17/02/2015

À VIE RUSSE, VIE RUSÉE : DE MINES … ET FASTES.

Glauque probable nid de virus, que cette si secrète réunion nocturne « de la dernière danse », en laquelle ont passé ensemble une nuit blanche les lurons : Vlad, Angela, Petro, François et quelques autres …

Vlad, rat culbutant, sur les nerfs, ses austères partenaires, à ce grand bunga-bunga de l’état des dégâts d’errants : Durant ces douces … heures de relations à sensations maousses, où se leurrent en chœur insensés harassés, où lors : gît d’amours hachées ce qui d’acquis fâche, qui se cache.

Sado mine nations ! D’hôte histrion : Oui, d’autiste, rions, Asperger, selon les blonds colons, icônes du pentagone, n’inspire guère cons fiancés à la Paix, Elle.

Qui affriole les belles âmes, luit, puis infame les attelle, viole.

N’aime seins : Qu’en tenue ! En ceux d’aigrie à retenue : flétris, pas roses : ne se repose pas.

N’a d’orgasme qu’en fantasmes, se rêvant sans trêve en divan sur volage nuage, son ailleurs de voyeur, observant en bavant ses vomis ennemis à crans, se massacrant.

Puis réalise miraculeusement qu’un titre de film ou truc graveleux du cru doit bien être tapi quelque part, mais où ? Il perd les nerfs et ose, compose de son ire sur sa lyre, l’air aéré :

« Dégénérés peuvent se terrer, les décadents de l’Occident vont les occire, et farcir sans retard leurs veuves et bâtards. Dégénérés seront tirés par décadents aidant nos nases du Caucase, nos atterrés par plus fêtards, plus barbares qu’eux, en queue de rebelles caractériels. ».

Assez de morts, alités pour tarée mission ! Et foin des soins aux sous, francs, de ceux qui se disent putes.

Bref : La partie se termina à la satisfaction gênée, râles s’en dégageant. Entre gens mouillés, souillés, mais sans sourciller « réconciliés ».

…………………

À présent, parlons franc, c’est plus simple : Passons de la Taïga à la taille de gars :

Observant que : Les prostituées Chinoises arrivent en Suisse !

Pierre Kohler n’y est pour rien ! Mais, vu qu’en Suisse il n’existe aucune discrimination sexiste, que les maisons closes proposent à leur clientèle un choix égal en matière de viande mâle ou femelle à consommer sur place, ces Chinoises voient s’élargir entre autre leur ouverture d’esprit, si elles proposent leurs services à des homosexuelles :

C’est gouine-gouine !

…………………..

Allez, les amies, vous n’allez pas vous fâcher pour si peu, contre ce pédé de Roi-Député du Parti Railleur qui vous taquine. Où va-t-on si l’on se chicane entre gens que la nature, en son infinie prévenance et lutte contre la prolifération débridée des lapins humains, a munis d’un taux d’acide glutamique pour neurotransmetteur hormonal nous offrant le privilège de sauver l’humanité de la surpopulation, en restant plutôt attirés par des partenaires de même sexe, que le contraire ?

Et, au passage, cessez un peu vos pleurnicheries. Votre enfance terrorisante, sous le carcan mental religieux dégénéré imposé à vos parents et les leurs, fut certainement moins stressante que la nôtre. La proximité entre filles étant plus naturelle.

Peu d’entre vous, mes chéries, doivent avoir entendu de la part de leur brave mère ce que résumait la mienne, paix à son âme, de la consigne alors en vogue : Me répétant « Je préfère te savoir mort que drogué ou homosexuel ou pire, l’un de ces tièdes incapables de choisir ».

Tout ce qu’il faut à un tiède de naissance, pour réchauffer sa conviction qu’il doit vite se droguer et se trouver un ami, afin de compléter le tableau de sa révolte d’adolescence, et du suicide, du débarras de « l’être abject » qu’il est, que la tare spirituelle en vigueur lui réserve.

Au contraire, réjouissons-nous, les bas-faits d’intégristes de tous bords décrédibilisent progressivement la transmission des pires insanités religieuses et politiques. Et l’étude dévoilée à large échelle des fonctions du glutamate, en matière de préférences sexuelles, ridiculisera tout bientôt les actuels criminels à principes discriminants, encore sur très branlant piédestal.

…………………..

Désolé de me répéter, mais il est certaines révélations qui ne doivent persister plus longtemps à passer sous silence entendu, raisons pour lesquelles je reviens régulièrement sur ces sujets précis.

Ainsi a eu lieu à Bürglen, en Suisse râles mande, une standing ovation, à la fin de la messe du curé rebelle Bucheli, refusant d’être viré de sa paroisse pour avoir béni un couple de lesbiennes. Ce n’est assurément pas comme ça que l’un de ses supérieurs, évêque fanatique local, restera dans la Mémoire mort héros.

Et, au fait, plus léger à intégrer : Toute flagrante tant qu’infamante  homophobie de la langue française écartée : Mon doux moitié est parvenu à m’attirer à nouveau vers un repas-express chez Manor. Tétanisé d’être reconnu depuis les cuisines, après mon précédent billet, et que le personnel ne crache dans mon assiette, j’ai pris en désespoir de cause une côtelette.

Gigantesque surprise : Accompagnée de tranches de pomme de terre dorées, presque frites !!! Les légumes avaient du goût ! La viande et sauces étaient bonnes !!! Mais pour la digestion, impossible de faire passer l’acidité des vacheries gratuites d’un momentané  énervement irraisonné à l’encontre de Manor. À peine assaisonnées d’un humour peu digeste.

Aigreur passagère, dont voudront bien me pardonner les Directeurs concernés. Dont mon cousin, je l’avais oublié.

…………………..

N’y voyez nulle métaphore de flagrant délit de traditionnel copinage genevois, c’est juste que le monde est si petit et si grandes les carrières dans ma famille ...

…………………..

Justement, ma petite nièce rentre à l’instant du Brésil, alors que le carnaval bat encore son trop-plein. Le bloc Vai-Vai a gagné à Sao Paulo. Et nous saurons demain si mon beau-cousin Paulo Barros a, comme de coutume, mené également sa nouvelle école de samba à la victoire à Rio. Mais les premières images qui nous parviennent de la Tijuca, qu’il dirigeait auparavant, sur le thème familial de la Suisse, comme par hasard, mérite aussi très largement de gagner. A ne manquer sous aucun prétexte, dès demain plus facilement trouvable sur youtube.

En attendant, ne cédez jamais …

Ali Gniominy

Et navré pour ce petit mâle de gorges passager.

DSC_3332.JPG

 


Les commentaires sont fermés.