14/08/2014

SEAUX D’EAU : MYTHE ?

Voici que les sots mités, bouffés jusqu’à la fibre par l’attrait du bas de laine, sont si collés au cul-de-sac de leurs leurres traditionalistes qu’ils nécessitent le présent rafraîchissement. Qui ne tombe à plat, tonique.

En réalité : Tel virtuel seau d’eau glacée reçue dans le dos, que l’effet ressenti en découvrant que j’avais manqué la principale malversation de l’été : Le refus du présumé prévaricateur : l’Office Fédéral de la Santé Publique, d’autoriser les clubs de fumeurs de cannabis.

Perpétuant ainsi sciemment le trafic clandestin d’un produit naturel du terroir ; Pour l’usage duquel jamais un décès n’a été constaté dans le monde (excepté celui d’un rat en ayant pris 100 kg sur la tête, paraît-il). Produit fermier vendu en ville à la sauvette, aux risques et périls du consommateur aussi, cannabis abominablement coupé par tout et n’importe quoi en passant de mains en mains de revendeurs sans scrupules, à un prix exorbitant.

L’OFSP s’avoue ainsi complice de discrimination et d’atteintes irréparables à la santé, aux finances et à la réputation de centaines de milliers de Confédérés amateurs de fumette. Contraints de voir se détériorer leur santé par des fibres microscopiques, du sable, du verre pilé ou autres prédateurs des poumons. Introduits par des criminels pour donner du poids au sachet de deux grammes de « shit » ou d’ « herbe » pour 50.-. De quoi cracher ses poumons au moins quatre fois, tout en se préparant une jolie saloperie interne à la longue.

En refusant le contrôle de la qualité des ventes et du trafic de cannabis, l’OFSP porte préjudice à la Société toute entière, renonçant aux apports d’un impôt sur le cannabis et provoquant des dépenses de santé considérables, en trahissant la protection de sa santé que le citoyen est en droit d’attendre d’un tel Office. Les conséquences d’une pareille irresponsabilité pourraient justifier un jour l’appellation de crime contre l’humanité.

Quant à la complicité de discrimination ? Nombre d’exemples, mais sachez simplement qu’avec l’aval pour ne dire la descente de l’OFSP, un musée est ouvert à Môtiers, se moquant de la clandestinité qui frappait jadis l’absinthe, l’herbe des fous, sans doute la pire plaie sociale en fin du 19ème et début du 20ème siècle, menant irrémédiablement à une déchéance mentale et physique bien connue.

Preuve en étant que c'est la Xième fois qu'un vieux radoteur ayant jadis fort voyagé à la Bleue vous raconte ça sur ce blog.

Fléau très difficilement interdit au début du XXème siècle, et au nom du profit et détriment de la santé et de la sécurité : récemment autorisé, aux conséquences psychiques et physiques sans comparaison avec les toussotements de la fumette naturelle. Elle, très douteusement interdite en Suisse à l’aube des années 50, sans aucune justification sanitaire valide à ce jour.

Mais prohibition ô combien rentable pour la corruption à tous niveaux, permettant d’augmenter effectifs de répression, cheptel de législation sous influence, actions en assurances et tout le tintouin, sans oublier kyrielle de soignants nécessaires aux assujettis trompés par l’OFSP & Cie.

A finir par croire qu’ont fumé la moquette tous magistrats niant l’évidence de poursuivre la très grave faute professionnelle de l’OFSP, acceptant la production accélérée d’alcooliques par la vente libre de Fée Verte et s’opposant au contrôle sanitaire lié à la consommation de produit surtout dangereux par son abus, comme l’eau, mais presque exclusivement par les toxiques qu’y introduisent des dealers sauvages, dont le job est assuré par l’actuelle grotesque prohibition.

Qui donc, parmi les Intègres, parviendra bientôt à démontrer précisément, dans bien des domaines sociaux, « à qui profite le crime », et obtiendra juste réparation pour les victimes ? Les candidatures sont ouvertes. Ne manque que l’inscription du premier repenti.

Kaïkaïkaï … Qu’aillent se faire foudres de guerre des nerfs ailleurs, les ignares n’ayant flairé que les vents ont tourné, qu’ils ne peuvent plus nuire si mystérieusement aux intérêts de crédules qu’ils sont censés protéger.

Et merci pour ses efforts, au Conseiller national Ignazio Cassis clé … des cas lents que compliquent simplistes politiques lobbyistes, d’injuste prohibition contre une plante médicinale du terroir, qui aida nos ancêtres depuis le fond des âges. Qu’il n’oublie pas de relever toute l’absurdité de l’OFSP affirmant que des centres de distribution contrôlée de cannabis ne sont pas acceptables puisqu’ils ne concernent pas des malades !!!

Mais alors ? L’OFSP admet que le produit stupidement interdit ne rend pas vraiment malade. De plus, il est bien connu qu’il ne pousse personne à l’émeute, rend pacifiste, ne crée pas de conflits ni de risques pour autrui (exclu au volant, d'accord) si les transactions concernant son achat sont contrôlées …

En l'occurrence : Qu’est-ce qui motive véritablement la persistance condamnable de l’interdiction du cannabis ? Qui sont les acheteurs de telles législations en vigueur ? Comment parviennent-ils à composer des majorités-bidon à coups de cash et de promesses pour faire passer des lois pareillement préjudiciables à la véritable majorité ? Que gagnent-ils à nuire à la santé et aux nerfs de pas loin d’un million, à mon humble avis, de gens de tous rangs forcés de rester dans une délétère clandestinité ? Si ce ne sont leurs salaires dont ils doivent être peu fiers.

…………………………………………..

