17/07/2015

V.I.P. PAIRS : AS PIQUE !

Au point, la stratégie de votre mordant et gentil persifleur, as de la résistance aux venins de rampants, méthode consistant à essuyer d’un revers de tabous les crachats de sans sang-froid, de fixer ceux-ci de haut à l’instar de leur mépris, et de les appâter avec leur propre queue, jusqu’à ce qu’ils la bouclent et engloutissent leur fond de médiocrité. Puis muent enfin, parviennent à évoluer, à se libérer de leurs dresseurs autoproclamés, ne subsistant que par le fait d’exhiber leurs victimes, de les dominer, parasiter, rentabiliser ou dévaloriser. Pullulent les dresseurs de rampants, surtout au sein de chambres, infestant le lit d’esprits dits supérieurs, désireux pour Genève, par exemple, qu’elle parvienne un jour à justement remettre ses clés … aux pâtres.

(La fatigue, désolé, mais, avec ma gueule de pas très Grec, promener bénévolement des très V.I.P. de manière idyllique, synchronisée, impeccable, inoubliable, déjà légendaire outre-Atlantique, servir de traducteur permanent entres langues étrangères, en Grèce puis sur la Côte-d’Azur, bouscule un brin le plus solide esclave moderne. Pour qui le droit au congé payé qui devrait servir à se reposer, se transforme en droit de bénéficier des meilleures conditions de vie passagères, pratiquement sans un sou dans la poche, mais déployant intensifs talents très divers 20h sur 24 en contrepartie. Relativiser, relativiser vraiment est un art et une science très complexes.)

Ainsi, ne sachant qu’est-ce qu’elle a ma gueule, entre Athènes, Héraklion, Santorin et Saint-Trop, pour déplaire tant aux anguilles des Lettres et du Savoir qu’elles en demeurent si muettes d’admiration rageante, je reprends le train-train quotidien, vous gratifie de quelques photos en vrac, et remets dès lors tous mes espoirs entre les mains de Sainte-Mangouste, Protectrice des plus pauvres VIP hères.

&&&&

Débutons (acte d’ôter des buts) par un zeste d’administration coutumière, s’apprêtant à médiatisation, enquêtes parlementaires, initiatives, référendums & Cie : Correspondance aussi farfelue et cependant très sérieuse : que celle parvenant, impunément protégée, à dépouiller les plus démuni(e)s  de bonne part de leur pitance :

 EXTRUM CRAPULIA

Service officiel du souverain gouvernement romand au profit de son Altesse Sérénissime le Roi-Député du Parti Railleur d’Extrême-Centre Gauche, autorisé par décret du 17.07.2015 – Art. 546 al.72 LPRECG, et chargé de recouvrement et d’enquêtes en matière d’esclavagisme par servitude pour dettes, contrainte, faux dans les titres, abus de confiance et de position dominante, usurpation de caractère officiel, trafic d'influence, harcèlement, extorsion, corruption d’élus, vol et détournement de fonds, escroquerie en bande organisée, incitation au suicide, atteintes multiples à la sphère privée, la réputation, l’honneur, la santé et les finances de captifs de perpétuation incontrôlée de l’enfer des dettes, par obscurs ajouts de frais, charges, intérêts sans fondement, arbitraires et discriminants, et Départements, lobbyistes et/ou créanciers complices.

AVIS À QUI DE SANS DROIT :

C’est l’été : Profitez-en pour régler la dette que vous restez nous devoir :

Cher débiteur : Notre comptabilité nous signale qu’en dépit de nos avertissements précédents vous n’avez toujours pas réglé le montant de

CHF – 1'800'000.-

dont vous deviez impérativement vous acquitter avant le 16 juillet 2015, selon sommation recommandée du 16.06.2015 à la Direction générale de votre industrie de l’esclavagisme moderne.

