15/09/2014

SILEX POSÉS : RADINS COMMODES PARTS DONNENT

Il y a, lors, un milliard d’heures, les hommes de Neandertal chassaient le mammouth, nous rappelle M. Daniel Zaug.

Mais quelle bande de feignasses ! Si, au lieu de passer leurs loisirs à chasser ils avaient un peu bossé, et mis 1.- de côté à chaque heure : Il ne manquerait plus que 200 millions  d’heures pour avoir de quoi envisager plus sérieusement de débuter les travaux de la Traversée de la Rade !

……………………….

Un nécessaire coup de massue à prévoir, que soit ou non finalement retenue mon option du 1er avril, d’une flotte de ferry-submersibles confiée à l’amiral Roger Montandon, ou celle de traversante de grande ou de petite taille, qui préoccupe tant les mâles du bout de l’Aimant, et réjouit tant de dames à la perspective de va-et-vient tellement plus facilités.

Mais franchement, 1,2 milliard engloutis ainsi ? Alors qu’une scientifique émission dont j’ai oublié le nom, mais qu’avec brin de malice vous retrouverez sur moteurs de recherche, j’ai autre chose à faire que ça pour le moment, décarcassez-vous un peu, que diantre, nous assurait dernièrement que, depuis qu’existe, fonctionne et se simplifie le vélo-hélicoptère individuel :

D’ici cinq ans nous verrons de plus en plus de particuliers se déplacer à quelques mètres du sol. Avant que ne se démocratise totalement la gamme des véhicules volants.

Alors ? Ces 1,2 milliards ne seraient-ils pas mieux placés dans la fabrication de panneaux de signalisation gonflés à l’hélium ?

Le cas échant, j’offre mes services. Il semble que je ne manque pas d’un certain souffle.

…………………………

Sinon, dans l’ensemble, tout roule, ou presque. La routine. Un syndic de notre banlieue offre le « Bénéfice du doute » à Dieudonné qui pourra, malheureusement pour certains, se produire. C’est tout.

Pas de « re » devant produire, ça pourrait faire raciste. Bien que je sois le nègre de tant de monde. L’on ne sait jamais avec ces fâcheux.

Franchement, excusez-moi Monsieur Brélaz, je ne m’aigris pas, mais nous, du centre du monde, on n’aime pas trop donner de l’eau aux ânes … et il faudrait voir à recadrer un chouia votre rupestre population de bled riverain du milieu du Lac de Genève !

Vous nous avez chopé le titre de ville la plus violente, et de surcroît la géométrie variable de vos décisions semble trop vous faire craindre d’entrer en une Levratique structure fascistoïdale complexe. Au point de fondre d’amour pour une Liberté d’expression abusive.

Alors qu’une correcte Liberté d’expression est ci censurée à l’accès facilité, depuis des mois, par Sa Tout-Puissance la Julie. À jeunes voix sans portée, ne sachant s’emporter, qui dégustent, las, face  l’habitude d’injustes attitudes.

Vous permettez mille fois pire. La Tribune cache mille fois mieux.

L’un des deux protagonistes en matière d’éventuelle raciste censure doit avoir tort quelque part !

Comprenez, cher Monsieur Brélaz, que pour votre bien j’ai estimé qu’il ne fallait surtout pas vous enlever le poids de pareilles responsabilités.

Raison de ce qui précède, et je tenais à vous féliciter de prouver ainsi aux Genevois à selfies en mode panoramique ce que valent, au fond d’elles, les têtes de Vaud.

Pile et face …

Ali GNIOMINY

Homo Sapiens Jurrasso-Rioticus évolué

IMG_2789.JPG


Les commentaires sont fermés.