« 2015-03 | Page d'accueil | 2015-05 »

26/04/2015

ELLE : VESSIE POUR LES LENTS TERNES ET PIS-ALLER …

… La Suisse est championne du monde de Bonheur !

Mais son taux de suicides bat des records ! Allez comprendre !

Justement : Votre dévoué bas rond-de-cuir et accessoirement Roi-Député de Parti Railleur, pour ne vous asservir, vous démontre-ci combien subsistent en Suisse aussi des formes subtiles d’esclavage moderne rendant fort malheureux, voire cynique.

Risible, certes, cet esclavage, en regard d’autres abjectes pratiques de rabaissement d’autrui dans le monde, mais fondamentalement injuste et douloureux également.

Asservissement perpétué au nom de leurs désuètes idéologies : par les coupables de records de suicides, provoqués dans le pays le plus guilleret de la planète, dont témoignent ces écrits.

Le Bonheur est dans le précurseur, et non en ses encensé censeurs ne lui renvoyant l’ascenseur ! Croyez-en le penseur qui en bave comme esclave des rancœurs de défiés glandeurs atrophiés, côté Reconnaissance par les finances à bon escient, qu’ils gèrent si fiers en le sciant.

…………….

Enfin, gazouillons de Félicité, en survolant nos riantes actualités :

Illusionnisme : Vraiment fortiches, ces magiciens transformant l’Orange en Sel !

Mais son coût n’en sera-t-il d’autant plus salé ? Surtout en notre sectaire Lake City où, si tu y mets ton grain tu déclenches une tempête: Un cyclone dont tu ne sais généralement rien, restant au centre dans le calme plat, joyeux comme pinson en sa cage oublié.

…………….

Allons ! Non non, ne laissez microgramme de légitime déprime vous titiller, même s’il y a :

Pénurie de perches !

Comme si c’était d’aujourd’hui, d’ailleurs, que plus personne ne la tend !

Et la Fédération Olympique permettra-t-elle aux sauteurs de se coller une mini-fusée à l’arrière-train ?

Ah ? Plus de perches du lac ? Et alors ? Quelle différence ça fait pour la restauration ? Les hôteliers peuvent continuer gaillardement à afficher au menu leurs « Filets de perches ».

Et servir, bien rôtis en tranches, les filets qu’utilisaient les pêcheurs quand il y avait encore des perches !

Imparable ! « Filets de perches » à l’huile de coude. Évoquant ces nouveaux parfums fleurant bon l’être disparu. Avec un filet d’algues sur lit de cordage, à en faire se relever les noyés.

………….

Bref, la perche a ri, comme la carpe s’est tue milliers d’années durant et c’est fini, la carpe pète le plomb, la tanche amère cure les eaux. Or, rayés de nos eaux, ces poisseux ont, disparates, paru rares en d’autres temps tant tendancieux déjà. Qu’ils soient, année après année, comme le contribuable, réintroduits !

………….

Pas pour les enfants, donc, car une très sérieuse étude (vous savez : un de ces machins faits par des étudiants ayant autre chose à foutre que ça, qui remplissent eux-mêmes les cases à cocher), une respectable étude le démontre : « Tuer un poisson serait malsain pour les enfants » !

Certainement ! Autant que pour l’adulte c’est de le noyer !

…………..

Ami(e)s milliardaires, experts en l’art et la manière de faire de bonnes affaires :

La Confédération vend ses sites archéologiques ! Pas les dizaines qui sont bousillés à coups de tracs de tous côtés ! Non, quelques beaux brins de Patrimoine, à céder au plus offrant au profit des plus truands, comme le splendide site archéologique romain de Windisch.

Permettez à votre bon Roi-Député, du reste vous remerciant pour votre fidélité à ses aisés cris, de déplorer le manque de sens du troc entre Nérons actuels !

Mais : Que les faillis du Servette & Cie échangent vite le nouveau Stade délabré de la Praille contre le site de Windisch !

Ainsi, la Confédération entraîne les requérants gladiateurs parmi tous les clandestins parqués dans le Stade de Genève, et ils combattent dans l’arène-amphithéâtre de Windisch !

Et que tous les crétins soient donnés à bouffer au Lion’s !

……………..

Quoi qu’il en soit : Le plaisir booste l’ocytocine, l’hormone du sentiment de confiance !

Plus on se fait plaisir plus on s’impose en confiance !

Plus l’on fait (ou donne du) plaisir à autrui, plus l’on est en confiance de part et d’autre.

Il est ainsi aisé de détecter, sur l’air ébaubi et béat de tous politiciens, people, etc apparaissant en public, lesquels viennent de se mettre le mieux en confiance !

………………

62% des personnes pleurent plutôt à la maison ! (De joie d’être si heureux ?) Selon un sondage sur 5'096 volontaires de 35 pays !

Pour les faire pareillement pleurer, celui qui les a sondés devait être Coréen. (Voir récent sujet illustré).

………………

Le Directeur de Genilem destitué pour une présumée affaire de mœurs avec mineures !

Terrible, d’abuser ainsi de toutes jeunes PME !

………………

Abus, toujours : Nos Hôpitaux sous vétos ont l’art et la manière d’encourager et de rendre heureux leurs fonctionnaires qui, face aux ascenseurs, découvrent en immenses caractères « Vous avez mieux à faire que d’être à l’hôpital ».

……………….

Le Groupe Gazier NAM a présenté ses excuses aux habitants de Groningue, aux Pays-Bas, pour les séismes à répétition causés par la production de gaz. Pour avoir, durant 50 ans, privilégié les revenus à la sécurité des habitants.

Ouf ! Plus que 50 ans à attendre des excuses ici, pour la géothermie dans le canton et la cupidité de Lonza & Cie !

……………….

Et voici que l’Administration fédérale se fait coincer par le Contrôle des finances !

Une facture de + de 500.- doit être signée par deux personnes. Mais un contrat d’achat ou une subvention de plusieurs millions de francs ne sont signés que par une seule personne !

Heureux système du Dominant subventionnant ou achetant seul, avec l’argent public, qui et ce que bon lui semble, redistribué après usure en monnaie de singe.

……………….

Enfin, chers bienheureux : Jeudi passé, l’Église arménienne a canonisé 1,5 million de martyrs du génocide de 1915-1917.

Après la semaine des quatre jeudis, voici le jeudi de 277,77 heures, durant lequel, à raison d’une seconde par nom, les nouveaux Saints entrent dans le calendrier.

Par conséquent, le record précédent de Jean-Paul II est écrasé, l’Église arménienne entre au Guiness Book.

…………………

Bah, dans le fond, n’est-il parfois sain de se dire :

QUI ES-TU ? QUI ÉTUDIE QUIÉTUDE : DIS ? QUI, QUIET, DISTILLE STYLE ? QUI ES-TU : DIT VAIN ? PAS FACHO PAS CHAUVIN ?

INUTILE, SI HABILE, AUX DÉBILES !

