06/04/2015

HAUT MAGE FACE AUX « CASSE-QUÊTE »

Son Eminence crise : Voyant tant de voyous noyés sous subventions faire de la rétention de considération due, hagards regards rivés sur qui en est privé, du haut de sa Dignité : Eminence dépitée se dit que : Traverser réhaussé cette époque, et passer son temps en n’en vantant que le toc : choque !

Mais l’on s’en moque. Passons à du bien plus sérieux :

Assez, de toutes ces femmes voilées sur la voie publique le Vendredi ….!

Interdisons immédiatement ce terrorisant défilé des Pleureuses de Romont !

………………..

Terrible aussi, que de devoir se voiler la face vis-à vis de l’évidence. Observez pour exemple l’attitude d’une certaine Isabelle Falconnier, présidente du Salon du livre de Genève, journaliste littéraire à l’Hebdo et déléguée à la politique du livre pour Lausanne, qui ne parvient toujours pas à s’élever plus haut que les insultes qu’elle profère à l’encontre de votre bon Roi-Député du Parti Railleur d’Extrême-Centre-Gauche artistique :

Isabelle des casse-style affirmant que dans la culture l’on ne peut pas être fonctionnaire !

Prenons ça d’où ça vient. Comment demander de s’y connaître en Culture subtilisée par fonctionnaires ou non, à une candide gamine fonctionnant passionnée, avant tout, par sa collection de casquettes ?

…………………

Et franchement, s’occuper de politique du livre … du plus rigide des bleds parasitant les rives propriétés du Lac de Genève ? Quelle tristesse, quelle vergogne.

Alors qu’en la plus cultivée des Jonctions de l’univers, sise en la plus intelligente et resplendissante des Cités romandes de bout de lac, des trésors de Culture échappent totalement à son risible fonctionnariat. Mais laissons-lui qu’une fois l’an, sortie de l’aride campagne des têtes de Vaud pour affronter la grande ville, elle fonctionne à présider bien Palexpo … Salon ne peut lui reprocher.

Et reçoit les grandes pompes d’autres paysans de la culture des patates après le 1. Puis se laisse … bercer par la chasse aux cannes … à employer … sous prétexte de gérer moins aveuglément de l’Artistique et de l’Educatif, grâce à vieillottes béquilles bouffées aux mythes. Dos au Mage.

Qui se sent presque obligé de la ressortir, cette antiquité du plus culturel des charismatiques fonctionnaires visionnaires :

1392620264.jpg

 

Prédisant présidences houleuses râleuses et moches, pour tous borgnes qui la lorgnent et louchent, mais jamais ne la bouchent la bouche à la mouche du coche ; leur permettant d’évoluer ou les mettant sous les huées ;

…………………….

Au fait, il ne faut jamais dire : Là, d’humeur explosive, il se posa, morose, achetant une rose relaxante lui redonnant des couleurs.

Mais : Là, assis, terne acquiert rose zen.

………………….

Passons à plus pompeux : Les Alliés contre les nases Islamistes sont enivrés à l’idée d’exploser les caches des casseurs de musées !

Moralité en boîte sauce automate :

Les casses saoulent, eh ! ça va péter !

…………………..

Plus douloureux encore :

La blessure à la main de Johnny Depp est plus grave que prévu. Le tournage de la suite de « Pirates des Caraïbes » devait encore être retardé d’un mois !

La production ne pouvant attendre plus longtemps, vu les frais engendrés par l’inaction de l’équipe, la main en question a subi une opération d’urgence, réhaussant encore le rôle : Attendu qu’un pirate se doit d’avoir un crochet en guise de main.

Dans la foulée, les chirurgiens du studio lui ont également ôté un œil et minutieusement raté une énorme cicatrice en travers du visage. Saisissant de réalisme.

Son épouse, Amber Heard n’a pas apprécié ce nouveau look définitif et envisage de le quitter. Monstrueux. Avis à ces dames.

Il est certain que si le rôle avait été attribué à Brad Pitt, son épouse l’aurait soutenu, et n’aurait pas hésité une seconde à modifier son patronyme en Angelina Moche.

Et sans le moindre doute, si Brad par malheur perdait un œil, la belle ayant coutume de se faire enlever les organes en prévision des risques qui pourraient les frapper …

………………….

