26/11/2015

AH ? MUSE MENT ?

Gentils petits penseurs et mignonnes idéologues, aujourd’hui nous allons jouer aux versions à choix, et nous verrons tous ensemble qui gagnera !

Trouvez la bonne formule, la seule agréable, cachée sûrement derrière ni l’une ni l’autre, plutôt qu’en l’une et l’autre conjointement :

 

  • L’islamiste Erdogan fait descendre « par erreur » un avion russe. Stupide incident … Incidemment mettant face à face Russie et Otan. Mais peu importe. L’essentiel restant la reprise des négociations pour l’adhésion de la Turquie à l’Europe. Il y a bien deux ou trois européens d’accord de voter pour.
  • Le totalitariste Poutine fait survoler la Turquie et ignorer les sommations « par erreur ». L’avion abattu donne un bel argument à Poupout Ier pour durcir et élargir ses frontières, tout en affrontant l’Otan … et laissant s’ouvrir la porte de Turquie, permettant aux fous de l’Islam de pourrir l’Europe à volonté. Pour l’engloutir ensuite, sous une guillerette coalition Russo-Islamo-Africano- …

 

Voilà, amusez-vous bien, mais sans casse s’il-vous-plaît, d’autres jouets s’en chargent activement.

Et surtout, n’oubliez plus : Cachez ces Noms de Dieu(x) que l’on ne saurait voir ! Voilez ces cultes qui tous insultent !

Et gardez-vous par ailleurs, plus localement, de toute confiance excessive envers toute Cour des Comptes défaits, caviardant à loisir quelque audit au profit d’internationaux logés.

&&&

Mais tous comptes faits : Vive la Suisse, vive Genève et bravo, contre vents et marées ! Nous avons le moins mauvais système corrompu du monde !

Ô qu’il est réconfortant, parfois, de reconnaître combien l’esclavagisme au bénéfice de traîtres à la démocratie, ici, est encore à peu près supportable. Contrairement au véritable asservissement sous le joug de bien plus barbares esclavagistes, à des degrés différents, de terriens plus victimes qu’en Suisse :

Des quatre Seigneurs de l’enfer terrestre : BlackRock – 4'650 milliards de dollars, StateStreet 2'400 milliards, Vanguard 3'000 milliards – Fidelity 2'000 milliards. Dirigeant à eux quatre la politique monétaire mondiale, sans aucun contrôle ni choix démocratique.

Ainsi, onsaitcequonveutquonsache.com, site « hérétique », nous révèle les dessous des rites et cultes offerts à ces démons monétaires, fabricants de tous miséreux de la planète. Avec alléchante pitance jetée à leurs plus serviles démons inférieurs, larbins à tout faire, dénués de tous scrupules, chargés d’entretenir en l’état le déséquilibre financier, et perpétuer les extrêmes privations pour l’ensemble : Au profit des quatre Seigneurs du chaos terrestre, ne cessant d’appauvrir en s’enrichissant.

Leurs abjects valets fondent donc des Sociétés d’influences, opaques au possible, nommées pour exemple Société Suisse de Public Affairs, dont les lobbyistes ridiculisent jusqu’à l’idée même d’une Démocratie Directe de citoyens tous égaux. En détruisant la politique Suisse grâce à : « Cette quarantaine de parlementaires bestialement corrompus ». Selon les termes d’un chef de file socialiste.

Achetés vassaux des quatre tyrans, installant perpétuellement au sommet de l’État, de bien des cantons, communes, de quoi ne surtout jamais froisser leurs Maîtres : De l’injustice à volonté, de la mauvaise foi évidente déclenchant rage, puis révoltes, d’où plaisir de soumettre par répression, impositions irréalistes, diminutions continuelles de brouet pour esclaves.

Leur faisant miroiter un second pilier pour soutenir leur crucifixion de fin de vie, puis réduisant sans cesse cette perspective sous leur nez. Par de sinistres jeux d’écriture des plus cruels, comme la clownerie de prétendues clauses contractuelles de prévoyance ou couverture-santé, modifiées unilatéralement, pour lesquelles l’esclave cède contre son gré grande part séquestrée de sa pitance, sa vie entière : à des Caisses investissant en grande majorité dans les industries les plus polluantes, les plus rentables.

Contribuant ainsi à la diminution drastique d’esclaves, avant l’âge où devenus inutiles, il faudra s’en débarrasser à coups de sinistrose intensive, et autres artifices traditionnels.

Mais avant cela, surtout, coutume oblige : Aucun Spartacus moderne ne doit pouvoir publiquement révéler ces quatre vérités, s’élever au-dessus de la plèbe des soumis. Le quartet d'apocalyptiques corrupteurs premiers, fort cavalier, dispose d’armées de larbins inquisiteurs pour y veiller.

Enfin … demeure la consolation des plus anciens opprimés, se souvenant du bon vieux temps, où les pires sbires du capital clanique se voulaient moins ignobles qu’à présent.