…………………

Ainsi, Christophe Alévêque et Serena Reinaldi pourront sans autre présenter à Onex « Deux mille ans de mensonges ».

D’outrés curé tentèrent en vain de hurler au blasphème, rien n’y fit. Stauffer sut les faire taire. Le brûlot passera bien sur les Planches !

En fait : Des deux bords l’on ne touche pas au plus rentable business. Pour encore, au moins, deux mille ans de mensonges !

Honte à qui, peu catholique, veut se faire Alévêque !

Et …

Ali GNIOMINY

Passé rit ! Euh … BHL, à l’instar de l’ensemble des experts en art plastoc ne le démentiront : C’est dans un souci d’extrapolations métaphysico-sensitives absolues que le Maître a engendré de ses sublimes pinceaux, des semaines durant, ce légendaire Chef-d’œuvre d’humour potache pictural, qui restera à jamais le Fleuron bigarré de sa célèbre Période de Merde :

elephantasm.jpg

 

Des Sous ? Venir à toi ? Et coi ? Encore ? ça ?

bergere.jpg

Par ailleurs : Il va de soi que l’auteur réclame quelques milliards de Droits, pour apparition prioritaire-ci de l’excellentissime Shaun le mouton !

21/04/2015

DÉCAPE, AIDE ET PAIE !

Terrible aveu à charge du Sieur Alain-Dominique Mauris : « Quand on achète du PLR on sait ce qu’on achète ».

Effectivement, ce qui est vendu.

&&&&&

MAIS SACHE QUAND T’Y FIER :

Guerre des sondages : GFS l’affirme : 53% des Suisses sont croyants ! Win/Gallup l’affirme : 38% des Suisses sont croyants ! Les évangélistes l’affirment : 79% des Suisses sont croyants !

Dramatique ! D’autant plus que, dans cette moyenne de 53,33% d’infantilisés déresponsabilisés : 100% croient encore aux sondages !

&&&&&

La Ville et le Canton de Genève proposent de Nouvelles bourses d’auteur !

Merci, sans façon, pas besoin de les changer, contrairement à bien d’autres qui n’en ont pas, les miennes se portent très bien, même si je ne me les suis pas encore faites en or.

&&&&&

Ah, que je vous comprends, Mesdames, quoi de plus normal que de vous voir si jalouses de mon amazone à front bleu.

Non pas que ma « perroquette » répète bêtement plus que vous. Ni parce que je la couvre continuellement de bisous.

Mais arrivant actuellement sur ses 29 ans, et même lorsqu’elle aura 104 ans, comme le perroquet du Dr Schweitzer, bestiole décédée le 4 mars 1993, qui parlait l’alsacien de Haute-Alsace, le français et divers dialectes africains, elle n’aura pas pris une ride et restera toujours aussi jolie et admirée.

&&&&&

Sympathique proposition de Suisse Tourisme : Un itinéraire de 1'500 km dans le pays. En transports publics, l’opération s’appelle « Le Grand Train Tour of Switzerland » !

Après l’esperando, l’anglorando : I’m très happy de savoir que my tailor est riche et my tailleur buying lors des Sale.

Et vous me demandez si je ne trouve pas que ça sent de plus en plus mauvais, cette détérioration de la langue ? Yes œuf, skons !

&&&&&

Finissons la tournée avec : Un peu d’Histoire incommensurablement authentique, sans H aspiré ou si peu à l’époque :

Il n’a jamais été aisé d’associer tragique et gaudriole, mais votre bon Roi-Député du Parti Railleur fit fort en ce sens, il y a un quart de siècle.

Or, par un torride matin de début juillet 1989, (lors qu’existaient encore de dignes très sérieux rigolos, sachant adéquatement repérer les perles d’auteurs riant de vérités, experts en l’art de se gausser des risibles sur piédestal tout en leur offrant d’originales et parfois vitales solutions) un facteur pas encore fainéant m’amenait ceci au domicile de l’époque :

ordre.du.franc.rire.jpg

Trois ans déjà que le Chevalier Coluche s’en était allé vers les rires éternels. Et je devais prévoir de descendre enfin dans le sud, vers fin juillet, afin d’être adoubé Chevalier de l’Ordre du Franc-Rire, et possiblement me voir coiffé du Casque d’Or académique. Soit ! Ma Fidélité à l’Hilarité ne saurait faillir. Ni mon devoir de désopilante reconnaissance. Dont acte.

Je pondis lors, à l’attention du Grand Chancelier Vincent Dizon une missive qu’un jour ressortirai. Un jour où les arriérés contemporains, chargés de trouver et valoriser qui sait réellement guérir de l’ignorance par le rire, seront jugés pour leur malveillance, ostracisme, préjudice au mieux-être de l’humanité.

Une mémorable lettre parmi tant d’autres en mes mètres linéaires de poèmes, nouvelles et correspondances de tous genres. Du bon vieux temps, alors que même les Grands de ce monde prenaient encore le loisir de rire et d’honorer les meilleurs déclencheurs.

Tenez, justement, je retrouve quelques unes de ces enveloppes que je recevais de l’érudit Tonton, qui pourraient bien être la raison pour laquelle le sympathique facteur si admiratif sonnait volontiers à ma porte.

 

mitterrand.env.88.jpg

Ainsi, vers le 5 juillet 1989, je compose l’une de ces lettres à l’attention du Grand Chancelier, missives pour lesquelles, du premier au dernier mot, je me retrouve plié en deux me retenant les tripes, larmes coulant à flots, ne pouvant reprendre mon souffle avant que d’être assailli de décapantes conneries successives à déposer sur-le-champ d’horreurs. Et envoie dite caustique bombe humoristique à M. Dizon, pour lecture de vacances. Additionnée de moult remerciements et promesses de me bien retenir lors de ce jouissif adoubement ; me retenir de faire mourir de rire l’Inestimable Assemblée.

Vers le 17 juillet 1989, cette brave Madame de Saint-Agnan me contacte éplorée. Le Grand Chancelier est décédé le 14 juillet … « je pars en vacances le 14 juillet et un envoi en cette période pourrait bien finir par s’égarer » … Brrrr.

Eh oui, feu nostre Jovial Grand Chancelier, que la Destinée priva de m’adouber : 26 ans de plus, et je défends toujours en vain la veuve, le pauvre et l’orphelin, combats des mous laids sur mon fier destrier, ... que chevaleresque je pardonne presque tous les coups, et qu’effectivement finissent à l’évidence toujours par s’égarer chez les ignares mes plus exquis envois.

&&&&&

Voire être offerts en pâture …

Ali GNIOMINY

Au crépuscule des lieux

coucher.jpg

 à chaque jour sa plaine

14/04/2015

AIDEZ INFOS !

Faut-il le répéter : Les lanceurs d’alertes n’ont jamais tort !

S’ils lançaient des grabataires, on leur courrait après bien trop facilement !

………..

D’ailleurs, si l’un d’eux devenait trop myope pour se rendre compte qu’il lançait en fait une plantureuse créature qui se pâmait-là : Il faudrait alors parler d’alerte à mâle hibou.

