« 2014-12 | Page d'accueil | 2015-02 »

27/01/2015

C’EST LESTE

Un astéroïde de 500 mètres de large, le plus gros objet céleste jamais passé si près, nous susurre-t-on, a frôlé la Terre hier.

Bon, déjà dans ce monde de machos on dit le terrier, pas la Terre hier.

Pour ce trou où évoluent les taupes, modèles flapies de myopie des utopies, qui s’épient, décèlent chipies parmi elles et les attellent pêle-mêle au forage et dépoussiérage des galeries, saoules, après ris, minant foules de manants niais trônant :  Aux capiteux pieds du déroutant Univers à ragoûtants juteux vers. Où, tel miel, dégouline obscurité sur les aspérités cristallines et sans Ciel.

 

Mais ça c’est une autre histoire. Nous découvrons donc aujourd’hui que nous faillîmes être hier scrabouillés.

Compréhensible. Simple mesure d’économie. À quoi bon se fatiguer à la dernière minute à concocter une information aux populations ? Personne ne sera plus là pour se plaindre, si c’eût été nécessaire.

Ainsi, seuls quelques initiés des mouvements célestes étaient au courant. Sans doute les mêmes, (si rarissimes sont les médias ayant frôlé le sujet), astronomes de l’Observatoire de Parkes en Australie qui, le 21 janvier 2015 ont reçu le signal extraterrestre attendu et recherché dans l’univers depuis tant d’années.

Signal d’événement cataclysmique, éventuellement, ou dû à l’apparition d’un trou noir, ou d’une intelligence ? Silence pratiquement total du côté ci-bas attendu. Et ces ondes rythmées proviennent, comme par hasard, de la galaxie à 5,5 milliards d’années-lumière aux alentours de la Constellation du Verseau !

Vous en souvient-il, il y a des lustres, votre bon Roi-Député du Parti-Railleur vous contait ces épisodes de sa Quête liés à l’avènement de l’Ère du Verseau, celle de l’Échanson servant le Nectar en la Coupe des dieux ? Coïncidences, coïncidences …

Les Temps approchent où les prophéties prennent visage.

Donc, nos avertis astronomes et rarissimes autres secrets individus sur la planète, hier, pensant qu’il n’y avait plus rien à perdre, ont fait une fête de tous les diables. Et la plupart, ce matin en se levant avaient la tête dans un tel état qu’ils sont encore persuadés que le cataclysme a bien eu lieu.

D’autres ont préféré s’offrir à leur manière une dernière commémoration. Le plus doux des déchireurs de cœurs, d’amours et ruptures adolescentes, le richissime Demis a démissionné illico de toutes fonctions, à l’instant où Alexis le Grand fut porté aux nues.

Et ailleurs, tapi aux tréfonds du Maghreb Varois, un vieux nostalgique fondateur de Parti en force et croissante vigueur, ce jour de commémoration des 70 ans de la libération des prisonniers de ses idoles, décida d’allumer une fois encore le four et de rester là à le contempler.

Ripolinant sa gégène chérie l’ayant tant servi, et psalmodiant inlassablement la prophétie de Kadhafi : « L’Europe sera conquise par le ventre des femmes musulmanes » et ce jusqu’à la collision de l’astéroïde.

Finalement il s’endormit, et la maison prit feu, blessant ce fêtard. La Terre entière ou presque le plaint.

Dans le fond, effectivement. Il est préférable que le moins de monde possible soit au courant que le papa du bébé astéroïde d’hier sera sur nous dans 3 minutes environ.

Pas même le temps ni l’utilité de courir acheter ses provisions de guerre, que la Confédération a bradées et n’assure plus. Sous prétexte silencieux comme un astéroïde que de toute manière ça serait impossible à stocker, pas plus que les Confédérés, depuis que tous les abris sont occupés.

Que faire alors ? Espérer que Poutine parvienne en 2mn18 à rapondre ses deux fronts, avançant à gauche et à droite au-dessus de la Crimée, afin d’isoler l’Ukraine de la mer, comme prévu.

Le feu nucléaire étant nettement plus tempéré que celui percutant la planète.

Mettez hors circuit, désastres, les gars laxistes succombant …

Ali GNIOMINY

Astre âgé ? Dis ? Hein ? 

IMG_2396.jpg

Non, hyène ! Païen ! Évoquant intemporel animal mythique du Parti Railleur.

22/01/2015

EH, DITES, HEUREUX FORTS : RICANEZ, MICKEYS ! TONNEZ …

Vous : éphémères Éminences de la Science Littéraire,

Vous : L’aimée Scène du bouquin

Ni rusé ni coquin que diffusez :

Vous qui, conquis, refusez acquis,

encagés, qui n’osez vous engager,

Serfs du nerf de la guerre,

Vous les experts de l’accueil de recueils,

En cette ère financière délétère :

 

Soyez les bienvenu(e)s

 

Sur ce support sans excès,

Dont l’accès rare, à dégoter,

Est lors saboté par pachas bottés :

 

Voyez : Le Roi tenu

À pester mais rester ingénu:

 

Le Roi-Député du Parti Railleur,

Dépité d’être des meilleurs

Chasseurs de scribouilleurs

Qui le bloquent sous leur toc,

Dont il se moque sans équivoque.

 

Allez-vous vous mentir et vous taire ?

Refuser, abusés, de le faire lire ?

Ou vous distinguer, alpaguer de concert

Les cons qui l’enserrent ?

 

Cet Appel, Immortel(s) au Devoir qu’impose la Gloire

Vous pose problème ?

 

Emblème de pays où l’athée est haï,

Écarté et trahi et puni à l’envie,

Est démuni à vie ?

 

Docteurs, Académiciens, Penseurs, Politiciens

Génies unis des affaires à faire :

Soyez ainsi choyés, invités-ci, sans aboyer :

à méditer.

…………………..

Fin de l’introduction des peines, ici tant durables ! Eh, oui !

« Ignorance est mère de tous les maux », « La moitié du monde ne sait comment l’autre vit », « Comment pourrais-je gouverner autrui, qui moi-même gouverner ne saurais ? », « Le rire est le propre de l’homme » … Le pleur pas toujours celui de la femme d’ailleurs. Mais, bigre : Que l’Histoire regorge de précieux François ! Qui, souvent, furent aussi des gens marris !

……………………

Bref, que ne se formalisent les illustres lecteurs qui découvrent présentement ces écrits à succès fulgurant, si des sujets locaux traités leur échappent. La grande majorité des stupidités politiques ou religieuses ci-croquées concerne en fait le monde entier.

Et Genève disposant d’exemplaire réputation sur le plan international, il est incontestablement indispensable pour vous, aux sommets des Arts et/ou Sciences en des pays voisins ou lointains, de découvrir les dégâts de la colle fixant l’image d’Épinal sur le dos d’objecteurs, conchiés par la pègre timocrate en fonction.

Survolez donc les centaines de billets figurant sur ce blog. Il y a fort à parier qu’en peu de temps vous aussi plongerez durablement, en compagnie de milliers d’autres suiveurs, au cœur de chaque phrase de cette libertaire œuvre majeure d’auteur hors-normes.

Et puisque nous parlons de régionalisme universel :

……………….

Genève s’inquiète de la radicalisation en prison !

Il y a de quoi ! La Ville étant prisonnière des radicaux depuis des décennies, il serait surprenant que ses prisons puissent échapper à telle tyrannie.

Une bonne nouvelle tout de même. Il y a très peu de risques que finissent prochainement enfermés à Genève les pires extrémistes, à influence désastreuse !

C’est aux prisons de Berne et de Zurich, que devraient  croupir sous peu les terroristes de la Banque Nationale Suisse.

………………...

La Présidence que votre dévoué assume depuis cinq ans, secondé par des célébrités ne partageant pas nécessairement ses convictions, mais très sensibles à son humour et authenticité, ne lui laisse, ce jour, que peu de temps à vous consacrer. Mais s’en voudrait de ne vous inviter à réfléchir, sans préjugé ni se voiler la face, à l’évidence suivante :

…………………

Possiblement effrayants, les chiffres de 2014 ne nous sont point encore médiatiquement parvenus, mais :

En 2013, Champ-Dollon recensait un ensemble de détenus composé à 46% de confessions diverses ou sans religion, et de 54% de musulmans.

