18/03/2016

PACSE À TOUS !

Pas que ça tousse dans la population, non, la grippe conservatrice est heureusement un peu moins contagieuse, mais qu’est-ce que ça se fait encore moucher, de tous côtés. Quand, pour d’obscurantistes raisons, stipulées en d’arriérés écrits, des adultes sont encore empêchés d’unir leur vie et partie de leurs biens, selon leurs vœux, sans passer par l’industrie des simagrées propres au mariage traditionnel !

Aucune hésitation à avoir pour un droit au pacse totalement libéré, c’est oui ! Et d’ailleurs, puisque, lorsqu’une richissime mémé désigne son chat ou son chien légalement comme héritier, alors que l’animal n’a pas même vingt ans, j‘envisage prochainement de me pacser avec ma perroquette de 30 ans d’âge. Et que personne n’essaie de me traiter d’homme puma, soit de mec cougar. Ou ma doulce pacsée lui pincera le nez.

&&&

D’autre part : Notre pince-sans-rire Président rattrape le coup et parvient à rire en public.

Eh bien voilà. Il suffisait simplement que la Droite lui fournisse, comme tel est le cas à présent, la quantité adéquate, en millions, de moutons qui lui lèchent les pieds !

&&&

Affiches à rectifier :

Elles ont fui leur pays, mais rarement les préjugés contre les « infidèles » que nous sommes.

Ne les enfermons pas dans la guerre que nous livrent « leurs » barbus.

Bannissons sans délai toutes les religions !

&&&

Et pleurons un instant le triste destin d’un dieu de la virtuosité, Keith Emerson, qui a décidé de quitter ce monde le 10 courant.

Il fut un modèle qui me poussa à additionner les claviers, synthés, autour de mon harmonium à soufflet, pour voyager à la force des mollets et des genoux dans d’interminables compositions musicales étagées, véritables transes, inspirations retro-avantgardistes sur plusieurs instruments simultanément. Et plusieurs concerts d’Emerson Lake & Palmer auxquels j’ai assisté « Tarkus » … « Jérusalem » … furent avec l’impérissable « Lamb lies down on Broadway » de Genesis, les moments les plus prenants de mon existence.

Un génie artistique ne devrait jamais avoir à finir par décider de mourir. Paix à son âme, et de tout cœur merci.

&&&

Pour oublier ça : 256 millions dépensés dans le monde pour de la bière, hier, 17 mars. Voilà qui me rappelle un merveilleux souvenir à Florence, il y a une trentaine d’années. J’avais ingurgité une quantité phénoménale de bière, et pour une fois, au lieu de tomber, j’ai passé la nuit à fort niquer.

Quoi qu’il en soit, ce qu’il y a de terrible, neuf mois après le 17 mars, c’est le baby-boom traditionnel, augmentant la population de quelques 200'000 bébés alcooliques, conçus durant cette nuit de la sympa trique.

&&&

Nike (non non, plus d’allusions salaces) Nike lance la basket autolaçante ! Inspirée par le film « Retour vers le futur ». Des boutons sur le côté permettent d’ajuster le serrage.

En cas de défectuosité, les clients auront l’honneur de faire renaître une mode ayant tendance à se perdre. Celle des pieds minuscules de geishas.

&&&

Vivant sur de grands pieds, lui : Sepp Blatter a touché, en 2015, une rémunération étonnamment basse, de 3,5 millions de francs.

Mais où va-t-on. Si, de nos jours, même la corruption ne paie plus ?

Et Dilma, alors ? Elle ne peut pas le mettre à l’abri en le nommant ministre ?

Ah non, c’est vrai, leurs relations ne sont plus au beau fixe, depuis que la Fifa et les sbires d’Angela ont payé comme les Français en 98 pour un 3 à 0, et que dans la foulée ils ont arnaqué la Seleçao jusqu’au 7 à 1.

Enfin, la perte sera vite compensée, pour l’équipe brésilienne. D’ailleurs des acomptes doivent déjà lui avoir été versés, pour le 45 à 0 en faveur de la Russie et le 73 à 0 Qatari, des deux prochaines finales.

