19/08/2015

CAS LAIDS !

La France et l’Angleterre ont beau se passer le souci sous le manteau, pour éviter de prendre une veste : Le bout du tunnel n’est pas pour demain.

Ces nations n’ayant aucune solution-miracle à sortir de leur Manche !

&&&

La France, toujours, est envahie de porcs, à un tel point qu’elle envisage de lever le blocus de la viande à la Russie.

Cochon qui s’en dédit !

&&&

La première éco-crèche en forêt s’ouvre à Dardagny !

Et bientôt  le premier éco-EMS en bord de falaise du Salève. Utile et économique.

Regain de boulot pour les gardes-chasse qui, aux deux endroits, devront tirer du prêtre !

&&&

50 millions pour le lit de la Seymaz ! Même Marilyn n’a pas fait mieux !

À ce tarif-là, pas question de garder ensuite nos hélicoptères militaires !

Franchement : Semaz gouille ?

Que nenni ! Seymaz rend service à toute une rupestre population craignant de se mouiller. À moins de 50 millions. On nappa ces mêmes valeurs.

&&&

Afin d’éviter de voir l’émoustillant festival de nudité qui aura lieu en ville de Bienne ce week-end, un opticien a meulé les verres de ses lunettes pour les rendre opaques !

À quoi bon ? Quand on sait que le Monsieur en question est atteint de la cécité causée par l’une parmi la trentaine des sectes évangéliques de Bienne, l’Assemblée des Frères, et par conséquent porte déjà les pires des œillères.

Cachez ces Saints …

&&&

Serré fléchis ?

Syrien n’arrête son pouvoir. Syrien empire. Assad et charges :

L’Occident devient ainsi vil, qui laisse fer détruire les chers.

&&&

C’est fou, le progrès, quand on y pense : À quoi bon craindre une détérioration des langues de la planète, due aux sms de style télégraphique ?

Avec les clips audio-vidéo des messageries instantanées, WhatsApp, Messenger … permettant de converser alternativement par séquences envoyées, sans se couper la parole comme au téléphone, d’ici dix ans plus personne ne saura ni lire ni écrire.

Vierge Marie ! Je parie un cierge que vous omîtes vite, qui riez, de prier l’éternel BHL de se taire et s’y faire !

&&&

En attendant, goûtons à toute la profondeur d’impérissables thèmes précieux aux indéracinables de style BHL :

Contez fleurettes aux alouettes d’été !

Leurs muettes pirouettes vont vous fêter, un tantinet vous entêter.

Chantez fleur bleue en queue-leu-leu au martinet,

Statufiez, glorifiez de vos odes à la mode les atours du vautour !

Que butine, baratine tout ce qui brille, le colibri,

Que ne se mêlent les tourterelles et chouettes mouettes

Aux relents découlant de tant de poubelles conceptuelles ;

Que se balancent en les cieux étourneaux et moineaux

Sur les courants, comme harengs dansent de joie,

Virevoltant en respectant, là, l’oie.

 ...

Contez fleurettes aux girouettes bâtées,

Vous serez, ingénu(e) égaré conforté(e),

À n’en point douter aux soins des nues porté(e).

&&&

Bercés, l’on nous annonce un pas en avant pour la Prévoyance … !

… Qui est au bord du gouffre.

Les pas en avant de la Suisse formulent déjà par eux-mêmes toute son arriération.

Pour exemple « de pas en avant » : Né en 1956 mon IIème pilier a déjà été très gravement amputé à vie par trois fois ! Par les responsables du traitement inégalitaire et de la discrimination au service des diverses prédations financières intolérables en force et vigueur ! La confiance que j’avais en les promesses mensongères de l’assurance prévoyance a été rompue, par violation unilatérale des clauses de base. N’ayant jamais obtenu le moindre complément pour le 25% de taux d’activité supplémentaire que j’ai longtemps souhaité, avec des charges à 100%, dans des conditions de pénibilité évidentes, je m’oppose formellement, me concernant, à toute diminution passée, présente ou future de mon avoir vieillesse ! et entends faire valoir mes droits.

