« 2015-07 | Page d'accueil | 2015-09 »

25/08/2015

CONTENTS PORCS INQUIÈTENT TANT !

« Et tes vacances ? Raconte-moi ! »

« Géniales ! Je me suis fait des millions d’amis ! Et les paysages, je ne te dis pas ! Je t’assure que ça chauffait comme jamais, sur les plages de temps que je m’accordais, de 20 heures sur 24 par jour, durant lesquelles je n’ai pas perdu une miette des nouveautés de mon Smartphone ! »

« Heuh … Ah, bon ? La nature et les gens t’entourant te faisaient chier à ce point ? »

« Non, pas assez, justement ! ça devenait intenable ! »

« Mais … »

« Oui, depuis que j’ai acheté pour 4.- la nouvelle App Pooductive, permettant de partager sa pause toilette, je joue en ligne sur le trône. Au début, c’était juste pour ne pas perdre de temps en conneries de besoins physiologiques. Puis à la longue, sentant que je devais me positionner parmi les prétendants au trône j’ai commencé, et n’ai cessé de me vider le fond des tripes en réseau. Balançant logorrhées diarrhéiques ou gros morceaux compacts, ou déversant de petites pointes en conversant papier en main. Quant au fond sonore, il vaut tous les soirs d’orage naturels ! Une chose est remarquable, encore : à l’évidence, les fondements du caca groupé élèvent nettement le niveau habituel des échanges en ligne ! Allez, je dois te laisser mais, ça coule de source, toi aussi, n’hésite pas : Va chier ! »

&&&

Sur ce : Nouveau ! ça vient d’entrer : Ces dames ont leur Viagra !

Soit ! égalité oblige ! Elles recevront prochainement leur convocation pour le toucher rectal du contrôle de la prostate ! Déjà que la plupart du temps elle portent la culotte … !

Mais noooon, mes chériiiiies, y a pas fashion faux pas littéraire, là, c’est magniiifaÿque, comme l’auteur il est tout content pour vous !

Sérieusement, il vous faut bien ces stimuli roses, pour découvrir plus profondément d’autres plaisirs et personnes, à présent qu’à coup sûr le nom de votre mari fait partie, parmi des millions d’autres, de la liste du site des rencontres infidèles. Que des ordures moralistes, devenues tueuses par les suicides qu’elles provoquent, ont piratée et mise en ligne !

Mais qu’est-ce qu’il y a encore ? C’est fou, ces nanas, ce que ça chiale pour un rien … Et connard myso ? Moi ? Juste mis au … placard.

Et, ce que j’en dis, hein ? Fort heureusement ce problème ne me concerne absolument pas (encore). Mais sachant que les genres de Viagra se vendent extrêmement cher, et ne sont pas remboursés par les actuels grotesques simili-assureurs, même dûment prescrits par un médecin attestant du réel besoin du patient de prendre ce remède, je me dis que le lobby féminin, ayant tant pris de poids, devrait avoir les douilles pour tirer bientôt d’utiles cartouches en ce sens sur l’opinion !

Chères Mesdames, je nous    vous souhaite énormément de plaisir, et soignez-vous  soignez- nous   vous  bien   … Soyez soignées !

Et n’en veuillez trop …

Ali GNIOMINY

« Mate show, face aux eaux des lions de Spili »

spili.jpg

23/08/2015

LA PENSÉE ÉTAGÉE ? JEUNES N’Y CROIENT PAS ?

ÉCHOS DES VAUX ET DES MONTS DES DÉVOTS ET DÉMONS !

Voir au-delà des mots zélés les émaux ciselés et joyaux étalés-là, las, n’est réservé aux énervés !

Tant pis ! Tort est-ce que … de surpasser, sûr, de lassés, passés, hantés rieurs ? Au sein d’essaims des meilleurs !

La devanture sans prix de l’ouverture d’esprit expose sa cause en un marché à dénicher, ici sis sans culte et sans tumulte.

Que l’on se serve de cette verve évoluée à saluer, en toute quiétude mise à l’étude et, c’est compris, s’ouvre l’esprit que couvrent ces assez sots mots ; Dénonçant l’incessant manège d’agaçants privilèges entre chantres, du premier niveau de coutumiers cerveaux captifs. Au détriment d’éléments évolutifs libérateurs et bienfaiteurs, enfin fins, subtils, utiles !

En fait, l’ouverture d’esprit se produit ou non tôt ou tard. Il n’y a aucun âge défini pour grimper les étages vers de plus vastes concepts que ceux du commun, bloqué lui par le terme à venir, qui stagne sur la première impression ; voire s’enfonce aux sous-sols afin de décortiquer encore et encore l’origine du blocage du Verbe, cet Être emprisonné au ras du culte à la puissance réductrice, au service de juteuses restrictions de la rationnalité, enfermant l’usager du langage lambda en un mutisme entendu et une rituelle cécité spirituelle et néfaste paresse intellectuelle.

&&&

Pourquoi, mais pourquoi donc, la richesse du monde est-elle en quasi-totalité entre les mains des pires intégristes de tous bords ? Qui, pour exemple de sectaire morale, n’envisageront jamais d’effacer sur leur noir tableau, les « dettes » de la Grèce, composées principalement de frais et intérêts démesurés pour emprunts, de types d’usure officielle traditionnelle, pourquoi ne veulent-ils effacer tout l’or prétendument dû ? Parce que :

Leur Bible l’exige, ils s’y tiennent à la lettre, car pour eux : Seuls « Sots d’hommes gomment or ! »

&&&

Ainsi : N’y a-t-il un risque sérieux que la défaite du modèle occidental ne soit annoncée, en fin de cette nouvelle guerre mondiale ? Du fait que les traitres à leur patrie collaborent avec le nazisme islamique, commettent les pires atrocités, sont capturés ou rentrent au pays en vue d’étendre leurs carnages, ou le quittent dans cette intention, avant d’être arrêtés, logés, nourris, soignés par nous-mêmes, que ces traitres veulent exterminer, durant quelques années et relâchés sous « « « surveillance » » » ?