Un petit coucou, donc, en y prenant les formes, à la femme Américaine. Mais pas celle que vous pensez. À celle qui doit savoir sauver ce continent du regain d’obscurantisme qui le ronge : Hillary Clinton. Qui ne pose qu’une seule condition pour accéder à la présidence des USA :

Que jamais personne, en sa présence, n’évoque la ville de Santa-Monica.

Pour le reste, tout est prêt à la Maison Blanche pour l’accueillir, le personnel d’intendance est au complet, et les dossiers brûlants sont préparés sur son bureau par le futur secrétaire particulier qu’elle ne connaît pas encore et qui lui a été assigné, Arturo Lewinski.

………..

Mais revenons en Espagne, d’où me parviennent de nouveaux échos paraissant plus plausibles, sur un sujet que je conchiai peut-être par erreur. Auquel cas je prie sa famille de victime de pouvoir m’en excuser. Mais effectivement, prenant connaissance de tant d’éléments mystérieux, découvrant qu’il est impossible d’entendre une respiration dans une boîte noire, que l’épisode de dérangement psychiatrique était en fait une grippe, que le copilote consultait juste avant sur le Net une recette de cuisine à préparer sans doute au retour, que des exercices de l’Otan se déroulaient depuis la base d’Aviano au Nord de l’Italie, … si j’ai bien tout compris en la langue de Cervantès … voilà qui laisse songeur. Et rappelle autre épisode ici traité, d’avion d’Air Malaysia trop proche de la principale base américaine du pacifique …

L’athée, hors rides du complet … ne joue les Colombo.

Se vêt de vérités testées, se refuse d’user de possibles sensibles rumeurs et clameurs de frimeurs … Mais, qui croire ? Quand abondent tant de divergences.

Tout est devenu possible dans une société pareillement pourrie. Observez ce que se permettent à présent des gouvernements bafouant tout soupçon d’éthique : Ne serait-ce que la Direction de notre Confédération, qui finance le développement d’un détecteur de pédophiles, enregistrant les réactions cérébrales des cobayes.

À noter que cette invention est inutile, qui ne pourra jamais être utilisée à proximité d’églises, d’écoles, de terrains sportifs juniors, de camps de scouts, d’informelles réunions de dirigeants … faute de quoi l’alarme dérangera en permanence les voisins.

Pour la même raison, le développement d’une autre machine fut immédiatement abandonné dès sa conception. Berne ne parvenant plus à arrêter la sirène hurlante du détecteur de fascistes.

………..

Un détecteur d’incompétents en matière de découverte de talents d’exception sera, lui, absolument assourdissant : Ecoutez, franchement, n’est-il exact que :

De même qu’il fallut aux « experts » nombre de décennies pour qu’ils finissent par comprendre que les « petits mickeys » étaient devenus un Art véritable, à considérer, estimer et valoriser comme tel : De même les petits-petits-bâta… enfants de ces « spécialistes » réaliseront soudain que la blogosphère abrite des talents Artistiques impérissables d’actualité, un Patrimoine à estimer à hauteur de celui des plus grands inventeurs et témoins de leur époque.

À l’évidence, de nos jours, Ramuz ou Rousseau, en leur naturelle générosité, ne sauraient s’empêcher de transmettre des Chefs-d’œuvre à leurs contemporains, au détour de sujets plus anodins abordés sur leur blog ! Leur mur de la tonte par le Pouvoir de leur Savoir.

Ainsi, Jean-Jacques, sur www.Heloïz.com, JJD-lices pour les geek, balancerait ses Rêveries d’un surfeur solitaire à tout-va. Avec l’Émile et une nuit sur l’écran de temps à autre, croyez-vous qu’il n’atomiserait les ennemis du Comte, rats sauce Yale, pour accéder aux dix cours de l’inné gars littéraire ? Ne pensez-vous qu’au bout du Comte, au frais, d’eux la princesse grâce n’obtiendrait ? Ne l’écouterait Noir Pouvoir de naguère ?

Non, force est de constater que le temps des mécènes éclairant les Lumières est visiblement achevé, depuis le retour du pire obscurantisme en vigueur.

Le blogueur n’est, et ne doit rester, que vulgaire radoteur de seconde zone, et ses œuvres n’ont pas à dépasser la valeur d’une liste de courses de ménagère. Punkt schluss. L’absence de réactions sur, ou suite à, cet ouvrage en atteste années après années.

En bref : Jamais de LED pour qui partage franchise et cran ! Seules de vieilles et conventionnelles lampes des huiles, patinées par le frottement de maintenus formatés en réseaux, sont susceptibles d’abriter le génie.

……….

Mais réjouissons-nous, il existe encore tellement plus stupide ailleurs :

L’Ambassade d’Arabie Saoudite en profite pour passer une annonce, par laquelle elle recherche un jardinier. Les candidats à l’emploi doivent payer 100.-, non remboursables, pour proposer leurs services.

À n’en pas douter, l’heureux élu reconnaissant payera 6'000.- mensuels de salaire à l’Ambassadeur qui l’emploie, et consacrera son temps libre à infliger mille coups de fouet aux recalés qui n’avaient pas à déranger vainement l’Ambassade pour la ridicule somme de 100.-

Au fait, j’aurais bien besoin d’une secrétaire. Pour à peine 200.- la candidature ! Mais ne vous ruez pas. La préférence sera de toute manière donnée aux Monica.

………..

Assez de salaces allusions, voyez un peu les vilaines histoires de coucheries entre élus UDC et Verts à Zoug, ça s’envenime tellement que de temps à autre un homme trompé désespéré pète les plombs, et commet un multiple crime passionnel en plein lupanar politique.

………..

Épouvante, toujours : L’on apprend que la Suisse vire à droite en 2015.

Plus encore ? Alors qu’elle est déjà totalement dans le décor ?

Enfin : À force de foncer à droite toute, elle va bien finir par revenir en force derrière la Gauche.

………

Zig-zag législatif : Les retraits de permis des seniors explosent !

Un peu de compassion, que diantre ! Où va-t-on si grand-père, complètement bourré comme de coutume, n’ose même plus rentrer en laissant sa 2CV retrouver le chemin de la maison ? …

C’est affreux à dire, mais tellement vrai. Ces pépés n’ont, certainement, pour ainsi dire jamais d’accident dû à l’alcool, même s’ils ont exagérément bu.

Me l’ont répété de nombreux camionneurs qui me prenaient en stop sur des milliers de kilomètres, et à qui je tendais régulièrement leur topine d’arrache-gueule au volant : « Nous sommes habitués, blindés, maîtrisons parfaitement notre métier dans n’importe quel état, c’est à jeûn que nous pourrions être dangereux ; Avec notre dose minimale nous sommes dans notre état normal, pouvons boire du matin au soir sans jamais être ivres. Les véritables dangers de la route sont les conducteurs non habitués par l’alcool, les drogues ou les médicaments, qui en abusent occasionnellement ». Mais chut, ce n’est pas correct de révéler des vérités comme ça. Un truc à déclencher au plan international un véritable Transportsleaks.

