12/01/2016

À nouveau pieds nus sur ces sacrées terres.

Selon la formule consacrée, inutile de passer à mon domicile, les huissiers ont déjà tout volé, et il y a quelqu'un sur place en permanence.

Ainsi, le choix fut des plus faciles. J'ai préféré évoluer quelque temps parmi les squales de Recife et Fernando de Noronha que sous la coupe des requins de la finance genevoise.

Énormément d'aventures nouvelles à vous conter prochainement, mais pour l'heure, la chaleur extrême et la lenteur irritante des connexions Internet, quand il est possible d'obtenir la WiFi sur cette île, plus proche de l'Afrique que du Brésil, me poussent à abréger mes notes.

Avec mes remerciements pour les premières commandes de ma nouvelle publication (voir article ci-dessous - http://espacekitedit.wix.com/newsblog), mais je ne sais s'il me sera possible, comme je le prévoyais, d'envoyer le fichier .pdf depuis ici.

D'autant plus que nous allons passablement voyager à travers le Brésil, principalement sur des îles pratiquement désertes et dans des jungles où nous retrouvons régulièrement des Caboclos et autres amérindiens devenus depuis plus de 30 ans de véritables amis.

Il vous faudra peut-être attendre le 15 février pour recevoir votre lecture préférée, mais, comme en ce qui concerne les vacances, l'attente du moment à venir fait déjà partie des plaisirs.

Et au retour, vous apprécierez certainement tout particulièrement les actions que je réserve pour les lamentables responsables de Culture, fédérale, cantonale, municipale, qui devront formellement répondre de leur trahison.Et volonté démontrée de préférer répandre et financer l'abêtissement coutumier à l'Art authentique et l'enseignement capital, de concepts objectifs d'indiscutable utilité publique.

Pour l'heure, portez-vous toutes et tous également au mieux et à bientôt.

En 2016, combattez également les détestables principes sectaires ...

Ali GNIOMINY

plage3.jpg

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.