08/04/2014

LE VRAI POU VOIR

Les parasites qui prennent la tête(,) pour un sanglant repas, sont difficiles à détecter parmi les teignes. Un examen approfondi permet toutefois de passer un bon savon aux feignasses à tignasse populaire qui ulcèrent adversaires ; Et poux voir, profiteurs astiquer, éradiquer accrocheurs.

Sauvons donc, à la ronde, nos blondes têtes sensibles de ces bêtes nuisibles. Se repaissant de tous aspects du sans respect.

…………………..

Transis, si « on » continue à geler nos acquis :

Rien à voir, évidemment, dans la manière de présenter un événement en parfaite impartialité :

Au choix. Vous aurez tout loisir d’influencer les foules selon le désir de votre patron : Vous titrez :

 

Manifestation massive des fonctionnaires contre SCORE,

Mercredi 9 avril 2014 à midi, Place Neuve

 

Et la manifestation est massive.

 

Ou vous estimez pouvoir tirer profit d’un système d’évaluation arbitraire des fonctions, (à barème de points à fondement totalement hermétique, puisqu’injustifiable) ne concernant en énorme majorité que la chefferie d’équipe ; à mieux graisser pour plus fidèle servilité. Et vous titrez alors un truc du genre :

 

Les fonctionnaires hésitent à manifester contre SCORE !

 

Et la manifestation compte au moins le Martial, même si ce n’est plus son problème, et quelques potes désabusés sympathisants. Que je salue bien, bas rond-de-cuir.

En y réfléchissant : À quoi bon s’encombrer encore de coûteux Parlements, Conseils, Palais, désastreux filicides symboles fédéraux mal léchés et autres trompe-l’œil, alors que tout se joue entre les mains du grand tas Médias et de ses multiples sous-papes ?

Il lui suffit, au vu de la stabilité de l’ignorance ambiante, comme il le fait depuis des lustres, de préparer d’avance pour la décennie à venir, en toute sérénité, la suite logique d’innombrables reportages sur le grain de beauté d’Ueli Maurer, la collection de pincettes d’Yvan Perrin, les mille et un selfies d’Oscar Freisinger, la grande marche dans son salon d’Eric Staufer, et le tour est joué.

En fait, rien de tel (pour parvenir à faire la différence entre les Lumières, les Penseurs Suisses influençant le monde entier, et ceux qui sont demeurés d’incultes paysans des montagnes) que l’article d’Urs Hafner, « La Suisse, laboratoire de réflexion » dans le Magazine suisse de la recherche scientifique.

L’on y découvre comment ces rustres Helvètes, dont tout le monde s’étonnait par le passé, après que Hugenots Français et autres Italiens leur aient apporté l’horlogerie et la banque, qu’ils devinssent si roublards certes mais riches, ... comment du sein de ces sauvages finissent parfois par émerger de Grands Esprits. Plus qu’ailleurs alors fatalement déconsidérés par la plèbe dominante.

De passionnantes pistes à débusquer, sur le regain d’obscurantisme socio-économique en vogue.

…………………….

Passons à plus tragique encore, l’impunité dont bénéficient deux roumains venus pour discriminer pour leur bêtise les crétins Suisses apitoyés. Parasites (dits pauvres, ça arrive aussi) qui sont arrêtés à la douane en possession de lots de béquilles, permettant à leur communauté de mendier plus misérablement encore.

Aucune infraction relevée, leur marchandise trompeuse leur est laissée, circulez n’y a rien à voir. En revanche, en ville, les vrais mutilés se font rares, quelques moignons par-ci par-là, une ou deux jambes de bois, il est vrai que le stock devait être renouvelé.

Les paris vont bon train, chez les douaniers de Cornavin. La plupart s’attendent qu’au contrôle de ces deux individus, pour leur départ, ils découvrent non plus du bois pour soutien de jambes, mais des dizaines de celles-ci ayant appartenu à un cheptel d’enfants Roms et autres.

Excepté, bien entendu, si ces convoyeurs ont pu comme de coutume les refiler avant à l’un ou l’autre restaurateur du coin peu regardant.

……………………

Parlant ragoût, (allez, remettez-vous, je déconnais, ils ne sont pas si cruels en général, en dehors de leurs heures de bourreaux), saviez-vous que la carotte est le légume préféré des Suisses ?

