20/01/2015

A MIAOU TRANCE

Être Anglais, par les temps qui courent, n’autorise pas à fourrer dans le même panier toutes sortes de cat et gorilles. (D’accord, pas terrible, celle-là, désolé, mais qu’est-ce qu’on n’inventerait pas comme titre à la con pour dérider ses excellents amis polyglottes !)

Bref, voici qu’après Londres : Un bar à chats va s’ouvrir à Carouge, pour dispenser des ronronnements antistress !

Enfin de quoi sortir du ronron stressant des politiques inhumaines. Décidément, ça matou l’air d’être une excellente idée, que ces minous calmants. À un détail près. Durant la pause de midi et avant de s’en retourner au labeur, seuls seront autorisés à faire une halte dans le bar à chats, les ouvriers de Firmenich et Givaudan travaillant au Secteur Amoniac !

Il n’empêche que, bravant l’olfactif interdit, j’irai très certainement de temps à autre y laper un bol de lait. N’ayant encore pu évacuer le stress provoqué, il y a une vingtaine d’années, par l’officiel Service de garde de minets à Vernier ayant tué mes deux chats, à trois jours de l’un de mes retours du Brésil, et fait disparaître leurs dépouilles. S’ils ne furent livrés vivants à des laboratoires, ainsi que cela se fit si souvent. Délicat satellite de la SPA en bout de piste, ayant alors tenté de me faire payer encore 300.- pour l’assassinat de mes mignons compagnons.

Comment ? Ah, vous trouvez aussi, à la longue, qu’il n’est pas étonnant que je caresse pareillement à rebrousse-poil, griffe et morde de tous côtés ?

C’est que trop de rond dos peut finir par me faire tourner en rond.

En tous cas, pour ce bar à chats, si le concept s’étend, ça coule de source, les clients adorant la transgression auront la pêche : Vu que la pêche au bar est interdite. Mais pas celle au poisson-chat.

Remontons du courant, dès lors, quelques autres trésors :

…………………

Le gai luron Laurent Ruquier menacé : Il a osé dire que les extrémistes Corses n’ont rien à envier aux terroristes islamistes !

Les islamistes n’ont pas apprécié du tout d’être traités de brûleurs de paillotes.

Et de leur côté, les Corses ne se rasent plus et manifestent en nombre à grands cris de « Tino Rossi Akhbar ».

Heureusement que la Marine est là ……… prend soin de l’île de Bottés.

………………………….

Et d’un endroit de plus où je n’ai pas intérêt, après ça, à passer mes vacances. À ce rythme, d’ici deux ans je n’aurai plus le choix qu’entre la Lune ou Mars, et encore, je n’ai pas tout dit sur cette mauviette de Pierrot ni assez dégommé les Verts.

………………………….

Courage, Laurent, reste confiant et blindé avec le sympathique oxymoron plus que pléonasme que je t’invente :

 OCCIS, MORT ON REVIT

…………………………..

Quoi d’autre, en ce bas monde? Les Services Secrets surveillent l’asile !

Non mais, qu’ils ne se gênent pas ! Ce pays est un peu parano, d’accord, mais de là à le traiter d'asile …

Qu’ils surveillent plutôt les frontières !

………………………….

Pire encore : Daccord … Yves, Directeur du CICR, le suggère fortement : « Il est peut-être temps de reconstruire l’ONU et de repenser le droit de véto ».

Le droit de véto ? Merci aussi pour la considération. Quel droit a donc un vétérinaire, sinon celui de venir en aide aux animaux ?!

Et reconstruire l’ONU ? Avec quel B.R.I.C. ? Celles de Constructeurs qui tant brillèrent au premier rang par leur absence à Paris, lors du défilé pour Charlie, aux côtés d’Obama, de Poutine … Et d’une indéfinissable bonne femme à choucroute sur la tête, que nul n’a réussi à identifier en ce premier rang.

Les Irlandais ayant effacé par trucage tous les hommes de la photo, elle n’y figurait pas !

Par Saint-Patrick : Toute théorie du complot écartée, force est d’admettre que nous sommes présidés par un transparent travesti.

…………………………..

N’empêche que : Youpie ! On est les meilleurs ! On a gagné ! On est en tête ! La Suisse est le pays le plus cher du monde ! Et en bonne voie pour devenir celui qui cache le mieux ses pauvres !

Mais que fait donc Europol ? Où sont donc ces gabelous qui n’ont pas peur du loup ? Qu’ils nous tendent la perche ! Ah, ils sont en ligne ? Annonçant que tuer par Internet est à portée de clic. En s’attaquant à distance aux pacemakers, pompes à insulines, etc.

Vraiment, c’est beau le progrès ! Dans cette perspective, le monde occidental a commencé à énerver au maximum les vieux chefs islamistes. Afin qu’une crise cardiaque terrasse ces éminences qui, même sauvées à temps, devront porter un pacemaker. Autrement dit : Gare au pouls des mystiques gris ! Car il est impossible de compter sur leur diabète pour les assassiner, ils ne sont vraiment pas plus sucrés que d’autres, même s’ils se sucrent abondamment sur le dos de leurs ouailles.

Ainsi, une fois encore, la nouveauté technologique sert à prendre la vie, à défaut de pouvoir la donner. Mais ce n’est qu’une question de temps. Des éléments microscopiques ont déjà été télétransportés d’un endroit à l’autre.

Il ne sera donc plus rare, d’ici peu, d’entendre un collègue de travail à l’écran dire à son épouse, les yeux fermés de plaisir : « Ouii chérie, fait vite, écarte bien les jambes ! ça y est, ça y est, ouiii, je clique, je clique ! Ahhhhh !» Et parfois : « Quoi ? Tu avais encore laissé la chienne se coucher sur le lit ? Ah, non, cette fois-ci on l’avorte ! Pas question de six bâtards de plus à nourrir et à qui il faut ensuite payer des études de politique …  ! »

Rien à faire, j’ai beau commencer par ronronner, il faut toujours que je finisse par garder un chien de ma chienne.

…………………………….

Vraiment chien, encore, vous l’avouerez :

Un explorateur Suisse avait échangé une statuette précolombienne en 1858, contre une bouteille de Cognac.

L’on nous apprend que le musée d’Histoire de Berne l’a restituée à La Paz.

Ils ont perdu la boule !

Imaginez la valeur d’une bouteille de Cognac de 157 ans d’âge !

………………………….

Allez: Santé à toutes et tous, excepté …

Ali GNIOMINY

Que Raminagrobis soit sur vous, ô beats, et ne vous refile d’allergie.

mains.lecees.jpg

Surprise de dernière minute: Bien fait pour celles et ceux qui ne relisent pas au moins deux fois mes billets:


Le pape François, de retour des Philippines, choqué par les nuées d’enfants de bons catholiques, abandonnés dans la rue, déclare : « Il ne faut pas faire comme les lapins » puis « C’est important de protéger les familles » !

Un instant, je vous prie. Je dois vite aller me soulager la famille.

 

Les commentaires sont fermés.