Et sur les souvenirs, aucun esclavagiste monétaire n’a encore de pouvoir : Allez :

Pour soulagement partiel, ce 25 du mois, je vous en livre quelques-uns :

&&&

31 ans cette nuit que s’en allait ma génitrice. Bienheureuse demeure-t-elle. Cette Jurassienne des Genevez, qui eut pour Muse l’inspirant le plus : la Genève, son immense passion. Cette Genève des années 50, … Puis celle que je connus également dès 1960.

J’étais alors fasciné par sa Plaine immense, ses couleurs, attractions, barbes-à-papa, et surtout ses stands de Tir à nounours, vers 1966. Où je me révélais un excellent tireur. Mais qu'avec le fusil sur l’épaule et avec l’œil gauche.

Déjà le meilleur à gauche, le plus médiocre à droite … Au point que même ce vachard de nabot Neuchâtelois de Lieutenant dut renoncer à me faire tirer à droite. Et finir par reconnaître l’excellence du gauche !

Ah ! Cette parenté disparue : Mère-Grand de Châteleine et tante Madeleine, dont la demeure en ces 60’ frôlait la magique, la plus inimaginable des fascinations noir-blanc, promise à coloration s’approchant au galop : La Télévision !!!

L’antre du Salut des copains de la Suprême Invention du siècle, diffusant du twist et des yéyés jusque dans l’appartement, comme la radio mais pour les yeux !

Crédieu : Fallait zieuter ce niers, reluquant la Tour, c’était tout droit incroyable.

C’est que voilà, il n’écoutait pas tout. Sauf quand maman parlait de son amie, celle si jolie à choucroute lissée sur la tête, qui devait payer cinq francs d’amende, une fortune, si elle trébuchait sur un mot en présentant le Journal des Infos.

L’Époustouflante « Libérée » Potiche publique Elle-même ! Occupant le Poste finalement ramassé par Darius Rochebin !

LA Genève ! Le rêve en son point culminant, vers les treize ans, osant m’aventurer seul sur la Plaine, parcourir sans surveillance le trajet de la grande ville, depuis face à chez Nicolas Bouvier … pour gagner le cœur de Plainpalais! Puis revenir les mains chargées de bibelots, tout juste pas le genre de gorille presque taille nature en peluche, m’ayant bien fait craquer la fortune à l’époque de 30.- en tirs. Mais au grand désespoir de surpris forains, par si jeune adresse.

Ah ! L’expérience … Mais : Qu’il est vilain de se vanter impunément, si l’on ne prouve d’office, sans avoir à la rechercher, l’authenticité de ses affirmations. Si tout un chacun ne peut que reconnaître l’évidence, des actes et dires de qui ose agiter sous les nez ses avantages autant que de ses défauts ! Même n’ayant bien entendu aucun de ces derniers …

Il reste honteusement suisse que d’exposer ses soucis et problèmes et talents, révoltes et bonheurs ! Insupportablement déplacé que de critiquer utilement le meilleur système du monde ! Insoutenablement outrageux, que de révéler que tout n’est pas rose non plus, au pays des plus rutilantes attractions foraines … et du chocolat, faisant fondre d’amour l’humanité entière.

Oui ! Aucun régime n’est parfait, aucune conviction certaine ! Bien que certaines plus que d’autres ! Oui, la corruption idéologique et économique s’est autant généralisée ici que dans le reste du monde. Ni plus ni moins. Les manières de faire sont simplement différentes. Souvent plus subtiles et discrètes qu’ailleurs, parfois plus grossières.

Le nier et entretenir l’idée qu’il faut le cacher, comme les petits secrets enfouis en d’obscurs coffres et autres encore hors de la Mémoire de l’Histoire, vouloir s’entêter à jouer les mauvais illusionnistes … ne parvenant plus à projeter la démocrate idyllique image d’Épinal de jadis, sur l’écran de l’infortune mondiale, n’est plus de circonstance, plus d’actualité.

La Suisse a besoin de cesser de se croire la meilleure et plus vertueuse d’entre toutes les nations, et d’essayer encore en vain de le faire croire. Ou doit à nouveau le démontrer véritablement. En rééquilibrant sa notion des Valeurs, reconnaissant ses failles et réparant ses erreurs.

Tout en défendant impartialement ses talents, avantageux acquis dûment mérités et son exemplaire ouverture d’esprit trop peu commune. Son sens du respect de la volonté populaire retrouvé et retravaillé : Enfin libre d’influences délétères et main-mise sur les droits fondamentaux de chacun, pressions au service de quelques uns et détriment de tous les autres, maltraités comme bestiaux victime de l’inhumaine SSPA & Cie PLR, UDC, PDC…

Non, la Muse Helvetia n’a plus à esquiver ses Vertus ni à couvrir ses vices, à effrayer par tant d’entrain fantôme, à s’amuser aux montagnes russes monétaires, à attirer les plus repus, mal-léchés ours, à se défouler aux dépens des totos tamponneuses ! La Muse ici haine ne connaît, que des vies .. au long de morne Plaine, à présent s’étalant, de gens continuellement pleins, pâles, laids.