Le laxisme militaire durant cette guerre va-t-il permettre la totale main-mise sur le monde des plus destructeurs sectarismes en puissance ? N’est-il pas vrai que la mafia évangéliste brésilienne prépare elle aussi sa police religieuse ? Compte parvenir à éradiquer toute caricature religieuse ? Parmi d’autres pègres spiritualoïdes du genre, dérobant bien trop de pouvoirs de par la planète.

N’est-il pas misérable, que de constater impuissants l’abêtissant obscurantisme impunément encore répandu de partout, les simagrées néoprotestantes ou ultracatholiques des Amériques, d’Afrique et d’Europe, et leur pendant d’intégrisme islamiste ?

N’est-il honteux que de rester passifs face à  de telles évidentes tromperies, ne servant qu’à massifs détournements de fonds, extorsions par harcèlement, contrainte, multiples atteintes aux personnes, déguisées en promesses de bienfaits, esclavages conceptuels intolérables ?

D’un bord ou de l’autre des fondamentalismes conservateurs d’obscurantisme, les directions doivent êtres urgemment démantelées.

Par une très forte recrudescence fermement laïque, agnostique, soit plus ou moins athée. Ainsi que la transmission à très grande échelle d’évidences, de logique ridiculisant les fondements du commerce des esprits faibles ! Et des mesures de protection contre l’inféodation aux barbaries religieuses dès la naissance.

Par éradication de l’aspect prétendument sacré, mystique, d’une notion subjective d’invisible supérieur à soi, face à qui se déresponsabiliser, culpabiliser, de qui entièrement dépendre et à qui tout apporter ! Stop ! Un enseignement enfin les pieds sur terre et égalitaire : Illico !

Faudra-t-il bientôt que nous devenions migrants à notre tour, chassés sous la pression de dizaines de millions de réfugiés des apocalypses idéologiques du Sud, pour réaliser qu’une invasion est en cours, que la guerre sournoise approche de son point culminant, que la totalité des nations visant à préserver une relative liberté d’être et de pensée doivent agir militairement ? Chez elles et à la véritable tête des supercheries obscurantistes terrestres sciemment entretenues.

L’angélisme, à ce stade, ne peut plus être que post-apocalyptique. Toute forme de radicalisation ou d’appel à celle-ci, en politique fascisante et en toutes religions, doit faire l’objet de très sévères sanctions. Assez d’offenses à la prudence.

Paradoxalement, une police laïque veillera à la préservation de « Contes religieux et légendes spirituelles des temps d’avant » qui, à titre historique, présenteront en les temples-musées des cultes édulcorés, ludiques et éducatifs ; Ne mêlant que les meilleurs apports du religieux, mais dénués de toutes bêtises créationnistes, stupides vieilleries rajoutées au fil des siècles, rituels pompeux et autres niaiseries infantilisantes. Puis exposant, pour devoir de Mémoire, les conséquences épouvantables des déviances passées du concept religieux, n’ayant existé et subsisté qu’au service du politique.

Toutes sources d’intégrisme taré doivent êtres taries. Qu’elles se nomment : Islamisme, christianisme, communisme, populisme, nationalisme, républicanisme, radicalisme, libéralisme, écologisme, socialisme béni oui-oui …

… Effectivement :  Encore amènes, ces propos ! Repos guerriers !

Allez et répandez le combat contre l’arbitraire, le subjectif imposé pour branlants fondements sociétaux, mais demeurez compréhensifs et non-violents, sinon par l’impact de vos justes propos frappant au cœur des ennemis des étendues du bon Roi-Député du Parti Railleur libérateur ; N’existant que pour ne vous asservir, et nous sortir de l’inconscience et de l’indifférence face à des masses de victimes d’intime conviction d’affliction à venger, dangers à déranger ! Finalement mondialement !

Par rejet de tous projets de réunion de pognon au service d’édifices conceptuels figés, érigés pour poubelles à la Volonté, la Fibre de rester Libres !

&&&

Fermons l’apparente thèse à m’éditer !

Et appliquons pour l’heure les bonnes résolutions d’un mien neveu d’outre-atlantique, m’envoyant ces quelques mots : « Mon cher oncle, je dois me faire à l’idée qu’il ne m’est plus possible de subir l’asservissement permanent à la connexion Internet. Ce n’est plus une vie que de passer tout son temps les yeux vissés sur des écrans. J’ai décidé de vivre, de respirer le bon air, de me divertir autrement. Aussi je pose enfin ces objets, quitte ce groupe familial et m’engage dans une nouvelle vie bien plus saine. Je m’y consacre pleinement. Vous voudrez donc m’excuser si je vous abandonne durant deux-trois minutes ! »

&&&

Ne cessons de résister …

Ali GNIOMINY

« Vaux très ordonnés »

montagnes.jpg

19/08/2015

CAS LAIDS !

La France et l’Angleterre ont beau se passer le souci sous le manteau, pour éviter de prendre une veste : Le bout du tunnel n’est pas pour demain.

Ces nations n’ayant aucune solution-miracle à sortir de leur Manche !

&&&

La France, toujours, est envahie de porcs, à un tel point qu’elle envisage de lever le blocus de la viande à la Russie.

Cochon qui s’en dédit !

&&&

La première éco-crèche en forêt s’ouvre à Dardagny !

Et bientôt  le premier éco-EMS en bord de falaise du Salève. Utile et économique.

Regain de boulot pour les gardes-chasse qui, aux deux endroits, devront tirer du prêtre !

&&&

50 millions pour le lit de la Seymaz ! Même Marilyn n’a pas fait mieux !

À ce tarif-là, pas question de garder ensuite nos hélicoptères militaires !

Franchement : Semaz gouille ?

Que nenni ! Seymaz rend service à toute une rupestre population craignant de se mouiller. À moins de 50 millions. On nappa ces mêmes valeurs.

&&&

Afin d’éviter de voir l’émoustillant festival de nudité qui aura lieu en ville de Bienne ce week-end, un opticien a meulé les verres de ses lunettes pour les rendre opaques !

À quoi bon ? Quand on sait que le Monsieur en question est atteint de la cécité causée par l’une parmi la trentaine des sectes évangéliques de Bienne, l’Assemblée des Frères, et par conséquent porte déjà les pires des œillères.

Cachez ces Saints …

&&&

Serré fléchis ?

Syrien n’arrête son pouvoir. Syrien empire. Assad et charges :

L’Occident devient ainsi vil, qui laisse fer détruire les chers.