Sérieux. Voyez plutôt : Il suffit d’en balancer une sous le nez de l’Helvète, et il est prêt à voter les pires insanités. Et la carotte permet aussi de faire les beaux yeux aux pires escrocs politiques proliférant comme des lapins. Mais gare, le jour où une carotte sera extraite des bas-fonds du gel des acquis et prestations sociales des plus dépouillés. Et exposée à la verticale, comme l’imbécile système hiérarchique en place : Gare à ceux ayant coutume de s’asseoir en premier.

……………………

Liberté d’encaisser : Zurich subventionne le livre d’un pédophile.

Zut alors, je savais qu’il existait des répugnantes démarches à respecter pour finir par obtenir le soutien des milieux culturels, mais à ce point-là …

Pouvu que les dédaigneux Sami Kanaan, Isabelle Chassot et autres pontes de Pro Helvetia & Cie aient une fille ou un garçon de 15 ans.

De grâce pas plus jeune, il paraît que ça pue encore plus. Ce sera déjà assez pénible pour moi d’avoir à la/le violer pour bénéficier de ces faveurs culturelles détournées qui me reviennent de droit.

Mais bon, s’il existe d’autres moyens d’obtenir réparation de votre part j’en serai enchanté. À vrai dire, je préférerais encore qu’une commission d’attributeurs de fonds culturels me permette plutôt un passage obligé pour subventions de genre zoophile, et me file l’adresse des chiens et chats des susnommés. Tant que je n'ai pas Bardot sur le dos, va de soi.

…………………..

Vous verrez que d’aucuns rupestres friqués non évolués que nous évoquions sont capables de tenter de transformer le paragraphe précédent de grosse plaisanterie en menace voilée.

Que ne saurait-on inventer comme connerie pour tenter de détrôner le bon Roi-Député du Parti Railleur d’Extrême-Centre-Gauche ? Aussi pensif qu’inoffensif et si Puissant qu’Innocent.

……………………

Non, il se gausse simplement de l’image que laissera de ce début de millénaire certaine risible caste d’incompétents contemporains, si celle-ci persiste à feindre d’ignorer l’une des Valeurs de premier plan. Dont pareil petit clan s’autorise l’honneur de traverser et perturber l’Epoque.

Qu’y puis-je si l’on me prétend en haut lieu le nouveau Voltaire? Rien que ça. Alors que c’est à peine si j’ai tout lu de lui. Avant mes récents quarante ans de désert, dont 37 déjà en souffrance de considération, soit correcte rémunération, en l’enfer des mirages genevois. D’autres  iraient jusqu’à violer le poisson rouge pour ça. Pas le nouveau Rousseau.

(Celle-là on ne me l’a jamais servie, donc je me l’octroie. C’est dans les us du coin. Il faudra que je pense à  remercier Jean-Jacques pour l’idée, en allant mettre un cierge chez lui à la Placette.)

Vous verrez que d’aucuns rupestres friqués non évolués que nous évoquions sont capables de tenter de transformer le paragraphe précédent de grosse plaisanterie en menace voilée.

Comment ? Comme un air de déjà vu ? Les drones, sans doute. Non non, il est important de répéter lourdement aux lourdauds qu’il n’existe, pour le bon Roi-Député du Parti Railleur, que deux sortes d’individus sur Terre. Ceux qui, si vous les frôlez par mégarde, cracheront sur leur manche et la nettoieront énergiquement, d’un air profondément dégoûté. Et ceux, qui que vous soyez qui les ayez frôlés, qui ensuite caresseront la manche, vous imagineront : parmi tous bienveillants et aimants, peuplant un monde d’empathie et d’entraide.  Et ceux-là, eux, tel votre dévoué, ne pratiquent ni menace ni chantage, ni réseaux diffamants, ni usage de force et sournoise protection de flagrantes injustices.

Pour l'heure: Non à l'odieux favoritisme de SCORE et à l'impunité d'incompétents gestionnaires de fonds  bloqués dans les tiroirs, ou dévolus ...

Ali GNIOMINY

P.S. Cadeau-bonus, de quoi rester zen: Importante Manifestation de la nature jurassienne:

 

DSC_4983.JPG

Et ses solides Rauraques, pour qui chaque jour suffit leur peine.

 

DSC_4976.JPG

Veillant même jusque sur les si flous sommets genevois.

 

DSC_4944.JPG


Les commentaires sont fermés.