De toute évidence, avec les nouvelles médecines, les aînés pètent la forme jusqu’à un âge très avancé. L’on prétend qu’ils ne voient plus très bien, mais c’est faux, ce n’est pas systématique ! Certains vieux votent à gauche.

Et restent ainsi alertes. Aussi, ne vaudrait-il pas mieux brider simplement leur déambulateur à 60km/h ?

………

Assez de dérapages ! Et freins, encore :

Chers candidats à la naturalisation, vous souhaitez, comme tel fut le cas pour tant de vos semblables, obtenir en Suisse un statut beaucoup, beaucoup plus enviable que celui de l’esclave Suisse de souche, victime d’excès de franchise, le bas rond-de-cuir qui vous conseille ?

Voici les dix commandements des erreurs à ne pas commettre, lors du passage à votre domicile des élus si fervents Compatriotes, chargés de savoir si vous pouvez finalement vous introduire en le cercle fermé des Confédérés.

1) Ne jamais installer de sonnette exotique !

2) Enfermer et bâillonner à la cave tous vos rejetons surnuméraires ! le Suisse parvenant à tolérer à la limite un couple d’enfants, mais plus que ça, gare, ça fait trop de bruits pour les voisins et ça pue … l’anarchie, racket & Cie.

3) Éviter d’en faire trop, de proposer sa meilleure bouteille aux élus, et surtout d’aller eux-mêmes la choisir à la cave !

4) Cacher soigneusement les poissons rouges !

5) Si vous êtes musulmans : Disposer le tapis sur le seuil de votre logis en direction de la Mecque, et fixer rendez-vous aux inspecteurs des bonnes mœurs à l’heure de votre prière. Sortis de l’ascenseur ils seront flattés que vous vous prosterniez pour les accueillir !

6)  Il est toujours du meilleur effet que l’on personnalise la cible du jeu de fléchettes du petit, par une photo de Levrat, du Che, de Marx, etc. Mais éviter l’autel empli d’encens, de bougies et fleurs entourant un portrait de Blocher. Le pire étant l’ami du mal, ça ne plaît pas à tous patriotes.

7) Éviter d’accueillir vos hôtes en hurlant de joie et lançant des cotillons, portant un maillot de l’équipe de foot d’OTRPAYS, alors que sur l’écran, à la 93ème, OTRPAYS bat la Suisse par 7 à 0.

8) Laisser dépasser discrètement l’étiquette M-Budget sur la totalité des objets de votre foyer, habits, …

9) Au bout du quatrième paquet à la suite que vous terminez, depuis leur entrée dans la petite pièce à fenêtre condamnée où vous les recevez, ils devraient avoir remarqué, malgré le brouillard ambiant, que vous fumez la Parisienne bien de chez nous, Suisse jusqu'au bout du crabe.

10) Ne jamais dire le moindre mot durant l’entretien. Le Suisse est un taiseux ! Et qui ne dit mot consent !

 

Voilà, avec un tel bagage vous avez toutes les chances de réussir l’examen de pas sages. Il vous suffit encore de placer du Bon Dieu par-ci par-là, de promettre de demeurer outrageusement passif en toutes circonstances et vous ferez l’affaire. Serez largués dans la terrible jungle helvétique, mais avec tous les droits dans votre poche, et toutes contraintes en votre énorme sac à dos et vos trois valises.

Vous serez Helvète servant son peuple. Commencerez, pour une durée de 40 ans à peine, à nettoyer le fond des WC de sous-chefs de sous-chefs de Directions, au moyen de copies de vos dizaines de diplômes d'ingénierie, philosophie, d'astrophysique, de médecine, droit, d'économie, etc etc. Vous prouverez alors, par vos efforts et votre soumission, votre absence de légitime révolte, votre savoir faire disparaître efficacement les gros cacas des cadres, et faire payer le nettoyage général aux subordonnés que vous accuserez de pisser à côté.

Auquel cas vous allez prestement grader. Et faute de quoi vous resterez Helvète, certes, autant que les bêtes d’une ferme. À traire, salir, faire bosser et finir par bouffer complètement.

Car ici : Être très aimé n’est rien !

Encore faut-il demeurer simultanément détesté, pour que cela devienne pleinement passionnant!

......

Allons, détendez-vous, je plaisantais, dix commandements ne seraient jamais suffisants, il y en a heureusement 1291 ! À vous de nous les rappeler tous.

Avant de les rendre …

Ali GNIOMINY

Suite à telle mise à nu des usés costumes helvétiques :

Art mateur exempté de bas taux

ar.jpg

Qui a dit: Ah, l'Art n'a cœur ?

08/04/2015

LE NEUF FAIT VRILLER !

Des nouveautés risquent de descendre en vrille les cossus tenants de la politique sans vergogne, planant sur la misère qu’ils provoquent.

En effet, les Suisses ne savent plus que faire des Initiatives irréalistes, plébiscitées par l’ersatz de majorité vendue aux plus malsains lobbies.

Aussi : À l’instar des Irlandais ayant transformé des flyers homophobes contre l’instauration du mariage gay en « Confettis de l’amour », qu’ils vendent au profit d’associations non fascisantes : … En raison du contenu à rallonges des susmentionnées Initiatives, celles-ci seront à l’avenir transformées d’emblée en « Serpentins de l’amour ».

D’autre part, en janvier de l’une des années à venir, le Gâteau fédéral des Rois de l’Helvétie contiendra neuf fèves. Riez !

Jaune ! Vu que d’ici-là, Berne et tout ce qui s’y rapporte seront propriété chinoise.

………………..

C’est à neuf que doit être refait le fondement de la timocratie ayant remplacé feue notre démocratie directe. Pour faire face aux terribles drames que nous connaissons.

Tiens, justement, puisque l’on en parle : Zut alors, plus de café dans l’armoire. Quelle injustice. Et il faudrait que j’aille en racheter ? Et quoi encore ! Je vais de ce pas transmettre mon Initiative pour le « Droit inaliénable d’avoir toujours du café chez soi » !

Et pour éviter tout risque que le peuple ne la rejette, je mobilise l’artificielle majorité de pacotille avec le ton plus accrocheur qui lui convient : Modifie  « Initiative pour le droit inaliénable d’avoir toujours du café chez soi » en : « Initiative pour l’obligation inaliénable d’avoir toujours du café chez soi », et le tour est joué.

Ne me reste plus qu’à forcer les 2'417 barrages entourant sa propriété des rives du Lac de Côme, et donner du grain à moudre à Clooney, jusqu’à ce qu’il fasse une apparition à l’inauguration de mon industrie de torréfaction.

…………………

Pas de quoi rire, ça va mal, même et surtout en Allemagne. Où la pénurie de chômeurs est telle, que l’Agence allemande pour l’Emploi renouvelle son stock en licenciant 5000 de ses conseillers.

……………….

