles. Mais enfin, tant que, las, Barack ne se casse pas …

Redoublant d’efforts il enchaîne : « Pour le moins, il y a du sport dans ton pays, Johann, avec l’UEFA et son Platini aplati, coincé parmi les premiers fraudeurs, comme un quelconque Cameron, dit-on (du pays où l’un des médecins fournisseurs de dope aux athlètes de renom vient de se faire cataclysmiquement coincer) du sport et tant d’autres joyeuses animations : La FIFA ci, là, tombée, la pitoyable absence suisse de reconnaissance, envers ses rares producteurs d’authentiques valeurs … ! ». Peu de temps … Rien ! Que le traditionnel désert d’inculture.

Et tant d’autres désopilants gags, genre « La vision de ton peuple est défaillante, surtout du Pays haut, Johann. Et pire : l’ouïe ! » … sortis en vain, bien trop savants, du fond de Barack, jusqu’à ce que la cloche soit sonnée.

Un temps … Ah, quand-même ! Un tressaillement soudain, presque perceptible ! Au son de « cloche », se meut et émeut comme une esquisse de grimace, susceptible d’actionner un jour quelque fibre du zygomatique encore non momifié !

Sur ce, mes hommages, Monsieur le Président, et meilleurs vœux pour la réussite de votre examen final. D’ici quelques décennies. Salutations aussi au las Barack et navré encore, d’avoir à vous croquer pareillement, sans chercher jamais à être mordant. Car soyez rassuré, aucun risque avec moi, chaque fois que je mange à Berne j’ai un point sur l’estomac. D’ailleurs, sauf votre respect, l’on dit que cet organe est lié aux dents. Vous savez, ces machins que l’on voit quand on tend les muscles sous les joues, pour entrouvrir les lèvres sur le côté … Yes, oui ! Canines !

&&&

C’est bon, cette fois-ci ? On y est tous passés ? On peut enfin refermer ce chapitre présidentiel ? Du moins jusqu’à ce qu’il ressorte dans les réchauffés de la R’vue ?

Merci les ami(e)s, d’aimer ainsi si fort et de plus en plus votre incontestable humble supérieur, ce bon Roi-Député du Parti Railleur d’Extrême-Centre neutre, pas chien du tout, qui ne vous voue …

Ali GNIOMINY

« Ours fruitier à compost »

Ou preuve formelle qu’à Berne, qui plantigrade.

IMG-20160402-WA0043.jpg

01/04/2016

L’APLOMB, J’AI ! …

Avant tout, n'oubliez pas: Pour votre santé évitez de gigoter entre les appâts! D'autre part:Si vous avez tenté de plonger dans le Léman, ce matin, vous avez remarqué trop tard qu’a lieu actuellement la traditionnelle vidange complète du lac. Qui en avait rudement besoin, avec tous les déchets attachés par les pieds à du béton qu’on y retrouve généralement, les milliers de carcasses de foireux projets romands tombés à l’eau, les galions incontestablement vieux, l’horreur, lors, des abysses sans trésors. Si ce n’est archéologiques inestimables, dont nos minuscules musées usés ne savent que foutre.

Non, plus sérieusement du tout soyons correctement informé(e)s : Cette vidange complète du lac Léman est chose assez rare, qu’il vaut la peine de connaître lorsqu’elle a lieu : La dernière a eu lieu en 563.

À l’aide d’un tsunami provoqué par l’effondrement de monts valaisans, certes, mais à présent les moyens mis en œuvre sont bien plus conséquents.

Évidemment, quelques erreurs de jeunesse ont jalonné les préparatifs de cette vidange. D’aucuns se seront étonnés de la force inhabituelle des eaux relâchées, au barrage grand ouvert du Seujet. Et d’autres se plaindront du fait que celui de Verbois s’est un peu déplacé, actuellement aux alentours de Montélimar.

Mais l’on n’a rien sans rien. Restons beaux joueurs. Le spectacle des montagnes intérieures du Léman est des plus fascinants, allez-y toutes affaires cessantes vous balader.

Munissez-vous évidemment de tout l’attirail montagnard, pour affronter les asséchés pics sous-lacustres : Souliers solides, piolets de réserve, trousse de sauvetage, palmes, raquettes, tuba, lunettes, pour la réflexion des nappes de mercure. Et masque à gaz moutarde, dès que votre nez sera fourré du côté Français. Reliques de pays belliqueux oblige. D’ailleurs, évitez soigneusement les cols étroits faisant frontière, au risque d’y croiser quelques centaines de milliers de migrants et féroces frontaliers en route.

Oui, le lit du lac a carrément été changé, les drapeaux s’y côtoient et s’asticotent.

Quant à la faune lacustre, (à l’exception de ce qui remplit à présent les congélateurs de vos voisins, qui furent plus rapides que vous pour foncer au lac se servir) subsistent fort heureusement de grandes flaques.

À cet effet, les autorités prient la population de respecter l’obligation qui lui est signifiée, d’aider à la survie momentanée des poissons, durant la vidange jusqu’en 2018, en remplissant de ceux-ci vivants la baignoire familiale.