Bien évidemment, nous, stigmatisés infidèles, ne devons et ne pouvons, libérés de préceptes barbares, nous abaisser à mettre à l’index une population nous présentant généralement son majeur levé vers le ciel ! Effectuons simplement un petit calcul approximatif, à notre service de cochons de payeurs :

Alors que la dangereuse Droite au pouvoir absolu s’apprête une fois encore à faire payer ses intolérables excès, désastreux jeux boursiers et autres officielles insultes au bon-sens, au nom de sa clanique et unilatérale juteuse Austérité : Aux fonctionnaires, retraités, endettés et autres spoliés et discriminés du coin : Une source de légitimes revenus à encaisser ne sera sans doute pas de refus.

Une bonne heure fut nécessaire sur la toile, à rechercher les sources les plus fiables, susceptibles de représenter une moyenne obtenue au plus près de la réalité. Mais vous pourrez aussi effectuer cette recherche et corriger à la hausse ou à la baisse le calcul suivant, relatif à 2013 :

Sachant qu’en Suisse chaque habitant consomme en moyenne 52 kg de viande par année, qu’il y avait, en 2013 toujours, 809 détenus dont 54% de musulmans, soit 437 d’entre eux consommant chacun 52kg, nous avons donc offert à manger à ces gens ayant nui à notre Société : 22'724 kg de viande.

Les prix moyens de la consommation de l’année en question indiquent CHF 12,50 le kilo pour le bœuf, le veau, le cheval, le cabri … et CHF 6,25 pour le porc. Soit la moitié de ce que coûtent les autres viandes.

Ainsi, nous avons approximativement payé CHF 284'050.- pour le plaisir des papilles musulmanes, au lieu de CHF 142'025.-

Sur une décennie, en sus des soins, des loisirs, formations, nourritures non-carnées, affaires de toilettes, etc etc, le privilège que nous leur accordons à titre de respect à sens unique de leur croyance, creuse en tous cas un trou dans nos finances d’un à deux millions. Facture à envoyer dans le Golfe Persique?

…………………..

Oui oui, c’est une plaisanterie. Rien de plus méchant que la réalité. Et d’ailleurs ce calcul est tout faux, il oublie de déduire le pinard servi en cachette aux non-musulmans.

Ne nous laissons pas condescendre …

Ali GNIOMINY

Caprices: c’est fini !

capri (2).jpg


20/01/2015

A MIAOU TRANCE

Être Anglais, par les temps qui courent, n’autorise pas à fourrer dans le même panier toutes sortes de cat et gorilles. (D’accord, pas terrible, celle-là, désolé, mais qu’est-ce qu’on n’inventerait pas comme titre à la con pour dérider ses excellents amis polyglottes !)

Bref, voici qu’après Londres : Un bar à chats va s’ouvrir à Carouge, pour dispenser des ronronnements antistress !

Enfin de quoi sortir du ronron stressant des politiques inhumaines. Décidément, ça matou l’air d’être une excellente idée, que ces minous calmants. À un détail près. Durant la pause de midi et avant de s’en retourner au labeur, seuls seront autorisés à faire une halte dans le bar à chats, les ouvriers de Firmenich et Givaudan travaillant au Secteur Amoniac !

Il n’empêche que, bravant l’olfactif interdit, j’irai très certainement de temps à autre y laper un bol de lait. N’ayant encore pu évacuer le stress provoqué, il y a une vingtaine d’années, par l’officiel Service de garde de minets à Vernier ayant tué mes deux chats, à trois jours de l’un de mes retours du Brésil, et fait disparaître leurs dépouilles. S’ils ne furent livrés vivants à des laboratoires, ainsi que cela se fit si souvent. Délicat satellite de la SPA en bout de piste, ayant alors tenté de me faire payer encore 300.- pour l’assassinat de mes mignons compagnons.

Comment ? Ah, vous trouvez aussi, à la longue, qu’il n’est pas étonnant que je caresse pareillement à rebrousse-poil, griffe et morde de tous côtés ?

C’est que trop de rond dos peut finir par me faire tourner en rond.

En tous cas, pour ce bar à chats, si le concept s’étend, ça coule de source, les clients adorant la transgression auront la pêche : Vu que la pêche au bar est interdite. Mais pas celle au poisson-chat.

Remontons du courant, dès lors, quelques autres trésors :

…………………

Le gai luron Laurent Ruquier menacé : Il a osé dire que les extrémistes Corses n’ont rien à envier aux terroristes islamistes !

Les islamistes n’ont pas apprécié du tout d’être traités de brûleurs de paillotes.

Et de leur côté, les Corses ne se rasent plus et manifestent en nombre à grands cris de « Tino Rossi Akhbar ».

Heureusement que la Marine est là ……… prend soin de l’île de Bottés.

………………………….

Et d’un endroit de plus où je n’ai pas intérêt, après ça, à passer mes vacances. À ce rythme, d’ici deux ans je n’aurai plus le choix qu’entre la Lune ou Mars, et encore, je n’ai pas tout dit sur cette mauviette de Pierrot ni assez dégommé les Verts.

………………………….

Courage, Laurent, reste confiant et blindé avec le sympathique oxymoron plus que pléonasme que je t’invente :

 OCCIS, MORT ON REVIT

…………………………..

Quoi d’autre, en ce bas monde? Les Services Secrets surveillent l’asile !

Non mais, qu’ils ne se gênent pas ! Ce pays est un peu parano, d’accord, mais de là à le traiter d'asile …

Qu’ils surveillent plutôt les frontières !

………………………….

Pire encore : Daccord … Yves, Directeur du CICR, le suggère fortement : « Il est peut-être temps de reconstruire l’ONU et de repenser le droit de véto ».

Le droit de véto ? Merci aussi pour la considération. Quel droit a donc un vétérinaire, sinon celui de venir en aide aux animaux ?!

Et reconstruire l’ONU ? Avec quel B.R.I.C. ? Celles de Constructeurs qui tant brillèrent au premier rang par leur absence à Paris, lors du défilé pour Charlie, aux côtés d’Obama, de Poutine … Et d’une indéfinissable bonne femme à choucroute sur la tête, que nul n’a réussi à identifier en ce premier rang.

Les Irlandais ayant effacé par trucage tous les hommes de la photo, elle n’y figurait pas !

Par Saint-Patrick : Toute théorie du complot écartée, force est d’admettre que nous sommes présidés par un transparent travesti.

…………………………..

N’empêche que : Youpie ! On est les meilleurs ! On a gagné ! On est en tête ! La Suisse est le pays le plus cher du monde ! Et en bonne voie pour devenir celui qui cache le mieux ses pauvres !

Mais que fait donc Europol ? Où sont donc ces gabelous qui n’ont pas peur du loup ? Qu’ils nous tendent la perche ! Ah, ils sont en ligne ? Annonçant que tuer par Internet est à portée de clic. En s’attaquant à distance aux pacemakers, pompes à insulines, etc.

Vraiment, c’est beau le progrès ! Dans cette perspective, le monde occidental a commencé à énerver au maximum les vieux chefs islamistes. Afin qu’une crise cardiaque terrasse ces éminences qui, même sauvées à temps, devront porter un pacemaker. Autrement dit : Gare au pouls des mystiques gris ! Car il est impossible de compter sur leur diabète pour les assassiner, ils ne sont vraiment pas plus sucrés que d’autres, même s’ils se sucrent abondamment sur le dos de leurs ouailles.

Ainsi, une fois encore, la nouveauté technologique sert à prendre la vie, à défaut de pouvoir la donner. Mais ce n’est qu’une question de temps. Des éléments microscopiques ont déjà été télétransportés d’un endroit à l’autre.

Il ne sera donc plus rare, d’ici peu, d’entendre un collègue de travail à l’écran dire à son épouse, les yeux fermés de plaisir : « Ouii chérie, fait vite, écarte bien les jambes ! ça y est, ça y est, ouiii, je clique, je clique ! Ahhhhh !» Et parfois : « Quoi ? Tu avais encore laissé la chienne se coucher sur le lit ? Ah, non, cette fois-ci on l’avorte ! Pas question de six bâtards de plus à nourrir et à qui il faut ensuite payer des études de politique …  ! »

Rien à faire, j’ai beau commencer par ronronner, il faut toujours que je finisse par garder un chien de ma chienne.