Sur le point d’entamer comme prévu des démarches pénales à votre encontre, mais sachant à quel point votre entreprise a peu de chance de subsister suite au procès à venir, la direction d’EXTRUM CRAPULIA vous offre une toute dernière opportunité de vous acquitter de votre dû sans cataclysmiques conséquences financières pour vous, jusqu’au 31 juillet 2015, dernier délai :

Une occasion à ne manquer sous aucun prétexte : Payez CHF – 1'800'000.- + 20'000, d’intérêts de retard, calculés selon les normes d’Extrum Crapulia.

soit 1'820'000.- avant le 1er août 2015, sur le compte bancaire dont vous avez les coordonnées, selon courrier du 16.06.2015, pour solde de tous comptes et vous vous éviterez d’énormes ennuis, en sponsorisant ainsi l’une des valeurs culturelles majeures de ce siècle, à laquelle votre industrie du rabaissement d’autrui et du harcèlement injustifiable a causé des dommages irrémédiables.

Dans l’attente de votre prompt versement, nous vous prions d’agréer, cher débiteur, nos salutations empressées.

Genève, le 16 juillet 2015 - Pour EXTRUM CRAPULIA

Ali Gniominy – Roi-Député du Parti Railleur

mouvementcitoyensplanetaire@romandie.com ou gouvernement@romandie.com

(Et dire qu’au pire, il va falloir se constituer partie si vile auprès de ministère pue Blick …)

&&&

Un riant bref résumé, encore, de justice, en l’actuelle rupine timocratie helvétique :

Le saviez-vous ? Terribles dégâts de LAMAL addiction : Vous venez d’un pays où n’avez été soigné(e) que par un seul groupe de médecins en qui vous avez totale confiance. Ne voulez absolument rien savoir de soins prodigués ici, excepté en cas d'urgence absolue. Vous n’êtes pas en Suisse, que la couverture-maladie de base internationale, bon-marché en Angleterre par exemple, vous est interdite. Dès le premier mois vous êtes bombardée(e) par l’obligation de vous surendetter à raison de près de 500.- par mois. Vous passez des années sans consulter aucun praticien, ne coûtez pas un sou à une assurance aux clauses contractuelles unilatérale faussées, douteux monopole duquel vous ne voulez rien savoir, comme tel est le cas d’une très proche : Vous êtes saisi(e) de milliers de francs sur salaire, mis matériellement dans l’impossibilité de payer ce contentieux pour assurance seule à vous rendre malade, portant atteinte irrémédiable à votre intégrité, vos finances, votre vie entière par destruction de votre réputation.

Et, ne pouvant payer de primes, celles-ci sont déduites de votre salaire : Seulement voilà, elles ne sont pas versées de suite et intégralement au créancier. Les Offices de Poursuites redistribuent les saisies entre créanciers prioritaires. Ainsi, vous est ôté sur salaire l’argent qui pourrait de temps à autre permettre le paiement de primes, vous est retirée la possibilité de régler votre mensualité mais cet argent ne paie pas la prime due … qui passe aux poursuites, avec frais, intérêts, coûteux rappels, sommations, convocations, saisies, interdiction de résilier le contrat non désiré, etc etc ; Les contributions se servent grassement, les Services divers vivant de telle supercherie se partagent le reste, et une miette revient après quelque temps pour couverture d’une fraction de la prime « due », additionnée de mille exactions officielles successives. Puis, un certain Service cantonal de l’Assurance-Maladie sera censé racheter les actes de défaut de biens liés aux primes. Qui vous poursuivra à son tour si vous revenez à meilleure fortune. Mais point de prise en compte de rachat des frais crapuleux infligés : Que nenni ! C’est alors que le tyran-créancier, l’assureur tel celui valaisan appartenant pour bonne part à un certain ex-président de la Confédération, transmet sa créance indue aux pires prédateurs recouvreurs … se repaissant sans retenue aucune des restes de dépouillé(e)s. Exploitant misérablement leurs asservis, desservis pairs.