&&&

C’est fou, le progrès, quand on y pense : À quoi bon craindre une détérioration des langues de la planète, due aux sms de style télégraphique ?

Avec les clips audio-vidéo des messageries instantanées, WhatsApp, Messenger … permettant de converser alternativement par séquences envoyées, sans se couper la parole comme au téléphone, d’ici dix ans plus personne ne saura ni lire ni écrire.

Vierge Marie ! Je parie un cierge que vous omîtes vite, qui riez, de prier l’éternel BHL de se taire et s’y faire !

&&&

En attendant, goûtons à toute la profondeur d’impérissables thèmes précieux aux indéracinables de style BHL :

Contez fleurettes aux alouettes d’été !

Leurs muettes pirouettes vont vous fêter, un tantinet vous entêter.

Chantez fleur bleue en queue-leu-leu au martinet,

Statufiez, glorifiez de vos odes à la mode les atours du vautour !

Que butine, baratine tout ce qui brille, le colibri,

Que ne se mêlent les tourterelles et chouettes mouettes

Aux relents découlant de tant de poubelles conceptuelles ;

Que se balancent en les cieux étourneaux et moineaux

Sur les courants, comme harengs dansent de joie,

Virevoltant en respectant, là, l’oie.

 ...

Contez fleurettes aux girouettes bâtées,

Vous serez, ingénu(e) égaré conforté(e),

À n’en point douter aux soins des nues porté(e).

&&&

Bercés, l’on nous annonce un pas en avant pour la Prévoyance … !

… Qui est au bord du gouffre.

Les pas en avant de la Suisse formulent déjà par eux-mêmes toute son arriération.

Pour exemple « de pas en avant » : Né en 1956 mon IIème pilier a déjà été très gravement amputé à vie par trois fois ! Par les responsables du traitement inégalitaire et de la discrimination au service des diverses prédations financières intolérables en force et vigueur ! La confiance que j’avais en les promesses mensongères de l’assurance prévoyance a été rompue, par violation unilatérale des clauses de base. N’ayant jamais obtenu le moindre complément pour le 25% de taux d’activité supplémentaire que j’ai longtemps souhaité, avec des charges à 100%, dans des conditions de pénibilité évidentes, je m’oppose formellement, me concernant, à toute diminution passée, présente ou future de mon avoir vieillesse ! et entends faire valoir mes droits.

Je m’en réfère aux termes que j’ai signés en 1986, et ne veux pas savoir si celui qui séquestre mes biens ma vie professionnelle durant joue en bourse, perd tout de temps à autre et se refait comme il peut, en renflouant des poches d’anti-résistants parlementaires et complices.

J’exige un minimum de dignité de la part du système doré notoirement faussé des assurances. La prévoyance en est une. Rien ne justifie que l’assureur méprise et vole pareillement son client, compréhensif jusqu’à un certain point mais pas plus.

En résumé le choix est offert : 62 ans pour les riches et 70 pour les esclaves, puis prochainement: 50 pour les riches et 95 pour la plèbe, femmes et hommes bien sûr, la Suisse étant très respectueuse d’égalité :

Ainsi … Contribuer : Certes ! Mais quand on l’a beaucoup trop fait à sens unique, pour un engrenage prétendument sérieux fondé sur de nuisibles foutaises mystiques, ne visant qu’à rendre autrui dépendant de groupes précis, lui enlever le libre-choix de rester au chaud à l’heure de cultes ou de séances, sans sanctions morales ou autres … Quand on a vu clair sur les tricheries du jeu des pouvoirs on a, en toute bonne conscience, le droit sinon l’obligation de présenter la facture, et d’exiger un strict minimum de décence entre le traitement que l’on nous a si longtemps fait miroiter et celui qui, par trahisons, nous est réservé; Se dégradant d’années en années sous le nez des concernés hébétés, étourdis, soumis, accoutumés et plus même dépités. Stop ! Chaque chose ... on s'entend ...

De quoi occuper nombre de responsables politiques et lobbyistes déchus jusqu’à leur centième anniversaire.

&&&

C’est ainsi : En Suisse actuellement on n’a pas de pétrole mais on n’a pas de nucléaire non plus. Et, on n’a tellement pas d’eau qu’on la pique chez le voisin. Mais heureusement tout va très bien.

Voyez aussi : Tempête dans un verre d’eau :

Si vous aviez eu vent, jadis, d’une affaire d’éoliennes, de corrupteurs et de gros billets : N’en soufflez plus mot ; Le Tribunal est formel : Blanchis !

&&&

Noircie image de Genève, encore :

Tout travail mérite salaire. Excepté sous potentat culturel local !

&&&

Pour rappel :

Sous la coupe de Berset-cutter : Pas de retraite avant 65 ans !

Je vous plains, les amies, il y a bien un connard quelque part qui va déduire que : "Puisque l’espérance de vie de la femme est supérieure à celle de l’homme, celle-ci doit travailler jusqu’à 70 ans et l’homme jusqu’à 60 !"

Ah, bein oui, zut, effectivement … il y a un connard qui y a pensé ! …

Enfin, pour le moins, ce n’est pas le genre de réflexion pour laquelle les ayatollahs de la Tribune de Genève pourraient bien persister à priver cet auteur, depuis des lustres, de tout référencement de ses écrits sur la rubrique mensongère « Tous les blogs » de cet honoré canard boiteux ! Ainsi mis au coin-coin de temps à autre.

&&&

Ah, le charme des vieilleries ! Saviez-vous? ne l’apprîtes-vous en dite « Julie »? qu’une salle de la Commanderie de Compesières nous rappelle en toute discrétion l’existence à Genève d’une trentaine de membres actuels de l’Ordre Souverain Militaire Hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem, de Rhodes et de Malte, porteurs des plus larges cartes de visite du monde, et dont la Confrérie est arrivée ici au XIIIème siècle. Afin de soulager les pauvres et les malades sans distinction de religion !

Donc, svp, CHUT ! Vous n’avez rien lu, hein ? Sinon le faux précurseur Henri Dunant va passer pour un vulgaire Christophe Collomb débarquant chez nos ancêtres vikings habitant l’Amérique !

