17/12/2014

L’AVENT DUR C’EST L’AVENT DUR

Appel vendredi soir de Belgique effondrée, de mon amie artiste de grande famille et prodigieuse traductrice retraitée du Conseil de l’Europe. Incidemment à l’heure où s’éteint la reine Fabiola, dont elle est proche d’une parente, comme d’Adamo, de la famille Brel, du principal présentateur TV Belge, etc …

Alors que je dansais avec elle à Limassol, après que nous l’ayons rencontrée en train d’engueuler pour leur brutalité une armée de gorilles Chypriotes grecs, procédant sous nos yeux à l’arrestation musclée d’un « terroriste » Turc, cette amie, ayant pris une balle dans le dos en Irak et victime d’erreurs médicales à répétition est au bord des larmes. Pratiquement paralysée dans une campagne belge francophone conchiée par l’extrême-droite flamande au pouvoir absolu.

Et les combines Madoff – Fortis & Cie lui ayant pillé ses économies, cette pauvre grande Dame doit survivre avec moins de 1'000 euros par mois. Avec possibilité de ne téléphoner qu’à des heures précises, privée de ligne Internet, de transports, soins et chauffage corrects …

Le tableau général qu’elle me brosse de la situation belge actuelle me dresse les cheveux à la mode Tintin. Le petit reporter devenu grand que je suis, ne saurait s’empêcher de tirer des parallèles entre le fascisme flamand en vigueur là-bas, étranglant jour après jour un peu plus la partie francophone, et l’abjection de droite dure suisse-allemande au pouvoir maraudé chez nous, et son croissant mépris des Welsches.

Cette amie, plus que respectable grande voyageuse, aux jambes et avec un bras immobilisés sans doute à jamais, me confie ainsi sa rage et sa douleur. Sachant combien, incidemment, je suis devenu le dernier refuge moral de Vénérables trahis et abandonnés, par ceux avec qui ils ont passé leur vie à agir le plus dignement possible, et apprendre à d’autres à s’élever en ce sens.

Que notre malheureuse amie retrouve la frite, et les six patates que les crapules de haut vol ont soustrait de son avoir de retraite, péniblement accumulé une vie durant !

……………….

Eh oui, à peine 70 ans après la fin toute relative des misérables principes du nazisme, de partout et contre toute logique et raison, cette même peste de l’extrême-droite sous tous ses monstrueux aspects est parvenue à imposer ses abominations, au sommet de presque toutes les nations. Ne serait-ce que localement : France, Italie, Belgique, Suisse … risquent fort de voir comparaître un jour d’actuels ou récents de leurs dirigeants, au premier plan d’un nouveau procès de Nuremberg.

……………………

En attendant, la pire pourriture cupide planétaire se combat entre ses différentes factions. Les industriels de la justice américaine font des affaires florissantes en amendant les voleurs, les leurs non-officiels, les nôtres, et les doublement victimes que nous sommes. Et ils se/nous ruinent en tentant d’éradiquer les cancers néocommunistes et islamistes, leurs pendants également sournoisement autocrates.

Soyons plus que jamais sur nos gardes et pacifiquement actifs contre ce type de pègre dirigeante.

Voyez, pour exemple : C’est terrible, ce que ces bons bourreaux de la CIA font aux mauvais tortionnaires islamistes !

Et c’est on ne peut plus contraire à toute logique. De même que les premiers chrétiens souffraient et mouraient en martyrs et silence, immensément heureux de servir leur folie religieuse, de même ces terroristes sont contents de pareil sort, et ne lâcheront jamais le moindre mot. Principalement s’ils viennent du Maghreb. Pourquoi ?

Voyons : Dès que vous lui faites sa fête :  Happy beur se tait !

…………………..

 

Vous respirez ? Le ton paraît s’alléger ? Mes regrets :

Ainsi, la Convention des droits de l’Homme a 40 ans, et c’est toujours le désert à perte de vue. Ou l’horreur des pics de la rupestre loi des barbares des montagnes, incarnée par les honteux verdicts d’un seul et même juge UDC inamovible, amené au sommet des Instances tribunalesques suisses, qu’amende en vain l’Inestimable Digne Cour internationale.

Le coût pour notre pays, relatif pour exemple aux conséquences des lubies autoritaristes de ce type de magistrats engagés, est phénoménal, en regard de l’image que notre époque laissera pour l’Histoire.

Il est inadmissible que des personnes censées impartiales, et libérées de toutes influences et pressions pour juger, aux plus hauts niveaux de nos Tribunaux, partagent de concrets intérêts avec telle ou telle idéologie, religion, ou industrie en place. Et que les intérêts défendus au détriment de l’énorme majorité des assujettis et sous l’opprobre du monde entier, n’enrichissent démesurément justement qu’amis lobbystes de cette population gouvernante et elle-même. Apauvrissant d’autant, sciemment, intellectuellement et matériellement, quiconque hors clan tente de s’en indigner.