(De même qu'en ce qui concerne le paragraphe précédent, vous pouvez commencer, en vue des initiatives ou référendums se préparant contre les aberrations légales décrites, à envoyer un message même vide sur gouvernement@romandie.com ou mouvementcitoyensplanetaire@romandie.com, signalant ainsi votre intention de signer l'acte politique dont le formulaire vous parviendra. Votre adresse e-mail servant alors à vous contacter pour transmission du document en question).

&&&

À part ça : Il n’empêche que fut particulièrement éducatif, pour votre bas rond-de-cuir préféré, que de réaliser à quel point la Grèce, au niveau touristique, de l’accueil, des conseils, des transports, est actuellement irréprochable, et à l’inverse la Côte d’Azur en pleine décadence, où tout a été raboté, saboté. Des transports catastrophiques. Vous souhaitez revenir de Saint-Raphaël à Nice par un TER, vous attendrez certainement 2h. Un TGV n’avait que 15h de retard quand la SNCF s’est décidée à rembourser. Aucune information concrète, un dédain exaspéré de la plupart des vendeurs, serveurs, agents, une délinquance omniprésente. Ainsi, sur une plage un couple avec ses 2 petits chiens en laisse se bronze. Arrive un Maghrébin et son épouse voilée, avec un énorme monstre sans muselière ni laisse, qui passe de parasols en parasols, se baigne au milieu des vacanciers dégoûtés et peureux. Puis s’approche des chiots, qui hurlent. Le couple se lève, plie ses affaires et s’en va en laissant exprès rageusement une bouteille de PET vide dans le sable. Un vieux monsieur se lève, ramasse le détritus et critique … ces jeunes qui abandonnent leurs ordures … personne n’ose rien dire. J’hésite mais franchement la gueule de tueur du propriétaire comme du molosse me laissent perplexe.

D’autant plus qu’un ami du peu respectueux des autres, pareillement peu recommandable individu, arrive avec un pit-bull. Ils se massacrent les poings comme de coutume clanique, leurs monstres se connaissent, jouent à se mordre, se baigner et s’ébattre à côté des baigneurs écœurés, souriant de plus en plus jaune. Puis peu à peu les gens s’en vont, les terrorisants cerbères restent. Plus tard, vous êtes dans un bus de nuit sur la promenade des anglais. Car dès 22h15 en semaine, en juillet, au summum du tourisme, plus aucun TER ne part de Nice, et plus aucun omnibus ne circule après 21h15, excepté 3 rames nocturnes bondées, pour 3 secteurs distincts, soit un seul bus par destination, aux odeurs de sueur insupportables. Devant vous un adolescent tombe légèrement contre un Maghrébin, qui réagit en le projetant de toute sa force en avant. Le père du gosse, époustouflé par pareille sauvagerie s’interpose, tente d’expliquer à la brute épaisse que son fils ne l’a pas fait exprès. En vain, le ton monte, les coups risquent de pleuvoir.

Et le brave père paralyse soudain courageusement son adversaire, le fait taire par un : « Et vous croyez que c’est en agissant comme ça, vous et vos semblables, que vous pourrez un jour être appréciés et intégrés ici ? ». Bref, en toute vérité, nous comprenons mieux qu’entrant en la chambre d’hôtel, en lieu et place de la bible, nous ayons trouvé la revue Marianne … négligemment oubliée par un précédent déçu touriste, ou par la Direction de l’hôtel. Confrontés pareillement, à n’en point douter, au racisme de part et d’autre, à l’extrémisme fasciste puant, à la crise proche de son point culminant ravageant (le Sud de) la France. Nombreux autres exemples de rapports agressifs en réserve.

&&&

Mais immuablement : Intemporel Modèle de Beauté de village, ayant captivé l’égérie de l’éphémère splendeur humaine :

IMAG1472.jpg

Et ses pendants Crétois et d’Egée, nerfs émoussés :

Sans titre 2.jpg

IMAG1106.jpg

Eveillez-vous, réagissez et refusez l'actuelle soumission immorale ...

ALI GNIOMINY

Les commentaires sont fermés.