Allez savoir pourquoi me revient cet hermétique symbole que rencontrai plusieurs fois en ma Quête, du pélican se picorant le foie pour nourrir ses petits.

Que l’homme ait au besoin à se réincarner n’est presque plus un secret de polichinelles, mais certainement pas en animal. Dommage. Certains auraient bien besoin de renaître en pélican :

Ainsi: Un important procès a lieu actuellement. De Roms vendeurs et acheteurs de bébés.

Pour vous dire à quel point c’est ignoble : Un procès. Afin de tirer le pain de la bouche de cette mineure parmi tant d’autres, qui continue de mendier dans le tram 12 avec sur les bras « « « « son » » » » bébé, tête pendouillant. Mise en scène de mineure, accompagnée de feutrée voix-off TPG distillant : « Mesdames et Messieurs, prenez garde à vos affaires, des pickpocket sévissent, et d’autre part nous vous rappelons que la mendicité est interdite dans cette rame » …

Non mais, vous ne vous êtes jamais prêtés une poupée ou l’autre, vous, quand vous étiez gosses ?  Franchement, un procès pour ça ? Ce n’est pas possible ! Sûr que des enquêteurs ont mis la main à la pâte, pour inculper ainsi ces braves vendeurs et acheteurs, ces fins limiers sont tombés sur un gros morceau : Certainement l’escroquerie consistant à ne pas changer la marchandise durant des mois, avant de vendre ces bébés au kilo.

Pratique d’ailleurs trop peu rentable, délaissée par les commerçants parents, puisqu’elle tenait éloignés même leurs meilleurs clients pédophiles.

……………………

Oui oui, heureusement que je déteste et évite l’humour noir ... mais quand c’est trop c’est trop; ça me rend de mauvaise, des trucs comme ça.

Par ailleurs : Devrai-je un jour avoir honte que l’assurance de mon concours si particulièrement précieuse à François Mitterrand, ait contribué à lui faire abolir la peine de mort ?

Alors que la loi de la jungle la plus primaire, tuer ou être tué, prend chaque jour plus d’ampleur sur Terre, alors que des milliers de traitres à leur patrie s’engagent dans des milices ennemies pour revenir tuer leurs proches et parents, détruire le pays qui les a accueillis ou vu naître, alors que cette plus nauséabonde des vermines est ménagée à nos frais à son retour … tentons de persister encore à penser que le cancer ne se généralisera pas, tant que l’on parvient à contenir sans défaillance jamais et traiter les cellules malades. Essayons de nous persuader qu’il est inutile de l’éradiquer ici. Qu’il vaut mieux laisser autrui combattre les tumeurs extérieures, et voir alors exterminées les cellules pourries par des chimiothérapies de masses, avec bon espoir qu’aucune de ces métastases en puissance ne réapparaisse un jour en terrain sain.

Non, restons-en là. Dans nos pays l'on ne tue pas. On ne vit pas non plus, d’ailleurs. Si l’on ne s’impose parfois de choix cornéliens.

Par morbide curiosité, alors qu’en ma tête j’en étais resté aux années 70’, où l’on nous disait que la peine de mort au plan militaire pour haute trahison existait toujours en Suisse : Je me suis informé. Édifiant. Je vous transmets juste ce passage pour info :

http://www.interdoc.ch/perso/pre_memoire.html#tab_31

Il faut attendre 1989 pour que le conseiller national Pini 67 lance une initiative parlementaire dont l'objectif est d'abolir complètement la peine de mort dans le code pénal militaire. Cette initiative ne provoque guère de débats au Conseil national, puisqu'il n'y a personne pour s'y opposer. Au Conseil des États, par contre, une petite minorité de huit conseillers votent contre cette modification. La nouvelle loi, sans peine de mort, quel que soit le délit et quelle que soit la situation dans laquelle il a été commis, entre en vigueur le 1er septembre 1992. Depuis cette date, la législation suisse ne connaît plus la peine de mort. Toutefois, comme le Conseil fédéral et le conseiller aux États Danioth 68 l'ont rappelé, dans une situation exceptionnelle, sous la pression d'une menace existentielle et sous le régime d'un droit d'urgence, la peine de mort pourrait très bien être rétablie. D'ailleurs, en vertu de l'article 26 (qui concerne l'état de nécessité 69), la peine de mort, et même la décimation de ses propres troupes, peuvent tout à fait trouver une justification.

………………..

Dans une telle période de crise ! Avec ce que nous coûte l’armée ! Mais qu’attend donc Ueli pour faire fusiller un de nos soldats sur dix !

……………….

Autre Corps à la fête : Nous l’annonce le « Je n’ai vos mains, formations » :

2014, année record pour les pompiers !

Bien qu’il soit préférable de ne pas aller trop vite, en bataillant !

……………….

Ah, la subtilité des nuances de circonstance, quel prodige : Je reviens une dernière fois, certainement, sur ce malheureux sujet :

Il se suicide en entraînant 150 personnes dans la mort avec lui. C’était un pauvre dépressif. Pas étonnant avec cette Société, ces cadences, etc etc. Un malade, donc, et fini, dommage pour les innocents.

Il en va des scandaleux profits de toutes compagnies d’aviation et de la récupération politique à tirer de l’évènement. Pas question de suggérer qu’il fut en vérité un tueur en série. Encore moins un terroriste, va de soi, il faut impérativement être islamiste quand on tue 150 personnes, pour mériter ce statut.

Bah, pas de souci à se faire, avec les progrès politiques de notre époque, il y a somme toute de fortes chances qu’il soit prochainement cloné, afin de se faire un jour fusiller comme le mérite le monstre qu’il est. Car les lois changent si vite, selon le bon vouloir des principales fortunes en force et vigueur.

Voyez-vous, en ma tendre jeunesse de « déviant bisexuel » selon la formule consacrée par un lamentable Tribunal fédéral à la botte de l’UDC valaisanne, je fus ranimé in extremis aux Urgences par quatre fois, suite à des tentatives de suicide par absorptions d’énormes cocktails médicamenteux. Tentamens d’appel à l’aide contre les ordurières contraintes sociales artificielles, contraires à toute logique et raison, imposées par la pègre religieuse, industrielle et politique associée au sommet de l’État de Berne puis de Genève.

Ne comprenant plus qu’après avoir été matraqué dès la prime enfance par la contrainte de devenir un homme Marlboro, d’apprendre à contribuer sans faute, comme largement favorisé par l’État, à la prospérité des fabricants locaux Burrus et Philip Morris ; à refuser de fumer la Parisienne des potiches femmelettes d’alors, ouvertement invitées à s’y mettre également, pour le bien de l’économie locale … Ne comprenant plus qu’après avoir été  un bon garçon, comme voulu par l’État, supportant bien et m’accrochant adéquatement à l’arrache-gueule noir, avec lequel il convenait impérativement de s’afficher au bec adolescent pour être un mec … j’étais peu à peu victime de répression, sournoise ou directe, pour ma bisexualité se pressantant, et pour être devenu un gros fumeur,  un drogué à poursuivre et condamner, additionnant l’officiel produit naturel local tabac avec le naturel produit du terroir cannabis …

N’en pouvant déjà plus des multiples atteintes irréparables à mon intégrité perpétrées impunément par l’État de Berne (continuant depuis plus de 40 ans à me réclamer de farfelus frais de retard de mille et quelque francs de prétendus impôts dus, aucune prescription n’existant pour la poursuite d’exactions par tel État tabacophile ) j’ai, comme programmé par économie politique, pété les plombs au dernier stade par quatre fois.