&&&

Sur ces conflits denses, je voue ça, lu …

Ali GNIOMINY

« Skis comptent : Ne rester en rade »

rade.jpg

Skis ci-dessus en tout petit dans le panneau bleu.

14/08/2015

ÈRE RIPÉE.

Ma profonde sympathie à Madame Calmy-Rey, pour la pénible épreuve qu’elle traverse, et mon réconfort de constater que, finalement, de l’avoir si souvent appelée Madame Calme-Iran est devenu un joli compliment.

&&&

Dans l’espoir de parvenir à lui redonner, malgré tout, le sourire et la force de se battre encore et toujours avec la même ferveur contre l’adversité, je gratifie ci-présentement l’assistance de quelques considérations de plus, quant à l’ère que nous traversons : Comme poussée en bloc de côté, pour laisser place à la ramasse à des espaces qui glacent, ripée par pléthore de lourdauds en même temps.

Ère dont les fondements sont calés avec de fragiles billets, déséquilibrant l’ensemble, du fait qu’une cale est énormément plus épaisse en billets que les autres, qu’aucune, aux quatre horizons, n’a la même hauteur.

Cependant, que l’on se moque de cette breloque d’époque est on ne peut plus choc ! Ô, las !

&&&

Aidant à digérer : « Comptes défaits : La vilaine source d’hier ! »

Il est une foi en un petit lac fort protégé à la frontière Germano-Autrichienne, au centre de la réserve de biosphère Berschtesgaden, une étendue d’eau en laquelle il est formellement interdit de plonger ou d’introduire un appareillage lourd.

Flûte alors pour Angela et sbires, empiriques vampires suçant le Premier Sang de toutes Démocraties ! Se dit, sur son trône, le bon Roi-Député du Parti Railleur : Ne voilà-t-il point qu’une gamine ressort de l’eau du Königssee avec un lingot d’or de 500 grammes, dont le numéro de série a été effacé ?!

Et pendant ce temps, les ad hoc pompent l’air du temps ! Les agents allemands par légions continuent, comme depuis des décennies, à rechercher partout, sauf au Königssee ce fameux trésor nazi.

Accumulé par le fou Autrichien ayant sévi depuis l’Allemagne ; Or des juifs, des homosexuels, etc, exterminés ; Trésor dont la légende prétend qu’en 1945 tout fut déversé dans un lac du sud de l’Allemagne. Mais lequel ? Là est la question … !!

Quoi qu’il en soit, les émules de Gutenberg s’empressent d’assurer qu’il n’y a rien d’intéressant dans le Königssee, qu’il ne s’agit sans doute que d’un bête lingot isolé, épuisé, tombé d’un banc de poison qui migrait par là.

D’ailleurs, le roi des fous ne pouvait l’être au point de cacher son butin dans le Lac des Rois ! Quoi que … Si !

Se disant que quand ça tournerait mal pour lui en Allemagne, il pourrait toujours repartir dans son pays, ce lac étant situé tout au bout d’une petite enclave montagneuse entourée par l’Autriche. Et revenir en douce par les montagnes au lac, de temps à autre, comme l’on va à la banque.

Donc, l’Allemagne ignore à jamais où est passé tout l’or qu’il en coûterait d’avoir à rendre aux descendants de victimes, et n’a aucun espoir de retrouver en plus les inévitables tonnes de moyens en déshérence, qui tant fatigueraient l’Allemagne, contrainte à  « poutser » illico la crise européenne, exceptionnellement sans la foutre sous le tapis … En pardon final pour tout ce que le peuple allemand a causé comme préjudices à l’Europe.

Ah ! Charogne de gamine, va ! Elle ne pouvait pas, comme tout le monde dans ce cas, se taire et fondre ça en douce au prochain pique-nique ?

Or : L’amende sera salée : Baignade en un lieu interdit et divulgation de secret d’État allemand mettant en péril les prévisions budgétaires colossales du pays pour les cent prochaines années, ça coûte cher.

Ainsi, plus le choix : Angélique sera dorénavant la Reine d’Allemagne qui, avec le Roi d’Espagne, règneront bientôt financièrement sur la planète. Ne reste pour l’Espagne qu’à effectuer quelques dizaines de plongées galions-surface-galions-surface et quelques brasses Genève-Madrid-Zurich-Madrid, et pour l’Allemagne c’est un détail, la profondeur est bien moindre.

Moralité en fin de compte : Ils vécurent hargneux et eurent beaucoup de cent francs !

Puis, ne vint en vain le charmant prince, sans rire, alchimiste transmuant les pavés dans la mare aux égoïstes en  utiles lingots tout-public … ! Mais ça c’est une même histoire ! À frémir debout ... Pour quand vous serez sages ... bientôt ...

&&&

Abysses, toujours :

Un jeune stagiaire à l’ONU dormait sous tente ! Après deux semaines, ce mignon Néo-Zélandais renonce à son stage et repart au pays !

Certes, il aurait pu demander asile à l’Église ! Mais dormir sous tente ou coucher sous tantes …

&&&

Enfin, c’est toujours mieux que de reposer là :

Le crématorium de Saint-Georges est fermé pour cause d’incendie !

Un peu comme si le Léman était interdit du fait d’être mouillé. Non, ne plaisantons pas en la circonstance, ne faisons feu de tout bois. C’est que ça chauffe trop, à la longue, ces nouveaux appareils à croquer les célébrités, à force de tirer des selfies dénudés en compagnie de défunts !

Finalement : Pourquoi ? Mais pourquoi donc le rare ouvrage, traitant d’antiques ou récents faits divers authentiques, passe-t-il de manière systématique pour un brûlot ? … Sympathique ? … !

&&&

Faits rosses, encore : Eu égard à ma tartine sur les statines, l’autre jour, eh bien … en vérité … après moult sinistres risques évoqués, avec ou sans, j’ai fini par les accepter, qui reviendront annuellement à 200 fois moins que ce que j’avais lu, mais énormément plus cher malgré tout que l’aspirine cardiaque. Comme quoi : Ne jamais écrire jamais !

