17/02/2014

QUI S’ESSUIE, LÀ ?

Être … on ne peut plus cas caché finit par sentir mauvais.

Des faits qu’ébruitent amères d’aucunes des extrêmes, empiriques chroniques ci-après larguées, faisant fi en toute simplicité des humeurs et crocs teintés d’or d’ignares vendeurs d’Art.

Désolé. Un gros besoin qu’il fallait encore évacuer. Et, après tout : Quoi de plus naturel, pour le Roi-Député du Parti-Railleur … que de se soulager en public ? N’en déplaise à l’ignoble.

L’ignoble ? Mais oui. Cessez donc d’ignorer que, plus que jamais, notre Confédération timocratique helvétique est totalement scindée en deux catégories : Les « nobles » et les autres, les ignobles, ou roturiers de basse extraction, comme le dit si bien le dictionnaire.

Et Ali GNIOMINY, pour ne pas changer, se distingue en étant un peu des deux mais ni l’un ni l’autre vraiment. À peine un peu plus pur-sang qu’asservi canasson. Tous deux, cependant, laissant parfois de vilaines traces après leur passage, sur lesquelles chacun prendra soin de ne marcher.

Car à quoi bon piétiner suffisance, vanité, arrogance, visiblement feintes pour la circonstance ? Qui d’averti ne pouvant nier le peu de cas que fait l’auteur, hors de ce contexte, de ses talents peu ordinaires. A quel point il est loin d’être aussi imbu de lui, rouspéteur, emmerdeur, que son double littéraire. Dont vous subissez-ci et subirez encore les ruades et assauts incessants. Jusqu’à réaction des milieux concernés.

Débours enfin, et considération plus que justifiés de la part des responsables culturels de l’OFC, de ProHelvetia, du centime culturel Migros, de la Loterie romande, de l’Etat et la Ville de Genève, etc. Nettoyant alors du même coup mes écrits de la rage qui les assombrit. Décideurs me faisant payer depuis des décennies le prix fort de l’avortement silencieux qu’ils pratiquent, de mes œuvres les plus resplendissantes.

A croire qu’ils sont tous issus de la contrée d’avortons d’Appenzell R.I. Seuls à refuser tout paiement lié aux interruptions de (gros SS) .. d’engendrement.

Quoi qu’il en soit, tout est dit dans les billets qui suivent, nombre de fois et de moult manières. Prétendre ignorer que j’existe, à leur niveau (et à deux sens) est de l’incompétence. Le savoir et feindre plus longtemps que non, pour éviter que mon Message permette l’ouverture d’esprit et la réflexion objective qu’il transmet inévitablement, est un crime contre l’Humanité.

Je ne demande l’aisance. Juste une toilette complète d’actuels corrupteurs de  l’Esprit de Voltaire. Dont l’indifférence complice s’évertue à taire ce qui, même talentueux, véritable, ne sort d’aucun formatage coutumier. N’a pour papiers qu’un seul chiffon de lauréat d’école privée. Et pour vécu des centaines d’heures de cours d’Unis squattées, dans divers domaines tout sauf artistiques, en qualité d’aide efficace à des étudiants n’en pigeant pas une (devenus avocats, professeurs, etc).

Un jour viendra finalement où le monde comprendra qu’un artiste ne se fabrique pas. Sinon lui-même en ne déviant jamais de sa ligne intuitive depuis la petite enfance, et en fuyant toutes écoles pour théoriciens de l’art. Sous peine de prostituer ses dons. En n’en devenant qu’un, de ces simili-créateurs, non producteurs d’Art. Se conformant aux tendances et modes, concepts quelconques en vogue et vieilleries à faire reluire pour valorisation, et fabrication d’estime artificielle.

Pour l’heure, et je l’espère dans les jours à venir, je me/vous repose avec de brefs entrefilets humoristiques point trop cyniques, que je prépare. Mais soyez conscient(e)s que bien des articles de ce blog constituent, le cas échéant, mon futur plaidoyer. Et serviront s’il le faut de témoignages, établissement des faits, accompagnant certaines pièces d’importance auprès les plus hautes Instances.

Aux Services de Mme Chassot, de M. Kanaan, de ProHelvetia, etc, de me contacter pour prendre acte : de mon refus formel de remplissage de toute démarche justifiant salaire de gratte-papiers, obstruant mon trop précieux temps de limpides créations, et prendre note de mes coordonnées bancaires.

Il est indéniablement préférable, de part et d’autre, de tenter de trouver un arrangement à l’amiable. Dont acte.

Evitons trop de scandales publics et sanctions liées …

Ali GNIOMINY


Shit alors! Mais, qu’est-ce que cette photo de (Fèces..) Phaestos vient s’étaler ici ?

DSC_4227.JPG


 

 

 

 

Commentaires

Quoi ? Vous n'êtes pas encore à Rio ?

Si vous croisez le fantôme de Tom Jobim, soyez sympa, faites-lui un gros bec pour moi.

Pour le reste, je vous lis, mais je cause ailleurs, à ceux qui ne voient qu'un bout de la lorgnette, mais sans succès, j'en conviens.

J'aurai au moins le mérite d'avoir essayé et de me dire dans ma tombe, même si je préférerais être mangée par des vautours sur une grande et haute estrade en bois, entre terre et ciel, que j'aurai fait ce que j'ai pu.

Pourquoi les vautours ? Bah, parce que c'est un terrain connu avant de s'en aller vers l'inconnu.

Écrit par : Jmemêledetout | 17/02/2014

Les commentaires sont fermés.