Pour libérer mon prochain de l’abominable image que reflétait de moi le miroir déformé de la chienlit au pouvoir. Par amour pour les autres, et jamais pour les entraîner dans ma mort. Je ne risquais en vérité de tuer qu’une seule personne, ma pauvre mère, de chagrin. Et c’est ce qui arriva. Le choc, par deux fois, d’être mise au courant de la moitié de mes actes désespérés a très certainement contribué au cancer qui l’emporta en 1984. D’autant plus que mon père, en 1978, n’avait pu être sauvé.

De tenaces bisbilles de famille du côté de mon grand-père paternel, et mon insouciance d’enfance, me privèrent de connaître cet aïeul, que je ne rencontrai que deux-trois fois. Et l’attitude invariablement joviale, plaisante et peu bavarde de mon cérébral de paternel fit que je ne retint que très peu d’éléments de son enfance. Sinon qu’avec un père communiste, buveur et querelleur, divorcé et remarié et redivorcé, mon géniteur fut placé dans une ferme, du côté de Reconvillier où il était né. Pour rappel, selon l’outrage d’un récent sondage: La pire ville de Suisse.

Et il me racontait en riant, souvent, que quand il était gosse il avait peur des chevaux, traîtres et mordant facilement, qu’il avait souvent été sauvagement battu (mais sans doute ni plus ni moins que tous les gosses vers 1936) et que quand il avait faim, comme d'habitude … il coupait sa tranche de pain en deux, une moitié dans chaque main, et alternativement, petits bouts par petits bouts longuement savourés, il se répétait très fort : Fromage – jambon – fromage – jambon ….

Puis il parvint à surmonter ces temps de vache maigre, à devenir dessinateur technique, mandataire, DRH, Président de moult sociétés locales, au zénith et … Pfuiiit ! À la consternation générale … !

Certes, il était fort allergique, comme son père, à l’Autorité figée, Jurassien affiché chez lui et parmi les pro-Bernois, de Gauche en pays conquis par une impitoyable Droite, généralement anabaptiste, amish, catholique fondamentaliste, etc etc … (Pour rappel les amish d’Amérique sont partis des Montagnes du Jura Bernois) … Trop intelligent et cultivé pour son milieu ambiant, trop stressé par l’obligation de taire sa colère, de subir la loi des sectaires, mais malgré tout soucieux pour nous, il paya tout à l’escroc officiel, même à l’avance, et s’en alla dans le garage dans la nuit du 14 au 15 juillet 1978.

Le champion n’avait cependant pas prévu qu’à peine son sacrifice effectué, le charognard militaire adresserait à ma mère une facture de plus de 700.-, énorme à l’époque, de taxe due pour ½ année !

Pour rappel: Le suicide en Suisse ne restant exonéré de contribution aux préparations de tueries, que si l’assujetti le pratique un 1er janvier.

« Pesce pescinho e » … Le petit poisson tire du poisson, dit le dicton brésilien, plus joliment que chez nous : « Les chiens ne font pas des chats ».

Donc, le suicide ? Merci, sans façon, je suis vacciné. Sais que cet acte fatal, de par son appellation même, ne concerne strictement que soi-même, ne peut en aucun cas être évoqué si le suicidé tue d’autres humains, il est alors un meurtrier ou un terroriste, s’il occit des dizaines de personnes ! Mais non, des élections approchent ou ceci ou cela et donc : celui qui terrorise la terre entière, oblige les Compagnies à renforcer leurs effectifs dans le cockpit, celui qui épouvante la planète en pulvérisant 150 personnes contre les Alpes fut un simple malade désespéré.

Enfin, c’est comme ça. Au fait, il semble qu’il y ait du bon travail se déroulant dans les déserts barbares, ça fait un bon bout de temps que l’on n’a plus vu de vidéos de désespérés suicidaires égorgeurs.

………………….

Mais ici, tout va bien ! Le talibanisme judéo-chrétien se porte au mieux, la chasse à l’homo bat son plein, on fait tout un tabac du coût des conséquences de la promotion et protection étatiques des drogues légales ayant rendu dépendants d’honnêtes citoyens, esclaves contraints tel, Sisyphe, à suer ad vitam pour compenser le manque dû au racket les frappant par successives augmentations du prix de la maladie qui leur fut inoculée. Par absence de protection que l’État est prétendu apporter, et par seule cupidité criminelle de clans politico-pharmaco-cigarettiers ultra-protégés.

Pratiquant allègrement le génocide sanitaire par empoisonnements de types corporel et spirituel prescrits ou recommandés, et la répression et l’exclusion contre qui s’en offusque.

Il n’empêche que l’on vit, semble-t-il, dans le meilleur pays du monde. Une fois remis à … neuf.


Alors ? Qu’y faire, si un Nouveau Voltaire atterre ? ...

……………………

Refusant de céder ...

Ali GNIOMINY

Préférant, pour casse-dents, les Mille-feuilles à l’avanie.

DSC_4200.jpg


06/04/2015

HAUT MAGE FACE AUX « CASSE-QUÊTE »

Son Eminence crise : Voyant tant de voyous noyés sous subventions faire de la rétention de considération due, hagards regards rivés sur qui en est privé, du haut de sa Dignité : Eminence dépitée se dit que : Traverser réhaussé cette époque, et passer son temps en n’en vantant que le toc : choque !

Mais l’on s’en moque. Passons à du bien plus sérieux :

Assez, de toutes ces femmes voilées sur la voie publique le Vendredi ….!

Interdisons immédiatement ce terrorisant défilé des Pleureuses de Romont !

………………..

Terrible aussi, que de devoir se voiler la face vis-à vis de l’évidence. Observez pour exemple l’attitude d’une certaine Isabelle Falconnier, présidente du Salon du livre de Genève, journaliste littéraire à l’Hebdo et déléguée à la politique du livre pour Lausanne, qui ne parvient toujours pas à s’élever plus haut que les insultes qu’elle profère à l’encontre de votre bon Roi-Député du Parti Railleur d’Extrême-Centre-Gauche artistique :

Isabelle des casse-style affirmant que dans la culture l’on ne peut pas être fonctionnaire !

Prenons ça d’où ça vient. Comment demander de s’y connaître en Culture subtilisée par fonctionnaires ou non, à une candide gamine fonctionnant passionnée, avant tout, par sa collection de casquettes ?