Donc, à part ici, rectifications faites, il ne faut surtout pas croire tout ce que l’on lit ou voit. Un exemple :

Dernièrement, une bien-aimée collègue me présente une photo, où l’on aperçoit des enfants avec une cagoule à hublot, leur donnant l’aspect de la tête des Minions, ces horribles personnages sympas de dessins animés pour gosses. Et la légende décrit froidement : « Photos d’enfants juifs, appelés alors les « mignions » au cours d’expériences nazi ».

Évidemment horrifié, prêt à faire traduire à la CPI les actuels auteurs des « Minions », l’on finit par me dire qu’il s’agit d’un très mauvais gag. Je l’espère vraiment.

Un peu comme si l’on me disait que les minuscules toupies étrangleuses de mioches, des jeux gratuits à vingt francs d’un lourd distributeur local, ont été fabriquées et testées par des feus gosses en Asie … Ou que les survivants sont à présents plongeurs-transporteurs d’or en Allemagne … Ou que sais-je … Méchantes inventions ! Impossible ! Mais pas français ! ...

Il s’agira d’investiguer de ce côté ... en sous-marinpas Pakistanais

&&&

Revenons en nos lacustres contrées, ou d’autres tonnes d’or de pareille moralité reposent, un peu plus haut sur les berges.

Sont-ce ses émanations qui tant émoustillèrent le menu fretin, qu’il s’agitât au point de chauffer durablement l’eau au-dessus de 25° ? Ce qui eut pour conséquence de laisser naître du presque jamais vu, une prolifération de méduses urticantes !

Il nous démange donc d’en déduire qu’il est temps de préparer le radeau !

&&&

Riche idée, à présent :

Ikéa retire de ses rayons les couteaux dont s’est servi un excité pour tuer deux personnes en Suède.

Encore heureux! À l’évidence, ces objets rendaient complètement fou quiconque essayant de trouver tous les éléments pour les monter en kits !

&&&

Allons en Paix, et laissons le désespoir …

Ali GNIOMINY

« Or qui dévie »

DSC_1510.JPG

11/08/2015

NE SALOPE PAS QUI SE TEND !

300 enfants violés dans un village du Pakistan. Encore très loin du record de l’Église catholique.

À sa décharge, ce pays faisant partie des charmantes contrées à la pointe du progrès nucléaire, et s’apprêtant à entrer dans le moyen-âge, n’accordera aucune circonstance atténuante aux violeurs. Du fait que le bétail à jouissance avait en moyenne 14 ans. Trop âgé pour la coutume exigeant de marier de force, soit de violer des enfants de 6 à 13 ans.

Dans leur infinie condescendance, les autorités locales n’accorderont qu’un dernier privilège aux abuseurs : Une ultime érection une fois pendus en place publique.

&&&

La tenante du record, quant à elle, affirme que dimanche prochain, le produit de toutes les quêtes de Suisse sera reversé au Fonds d’aide pour les personnes ayant fait l’objet d’un placement abusif.

Une répartition équitable aura lieu, des traditionnels CHF-3,25, 2 trombones et 17 boutons escomptés.

&&&

Pardon Thierry, par solidarité entre Jurassiens je m’en veux toujours de te choper au vol de pareilles évidences un mardi, veille de parution du « Je n’ai vos mains, formations », aberrations desquelles ne peuvent découler que de similaires gags. Méat coule pas.

&&&

Petites précisions : Vous aurez rectifié : J’ai écrit dernièrement que je suis un démocrate direct. Je ne savais pas même qu’existe un Parti d’extrême-Droite, le DPS se targuant de démocratie directe. C’est donc tout au contraire que je suis direct pour parler de véritable démocratie.

Concernant YES-FM, ouf ce n'est pas tout à fait ce qui fut dit, et les patrons chatouillés sont Français et non Suisses-allemands de type Blochérien, ainsi que je le supposais, comme en ce qui concerne la plupart des médias locaux.

Et que devais-je encore vous dire ? ça m’énerve, pour les rares fois où je me relis, de trouver toujours quelques imperfections.

Autant que ça irrite certains, que ce farceur de Roi-Député de Parti Railleur abuse tellement de parodie d’auto glorification, si répandue en leurs réseaux d’égos surdimensionnés, voilant commune médiocrité en dévalorisant qui de bien plus talentueux ; Auteur à la hauteur et au rang des plus grands, ne faisant que révéler l’exactitude de la multitude de ses talents et vertus … N’en déplaise à ceux qui le « baisent » et poignardent ses hardes exécrées, dans la violence du sacré silence de l’ignorance.

Ainsi : Quand un humoriste croque une poire, il n’est pas nécessairement une poire ! Et quand un quinqua sur le tard en a marre et balance un quintal de vérités fondamentales ou banales pouvant être toutes crues, authentiques, lorsqu’il prouve durablement ses qualités irréfragables à tel point que la plus pure logique voudrait qu’il n’ait nul besoin d’avoir à se faire remarquer, en provoquant ou autrement, mais que les décideurs en la matière ne sont que de fiers usurpateurs, ceux-ci en ont grand-peur : D’où cette totale et bête absence de normale reconnaissance ...

Et de tels termes, ces glands, cinglant ferme.

&&&

Mais laissons ces fraudeurs décideurs, mécènes sans-gêne, sponsors et consort à leurs leurres et courses aux bourses bien pleines de vaine semence de suffisance, et prenons la fille de l’air : En tous sens ballottés, les contrats vont et viennent ; Ainsi :

La Jordanie achète neuf avions Pilatus !

Et comme d’habitude, les petites clauses en bas du contrat ne stipulent pas qu’à la première défaillance l’acheteur réalisera que ces appareils n’étaient pas vraiment neufs ! ».

Un peu comme ce Ferry-Catamaran « flambant neuf » acheté par le Brésil à la France, qui avait servi en Europe de nombreuses années auparavant. Et qui percuta violemment le ponton d’amarrage, alors que, sous le niveau des flots nous nous dirigions vers les portes fermées, compressés comme des sardines. Dont la plus belle de toutes se retrouva incidemment la main droite durablement bloquée, par la foule paniquant, sur un mien attribut qui, s’il eût pu prendre tout le volume que stimulait la circonstance, eût alors propulsé l'essaim au-travers de la coque.

En toute modestie soit dit: Situation fort agréablement épouvantable. Nous commencions à étouffer. Les marins ne parvenaient pas à ouvrir la porte endommagée depuis l’extérieur, la panique augmentait et soudain, alors que j’étais trop compressé contre la porte, je couvris le vacarme de ma tonitruante voix la plus caverneuse, ordonnai le silence immédiat!