Repose en Paix, la mère. L’amère Genève s’adoucira, redeviendra un rêve, ton fils y veillera. Qui s’y applique et astique tous considérants … Laisse la plume s’envoler, qui n’agresse, mais progresse toujours, qui hume l’écume des lourds.

Et sera révélée enfin, aux plus fins et zélés, non sournois avares ou planqués connards laqués Genevois : La claire couleur de légendaire Quai du Cheval-Blanc !

&&&

Mais : Foin de pénurie de drôleries et de « J’accuse » face à telle Muse : Pleurons plutôt de consort :

Une augmentation de 2°C de la température mondiale, dont 1° déjà pris sur les poumons et la peau : 2°C correspondent à 4°C pour la Suisse. Du fait de sa distance des courants océaniques.

Ici ... d’ici peu, puisque tout augmente, le record de cet été, 39,7°, sera passé à 43,7% en moyenne.

Joie. J’ai pu en avoir un échantillon jadis, en Égypte ou au bord du Jourdain, où la chaleur dépassait facilement les 47°. Une chape de plomb brûlant, ne pouvant que finir par échauder les esprits.

Ainsi : L’ignorance humaine est vaste, certes, et incommensurable est l’indifférence de l’Homme couard et son laxisme, face aux crimes contre le climat. Dont les auteurs sont bien connus, ceux-là chez qui placent la majorité de notre argent séquestré les susmentionnés présumés malfrats officiels.

Heureusement, d’ici quelques jours, débutera un gigantesque concours de logorrhées sur l’atmosphère délétère, entre les nations impliquées dans le génocide aérien absolu en cours.

Pour l’occasion, il y a fort à parier que les participants seront invités à amener leurs spécialités culinaires, pour une sorte de buffet canadien.

Ainsi, une tonne de caviar premier choix sera importée du Kamtchatka, 200 kilos de mains de gorille farcies, une vingtaine de singes vivants décapités dont on déguste la chaude cervelle, un bon millier de chiens et chats sauce Grisonne … À s’en pourlécher les combines.

Non, sérieusement : Il serait peut-être encore temps de le soigner ce temps-là, qui nous étouffe l’espace !

Par bonheur, là-haut sur la montagne, au Mont-Soleil, fleurissent les éoliennes. Redonnent de l’espoir en hauteur, un sentiment de liberté, de monde propre à nouveau, respirable.

Contrairement au plus répugnant pied de cette montagne : Aux bas-fonds polluant corps et esprit ! Au seul coin de Suisse aussi détestablement conservateur d’horreurs : à Saint-Imier.

Vous savez : Ce bled beaucoup trop Bernois tout en montée, où se déroula le plus discordant des concerts de mon groupe Epsilon, débutant par un mien thème, piqué après quelques décennies. Et que toutes et tous du pays et environs vous entendez chaque jour sur vos postes depuis plus d'une année. Clin d'oeil et amitiés. Trou perdu à Dahu, donc, en haut duquel se situe le téléphérique pour le Mont-Soleil.

Vous escaladez la pente des plus raides et tout en haut, à gauche vous avez le téléphérique et à droite, la Rue Agassiz, honorant l’un des plus nauséabonds eugénistes!

Quelle horreur, que pareille pollution ! Comment le patronyme de tels monstres peut-il finir si durablement « immortalisé » ?

Seuls méritent pour la postérité d’inamovibles hommages publics: Des êtres véritablement utiles, bienfaisants, bienveillants, sans distinction pour leurs semblables … et les autres … !

Assez d’abus de trop-plein d’hypocrisie ! Plaintes massives contre les soutiens de plaques de rue de collabo Vaudois, de nom de Place à Genève de sinistre salopard du passé, ayant adolescent dénoncé à l’inquisition genevoise un camarade de son âge qui avait eu l’imprudence de lui faire des avances. Et qui fut noyé publiquement au Pont de l’île. Assez de la prédominance des dogmes primitifs, de l’adoration demeurée d’un Calvin laissant brûler Servet ! Fini ! Punkt schluss ! Compris ?!

Assez de respect déraillant et d’Hommages …

Ali GNIOMINY

(Bas rond-de-cuir & Roi-Député du Parti Railleur / XX & XXIèmes siècles) – Dont les illustres initiales, déjà, pour la Postérité sont statufiées, gravées durablement en la Pierre Genevoise :

IMAG0026.jpg

Arguments béton s'il en est!

Commentaires

Bande d'inattentifs et d'écervelées, vous vous êtes aussi fait avoir: Deux relectures, qu'il m'a fallu avant ... : Si le climat a déjà augmenté de 1°, à 39,7° cette année, lorsqu'il sera passé de 0° de plus à 4° supplémentaires, il ne fera pas 43,7°! Mais ...?????

Merci. Ah, les calculs et moi, c'est deux. À peine si je sortis lauréat d'une école de comptabilité ... Mais à force d'avoir tellement peu à compter dans les mains ...

Écrit par : Ali GNIOMINY | 27/11/2015

Les commentaires sont fermés.