20/11/2015

L’ETAT BOUT, FOND !

À Genève, les lobbies bancaires, assureurs, industriels … les moins scrupuleux, après de nombreuses années où ils ont refroidi la Fonction Publique, en gelant toute amélioration, s’autorisent l’impunité cupide de l’échauder suffisamment à présent, pour que fonde l’État.

Histoire, pour ces par trop respectés trompeurs d’électeurs, de lécher les bottes des vendeurs installés de TISA. Cette saloperie mondiale s’infiltrant de mois en mois dans les appareils d’administration publique : Dans le but de privatiser la totalité des Services. Par des entreprises de cossus propriétaires gérant des milices militaires, policières, judiciaires, sanitaires, éducationnelles, de ressources dites humaines, de finances à sens unique, de « culture » à rentabiliser par tous moyens de copinage après le N°1 : Par plein de patates, etc …

Afin de remplacer au plus vite tout fonctionnariat public. Augmenter à leur maximum les disparités et flagrantes injustices générant des révoltes, soit offrant bientôt aux instigateurs premiers : Plus de moyens et d’emplois de milices pour la répression.

Il s’agit pour les propriétaires de l’arrosée majorité au pouvoir autoproclamé de Genève, d’ajouter des vitesses aux deux lamentables en place : En matière d’estimation des valeurs du travail d’autrui, soit d’emploi, d’accès aux soins et remèdes à égalité, aux diverses « couvertures », au logement, à la liberté de culte athée, au droit d’être écouté, entendu, correctement respecté, etc …

Bravo ! Chère bande d’ignares ! Plébiscitez-les encore, ces robots serviteurs de la pègre financière ! N’est-il pas évident qu’ils sont parvenus à diviser les fonctionnaires honteusement exploités, et l’ensemble dans le privé des trop petits salaires ?!

Tous deux groupes à leur manière de la masse laborieuse, méritant en vérité bien plus pour le travail réellement fourni, que la pitance qui leur est jetée s’ils ne jouent le sale jeu imposé.

Vrais travailleurs, qu’oppressent tous parasites intermédiaires de classe « supérieure », ne produisant rien de leurs mains, ne gérant que le fruit du travail d’autrui et le grignotant abusivement entre pareils usurpateurs. Au seul service du capital, de la loi criminelle des robots-cafards de la Bourse, faisant la course aux millisecondes afin d’acheter ou vendre  : Pour des, ou à des trusts, oligarques et autres royaumes primitifs, visiblement destructeurs, provocateurs de conflits, armant, réprimant, tuant mondialement toute réelle égalité possible entre citoyens.

Pourrissant les fondements mêmes de l’idée d’un monde authentiquement démocratique, libéré de la suprême supercherie des délétères hiérarchies majoritaires, sous injustifiables influences. Où chacun perd sa chance d’aider l’ensemble à évoluer correctement.

Tant de voix offertes si régulièrement si stupidement à ces quelques faussement généreuses marionnettes, des lobbyistes de ces Établissements si impliqués, si nécessiteux de tous juteux conflits à provoquer, de toutes injustices à perpétuer, de tous fonds à ponctionner et transférer à loisir à leurs orduriers Maîtres.

Seule leur truanderie est ennemie des peuples. Seule leur suprématie abusive dénoncée, leurs indignes excédents de rapines à séquestrer et redistribuer à la masse méritante spoliée, détruit actuellement notre civilisation. Plus même besoin de fous de dieu pour s’en charger.

L’animal mécanique du Capital impudique s’installe confortablement, applaudi par une presque totalité des braves gens trompés : de Droite, Centre, Gauche bidon …

Seule une infime minorité de malfaiteurs, maniant les cordons de la Bourse et/ou nouant discrètement les destins, étranglant les nations et leur population, est l’ennemie des peuples, notre ennemie ! Seuls ceux-là sont responsables de tous esclavages, par privation de droits, usure par endettement provoqué, des peuples et individus à qui des breloques furent "avancées", afin de les asservir à jamais aux règles ignobles imposées, de connivence. Entre personnes à l’aise, chargées d’empêcher légitime invasion de leur rang usurpé, par les moins fortunés réclamant ce dont ils furent et sont ignoblement dévalisés.

Et vous votez systématiquement pour les Partis de larbins de tels cramponnés Maîtres du fric ? Conservez toujours l’image du fonctionnaire obligatoirement privilégié ? Salaud de parasite ne foutant rien et profitant bien entendu de la manne toxique montant des enfers, que gèrent ceux décrits … plus haut !

Ouvrez les yeux, Nom de Mieux : Cessez de confondre devant l’urne, (funéraire du grand-père sur la commode, vu le vote par poste) : Les manifestations commencent à assembler les spoliés du terrain, maçons et métiers humiliés, avec les fonctionnaires les plus dépossédés : Eux ensemble sont une seule voix, celle des escroqués réclamant Justice et réparation.

Et en face il y a donc l’intolérable éructation dominante, qui s’enracine et prolifère dangereusement : Réprime tout ce qui tente de s’opposer au diktat insoutenable des Maîtres des cafards informatiques. Ôtant toute dignité à nos Sociétés humaines. Par déséquilibre sciemment provoqué, et perpétuation volontaire des discriminations.

Félicitations ! Vous, si nombreux, qui soutenez ceux qui travaillent pour ça : Vous découvrez ici quelques tenants dénoncés du pire des parasitages, par gestions immorales des conditions de vie, au profit des sources de l’injustice, de l’enfermement intellectuel, spirituel et philosophique, et de tous les désordres, pour le gain de ces fabricants de rentables miséreux.

Élus chers : Déni des guerres et compagnies de pairs de cloaques, ne fonctionnent plus du tout au service de l’utilité publique, bénéfique à l’humain, et leur caste doit être au plus vite empêchée de continuer à nuire pareillement à l'indignée communauté.

Maux, râles … : Toute voix adroite n’est point à Droite !

Jamais gauche ni soumis …

Ali GNIOMINY

« AH : TREILLE HANTE ! AIME HARO NIÉ »

IMAG0022.jpg

Les commentaires sont fermés.