13/05/2015

L’AFFRONT DE L’ÈRE EFFRAIE !

L’Arabie Saoudite brigue la présidence des Droits de l’Homme !

Fort heureusement, la future responsable du thé à la menthe et du nettoyage des tapis de prière, Micheline Calmy-Rey s’est bien entraînée en Iran, et n’aura donc aucun problème pour travailler en burqa.

La Suisse, elle, prendra possiblement la Présidence à vie du Conseil des Droits de la Barbarie.

&&&

Le canard aux infos les plus gratuites nous l’annonce :

Vous pouvez assister à l’Euro de foot 2016 pour 26 balles !

Non merci : C’est déjà assez difficile à suivre avec une seule balle.

&&&

La voiture sans conducteurs arrive !

Suivie de la voiture sans belle-mère râlant à l’arrière ?

&&&

La Savoyarde Nabila gagnant 100'000 euros par mois vient d’être courtisée par les plus grandes Maisons d’Edition. Pour l’honneur de lui publier son best-seller, qu’elle commercialise, pourvue d’attraits difficiles à concurrencer. Elle n’a bile à se faire, ce sera un succès fou.

À l’évidence : Ce qui plaît à l’innombrable public partageant sa haute philosophie, qui lui vaudra le prochain Prix de la Culture genevoise et alentours, puis le Goncourt ...

Anecdote rigolote : L’immense écrivaine a promis, dès qu’elle aura suffisamment détrôné Joël Dickert qu’il en sera ruiné, à la rue, au plus bas, elle fera une émission sur sa déchéance, qu’elle intitulera : « Ah, la loque, ouah ! » Divertissement qui illuminera d’autant plus son hâlo, quoi.

Avant que de devenir Prix Nobel de littérature, pour « Savoir trancher dans le vif sans se casser un ongle ».

&&&

Et dire que, non seulement, il n’est plus permis de mettre les éditeurs au pilori mais, de surcroît, ils favorisent activement, pour dans quelques années, une insupportable charge de travail pour le pilon.

Qu’importe : Pourvu que l’investissement démesuré, qu’apporte l’autrice pour publication de son n’importe quoi, mette des diamants dans le beurre des épinards de la prestigieuse Maison …

Mais je suis méchant : Allez savoir, les seins ne sont pas toujours ceux que l’on croit !

&&&

Voila qui fait penser à cette autre bimbo, dont il est dit qu': Elle se fit refaire le nez, rembourrer les joues, raffermir fesses et seins.

Remise à plus tard, la remontée de lèvres reste.

&&&

Stephan Schmidheiny devrait faire l’objet d’un nouveau procès sur l’amiante.

Comment ça ? Mais c’est tout faux ! Je n’ai encore jamais porté plainte, ni contre lui ni contre ses complices. Je n’ai pas insisté. Vous m’avez dit et répété qu’aucun rétroactif ne peut être envisagé, ni aucune prise en compte … de plus de quinze ans passés à bouffer de la poussière de papier et porter lourd dans les sous-sols borgnes amiantés de l’État de Genève !

&&&

Au fait : Quinté dans le désordre : Je vous avais prédit : Salerno, Kanaan, Pagani, Alder, Barazzone ; Les commissaires de course ont validé l’arrivée : Kanaan, Alder, Salerno, Pagani et Barazzone.

Mais ça ne va pas payer ! Avec tous les impôts sur le vice des jeux qui leur reviennent … Sans parler de ce qu’encaissent les propriétaires d’écuries adverses, qui les cravachent à volonté ?!

Parlant ruades : Vraiment, Monsieur Kanaan, vous me surprîtes ! Si peu de jours écoulés, depuis que je vous adressai sur Facebook ce très très long plaidoyer et sommation de sponsoriser, et la Tribune affiche déjà :

La culture genevoise face à un choix crucial ?

Vous comprîtes, lors, que préfigurent mes travaux un véritable symbole de lutte active, contre l’esclavagisme moderne occulté, sciemment entretenu par bien-pensance  ou emblème d’Abolition de telles écœurantes servitudes !

Vous sûtes alors justement estimer la Valeur de qui, depuis des décennies, est financièrement empêché d’entrer en rutilants musées payants, Grand-Théâtre, cinémas et autres festivités culturelles organisées avec ce qui lui est saisi.

