18/11/2014

CORPS ROMPUS, HÂLÉS, FORTS

De plus en plus de solides et bronzés gaillards, rompus à toutes les combines, se retrouvent à l’ombre pour corruption. Choyés à nos frais, ne faisant plus d’efforts, qui pourtant mériteraient les travaux forcés.

Alors que d’autres, pâles et malingres, sont toujours en liberté. Car disposant encore de présomption d’innocence, à laquelle ils ont droit tout autant que l’ennemi public N°1. Qu’il arrive qu’ils soient.

Ainsi, ne peut et ne doit légalement aucunement être assimilé à un pourri l’ex-chef de minables politiciens, qui prostituèrent leur fleuron naval au post-Soviet Suprême, s’applatirent jadis devant Kadhafi, se sucrèrent possiblement au Pakistan, vendirent de français au Qatar : L’industrie, les médias, le sport, l’immobilier de prestige, l’hôtellerie de luxe, tous les secteurs marchands, le divorce du patron, et offrirent le privilège à l’Emir et sbires de prendre position dans tous les secteurs français d’influence …

Non ! Ne peut à ce jour être blâmé l’ex-dirigeant des plus lamentables et détestables des arrivistes hyper-opportunistes, ayant pulvérisé une convention fiscale pour exempter l’Emirat de taxation sur les plus-values immobilières, privant d’autant le budget national mis plus que mal en point par le bling-bling de telles cliques de Rolexophages … minuscules usurpateurs de Pouvoir,  n’hésitant pas à user du plus misérable des stratagèmes électoraux :

Promettant que, s’ils reviennent au pouvoir d’où ils furent jetés, ils vont abroger une loi constitutionnellement acceptable, enfin visant à l’égalité et au respect entre humains. Ils vont tenter d’invalider le bon-sens de la volonté populaire, pour revenir au juteux tant que clanique obscurantisme précédemment en vigueur. Ralliant les milliers d’esclaves de ces principes puants, pour des marches entre apprentis-fascistes et autres manifestations de haine.

Défilés et discours véritablement amoraux, salissant à jamais l’Histoire de France, tout autant que le Pétainisme ou la chasse aux hérétiques Cathares et autres sorcières des temps jadis.

Par chance, ces nabots à bottes n’ont que très peu de possibilités de continuer en liberté à, d’aventure, nuire et tromper longtemps encore leur peuple. Et faire nombre de serviles émules jusqu’en Suisse.

Quoi qu’il en soit : Il est intolérable que les nations restent sans réagir, face à de tels appels publics à la ségrégation et à la haine !

Contre ce qui est incommensurablement trop évolué pour le cerveau de n’importe lequel des soutiens à ces « Manifs pour tous … criminels ». Hormis l’immense majorité des braves gens trahis, s’étant accidentellement joints, par désinformation et peur stupide pour leur progéniture, à ces ignobles cheminements homophobes et discriminants, à condamner mondialement.

……………………..

Comment ça, si par hasard je fais allusion à quelqu’un en particulier ? Vous trouvez qu’il y a des nœuds dans ma langue de bois ? Ce doit être votre imagination. D’ailleurs, je ne sais pourquoi je fais état, en cet immense ouvrage, de si petites gens.

Alors qu’il serait tellement plus idoine que je vous narre-ci foison de sujets plus sérieux et plaisants :

Tenez : Une autre de mes phobies : En l’infâme argot jurrasico-switzerdutsch de mon enfance, dont j’ai dû me débarrasser au cours des décennies, nous employions alors d’ignobles termes. Dont les consonances me filèrent à jamais la nausée. Et ce qui s’approche de ces sonorités m’irrite d’emblée.

Allez savoir pourquoi je vous raconte si peu ragoûtante chose, mais pour exemple : Vomir, ou en plus vulgaire dégueuler, se dit chez nous : en bien plus obscène encore : R’cotzer ! Et s’il y a une scène qui fut insupportable pour moi, qui se déroule souvent dans les bistrots du coin, c’est celle d’un ivrogne ou l’autre se trouvant mal, face au tenancier hurlant : « Nom de Djeûûû ! Mais sa R’COTZ Y va illico la récurer le bizu, ou je te le schlague ! »

C’est ainsi, de lointaines associations de déplaisants sons peuvent parfois nous alerter instinctivement et nous sauver du pire.

…………………….

Et frôler le meilleur :

Une amie croyante m’a un jour dit : « Tu es si drôle que l’on te pardonnerait presque d’être athée ».

J’ai alors manqué l’occasion de lui répondre :

« À quoi bon croire encore … en les boniments du principal marchand de vin de messe,  quand on a la chance d’être spirituel sans spiritueux ? »

……………………..

Remerciements, au passage, à la Fondation Walkfree, qui recense 36 millions d’esclaves modernes au monde. Et rappelle la définition de l’esclavage moderne sous ses particularités :

La traite d’êtres humains, l’exploitation sexuelle, le travail forcé, le mariage arrangé, et :

La servitude pour dettes !

Spécialité des esclavagistes modernes Suisses !

Qu’insatiablement je dénonce depuis des décennies ! Sans pour autant demander que mon prénom soit changé en Nelson, dès que ces négriers auront fini de me faire crever sous leur joug !

………………………

Ku-Klux-Klan local, encore :

Un Xième incendie au centre pour requérants des Tattes fait à nouveau des dizaines de blessés, et un mort cette fois-ci.

Quant à l’article d’une demi-page du plus gratuit des torchons : Pas un mot sur les causes de l’incendie. Trop évidentes pour en parler.

Qui donc ignore encore sur Terre que l’accueil des Suisses est des plus chaleureux ?

…………………………

La Tribune, elle, s’empresse d’exhiber les tensions entre Blacks et Maghrébins, c’est plus conventionnel. Et croyez-en un artiste blogueur à son pilori, elle a l’art de mettre la faute où bon lui plaît.

En l’état, cependant, en l’absence de brûlot la gênant dans l’Histoire, il y a de fortes chances qu’elle ait pris la bonne piste.

Et pour le reste accordons-lui cette chierie de présomption d’innocence.

…………………………

Offrant priorité  …

Ali GNIOMINY

 

Ne permettons aux mythes à l’enseigne de ronger notre tissu social.

Mythos.jpg

Les commentaires sont fermés.