Je m’en réfère aux termes que j’ai signés en 1986, et ne veux pas savoir si celui qui séquestre mes biens ma vie professionnelle durant joue en bourse, perd tout de temps à autre et se refait comme il peut, en renflouant des poches d’anti-résistants parlementaires et complices.

J’exige un minimum de dignité de la part du système doré notoirement faussé des assurances. La prévoyance en est une. Rien ne justifie que l’assureur méprise et vole pareillement son client, compréhensif jusqu’à un certain point mais pas plus.

En résumé le choix est offert : 62 ans pour les riches et 70 pour les esclaves, puis prochainement: 50 pour les riches et 95 pour la plèbe, femmes et hommes bien sûr, la Suisse étant très respectueuse d’égalité :

Ainsi … Contribuer : Certes ! Mais quand on l’a beaucoup trop fait à sens unique, pour un engrenage prétendument sérieux fondé sur de nuisibles foutaises mystiques, ne visant qu’à rendre autrui dépendant de groupes précis, lui enlever le libre-choix de rester au chaud à l’heure de cultes ou de séances, sans sanctions morales ou autres … Quand on a vu clair sur les tricheries du jeu des pouvoirs on a, en toute bonne conscience, le droit sinon l’obligation de présenter la facture, et d’exiger un strict minimum de décence entre le traitement que l’on nous a si longtemps fait miroiter et celui qui, par trahisons, nous est réservé; Se dégradant d’années en années sous le nez des concernés hébétés, étourdis, soumis, accoutumés et plus même dépités. Stop ! Chaque chose ... on s'entend ...

De quoi occuper nombre de responsables politiques et lobbyistes déchus jusqu’à leur centième anniversaire.

&&&

C’est ainsi : En Suisse actuellement on n’a pas de pétrole mais on n’a pas de nucléaire non plus. Et, on n’a tellement pas d’eau qu’on la pique chez le voisin. Mais heureusement tout va très bien.

Voyez aussi : Tempête dans un verre d’eau :

Si vous aviez eu vent, jadis, d’une affaire d’éoliennes, de corrupteurs et de gros billets : N’en soufflez plus mot ; Le Tribunal est formel : Blanchis !

&&&

Noircie image de Genève, encore :

Tout travail mérite salaire. Excepté sous potentat culturel local !

&&&

Pour rappel :

Sous la coupe de Berset-cutter : Pas de retraite avant 65 ans !

Je vous plains, les amies, il y a bien un connard quelque part qui va déduire que : "Puisque l’espérance de vie de la femme est supérieure à celle de l’homme, celle-ci doit travailler jusqu’à 70 ans et l’homme jusqu’à 60 !"

Ah, bein oui, zut, effectivement … il y a un connard qui y a pensé ! …

Enfin, pour le moins, ce n’est pas le genre de réflexion pour laquelle les ayatollahs de la Tribune de Genève pourraient bien persister à priver cet auteur, depuis des lustres, de tout référencement de ses écrits sur la rubrique mensongère « Tous les blogs » de cet honoré canard boiteux ! Ainsi mis au coin-coin de temps à autre.

&&&

Ah, le charme des vieilleries ! Saviez-vous? ne l’apprîtes-vous en dite « Julie »? qu’une salle de la Commanderie de Compesières nous rappelle en toute discrétion l’existence à Genève d’une trentaine de membres actuels de l’Ordre Souverain Militaire Hospitalier de Saint-Jean de Jérusalem, de Rhodes et de Malte, porteurs des plus larges cartes de visite du monde, et dont la Confrérie est arrivée ici au XIIIème siècle. Afin de soulager les pauvres et les malades sans distinction de religion !

Donc, svp, CHUT ! Vous n’avez rien lu, hein ? Sinon le faux précurseur Henri Dunant va passer pour un vulgaire Christophe Collomb débarquant chez nos ancêtres vikings habitant l’Amérique !

&&&

Sur ces conflits denses, je voue ça, lu …

Ali GNIOMINY

« Skis comptent : Ne rester en rade »

rade.jpg

Skis ci-dessus en tout petit dans le panneau bleu.

Les commentaires sont fermés.