Ainsi, vous n’allez visiblement plus tarder à m’adresser la lettre recommandée de vos comités & Cie, que je vous ai demandée. En laquelle ces groupes d’experts et vous-même affirmerez que mon art ne vaut rien, n’a pas à être estimé, culturellement correctement rétribué, ni respecté d’aucune manière. Qu’un artiste et philosophe de ma trempe, dont les apports sont à considérer d’inestimable utilité publique, (ne serait-ce que par l’aspect thérapeutique du rire) ne mérite aucune attention concrète de la part des connaisseurs contemporains en la matière !

Et doit demeurer de plus en plus atteint dans sa santé … surtout par le harcèlement perpétuel de très très très douteux « créanciers officiels ». Voir son tensiomètre exploser tous les quelques mois, quand revient et revient et revient invariablement la convocation aux O.P. pour continuations de saisie, réexamen humiliant de la situation du débiteur ;

Convocations comme celle du jour pour début juillet, où je dois une fois de trop me voir profondément atteint dans mon intégrité, sous des lois misérables de et pour repus politiques.

Tout en évitant encore, par simple humanité et sympathie pour les petits contribuables payant toujours les pots cassés, de récupérer beaucoup, beaucoup plus que ce qui m’est malhonnêtement réclamé : En ouvrant finalement ma gueule et exposant des pièces n’ayant absolument rien à voir avec mon emploi et recueillies ailleurs. Provoquant une jurisprudence cataclysmique pour Genève. De quoi très possiblement lui faire recracher illico de un à plusieurs milliards.

Bêtement, parce que l’inhumaine machinerie genevoise en place et passée se sera(it) faite, par ses divers délits, un redoutable ennemi pacifiste de l’un des Personnages contemporains de Genève les plus aimés, prisés, respectés ailleurs ?

Qui ne cessa pourtant de proposer très correct et désintéressé arrangement à l’amiable pour éviter pareil apocalypse. Allant jusqu’à disperser dans ce blog, en sus de trésors de créativité, tous les éléments permettant à des magistrats avertis de pressentir, sinon reconstituer, les faits et graves lacunes, qui m’offriront gain de cause assuré aux possibles procès à venir. Et enverront sans doute certains gestionnaires de condition de vie d’autrui pour quelque années à l’ombre.

Aussi, Monsieur Kanaan & Services, je vous invite expressément à donner une suite favorable concrète audit courriel précédent, avant la mi-juin 2015.

Une Culture digne de ce nom cultive la tradition d’un mécénat approprié, permettant à la création de s’exprimer et non de se voir sans cesse brimée, empêchée d’évoluer, prisonnière d’abus de positions …

Donc, cher Maire, qui n'avez certainement rien à voir avec les fraudeurs possiblement dénoncés, disons que vous vîtes vite l’importance du message, fûtes futé, et décidâtes d’effectuer sans délai le choix crucial le plus bénéfique pour tous. Celui proposé par l’artiste d’exception. Ce que retiendra l’Histoire.

Pour l’instant, je n’ai plus rien à déclarer en ce sens, et laisse d’ores et déjà à tout hasard la partie adverse libre de ses déclarations.

&&&

Saut d’ânes aux coqs :

La Présidente de l’UDC Genève l’affirme : « Nous avons la Droite la plus bête du monde ! »

Ce n’est malheureusement plus même exact : Elle n’est plus vraiment si bête que ça, puisque sa présidence est consciente de cette stupidité !

Il n’empêche que le clan de Droite asservissant Genève depuis une éternité, maintient le fardeau d’une majorité actuelle de 62 magistrats de tendance politique la plus bête du monde, contre 23 magistrats tellement moins gauches.

Comme quoi ça paie toujours, d’être parmi les plus ignares de la planète. Voyez:

&&&

L’homme au doigt de Giacometti vendu 141, 3 millions !

La jalousie est un vilain défaut. Comme le mépris des arriérés pirates de l’Art, concentrant des sommes indécentes sur certaines œuvres fondamentalement quelconques, faciles. Marchandises sans importance réelle, ne visant qu’à empêcher, discriminer, priver de moyens d’être reconnues en comparaison : des œuvres majeures, autrement plus utiles ou jolies ; Sous misérable spéculation coutumière : passées sous silence par prévaricateurs jusqu’au décès de l’artiste.