…………………………….

Vraiment chien, encore, vous l’avouerez :

Un explorateur Suisse avait échangé une statuette précolombienne en 1858, contre une bouteille de Cognac.

L’on nous apprend que le musée d’Histoire de Berne l’a restituée à La Paz.

Ils ont perdu la boule !

Imaginez la valeur d’une bouteille de Cognac de 157 ans d’âge !

………………………….

Allez: Santé à toutes et tous, excepté …

Ali GNIOMINY

Que Raminagrobis soit sur vous, ô beats, et ne vous refile d’allergie.

mains.lecees.jpg

Surprise de dernière minute: Bien fait pour celles et ceux qui ne relisent pas au moins deux fois mes billets:


Le pape François, de retour des Philippines, choqué par les nuées d’enfants de bons catholiques, abandonnés dans la rue, déclare : « Il ne faut pas faire comme les lapins » puis « C’est important de protéger les familles » !

Un instant, je vous prie. Je dois vite aller me soulager la famille.

 

18/01/2015

TOUT EST PARDIEUDONNÉ

Quand n’émeut plus la politique de l’autruche, c’est que le silence aide or ! Plus que jamais.

Ainsi, la posture ridicule de rédacteurs qui m’acculent à pécule qui bascule, m’évoque délicat dicton brésilien :

« Pimantao nel culo do outro nao faz mal »

Piment dans le cul de l’autre ne fait pas mal.

……………

Sur ces hautes considérations, je cesse de m’épuiser à tenter de commenter le dernier billet de sbires de la censure de blogs, ainsi que je le fis dernièrement en des mots très polis et pacificateurs, débutant par « Je vous pardonne … ».

Commentaire que le saboteur « médiateur » concerné a persisté à censurer. Lamentable ostracisme genevois oblige. Je me fatiguai encore à vouloir faire de même sur le blog du grand chef médiateur devant l’éternel orangé. Commentaires fermés. Et il faut compter le temps de remplir trois déclarations d’impôts, avant de parvenir à finaliser le tableau intrusif d’exigences de coordonnées complètes à fournir, pour pouvoir hypothétiquement enfin être lu par l’inaccessible seigneur du mépris médiatique « ouvert au dialogue ».

C’est ainsi, dommage pour eux : MES DITS HÂTENT HEURE … à laquelle tels « médiateurs » auront à répondre de leur discrimination et complicité d’esclavage moderne par servitude pour dettes, prévarication … Pour avoir activement empêché que le public ne découvre référence et chemin d’accès à mon Œuvre libertaire, ne figurant sous la rubrique mensongère « Tous les blogs » … Pour avoir ainsi interdit que nos contemporains soient informés et amusés plus sincèrement, essentiellement et intelligemment enfin qu’à l’ordinaire. Et pour avoir pareillement diffamé l’auteur des prodigieuses créations ici déployées, le privant de l’estime qu’elles méritent et de la valeur indiscutable qu’elles représentent, pour l’évolution de la conscience humaine et du discernement de l’individu en proie aux supercheries généralisées et sciemment entretenues et répandues.

Tout est, par Dieudonné, résumé de la manière d’agir de si sinistres faussaires de la Pensée, adeptes du mépris et de l’exclusion de ce qui les dépasse trop visiblement. Que soient condamnés comme il se doit les contemporains nuisibles portant préjudice à la Liberté d’expression, en en abusant criminellement, ou en la déformant ou la cachant, alors que celui qui s’exprime le fait dans les limites imposées, renonce souvent à l’hilarant jeu de mot qui serait de trop, sait jusqu’où il va et pourquoi il y va.

Gare à ne pas me pousser au comble de l’ironie, et que je me mette alors à conseiller sur tous les continents d’acheter en toute connaissance de cause les quotidiens incriminés.

…………..

Si vous êtes sages, je vous conterai prochainement l’aventure d’une certaine nuit d’été aux alentours de l’extraordinaire Abbaye du Thoronet, près de chez Brad et Angelina. Là où la bauxite paraît attirer les objets volants non identifiés. Partis en la vieille 2CV aux portes tenant par des ficelles, à la découverte des phénomènes paranormaux que nous allions affronter. Après avoir traversé la forêt sacrée en laquelle sur des centaines de mètres, de part et d’autre de la petite route, fusil à l’épaule et au garde à vous tous les 20 mètres, se tenaient les militaires de la Commanderie des Chevaliers de la Rose. Ceux-ci …

 

Mais, oups. J’oubliais. Qui donc de tels témoignages formels et détaillés, extraordinaires et d’importance capitale peuvent-ils intéresser ? Si de telles perles sont jetées aux porteurs d’information tronquée, estompée …

C’est bien trop pour de minuscules cerveaux, que de réaliser qu’un écrivain à multiples registres n’ait nul besoin d’inventer des aventures fantastiques, pleines de magie et de paranormal, n’ayant qu’à puiser dans ses souvenirs pour décrire exactement ce qu’il a vécu. Généralement en compagnie de témoins encore vivants.

Aussi, à vous de voir, chères lectrices et lecteurs, fidèles depuis huit ans ou moins à mes progressives révélations, si vous devez ou non tolérer plus longtemps l’exclusion qui me frappe, ou demander massivement des explications aux faussaires, politiques et médiatiques, qui la pratiquent à mon détriment depuis un quart de siècle pour le moins. Vous aussi y perdez énormément et pourrez un jour leur présenter la facture de leur profonde ignorance, nuisance et incompétence.

…………….

En attendant, glorifions la Croatie, pays civilisé à l’inverse de la Suisse esclavagiste. Digne Croatie annulant la dette de 60'000 personnes. Ah, si les barbares ex-présidents, la cruelle Micheline et l’insensible Moritz, s’étant jadis lavé les mains face à l’extorsion de fonds, discrimination et dévalorisation que je subis, avaient pu s’élever au niveau de conscience Croate … Et si leurs successeurs n’étaient tellement pires encore qu’il est vain d’attendre quoi que ce soit d’humain de telles machines à inégalités programmées.

…………….

Preuve en est la sous-classe de leurs assujettis, sciemment ruinée par la crapule financière, sous-citoyens dont la santé est irrémédiablement atteinte par les coupures d’électricité et de chauffage si, après tous types de racket officiel ils ont pris du retard dans leurs paiements.

L’électricité n’étant pas un droit en Suisse. A peine une fourniture indispensable, selon le responsable juridique des OP de Genève. Ville assiégée de riches où, en moyenne, 2'500 foyers par année étaient privés abruptement de courant et de chauffage. Avant l’installation par les vendeurs de vent, de compteurs à prépaiement.

Le receleur d’énergie faisant payer 2.- de remboursement de contentieux sur 20.- d’une recharge électrique vitale. En totale et misérable violation du minimum vital comme il y en a tant d’autres, la présumée escroquerie Bilag, l’assurance RC obligatoire et ménage très importante non déductibles du minimum restant, les frais médicaux non-remboursés par l’assurance, plafonnés à un montant inhumain, l’interdiction de bénéficier de soins dentaires, changements de lunettes, spécialités thérapeutiques non-remboursées, faute de fournir à l’Office des quittances payées du traitement en question.

Alors que le même Département de Justice sous joug fédéral, se fait complice d’extorsion de fonds par des assureurs-maladie volant leurs affiliés et leur restituant impunément arbitrairement la moitié du larçin un jour peut-être, que ces OP se ruent aveuglément sur les salaires de victimes, collaborant ainsi au profit d’industries sans scrupules de la perpétuation du surendettement, additionnant leurs harcèlements et menaces, atteintes multiples à la sphère privée, de frais indus scandalisant en vain l’opinion publique depuis des décennies.

Croyez-moi, il est des lois naturelles immuables. Exigeant que, si de stupides individus parviennent à lancer un boomerang si fort qu’il puisse continuer droit devant durant des décennies : Tôt ou tard il revient dans la figure ou, après que la Terre entière l’ait vu passer, dans la nuque du lanceur.