…………………

Et franchement, s’occuper de politique du livre … du plus rigide des bleds parasitant les rives propriétés du Lac de Genève ? Quelle tristesse, quelle vergogne.

Alors qu’en la plus cultivée des Jonctions de l’univers, sise en la plus intelligente et resplendissante des Cités romandes de bout de lac, des trésors de Culture échappent totalement à son risible fonctionnariat. Mais laissons-lui qu’une fois l’an, sortie de l’aride campagne des têtes de Vaud pour affronter la grande ville, elle fonctionne à présider bien Palexpo … Salon ne peut lui reprocher.

Et reçoit les grandes pompes d’autres paysans de la culture des patates après le 1. Puis se laisse … bercer par la chasse aux cannes … à employer … sous prétexte de gérer moins aveuglément de l’Artistique et de l’Educatif, grâce à vieillottes béquilles bouffées aux mythes. Dos au Mage.

Qui se sent presque obligé de la ressortir, cette antiquité du plus culturel des charismatiques fonctionnaires visionnaires :

1392620264.jpg

 

Prédisant présidences houleuses râleuses et moches, pour tous borgnes qui la lorgnent et louchent, mais jamais ne la bouchent la bouche à la mouche du coche ; leur permettant d’évoluer ou les mettant sous les huées ;

…………………….

Au fait, il ne faut jamais dire : Là, d’humeur explosive, il se posa, morose, achetant une rose relaxante lui redonnant des couleurs.

Mais : Là, assis, terne acquiert rose zen.

………………….

Passons à plus pompeux : Les Alliés contre les nases Islamistes sont enivrés à l’idée d’exploser les caches des casseurs de musées !

Moralité en boîte sauce automate :

Les casses saoulent, eh ! ça va péter !

…………………..

Plus douloureux encore :

La blessure à la main de Johnny Depp est plus grave que prévu. Le tournage de la suite de « Pirates des Caraïbes » devait encore être retardé d’un mois !

La production ne pouvant attendre plus longtemps, vu les frais engendrés par l’inaction de l’équipe, la main en question a subi une opération d’urgence, réhaussant encore le rôle : Attendu qu’un pirate se doit d’avoir un crochet en guise de main.

Dans la foulée, les chirurgiens du studio lui ont également ôté un œil et minutieusement raté une énorme cicatrice en travers du visage. Saisissant de réalisme.

Son épouse, Amber Heard n’a pas apprécié ce nouveau look définitif et envisage de le quitter. Monstrueux. Avis à ces dames.

Il est certain que si le rôle avait été attribué à Brad Pitt, son épouse l’aurait soutenu, et n’aurait pas hésité une seconde à modifier son patronyme en Angelina Moche.

Et sans le moindre doute, si Brad par malheur perdait un œil, la belle ayant coutume de se faire enlever les organes en prévision des risques qui pourraient les frapper …

………………….

Vous le savez, fidèles lectrices et lecteurs, l’auteur invente ses vannes de A à Z, ne copie jamais quiconque et conserve son absolue originalité en ingérant très peu de gags ou de sujet des plus sérieux provenant d’autrui, depuis des décennies.

Excessivement rare, la méchanceté du jour contre la sympathique et raisonnable Angelina Jolie, voisine du joli mas de ma tendre entrée en catastrophe en l’âge adulte, cette ignominie m’a été inspirée par une photo truquée reçue du Brésil. D’elle, totalement édentée, affirmant : « J’ai enlevé mes seins en prévision du cancer et les dents contre les risques de caries » …

Et, horreur suprême, bonus de deux blagues ne provenant aucunement de notre Auguste personne, qui vous les traduit-ci :

Le médecin présente la facture à son patient. Qui s’exclame : « 1'700.- ? Vous êtes sûr ? Euh … Vous ne faites pas de réduction pour un confrère ? » Le praticien questionnant alors « Ah bon, vous êtes aussi médecin ? » « Non, je suis également voleur ».

Un sadique, un assassin, un nécrophile et un masochiste se morfondent, inactifs, alors que passe un chat.

Le sadique s’exclame : « Vite, attrapons-le et torturons-le », l’assassin : « Oui, je vais l’occire ensuite » Le nécrophile « Rahhh, puis je violerai son cadavre » Et le masochiste « Miaouuu ».

……………………

Alors, vous voyez qu’il existe toujours meilleur dans le pire du pire.

Enfin, contentons-nous déjà de mes produits locaux:

Remercions au passage des Saules pleurant, le Sieur Guillaume Barazzone ayant à-demi tenu ce qu’il m’avait ci-promis. Souvenez-vous ou relisez vos classiques :

Se souciant prioritairement du bien s’étaler des milliers d’estivants envahisseurs, conviés ci-dessous à festoyer par nos niais socialistes soucieux de convivialité :

chiens.jpg

 

Puis, sur ses grands chevaux toujours, Guillaume le Conquis eut la chevaleresque condescendance de faire doter encore le Sentier des Sales de : 

musique.jpg

 

Que moult congratulations lui soyent mandées ! Bien qu’il eût été plus idoine qu’il s’enquît préalablement du calvaire riverain des contraints, las, à humer l’empoisonnement aux myriades de fumées dégueulasses de grillades.

Et dire que, depuis tant de mois que circule dans le quartier ma dernière missive à Guillaume, des personnes âgées persistent encore à me rappeler le barbecue à organiser un soir d’été torride de Conseil, sous les fenêtres ouvertes de nos chers élus.

Mais, tout va bien, les revendications de votre bon bas rond-de-cuir font de l’effet : L’abominable caravane w-c bouchant la seule vue sur le Rhône des habitants de la rue Emile-Nicolet a stupidement été remise au même endroit ... Et, menue cerise sur le gâteau que vous voyez en fin d’ouvrage :

Chiées de containers de récupération de tout et n’importe quoi sont à présent amarrés au mur de nos box. Déplacés du début du Sentier où leurs nuisances gênaient plus riches que nous, et foutus exactement sous notre nez et oreilles en éveil.

Ah, le doux cliquetis nocturne incessant à venir, des bouteilles dûment fracassées, ah les timbales d’alu s’entrechoquant au long des nuits blanches, ah les lancers d’œufs pourris, (juré que des riverains m’ont dit sérieusement y penser) hurlements et bagarres futures …

Bref, à un ou deux détails près c’est parfait, la viande fraîche bienvenue peut, comme de coutume, revenir se pavaner et plus le soir sous nos yeux. À condition d’éviter de frire.

…………….

Pas sympa, au final, la Xième faillite qui se prépare pour le F.C. Servette. Il s’agira que le club change vite de nom, avant de couler à nouveau.

Le Team AHMED PUITDFRIK S’HERVET, propose l’Emir du Qatar qui songe, à cette seule condition, à acquérir malgré tout le seul rebut du foot mondial qu’il ne voulait pas dans sa complète collection. Après l’Eauauxânes Sport et le futur citoyen Russe Sepp Blatter, évidemment.