Autorisant vengeresses complications à l’accès à son blog. Ou fermant l’œil sur le bombardement de prétentions abusives qu’il subit depuis des décennies, de la part de très protégés «présumés» (plus pour longtemps) escrocs. Charognards en cours de dénonciations me laissant pour cadeau de Noël et toujours plus excellents services rendus à la communauté, un salaire de décembre de 450.- inférieur à la pitance minimale qui m’est crachée les autres mois.

Pillage à répétition des plus arbitraires, que s’autorisent de tout-puissants racketteurs de cette droite dure, perpétuant omerta officielle par violence d’indifférence, renseignements calomnieux, extorsion de fonds, harcèlement, intimidations, atteintes irréparables à la sphère privée …

En mains actuelles, les Tribunaux ont grand-peine à gérer leurs propres rangs, visiblement. Quantité de leurs jugements en dernière instance sont très corrects, mais d’autres, trop scandaleux, doivent être démocratiquement décortiqués et cassés au besoin. Lorsqu’ils puent l’extrémisme. Comme lorsque gain de cause fut accordé aux jeunes cons homophobes UDC du Valais, les autorisant à considérer que, parmi des centaines de millions d’êtres pareil à lui, celui qui vous écrit est (à demi-) déviant.

Il suffit ! Rongées par les tares du capital passant avant l’humain, notre Société et Justice sont en totale perdition. A sauver d’urgence, en purgeant les plus hautes sphères de tous éléments notoirement extrémistes, à verdicts très décriés. Ici comme ailleurs :

Il n’y a qu’à voir les décisions lamentables de Lima quant au réchauffement climatique. C’est comme ça, la Terre a augmenté d’½ degré, rien de suffisant ne sera fait. Il faut avant tout vendre charbon, pétrole, des machines à péter les roches à tout-va pour en tirer le gaz, … mais en contrepartie : armes, tromperies et tactiques sont à disposition, servant à diminuer la pollution humaine. Il faut un équilibre, voyons. A se demander si des juges UDC furent invités chez le yéti pour statuer en dernier lieu du sort du climat mondial.

Une chose est certaine et démontrée : il y aura, années après années, de plus en plus de catastrophes dues au climat, certains indéracinables y veillent activement. Et l’atmosphère, en Suisse, sera progressivement encore plus étouffante, tant que n’aura été provoqué un vide d’air sur certains postes trop haut placés, plânant sur les turbulences que provoquent leurs insouciants battements d’ailes, faisant à loisir chuter qui .. mauvais leur semble ; Avec toutefois de plus en plus de peine à pouvoir faire rayer l’émail d’œuvres splendides d’authentiques producteurs. Car incapables de percevoir ne serait-ce que la beauté des jeux d’émaux.

 

Il en va ainsi des égos faméliques, avides de pouvoir, mastiquant à loisir de la Volonté populaire, pour amasser de quoi épater la secte. Ils finissent par instaurer, au moyen de l’ignorance qu’ils cultivent,

en des endroits de la planète bien moins favorisés, que les esclaves de leurs principes arbitraires vivent et pensent comme à l’époque d’Hérode, et tuent les enfants de tous camps.

Qu’ils s’infiltrent depuis des générations sous toutes latitudes, en prévision du feu vert à la guerre « sainte »-bis généralisée (redorant ainsi le blason du sens arabe des calculs) où toutes cellules dormantes auront ordre de se réveiller. Pour faire payer aux innocents du monde occidental la détestable connerie des Croisades chrétiennes. Afin que ces guerriers s’élèvent ainsi mentalement et spirituellement, un jour prochain, de l’actuelle ère d’Hérode II où ils stagnent, jusqu’au niveau de pensée correspondant à la croisée de la sortie de l’âge du bronze. Soit un net « progrès » en vue.

C’est que voilà, la Nature, ou ce que vous voulez pour la remplacer, déteste le vide. Mais la nature de l’homme se refuse parfois bien étrangement à le remplir.

 

Ainsi, en y songeant : Allez savoir pourquoi la Bible se termine à la fin du second Testament ? C’est bizarre. Des siècles de boulot, et plus rien. Point. Du Passé ressassé, sans suite plus actuelle. Plus niet à ajouter. Figée en l’état, en cette fin de l’Âge du Bronze. Pas le moindre Saint pour en rajouter un bout depuis des siècles. Les Pie VI, Jean-Paul & Cie, Bernadette Soubirous, Edgard Cayce … sont relégués en feuilles volantes. Pas une n’ayant sa place en le Saint-Livre Chrétien ? Quelle ingratitude rédactionnelle.

