27/01/2015

C’EST LESTE

Un astéroïde de 500 mètres de large, le plus gros objet céleste jamais passé si près, nous susurre-t-on, a frôlé la Terre hier.

Bon, déjà dans ce monde de machos on dit le terrier, pas la Terre hier.

Pour ce trou où évoluent les taupes, modèles flapies de myopie des utopies, qui s’épient, décèlent chipies parmi elles et les attellent pêle-mêle au forage et dépoussiérage des galeries, saoules, après ris, minant foules de manants niais trônant :  Aux capiteux pieds du déroutant Univers à ragoûtants juteux vers. Où, tel miel, dégouline obscurité sur les aspérités cristallines et sans Ciel.

 

Mais ça c’est une autre histoire. Nous découvrons donc aujourd’hui que nous faillîmes être hier scrabouillés.

Compréhensible. Simple mesure d’économie. À quoi bon se fatiguer à la dernière minute à concocter une information aux populations ? Personne ne sera plus là pour se plaindre, si c’eût été nécessaire.

Ainsi, seuls quelques initiés des mouvements célestes étaient au courant. Sans doute les mêmes, (si rarissimes sont les médias ayant frôlé le sujet), astronomes de l’Observatoire de Parkes en Australie qui, le 21 janvier 2015 ont reçu le signal extraterrestre attendu et recherché dans l’univers depuis tant d’années.

Signal d’événement cataclysmique, éventuellement, ou dû à l’apparition d’un trou noir, ou d’une intelligence ? Silence pratiquement total du côté ci-bas attendu. Et ces ondes rythmées proviennent, comme par hasard, de la galaxie à 5,5 milliards d’années-lumière aux alentours de la Constellation du Verseau !

Vous en souvient-il, il y a des lustres, votre bon Roi-Député du Parti-Railleur vous contait ces épisodes de sa Quête liés à l’avènement de l’Ère du Verseau, celle de l’Échanson servant le Nectar en la Coupe des dieux ? Coïncidences, coïncidences …

Les Temps approchent où les prophéties prennent visage.

Donc, nos avertis astronomes et rarissimes autres secrets individus sur la planète, hier, pensant qu’il n’y avait plus rien à perdre, ont fait une fête de tous les diables. Et la plupart, ce matin en se levant avaient la tête dans un tel état qu’ils sont encore persuadés que le cataclysme a bien eu lieu.

D’autres ont préféré s’offrir à leur manière une dernière commémoration. Le plus doux des déchireurs de cœurs, d’amours et ruptures adolescentes, le richissime Demis a démissionné illico de toutes fonctions, à l’instant où Alexis le Grand fut porté aux nues.

Et ailleurs, tapi aux tréfonds du Maghreb Varois, un vieux nostalgique fondateur de Parti en force et croissante vigueur, ce jour de commémoration des 70 ans de la libération des prisonniers de ses idoles, décida d’allumer une fois encore le four et de rester là à le contempler.

Ripolinant sa gégène chérie l’ayant tant servi, et psalmodiant inlassablement la prophétie de Kadhafi : « L’Europe sera conquise par le ventre des femmes musulmanes » et ce jusqu’à la collision de l’astéroïde.

Finalement il s’endormit, et la maison prit feu, blessant ce fêtard. La Terre entière ou presque le plaint.

Dans le fond, effectivement. Il est préférable que le moins de monde possible soit au courant que le papa du bébé astéroïde d’hier sera sur nous dans 3 minutes environ.

Pas même le temps ni l’utilité de courir acheter ses provisions de guerre, que la Confédération a bradées et n’assure plus. Sous prétexte silencieux comme un astéroïde que de toute manière ça serait impossible à stocker, pas plus que les Confédérés, depuis que tous les abris sont occupés.

Que faire alors ? Espérer que Poutine parvienne en 2mn18 à rapondre ses deux fronts, avançant à gauche et à droite au-dessus de la Crimée, afin d’isoler l’Ukraine de la mer, comme prévu.

Le feu nucléaire étant nettement plus tempéré que celui percutant la planète.

Mettez hors circuit, désastres, les gars laxistes succombant …

Ali GNIOMINY

Astre âgé ? Dis ? Hein ? 

IMG_2396.jpg

Non, hyène ! Païen ! Évoquant intemporel animal mythique du Parti Railleur.

Les commentaires sont fermés.