Les amabilités, c’est fait. Un peu de mordant à présent.

 

Pas un mot au sujet de l’attitude de la rédaction des blogs TdG. C’est vous dire ! … 

…………………………………………..

Au passage : Mes pensées les meilleures au sociologue Alain Touraine, je ne manquerai pas de lire également « La fin des Sociétés », paraissant résumer l’ensemble des dysfonctions étatiques que je dénonce pareillement depuis des décennies. Et pour  lesquelles je subis-ci perceptible omerta.

……………………………………………

Bon, j’en étais où ? Ah oui, les sauts d’offusqués faisant décoller trop imbriqués …

Et à ce sujet c’est à n’y plus rien comprendre en ce monde de dingues. De pire en pire, voyez à Ibiza, pour ces autorités c’est l’inverse qui est préconisé. 1500 euros d’amende infligée à quelques baiseurs dans un fourgon. Comble de mauvaise foi des gabelous: L’impudeur de verbaliser, du fait que « les fautifs n’étaient pas attachés » !

Et Dieu sait si si, à l’évidence.

…………………………………………………

Juste quelques larmes comme diam’s, perles fines sans vacarme, …

Adieu  Robin Williams.

(Un Hommage du Cercle des Poètes Orphelins)

……………………………………………….

SEAU D’EAU MI-TEMPÉRÉE, à présent, sur les très gratuites infos du « 20Minutes », qui nous annonce quatre lauréats pour la Médaille Fields, équivalant au Prix Nobel de mathématiques : Un Genevois, une Iranienne … et deux autres !!!

Bon, l’on comprend qu’avec les frasques du Canadien Justin Biberon et de l’Américain en général, le gratuit hésite à rajouter le Canado-Américain.

Quant au quatrième : C’est leur avis là, mais l’oubli de le citer est carrément injurieux : Ce n’est pas parce que l’Allemand sait compter jusqu’à sept, qu’obligatoirement ne pourra jamais  dépasser le un le Brésilien !!!

……………………………………..


BANDES DANS COULÉES !

Surtout ne riez pas ! C’est franchement indécent ! Insupportable, que toutes ces bandes d’amis soudainement ensevelies sous la neige ou la boue.

Pas drôle, désolé, mais sans mentir et à ma décharge, je sors de coutumière larmoyante minute. La radio en fond d’écriture diffuse une chanson. Et pas même Piaf ou Brel, Hendrix, Keith Emerson, Stevie Wonder, ni Caetano ni Gil, Bethania, ni Mozart ni Vivaldi, aucun génie passé ou présent ne parvient plus à me « repilar » (avoir la chair de poule, en brésilien) comme l’incommensurablement regrettée Amy Winehouse.

Faisant fuser larmettes de rage, contre l’imbécile criminalisation de malades dépendants à des substances dures, à la composition laissée au mauvais vouloir de tueurs sans scrupules, sans contrôle sanitaire.

Criminalisation forçant des personnes nécessitant des soins à les éviter, à s’enfermer dans les silences de la clandestinité, finalement fatale. Pour les simples piégés usagers, comme pour des monstres sacrés, que perd bêtement l’humanité. Au nom de répressive cupidité.

Et puis, l’ambiance a de quoi demeurer tristounette bien que révoltée, suite au ramdam d’hier sur le Rhône, devant nos fenêtres, nous sortant de la torpeur d'un Téléjournal RTS.

D’emblée je reconnais la funèbre musique : La rengaine des sirènes :

Quelqu’un fut et n’est plus !

Et errent, et errent hélicoptères,

et filent barques et courent gabelous,

et scrutent badauds flots

...

L’un des hélicoptères est des gardes-frontières. Un brin Sherlock pour déductions et Nostradamus pour conclusions, mon verdict immédiat se voit ce lendemain confirmé :

« - Vers l’Usine, un jeune dealer, soit noir pour la coke ou Maghrébin pour le shit, sur le point de se faire coincer a balancé  le paquet dans l’eau et a plongé dans les tourbillons … - ». Un mort de plus de trop, mal-aimé ou non.

Une victime s’ajoutant à la longue liste des sacrifiés par l’OFSP et complices d’immorale, insensée, fondamentalement injustifiable priorité offerte au trafic illégal ! Par le maintien de prohibition, plutôt qu’avantage offert à la santé de la population lésée, discriminée, malade sous tant de semblables dysfonctionnements en force et vigueur.

…………………………….

Tragique toujours, finalement :

Sanctions Russie-UE : L’embargo booste le Gruyère !


La Suisse, pays neutre s’il en est, s’est engagée comme il sied à ne livrer à la Russie, à un prix abordable, que les trous !

……………………………

Quel drame pour Snowden et Depardieu, ils avaient les cornichons, le pain, le Vodkshnaps, le caquelon, tout préparé …

……………………………

Enfin … ça au moins c'est de la fondue enchaînée !


Ali GNIOMINY

 

Vous reprendrez bien quelques photos pour vous en remettre?

 

DSC_1766.JPG

DSC_6212.JPG

DSC_2177.JPG

moi.fete.sorciers.jpg

 


Commentaires

Soucieux de mettre fin à la criminelle discrimination entretenue par l’OFSP & Cie, le Conseil d’Etat de Genève étudie toujours la faisabilité d’associations de consommateurs de cannabis.
Après de si longues études il serait temps qu’il passe enfin l’examen. Et pour mieux se préparer il ferait bien de réviser attentivement la matière, sur ce support où enseigne le Roi-Député du Parti Railleur d’Extrême-Centre Gauche, défenseur des opprimés de la dictature capitaliste suisse.

Écrit par : Ali GNIOMINY | 18/08/2014

Les commentaires sont fermés.