De même qu’une Constitution fixe les lois, ce Livre sans chute a, lui, cessé depuis environ huit siècles d’être alimenté. Alors que les hauts-faits suivants de l’Inquisition ou des papes d’Avignon, des prêtres conquistadors et pédophiles associés, des fraudes de la banque du Vatican et autres Ecôneries, font cruellement défaut dans l’énumération biblique du suivi des conséquences du christianisme.

Véritable aberration de la part d’une telle industrie capitaliste. Dont la pub prédatrice est parvenue à fourguer plus de 4 milliards de cette vieillerie de 800 ans. Et aucune continuation à cette juteuse saga ?

4 milliards à lire de l’obsolète, alors : Imaginez un peu le succès d’un tirage de la suite des sacrées aventures des amoureux du petit Jesus !

Comme quoi l’extrême-droite religieuse n’est heureusement pas plus intelligente que la politique. Et cependant parvient toujours à encaisser par ruse, protégée par force et coercition, tout ce qui manque à ses victimes parasitées.

Quant à la plus gauche des gauches, tout bon Roi-Député du Parti-Railleur d’Extrême-Centre-Gauche se doit d’être équitable, et de démolir conséquemment ce qu’elle cache de vermoulu par la finance, dans ses choix culturels et sociétaux tendancieux. Soit pour les rarissimes domaines où le canular généralisé prétend qu’elle est aux commandes.

À qui est ci rappelé qu’il ne lui reste que quelques jours avant fin 2014, pour réponse à la demande d’arrangement culturel et social à l’amiable proposé par l’auteur sur cette page. Susceptible d’annuler prochaine présentation plus formelle de la facture globale et détaillée, aux collaborateurs de la Honte en vigueur chargés de l’acquitter. À mûrement m’éditer.

…………………….

Assez de gentillesses et allant de l’Avent : Un peu de décontraction bien méritée :

Le sympathique Historien Claude Bonard nous rappelle que l’Escalade de 1602 n’est que celle que retient l’Histoire. Le 29 mars 1529, 800 Savoyards de la Confrérie de la Cuiller, ayant appris qu’à Genève on naissait en ayant une dorée à la bouche, et génétiquement programmés pour désirer s’en emparer, munis d’échelles et de cordes, se préparèrent à escalader les murailles de la Cité ! Devenus audacieux, à force de terroriser sans scrupule et détrousser marchands et paysans genevois, et de saccager leurs foyers, cultures et métiers dans les campagnes.

Durant ce qui restera comme « La nuit des échelles », ces peu francs truands voisins ne firent traditionnellement rien. Et repartirent en emportant minablement fenêtres et portes des chaumières alentours. En quelque sorte : Pour toute fenêtre ouverte (sans Mère Royaume encore pas née) sur les trésors de leurs rapines, ils prirent la porte. Sans que le Genevois écœuré n’ait à les y pousser.

Selon toute vraisemblance, aurait circulé parmi eux pour le 29 mars 1529 un ordre de grève générale.

 

Rien ne se perd, rien ne se crée, mais pour que ça se réforme …

………………….

Or, lavant l’Avent de toutes ses vaines et nuisibles véléités de contrôle et domination sur le vis à vis, je vous suggère de réfléchir sur un principe bouddhiste que vient de me rappeler un excellent ami expert en arts martiaux : L’adversité déteste qu’on soit ami avec elle. Dès le moment où on l’observe simplement, où l’on parvient à n’être plus ni pour ni contre, sans chercher à la maîtriser, la contrôler, la dominer, elle fait pareil, n’a plus d’intérêt à nous atteindre.

J’ai, et nous avons encore bien du travail en ce sens.

Alors que, pour leurres, plus que jamais l’adversité feint de n’être plus ni pour ni contre, afin de tout contrôler, tout assujettir, tout détenir.

Pour devoir tout remettre un jour …

Ali GNIOMINY

Ci-dessous, déjà pour votre petit No Hell, la recette du rösti Sarinois dont se pourlèchent les babines de droite.

À droite, justement, de la tranche de lard centrale, vous découvrez le gras bien riche, étalé à volonté. Et à gauche de la bidoche du milieu, quelques maigres petits pois, parsemés sur fond de verdure savamment allégé.

sarine.jpg

Assez indigeste, il faut l’avouer. Le fil de parmesan qui traverse le lard est d’ailleurs très peu ragoûtant. Et dénué de l’idoine épaisseur sur la droite qu’il devrait esthétiquement comporter.

Le plus mauvais des plats notés dans votre connerie d’émission préférée : « Horreur, il n’y a plus que la bouffe et les fringues qui intéressent le robot domestique ! »

.................

Et, dites, ça vous dit une petite partie de "Tu me piques mon Ukraine je te pique ton Cuba"?

Les commentaires sont fermés.