17/04/2016

MASSACRÉS DITS ! OÙ BLANCHI MANDE ART GENTIL RAILLANT !

Rester petit, aplati :

Aplatit !

Quand être immense

Récompense !

Car : Qu’on pense

Énorme

Ou aux normes

 

(haine hormis) :

 

Être parmi

Les insoumis

Lèse sous,

Mis

Aux bas amas

Où s’enchevêtrent

Les Fonds de traîtres.

Diminuer

Aux dits menus

Soumis minus

La large charge

Que leur imposent

Gugusses qui osent,

Qui,

Grotesques,

Se permettent

Gigantesques provocations :

De pros, à innée vocation

De piétiner du tout petit !

Pour être maîtres

Et alléchés,

Se mettre en appétit

D’empêcher

Les Moyens

dépistés

D’exister

Mais, pester,

Et rester ainsi

Petit outil

Dont irritent les mérites

Hurluberlus élus ?

Est grand problème

Qui les rend blêmes,

Sème doutes

En toutes ces

Canailles

De taille.

***

Sans évidente transition :

Ainsi, le Conseil fédéral a prié Sa Divinité, la fort indépendante Banque Nationale Suisse, de libérer 700 millions pour soutenir les pays les plus pauvres. Bien.

Voilà qui serait très noble, si ce trop cher Conseil et la BNS daignaient reconnaître : Que la pas pauvre Suisse est constituée en immense majorité par des citoyens dépouillés à outrance. Par une minorité surpuissante de tricheurs, détournant et planquant les fonds qui devraient revenir à l’État. Qui, le cas échéant, pourraient largement permettre à chaque citoyen Suisse de vivre réellement décemment et de prospérer. À la mesure de ses dépenses en efforts et mérites.

Citoyen qui pourrait alors même venir en aide personnellement, sans chantage et parasitage monétaire et spirituel habituels, aux pauvres de l’étranger. Une fois récupérée sa phénoménale part de contributions volées par si rusés malfrats fiscaux durant des décennies. Sous extorsion et dissimulation de fonds publics dus. Pratiquée par bonne part, et aide à bonne part, des plus puissants escrocs du Capital.

Ceux-là même tentant de protéger, par l’attaque permanente, leurs ignobles méfaits d’esclavagistes par servitude pour dettes. En s’alliant par mots d’ordre dans le but de dépouiller plus et plus encore la majorité véritable : De ses Droits à corrects : Traitements, rentes, assurances, respect, partage humain du Produit National intégral par correcte répartition réparatrice !

Bravo toujours à nos sept sages du haut de la canopée, de si bien prier la déesse intouchable BNS de venir en aide à la jungle des victimes d’autres terres usurpées et ravagées. C’est positif, doit perdurer et augmenter même indiscutablement.

Même si, en ces si pauvres territoires, en règle générale, chaque citoyen naissant a légitimement droit à sa parcelle de la terre qui l’a enfanté. Ou du moins, tôt ou tard, ce natif va assez facilement recouvrer son bout de sol national que, pour d’obscures et injustifiables raisons liées aux sauvageries du passé, d’autres ont extorqué à ses aïeux.

En Helvétie, que nenni : Quasiment la totalité du Souverain naît et crève de verser la rançon locative, à la descendance de la racaille ayant fait main basse sur son propre bout de sol d’indigène. Pègre séculaire ne cessant de le vendre et revendre à son véritable propriétaire spolié.

Histoire d’alimenter en hauts réseaux d’idylliques îles à fric, canaux sans panne à machinerie du profit.

Où se prélassent, fraudeurs ou non, pour exemple la compagne de l’ex-directeur de la BNS, Philipp Hildebrand, Margarita qui, sans doute avec sa tirelire de femme au foyer, s’est entre autre payé l’Olympique de Marseille.

Que de parfaits exemples d’honorabilité, dont les noms, de privés ou de groupes, nous enchanteront au fur et à mesure. Parmi ces décideurs manipulateurs de fonds dus à la communauté. Comme certain guignolesque Conseil d’Etat, horrifié par trop bénéficiaire budget 2015, ridiculisant la prétendue utilité des artificielles juteuses mesures d’austérité, au profit exclusif de cette droite dans la gueule du peuple : Qui trouve soudain, en l’espace de 3 mois, la Caisse de Prévoyance de l’État carburant au 5% de gains en décembre 2015 : Soudain si souffreteuse, en mars 2016 !? à recapitaliser d’urgence !! Alors que l’impact de l’assassinat du taux plancher de janvier, n’a que peu eu d’effets négatifs sur la Caisse. Comme c’est étrange.

Clownesque forcée recapitalisation, donc : De préférence évidemment, traditionnel mépris oblige, par ses pompés actifs esclaves assurés de force, la recapitalisant déjà, par une augmentation de plus de 30% de participation personnelle en quelques années, tout en ayant perdu 12% de rente par rapport aux actuels pensionnés, et contraints de travailler 2 ans de plus, avec annuités claniquement bloquées, etc.

Soit tous les ingrédients permettant de subvenir aux besoins du business inhumain de l’assistance bondieusarde, et du lucratif racket ad vitam par recouvrement charognard d’indu, soutenu et favorisé ; Par absence de contrôle intègre, sanctions et tabelles détaillées du tarif horaire des actes, faits et gestes, charges et véritables intérêts facturés aux prétendus débiteurs, ruinés intentionnellement par qui prétend les aider, protéger et défendre, aider à se relever … Qui s’enrichit à les ruiner et maintenir ainsi …

Ainsi … Ainsi va l’avis. Réjouissons-nous ! Nous veillerons tout bientôt très scrupuleusement à la destination et répartition exacte, conforme à la dignité d’un pays propre et finalement exemplaire, des fonds fraudés récupérés.

Dont la part nous revenant en bénéfices et bons Services, qui fut si longtemps détournée par les pires malfrats destructeurs d’égalité démocratique, tricheurs et prévaricateurs, traîtres confédérés ayant leurré et volé les leurs.

En l’attente de réelle Justice et rétrocessions successives des disponibilités pour condition de vie adéquate dérobées à chacun de nous, assujettis honnêtes, en voie d’extinction qu’il convient d’enrayer toutes affaires cessantes :

Oui ! Exigeons pour commencer, sans nuire jamais aux démunis : Deux francs d’impôt pour mille francs !

Sur les 150'000 milliards de francs du trafic des paiements en Suisse ! En absolue priorité, avant retour des biens extorqués !

Déjà, pour le moins, bien assez pour distribuer sans délai l’insuffisant revenu de base de 2'500.- à tout Helvète quel qu’il soit. Passant à 5000.- si les rétrocessions tardent d’une année, puis 7500.-, etc. Jusqu’à ce que Justice et biens détournés finissent par être prestement rendus au peuple spolié.

Alors ? Les « indignés » vous ont plu ? Les « écœurés » vous raviront certainement !

&&&

Or : Continuons joyeusement, entre futurs millionnaires, comme de nationalement mérité, à résister aux derniers temps de la ségrégation financière en vigueur ; Sous le joug ...

Ali GNIOMINY

«  Climat surchauffé : Mais le canal dépanna mamans »

IMAG0162.jpg

Les commentaires sont fermés.