Bref : 141,3 millions pour un objet tout filiforme, concassé, tout malingre, morbide, cadavérique, …

Avant que les rapaces du capital ne parviennent à faire totalement main-basse sur la corruption relative à l’estimation de la valeur artistique, je me souviens de la réaction unanime des adultes, quand j’étais à l’école primaire et que dans le préau fut installé un « vélo » de Tinguely.

Et alors que de son côté Giacometti, ayant obtenu le Carnegie en 1961, s’approchait certes comblé d’honneurs de son décès, ses statuettes ne bouffaient vraiment pas encore le pain de tous les autres sculpteurs.

De tous deux, l’on n’entendait alors dans le peuple que des considérations rigolardes et désabusées. Pour Giacometti il se disait qu’au moins ça ne lui coûtait pas cher en métal, que ses « horreurs » faisaient peur, qu’« en tous cas, moi je ne mettrais pas ça dans mon salon » … Quant à Jean, ses œuvres successives étaient encore bien plus décriées : « Non mais regarde ça, je te me vous en fait un en dix minutes, moi, de ces machins, avec toutes les saloperies qui traînent à la décharge. Y en a qui ne se foulent vraiment pas … Et Y’en a qui achètent ça ??! »

Puis, après que l’on nous ait rabâché et rebattu encore et encore les oreilles avec leurs talents extraordinaires, nous y crûmes. Et tant mieux pour eux, et leurs descendants. Le fait qu’ils furent des artistes leur pardonne tout.

Mais aucun pardon à avoir pour les escrocs de  l’élitisme nauséabond, du sectarisme de l’évaluation faussée des Valeurs. Qui se servirent de quelques créateurs pour imposer barème d’inaccessibilité à des millions d’autres, souvent bien plus valeureux que ces étendards de l’art prostitué.

&&&

Pour changer : Comment dire du mal en paraissant dire du bien :

« Et Hollande, actuellement, qu’en pensez-vous ? »

… « Oh, il lèse Antilles ! », « lui n’est grillé ! »

&&&

Le Consulat de France veut lutter contre les queues !

Avant même que Marine n’en prive tous les Français ?

Ou pour qu’il ne reste en cuisine que les Maîtres ?

&&&

Sarkozy, lui, a si bien lu Hugo qu’il est incapable de fournir le titre correct de l’ouvrage survolé.

Mais, qu’il change d’auteur et d’ouvrage, ça lui conviendra mieux. Il pourra ensuite affirmer : « J’ai (re)lu ce magnifique livre de Saint-Exupéry : Le petit grince !Destiner le Français à être un mouton fut la 1ère décision de la République ».

&&&

Un second « Mur de Berlin » vient de tomber ! Le pape et Raoul  Castro font ami-ami et s’offrent des cadeaux.

François promet de se servir de la magnifique faucille rouge reçue, pour engranger un maximum de blé pour l’île si fertile en missiles, et d’user adéquatement du lourd marteau pour les attributs de ses proches pédophiles.

Raül gagne une entrée VIP pour une chaise au 45ème rang à la messe de Noël au Vatican, en la cathédrale Saint-Pierre aussi accessible pour le quidam croyant infortuné qu’un labo ultra-secret de l’armée, et Fidèle quant à lui a reçu un rutilant cercueil, garanti « Bois du Mont des Oliviers ».

Souhaitons-leur de bien grandir ensemble et de prendre soin de leurs jouets.

&&&

Mais surtout : évitez de perdre du temps à vous rendre dans le Chef-lieu du Valais !

À cette époque c’est lassant Sion.

 

Allez, cessez d’accorder vos faveurs exclusivement …

Ali GNIOMINY

Et gare à arrêter de me chercher, je n’ai pas peur de bouffer un aigle tout cru, à défaut de canaris :

canards.rient.jpg

 

Mais, avec la clé en travers de la gorge, et quand l’excès de stress me fait éternuer …

 

peupl.jpg


Les commentaires sont fermés.