Vous le savez, fidèles lectrices et lecteurs, l’auteur invente ses vannes de A à Z, ne copie jamais quiconque et conserve son absolue originalité en ingérant très peu de gags ou de sujet des plus sérieux provenant d’autrui, depuis des décennies.

Excessivement rare, la méchanceté du jour contre la sympathique et raisonnable Angelina Jolie, voisine du joli mas de ma tendre entrée en catastrophe en l’âge adulte, cette ignominie m’a été inspirée par une photo truquée reçue du Brésil. D’elle, totalement édentée, affirmant : « J’ai enlevé mes seins en prévision du cancer et les dents contre les risques de caries » …

Et, horreur suprême, bonus de deux blagues ne provenant aucunement de notre Auguste personne, qui vous les traduit-ci :

Le médecin présente la facture à son patient. Qui s’exclame : « 1'700.- ? Vous êtes sûr ? Euh … Vous ne faites pas de réduction pour un confrère ? » Le praticien questionnant alors « Ah bon, vous êtes aussi médecin ? » « Non, je suis également voleur ».

Un sadique, un assassin, un nécrophile et un masochiste se morfondent, inactifs, alors que passe un chat.

Le sadique s’exclame : « Vite, attrapons-le et torturons-le », l’assassin : « Oui, je vais l’occire ensuite » Le nécrophile « Rahhh, puis je violerai son cadavre » Et le masochiste « Miaouuu ».

……………………

Alors, vous voyez qu’il existe toujours meilleur dans le pire du pire.

Enfin, contentons-nous déjà de mes produits locaux:

Remercions au passage des Saules pleurant, le Sieur Guillaume Barazzone ayant à-demi tenu ce qu’il m’avait ci-promis. Souvenez-vous ou relisez vos classiques :

Se souciant prioritairement du bien s’étaler des milliers d’estivants envahisseurs, conviés ci-dessous à festoyer par nos niais socialistes soucieux de convivialité :

chiens.jpg

 

Puis, sur ses grands chevaux toujours, Guillaume le Conquis eut la chevaleresque condescendance de faire doter encore le Sentier des Sales de : 

musique.jpg

 

Que moult congratulations lui soyent mandées ! Bien qu’il eût été plus idoine qu’il s’enquît préalablement du calvaire riverain des contraints, las, à humer l’empoisonnement aux myriades de fumées dégueulasses de grillades.

Et dire que, depuis tant de mois que circule dans le quartier ma dernière missive à Guillaume, des personnes âgées persistent encore à me rappeler le barbecue à organiser un soir d’été torride de Conseil, sous les fenêtres ouvertes de nos chers élus.

Mais, tout va bien, les revendications de votre bon bas rond-de-cuir font de l’effet : L’abominable caravane w-c bouchant la seule vue sur le Rhône des habitants de la rue Emile-Nicolet a stupidement été remise au même endroit ... Et, menue cerise sur le gâteau que vous voyez en fin d’ouvrage :

Chiées de containers de récupération de tout et n’importe quoi sont à présent amarrés au mur de nos box. Déplacés du début du Sentier où leurs nuisances gênaient plus riches que nous, et foutus exactement sous notre nez et oreilles en éveil.

Ah, le doux cliquetis nocturne incessant à venir, des bouteilles dûment fracassées, ah les timbales d’alu s’entrechoquant au long des nuits blanches, ah les lancers d’œufs pourris, (juré que des riverains m’ont dit sérieusement y penser) hurlements et bagarres futures …

Bref, à un ou deux détails près c’est parfait, la viande fraîche bienvenue peut, comme de coutume, revenir se pavaner et plus le soir sous nos yeux. À condition d’éviter de frire.

…………….

Pas sympa, au final, la Xième faillite qui se prépare pour le F.C. Servette. Il s’agira que le club change vite de nom, avant de couler à nouveau.

Le Team AHMED PUITDFRIK S’HERVET, propose l’Emir du Qatar qui songe, à cette seule condition, à acquérir malgré tout le seul rebut du foot mondial qu’il ne voulait pas dans sa complète collection. Après l’Eauauxânes Sport et le futur citoyen Russe Sepp Blatter, évidemment.

Voilà qui est très injuste et gonflant, pour une équipe qui, lors de son dernier match, selon des experts valaisans en calculs d’affluences, comptait dans le stade plus d’un million de spectateurs.

Comptage qui rend haut Mage …

Ali GNIOMINY

C’est risée sur les gâteux

cerise.jpg

Les commentaires sont fermés.