Par conséquent, en eaux très troubles : Les anguilles électriques glisseront-elles encore longtemps entre les mailles de filets Justiciers, sans choquer ni gros poissons ni menu fretin ?

…………….

Sur ce, je persiste malgré tout à servir mon pays consciencieusement, en dénonçant ceux qui le corrompent ou l’ont ainsi corrompu. Je ne file pas lâchement à Annemasse acheter compulsivement mes provisions de guerre. J’achète suisse, supporte encore et toujours de voir la distribution de M. augmenter ses tarifs d’environ 20% du jour au lendemain.

Alors que la secte des prévaricateurs de la gestion des compétences utiles à la communauté diffame mes valeurs depuis des décennies, m'emprisonnant en d'artificielles dettes et privations perpétuelles. M'ayant définitivement plafonné à un insultant niveau sans comparaison avec mes capacités démontrées, bafouant celles-ci d'ignoble manière radicale. Et malgré tant de saloperies de ces pilotes sur siège plus éjectable que jamais, je soutiens et aime mon pays envahi par la racaille en col blanc, comme ce qu'il fut et redeviendra si l'on y veille, une nation respectable.

Non, je ne fais de file ni pour un N° de Charlie dont regorgeront un jour les étalages d'invendus, ou qu'on trouvera au marché aux puces par dizaines, contrairement à mes piles de premiers numéros d'Hara-Kiri, de Mad, des Freaks Brothers, de Mickey, de Tintin, de Pilote, collections de Bob Morane, Doc Savage … dont un malfrat brocanteur local m'a privés en bloc il y a un quart de siècle. Profitant de mon état d'ivresse prononcé et de mon dénuement, dus aux présumés mafieux officiels susmentionnés, pour vider ma cave de valeurs qu'il savait devenir inestimables, pour l'équivalent de 300.- Ayant la bonté plus tard de me renvoyer lettres, vieilles photos, etc, restées dans une antique commode embarquée en douce à la va-vite, avec d'autres objets que je souhaitais conserver, alors que l'un de ses collègues me saoulait de balivernes autour de quelques bières.

Donc je ne fais ni la file pour du change ni dans les supermarchés français, ni aux pieds de vendus marchands de mots. Je symbolise le Vrai Suisse ! Hors image d’Epinal : Privé du strict minimum à tel point qu'il ne puisse pas même imaginer aller lui aussi trahir les traîtres qui le discriminent ou ferment les yeux sur de pareilles vérités. Quelle pitié.

……………….

Il suffit. Où est passé l’humour traditionnel ici ? En grève ! Afin qu’avec ces moll.. mots-là aucun mauvais jeu ne nuise à la connerie.

Servant …

Ali GNIOMINY

Effectivement, l’on sent la fatigue. Pas terrible, tellement facile et commune, cette chute.

f.gif

15/01/2015

PÉREC, C’EST LENT, SOIS SALE, HUÉ !

Pair excellent, sois salué, disais-je. Alors que, ne visant que le titre, n’ayant la lumière qu’au premier étage, d’aucuns me traiteront de blasphémateur !

Quel monde d’ignares ! Voyez : Un vieux Monsieur sage barbu non désigné, comme on en voit des millions, pleure et pardonne : Tous les déserts sont en ébullition !

Voilà qui résulte de très mauvais travail, finalisant foison de bons services, d’efforts et de bonne volonté.

Et puisque vous aimez les métaphores, en voici une : Sachez que, bien que diplômé, j’étais alors également, en ma démarche pluridisciplinaire d’immense ampleur : Polisseur-fraiseur-tourneur et presque décolleteur en horlogerie.

Au grand dam de ma hiérarchie, plus que satisfaite de ma précision, sympathie et production, j’avais donné mon congé pour voyager. Je venais de recevoir mon excellente paie et prime à m’en faire rougir, des félicitations à n’en plus finir, ça larmoyait un peu, c’était la dernière heure. Deux machines, sur mes trois sur lesquelles je jouais aux Temps Modernes, étaient propres comme sou neuf, et la troisième, sur laquelle je terminais quelques pièces, presque aussi rutilante et prête à changer de « propriétaire ».

J’introduisis la pièce à polir, abaissai la manette ainsi que je l’avais fait des milliers de fois, et retentit le plus sinistre Krrraaakk de ma vie !

Venait de se briser la pointe perforatrice du tour automatique, munie d’un diamant irrécupérable, valant bien plus que mes salaires de tous ces mois passés-là !

J’en pleure encore parfois dans ma barbe, et ne pardonnerai jamais à pareil destin. La plus abominable des déceptions : L’ouvrier admirable venait de fournir la pire des « gognes » !

Il fallait cependant un jour rebondir : Dont acte : Ce qui débuta par quelques balbutiements : Je me dis «  Qu’à part Hesse, si Dard t’a piqué, de l’abeille appliquée à l’Ouvrage des plus Sages, tu ne dois pas gonfler.

Mais c’était gonflant, l’ivresse des profonds heurts de mots véhéments dingues. il fallait encore et toujours de la nouveauté, un peu plus de fraîcheur, des cieux ou non descendue pour faire oublier le mauvais boulot d’antan :

SAOULÉS SI GOGNE NOUS VAUT NÉGOCES

En fait, en fans dès qu’on sert muses ici inquiètes, l’on chancelle de bonne heure, sans dévers de vains cupides dons! Qu’hèlent Chance, nos efforts!

Bref, ainsi fond fond fond l’espoir de voir récompensé tout bon travail qu’accomplissez. En un monde, à la ronde, fait de ratés et dépités si limités, en tête et … Entêtez-vous ! Je vous l’avoue de nous à nous, vous vouez vie à vils projets et c’est rejet en vis-à-vis, mais vouez, dévoué, votre existence à cohérence et pertinence : À l’évidence s’allie l’aisance !

………………………….

Comment ça, si je n'ai pas de papier je n'ai qu'à appeler ?! Mais non, voyons, inutile d’appeler la police pour autant ! Je finirais par figurer sur la liste des appels les plus ridicules lancés à ces Corps, ni haut placés ni bas lésés …

C’est bon, je me rends, n’étire plus : Oui, je l’avoue. J’ai pété les plombs, je voulais juste que le fabricant de l’Aspirine me verse illico la commission qu’il reste me devoir pour bons services rendus. Oui oui, Monsieur l’Argent, je vais patienter encore un tout petit peu, c’est promis, je ne le referai plus … trop.

………………………….

Parlons franc : C’est tout ce qu’il fallait, la glorification de l’excellent boulot des CRS Parisiens, pour définitivement assurer la sécurité absolue à Genève.

Les 100'000.- à payer par l’organisateur, s’il y a le moindre dérapage dans une manifestation ici ne suffisaient pas, il fallait frapper plus fort, matraquer un bon coup l’Opinion, la canaille, rendre impossible toute confrontation d’indignés de camps opposés. Par Maudet, tournée en sa tête, une subtile idée allait germer :

Le prix du pavé augmente d’un coup de 400% à Genève !

Pour les chantiers, c’est ce qu’ils déboursent à présent pour s’installer quelque temps sur leur et notre domaine. + 40% pour les forains … Et autres momentanés squatters de quelques mètres de leur/notre terre.

Ainsi maîtrisés, dans l’impossibilité de s’acheter même un seul pavé. D’autant plus si c’est pour stupidement le jeter, alors qu’il serait tellement plus judicieux de le garder comme recommandé, en réserve pour les temps de famine préparés.

Honte …

Ali GNIOMINY

Singapour, dont un en train de tripoter un palmier. Outre rage.

Sans titre.jpg


13/01/2015

IMMOBILES LIÉES.

Les loques … à terre … en haillons sous les gnons financiers de couillons enragés, associés à les gruger, sont vengées :

Le  caneton « Je n’ai vos mains, formations » du 7 courant titre en Une : « DES ESCROCS VOLENT VOS LOYERS ».

Enfin un qualificatif adéquat désignant propriétaires et régisseurs !

,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,

Il faut parfois rire de très, très peu de chose. Comme de ces simili-psy, coach & Cie, qui se graissent sur les difficultés d’autres serviles paumés : En prétendant les aider à évoluer. Faisant miroiter en leurs méthodes décriées, Gestalt, Analyse transactionnelle et autres scientolosciences, le tape-à-l’œil des promesses de décodage de la Quête du Graal.