&&&

Peu férus de foot : L’on savait que les Japonais sont des travailleurs infatigables, faisant fi de leur retraite. C’est ainsi que Masaki Kanazawa, à Neuchâtel, dispose d’un CV indiquant : Horloger restaurateur du XVIe au XXe siècle.

Tout porte donc à croire qu’il a mis fin à ses activités le 31.12.1999, après 500 ans de bons et loyaux services horlogers.

Nous lui souhaitons d’agréables siècles de repos bien mérité à venir.

&&&

Marris, trompés, les plus gros sponsors, Nike l’autolaçant, Red Bull le zélé, Coca-Cola à éviter lors de la ola… soutiennent à présent les compétitions de jeux vidéo !

Dommage que ce mécénat soit si éphémère. Car, une fois qu’auront été effectués les contrôles antidopage …

&&&

Tiens, j’y pense et puis publie : ça fera à nouveau un mois ce dimanche, que j’ai envoyé à CSS-Intras toutes factures médicales et preuves relatives à mon hospitalisation au Brésil. Et toujours rien.

Croyez-moi : la plus désopilante des plaisanteries qui ne circulent pas, prétend qu’existent des politiciens chargés de défendre les intérêts des plus économiquement fragilisés.

Ruinés grâce à l’extorsion de fonds des assureurs, volant sans justification de l’argent à leurs assurés, puis ne lui en rendant impunément que la moitié. Assureurs portant atteinte irréparable aux finances, à la réputation et à la santé, pour exemple, de retraités très démunis.

Car la gêne provoquée face au médecin, ou au pharmacien n’ayant pas encore été payé pour ses prestations depuis plus d’un mois, (s’il n’a pas déjà envoyé de rappel ou mandaté d’emblée une ruineuse société de recouvrement, comme le fit contre moi la Clinique de l’œil à Onex), le malaise ressenti par faute de procrastination, possiblement ciblée, de l’assureur, implique un certain empêchement à l’accès aux soins et met en péril la vie de l’assuré(e).

Mais les grands défenseurs du petit peuple ne se pressent surtout pas pour exiger des assurances, une fois pour toutes, qu’elles remboursent leurs prestations, lors de parfaite conformité des factures fournies, dans les deux à trois semaines au maximum. Ou que de substantielles diminutions progressives de prime deviennent obligatoires à partir du 30ème jour de non-remboursement à l’assuré.

Non, inutile de rêver : Jamais nos grands protecteurs de la consommation du cochon de payeur, n’auront l’idée d’exiger de connaître le montant annuel du bénéfice réalisé, par une certaine pègre parlementaire juge et partie : Grâce à l’usage détourné durant quelques semaines (sous prétexte de bidon manque de personnel) de l’argent dû à l’assuré ou à son médecin !

&&&

Voilà voilà, pénible constat : La Justice suisse à deux vitesses est tellement avancée qu’il y a déjà fort longtemps que plus personne n’est au volant !

Oui oui Me O., elle est bel et bien de moi, celle-là aussi. Vous qui prétendiez, il y a 30 ans, que de tels écrits ne pouvaient sortir de moi. Merci de m’avoir ainsi permis de mieux connaître ce fameux moi, prétendu incapable de prodiges, soit de m’en éloigner afin de prodiguer en vrac de plus merveilleux écrits encore.

&&&

Mais pacse ? ça ? Affaire d’État ! De trucs à régler … à volonté.

Immoralité :

Ainsi que le claironnent les industriels des inégalités : « Faites ce que vous voulez, mais il ne faut pacse ; ça me dérange ! »

Et ne soyez voués …

Ali GNIOMINY

Dépaysement toujours agréable : Au Alto do Moura, Pernambuco, chez Mestre Vitalino, premier potier à avoir dévié de la ligne pour créer des objets d’art et entraîné sa famille à l’imiter. Son fils, déjà très âgé, nous a accueillis en visiteurs, comme il accueille régulièrement les grands de ce monde ; dans la minuscule cabane de terre familiale depuis des générations. Impressionnant, à quelques kilomètres de Caruaru. Passez le voir tant qu’il en est encore temps, son univers vaut le détour.

IMG_2176.JPG

Les commentaires sont fermés.