Aucun des gros bras présents n’eût l’audace de tenter de rouspéter, mon charmant accent de gringo aidant rassura la compagnie. Assura que tout irait bien, et la porte s’entrouvrit, nous sortîmes, assourdis tout au plus par le vol d’une mouche.

Mais vous connaissez tout ça, sinon pas de problème, vous n’en avez que pour quelques milliers d’heures à relire ce blog.

Vous réaliserez évidemment une sorte de similitude Moïsienne entre l’épisode précédent et lorsque je sauvai la vie à une quarantaine de personnes, lors de la pire inondation qu’ait connu Athènes, ayant fait bien des victimes. Où, dans une nuit sans lune de coupures de courant, me dirigeant heureusement dans le centre les yeux fermés, je menai les passagers du bus bloqué, dont l’eau arrivait aux fenêtres, portant valises et enfants sur les épaules, nageant pratiquement jusqu’à l’auberge Saint-Joseph de Plaka.

Genre d’auberge de jeunesse où nous nous retrouvâmes tous en « famille », plus ou moins complètement à poils, dans le seul dortoir et étendoir d’habits mouillés. Et où je fus si remercié et glorifié qu’un journaliste devait venir … après la tempête … alors que je repartais lendemain en direction de Délos, étais juste passé voir mes amis et le philosophe d’Anafiotica, au haut du pan de l’Acropole où je logeais auparavant.

J’y suis passé en juin de cette année. Là où aucun touriste ne devine qu’il s’agit de chemins montant à l’Acropole. À la naturelle surprise de mes accompagnants, nous nous sommes dirigés vers la porte d’une habitation, je me suis glissé dans un interstice semblant être chez autrui et ainsi, de maisonnettes en maisonnettes, j’ai parcouru à nouveau les minuscules ruelles de ma jeunesse, et les ai fait connaître à mes proches, cachées sous les ornements de jardins, exactement pareilles et heureusement encore méconnues.

Oui oui, ça vogue dans tous les sens, ce doit être la houle, ou le mal de chameau qui me reprend. Car plus ou moins au départ, j'avais prévu de vous conter rapidement d’autres détails de mes aventures en Jordanie. De l’inconcevable bouleversement que provoque, au long de ses allées, le très méconnu, peu déchiffré, gigantesque et formidablement intéressant site de Jerach.

Ah, Amman, sa vieille ville, ses tissus et parfums, et le voyage à Pétra, aux Sources Esséniennes, en ces temps pas encore si barbares, peut-être disparus pour longtemps, où nous pouvions, d’Europe, encore circuler hors de groupes, excepté sur certains tronçons où nous étions escortés. Et même à l’intérieur du véhicule loué avec chauffeur palestinien, où nous accompagnait un policier armé pour quelques dizaines de kilomètres de désert entrecoupé par un barrage stratégique …

...

Ah, Man, si tu savais tout ce que je pourrais te raconter d’intéressant et de plaisant, autrement que sous formes de bribes disséminées sur des centaines d’articles, si un seul homme honnête détenteur de moyens conséquents, ou une éclairée brave dame à bras long, cessaient enfin de se voiler la face de l’évidence et agissaient en conséquence.

&&&

Privé(e)s de désert ! Na !

Sans commentaires ! Depuis trop de temps voué …

Ali GNIOMINY

« Heureux qui, comme mue lisse, sert pantins »

s.jpg

05/08/2015

MES DITS : CALMANTS ?

Mais qu’attendent donc les industries pharmaceutiques et de la Santé pour faire bloquer l’accès à Internet en Suisse ?

J’ai un très bon médecin à qui je n’ai rien à reprocher, au contraire, mais voilà, il est tenu à rendre des comptes à ses supérieurs, et à suivre leurs ordres.

Ainsi, empêché de soigner mes dents, comme les conséquences de l’inactivité sportive, due au temps que je passe assis à dénoncer les charognards qui me volent impunément les moyens vitaux nécessaires: à ma santé, à une nourriture plus saine, à un repos exempté d’insomnies causées par les délits précités, à diminuer les montagnes russes de ma tension cardiaque et du glaucome, à un accompagnement correct de mes risques de burnout, à atténuer par un temps de repos adéquat mes nombreux chocs traumatiques, (tortures en 2012, etc) j’ai donc accumulé un peu plus de mauvais cholestérol que la moyenne. Et une plaque bouche à moitié la partie superficielle de mon artère fémorale, d’où risques d’AVC ou d’infarctus. Soit.

Ainsi, mon brave médecin, ne pouvant intervenir sur la cause de ces maux infligés, ce qui sera le travail de juges pour les années à venir, me prescrivit l’an passé de l’aspirine cardio, fluidifiant le sang. Et tout paraît aller pour le mieux durant de nombreux mois, vu que je suis encore là pour vous écrire ceci.

Et voici que l’autre après-midi, l’automédication qui seule me permet encore de tenir le coup, l’inhalation de mon joint, est interrompue par un appel téléphonique de mon excellent praticien, qui me dit en substance que mon dossier a été examiné par sa hiérarchie, et qu’en l’état il lui est conseillé de me faire arrêter l’aspirine cardiaque pour prendre des statines, et le rendez-vous de ma consultation est fixé à demain matin.

Bien, me dis-je, les toubibs savent ce qu’ils font pour sauver ce qui peut l’être, parmi les dégâts provoqués par les bientôt prévenus et complices, je prendrai ces statines.

Cependant, du fond de la mélasse non tartinée de ma culture générale « statines » me dit quelque chose, mais quoi ? Je verrai ça plus tard. Soit ce matin, sur le net, en écrivant « Statines risques ». Et du coup tout me revient : Graves effets indésirables, décès constatés, aucune certitude si ce n’est au contraire concernant un quelconque bénéfice thérapeutique, aucune phase d’essai conforme, aucune vertu préventive démontrée, de plus en plus de praticiens s’élevant contre l’escroquerie, la supercherie à l’échelle mondiale des statines (voir Dr Dwight Lundell, p.ex.)