Voilà qui est très injuste et gonflant, pour une équipe qui, lors de son dernier match, selon des experts valaisans en calculs d’affluences, comptait dans le stade plus d’un million de spectateurs.

Comptage qui rend haut Mage …

Ali GNIOMINY

C’est risée sur les gâteux

cerise.jpg

01/04/2015

GENS BONS ET SALE AMI

Les cochons de payeurs genevois, à l’égo réfléchi, ne sont stupides au point de croire ami et d’estimer le porc franc.

De l’apport chéri d’estimations-bidon d’experts (verts en me lisant) s’élevant à quelques centaines de millions pour d’aucune croûte ou malingre statuette griffées, naît la démesure du traitement inégalitaire et indigne de la (dé)valorisation de l’Art.

Dû largement à la tranche de vie inestimable d’Artistes contemporains dépouillés :

Un très sérieux réexamen de l’hermétique toute-puissance des experts du business des Œuvres doit avoir lieu. Et aboutir à une redistribution moins débauchée et tendancieuse, de la Valeur Véritable de l’ensemble des Fruits de l’Inspiration humaine, tombés en les mains sales des tenants de la Finance sans scrupules.

…………………..

Sur ce : N’est-il point illusoire de vouloir foncer ainsi dans le lard des gros poissons ? L’Art rend sec, c’est bien connu. Ceux qui l’empêchent sont trop rarement mouillés.

…………………

L’essentiel est qu’existent des gens bons, même aryens, qui s’offusquent dès que l’un de leurs amis prend un selfie sur un lieu de catastrophe :

Trouvant à mourir de rire les photos de ses selfidôles. Tel ce sauveteur coiffé d’un turban d’intestins et arborant de splendides boucles d’oreilles constituées de deux yeux.

…………………

Mais, plongeons-nous plus avant en les flots déchaînés de mots rudes, de qui se languit de vous glisser que :

Suite à de menus problèmes de « jeunesse », la Psychiatrie genevoise avait promis de réexaminer les critères d’évaluation de l’état de ses patients les plus difficiles, et de revoir sa politique en matière de performante réinsertion. C’est à présent chose faite.

Bien évidemment, les budgets cantonaux étant pratiquement à sec, les responsables du projet mis en place durent mouiller leur chemise, pour draguer le lit du fleuve d’investissements indispensables, afin de sortir de l’ornière.

Mais ces efforts furent largement récompensés. A tel point que le budget de Genève pour les dix prochaines années est couvert par un généreux sponsor, en plus de son offrande de matériel sophistiqué. Donateur qui nous dispense ainsi de payer des impôts durant cette décennie.

En effet, depuis quelques semaines que l’expérience a débuté à Curabilis, les camisoles de force ont été rangées, le calme règne en permanence, les malades les plus dangereux sont devenus doux comme des anges. Qui pourront sans nul doute être réinsérés bientôt dans la Société, avec l’aisance de poissons dans l’eau. Où ils excelleront  dans leur nouveau métier appris (grâce à ce conséquent investissement allemand au profit du quartier de haute sécurité) sur simulateur de vol.

…………………..

Au fait, chers cinglés, n’oubliez jamais : L’un des vôtres avait prédit que son nom serait connu de la terre entière. Et les très intelligents médias du monde entier se sont empressés d’agir jusqu’à la nausée selon sa volonté. Son patronyme de taré est sur toutes les lèvres.

Alors qu’il eût suffi d’en parler autrement « Le chien galeux dans le cockpit, l’ordure de salopard de charognard aux commandes … » Ouvrons plutôt, en son non-nom, un concours d’appellations fleuries. Et malgré tout, paix à son âme malade.

Vous savez combien je suis allergique à l’humour noir et l’évite généralement. Mais vu qu’au crépuscule de notre Société tout est bon dans le couchant, je vous en rallonge un morceau :

L’information du porte-parole de la police vaudoise, concernant un crime sordide : « Le corps n’était pas beau à voir ».

Vrai que généralement, selon les critères modernes, il est du meilleur goût de faire rivaliser de beauté les cadavres (garantis véritables Gunther von Hagens) exposés dans son salon.

…………………..

Et Pâques ? Ouhla ! Déjà ? Vite : Une mielleuse douceur aux pairs vers qui t’habitent:

Gare à vos œufs de chauds collés,

N’en abusez, olé olé, soyez rusés,

Pas que de tant d’amour sans pépins

Ne naissent puis régressent, gourds,

Plein de petits lapins à lapines

Gagnant leur pain par le tapin.

Etat ….

Ainsi périt l’épate éthicienne.

 

Pâques à joyeuses, Pâques radieuses.


Pâques .. a ce rôle : À nous, gars,

De croître, multi-pliés.

Oups, du coup, v’là que ça m’astique ma poétique. Mes rimes se griment en rose prose :

Rectification s’impose (c’est un tic) :

 Sarkozy, le vexé

Est puni !

C’est fini

de taxer les zizis !

…………………….

Proprette transition, par conséquent : Puisqu’il n’y a point de sots métiers, et que règne encore la plus totale corruption en matière d’estimation des véritables talents, il m’a fallu m’abaisser sous le joug des indignes lois du marché, et ouvrir un commerce me permettant de survivre au milieu des meilleures plumes. Magasin dans lequel je vous invite à vous rendre sans sommations.

N’hésitez plus : Votre canari, perruche ou vautour domestique préféré est un amour, mais vous vous épuisez à nettoyer ses déjections ? Plus de problème ! La Boutique Proproiseau vous propose un très important choix de couches-culottes pour volatiles !

IMAG0701.jpg

Et faites un saut au rayon poissons rouges, où les Pampers sont à moitié prix.

……………

Un peu dans la même veine : « Souriez, le petit oiseau va sortir » semble nous dire cette frétillante info imagée du Canard orangé.

plong.jpg

C’est tassé, j’en conviens. Du coup, s’il est Coréen, avec une moyenne évaluée à 9 cm à peine, difficile de se dire que tout baigne dans l’huile, bien qu’un brin de détente ne fasse nul mâle.

Mais, très sérieusement, il est surprenant que ce genre de très, très léger incident ne se reproduise pas plus souvent chez les sportifs. Il y a fort longtemps, sur ce support, j’avais mis à ma sauce l’étude scientifique démontrant que la plupart des alpinistes, par exemple, sont contraints de se décharger arrivés au sommet, au point que Brigitte Bardot envisage de venir en aide aux bouquetins maltraités.

Du fait que pour gagner un surplus d’oxygénation, les grimpeurs professionnels prennent du Viagra.

De là à supposer que la plupart des sportifs ont également tout à y gagner d’élargir leur … respiration …

…………………..

Pas gonflés, en revanche :

70% des Français sont d’accord de coucher le premier soir.

Zut alors, ne passant au marché sur France que le matin, il va falloir se contenter des 30% restants.

Et inutile de noyer le poisson : Les restes de marchés sont souvent déjà fripés et bien peu ragoûtants.

…………………

Sur ce, c’est assez d’hommages …

Ali GNIOMINY

All the posts