Ignorant sans doute jusqu’au nom de Chrétien de Troyes ou de Mountreal-de-Sos, et à coup sûr : tout de la grotte d’initiation du Graal. En laquelle nous recueillîmes et dormîmes, ayant escaladé entre ronces et broussailles les périlleux pans de la falaise, pour recevoir le soleil passé sous le dolmen du mont d’en face, le front devant les gravures les plus sacrées de l’Histoire, ornant l’entrée du souterrain des ruines de la Légende. Nous bravâmes alors tous les dangers, début 1977, retraçâmes le sentier alors couvert de végétation, connu exclusivement de rarissimes Quêteurs sincères.

Et voici que je prends une claque à l’instant, me demandant soudain pour la première fois : si quoi que ce soit figure sur le net à cet effet. Découvrant sur un seul site en anglais qu’une barrière a été installée à l’endroit stratégique. Signe de répugnante vulgarisation pré-touristique. Laissant penser que le sentier est à présent accessible même aux plus ignares, possiblement simili-psy … Mais je m’en doutais, il y a quelques mois ou années, j’avais écrit ici que je me demandais si une autoroute n’avait pas été construite, depuis, jusqu’à Horus. Je ne croyais pas si mal augurer.

Aussi : QUI ? De ces coûteux « appuis psychiques » a également très réellement tout quitté à vingt ans, pour Quêter le Graal contemporain durant deux ans ? Cheminant seul sur territoire des ours, traversant mille épreuves, recevant mille présents naturels et apprenant de l’Univers plus encore qu’il n’espérait savoir un jour ?

Qui ? De ces industriels de l’extraction de matière grise à leur profit, qui de ceux-là qui pullulent en nos contrées a vécu en pratique ce qu’il ose prétendre enseigner à d’autres ?

Et qui a tous droits, la tête haute, de partager indices des Acquis et Souvenirs culminants de la Quête à l’Élévation conceptuelle, au Gai-Savoir et Réceptacle de Pureté ? Qui, de charismatique authentiquement, a le courage de s’évertuer à offrir sans contrepartie, (à l’inverse des suppôts de l’obscurantisme doux qui gèrent ce support), qui s’efforce admirablement à donner corps et vie aux preuves essentielles que découvrez, de son sublime parcours, au-travers de certains billets de cette Œuvre Libertaire ?

Eh oui, qui d’insulté, boycotté, estompé par tels simili-psys, coachs et autres vieux grenats d’hier ? Paniqués dès qu’Expert (à exclure au possible) débusque publiquement les ficelles de leurs supercheries généralisées !

Il faut parfois pleurer sur les truanderies de tels mécréants ayant pignon sur rue, roulant au fiel de la bien-pensance ! Qui se reconnaîtront.

…………………….

Vous l’aurez compris, j’adore la logique, la raison et les utiles traditions respectables. Tenez, justement, celle de se souhaiter de Bons Vœux peut, dit-on, se prolonger jusqu’à fin janvier.

Osez ainsi respecter la tradition en vous pointant le 31 janvier prochain sur la Place du Molard, champagne en main, couvert de cotillons et hurlant à chaque passant : « Bonne Année, Tous mes Vœux, Vive 2015 … » sans vous faire embarquer pour l’asile.

Non. En y réfléchissant bien : Je hais la traîtrise des traditions respectables !

…………………..

Ainsi, la tromperie doit être astucieuse pour être qualifiée d’escroquerie ? Soit. Mais comment prouver qu’elle est astucieuse quand les terroristes capitalistes du Secrétariat d’État à l’Économie et ceux du Conseil fédéral négocient en grand secret la pire des attaques à la protection de nos données personnelles ?

En s’apprêtant à nous infliger la criminelle correction TISA : L’accord sur le commerce des services sans scrupules, qui veut parvenir à balayer toutes frontières au business débridé à concurrence sans limites, instaurer partout la privatisation absolue (santé, armée, police, etc).

La secrète terreur TISA, dont je vous parle ici depuis un certain temps déjà, s’infiltre peu à peu à notre insu, dans le silence du plus dangereux et total des tabous fédéraux. Insulte à la prétendue directe démocratie, où les connards d’électeurs n’ont pas à savoir comment l’on abuse d’eux entre cossus compères.

L’enfant-Messie des Socialos, J.-C. Schwaab, nous avertit même qu’alors : la Suisse sera, entre autre, convoquée sans voie de recours devant un tribunal à huis clos, qui aura tout loisir de la condamner pour sa législation portant préjudice à la justice du Business à l’américaine !

À ce stade, la tromperie n’est effectivement tellement plus astucieuse, qu’il est interdit à qui que ce soit de la nommer escroquerie en bande organisée.

Quoi qu’il en soit :

ALERTE ou AUX LARMES CITOYENS !

LES TERRORISTES DU CAPITAL AU FÉDÉRAL

BRADENT EN TOUTE OPACITÉ NOS LIBERTÉS !

Une Union Nationale Confédérée, sans délai, est vitale !

……………………

Autre terrorisme d’État du bas-monde, encore :

Un étudiant égyptien condamné à 3 ans de prison pour s’être déclaré athée sur le délateur Facebook !

Que Saint-Anonymus prive l’Egypte d’Internet jusqu’à la fin des Temps barbares.

Mais tout de même pas dans la foulée, qui le mériterait pourtant, une indigente Julie ne dévoilant les raisons de l’octroi préférentiel de tant de ses espaces, déroulés aux pieds de Frères égyptiens en exil doré ici.

…………………….

Bling-bling, justement : La réparation d’un bracelet Cartier à 6'100.- coûte 7'200.-

Absolument normal ! Prestige oblige ! Voyez les amateurs de Rolex :

Ils vendent une politique à deux balles. Elle coûte des milliards en réparations !

…………………….

N’offrez plus la moindre opportunité de vous voler …

Ali GNIOMINY

A vendre : Huile de l’auteur – Extase de Saint Plement -

XXème siècle – CHF -1'274'000.-

Grandes Huiles.jpg

 

11/01/2015

TU SUIS CHARLIE ? ALORS SUIS-NOUS, LES IRRÉVÉRENCIEUX !

Ne tolère plus le talibanisme de la Tribune de Genève, portant irréparable atteinte à la liberté d’expression de l’un des piliers de l’humour politique « intelligent et gentil », en cachant arbitrairement l’accès à son blog. Par peur que n’en soit ébranlé le socle sectaire, source de profits élitistes et de tous les fanatismes !

Je suis char, libéré, allégorique du carnaval des politiques, char à fleur au canon, n’empoisonnant qu’allergique clique de la défense de l’ignorance.

Dès demain je cesserai-ci les hommages aux confrères, et reprendrai le fil du rasoir drolatique. Mais je tiens à préciser encore la suivante tragique coïncidence :

 

Le drame de Charlie frappe simultanément Charlie,

Le plus génial des humoristes politiques

et pourfendeur de fanatiques !

 

Ce 7 janvier 2015, alors que toute l’actualité était bouleversée, fut le jour du lancement sur grand écran de « La rançon de la Gloire », film traitant de la profanation, par deux sinistres ignorants, du cercueil de Charlie Chaplin.

Gare à ce que les politiques ne rançonnent trop les cadavres de Charlie !

 

Immoralité : Force est de constater que Merlin est détrôné : Le Magicien Cabu, s’éclipsant, lança de loin le plus merveilleux des sortilèges : Un monde entier dans lequel son départ fait pleurer des millions de beaufs et fait applaudir unanimement les CRS.

……………..

Non aux intégristes de la Tribune de Genève s’associant …

Ali GNIOMINY

Trop larges sont les ailes du libre papillon. Que jamais dégénéré prédateur ne saura engloutir !

crap.jpg


 

10/01/2015

À CE TAS : L’AVIS QUE TORTS IL Y A !

Si aiment précipiter le monde dans les guerres et le chaos à leur profit les dégénérés de toutes religions, depuis la nuit des temps, il est vital pour les civilisés d’éradiquer la cause de tous obscurantismes. Et non seulement de lutter trop tard contre leurs conséquences désastreuses.