Et j’apprends que de toute manière ces statines ne devraient jamais être prescrites si le patient a moins de 10% de risque mortel avéré. J’en déduis que suis au-dessus de cette fatale limite. Soit encore. Mais voilà, alors que nos chers politiciens renâclent à continuer de dépenser des centaines de milliers de francs par patient pour prolonger la vie de quelques semaines à des gens incurables, alors que d’ici peu le climat hivernal permettra, comme (jadis ?) chez les esquimaux, que les plus de 60 ans partent définitivement sur la banquise pour laisser la place aux jeunes, ma conscience et toujours mon absence de moyens pour le 10% alors dû, me forcent à refuser ces statines, et à continuer l’aspirine cardio.

Car un rapide calcul, provoquant emballement du cœur, démontre qu’en moyenne annuellement la dépense pour l'assureur, soit vous et moi par répercussion, sera pour l’aspirine de 65.- et de 200'000.- pour les statines.

Franchement, au lieu de placer chaque année un guignol muet et aveugle ou l’autre comme président de ce pays, ne serait-il pas plus sain une fois pour toutes que leur patron s’installe définitivement à leur place, et que le monde entier puisse admirer au grand jour la manière de régner du Tyran Pharma ?

&&&

Ah ! Si toutes les têtes de dévots étaient capables de réaliser à quel point il est risqué pour leur réputation de laisser par trop mariner dans son jus le bœuf cas Roth !

Enfin, voyageons un brin pour oublier tout ça :

Porto Rico devient la Grèce des USA ! Cette île des Caraïbes rattachée aux États-Unis est en faillite. Mais pas de panique : Les Américains sont experts pour faire faillite, et enseigner aux Européens leur technique, visant à simplement changer d’appellation et continuer à s’endetter sans souci jusqu’à la prochaine faillite et le prochain changement de nom.

La solution est toute trouvée pour le futur Porto Pobre !

Ce sera plus difficile pour la Grâce, la Frouce, l’Idyllie, le Partugueule …

&&&

Et pendant ce temps les esclaves de Dubaï construisent une seconde piste de ski couverte en plein désert. Contribuant ainsi à transformer nos pistes de ski en déserts. Et notre ozone en charpie.

&&&

Tiens puisqu’on en parle : Assoiffés par la canicule, les arbres de la terrasse de l’Hôpital se meurent.

Pas de panique, effet naturel de canicule, en France aussi elle tue par milliers les vieilles branches.

&&&

Pays où l’on joue avec la nourriture comme nulle part ailleurs. Pour preuve :

Un poids lourd renverse vingt tonnes de mayonnaise sur la route. Impossible de la nettoyer, trop gras, risquant furieusement d’attirer tous les planeurs (c.f. gag art et pétitions). Il n’y a plus qu’à refaire tout le revêtement de la chaussée.

Aïe, sale jurisprudence : S’il faut tout refaire à chaque fois que vingt tonnes de mayonnaise sont étalées, c’est quotidiennement que tout sera rénové dans chaque Mc Donald’s !

&&&

Le très gratuit « Je n’ai vos mains, formations » titre :

« Au secours, ma femme me cogne » ! Et nous apprend qu’en Suisse 23% des violences domestiques sont l’œuvre du sexe faible.

Allez, les amies, plus que 28% et vous inversez le bon vieil adage que tant nous répétèrent nos pères :

« Bats ta femme tous les matins, si tu ne sais pas pourquoi elle elle le sait » !

&&&

Qu'elles corrigent vertement leurs erreurs, ou soient des vouées ...

Ali GNIOMINY

«  Jusque là ? : Vous laver dans le bassin … »

DSC_6523.JPG

04/08/2015

PLUS PRÈS DES TOITS !

Un planeur s’écrase à Bex, un autre à Gruyères, et l’on ne dénombre qu’une bosse et deux points de suture sur l’un des deux pilotes.

Bon, ce n’est pas difficile de comprendre qu’il y a peu de risque de se blesser en tombant sur du sel à Bex ou dans de la crème à Gruyères.

Mais, franchement, quelle info sans sel ni sucre ! Qu’est-ce qu’on s’en fiche de savoir si l’un est attiré par le salé et l’autre non ! Que de mollesse journalistique ! Pour qu’une info soit percutante il faut de la sensation et de la nouveauté : Tenez, justement, la science vient d’exhiber un sixième goût : le Gras !

Donc, avant que de remplir de la page blanche, chers confrères, désespérés ou non par la défection de Monsieur Brélaz, attendez au moins pour en parler qu’un planeur tombe sur un Mc Do !

&&&

Et au fait, sautant du cocotier à l’ananas :

Pays-Bas : Deux grues transportant un morceau de route tombent sur des bâtiments. Une vingtaine de blessés !

Vraiment, l’on croyait les grues douées d’un incroyable sens de l’orientation pour leur migration. Quelle déception que de constater qu’elles trichent, en transportant carrément avec elles la route !

Oups. Désolé, je planais !

Non, sérieusement, je plains les blessés. Expliquer à son assureur ce genre d’accident de la route …

&&&

Assureur, assureur .. raaahh, ça me reprend, crise de parasitisme recouvritaire exacerbée, vite vite, un remède ! Ahhhh …

SOCIÉTÉ : D’HEUREUX COUPS, VRAIMENT

EXTRUM CRAPULIA, Société de recouvrement au profit des Œuvres du bas rond-de-cuir Ali Gniominy, accessoirement Roi-Député du Parti Railleur d’Extrême-Centre-Gauche, EXTRUM CRAPULIA n’ayant d’autre choix que de faire intervenir la Justice dans les pratiques plus que limite et formellement préjudiciables d’un prédateur économique encore en liberté, n’ayant daigné donner suite à l’ultime arrangement à l’amiable proposé, EXTRUM CRAPULIA, ces prochaines semaines, vous volera quelques dizaines d’éclats de rire ou de rage qui manqueront sur ce support, par l’obligation qui est faite à EXTRUM CRAPULIA d’assembler toutes pièces en vue du retentissant procès à venir.