Des contrôles étant effectués dès qu’anguille sous roche apparaît. Sachez aussi que vous n’aurez point alors à dépenser pour les nourrir. Ces poissons vont raffoler de la vermine que vous et les vôtres leur offrirez, en vous grattant sur la baignoire.

Bon ! Quelle poisse .. on n’y croit pas ? Ok ! Ok !C’est peut-être un tout petit peu tarabiscoté, mais restons plus terre-à-terre: Un peu plus en aval :

En matière de sécurité fluviale, est dorénavant réglementé l’accès au Rhône aux baigneurs en été !

Chaque année passée ayant apporté son lot d’imprudents noyés, la Municipalité se devait d’agir. Il fut envisagé d’installer des filets en amont de la Jonction entre le Rhône et l’Arve. Mais l’idée fut abandonnée, car il devenait pénible, plusieurs fois par jour, d’aller libérer des mailles où il s’était enfilé le stupide bateau pour Verbois.

Non, là je plaisante, restons sérieux. Voyant qu’il était impossible d’empêcher la baignade, ni d’installer des filets ou autres protections, les autorités concernées ont pris les décisions qu’il fallait.

Dès à présent, tout nageur dans le Rhône risque des années de prison, s’il n’est équipé de l’adéquat attirail imposé. Soit : Une bouée fluorescente d’un mètre de diamètre, en forme de canard. Et pour avertisseur sonore, ce dit baigneur sera impérativement muni d’une cloche de vache dont les cornes n’ont point été coupées ! Carillon que devront entendre jusqu’aux armaillis des sauvages plateaux sous-lacustres.

&&&

Mais laissons-là ces piscicoles pensées et observons le lit des flots d’actualité, sur lequel se prélassent nos canards :

Étrange rituel, dans une église suédoise, paraît-il ce 30 mars : 90 cierges furent coupés en deux,

Quelle tristesse ! Voilà qui risque de gâcher un peu l’exubérant anniversaire du si généreux et si prodigue multimilliardaire propriétaire d’Ikéa !

Qui fête ses 90 ans ! ...

&&&

Bref : Ô Combien ne se réconcilient menu fretin et gros poissons avec l’eau tant antique ! À si ténus filets qu’engloutissent maquereaux, loups ou requins ...

Que le courant passe à grandes pompes ; Et nettoie ces lois insalubres, qui ne déciment les lugubres abîmes de cette rassie démocratie ; Mais submergent les abritées berges rehaussées, à libertés de non saucés, habilités à se gausser d’ignares bavards payés pour enrayer trop sages messages. Foin de tous appâts noyant le poisson !

&&&

Ceci dit et pardi, ce vendredi à poiscaille me rappelle, dans le fouillis, combien je fus jadis excessivement Occidental: À la pointe du pays aux mille sardines et de tout l’Occident, face aux violents vents et embruns, recevant pour la modique somme de chais pu quoi, le prestigieusissime joint certificat :

« Ci-Plus bas, sinon ce niais de Facebook va flanquer ce truc-là en photo de présentation ! Et zut, du coup il faut impérativement ici placer n’importe quoi qui fasse joli, dont acte " :

Le désormais fameux :

TROMPE-L’AIL !

Sans titre-1 (glissées).jpg

(PhotoToufo Collection: CHF-974'567'342.- le lot de deux photos desdits cassés)

Certificat, disions-nous, dont seules les baleines se permettront de rire. Que voici puisqu'il passe incognito en seconde position, et ne va pas se pavaner bêtement en présentoir de cet article hautement scientifique et sérieux.

point.plus.ouest.europe.jpg

Ainsi, certificat honorationnel ne souffrant outrage au principe du mec débrouille qui y pense, et commence un peu partout à distribuer des diplômes à vingt balles: « Machintruc À parfaitement Réussi à Atteindre l’Estimable Altitude de 324m52 cm, en se trouvant exactement au Point Central le plus Septentrional par rapport au Mc Do d’en face » … ...

L’on s’y lance ? Se hâte et plonge pleins d’aplomb, sans plombs péter, en ces eaux douces où se vend le vent par coups de pouce ?

Avouons-le : Ci, L’Ours impitoyable a perforé le fédéral piédestal, et des étoiles de merde sont couvertes ; Amère en la mer est la perte … éphémère est l’hère pas marrant et errant appât en l’ère réaliste accrochant finalistes s’approchant.

Sûr, et tout ça sur l’or de l’onde qui encore abonde ! Et ce qu’on y dégote qui tant gigote ; éclabousse maousses brochets chéris, nourris aux déchets, et pourris vers, propres …

Ali GNIOMINY

Vous avez tout compris, au moins ? Quelle chance, je vous envie. Ce doit être le syndrome d’extrêmoccidentalisme aigu qui m’a repris.

 

Allez, il se fait têtard. Buvez cent thés, ça délasse. Mais jamais la tasse !

All the posts