L’amas sacré du lot primé … du tas de déchets vénérés par la plus rance des ignorances, le paquet de déviances engendré par des siècles de tromperies au service du Pouvoir, l’agglomérat de fondements irrationnels, subjectifs, dépourvus de réalité tangible, l’ensemble des bases obsolètes sur lesquelles s’appuyent les responsables de tous conflits, l’entité millénaire la plus criminelle, la religion n’existant que pour diviser les peuples, doit cesser définitivement de nuire à l’humanité.

Certes, l’amalgame et la stimgatisation doivent être impérativement évités. Chrétiens, musulmans, juifs, orthodoxes …  prêtres, fervents ou passifs simples croyants, ont en immense majorité horreur du fanatisme, de l’intolérance aussi ridicule que criminelle des quelques malades mentaux de leurs rangs, que la malsaine soumission religieuse a créés. Il n’empêche que les innocents de certaines religions, eux, sont systématiquement déformés dès l’enfance par l’obligation d’assimiler en permanence, d’adorer jusqu’à la nausée, ou le lâcher-prise et l’embrigadement maladif, d’appliquer à la lettre sous la menace sociale et la contrainte délétère : des préceptes corrompus inventés en des temps barbares. Causes de cette « troisième guerre mondiale déclarée », selon les propres mots pour cette précédente appellation, en septembre dernier, du sincère Pape François.

En l’occurrence : Le comble de la bêtise humaine ? Croire. Principalement croire que des esclaves formatés en un carcan mental, ayant un millénaire de retard, puissent vivre sans heurts chez les civilisés, qu’ils excluent de leur désastreuse éducation ; Méprisent comme enseigné dès la naissance, considèrent hérétiques et travaillent à ce que ceux-ci régressent au famélique niveau qu’ils tentent en réunion de généraliser.

Preuve n’est plus à démontrer, de l’ouverture d’esprit bénéfique et pacifiste de l’Occident, des libertés supérieures accordées, de l’amélioration du confort matériel et spirituel des civilisés, ayant cessé depuis des lustres de forcer leurs rejetons à rester prisonniers  du lavage de cerveau des écoles religieuses.

Les actuelles conséquences dramatiques du laxisme laïc doivent nous forcer à combattre enfin le véritable ennemi en sa globalité : La pandémie à multiples ramifications terrestre qu’est la Peste religieuse sous toutes ses formes. Cet arriéré moyen de parasiter et dominer autrui, qu’inventèrent et triturèrent et déployent encore à leur seul profit les tyrans de toujours.

Pas d’amalgame, mais stop à la porte ouverte aux délires religieux encore officiels. Plus aucune permission d’affichage d’appartenance religieuse !

En fait, le paradis sur terre et la paix définitive entre tous les humains sont possibles à présent. Après l’expérience désastreuse de l’humanité piégée dans les croyances élitistes, il convient simplement qu’un futur prix Nobel invente une puce à insérer dans le corps de tout humain. Contenant un nanosystème de reconnaissance vocale, relié à une capsule de produit rendant malade à en crever durant quelques heures le fautif. Produit pareil à cette saloperie d’Antabuse a laquelle j’ai échappé en mes temps d’alcoolisme. Faisant gonfler et souffrir l’abstinent ingérant la moindre goutte d’alcool.

Ainsi la reconnaissance vocale délivre le poison dès que l’individu prononce l’un ou l’autre des noms de dieu, extraits de livres dits saints … Et disparaissent en une génération les appartenances à tous types de corruption spirituelle, au bénéfice de malfrats vivant du parasitage des fruits de la sueur de leurs esclaves conceptuels.

Les lieux de cultes sont convertis mondialement en lofts et studios, théâtres et musées. Le genre humain réuni renie l’idiotie séculaire passée, ayant engendré toutes guerres pour du vent, de l’inexistant, de l’inventé dans le but de détrousser, surpasser autrui …

Ayant mené au terrorisme capitaliste actuel et son contraire, le terrorisme prétendument dévot. Et avec des criminels de ce genre, bloqués aux temps de la loi du talion, il peut être intéressant de les terroriser pareillement, les toucher au niveau de leurs intégrées, indécollables superstitions.

J’effectue un petit détour explicatif. L’une de nos amies, s’était fait cambrioler. Demeurant pas bien loin d’un immense camp des gens du voyage. Elle se frictionna la tête abondamment, ses cheveux décoiffés hérissés, se maquilla outrageusement, s’habilla avec tout et n’importe quoi, prit un air terrifiant, un bâton et se rendit au camp tzigane. Où elle hurla qu’elle exigeait d’être immédiatement reçue par la matriarche. Ce qui fut fait sans délai.

Et la furie amie vociféra qu’elle était la plus puissante des sorcières actuelles, qu’elle savait formellement que les voleurs étaient de ce camp, et que les pires malédictions fondraient dès demain sur ces familles si l’ensemble des biens restitués ne se trouvait à l’aube remis dans un coin de sa propriété. Elle récupéra le tout et ne fut jamais plus volée.

Aussi, où et comment seront enterrés les monstres ayant décapité Charlie Vengé ? Face à la ville sainte dont ils ont trahi les meilleurs préceptes ? D’une religion fondamentalement discriminante, peu tolérante, ayant malheureusement contribué à la porcherie de leurs actions ? Les monstres bénéficieront-ils de funérailles nationales d’Etats racailles ? Ou doivent-ils êtres jetés anonymement et en secret dans une fosse commune ? Histoire de déstabiliser leurs complices ?

Observons malheureusement encore, ailleurs, pour lamentable exemple : L’indigence, l’absolue médiocrité de TLC, répugnante chaîne TV américaine sous criminel couvert éducatif : Appartenant à la secte des « malsains des derniers jours », ou dans le genre en voie d’extinction, proposant l’émission de téléimbécilité « Mon mari n’est pas gay » ! Consistant en quelques épisodes à revenir dans le droit chemin, pour des homosexuels devant apprendre à devenir hétérosexuels.

Comme quoi mille ans de retard mental et spirituel frappent sous tous azimuts les cerveaux les plus lamentablement déformés. Sévissant jusqu’en Suisse, en titrant dans le plus gratuit des torchons à ce sujet. « Prêts à tout pour devenir des hommes, DES VRAIS ». Croyez-en un pas entièrement vrai homme : Nonobstant sa légendaire modestie vous défrisant : Très peu de vrais démontrent le courage et la force morale indiscutables qu’honorent déjà depuis des décennies, me concernant, des milliers de personnes. Chacun de mes billets en atteste à sa manière.

Et la progression du nombre de ces témoins, de mes actions souvent téméraires au service de la liberté et de l’évolution de la Société humaine, serait bien plus fulgurante : Si les sinistres talibans de la rédaction des blogs TdG ne portaient pareillement atteinte irréparable à la Liberté d’expression, qu’il osent prétendre défendre, en empêchant au possible l’accès à mon blog.

N’admettons plus aucune concession …

Ali GNIOMINY

Bigre ! Qu’il semble loin le bon vieux temps de l’An 14 d’avant guerre, où votre brave Roi-Député du Parti Railleur d’Extrême-Centre-Gauche se contentait de fustiger les  « Petits nains du jardin genevois … petits nains abrutis du jardin des nantis … » Ne réalisant encore à quel point la médiocrité de ces inquisiteurs, empêchant l’accès à d’authentiques concepts libérateurs, contribuait à la criminelle perpétuation des offenses au Bon-Sens le plus élémentaire. De la logique et la Raison soutenant la Volonté Populaire non manipulée, non déformée, non faussée à l’avantage clanique de la clique d’enrichis sur l’ignorance de la masse appauvrie.

Ce Souverain tellement craint des saboteurs, usurpateurs, des détenteurs du noir pouvoir de cacher, fâchés et veules, les seules opportunités pour la communauté de sortir du marthyre des croyances sans décence ; à sentances sans nuances qui dispensent dépendance aux violences, à l’arrogance qui se distance d’acquis immenses : De savoir voir les Signes ; de réaliser de Dignes visées ; De contribuer à désembuer le regard si hagard de convaincus qu’ont vaincu les faussetés : D’empotés apôtres agresseurs et autres chasseurs d’athées.

