19/09/2015

ENFERRÉE, DAME NATION ?

Brisons les fers de lance d’une discipline de fer menant au bras de fer, où le fer croisé atteint toute santé de fer ! Sachons faire faire aux fervents férus de fermeté, de plus fertiles actions fermières :

À l’exemple de : SCHÖN, LE TON MOU ! Sage réflexion :

Rien de plus mou qu’un mouton, dit-on, surtout s’il est Suisse-allemand.

Paradoxe : À l’évidence, aucun mouton n’étant effronté ! Car le mouton a un front des plus durs ! Peut-être que vos fesses en firent ou en feront la douloureuse expérience. Effectivement :

Si une succession de vicieux bergers l’ont privé de minimum décent, sa vie durant, alors qu’il broutait correctement les prairies de ses maltraitants, inlassablement la même pâture très insuffisante, que ces bergers sans scrupules ont négligé et méprisé sa splendide toison, qui peut finir par l’aveugler, chatouille et irrite ses narines … si l’un de ces affreux bergers qui jamais ne l’ont bercé … vient, de plus, annoncer au troupeau que sa pitance promise sera réduite une fois de trop : …

Un mouton finit par lever le Front et, suivi par tous les autres, flanquer d’imparables coups de tête à de tels culs terrés.

&&&

AUTRE TON, AUTRES PEURS :

17 ans, ce 16 septembre passé, d’abstinence totale d’alcool. Soit 16 ans environ à réfléchir, rire, faire rire et réfléchir, comme jamais auparavant.

Et dire que tous amateurs d’inavouées pétées éthyliques sont horrifié(e)s à l’idée de cesser de boire, persuadé(e)s qu’une vie à l’eau minérale est forcément férocement débile et sinistre.

Ce qui est absolument le cas. Exclusivement pour qui de fondamentalement férocement débile et sinistre. À cette exception près, chacun rira de plus limpide, cristalline manière, là où les minés râlent.

Cependant, il pourra arriver qu’un abstinent rigolo, en souvenir de vignes qu’il a soignées, bordant célèbre demeure provençale de nouveaux occupants, se permette une pointe d’esprit assez CRUE, ELLE :

Horreur : La fille d’Angelina Jolie est un vrai petit mec !

Comparant ce dont est pourvu son père, qui attire toutes ces dames et autres, à ce qu’a dû faire de ses seins sa maman, on comprend aisément que la petite voudrait être un garçon.

&&&

Eh oui, la vie des célébrités n’est pas toujours si facile. Voyez un peu :

Juré, cher Darius, votre sourire en coin semblait indiquer que vous n’en étiez pas certain, mais c’était bien moi que vous croisâtes comme de coutume, vous d’une élégance toujours remarquable, mais paraissant avoir remisé sous ma pression : écharpe rouge, chapeau, grand manteau … allez savoir pourquoi … ce mercredi matin, derrière la TV.

Où je passe généralement discrètement, afin d’éviter trop d’ovations, olas & félicitations à n’en plus finir de mon ébaubi public ...

&&&

Tout aussi discret, le Mont-Blanc a grandi de près d’un mètre et s’est déplacé de dix mètres du côté de Saint-Gervais. Comme quoi, afin de s’élever et de s’approcher de la Sainteté, effectivement : Pas froid déplace les montagnes !

&&&

Et tout en bas : Inondant le marché local de liquidités, le Léman en cours attire par flots les commerces acceptant cette nouvelle monnaie. Léman, ci, passion de certains, ne coulera cependant pas de source. Demeurent les traditionnels barrages de ceux qui éclusent tout en amont, et affament le menu fretin, l’aimant asséché.

Avec une telle monnaie de singes évolués vous pourrez acheter, de nous, vos mots easy sauvés des zoos !

&&&

Cessons de mettre ainsi tout bestial idéaliste en boule :

Et, dévoilons plutôt l’aspect nouveau de la fille de l’air :

Avec Turkish, Swiss compte un allié crucial !

Certes, Swiss étant devenue partie négligeable de Luftansa, toujours en grève et en direction de la faillite, il fallut accepter certaines conditions pour s’allier à Turkish Airlines. Ôhhh, pas grand-chose :

Les passagers embarqueront à l’avenir sans bagages. Les cales étant occupées pour le début du voyage par du matériel très lourd. Et la voie aérienne empruntée pour toutes destinations survolera assez brièvement les lignes du PKK.

&&&

Proche du bruit d’un Boeing qui se crashe, encore :

70 décibels pour brouhaha de fond dans la salle du Conseil National ! Équivalant à la pollution sonore d’une route à grand trafic !

Tellement de bruit pour rien, qu’un grand trafic d’influences et d’intérêts passé sous silence ! Pas étonnant que les parlementaires finissent complètement sourds aux préoccupations du peuple !

Peuple qui, lui, est rassuré : Les naufragés Stève Ravussin et ses quatre coéquipiers du trimaran Race-for-Water ayant été sauvés par un navire de la base américaine de Diego Garcia.

Pas de chance pour les sbires de l’Oncle Sam qui, au vu des messages radio passés par les Suisses, ne purent les rejeter à l’eau.

De peur qu’ils n’aient découvert le secret si mal gardé de cette principale base US au monde qui, craignant un nouveau Pearl-Harbourg, a très vraisemblablement descendu en flammes un certain Boeing civil Malaisien. Une partie de ses éléments ayant dérivé un an plus tard jusqu’à la Réunion, et une autre jusqu’à perforer la coque d’un trimaran Vaudois … ?

Mais cessons d’ébruiter d’incertains et si flous aspects du monde du silence.

&&&

Bref : Ne le répétez pas trop, mais pour une fois celle qui suit n’est pas de l’auteur, qui vous la traduit du brésilien, que vous connaissez peut-être, ce genre de blagues n’ayant pas de nationalité et provoquant toujours un méchant bien quelque part : (Je vous l’offre car je suis d’humeur guillerette et réconforté, depuis que Me Poggia a affirmé « La cohésion sociale impose de ne pas précariser les gens ». Cela m’Assura un instant, en vain, qu’une Justice authentique soit prête à sévir correctement, contre le surendettement provoqué par extorsion de fonds en bandes organisées de prévaricateurs officiels) :

 

- Un jeune homme s’en va en vacances aux antipodes, une semaine avant que sa fiancée ne le rejoigne. Il téléphone à sa bien-aimée dès qu’il a atterri. La liaison téléphonique est mauvaise, qui déforme sa voix, et comble de malchance sa dulcinée est absente.

Il laisse donc un message enregistré. Sans se rendre compte qu’il s’est trompé de numéro.

Ainsi, une veuve rentre de l’enterrement de son vieil époux, presse le bouton du répondeur automatique et entend :

« Mon amour, je suis bien arrivé ! Très triste d’avoir dû te quitter, mais rassuré, car je sais que tu me rejoins la semaine prochaine déjà.

Surtout ne prends rien de spécial comme habits : Il fait une chaleur effroyable ici ! » -

&&&

Oncques ne cessons d’épingler qui confère …

Ali GNIOMINY

« T’attellent les visions ! Chapeautées par de vieilles branches »

IMAG1612.jpg

Les commentaires sont fermés.