09/05/2014

GÉANTS TENDUS

 

Cher Monsieur,

 

J’ai bien reçu votre courriel. Je vous signale que votre blog est toujours accessible. Il n’est simplement plus référencé dans notre portail

 

Bien à vous

 

jfm

…………………….

 

Ah, bon ? Mais alors il fallait le dire avant que je ne m’énerve en vers et contre tout !

Ainsi, point de censure ? Que nenni ! Mon blog n’est simplement plus référencé, donc impossible à trouver pour les non-initiés ? Séparation des classes obligeant. Tout s’éclaire. En fait, c’est pour me pousser à bombarder ma promotion tous azimuts à votre place ? C’est trop d’honneur, mais conscient de la qualité de mon travail je n’ai jamais estimé utile auparavant de devoir en faire tant.

Du coup, je risque bien de gratifier encore parfois ce blog de quelques doux billets. Mais sans référencement, je suis forcé d’emmener mes très nombreux lecteurs, qui jugeront le jugement et l’éthique de votre direction, vers plus abordable support.

Réconforté par votre courriel me prouvant que, contrairement à mes craintes, votre rédaction n’a pas encore été remplacée par des robots, j’ose toujours espérer que les beaux jours remédieront à sa frilosité, et dans cette attente, pour la bonne forme, je la prie de bien vouloir modifier le titre de sa rubrique « Tous les blogs » par : « Tous les blogs exceptés les camouflés n’étant plus référencés ».

Comprenant qu’à présent que la tête de votre grand patron ne cogne plus le plafond de la coupole, que celui-ci a tout loisir de reprendre en mains quelques unes de ses acquisitions, vous deviez cacher ce qui peut lui déplaire, je ne vous en veux pas, entre esclaves on se comprend.

Point de place ...

Ali GNIOMINY

Les commentaires sont fermés.