Ce Roi-Député des humains d’indiscutable bonne volonté, en ce présent Manifeste, estime avoir ci  plaidé la légitime défense, pour tous inconoclastes humoristes passés, présents et futurs, victimes de la tare Essentielle de toutes religions.

Croyances avilissantes ayant gangréné l’Homme au point de lui faire oublier de simplement se construire son futur paradis personnel !  En l’emplissant sa vie durant de bienfaits pour autrui autant que pour soi. Oubliant tragiquement qu’une fois passé le cap habituel du changement d’enveloppe, seul Juge et Maître de ses actes, pensées passés, l’individu-dieu unique et Universel se sera automatiquement forgé la suite d’existence à mener. Ayant pour base, à faire évoluer une nouvelle vie durant, tous éléments positifs et négatifs accumulés précédemment. Tout ce que l’être fit pour le mieux-être général et tout ce dont il le priva. Nul besoin de Bergers, d’Eglises et de Communautés reliées ci et là. Bien au contraire, ces artifices, qui ne firent que diviser et opposer sont à présent à bannir.

Pour en finir à cet égard. J’avoue que je trouvais aussi que Charlie allait trop loin. Avait trop dévié des taboueuses cochoncetés sans gravité du fondement harakiriesque pour guerroyer en première ligne sur fond politicard moins drôle et très délicat. Ce qui m’a dissuadé d’insister auprès de Wolinski, ou même de Barrigue pour transmissions éventuelles. Craignant, dans la foulée, de trop radicaliser mes vacheries.

Et voici que les atteintes irréparable à notre Art de l’Essentiel humour libérateur, m’ont présentement poussé à destroyer le tabou de Base que craint de chatouiller la Terre entière ; constituée de peuples de toutes contrées, sachant intuitivement à qui profite le crime des religions ; mais ayant trop longtemps hésité à dénoncer ce véritable coupable de toutes les injustices. Foules commençant seulement à leurs risques et périls à s’en indigner et à s’en protéger.

Bref : Si Satire s’attire ça : Tire à boulets rouges sur tout ce qui bouge s’approchant des méchants, abjects concepts fondamentaux de malades mentaux arrosant, imposant ignorance et errance qu’ils ressassent à la masse.

Ceci dit, la page noire est tournée. Le chaud doit continuer, à dégeler les esprits pris dans la mêlée.

Sans vaines provocations ni expansion de haine. Je m’y applique et nique la clique des assassins des sains desseins !

………………………..

Pour l’Humour de Charlie, qui rallie à l’abandon et au pardon de la contagion fatale des létales religions !

En la Mémoire et à la Gloire de si beaux esprits si incompris : J’insiste, digne, persiste, signe, prends mon bâton d’ange qui tant ne dérange, ou si peu, et sans rejets le peux : Change de ton, de sujet !

……………………………

Le prix du pétrole est au plus bas. Forte augmentation du coût de l’énergie pour nous.

Il n’y aurait pas comme une petite erreur quelque part ?

…………………………….

Certes, il convient que la Russie compense ses pertes en fournissant un gigantesque arsenal aux pires terroristes. Pour les grandes fêtes comme chez Charlie le 7 janvier 2015, jour du Noël russe orthodoxe, demeuré au calendrier Julien. Donc à nous de payer doublement, comme toujours. Quoi de plus naturel par les temps qui se gourent ? Que de rester si traumatisés qu’on ne puisse s’empêcher d’aborder la question.

…………………………….

Non, décidément, rien de drôle à tirer du marasme actuel. Pour nous, pris entre les deux feux de l'écrasante connerie humaine, épuisés par l'actualité, mieux vaut se contenter pour l'heure de ressortir un mien dessin des temps passés, dénonçant l'avancée d'autres agresseurs tout aussi dangereux. 

Sans titre1.jpg

 

07/01/2015

EPIPAPH

Quand tombent les héros, les plus courageux d’une nation,

uniques véritables résistants à la Bête misérable

à principes débilitants,

que seuls ses collabos parviennent à tolérer,

quand s’effondrent les Phares

d’une forme vitale de Liberté humaine,

d’élévation de Conscience :

 

Les Hauts-Faits de nos martyrs, leurs Apports essentiels

à l’évolution de l’Être, leurs Œuvres intégrales doivent,

au minimum, se voir diffusées en boucle durant 24 heures

sur toutes les Chaînes, tous écrans du monde,

victime ou coupable !

Quand tombent les ennemis des deux fascismes opposés,

à l’approche d’élections, la voie est toute ouverte

à l’extrémisme le moins scandaleux des deux

pour que les plus modérés même le plébiscitent,

afin de chasser à jamais du territoire

tout ce qui s’associe à l’ennemi,

paraît esclave de pareille tare idéologique.

Quand s’éteignent les cœurs de la Liberté, le monde saigne.

Et panse alors, panse la pire des plaies,

guérit tous rites purulents,

les extirpant vigoureusement de tous esprits par trop atteints.

 

Le XXIème siècle EST ! Plus matériel que jamais !

 

AuCon, les Tout-Grands !

 

 

Et nous : Ne succombons !

 

Ali GNIOMINY

06/01/2015

L’ART EST NIÉ, DANS LE PLAT FOND

La platitude artistique en vogue renie des créations hors-normes, qu’elle tente de faire fondre et noircir comme beurre à la poêle. À croire que les sauvages chargés de gestion culturelle ou de médias se préparent une poêlée de croustillantes araignées, dont raffolent tous primitifs.

Justement, débutons l’année avec quelques infos relatives aux demeurés, à leurs principes écœurants et autres Arrêts niés. :

……………..

Sur sa demande, un violeur sera euthanasié en Belgique !

Par ailleurs, la Présidence en Inde cherche traducteur maîtrisant les idiomes hindi et belge. Afin de rédiger des demandes de violeurs, en vue d’aller-simple en Belgique.

Évidemment, l’euthanasie les concernant devra se situer à la hauteur de leur morale. Leur sera ainsi injecté 0,05mg de venin de Phoneutria nigriventer, araignée-banane d’environ 10cm de diamètre, la plus mortelle au monde. Celle-là même, dont je peux vous assurer qu’elle faisait toutes pattes déployées bien plus de 10cm de diamètre, que je chassai à coups de balai, de sous les tuiles d’où nous logions au Brésil. Prenant garde à d’éventuels poils urticants ou jets d’urine acide, bien que toutes bébêtes du genre n’emploient pas les mêmes armes. Je finis par possiblement la tuer, mea culpa ad trouillomètre à zéro, et la photographiai. Devenue petite boule recroquevillée à pattes brisées. Disparue peu de temps après …

Car gare ! Je suis certes bien plus habitué aux mygales à mes pieds dans la douche ou en d’autres recoins du logis, où elles s’amusaient à venir me rendre visite régulièrement, avant le massacre de leurs habitats végétaux. En ai « tué » plusieurs, avant même que la convention de Washington ne se mette à les protéger. Dont une en vidant une bombe d’insecticide dessus, comme le fit le gérant du magasin près de Chamonix, en découvrant samedi une araignée-banane sortie d’un carton de fruits de République dominicaine.

Lors de mon expérience en la matière : La « morte » resta bien dix minutes en boule, avant de se sauver subitement, à une vitesse effrayante.

Quoi qu’il en soit, l’araignée-banane est la plus répugnante et dangereuse à laquelle je fus confronté dans ma vie. Et, bien que n’ayant pas été piqué par elle, cette rencontre extrêmement tendue m’a fortifié durablement.

Bref, pour en finir avec les violeurs des Indes : Suite à « leur demande », la Belgique leur injecte 0,05mg, et ils s’en vont dans d’horrible souffrances, mais soulagés car mourant affligés du priapisme auquel ils ont toujours aspiré.

……………..

Puissance, encore :

Si la Gauche est au Pouvoir en Grèce le 25 janvier, l’Allemagne est prête à laisser ce pays sortir de l’Europe.

Normal, ça ferait vilainement tache dans le tableau une nation gauchiste étranglée au sein des extrêmes-droite financières méprisantes, ayant rapté en cachette le pouvoir européen !