Rien ne sert de courir … il faut sortir à temps des ténèbres comptables les chantres de l’ostracisme et de l’exclusion perpétuelle : Les faiseurs d’assistés par multiplication de charges indues, et de charabia sciemment abscons usité par ceux qui les protègent, et couvrent leurs attaques inqualifiables contre les plus fragilisés :

Soit n’importe qui, ci, ne tolérant ouvertement certaines formes de talibanisme judéo-chrétien en force et vigueur, cessant de se soumettre à des règles foncièrement artificielles et faussées, en contradiction flagrante avec les droits les plus élémentaires correspondant à l’attente de l’authentique Volonté Populaire, hors influences.

Contrits contribuables traités alors, en vue de « non-revenue à meilleure fortune », en matière de conseils, d’aide juridique, de possibilités de réel désendettement, d’accès à la Justice, exactement au même rang que des migrants, requérants, etc :  Sinon pire, avec bien plus de mépris face aux Suisses rendus nécessiteux, attendant parmi des dizaines d’étrangers à 06h du matin devant le bureau d’aide juridique de Caritas, pour exemple, avant de renoncer et d’aller travailler. Puis devenir "in-désendettable". Croyez qui en a jadis fait l’expérience.

Tout affaibli en ce pays est immédiatement mis au menu des plus divers rapaces. Et ne pourra plus compter que sur lui-même pour sortir de leurs serres. CQFD

Mais avant qu’EXTRUM CRAPULIA ne recouvre par voie de Justice pour le moins les deux millions de sponsoring par réparation, qui lui restent dus (oui oui, les frais de retard, d’administration, etc etc depuis l’autre jour ont augmenté de 180'000.-, certes, mais c’est tout à fait justifié par le travail fourni pour harceler le débiteur et lui faire cracher ce qu’il doit cacher), EXTRUM CRAPULIA vous souhaite un agréable divertissement entrecoupé.

Bien évidemment la partie civile, toujours arrangeante elle, peut abandonner sa plainte, en cas de paiement dans les sept jours des deux millions dus en question. Ce qui, très vraisemblablement, éviterait à l’indélicat débiteur les Assises et tous désagrément y-relatifs.

Dans cette attente, persuadés que le sommé ne restera de glace, face à cette occasion de solder ses dettes vis-à-vis d’une proie trop longtemps silencieuse, qu’il a impunément dépouillée durant des décennies, et nous réjouissant d’avance pour l’avenir, nous portons à présent notre regard sur d’autres aberrations de notre époque :

&&&

Les glaciers n’ont jamais fondu aussi vite !

Avec ces bouleversements ils ne peuvent pas rester en rade.

Et le pire, à la longue avec ces fontes auxquelles on s’habitue, c’est qu’elles nous font de moins en moins froid dans le dos !

&&&

Ah, la Nature ! Damned, voyez en Californie : Il y a le feu au Lake.

&&&

Plus bas :  Scoop sur les gamineries de baballe et bubulles :

L’Argentin Di Maria est le plus cher au monde ?

Faux :

Après l’Argentin de Marie !

&&&

L'un des principaux fous de Dieu ou démons de l’Islam de Suisse voit sa demande de port d’arme refusée.

C’est dégueulasse. C’est vrai, quoi, toutes ses idoles en ont tant qu’elles veulent en Syrie ou en Irak, alors pourquoi pas lui ?

&&&

Recul des glacés, toujours :

Récidive homophobe d’un crétin en robe, d’une dangereuse congrégation : Citant le Lévitique des temps déjà barbares, affirmant : « Quand un homme couche avec un homme comme on couche avec une femme, ils ont fait tous deux une chose abominable ».

Un peu facile pour ces intégristes, se prétendant si vertueux, de s’exempter ensuite, du fait qu’il n’est nullement écrit en ce Saint Précepte : « Quand un homme couche avec un enfant … »

&&&

Dites, les Maîtres qui de-ci de-là survolez si consciencieusement que silencieusement mes écrits : Vous ne pensez pas qu’une plainte contre ces attardés sectaires à la Cour pénale Internationale, pour crime contre l’humanité, impunité d’incitation à la haine, etc, aurait des chances d’être reçue ? Et de démontrer enfin, en Vérité, à qui profite le crime ?!

&&&

Sur ce, comme dit le proverbe brésilien  « Qui mange et garde mange deux fois », vous avez assez dévoré de vérités pour ce jour, disposez d'assez de réserve en parcourant les pages existantes pour être possiblement mis un peu à la diète, l’espace d’un règlement d’affaire pressante susmentionnée. Mais n’ayez crainte, votre dévoué pour ne vous asservir ne cessera de vous amuser et faire réfléchir par-ci par-là, vous aider à ne jamais vous soumettre …

Ali GNIOMINY

« Hâte lente de sans torts iniques qui casque, quête »

santorini.jpg

01/08/2015

ÔTE RHÔNE !

Ah ? Le voisin se tortille pour quelques litres d’eau volés ? Ok ! On va lui apprendre. On ferme le robinet du Rhône, et tant pis pour la banlieue du Lac de Genève : Lausanne, Villeneuve, Thônon … Le barrage-pont- traversée sur la Rade construit en hâte par l’armée va apprendre à ce pays de constipés qu’il ne faut pas trop pousser :

 

France en sous-vie chie à l’envi

Sur les Droits de ses proies avachies,

À la ramasse, sous le poids et la masse

Des lois de froids calculateurs,

Aspirateurs d’argent de gens souillés, dépouillés,

Servants servant à vêtir pierres

D’austères mots des pires sots,

À la gloire de Pouvoir déchu, brinquebalant,

Ayant chu dans la rigole,

Muselant ses Guignols !

 

Et Suisse haïe tant que non faillie

Fête en tête du peloton du marathon

Des plus lourds prédateurs

D’Humour libérateur !

 Célèbre sa libre fraction de nation

Qui emprisonne le reste, l’empoisonne

De sa peste nationaliste irréaliste,

Censure à fond matures bouffons !

 

Bons Helvètes hors de la Fête

Et ses leurres et torts et démentiels échos

Et que pleure jusqu’au ciel.

 

Las. Que fassent mumuse les gentils petits Suisses

Qu’usent ruses, et que se divertissent qui en pâtissent

De leur Geôle : Leurs guignols à fin nez

Bâillonnés !

 …

Ali GNIOMINY

 

« J’en conviens, c’est un brin téléphoné, bonne Fête quand-même »

Sans titre.jpg

All the posts