Déjà que … non, mais … vous avez un peu vu la carte de cette Union Européenne ? Tout en bleu, avec en plein centre en blanc l’irréductible Suisse ? Supposée par association d’idée ne pas être dirigée, elle, ouvertement ou sournoisement par l’extrême-droite.

Eh bien sachez que, dans ce centre de carte immaculé, ce cœur d’Europe pas européen l’on estime que « La simple appartenance à une organisation criminelle n’est pas condamnable ».

Tout irait donc pour le pire, si n’existait un certain couac. Régulièrement nous sommes informés que d’indignes Suisses ont été condamnés, suite au démantèlement par les Autorités de réseaux de cyberpédophilie auxquels ils appartenaient. Pas criminels pour un sou, donc …

D’ici qu’on doive indemniser ces pauvres pédophiles honteusement condamnés à tort

Ainsi : Que la Justice helvétique soit aveugle, sourde et muette est déjà un sacré problème. Mais si, de plus, elle est devenue totalement débile profonde …

Bien qu’à la réflexion, c’est assez logique que notre pays considère que « La simple appartenance à une organisation criminelle n’est pas condamnable ».

Même en en construisant par dizaines : Il n’y aurait jamais assez de prisons pour détenir nos assureurs, banquiers, politiciens …

……………………..

Après cette mise au poing, dont se beurre l’œil noirci du si clown législateur, un peu de baume pour l’État de Genève qui met de l’ordre dans les Pompes funèbres.

Vu que n’importe quel quidam pouvait jusqu’alors s’improviser croque-mort dans sa cuisine. Une profession pleine d’avenir et qui rapportait un max sans trop d’efforts. Une cuisinière à gaz, une bonne tronçonneuse, une boîte pour les cendres, une serpillière (même si les cadavres ne saignent pas, l’on ne peut jamais exclure que l’un d’eux ne soit pas suffisamment mort) et c’était gagné sur tous les tableaux. Avec, bien sûr, une publicité illustrée du tonnerre. Mais c’est fini tout ça, l’État a sévi.

En effet, depuis qu’il est interdit aux employés des Pompes funèbres de Saint-Georges de terrasser le dragon de leur libido, en se photographiant dénudés en compagnie de défunts, la situation est devenue ingérable. Lors de la 763ème réunion de nos édiles à cet effet, il fut décidé que : « Les peintures murales de la morgue, visiblement dégradées par des flashs, il convient de mettre un terme au fait que les décédés, selon toute vraisemblance, ne cessent de s’immortaliser par des selfies. »

……………………

Foin de si mortelles considérations. Admirons plutôt les délicieuses créations télévisuelles pour enfants : Nemo ! Il n’est pas sympa ce petit poisson-là ? Avec sa frimousse et douce voix. En voilà, une bonne influence pour les petits. Un bon milliard d’entre eux, par solidarité pour leur si fragile idole, ne mangera bientôt plus de poisson.

L’ennui étant que la phase éducative suivante leur offre de quoi apprendre à remplacer cette nourriture : Alors qu’ils se ruent  généralement sur le jeu vidéo « Zombies cannibales ».

Mais bon, ça leur passe. Vu que l’enfant n’a pas de mémoire, et ça ne s’arrange vraiment pas en grandissant. Voyez vous-même : Connaissez-vous Yeur ? Non ? Et pourtant, l’oubli vous a obligatoirement frappé. Combien de fois vos parents vous ont-ils demandé d’aller jouer à Yeur ?

……………………

Parlant de films, encore, suspense insoutenable, samedi passé vers 19h45. Nous arrivons dans le bus 11 par l’Avenue Wendt. Le Hobbit nous attend pour 20h sur la haute butte de Balexert. Joie, le feu est au vert, et le 14 en direction de Meyrin est à l’arrêt à vingt mètres de celui du 11. Nous sortons prestement, accompagnés d’une dizaine de personnes pareillement pressées d’effectuer ce changement de bus. Bien évidemment, à l’instant où j’appuie le bouton d’ouverture à l’avant, derrière le conducteur qui nous regarde courir, ce sinistre trou d’uc de service démarre. Nous attendrons le 14 suivant durant plus de dix minutes. Vu que l’esprit TPG malade exige qu’aucune correspondance logique ne soit étudiée pour les lignes principales, surtout en période de service réduit.

Nous entrons en la salle de cinéma à l’instant où démarre le film. Et nous pleurons, pleurons, pleurons …

Non point à cause de la malveillance TPG, ni par le fait qu’il est injuste pour Tolkien qu’il n’ait pu voir ce que fit la technologie de son œuvre et dérivés … mais ces charognes de lunettes 3D … Sans regrets cependant. Une sympa soirée, en résumé, hormis le fait qu’aucune connaissance du lamentable conducteur n’est apparue au moment adéquat. Auquel cas ce dernier des derniers aurait invariablement trouvé tout le temps nécessaire pour papoter à l’arrêt, jusqu’à débordement du trop-plein d’impatience des couillons de passagers.

Une splendide image donnée au touriste. Presque aussi intolérable que le minuscule immangeable Strogonoff à 29,50 du wagon-restaurant 1ère classe CFF. Ou l’assiette Tessinoise à peine moins chère, à manger au microscope. Un être humain normalement constitué voyant sa faim commencer à se calmer à partir de la dix-huitième assiette du genre.

C’est là le profond malaise des monopoles, finissant toujours par abuser à outrance. Un peu comme la Poste, annonçant que les facteurs n’amèneront plus les recommandés aux étages. Alors qu’il y a des années que les bulletins jaunes sont déposés dans la boîte aux lettres, nous forçant à nous déplacer au guichet, bien que nous soyons à domicile lors du passage du facteur. Mais c’est comme ça.

Aussi scandaleux que l’arnaque Migros consistant à ne plus indiquer de prix sur les produits. Si ce n’est par des étiquettes sur les étagères, mal placées ou indiquant 2,60 ce qui vous coûte 4.80 à la caisse. Mais des gens attendent, vous n’osez pas réclamer, vous payez et vous taisez … Big Cumulus is watching you et le sait bien, votre consommation de Kleenex vous range chez les doux, dans le quartier, le taux d’erreurs d’indexation peut être augmenté …

Allons-nous tolérer plus longtemps tel obscurantiste étiquetage ? Élaboré par des gens n’ayant jamais eu à ne pas dépasser une certaine somme en argent. À être contraints de s’arrêter pour essayer d’additionner dans le panier le montant non indiqué de chaque achat.

Assez de ce type de discrimination ! Exigeons le retour immédiat du prix indiqué clairement et sans détours sur chaque produit vendu ! Et les excuses de la Migros aux plus défavorisés. Ainsi que pour la gestion et destination des plus discutables du Pour-Cent culturel, au profit certainement exclusif de béni-oui-oui. Pour leur contribution culturelle d’inutilité publique, dépourvue d’essentielle critique.

…………………

Médiatique, l’arène y étend ses ficelles jusque sur la Toile, à ce Pour-Cent pour sots qui fait ainsi mouche. Colle à l’époque qui chérit la supercherie, se rit de l’imposture de culture élitiste rigoriste, étouffant tous fans de concepts de loin moins abjects.

…………………

Voilà, les Bons Vœux aux étages de médiateurs de ces diverses industries du boniment à figure sociale, à l’affût sur la Toile de la moindre critique, c’est fait.

Assurément quelques amis de plus pour le bon Roi-Député du Parti Railleur d’Extrême-Centre-Gauche. Souverain hors-pair artiste fonctionnaire d’État, sous omerta maintenu esclave moderne par servitude pour dettes.

Confronté à l’ignorance, feinte ou non, d’individus pour les agissements desquels l’Histoire un jour prochain criera …

Ali GNIOMINY

Ceci dit, n’allons pas pour autant rester en froid.

DSC_6300.JPG

Dites vous que l’Art … n’ … a que nids de surprises à débusquer.

Et rien avoir ? ... Mais au fond de l’avalée gelait une rive, hier. Amis d’alors de tous les bords se la coulaient douce, lorsqu’on trimait sous les frimas … ramait sous le glas de la soumission par glaciation des revenus et mise à nu …

ravin.jpg

… Faute à punir de devenir un tant soit peu plus fleur bleue.

All the posts